Inspi historique

Pour discuter et stocker les sources d'inspiration
Avatar de l’utilisateur
Merlock
Dieu de l'éternel recommencement
Messages : 9231
Inscription : mer. août 06, 2003 10:13 pm
Localisation : Issy (et pas ailleurs!)

Re: Inspi historique

Message par Merlock »

legnou a écrit :Non c'est un truc pompe du net.
Et au style c'est certainement du début XXEME, genre Lectures pour Tous.
Mais c'est quand même excellent!! :yes:
Membre de la Fédérations des tirailleurs lapins (FTL, merci à Silenttimo)
Mètre étalon du bon goût tholgrenien (de son propre aveu!)
"P'te ben mais p'te pas", tel est le credo de la Voie Merlockienne, autre Voie de la Force, celle du "Ni-Ni" ('Ni Sith, Ni Jedi" -legnou)
Avatar de l’utilisateur
killerklown
Dieu des intégristes contrariés
Messages : 7219
Inscription : mer. mai 31, 2006 4:52 pm
Localisation : Allemagne

Re: Inspi historique

Message par killerklown »

legnou a écrit :Non c'est un truc pompe du net.
Et au style c'est certainement du début XXEME, genre Lectures pour Tous.
C'ewst effectivement très dur à mettre en place, mais excellent (même si ca ne devait pas être vrai, d'ailleurs)
Créateur de blogs rôlistes

http://emporio-caduto.blogspot.com
https://intolondon1814.blogspot.com/2018/08/presentation.html
https://osrdread.blogspot.com/
Avatar de l’utilisateur
Qui Revient de Loin
Dieu qui a failli y rester
Messages : 6752
Inscription : sam. mars 02, 2013 1:20 pm
Localisation : Nothing Gulch
Contact :

Re: Inspi historique

Message par Qui Revient de Loin »

Pourquoi ? Je me disais qu'en exploitant le BG d'un perso et/ou avec une dose de création collaborative façon Fate/Apocalypse world, c'était faisable à créer comme scène.
Le blog de mes voyages imaginaires: http://qui.revient.de.loin.blog.free.fr/

Mémoire de rôlistes : le patrimoine du jeu de rôle se construit aujourd'hui

Contributeur au Grog
Avatar de l’utilisateur
Sama64
Dieu d'après le panthéon
Messages : 3349
Inscription : mer. janv. 21, 2015 10:58 am
Localisation : Issy les Moulineaux

Re: Inspi historique

Message par Sama64 »

Lord Foxhole a écrit :
Merlock a écrit : Alors, je recommande la lecture de ce livre: En auto-mitrailleuse - A travers les Batailles de Mai par Guy de CHEZAL. Loin, très loin, des clichés de 1940...
Bien vu : j'avais proposé, plus haut, une excursion en auto-mitrailleuse... Néanmoins, je ne connais pas le bouquin. :)
Merlock a écrit : PS: il n'y a pas Panther, ni de Tigre en 1940... il ne sortent que 1942-1943.
Les tanks du début de la guerre (1939-41) n'ont effectivement pas grand chose à voir avec ceux de la génération suivante... La plupart des gens ignorent à quel point l'évolution dans ce domaine a été foudroyante (comme dans le domaine de l'aviation d'ailleurs).

Et, contrairement, à ce que l'on pourrait croire, les meilleurs n'étaient pas forcément les Allemands...
Ainsi, dans les rangs de certaines unités Panzer en 1939-41, on retrouve plusieurs centaines de modèles Panzer 35(t) et Panzer 38(t)... Or, ces tanks ne sont pas de conception allemande mais tchèque !
Il s'agit de matériels capturés au cours de l'annexion de la Tchécoslovaquie, et les Allemands les ont trouvé tout à fait adaptés pour leur conception de la guerre (la BlitzKrieg). Ces chars moyens représentent un bon équilibre blindage / armement / vitesse et sont donc assez polyvalents... Et, en plus, ils sont mécaniquement d'excellente qualité.
Pour ceux qui s'intéressent aux détails : ils sont fabriqués par Skoda, dans les usines de Pilsen...
https://en.wikipedia.org/wiki/Panzer_35(t)
https://en.wikipedia.org/wiki/Panzer_38(t)
Pleins de choses intéressantes que j'ai appris en vous lisant tous depuis quelques pages, d'autant que je suis en pleine période de préparation pour Achtung Cthulhu
Du coup je sais à qui faire appel si j'ai des questions concernant le matos militaire de la 2ème GM (Merlock mais pas que)
Traductions & relectures pour le DDD
Avatar de l’utilisateur
legnou
Dieu des jeunes à casquette
Messages : 5478
Inscription : lun. févr. 02, 2004 1:05 pm
Localisation : Provisoirement sur Sol III

