Les campagnes intimidantes

Inspis, théories, conseils ...
Avatar de l’utilisateur
Nightfalls
Ascendant
Messages : 1657
Inscription : dim. août 20, 2006 8:18 am
Localisation : Marseille

Re: Les campagnes intimidantes

Message par Nightfalls »

Thibor a écrit : lun. mai 17, 2021 5:02 pm D'où mon rêve de maisons de retraite pour rôlistes où on pourra enfin utiliser les centaines de bouquins qui prennent la poussière sur les étagères. Je suis sur qu'il y a un marché à creuser... :mrgreen:
Je propose de lancer un KS pour ce beau projet !! :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Tybalt (le retour)
Dieu d'après le panthéon
Messages : 5897
Inscription : mer. août 22, 2012 7:33 pm
Contact :

Re: Les campagnes intimidantes

Message par Tybalt (le retour) »

Nightfalls a écrit : lun. mai 17, 2021 6:20 pm
Thibor a écrit : lun. mai 17, 2021 5:02 pm D'où mon rêve de maisons de retraite pour rôlistes où on pourra enfin utiliser les centaines de bouquins qui prennent la poussière sur les étagères. Je suis sur qu'il y a un marché à creuser... :mrgreen:
Je propose de lancer un KS pour ce beau projet !! :mrgreen:

Elle s'appellera Aux Pourpris vorpales.
Mes sites : Kosmos (un jdra sur la mythologie grecque qui a vraiment lu les auteurs antiques pour vous) ; blog de lectures ; site d'écriture.
Disclameur : j'ai écrit pour "Casus" et "Jdr Mag".
Avatar de l’utilisateur
fafnir
Initié
Messages : 109
Inscription : jeu. nov. 27, 2014 9:50 am

Re: Les campagnes intimidantes

Message par fafnir »

J'imagine les piluliers sur la table 😄
Avatar de l’utilisateur
thamartin
Prêtre
Messages : 358
Inscription : sam. sept. 16, 2017 2:37 am

Re: Les campagnes intimidantes

Message par thamartin »

Des pilules en forme de D4 ou D20 :)
Arno
Initié
Messages : 153
Inscription : lun. sept. 02, 2019 2:21 pm

Re: Les campagnes intimidantes

Message par Arno »

Avec des effets aléatoires.
Avatar de l’utilisateur
Der Schwarz Doktor
Pratiquant
Messages : 244
Inscription : mar. mai 19, 2020 9:28 am

Re: Les campagnes intimidantes

Message par Der Schwarz Doktor »

Arno a écrit : lun. mai 17, 2021 10:14 pm Avec des effets aléatoires.
Ca s'appelle un médicament... :runaway
 
"Je me presse de rire de tout, de peur d'être obligé d'en pleurer" (Beaumarchais)
Avatar de l’utilisateur
sherinford
Dieu de sa console
Messages : 7525
Inscription : jeu. oct. 07, 2004 8:36 am
Localisation : Un petit chateau en Belgique

Re: Les campagnes intimidantes

Message par sherinford »

oneyed jack a écrit : ven. mai 14, 2021 6:18 pmBref, je voulais donc connaître votre avis sur ces campagnes impressionnantes.

Est-ce qu'elles sont un repoussoir pour vous ?

Oui.

Le souci n'est pas tellement la dimension d'une telle campagne, mais plutôt la question de savoir si elle va être amusante pour tous les participants, sur la durée.

Et là, c'est en pratique très très compliqué. Je veux dire: comment être sûr, rien qu'à la lecture, que le concept va tenir sur une longue durée, que l'alchimie entre les joueurs va continuer à fonctionner, etc.

La grande campagne pour Pendragon, c'est 400 heures de jeu minimum, sans forcer.

En tant que joueur, j'ai eu peu l'occasion de faire ce genre de trucs.

En tant que MJ, j'ai du mal à me motiver également, parce que j'ai vu tomber à l'eau tellement de ces trucs que c'est devenu une sorte de hantise...

Si vous aimez les maîtriser, quelles sont vos astuces pour garder votre motivation intacte ?

Du coup, pour moi, il est toujours préférable de "saucissonner" le récit. Ne pas prendre un engagement trop long, mais quelque chose de gérable. 8 ou 10 séances, c'est déjà très bien pour obtenir un "arc narratif" qui tient la route, puis faire un débrief, et voir si certains veulent continuer (ou pas).

Est-ce que vous préférez les lire uniquement ?

Non plus.

