Pathfinder, again

Inspis, théories, conseils ...
Avatar de l’utilisateur
Islayre d'Argolh
Dieu des coiffeurs zélés
Messages : 8356
Inscription : ven. août 17, 2007 5:11 pm
Localisation : Paris
Contact :

Re: Pathfinder, again

Message par Islayre d'Argolh »

nerghull a écrit :
mar. juin 23, 2020 11:20 am
Et donc malgré le fait qu'elle soit particuliérement tone-deaf, Paizo ne renonce pas à son aventure de gentils flics qui protègent une expo universelle pleine "d'exotisme".

Juste pour information et comparaison :

Rhymes with Bow
There’s more going on in Second Darkness than falling
stars, and when we at Paizo were initially casting about for
ideas for the plot for our third Adventure Path, the skies
above were the furthest things from our minds. We were
looking downward, into the depths of our still-developing
world’s crust, to the endless maze of caves and tunnels
below. Other game worlds have their own names for this
mysterious and dangerous realm, but in Golarion, it’s
known as the Darklands. Why would we seek out villains
down there? To anyone who’s played RPGs for any real
length of time, the answer’s pretty obvious.
Because that’s where the drow live.

There are certain monsters that can be considered
“mainstream” these days—creatures that even non-
gamers seem immediately to recognize on sight. Dragons
fall into that category for sure, as do vampires and goblins
and trolls and zombies. Relatively few monsters who were
“born” in the game have made this jump. Ask the average
man on the street if he prefers ankhegs over bulettes, and
you’re likely just to get a weird look.
The drow are different, though. Sure, they have roots in
Scottish folklore, but their incarnation as evil underground-
dwelling elves was first popularized by Gary Gygax back in
the early days of the game, in the classic adventure
G3: Hall of the Fire Giant King. The series of adventures that followed (eventually compiled as
Queen of the Spiders) became classic adventures, and then with R. A. Salvatore’s first novel,
The Crystal Shard, this popularity exploded, primarily due to one
highly popular dual-scimitar-wielding hero.

Back when Paizo was publishing
Dragon and Dungeon, we saw that
whenever we put a drow on the cover, that issue became one
of the best selling issues of the year (which was why I chose a
drow for the first Dungeon cover I ordered art for).
Of course, with such sudden popularity came the to-be-
expected backlash, and today you can hardly mention drow
in the presence of gamers without sparking an argument.
Some players love playing drow characters, while other
players won’t play in a game that allows drow PCs. Some
GMs love the concept of “renegade” drow who have turned
against their sinful ways to become champions of good,
while others gag and gnash teeth over the very concept.
Even the name riles up gamers—there are at least two ways
to pronounce the word, and I wouldn’t put it past someone
to come up with a third and a fourth. No matter how vocal
people get about drow, the fact remains that everyone
knows about them and everyone talks about them.

So they seemed like a perfect choice for the villains of
Pathfinder’s t h i r d A d v e n t u r e P a t h .
F o r t h o s e o f y o u w o r r i e d
that the next several volumes are going to descend into
angst-ridden misunderstood dark-elf heroes, let me
repeat myself.

The drow are villains.

During the course of Second Darkness, you’ll meet
more drow NPCs than any other race, and I can pretty
much guarantee you that they’re all going to be bad guys.
The drow of Golarion are not to be trusted. They worship
demons. They’re slavers and sadists. They perform hideous
experiments on innocent victims. The drow are back to
being evil, in other words.
As a result, you should encourage your players NOT to
play drow characters in this campaign. I fully understand
the attraction of playing a drow. Hell, two of my own
favorite characters that I’ve played are drow (one of them
even ended up in the Shackled City Adventure Path!).
Playing a misunderstood hero who’s forced to live with the
fact that her heritage brands her a villain can be quite fun
and rewarding—but Second Darkness isn’t the place for
drow PCs. If a player wants to play a misunderstood hero
here, try to talk them into playing a half-orc. Or a goblin.
Or a half-fiend. Or even one of the other evil Darklands-
dwelling races, like a duergar or a troglodyte.
Drow can be PCs in all the Adventure Paths after this
one. For now, though, give them a chance to be the bad
guys again.

