Jeux vidéo 11: De l'importance du mode histoire en multi

Jeux de carte, de plateau, de société, jeux-vidéo, mmo ...
Avatar de l’utilisateur
Dithral
Messie
Messages : 1003
Inscription : mer. mars 23, 2016 2:51 am

Re: Jeux vidéo 11: De l'importance du mode histoire en multi

Message par Dithral » jeu. nov. 09, 2017 3:36 pm

le Zakhan Noir a écrit :
jeu. nov. 09, 2017 1:58 pm
ok d'acc... vous êtes en train de me dire que ce sera bien pire que la scène de Walking Dead  Telltale saison 1
Spoiler:
où Clémentine achève un Lee condamné car mordu...?    Bon ok, je me prépare

Tiens en parlant de ça, le personnage de Clémentine pourrait intégrer la série TV. Ce serait un truc hallucinant, genre le jeu vidéo prend le pouvoir...

http://www.begeek.fr/the-walking-dead-c ... rie-230441

Pour ma part Life is Strange m'a beaucoup plus touché que Walking Dead mais, comme le dit Kandjar, c'est très personnel.

Et à défaut d'un personnage dans une série, il y a un sympathique "Nobody calls me Maxine. It's Max." dans la deuxième saison de Stranger Things :)

Avatar de l’utilisateur
Deimoss
Dieu des spaces marines
Messages : 4416
Inscription : mar. sept. 18, 2007 9:27 am

Re: Jeux vidéo 11: De l'importance du mode histoire en multi

Message par Deimoss » jeu. nov. 09, 2017 4:23 pm

le Zakhan Noir a écrit :
jeu. nov. 09, 2017 1:58 pm
ok d'acc... vous êtes en train de me dire que ce sera bien pire que la scène de Walking Dead  Telltale saison 1
Spoiler:
où Clémentine achève un Lee condamné car mordu...?    Bon ok, je me prépare

Si tu es impliqué dans l'histoire de Max, je peux te garantir que tu vas prendre cher niveau yo-yo émotionnel oui. S'il y a bien une chose avec laquelle le jeu s'amuse à jouer c'est nous.  8)7
Et je tenvie.
D, un peu maso sur les bords, et beaucoup au milieu.
La mort, c'est quand t'as plus de pièces de rechange.

Avatar de l’utilisateur
Kandjar
Envoyé de la Source
Messages : 4898
Inscription : sam. févr. 05, 2005 9:32 pm
Localisation : Petit mouroir tout gris entre l'Allemagne et la vie
Contact :

Re: Jeux vidéo 11: De l'importance du mode histoire en multi

Message par Kandjar » jeu. nov. 09, 2017 5:03 pm

D'ailleurs on vient de m'offrir Before the Storm.
C'est la préquelle dans laquelle on incarne Chloé, quelques mois après le départ de Max pour Seattle, et sa rencontre avec R.

Pas de voyage dans le temps ici, mais les choix ont toujours des conséquences, parfois à court terme, parfois à long terme, et j'imagine souvent les deux.
L'ambiance est à la fois familière et très différente : Chloé est impulsive, rebelle, insolente et n'a pas peur de se faire des ennemis.
Elle a d'ailleurs le "pouvoir" de déstabiliser les autres par sa repartie lors de certains dialogues. C'est toujours tentant d'y recourir, tout en devinant que ça finira sûrement par se retourner contre elle d'envoyer chier le monde entier.

L'ambiance est clairement moins cool et contemplative, plus rock, même si Chloé a aussi des sujets de rêverie, notamment son père et Max, qui n'y a vraiment pas le beau rôle...

J'en suis vraiment au début, et pour l'instant c'est quand même vachement moins immersif, mais je ne doute pas que ça va monter en puissance.
Naïf ingénieur de la Guilde du dK synergique : la (d)Krunch attitude
ImageImageImageImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Kandjar
Envoyé de la Source
Messages : 4898
Inscription : sam. févr. 05, 2005 9:32 pm
Localisation : Petit mouroir tout gris entre l'Allemagne et la vie
Contact :

Re: Jeux vidéo 11: De l'importance du mode histoire en multi

Message par Kandjar » ven. nov. 10, 2017 4:49 pm

Life is Strange : Before the Storm (LiS : BtS), encore...