Si je veux lire un récit passionnant, je lis un roman ou une BD. C'est en général mieux fichu, et plus intéressant. Si je me tape la lecture d'une grosse campagne, c'est avec l'idée de la mener.
ImageImageImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Bayram
Profane
Messages : 38
Inscription : ven. mai 10, 2019 9:25 pm

Re: Les campagnes intimidantes

Message par Bayram »

En parlant de grosse campagne, je me demandais si les campagnes de style "Ténèbres sur la forêt noire" (l'Anneau unique) sont courantes (c'est peut-être à celle-ci que tu faisais référence pour l'anneau unique @ecnal ?)

C'est plutôt une succession de scénarios espacés dans le temps, avec une cohérence historique.
C'est au MJ de faire les scénarios intermédiaires.
C'est courant ou pas en jdr ? Je sens venir la remarque "Rien n'empêche de le faire pour n'importe quel campagne :mrgreen: "... mais là c'est quand même vraiment pensé dans cette optique.

Ça fait partie des rares campagnes déjà scénarisées que j'aurais envie de faire jouer un jour, justement parce que le MJ peut quand même faire ce qu'il veut entre les scénarios imposés.
Et du coup peut-être que le fait, pour le MJ, de pouvoir alterner scénarios tout faits et scénarios à faire est un moteur de motivation... Ce serait cool d'avoir l'avis de personnes qui ont maîtrisé cette campagne.
Rosco
Dieu d'après le panthéon
Messages : 3134
Inscription : dim. avr. 30, 2017 10:23 am

Re: Les campagnes intimidantes

Message par Rosco »

Bayram a écrit : mar. mai 18, 2021 12:29 pm En parlant de grosse campagne, je me demandais si les campagnes de style "Ténèbres sur la forêt noire" (l'Anneau unique) sont courantes (c'est peut-être à celle-ci que tu faisais référence pour l'anneau unique @ecnal ?)

C'est plutôt une succession de scénarios espacés dans le temps, avec une cohérence historique.
C'est au MJ de faire les scénarios intermédiaires.
C'est courant ou pas en jdr ? Je sens venir la remarque "Rien n'empêche de le faire pour n'importe quel campagne :mrgreen: "... mais là c'est quand même vraiment pensé dans cette optique.

Ça fait partie des rares campagnes déjà scénarisées que j'aurais envie de faire jouer un jour, justement parce que le MJ peut quand même faire ce qu'il veut entre les scénarios imposés.
Et du coup peut-être que le fait, pour le MJ, de pouvoir alterner scénarios tout faits et scénarios à faire est un moteur de motivation... Ce serait cool d'avoir l'avis de personnes qui ont maîtrisé cette campagne.

C'était aussi le principe des campgnes INS/MV
Avatar de l’utilisateur
ecnal
Profane
Messages : 37
Inscription : lun. févr. 17, 2020 9:18 pm

Re: Les campagnes intimidantes

Message par ecnal »

Bayram a écrit : mar. mai 18, 2021 12:29 pm En parlant de grosse campagne, je me demandais si les campagnes de style "Ténèbres sur la forêt noire" (l'Anneau unique) sont courantes (c'est peut-être à celle-ci que tu faisais référence pour l'anneau unique @ecnal ?)
Nope, de notre côté on était parti pour enchainer Contes et Légendes des Terres Sauvages et Les vestiges du Nord.

Mais je suis d'accord avec ce que tu dis, ça m'intéresserait également de jouer Ténèbres sur la forêt noire.
Avatar de l’utilisateur
Harfang2
Prêtre
Messages : 380
Inscription : jeu. déc. 03, 2020 5:51 pm

Re: Les campagnes intimidantes

Message par Harfang2 »

oneyed jack a écrit : ven. mai 14, 2021 6:18 pm
Bref, je voulais donc connaître votre avis sur ces campagnes impressionnantes.
Est-ce qu'elles sont un repoussoir pour vous ?
Si vous aimez les maîtriser, quelles sont vos astuces pour garder votre motivation intacte ?
Est-ce que vous préférez les lire uniquement ?

Elles sont à l'inverse du repoussoir, bien au contraire. les systèmes ne m'intéressent jamais à l'achat. Les univers, aussi intéressants soient-ils n'existent a mes yeux qu'a travers une campagne. Un univers sans campagne n'existera donc pas.

Je n'ai pas d'astuce pour garder la motivation sur une campagne puisque la campagne constitue la motivation, que cette campagne soit ouvert ou directive, procède d'un autre auteur ou de ma construction personnelle.
Transposer une campagne donnée dans un autre univers est, en ce qui me concerne, facile. et le travail demandé toujours inférieur a celui de se réapproprier de nouveaux personnages joueurs, PNJ, de nouveaux univers ou, pire, de système de règles.