James Jacobs, 2008.
You are the rulebook. There is no other rulebook.
Make it fast, make it colorful and make it full of decisions for the players. 

Boutique LuLu : la Cité sans Nom, Coureurs d'Orages et autres bêtises au d20.

Avatar de l’utilisateur
nerghull
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 4191
Inscription : dim. mai 03, 2015 3:02 am

Re: Pathfinder, again

Message par nerghull »

Je ne vois pas vraiment le rapport entre les deux textes. Avec "l'affaire" (lol) D&D5, oui, mais là pour le coup ça me paraît pas tomber dans le même panier, fopatoumélanger.
La critique des institutions policière n'est pas à forcément rapprocher des problématiques de discrimination, même si elle y est lié par le simple fait que les deux événements existent dans la même société (j'essaie de rester le plus neutre possible dans cette phrase et j'aimerai qu'elle ne soit pas débattue ici, c'est vraiment pas le but du post).

Après je me plante sans doute, il y a probablement une analyse comparée à faire qui soulèverait des points intéressants mais le sujet Pathfinder de Casus NO me semble vraiment vraiment pas la place :bierre:

Edit : par contre mes mp sont ouverts et y a pas de souci pour échanger ailleurs, comme dit
Spooky scary creepypasta

Ici j'ai pris du temps pour faire des trucs :
Une bafouille sur les plateaux de jeu & Un truc plus synthétique sur la déstabilisation / Des CR de partie d'Eclipse Phase
Un système alternatif pour Warhammer 40k (Black Crusade et Dark Heresy, surtout)

Avatar de l’utilisateur
Islayre d'Argolh
Dieu des coiffeurs zélés
Messages : 8356
Inscription : ven. août 17, 2007 5:11 pm
Localisation : Paris
Contact :

Re: Pathfinder, again

Message par Islayre d'Argolh »

nerghull a écrit :
mar. juin 23, 2020 1:38 pm
Après je me plante sans doute, il y a probablement une analyse comparée à faire qui soulèverait des points intéressants mais le sujet Pathfinder de Casus NO me semble vraiment vraiment pas la place :bierre:

Je ne souhaite pas non plus relancer ce débat stérile mais je voulais juste faire remarquer que quand Mona écrit :

We at Paizo strive to represent our company’s values of inclusivity through the content of our Pathfinder and Starfinder publications. Showcasing diversity in the stories of the cultures, races, sexualities, and gender identities of our characters is something we’ve tried to emphasize since the company’s inception 18 years ago.

Il y a quand même une légère réécriture de l'histoire.
Que Paizo cherche a positionner Pathfinder comme le D&D éveillé/inclusif/moderne depuis une dizaine d'années je ne peux pas le nier, c'est un fait.
Dire que c'était comme ça depuis le début me parait un peu de mauvaise foi.
C'est tout pour moi aussi :bierre:
You are the rulebook. There is no other rulebook.
Make it fast, make it colorful and make it full of decisions for the players. 

Boutique LuLu : la Cité sans Nom, Coureurs d'Orages et autres bêtises au d20.

Avatar de l’utilisateur
cern
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2095
Inscription : mer. juil. 07, 2010 1:22 pm

Re: Pathfinder, again

Message par cern »

Thoryn a écrit :
dim. juin 21, 2020 11:12 am
La création de perso est quand même assez fastidieuse sous PF2, pas de récap disponible quelque part, pas de synthèse, trop dépendant des options de création fait à la volée. C'est difficile de s'y retrouver et c'est dommage d'avoir fait une refonte et d'avoir raté cette étape. Heureusement que des créations en ligne existent.
Par contre, une fois la création faite, la montée de niveau est très facile à suivre, le tableau pour chaque classe rassemble toutes les informations à avoir. Et ça c'est une réussite.
Etant un adepte de la v1 de longue date, je trouve les options de build faméliques dans cette v2 et j'ai un peu peur que la montée en niveau ne propose rien de transcendant à ce niveau et qu'on aboutisse à des persos plus ou moins des clones les uns des autres.
Certaines idées sont bien trouvées, simplification des actions et gestion du bouclier par exemple.
Il y a du plus et du moins, les combats ne m'ont pas l'air plus rapide même si plus simples.
Je garde mon jugement lorsque j'aurais joué un peu plus de séance.
je trouve aussi qu'il faut maitriser le livre pour commencer à créer un personnage, j'ai beaucoup de difficulté personnellement. J'ai commencé à créer un document d'aide à la création (très succinct).
Par contre je serais intéressé par les adresses où il y a des aides à la création: "Heureusement que des créations en ligne existent.".
 