J'ai fait les deux chapitres disponibles (sur trois, plus le bonus de l'édition Deluxe). Clairement l'histoire prend moins aux tripes, et en fait c'est tant mieux.

Pour faire une analogie, BtS est à LiS ce que le Hobbit est au Seigneur des Anneaux : un récit préparatoire, beaucoup plus léger dans ses enjeux et ses sacrifices, mais pas moins important aux yeux des protagonistes. Et pour poursuivre l'analogie, j'ai réellement détesté ce que Jackson a fait du Hobbit : en cherchant à en faire une grande fresque, il a non seulement dénaturé l'oeuvre, mais aussi abîmé par ricochet l'autre oeuvre, qui s'en trouve quelque peu pâlie.
(Pour donner un exemple trivial : que peut avoir de si exceptionnelle la fascination platonique d'un nain envers une elfe, quand on sait que le pote de son papa a non seulement ressenti le même genre de sentiments, mais a pu les concrétiser dans une véritable relation amoureuse ? Gimli est alors rétrogradé du statut de nain transformé par son voyage, subjugué par la noblesse merveilleuse de Galadriel, à celui de puceau tombé dans la friendzone...)

Et donc jusque là, Before the Storm évite de tomber dans le piège de la surenchère, et c'est un immense soulagement.
Il est aussi peut-être plus difficile de s'identifier à Chloé qu'à Max : cette dernière, avant LiS, n'a pas réellement d'aspérité, un parcours très lisse, un peu timide, passe-partout. Chloé vit un enfer : la mort de son père, sa meilleure amie qui la lâche, le nouveau petit-ami de sa mère... je peux la comprendre, m'imaginer à sa place, mais clairement elle n'est pas moi.

BtS n'est pas un substitut, ni une continuité à LiS, mais il rend LiS meilleur a posteriori. Il me fait notamment remettre en question mon choix final de LiS, choix que j'ai pourtant fait avec une conviction profonde et sans trop d'hésitation (mais un déchirement certain, enfin pas celui-là, comprenne qui pourra).
C'est une série qui baigne totalement dans un sentiment de nostalgie (bien qu'on ne sache même pas de quoi on est nostalgique), et le fait de retrouver des lieux et personnages connus joue parfaitement sur cette corde. Il y a aussi de nouveaux personnages assez attachants, dont on peut se demander ce qu'ils sont devenus plus tard, d'anciens personnages égaux à eux-mêmes (Victoria Chase, Samuel Taylor...) ou qui préfigurent déjà ce qu'ils vont devenir (Nathan Prescott, Frank Bowers...)

Le principal bémol que j'y verrais tient à la relation de Chloé et R., qui à mon goût est quand même vachement rapide à se mettre en place. Le gap entre le départ et le retour de Maxine est de 5 ans, mais BtS semble suivre le même schéma que LiS : un épisode = 1 jour. Je me demande bien quelle pirouette ils vont pouvoir mettre en place pour que Chloé se contente d'une forme de status quo pendant encore plus de quatre ans...

Après, le jeu ne contient visiblement aucun spoiler à LiS, il doit donc être possible de le jouer avant, si on veut y aller crescendo dans l'émotion. Ça doit être aussi une expérience intéressante de s'incarner en Max sans en avoir l'image neutre qu'elle a dans LiS (car même si elle n'est pas présente dans le jeu BtS, elle est au cœur des pensées de Chloé dans BtS : pour l'anecdote, le journal récapitulant les événements successifs lui est directement adressé)