Re: Inspi historique

Message par legnou »

Sinon, vous avez ceci aussi qui est trèèèès classique et souvent cité dans les bouquins de faits étranges.
Plus facile à mettre en place pour une intro sympa mais... après ?
Si quelqu'un à des idées, je suis preneur.
Spoiler:
Jean Romier profite d’une fin d’après-midi pour réviser ses cours dans les jardins du Luxembourg à Paris. Alors qu’il était penché sur ses notes, vint s’asseoir près de lui un vieil homme en redingote, ce qui en 1925 n’était pas extraordinaire.

La conversation s’établit très vite entre les deux hommes. Ils s’aperçurent très vite qu’ils avaient quelque chose en commun : la musique de chambre. C’est ainsi que l’homme à la redingote qui en réalité s’appelait Alphonse Berruyer invita Jean Romier à un concert de salon qu’il donnerait le jeudi suivant chez lui.

Le jeune homme se présenta donc à l’appartement d’Alphonse Berruyer, au troisième étage d’un immeuble rue de Vaugirard. Le vieil homme l’accueillit et l’invita à se joindre à une dizaine d’autres invités qui attendaient dans le salon. L’endroit était charmant bien qu’un peu désuet car meublé à l’ancienne. Au cours de la soirée, Jean se rendit dans le fumoir jouxtant le salon et fit la connaissance d’un jeune séminariste qui l’entretint du rapport étroit entre la musique et le spirituel. Vers 22 heures, Jean Romier, après avoir salué un à un les hôtes, quitta l’appartement. A peine avait-il fait quelques pas qu’il s’aperçut qu’il avait oublié son briquet chez Monsieur Berruyer. Il remonta les marches de l’immeuble et frappa à la porte. Pas de réponse. Il réitéra ses coups mais en vain ! Finalement, alerté par le bruit, le concierge monta : 'Monsieur Berruyer ? Connais pas ! Voilà 20 ans que cet appartement est vide !' Plus le jeune homme s’expliqua, plus la situation devint confuse. Prenant l’étudiant pour un cambrioleur, celui-ci se retrouva au commissariat.

Pour éclaircir cette affaire, on fit venir l’actuel propriétaire Monsieur Mauger. Le récit du jeune-homme étonna quand même le protagoniste. Oui, l’appartement avait bien été occupé par Alphonse Berruyer. Oui, Alphonse Berruyer organisait chez lui, de temps à autre, des concerts privés mais voilà... Alphonse Berruyer est mort depuis plus de 20 ans !!!

On se décida finalement à ouvrir les portes de l’appartement : l’appartement était complètement désert. Non seulement il n’y avait personne mais, plus étrange encore, il n’y avait plus aucun meubles. Le parquet était couvert de poussière. Bien qu’interloqué, le regard de l’étudiant fut attiré une photo jaunie par le temps. Elle représentait le séminariste avec qu’il avait discuté un long moment ! Monsieur Mauger lui dit : 'Cela m’étonnerait beaucoup que vous avez pu parler avec lui ce soir : c’était mon grand-oncle, mort en Afrique où il était missionnaire !'. 'Mais ce n’est pas possible répondit le jeune homme. Il y a à peine 3 heures, nous étions là, près de la cheminée, à discuter en fumant !'. Comme pour asseoir sa conviction, il s’approcha de la cheminée et là, couvert de poussière, reposait son briquet !!!
Quand on ne sait pas où l'on va, il faut y aller !!!
Et le plus vite possible !