Avatar de l’utilisateur
Thoryn
Mystique
Messages : 811
Inscription : sam. oct. 02, 2010 12:39 pm

Re: Pathfinder, again

Message par Thoryn »

cern a écrit :
mer. juin 24, 2020 3:06 pm
Thoryn a écrit :
dim. juin 21, 2020 11:12 am
La création de perso est quand même assez fastidieuse sous PF2, pas de récap disponible quelque part, pas de synthèse, trop dépendant des options de création fait à la volée. C'est difficile de s'y retrouver et c'est dommage d'avoir fait une refonte et d'avoir raté cette étape. Heureusement que des créations en ligne existent.
Par contre, une fois la création faite, la montée de niveau est très facile à suivre, le tableau pour chaque classe rassemble toutes les informations à avoir. Et ça c'est une réussite.
Etant un adepte de la v1 de longue date, je trouve les options de build faméliques dans cette v2 et j'ai un peu peur que la montée en niveau ne propose rien de transcendant à ce niveau et qu'on aboutisse à des persos plus ou moins des clones les uns des autres.
Certaines idées sont bien trouvées, simplification des actions et gestion du bouclier par exemple.
Il y a du plus et du moins, les combats ne m'ont pas l'air plus rapide même si plus simples.
Je garde mon jugement lorsque j'aurais joué un peu plus de séance.
je trouve aussi qu'il faut maitriser le livre pour commencer à créer un personnage, j'ai beaucoup de difficulté personnellement. J'ai commencé à créer un document d'aide à la création (très succinct).
Par contre je serais intéressé par les adresses où il y a des aides à la création: "Heureusement que des créations en ligne existent.".
 

Je pense surtout à un site : https://rpgworkshop.app/pf2/character-builder

Avatar de l’utilisateur
cern
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2095
Inscription : mer. juil. 07, 2010 1:22 pm

Re: Pathfinder, again

Message par cern »

Merci, je ne connaissais pas. :bierre:

Avatar de l’utilisateur
wyatt
Evêque
Messages : 482
Inscription : mar. déc. 01, 2015 1:40 pm
Localisation : Bordeaux

Re: Pathfinder, again

Message par wyatt »

Islayre d'Argolh a écrit :
mar. juin 23, 2020 1:42 pm
nerghull a écrit :
mar. juin 23, 2020 1:38 pm
Après je me plante sans doute, il y a probablement une analyse comparée à faire qui soulèverait des points intéressants mais le sujet Pathfinder de Casus NO me semble vraiment vraiment pas la place :bierre:

Je ne souhaite pas non plus relancer ce débat stérile mais je voulais juste faire remarquer que quand Mona écrit :
We at Paizo strive to represent our company’s values of inclusivity through the content of our Pathfinder and Starfinder publications. Showcasing diversity in the stories of the cultures, races, sexualities, and gender identities of our characters is something we’ve tried to emphasize since the company’s inception 18 years ago.

Il y a quand même une légère réécriture de l'histoire.
Que Paizo cherche a positionner Pathfinder comme le D&D éveillé/inclusif/moderne depuis une dizaine d'années je ne peux pas le nier, c'est un fait.
Dire que c'était comme ça depuis le début me parait un peu de mauvaise foi.
C'est tout pour moi aussi :bierre:
Hello @Islayre d'Argolh, sans vouloir te vexer, il me semble quand même que Paizo a toujours fait un effort particulier pour mettre en avant la plus grande diversité possible, y compris dans ses figures iconiques, sans préjuger de la couleur, du genre ou de l'orientation sexuelle des personnages.