Et pour ceux qui ont FINI Life is Strange :
Spoiler:
Ce qui enrichit BtS, c'est aussi son caractère désespéré : on sait que quelques années plus tard, Rachel sera assassinée sans aucun égard pour tout ce qu'elle a pu être ou faire, ses rêves et ses talents ; Chloé est destinée à l'être aussi (sous réserve que Max ne contrarie pas le destin), d'une façon particulièrement minable, et ironie du sort, par le même trou du cul.
Dans le fond, BtS est absolument sans enjeu, mais vient renforcer une idée importante : Life is Strange, ce n'est pas l'histoire de Maxine Caulfield ou du super-pouvoir de remonter le temps, c'est la descente aux enfers de Chloé Price.
Naïf ingénieur de la Guilde du dK synergique : la (d)Krunch attitude
ImageImageImageImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Yusei
Dieu en cavale
Messages : 5358
Inscription : jeu. janv. 30, 2014 9:47 am
Localisation : Paris / Cachan
Contact :

Re: Jeux vidéo 11: De l'importance du mode histoire en multi

Message par Yusei » ven. nov. 10, 2017 5:01 pm

Life is Strange Before the Storm:

Même si c'est possible, je ne pense pas qu'il soit souhaitable d'y jouer avant le premier jeu. Tout l'impact émotionnel de l'histoire repose sur des contrastes avec ce qui va arriver par la suite.

Spoiler:
Notamment le fait que la déchetterie soit l'endroit où Chloé et Rachel développent leur relation est assez horrible quand on sait que Chloé va y retrouver son cadavre. Et puis, en sachant ce qui allait arriver, j'ai quand même essayé de toutes mes forces de décider Rachel à partir d'Arcadia Bay...
Psi*Run en français: http://electric-goat.net/.

Avatar de l’utilisateur
Kandjar
Envoyé de la Source
Messages : 4898
Inscription : sam. févr. 05, 2005 9:32 pm
Localisation : Petit mouroir tout gris entre l'Allemagne et la vie
Contact :

Re: Jeux vidéo 11: De l'importance du mode histoire en multi

Message par Kandjar » ven. nov. 10, 2017 5:32 pm

Oui je m'étais fait la même réflexion sur le moment...
Et du coup toi aussi tu attends nerveusement l'épisode 3.
Naïf ingénieur de la Guilde du dK synergique : la (d)Krunch attitude
ImageImageImageImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Dithral
Messie
Messages : 1003
Inscription : mer. mars 23, 2016 2:51 am

Re: Jeux vidéo 11: De l'importance du mode histoire en multi

Message par Dithral » ven. nov. 10, 2017 6:03 pm

Tu me l'as vendu en tout cas. Je craignais beaucoup la comparaison et d'en abîmer mon souvenir de Life is Strange. Maintenant j'attends juste que tout soit sorti pour sauter dessus.

Avatar de l’utilisateur
Kandjar
Envoyé de la Source
Messages : 4898
Inscription : sam. févr. 05, 2005 9:32 pm
Localisation : Petit mouroir tout gris entre l'Allemagne et la vie
Contact :

Re: Jeux vidéo 11: De l'importance du mode histoire en multi

Message par Kandjar » ven. nov. 10, 2017 7:37 pm

Yusei a écrit :
ven. nov. 10, 2017 5:01 pm
Life is Strange Before the Storm:

Même si c'est possible, je ne pense pas qu'il soit souhaitable d'y jouer avant le premier jeu. Tout l'impact émotionnel de l'histoire repose sur des contrastes avec ce qui va arriver par la suite.

Spoiler:
Notamment le fait que la déchetterie soit l'endroit où Chloé et Rachel développent leur relation est assez horrible quand on sait que Chloé va y retrouver son cadavre. Et puis, en sachant ce qui allait arriver, j'ai quand même essayé de toutes mes forces de décider Rachel à partir d'Arcadia Bay...
Je reviens sur ce contraste.
Spoiler:
L'histoire de BtS est un peu "feel good". Toutes les tuiles qui leur arrivent n'ont pour effet que de renforcer leur relation et leur détermination à se barrer d'Arcadia Bay, de faire en sorte qu'elles n'aient plus rien à regretter en partant. De fait, on comprend pourquoi Chloé est si déterminée à retrouver Rachel dans Lis.
Et ça pique les yeux de savoir que tout cet espoir est vain, en particulier dans ces conditions.
Ce n'est clairement pas un hasard ni une économie de ressources d'avoir fait de la décharge à la fois le berceau de leur renaissance et le tombeau de Rachel (et de Chloé dans plusieurs réalités de LiS, de la scène des bouteilles à la fin de l'épisode 4).