VCAID6 need you !
Avatar de l’utilisateur
Merlock
Dieu de l'éternel recommencement
Messages : 9231
Inscription : mer. août 06, 2003 10:13 pm
Localisation : Issy (et pas ailleurs!)

Re: Inspi historique

Message par Merlock »

J'aime bien aussi! :yes:

Et si tu as des références de bouquins de faits étranges, je suis preneur.
Membre de la Fédérations des tirailleurs lapins (FTL, merci à Silenttimo)
Mètre étalon du bon goût tholgrenien (de son propre aveu!)
"P'te ben mais p'te pas", tel est le credo de la Voie Merlockienne, autre Voie de la Force, celle du "Ni-Ni" ('Ni Sith, Ni Jedi" -legnou)
Avatar de l’utilisateur
legnou
Dieu des jeunes à casquette
Messages : 5478
Inscription : lun. févr. 02, 2004 1:05 pm
Localisation : Provisoirement sur Sol III

Re: Inspi historique

Message par legnou »

:o :o :o
M'enfin, la classique de chez classique série des "guides noirs", Edition Tchou. :P
(La baie, le p'tit coin et les bouquinistes sont tes amis, la plupart ne sont plus édités)

De mémoire, il doit y en avoir probablement un ou deux autres de plus :
- Guide de la France religieuse et mystique
- Guide de la France souterraine
- Guide de la France mystérieuse
- Guide de la mer mystérieuse
- Guide de L'ile de France mystérieuse
- Guide de Paris mystérieux
- Guide de Versailles Mystérieux
- Guide de Fontainebleau Mystérieux
- Guide de la Bretagne mystérieuse
- Guide de la corse mystérieuse
- Guide du Val de Loire mystérieux
- Guides de l'Auvergne mystérieuse
- Guide de la Provence mystérieuse
- Guide de Flandres et Artois mystérieux
- Guide des Pyrénées mystérieuses
- Guide de la Bourgogne et du Lyonnais mystérieux

Certains existent en poche mais ce n'est pas la version complète. Les bons vieux toilés noirs sont recommandés.

On y trouve à boire et à manger mais ça reste des classiques.
Quand on ne sait pas où l'on va, il faut y aller !!!
Et le plus vite possible !

VCAID6 need you !
anonyme
Dieu d'après le panthéon
Messages : 19373
Inscription : sam. juin 30, 2012 2:31 pm

Re: Inspi historique

Message par anonyme »

Très chouettes histoires, très inspirantes ! :bravo:

Sinon, j'ai pensé à vous; ce midi, sur Company of Heroes, ma compagnie était chargée de traquer et détruire des Panthers (sept exactement) rescapés de la Panzer Lehr en fuite de Saint-Lô, le tout en minimisant les pertes. Quelques Shermans, quelques M-10... et surtout l'arrivée d'un Pershing m'a permis de mener à bien ma tâche. Même si il n'est pas toujours réaliste, les scénarios s'inspirent de fait réel (Omaha Beach, Saint-Lô, la colline 192, Carentan...). C'est vraiment un excellent jeu. Idéal pour préparer ma future campagne de Soleil Noir !
Avatar de l’utilisateur
legnou
Dieu des jeunes à casquette
Messages : 5478
Inscription : lun. févr. 02, 2004 1:05 pm
Localisation : Provisoirement sur Sol III

Re: Inspi historique

Message par legnou »

Un petit dernier pour un Gaslight pas poulpique histoire de changer ?

Le phare d'Eilean Mor (au large de l'Ecosse)
Spoiler:
Depuis décembre 1899 où il a été édifié sur l'île rocheuse de Eilean Mor, au large des côtes écossaises, le phare a semblé maudit. Dans l'année qui a suivi sa mise en service, trois gardiens ont péri, un quatrième a fait une chute mortelle et plusieurs sont devenus fous. Puis, le 15 décembre 1900, le phare s'est éteint...