Je ne suis pas expert es DD comme toi, mais à titre perso, c'est en lisant le Guide du Joueur de Pathfinder v1 que j'ai vu pour la première fois -au hasard- un Paladin incarné par un personnage non seulement féminin mais aussi de couleur, ou un Prêtre / Clerc typée orientale et assumée comme homosexuelle, etc. Cela a dû grincer des dents très fort sur les forums US.

Ce vieil édito de JJ que tu cites joue objectivement et volontairement sur tous les stéréotypes du JDR sur les drows, et c'est tout.
 

Avatar de l’utilisateur
wyatt
Evêque
Messages : 482
Inscription : mar. déc. 01, 2015 1:40 pm
Localisation : Bordeaux

Re: Pathfinder, again

Message par wyatt »

nerghull a écrit :
ven. juin 12, 2020 11:06 am
Après Cirkus, Paizo commence à faire du COPS : https://paizo.com/store/pathfinder/adve ... fEdgewatch
Dommage pour le timing par contre :P
Paizo fait un effort depuis le lancement de la v2 de Pathfinder pour sortir des sentiers battus, à la différence de Wizards of the Coast qui depuis la sortie de DD5 fait perpétuellement du neuf avec de l'ancien en recyclant les thèmes des campagnes de DD3 et DD4 ; après, cela passe ou cela casse, et là cela tombe effectivement mal.

Le timing de sortie de cette nouvelle AP, au vu des événements récents aux US et dans le monde, est malheureux, même si la campagne est annoncée et (sans doute) déjà écrite depuis un an : ils en parlaient déjà lors de la PaizoCon de mai 2019.

Perso, la thématique COPS et la variété des situations de jeu annoncées -avec de fortes références aux comédies policières des années 80 et 90- me faisait plus envie que le thème "Cirque" de la précédente AP qui se termine ce mois-ci.

Avatar de l’utilisateur
Islayre d'Argolh
Dieu des coiffeurs zélés
Messages : 8356
Inscription : ven. août 17, 2007 5:11 pm
Localisation : Paris
Contact :

Re: Pathfinder, again

Message par Islayre d'Argolh »

wyatt a écrit :
ven. juin 26, 2020 2:54 pm
Hello Islayre, sans vouloir te vexer, il me semble quand même que Paizo a toujours fait un effort particulier pour mettre en avant la plus grande diversité possible, y compris dans ses figures iconiques, sans préjuger de la couleur, du genre ou de l'orientation sexuelle des personnages.

(...)

Ce vieil édito de JJ que tu cites joue objectivement et volontairement sur tous les stéréotypes du JDR sur les drows, et c'est tout.


Je questionne juste le toujours.
De mon point de vue, le coté actuellement très militant de Paizo est le mariage de convictions sincères et d'un positionnement marketing qui s'est forgé au fil des années, notamment pour exister par rapport a D&D 5.
Quand les 4 premiers AP sortent, le ratio des pré-tirés iconiques c'est toujours trois persos blancs pour un perso non-blanc. C'est clairement mieux que rien mais ce n'est pas non-plus révolutionnaire dans une culture anglo-saxonne accro au tokenism.
De la même manière Kyra fait son coming-out relativement tard, tu n'as aucun moyen de savoir qu'elle est homosexuelle au début de l'aventure éditoriale de Paizo.

Pour ce qui est de cet édito let's agree to disagree mais je t'encourage a imaginer le résultat s'il était publié maintenant...

Concernant le dernier AP a mon avis la clé du problème c'est qu'il s'agit d'un scénario D&D-like mettant en scène des membres du guet.
Autrement dit des dépositaires de l'autorité publique qui vont passer 6 volumes de campagne à trucider des adversaires.
C'est cette combinaison qui pose question dans le contexte actuel, pas seulement le fait de jouer des membres du guet (angle d'attaque super efficace comme Pratchett l'a largement démontré).
You are the rulebook. There is no other rulebook.
Make it fast, make it colorful and make it full of decisions for the players. 