D'ailleurs, Max ne s'y sent pas bien, au point d'en cauchemarder quand la réalité part en sucette.
C'est un contraste intéressant avec Rachel, à l'aise partout et tout le temps.

Mais pour le coup, j'ai une vraie appréhension :
comment, à la fin de BtS2, peut-on imaginer un status quo de 4 ans, avec Chloé et Rachel qui n'attendent que de pouvoir se barrer alors qu'elles sont prêtes à le faire avec presque rien ?
Et je me demande bien quelle surprise ils gardent pour Eliot. Pas moyen que ce soit juste un Warren bis...
Naïf ingénieur de la Guilde du dK synergique : la (d)Krunch attitude
ImageImageImageImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Yusei
Dieu en cavale
Messages : 5358
Inscription : jeu. janv. 30, 2014 9:47 am
Localisation : Paris / Cachan
Contact :

Re: Jeux vidéo 11: De l'importance du mode histoire en multi

Message par Yusei » ven. nov. 10, 2017 8:04 pm

En fait on a déjà des indices sur ce qui va se passer qui expliquera le status quo. Indices qui font que je ne suis pas trop pressé de jouer au dernier épisode...

Spoiler:
On sait que Rachel va avoir une relation avec Franck, puis avec Mr. Jefferson.

En dehors de ça, je trouve qu'il y a quelque chose de très habile dans la manière dont le jeu manipule nos émotions:

Spoiler:
On voit une amourette adolescente sans grande importance et en tant qu'adulte il est difficile de s'impliquer. Mais pour ces deux ados, tout est une question de vie ou de mort. Sauf qu'en tant qu'anciens joueurs de LiS, on sait que c'est une question de vie ou de mort, et que si Rachel reste à Arcadia Bay, elle va mourir. Du coup dans notre manière de jouer Chloé, on est vachement proche de la réaction d'une ado pour qui le meilleur choix est de fuguer.
Psi*Run en français: http://electric-goat.net/.

Asclel
Ascendant
Messages : 1549
Inscription : lun. mars 25, 2013 1:37 pm

Re: Jeux vidéo 11: De l'importance du mode histoire en multi

Message par Asclel » sam. nov. 11, 2017 10:50 am

Replo, pour Sword art onligne, j'ai trouvé la solution ... Vu que les dev savent pas coder leur jeu, j'ai pris la version d'un autre groupe qui elle fait fonctionner la manette à merveille. Incroyable d'avoir autant de pb avec un jeu acheté ...

Avatar de l’utilisateur
philippe_j
Dieu des salariens musicaux
Messages : 4010
Inscription : ven. janv. 27, 2006 8:44 pm
Localisation : Wuhan, Chine
Contact :

Re: Jeux vidéo 11: De l'importance du mode histoire en multi

Message par philippe_j » dim. nov. 12, 2017 8:14 am

Je sais pas si tout le monde le sait ou quoi, mais ce weekend Watch_Dogs est gratos si vous le prenez sur UPlay, et il y a aussi un weekend gratos pour For Honor. J'ai pas la possibilité d'en profiter, pour ma part, mais si ça peut faire plaisir à quelqu'un... :)