Aucune explication ne donnera la raison à la disparition de trois gardiens du phare d'Eilean Mor, sur les îles Flannan, au large de la côte ouest de l'Ecosse.
Ces roches désolées sont situées sur l'avancée extrême des îles Britanniques. La terre la plus proche est l'île de Lewis, dans les Outer Hebrides à 20 milles à l'est et à l'ouest, c'est l'Atlantique. Ces îles sont petites : la plus grande, Eilean Mor, n'a que 150 mètres de long.
Quatre marins retraités s'occupaient de ce phare, ils y travaillaient par équipe de trois. Ils passaient chacun 6 semaines sur l'île, suivies de 2 semaines de repos à tour de rôle. Tous les 15 jours, le navire ravitailleur 'Hesperus' apportait le courrier et les vivres, débarquait un des gardiens rentrant de congé et repartait avec un autre prenant son congé de 2 semaines.

Le 6 décembre 1900, c'était au tour de Joseph Moore d'être relevé. Quand le patron de l'Hesperus lui demanda s'il était content de venir à terre pour 15 jours, il répondit oui, et ajouta, le regard tourné vers la petite île qui disparaissait au loin : C'est un peu solitaire parfois.

Le 21 décembre, Joseph Moore embarqua à nouveau sur l'Hesperus mais cette fois pour retourner à Eilean Mor. Le temps, qui avait été très calme, changea et une tempête s'éleva quand le bateau eut quitté le port. Pendant 3 jours l'Hesperus croisa au large des Hébrides, et c'est seulement le 24 décembre qu'il put approcher des îles Flannan. Moore fut très alarmé de constater que la lampe de 140 000 bougies du phare était éteinte. Bien que très impatient de débarquer et de voir ce qui n'allait pas, il lui fallut encore attendre 2 jours avant que l'Hesperus pût s'approcher en sécurité du quai est de l'île.
Rien n'avait été préparé pour leur arrivée. Sur la jetée, ils ne virent ni caisses d'emballage vides, ni câbles pour l'amarrage. Leurs coups de sirène de brume répétés ne firent sortir personne du phare. Une embarcation fut mise à l'eau, et Joseph Moore débarqua. Le portail d'entrée et la porte principale du phare étaient fermés. Moore entra et appela. Pas de réponse. Tout était froid et vide et, sur une étagère, la pendule était arrêtée. Moore eut peur de trouver les gardiens morts dans la tour du phare, et revint à la jetée demander de l'aide. Deux hommes montèrent avec lui. Il n'y avait aucun signe de vie. Le phare était absolument vide, mais tout était rangé et en ordre. Les mèches des lampes avaient été nettoyées et ébarbées, et les lampes remplies de pétrole étaient prêtes à être allumées. La dernière inscription sur le registre était du 15 décembre. Il n'y avait qu'une seule chose inhabituelle : deux des trois cirés et paires de bottes des hommes manquaient.

Les marins de l'Hesperus fouillèrent l'île. Ils ne trouvèrent aucune trace des absents, mais découvrirent certains indices qui firent croire tout d'abord que le mystère était éclairci. Le quai ouest avait été très endommagé par l'ouragan. Sur une plateforme de béton située à 20 mètres de hauteur, il y avait une grue sur laquelle pendaient des filins. Ces filins étaient d'habitude rangés dans un coffre placé dans un renfoncement à 30 mètres au-dessus du niveau de la mer. Une tempête avec des vagues de plus de 30 mètres, aurait-elle assailli l'île et emporté le coffre, faisant tomber les filins sur la grue ? Avait-elle aussi emporté les trois hommes ? C'était peu vraisemblable, car de telles vagues géantes sont extrêmement rares. En outre, des gardiens de phare expérimentés n'auraient pas été assez fous pour s'aventurer sur une jetée pendant une tempête, et s'ils l'avaient fait, les trois cirés, et non deux, auraient été absents.