Boutique LuLu : la Cité sans Nom, Coureurs d'Orages et autres bêtises au d20.

Avatar de l’utilisateur
Mugen
Dieu des bottes de cuir
Messages : 10099
Inscription : mer. mai 17, 2006 11:34 am

Re: Pathfinder, again

Message par Mugen »

wyatt a écrit :
ven. juin 26, 2020 3:06 pm
Paizo fait un effort depuis le lancement de la v2 de Pathfinder pour sortir des sentiers battus, à la différence de Wizards of the Coast qui depuis la sortie de DD5 fait perpétuellement du neuf avec de l'ancien en recyclant les thèmes des campagnes de DD3 et DD4 ; après, cela passe ou cela casse, et là cela tombe effectivement mal.

Dans l'ensemble, c'est plus les campagnes d'AD&D1 qui sont recyclées (Ravenloft, SaltMarsh, la Tomb of Horrors...). :D
Mais c'est encore plus vieux, du coup.
Sois satisfait des fruit, des fleurs et même des feuilles,
Si c'est dans ton jardin à toi que tu les cueilles.
Ne pas monter bien haut peut-être, mais tout seul.

Avatar de l’utilisateur
nerghull
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 4191
Inscription : dim. mai 03, 2015 3:02 am

Re: Pathfinder, again

Message par nerghull »

A noter que pour la campagne du cirque, le coeur du jeu reste de descendre dans des donjons pour péter des monstres. Faire tourner son cirque est un enjeu dans le premier tome, quand les PJs le récupèrent, mais par la suite ça devient plutôt un prétexte pour aller de ville en ville et tomber comme de par hasard sur les repaires de vilains troglodytes.

Vu les synopsis des tomes d'Agent pf Edgewatch, on peut s'attendre à la même dynamique soutenue par la méthode bien rodée chez Paizo du PNJ nommé qui drope quand on le butte un papier indiquant qui est le prochain PNJ nommé à aller voir.
Spooky scary creepypasta

Ici j'ai pris du temps pour faire des trucs :
Une bafouille sur les plateaux de jeu & Un truc plus synthétique sur la déstabilisation / Des CR de partie d'Eclipse Phase
Un système alternatif pour Warhammer 40k (Black Crusade et Dark Heresy, surtout)

Avatar de l’utilisateur
wyatt
Evêque
Messages : 482
Inscription : mar. déc. 01, 2015 1:40 pm
Localisation : Bordeaux

Re: Pathfinder, again

Message par wyatt »

Si vous lisez l'anglais et les PDF, Paizo propose en ce moment une offre intéressante sur https://www.humblebundle.com/books/path ... -inc-books
 Vous pouvez récupérer les PDF VO
  • du Core Rulebook de Pathfinder v2,
  • du Bestiaire 1,
  • du Lost Omen World Guide (la description des régions et pays de Golarion),
  • du Lost Omen Character Guide (description des principales factions, nouvelles options et archetypes de PJ, ...),
ces deux derniers non encore traduits en VF.
Il y a aussi dans le bundle le scénario "Fall of Plaguestone", qui est un bon scénario d'initiation (niveaux 1 à 5) pour Pathfinder v2, avec le jeu de flip-maps associé.
 Il y a enfin 3 quêtes et 3 scénarios de la Pathfinder Society, d'une durée de jeu respective de ~1h pour les premières et de 3-4h pour les seconds, ainsi qu'une collection de battle maps PDF (si vous jouez en table virtuelle), des nouvelles en anglais et des dossiers de personnage à imprimer. Le tout pour moins de 16€  😎
 Paizo propose cette offre pour sponsoriser plusieurs associations américaines qui défendent la cause noire aux Etats Unis : vous pouvez donc jouer et contribuer à une bonne action !