Quand je lis une campagne, c'est, toujours, dans la perspective de la jouer, parfois longtemps après (oui, j'attends depuis plus de vingt ans de jouer "sang et luxure " )
Avatar de l’utilisateur
merson
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2228
Inscription : mer. févr. 23, 2005 6:32 pm
Localisation : Oui
Contact :

Re: Les campagnes intimidantes

Message par merson »

Rosco a écrit : mar. mai 18, 2021 12:30 pm
Bayram a écrit : mar. mai 18, 2021 12:29 pm En parlant de grosse campagne, je me demandais si les campagnes de style "Ténèbres sur la forêt noire" (l'Anneau unique) sont courantes (c'est peut-être à celle-ci que tu faisais référence pour l'anneau unique @ecnal ?)

C'est plutôt une succession de scénarios espacés dans le temps, avec une cohérence historique.
C'est au MJ de faire les scénarios intermédiaires.
C'est courant ou pas en jdr ? Je sens venir la remarque "Rien n'empêche de le faire pour n'importe quel campagne :mrgreen: "... mais là c'est quand même vraiment pensé dans cette optique.

Ça fait partie des rares campagnes déjà scénarisées que j'aurais envie de faire jouer un jour, justement parce que le MJ peut quand même faire ce qu'il veut entre les scénarios imposés.
Et du coup peut-être que le fait, pour le MJ, de pouvoir alterner scénarios tout faits et scénarios à faire est un moteur de motivation... Ce serait cool d'avoir l'avis de personnes qui ont maîtrisé cette campagne.

C'était aussi le principe des campgnes INS/MV
Les deux campagnes saisonnières de Babylon 5, Fiery Trial et Into the Crucible, sont également pensées comme ça: 4 gros scénarios liés entre eux avec plein d'accroches pour créer ses propres scénarios secondaires liés à la même trame, mais surtout la possibilité, si ce n'est l'obligation, de créer une seconde trame de campagne sur le même modèle; cette seconde trame peut être liée à la première selon la bonne vieille technique Medhi Sami des scénarios composites, ou être complètement autonome et dans ce cas les seuls points communs entre les deux est le groupe de personnages, son secteur d'activité, ses spécialités, ses types de clients, etc.
Fury of Shadow pour Midnight est un cadre narratif global (une région gigantesque mais avec un thème principal, la forêt des elfes, et une époque précise, à savoir une offensive de l'ennemi sur la région pendant plusieurs années) assorti de nombreux synopsis et accroches de scénarios à développer et dont la survenue est liée à des événements précis de l'offensive globale.
Les scénarios Vermine sont peut-être plus proches de ce que tu évoques: chacun d'eux est lié à un lieu ou une communauté et l'enchaînement des scénarios au fil des voyages des personnages fini par créer une carte géographique du monde. Et le meneur peut remplir les trous de la carte avec ses propres créations et les idées qu'il a pu piocher dans le background. Mais ils n'ont pas à être joués dans un ordre précis.
Idem pour le Quatuor Zalozhniy pour Night's Black Agents, constitué de quatre missions tournant autour d'une organisation donnée, qui peuvent être jouées dans n'importe quel ordre et entre lesquelles le meneur peut insérer ses propres missions, liées ou non à cet arc principal.

Ça me semble une façon de faire assez courante, oui, à des degrés divers bien sûr. En cela comme en beaucoup d'autres choses, il s'agit plutôt d'un spectre avec à un bout les campagnes très scriptées dans lesquelles il n'y a pas vraiment de place pour d'autres arcs (là je pense à Les Éclaireurs de Gaïa pour Dark Earth, qui est largement une course contre la montre avec une multitudes de trucs à faire par les personnages, ce qui ne permet donc pas trop de sortir du cadre), et de l'autre bout des campagnes bac à sable qui posent un cadre très détaillé, le cas échéant sans même de scénarios précis, et laissent au meneur et aux joueurs le soin de le prendre en main. Et entre les deux, à peu près tout le reste...
Quand la musique de Mozart cesse, le silence est encore de Mozart; Quand la musique de Marilyn Manson cesse, les acouphènes sont encore de Marilyn Manson.
Et les fantasmes haineux de notre nazitude te révèlent les fastes de la solitude. H-F Thiéfaine.
1984, c'était pas un mode d'emploi. Loris.
Répondre