Très inquiet, Moore examinait le journal de bord, en compagnie du commandant de l'Hesperus. C'est Thomas Marshall qui avait tenu le journal, et de ses brèves phrases surgissait la vision d'une terreur sans nom qui avait envahi les hommes sur leur rocher isolé.
Voici ce que lut Moore :
12 décembre. Coup de vent du nord quart nord-ouest. Mer démontée. Isolés par la tempête. 21 heures. Jamais vu un tel ouragan. Vagues très hautes, se brisant sur le phare. Tout est en ordre. Ducat irritable.
Moore et le commandant se regardèrent. Le 12 décembre aucune tempête n'avait été signalée à Lewis, à 20 milles de là. La remarque sur Ducat était également anormale.
La suite avait été écrite à minuit le même jour :
La tempête fait toujours rage. Le vent ne mollit pas. Isolés, ne pouvons sortir. Un navire passe en actionnant sa sirène de brume. Je peux voir les lumières des cabines. Ducat tranquille. Mc Arthur pleure.
De nouveau, Moore et le commandant se regardèrent. A quelle extrémité en était arrivé le marin aguerri Donald McArthur pour pleurer ? Ils reprirent leur lecture.
13 décembre. L'ouragan a continué toute la nuit. Le vent hale l'ouest quart nord-ouest. Ducat tranquille. McArthur prie.
Hier McArthur pleurait, aujourd'hui il priait !!!
Midi. Le jour est gris. Moi, Ducat et MacArthur avons prié.
Lorsque Moore fut appelé à déposer devant la commission désignée pour enquêter sur cette disparition, il déclara n'avoir jamais vu un de ses camarades prier. Ce ne pouvait être dû à leur peur de l'ouragan, car ils avaient tous affronté des tempêtes au cours de leurs longues années de navigation.
Sur le journal restait cette dernière phrase :
15 décembre. 13 heures. Tempête terminée. Mer calme. Nous sommes dans la main de dieu.
Rien n'avait été inscrit le 14 décembre. Pourquoi ? On ne le saura sans doute jamais. De même, que s'est passé ensuite ???
L'enquête dévoila que, dans la nuit du 15 décembre, le vapeur Archer avait manqué se mettre au sec sur les rochers d'Eilean Mor, parce que le phare était éteint. On peut penser qu'à ce moment les trois hommes avaient disparu.

Une tempête bizarre, non ressentie ailleurs, aurait-elle déferlé sur l'île ? Ducat et McArthur seraient-ils allés au quai ouest et auraient-ils été enlevés par une lame ? Il paraît plus vraisemblable que les hommes soient sortis par temps calme, une fois l'ouragan passé, pour tout inspecter, d'autant que la dernière phrase de Marshall sur le journal annonce la fin de la tempête. Mais personne ne peut dire ce qui est arrivé ensuite. Selon une supposition largement admise, l'un des trois hommes devint fou, tua ses deux camarades et se suicida. Tous les marteaux, tous les couteaux et toutes les haches étaient demeurés à leur place. Mais l'attaquant s'était peut-être servi d'une pierre comme arme. Il aurait alors précipité à la mer les corps de ses compagnons, puis se serait lui-même jeté à l'eau.
Un des hommes a-t-il été saisi d'une folie religieuse ? A-t-il eu des visions ? Le furieux ouragan mentionné dans le journal de bord n'aurait-il existé que dans son esprit ? Après tout, les dégâts du quai avaient pu être causés par la tempête qui avait retardé l'Hesperus, après ces évènements mystérieux. Quoi qu'il soit arrivé au cours de ces jours et de ces nuits terribles, les rochers d'Eilean Mor en ont gardé le secret.
Et une explication très "jdr" :
Spoiler:
Mardi 29 Décembre 1900, 17h26

Inspecteur Dan MacFarlane à l’intention de Monsieur le Directeur du commissariat de Broadford

AFFAIRE : Disparition de trois gardiens de phare sur l’île d’Eilean Mor.

RAPPORT D’ENQUÊTE

Le 27 Décembre 1900

11h30 : Le sergent O’Riley et moi-même débarquons sur l’île d’Eilean Mor. Nous effectuons une brève visite du phare.

11h52 : Nous interrogeons Joseph Moore, quatrième gardien de phare, qui a constaté la disparition de ses trois collègues. Je le pense hors de soupçon.

12h34 : Nous réexaminons l’intérieur du phare. Tout est conforme à la déposition de Monsieur Moore : rien n’est en désordre, seule une chaise est renversée, et deux des trois cirés et paires de bottes manquent.