Avatar de l’utilisateur
wyatt
Evêque
Messages : 482
Inscription : mar. déc. 01, 2015 1:40 pm
Localisation : Bordeaux

Re: Pathfinder, again

Message par wyatt »

nerghull a écrit :
sam. juin 27, 2020 8:59 am
A noter que pour la campagne du cirque, le coeur du jeu reste de descendre dans des donjons pour péter des monstres. Faire tourner son cirque est un enjeu dans le premier tome, quand les PJs le récupèrent, mais par la suite ça devient plutôt un prétexte pour aller de ville en ville et tomber comme de par hasard sur les repaires de vilains troglodytes.

Vu les synopsis des tomes d'Agent pf Edgewatch, on peut s'attendre à la même dynamique soutenue par la méthode bien rodée chez Paizo du PNJ nommé qui drope quand on le butte un papier indiquant qui est le prochain PNJ nommé à aller voir.
hello @nerghull, effectivement, le coeur d'une AP Pathfinder, cela reste l'exploration et le combat, pas les numéros d'artistes.

Je trouve néanmoins que Paizo a fait un effort dans l'AP Extension Curse, pour que la thématique du cirque ne soit pas juste un élément du décor mais infuse dans les différents épisodes.

Le guide des joueurs et le 1er épisode consacrent pas mal de pages pour aider les joueurs à typer leurs PJ puis à un système de règles spécifique détaillant comme gérer le quotidien d'un cirque : la promotion des spectacles, la gestion du show et des différents numéros, l'achat d'améliorations pour le cirque, le recrutement de nouveaux artistes, ...

Comme d'hab, tous les MJ et joueurs ne voudront sans doute pas jouer ce thème à fond, ni s'embêter à "jouer" chaque spectacle du cirque du début à la fin ; c'est sans doute pour cela que Paizo n'a pas consacré plus d'articles dans les volumes suivants de l'AP à ce thème, mais les outils sont là pour les groupes qui auraient envie de jouer cela plus d'une fois.

En outre, le cirque reste un acteur récurrent dans l'histoire, au fil des épisodes, au delà du premier tome.

L'AP part du principe que les PJ sont parties prenantes du cirque et que celui-ci les suit dans leur exploration de l'ile de Kortos ; chaque fois qu'ils visitent un nouvel endroit, l'aventure les incite à négocier avec les autorités pour trouver un bon emplacement pour le cirque, à en faire la promotion, etc. Plusieurs événements proposés sont prévus pour se glisser avant, pendant ou après les représentations ; etc.

Dans chaque épisode, il y a aussi des événements et rencontres qui tiennent compte du fait que les PJ soient des saltimbanques : le scénario tend des perches au MJ pour utiliser cela, soit dans le roleplay, soit comme solution alternative à un affrontement.

Les PJ sont ainsi incités à recruter certains PNJ ou monstres qu'ils croisent comme artistes dans leurs spectacles, à utiliser leurs compétences artistiques pour influencer des PNJ, pour gagner un affrontement par la musique et le divertissement plutôt que par l'épée.

Spoiler:
par exemple dans l'épisode n°5, où les PJ quittent Kortos pour explorer un monde souterrain des Darklands, leur cirque ne les suit pas pour une fois, mais il y a 4 rencontres différentes où les PJ peuvent utiliser leurs compétences artistiques pour résoudre une situation tendue ; on leur propose même de recruter une banshee passionnée par le chant et un jeune ver pourpre facétieux pour qu'ils rejoignent leur cirque à la fin de l'aventure 
 

S'agissant d'Agents of Edgewatch, le guide des joueurs est dispo gratuitement en VO.

Paizo a visiblement entendu le feedback des fans et donne des pistes dans le guide pour clarifier les "règles d'engagement" des PJ en tant qu'agents des forces de police ; il y a aussi des propositions pour jouer l'AP avec des PJ qui seraient des simples enquêteurs et pas des policiers en uniforme, si cela gène certains groupes.