Sinon je continue mes aventures à l'age de pierre, et je découvre avec joie que si rester indétecté en mode Expert est un sacré défi, c'est récompensé à la hauteur des efforts pour y parvenir! Forcément, sans fusil de sniper silencieux, avec un arc qui ne tue en un coup que sur les headshot, et sans viseur pour faire des headshots à chaque fois, il faut la jouer finaud : attendre la nuit que les gens se couchent (ou soient occupés sur leur couche!) en éliminer un par ci, un par là en les cachant immédiatement, à chaque fois en "takedown" parce qu'une simple flèche qui ne tue pas et c'est l'alarme.
Mais de 500xp, je passe à 1750xp! Ca valait largement la peine de m'y reprendre à cinq fois :mrgreen:

Y'a pas à dire, si ils nous mettent un mode survivant dans le prochain opus, y'a de fortes chances que je craque pour un Far Cry chez les rednecks, si j'ai fini celui-là d'ici là.
- Philippe -
Poe's Law : without a winking smiley or other blatant display of humor, it is impossible to create a parody of Fundamentalism that SOMEONE won't mistake for the real thing.

Avatar de l’utilisateur
Lotin
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1699
Inscription : jeu. août 30, 2012 9:31 pm
Localisation : Toulouse

Re: Jeux vidéo 11: De l'importance du mode histoire en multi

Message par Lotin » mar. nov. 14, 2017 2:44 pm

Les quelques plages de temps que me laissent les médocs où je peux regarder un écran sans avoir envie de vomir sont consacrées au jeu d'un de mes studios préférés : Oxygen not included (de Klei, les papas de Don't Starve, entre autres). Le jeu n'est pas released mais, pour moi, c'est déjà une tuerie bien chronophage et pourtant je ne suis pas allé bien loin.

Avatar de l’utilisateur
le Zakhan Noir
Dieu mais tant pis
Messages : 8304
Inscription : jeu. oct. 09, 2008 11:37 am
Localisation : Arcueil et Cachan ou l'inverse

Re: Jeux vidéo 11: De l'importance du mode histoire en multi

Message par le Zakhan Noir » mar. nov. 14, 2017 11:16 pm

Life is strange, fin de l'épisode 3...  il était plutôt léger celui-là, après le
Spoiler:
suicide de Kate

Mais le coup de la photo, du retour dans son enfance (même si là, c'est juste 5 ans de moins), ça fait référence à la BD japonaise connue là (me rappelle plus du nom), et c'est toujours un puissant boost émotionnel

Et la toute fin, aaaaargh, sérieux? Chloé en fauteuil roulant???  Ok je commence à avoir la gorge nouée là...

Pour les bizarreries climatiques et animaux morts, si ça se trouve c'est de notre faute, on a bousculé l'espace temps nyarf...

Le résumé des choix importants, c'est bien, ça permet de voir qu'on est complètement passés à côté de certains trucs...
Spoiler:
(genre le flingue dans le van du junkie...; je sens que je vais le regretter...)
Adj a écrit :  Quand je parle turc, on dirait du suisse alsacien

Avatar de l’utilisateur
Deimoss
Dieu des spaces marines
Messages : 4416
Inscription : mar. sept. 18, 2007 9:27 am

Re: Jeux vidéo 11: De l'importance du mode histoire en multi

Message par Deimoss » mer. nov. 15, 2017 12:01 am

Hin! Hin! Hin! 
D, qui prépare le pop corn  :P
La mort, c'est quand t'as plus de pièces de rechange.

Avatar de l’utilisateur
Le Chacal
Dieu sans vraiment y croire
Messages : 2980
Inscription : ven. sept. 28, 2007 7:55 pm

Re: Jeux vidéo 11: De l'importance du mode histoire en multi

Message par Le Chacal » mer. nov. 15, 2017 7:23 am

Deimoss a écrit :
mer. nov. 15, 2017 12:01 am
Hin! Hin! Hin! 
D, qui prépare le pop corn  :P
Tu permets que je m'installe avec toi ? J'emmène le coca. Je ne veux pas louper sa réaction pour les deux derniers chapitres.
"Séquestrée et nulle en géographie, elle finit par développer un syndrôme d'Helsinki"

"It's hard to be a self-made man, unless you have a time-machine and an oedipus complex"

ImageImageImageImageImageImage

Répondre