13h18 : Après une courte pause déjeuner, nous entamons la lecture du journal de bord. Une tempête d’une rare violence y est signalée le 20 Décembre, or à Lewis, à 20 milles de là, aucun coup de vent n’a été constaté. Après lecture du journal avec Monsieur Moore, celui-ci affirme que les commentaires sur les hommes, tels que « Ducat pleure », « Ducat pleure » et « MacArthur prie » semblent peu probables. Une phrase interpelle : « Nous sommes dans la main de Dieu ». Cela pourrait être lié à la forme de l’île, qui ressemble à une main demi-close. Ou cela serait dû à la folie de Monsieur Marshall, en charge du journal de bord.

15h43 : Nous découvrons un possible indice. Un morceau de papier de 5 cm sur 10 cm est découvert dans la cabine de Monsieur MacArthur par le sergent O’Riley. Sur ce papier sont écrits à la main les mots : « St Flannan. Trésor. Enterré. Ruines » puis suivent les références d’un livre « History and Legends of Eilen Mor, Peter James ». Nous trouvons ce livre dans la bibliothèque du phare. Une légende raconte que St Flannan, ermite vivant sur l’île, enterra un trésor sous les ruines de son ermitage. Ceci n’est qu’une légende, mais une hypothèse peut tout de même être formulée : Les trois hommes, après de longues heures à attendre la fin de la tempête, non ressentie ailleurs, sont près de la démence et sortent rechercher le fameux trésor. Une lame de fond les emporte, ainsi que les filins situés sur la grue du quai ouest.

18h08 : Après l’inspection du phare, nous enquêtons à ses alentours. Près des ruines de l’ermitage, en bord de côte, nous découvrons une botte. Après identification de Joseph Moore, il s’avère qu’elle appartenait à Monsieur Ducat. Ceci corrobore notre hypothèse.

18h42 : Le sergent O’Riley et moi-même quittons l’île.

CONCLUSION DU RAPPORT D’ENQUÊTE

Le 15 décembre probablement, trois gardiens de phare, Thomas Marshall, James Ducat et Donald MacArthur, marins retraités, disparaissent mystérieusement lors de leur travail de gardiens sur l’île d’Eilean Mor.

Après investigations, l’hypothèse retenue est la suivante : Les trois hommes sont bloqués dans le phare à cause d’une tempête localisée. Ils deviennent fous, prient longuement, et lisent les romans de la bibliothèque. MacArthur découvre la légende de l’île, relatant de la présence d’un trésor, enterré près des ruines d’un ancien ermitage. Malgré les risques encourus par des vents si violents et une mer déchaînée, les trois hommes décident de rechercher ce trésor. Une lame de fond les emporte. Leurs corps sont toujours introuvables.

Ces trois marins étaient âgés et célibataires (James Ducat a bien été marié en 1856, mais son épouse est décédée en 1879, sans enfants). Je n’ai donc pas jugé utile de continuer les recherches.

Moi, Inspecteur Dan MacFarlane de la police Broadford, déclare cette enquête résolue.
Dernière modification par legnou le mer. oct. 26, 2016 2:45 pm, modifié 1 fois.
Quand on ne sait pas où l'on va, il faut y aller !!!
Et le plus vite possible !

VCAID6 need you !
zit
Prêtre
Messages : 322
Inscription : dim. mai 31, 2015 1:05 pm

Re: Inspi historique

Message par zit »

Sama64 a écrit :
Lord Foxhole a écrit :
Merlock a écrit : Alors, je recommande la lecture de ce livre: En auto-mitrailleuse - A travers les Batailles de Mai par Guy de CHEZAL. Loin, très loin, des clichés de 1940...
Bien vu : j'avais proposé, plus haut, une excursion en auto-mitrailleuse... Néanmoins, je ne connais pas le bouquin. :)
Merlock a écrit : PS: il n'y a pas Panther, ni de Tigre en 1940... il ne sortent que 1942-1943.
Les tanks du début de la guerre (1939-41) n'ont effectivement pas grand chose à voir avec ceux de la génération suivante... La plupart des gens ignorent à quel point l'évolution dans ce domaine a été foudroyante (comme dans le domaine de l'aviation d'ailleurs).