Avatar de l’utilisateur
kazkurtum
Initié
Messages : 193
Inscription : mar. nov. 29, 2005 10:30 am
Localisation : Etampes (91)

Re: Pathfinder, again

Message par kazkurtum »

Bonjour à tous,

J'aurais quelques petites questions pour les connaisseurs de Pathfinder. Je compte profiter du HumbleBundle en cours pour prendre les premiers livres de la V2, sachant que j'ai déjà acquis (plus par collectionnisme que par véritable intérêt) pas mal de PDF de la V1 (système, contexte et scénars/AP).
D'où mes questions : quel est l'avantage de la V2 par rapport à la V1 ?  Et jusqu'à quel point les deux versions sont compatibles ? En particulier, quelle est la difficulté de prendre un scénar de la V1 pour la jouer en V2 ?

(Je suppose que les réponses se trouvent déjà dans les 80+ pages du fil mais je manque de temps et de courage,... je compte sur votre bon cœur :) )
Look on the brightside: you're mindless, good at hitting things and you do what a wizard tells you to do.
You're finally the perfect fighter!

The Order of the Stick

Avatar de l’utilisateur
wyatt
Evêque
Messages : 482
Inscription : mar. déc. 01, 2015 1:40 pm
Localisation : Bordeaux

Re: Pathfinder, again

Message par wyatt »

kazkurtum a écrit :
ven. juil. 17, 2020 10:51 am
Bonjour à tous,

J'aurais quelques petites questions pour les connaisseurs de Pathfinder. Je compte profiter du HumbleBundle en cours pour prendre les premiers livres de la V2, sachant que j'ai déjà acquis (plus par collectionnisme que par véritable intérêt) pas mal de PDF de la V1 (système, contexte et scénars/AP).
D'où mes questions : quel est l'avantage de la V2 par rapport à la V1 ?  Et jusqu'à quel point les deux versions sont compatibles ? En particulier, quelle est la difficulté de prendre un scénar de la V1 pour la jouer en V2 ?

(Je suppose que les réponses se trouvent déjà dans les 80+ pages du fil mais je manque de temps et de courage,... je compte sur votre bon cœur :) )
le moteur de la v2 a bien changé par rapport à celui de la v1, en particulier dans les règles de construction désormais bien distinctes des PNJ vs les PJ.

AMHA, tous les ouvrages de type Système de la v1 sont devenus obsolètes, sauf à vouloir reprendre toi même toute la mécanique.

La bonne nouvelle étant que Paizo avance vite dans la sortie des ouvrages Système en v2: moins d'un an après la sortie du Core Rulebook, tu as déjà le Game Mastery Guide et l'Advanced Player's Guide qui sont sortis ; à l'exception des certains des classes "Occulte", toutes les classes et archétypes de la v1 ont maintenant un descendant facilement identifiables en v2.

s'agissant des scénario et AP de la v1, elles restent jouables en v2, modulo deux caveats
- les règles d'attribution des XP et de construction des monstres ayant changé, il est déconseillé de reprendre les statblock v1 pour ta campagne v2: entre les règles du Game Mastery Guide v2 et les deux bestiaires v2 déjà sortis, tu as largement de quoi trouver l'équivalent en v2 de la majorité des PNJ et monstres des scénario de la v1
- la chronologie du monde de Golarion a (un peu) évolué entre la v1 et la v2, notamment tous les événements décrits dans les AP v1 sont réputés avoir déjà eu lieu et être connus de tous dans le background de la v2 (les Seigneurs des Rûnes se sont tous éveillés et ont été au 3/4 vaincus par ex), mais cela ne t'interdit pas de faire jouer l'AP pour autant

Enfin les ouvrages de contexte de la v1 gardent toute leur pertinence et si tu en as récupéré sur HumbleBundle, tu peux les réutiliser tels quels dans tes parties en v2.

Perso, mes joueurs et moi avons fini assez récemment une AP de la v1 -la Guerre de la Couronne- démarrée avec des personnages créés avec les règles de la v1, que nous avons convertis sur la fin en v2 sans trop de difficultés, ni de pleurs.

Et si l'on redémarre prochainement une campagne Fantasy, ce sera avec les règles de la v2 : j'attends de voir ce qu'Agents of Edgewatch a dans le ventre ; sinon, on essayera enfin Kingmaker.

Répondre