Le space opera : pour continuer à rêver en regardant les étoiles

Inspis, théories, conseils ...
Avatar de l’utilisateur
tauther
Dieu des animaux qui bavent
Messages : 3441
Inscription : jeu. janv. 18, 2007 11:31 am
Localisation : Ardoth

Re: Le space opera : pour continuer à rêver en regardant les étoiles

Message par tauther » sam. janv. 13, 2018 2:29 pm

Kobayashi a écrit :
sam. janv. 13, 2018 1:53 pm
Sammael99 a écrit :
sam. janv. 13, 2018 11:37 am
Bref, la partie était très chouette: bon MJ, bonne ambiance, déroulé fluide. Mais je suis quand même gêné aux entournures, surtout quand je compare ça à la réputation du jeu. J'ai raté un truc ? 

Je ne pense pas. La réputation du jeu tiens surtout (et amha, à juste titre) aux outils destinés au MJ. Le système en lui-même n'a effectivement rien de révolutionnaire et le "manque d'unification"  a aussi ses fans outre-atlantique ou visiblement certains joueurs ne sont pas forcément friand du principe de la mécanique unique. Il y a eu un thread sur le sujet (il y a fort longtemps) sur les forums Storygames et c'était assez intéressant à lire. 
En attendant ce que j'apprecie en general dans l'OSR c'est que soit on tend vers une epuration/simplifcation soit a une revisite d'un systeme/corpus de regles qui peut etre assez consequent  (genre un AD&D). Mais en general je n'apprecie pas ces derniers.
Dans le cas de SWN, ce n'est ni l'un ni l'autre, c'est un systeme SF pour les gens qui aiment le D20, le feeling OSR et si je me rappelle bien le sandboxing. 
J'ai pas mal de jeux SF dans ma collection,  mais SWN n'est fait pas partie...

Avatar de l’utilisateur
Ego'
Dieu de la taverne
Messages : 4622
Inscription : ven. nov. 28, 2003 2:04 pm
Localisation : derrière le comptoir (à Metz)

Re: Le space opera : pour continuer à rêver en regardant les étoiles

Message par Ego' » sam. janv. 13, 2018 2:31 pm

Sammael99 a écrit :
sam. janv. 13, 2018 11:37 am
philippe_j a écrit :
mer. nov. 22, 2017 2:39 pm
Sinon pour ceux que ça intéresse, Stars Without Numbers est en version finale, là.
Et comme à son habitude, le sieur Crawford a mis à disposition de tout un chacun la version gratuite du dit ouvrage en parallèle!

J'ai eu l'occasion d'y jouer cet après-midi et je dois avouer être un peu surpris par ce jeu. Je savais que c'était un OSR, mais l'expérience Godbound m'avait donné le sentiment que Crawford était bon pour innover autour de l'OSR tout en gardant une vraie cohérence systémique. SWN m'a semblé complètement bordélique par comparaison: sous-systèmes complètement distincts pour le combat et pour le reste, accumulation de mécaniques dérogatoires (avantages, rerolls, bonus), j'ai l'impression que tout ça pourrait être considérablement unifié.

Comme d'habitude, le principal argument OSR à savoir la rétro-compatibilité (mais avec quoi en l'occurence ?) n'a absolument aucun intérêt pour moi. Du coup là j'ai le sentiment que le d20 n'est conservé en combat que pour être compatible avec la classe d'armure pourrait éventuellement venir d'un autre jeu. Comme contrainte absurde, je trouve que ça se pose là...

Bref, la partie était très chouette: bon MJ, bonne ambiance, déroulé fluide. Mais je suis quand même gêné aux entournures, surtout quand je compare ça à la réputation du jeu. J'ai raté un truc ?       



Curieuse coïncidence :)

Suite à un sondage à la con auprès de mes comparses, et au vu des résultats qui m'ont quelque peu surpris, j'étudie depuis quelques jours les différentes possibilités me permettant de lancer du space opera en mode sandbox cette année.
J'ai donc consacré cette semaine une quasi nuit blanche à la lecture de la nouvelle édition de Star Without Numbers, m'attendant à un réel progrès par rapport à la première côté moteur...