Et, contrairement, à ce que l'on pourrait croire, les meilleurs n'étaient pas forcément les Allemands...
Ainsi, dans les rangs de certaines unités Panzer en 1939-41, on retrouve plusieurs centaines de modèles Panzer 35(t) et Panzer 38(t)... Or, ces tanks ne sont pas de conception allemande mais tchèque !
Il s'agit de matériels capturés au cours de l'annexion de la Tchécoslovaquie, et les Allemands les ont trouvé tout à fait adaptés pour leur conception de la guerre (la BlitzKrieg). Ces chars moyens représentent un bon équilibre blindage / armement / vitesse et sont donc assez polyvalents... Et, en plus, ils sont mécaniquement d'excellente qualité.
Pour ceux qui s'intéressent aux détails : ils sont fabriqués par Skoda, dans les usines de Pilsen...
https://en.wikipedia.org/wiki/Panzer_35(t)
https://en.wikipedia.org/wiki/Panzer_38(t)
Pleins de choses intéressantes que j'ai appris en vous lisant tous depuis quelques pages, d'autant que je suis en pleine période de préparation pour Achtung Cthulhu
Du coup je sais à qui faire appel si j'ai des questions concernant le matos militaire de la 2ème GM (Merlock mais pas que)
Le jdr est issu du wargame...
J'ai fait un jour un "Squad Leader-Donjon". C'était à la base du Squad leader avec carte et pions, mais chaque joueur incarnait un des leaders avec une ou deux particularités en plus (ex. conduite de char). Le MJ avait la même carte + pions en double cachés derrière un paravent. Ce fut amusant.
https://d100.fr, du d100 en VF (Openquest, Revolution D100, Mythras)
http://windonthesteppes.blogspot.com/ : blog JdR sur les Nomades des steppes et le jeu du même nom
La campagne dans les steppes (en Français) : http://rpol.net/game.cgi?gi=67716&date=1473941647
Avatar de l’utilisateur
legnou
Dieu des jeunes à casquette
Messages : 5478
Inscription : lun. févr. 02, 2004 1:05 pm
Localisation : Provisoirement sur Sol III

Re: Inspi historique

Message par legnou »

Allez, un dernier petit blindé pour la route et si vraiment ça intéresse, on ouvre un fil..
Spoiler:
Image

Et un projet de T60 russe, sans doute pour envahir l'Angleterre... :D

Image
Quand on ne sait pas où l'on va, il faut y aller !!!
Et le plus vite possible !

VCAID6 need you !
anonyme
Dieu d'après le panthéon
Messages : 19373
Inscription : sam. juin 30, 2012 2:31 pm

Re: Inspi historique

Message par anonyme »

legnou a écrit :Et un projet de T60 russe, sans doute pour envahir l'Angleterre... :D
Je mets au défi cette chose de voler ! :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Qui Revient de Loin
Dieu qui a failli y rester
Messages : 6752
Inscription : sam. mars 02, 2013 1:20 pm
Localisation : Nothing Gulch
Contact :

Re: Inspi historique

Message par Qui Revient de Loin »

Elle vole.
Verticalement.
En descendant.
Le blog de mes voyages imaginaires: http://qui.revient.de.loin.blog.free.fr/

Mémoire de rôlistes : le patrimoine du jeu de rôle se construit aujourd'hui

Contributeur au Grog
Avatar de l’utilisateur
Jérôme l'ours
Dieu des archivistes enseignants
Messages : 2609
Inscription : mar. oct. 21, 2008 5:59 pm
Localisation : Lyon

Re: Inspi historique

Message par Jérôme l'ours »

Uphir a écrit :
legnou a écrit :Et un projet de T60 russe, sans doute pour envahir l'Angleterre... :D
Je mets au défi cette chose de voler ! :mrgreen:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Antonov_A-40 Ils l'ont testé !
C'est le savoir-vivre qui distingue l'assassin de la victime
anonyme
Dieu d'après le panthéon
Messages : 19373
Inscription : sam. juin 30, 2012 2:31 pm

Re: Inspi historique

Message par anonyme »

Ah, tu vois; ça ne vole pas, ça plane. Et pour avoir fait et du planeur, et de l'aviation légère, ça fait une légère différence ! ;)
Verrouillé