Grosse déception. Toujours le même manque de cohérence, le mariage mal branlé de D&D et de Traveller qui assemble au forceps les spécificités des deux tout en perdant les avantages de chacun, le WTF par-ci par-là. Bref, le seul intérêt de SWN (en dehors de ses tables aléatoires à phagocyter) aura été de me redonner envie de m'intéresser à Traveller... (trente ans après une poignée de séances qui m'ont uniquement marqué grâce aux amusantes créations létales des PJ).

Mais bon. Je n'ai tout de même pas osé rouvrir ma boîte de luxe couverte de poussière de peur de je ne sais quel truc momifié que je pourrai y trouver...

Heureusement l'ouverture ludique de TV rôliste m'a donné envie d'aller plus loin (« Nooon ? De la couleur à l'intérieur du bouquin ? Une maquette qui n'est pas digne d'un burn out ? »), et depuis je suis plongé dans la nouvelle édition avec un plaisir certain. Ça sent le jeu qui a vécu des décennies, qui a roulé sa bosse, qui est rodé, mais qui a été remis au goût du jour (un peu comme un D&D5). L'avantage de l'ancien mais sans les inconvénients (le contraire de SWN...).
Je craignais le côté trop retro qui m'aurait cantonné à la SF en pyjama de grand-papa, mais au final pas du tout. Je ne verrais aucun problème à mener The Expanse avec par exemple.

Image

Alors c'est sûr, le moins que je puisse dire c'est que je ne suis pas fan des illustrations. Mais j'ai tellement pris l'habitude ces derniers temps de rhabiller les jeux qui m'intéressent avec les artistes qui me parlent, que c'est devenu anecdotique.

Et puis surprise ce matin en rouvrant le bouquin : Gareth Ryder Hanrahan ? Nooon !?! 
Il y en a qui vont croire que je l'ai fait exprès...
Dernière modification par Ego' le sam. janv. 13, 2018 10:53 pm, modifié 1 fois.
☎️ Annuaire Casus NO ☎️

L'ego est un je d'enfant
Actuellement sur mon écran : 
[Crashtest TdM] Ténèbres sur la Forêt Noire

Gardien du Dé à π faces

Avatar de l’utilisateur
Kobayashi
Dieu des cochons d'Inde samouraï
Messages : 2681
Inscription : sam. mai 20, 2006 10:35 pm

Re: Le space opera : pour continuer à rêver en regardant les étoiles

Message par Kobayashi » sam. janv. 13, 2018 10:08 pm

Et surtout Gareth Ryder Hanrahan il a écrit Pirates of Drinax qui est un peu un sandbox space op' très, très fun.
Les Livres de l'Ours : jeux de rôles indépendants ou presque

La Boutique des Livres de l'Ours

"Role-playing isn’t storytelling. If the dungeon master is directing it, it’s not a game." Gary Gygax

Avatar de l’utilisateur
tauther
Dieu des animaux qui bavent
Messages : 3441
Inscription : jeu. janv. 18, 2007 11:31 am
Localisation : Ardoth

Re: Le space opera : pour continuer à rêver en regardant les étoiles

Message par tauther » sam. janv. 13, 2018 10:21 pm

Kobayashi a écrit :
sam. janv. 13, 2018 10:08 pm
 un sandbox space op' très, très fun.
puisses tu avoir raison!!!
 

Avatar de l’utilisateur
Ego'
Dieu de la taverne
Messages : 4622
Inscription : ven. nov. 28, 2003 2:04 pm
Localisation : derrière le comptoir (à Metz)

Re: Le space opera : pour continuer à rêver en regardant les étoiles

Message par Ego' » sam. janv. 13, 2018 10:26 pm

Kobayashi a écrit :
sam. janv. 13, 2018 10:08 pm
Et surtout Gareth Ryder Hanrahan il a écrit Pirates of Drinax qui est un peu un sandbox space op' très, très fun.


Merci pour le conseil de lecture mon cher Docteur ès GRH ^^
Je l'ajoute à ma pile de suite.

As-tu lu la campagne Ragged Edge (Babylon 5), et le scénario d'introduction Cold Equations ?
Et si oui, qu'en as-tu pensé ?
☎️ Annuaire Casus NO ☎️

L'ego est un je d'enfant
Actuellement sur mon écran : 
[Crashtest TdM] Ténèbres sur la Forêt Noire

Gardien du Dé à π faces

Avatar de l’utilisateur
Kobayashi
Dieu des cochons d'Inde samouraï
Messages : 2681
Inscription : sam. mai 20, 2006 10:35 pm

Re: Le space opera : pour continuer à rêver en regardant les étoiles

Message par Kobayashi » sam. janv. 13, 2018 10:58 pm

tauther a écrit :
sam. janv. 13, 2018 10:21 pm
Kobayashi a écrit :
sam. janv. 13, 2018 10:08 pm
 un sandbox space op' très, très fun.
puisses tu avoir raison!!!
  

J'ai déjà lu l'original (qui était disponible gratuitement à l'époque) et très honnêtement, il est très bien. En revanche comme tous les sandbox il faut des joueurs  un peu réactif. Et ça ne me gêne pas d'adapter un peu (parce que bon, l'Impérium, j'en ai rien à cirer).
 
Ego' a écrit :
sam. janv. 13, 2018 10:26 pm
Kobayashi a écrit :
sam. janv. 13, 2018 10:08 pm
Et surtout Gareth Ryder Hanrahan il a écrit Pirates of Drinax qui est un peu un sandbox space op' très, très fun.


Merci pour le conseil de lecture mon cher Docteur ès GRH ^^
Je l'ajoute à ma pile de suite.

As-tu lu la campagne Ragged Edge (Babylon 5), et le scénario d'introduction Cold Equations ?
Et si oui, qu'en as-tu pensé ? 

Alors non, mais Gareth a fait sa "formation" chez Mongoose et tout n'était pas bon (OGL Horror qui est lisible mais bon, autant passer directement à the Laundry). Mais du coup tu titille ma curiosité, là où il excelle c'est de permettre à un MJ de rendre une ambiance très spécifique. Le faire passer à l'écrit c'est une chose, mais écrire de manière à permettre à un MJ de faire la même chose à sa table c'en est une autre et c'est vraiment là où, à mon avis, il excelle.

Et vu que je me suis refait l'intégrale Babylon 5 il y a peu...
Les Livres de l'Ours : jeux de rôles indépendants ou presque

La Boutique des Livres de l'Ours

"Role-playing isn’t storytelling. If the dungeon master is directing it, it’s not a game." Gary Gygax

Avatar de l’utilisateur
Zoltan83
Mystique
Messages : 824
Inscription : dim. févr. 28, 2016 8:02 pm

Re: Le space opera : pour continuer à rêver en regardant les étoiles

Message par Zoltan83 » dim. janv. 14, 2018 12:58 pm

Est-ce que vous êtes en train de me dire que je devrais me procurer Traveller pour faire du Space Opéra? @Ego' @Kobayashi

Est-ce que le thème du Transhumanisme est abordée dans Traveller?

Avatar de l’utilisateur
Ego'
Dieu de la taverne
Messages : 4622
Inscription : ven. nov. 28, 2003 2:04 pm
Localisation : derrière le comptoir (à Metz)

Re: Le space opera : pour continuer à rêver en regardant les étoiles

Message par Ego' » dim. janv. 14, 2018 1:23 pm

Oula ! Pas si vite malheureux  :mrgreen:

Disons qu'à la lecture - en cours - je pressens le jeu avec lequel je ne vais pas me prendre la tête. Des règles qui m'assistent en étant à mon service, et pas le contraire. Un ensemble classique, qui doit savoir se faire discret si nécessaire, tout autant que solide au besoin, voire facile à houseruler ou customiser sans s'arracher les cheveux. En gros ce que j'attends moi d'un jeu en mode "pantoufles". Sortir de sa zone de confort, c'est très bien, mais parfois on peut avoir envie de jouer à la bonne franquette. Et c'est pile poil ce dont j'ai envie pour du space op' en ce moment.

En ce qui concerne le transhumanisme, je n'ai pas l'impression que ce soit le jeu pour. Mais de plus qualifiés que moi sauront certainement mieux te répondre.
☎️ Annuaire Casus NO ☎️

L'ego est un je d'enfant
Actuellement sur mon écran : 
[Crashtest TdM] Ténèbres sur la Forêt Noire

Gardien du Dé à π faces

Avatar de l’utilisateur
Le Chacal
Dieu sans vraiment y croire
Messages : 3102
Inscription : ven. sept. 28, 2007 7:55 pm

Re: Le space opera : pour continuer à rêver en regardant les étoiles

Message par Le Chacal » dim. janv. 14, 2018 2:12 pm

Ego' a écrit :
dim. janv. 14, 2018 1:23 pm
Oula ! Pas si vite malheureux  :mrgreen:

Disons qu'à la lecture - en cours - je pressens le jeu avec lequel je ne vais pas me prendre la tête. Des règles qui m'assistent en étant à mon service, et pas le contraire. Un ensemble classique, qui doit savoir se faire discret si nécessaire, tout autant que solide au besoin, voire facile à houseruler ou customiser sans s'arracher les cheveux. En gros ce que j'attends moi d'un jeu en mode "pantoufles". Sortir de sa zone de confort, c'est très bien, mais parfois on peut avoir envie de jouer à la bonne franquette. Et c'est pile poil ce dont j'ai envie pour du space op' en ce moment.

En ce qui concerne le transhumanisme, je n'ai pas l'impression que ce soit le jeu pour. Mais de plus qualifiés que moi sauront certainement mieux te répondre.
C'est pour cette raison qu'en mode pantoufle je reviens souvent au bon vieux Starwars D6 :mrgreen:
 
"Séquestrée et nulle en géographie, elle finit par développer un syndrôme d'Helsinki"

"It's hard to be a self-made man, unless you have a time-machine and an oedipus complex"

ImageImageImageImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Mugen
Dieu des bottes de cuir
Messages : 6936
Inscription : mer. mai 17, 2006 11:34 am

Re: Le space opera : pour continuer à rêver en regardant les étoiles

Message par Mugen » dim. janv. 14, 2018 2:15 pm

Content de voir que je ne suis pas le seul à le conseiller :)
Mongoose Traveller a eu très mauvaise presse à cause de ses problèmes de traduction (et de son look, aussi), mais il fonctionne bien.
Sois satisfait des fruit, des fleurs et même des feuilles,
Si c'est dans ton jardin à toi que tu les cueilles.
Ne pas monter bien haut peut-être, mais tout seul.

Avatar de l’utilisateur
Zoltan83
Mystique
Messages : 824
Inscription : dim. févr. 28, 2016 8:02 pm

Re: Le space opera : pour continuer à rêver en regardant les étoiles

Message par Zoltan83 » dim. janv. 14, 2018 3:15 pm

@Ego' Merci du retour. Mon groupe de joueurs n'est pas trop porté sur le space opéra, préférant le fantastique à la DD. Et dans ce cas, je préfère jouer en modes pantoufles aussi pour limiter mon investissement en terme de temps. Donc je préfère des systèmes plus simples dans ce cas-là.

Pour le transhumanisme, c'est un thème qui m'intéresse mais il faudra voir si j'aurai l'opportunité de le faire jouer. Car il devra s'insérer entre deux campagnes fantastiques DD5 et ce n'est qu'un des choix possibles.

@Le Chacal Malheureusement, Star Wars ne se jouera sans doute jamais plus à ma table historique :(

Avatar de l’utilisateur
tauther
Dieu des animaux qui bavent
Messages : 3441
Inscription : jeu. janv. 18, 2007 11:31 am
Localisation : Ardoth

Re: Le space opera : pour continuer à rêver en regardant les étoiles

Message par tauther » dim. janv. 14, 2018 4:25 pm

Zoltan83 a écrit :
dim. janv. 14, 2018 3:15 pm
@Ego' Merci du retour. Mon groupe de joueurs n'est pas trop porté sur le space opéra, préférant le fantastique à la DD. Et dans ce cas, je préfère jouer en modes pantoufles aussi pour limiter mon investissement en terme de temps. Donc je préfère des systèmes plus simples dans ce cas-là.

Pour le transhumanisme, c'est un thème qui m'intéresse mais il faudra voir si j'aurai l'opportunité de le faire jouer. Car il devra s'insérer entre deux campagnes fantastiques DD5 et ce n'est qu'un des choix possibles.

@Le Chacal Malheureusement, Star Wars ne se jouera sans doute jamais plus à ma table historique :(
Pour le transhumanisme , il faudra se diriger vers la version traveller de mindjammer.En suite, pour se faire une idée de se que peut valoir traveller, il suffit d'être patient: on trouve régulièrement des exemplaires d'occaze brades....

Avatar de l’utilisateur
Kobayashi
Dieu des cochons d'Inde samouraï
Messages : 2681
Inscription : sam. mai 20, 2006 10:35 pm

Re: Le space opera : pour continuer à rêver en regardant les étoiles

Message par Kobayashi » dim. janv. 14, 2018 5:09 pm

Zoltan83 a écrit :
dim. janv. 14, 2018 12:58 pm
Est-ce que vous êtes en train de me dire que je devrais me procurer Traveller pour faire du Space Opéra? @Ego' @Kobayashi

Est-ce que le thème du Transhumanisme est abordée dans Traveller?

Pour faire du Space Opéra transhumaniste, le plus simple c'est Into the Dark :mrgreen:

Mais sinon Stars Without Numbers est très bien si on a rien contre ses petites spécificités liées à l'OSR, en plus la nouvelle édition a un chapitre consacré au transhumanisme (pas encore lu en revanche).

EDIT: pour faire du Transhumanisme avec Traveller, le meilleur moyen reste de passer par la version Traveller de Mindjammer. Autant dire que le nombre de page et le budget augment considérablement... J'aime beaucoup Traveller, mais disons que je l'utiliserais plus pour faire du Aliens/Outland que du Carbone Modifié...
Les Livres de l'Ours : jeux de rôles indépendants ou presque

La Boutique des Livres de l'Ours

"Role-playing isn’t storytelling. If the dungeon master is directing it, it’s not a game." Gary Gygax

Avatar de l’utilisateur
Zoltan83
Mystique
Messages : 824
Inscription : dim. févr. 28, 2016 8:02 pm

Re: Le space opera : pour continuer à rêver en regardant les étoiles

Message par Zoltan83 » dim. janv. 14, 2018 5:24 pm

@tauther Merci, j'ignorais qu'il y avait une version traveller de Mindjammer.

@Kobayashi J'ai vu que SWN avait un chapitre sur le Transhumanisme mais uniquement dans la version payante je pense. Le mieux serait que je prenne la version gratuite pour voir si j'aime ou pas SWN.

Pour le budget, non pas que cela ne rentre pas en considération, mais si je suis vraiment attiré, cela ne me dérange pas trop d'investir un peu plus.

Avatar de l’utilisateur
Genji
Zelateur
Messages : 83
Inscription : mer. juil. 29, 2015 6:04 pm

Re: Le space opera : pour continuer à rêver en regardant les étoiles

Message par Genji » dim. janv. 14, 2018 9:40 pm

En effet, Into The Dark est un excellent jeu de rôle (J'attends la V2 :mrgreen: ) mais il est plus adapté pour une thématique plus Hard-science Transhumaniste que véritablement Space Opéra traditionnelle.

Mindjammer a je pense l'avantage d'utiliser le transhumanisme tout en gardant une identité Space Opéra, c'est qui fait que j'aime beaucoup ce jdr. 

Donc je conseillerais Into The Dark si on veut que la thématique transhumaniste soit prépondérante. Du Mindjammer (Traveller) si on veut plus rester dans le space opéra avec une dose de transhumanisme.
 

Répondre