Le space opera : pour continuer à rêver en regardant les étoiles

Inspis, théories, conseils ...
Avatar de l’utilisateur
Khentar
Dieu des charrettes divines
Messages : 3780
Inscription : mar. oct. 28, 2008 5:31 pm
Localisation : Paris XV

Re: Le space opera : pour continuer à rêver en regardant les étoiles

Message par Khentar » ven. nov. 22, 2019 3:08 pm

Tu peux totalement moduler les carrières en champs d'expertise :
- Commandement
- Combattant
- Diplomatie
- Négoce
- Technique
- Religion
- Psion
- Pilotage
- Artisan
- Survie

Et du coup tu reviens sur des compétences. A mon sens c'est une régression par rapport à Everywhen mais c'est tout à fait possible. 

Pour ce qui est de ton exemple, il est très difficile d'avoir quelqu'un qui est Théurge (exaltation de l'Autre) et Psion (Exaltation de Soi) en même temps. C'est deux modes de pensées à l'opposé l'un de l'autre. D'ailleurs en VPS les deux vertus s'opposaient l'une à l'autre.

Quant à avoir un personnage qui touche à tout, c'est pas le but de Fading Suns hein. Les 3 grosses factions que sont la Noblesse, la Guilde et le Culte ont chacun leur pré carré et font tout pour le garder. T'auras très difficilement un Noble qui lancera des sorts de prêtres, à moins d'une bonne histoire et surtout d'un renoncement à sa vie précédente.

Ainsi un personnage qui serait :
- Noble 2
- Prêtre 2

Pourrait toujours utiliser sa carrière "Noble" pour tout ce qui est intrigue, connaissance du beau monde, etc. Mais il aurait sans doute le défaut "Renoncé à ses Titres" pour être rentré dans le Culte.

K.

Avatar de l’utilisateur
Julian_Manson
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2397
Inscription : jeu. nov. 23, 2017 4:05 am

Re: Le space opera : pour continuer à rêver en regardant les étoiles

Message par Julian_Manson » ven. nov. 22, 2019 3:28 pm

tu as très bien saisi là ou je voulais en venir :)

pour Fading suns, je pense renommer les carrières en compétences ou équivalent. Les exemples que tu as donné sont parfaits :)

Après pour des autres adaptations, je ne suis / serai pas aussi chiant :)

Désolé si je t'ai embêté.
"Shang Bu Han: C'est toi qui te fais des idées! Moi, depuis le début, j'ai jamais dit que j'avais un sabre! [ ... ]
Ennemi: Mais qui es-tu à la fin?
Shang Bu Han: On m'appelle "L'Epée sans lame" je crois. Cela vient juste d'être décidé..."



Avatar de l’utilisateur
Khentar
Dieu des charrettes divines
Messages : 3780
Inscription : mar. oct. 28, 2008 5:31 pm
Localisation : Paris XV

Re: Le space opera : pour continuer à rêver en regardant les étoiles

Message par Khentar » ven. nov. 22, 2019 5:10 pm

Content qu'il y en aient qui te plaisent.

Je suis un très gros fan d'everywhen, qui a le mérite de pouvoir mettre en peu de mots beaucoup de choses. Le système est simple, s'oublie vite et l'on a pas de problème à la mord moi le noeud de "je sais pas me battre j'ai pris un diplomate". Là, un combattant et un pas combattant ont le même nombre de points dans les capacités de combat. Ce sont les attributs et les atouts qui feront la différence entre un dilettante et un esthète de la boucherie.

A noter cette petite règle sympa : Un personnage pacifiste et érudit peut passer 1 points de capacité en carrière tandis qu'un personnage très martial peut passer 1 points de carrière en capacité au lieu de rester à 4 et 4. Ca change beaucoup de chose sans déséquilibrer le jeu. 

K.

Avatar de l’utilisateur
Julian_Manson
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2397
Inscription : jeu. nov. 23, 2017 4:05 am

Re: Le space opera : pour continuer à rêver en regardant les étoiles

Message par Julian_Manson » lun. nov. 25, 2019 8:18 pm

Bon Fading suns fait avec SaWo ( pas eu le temps de vraiment gérer l'alchimie Everywhen + Fading suns )

Bonne session même si un joueur ne n'est pas du tout amusé, il jouait un membre des ingénieurs alors que le reste de la table était 2 Décados et 1 Hazat ( qui s'est bien adapté ) en territoire Décados.

Je me demandais, comment gérer les méchas dans Traveller? Dans Mindjammer, c'est simple, mais dans Traveller, j'ai aucune idée...Je vais peut-être demander à Marc Millar X)
"Shang Bu Han: C'est toi qui te fais des idées! Moi, depuis le début, j'ai jamais dit que j'avais un sabre! [ ... ]
Ennemi: Mais qui es-tu à la fin?
Shang Bu Han: On m'appelle "L'Epée sans lame" je crois. Cela vient juste d'être décidé..."



Avatar de l’utilisateur
Sauriak
Pape
Messages : 630
Inscription : ven. avr. 29, 2016 11:54 am

Re: Le space opera : pour continuer à rêver en regardant les étoiles

Message par Sauriak » mar. nov. 26, 2019 10:27 am

@Julian_Manson Marc Miller (le célèbre meunier impérial).
Marc Millard c'est (était ?) l'Excalibur de Dijon. 😁 :bierre:

Avatar de l’utilisateur
mithriel
Dieu du funky soul
Messages : 5094
Inscription : jeu. juil. 31, 2003 9:00 am
Contact :

Re: Le space opera : pour continuer à rêver en regardant les étoiles

Message par mithriel » mar. nov. 26, 2019 10:59 am

Dans Traveller, il y a des règles pour créer des vaisseaux et véhicules, des règles pour créer des robots, donc on doit pouvoir s'en inspirer pour faire des règles pour créer des méchas. Bon, perso, j'ai carrément la flemme !

Avatar de l’utilisateur
Mugen
Dieu des bottes de cuir
Messages : 9225
Inscription : mer. mai 17, 2006 11:34 am

Re: Le space opera : pour continuer à rêver en regardant les étoiles

Message par Mugen » mar. nov. 26, 2019 11:07 am

Sauriak a écrit :
mar. nov. 26, 2019 10:27 am
@Julian_Manson Marc Miller (le célèbre meunier impérial).
Marc Millard c'est (était ?) l'Excalibur de Dijon. 😁 :bierre:

Et accessoirement, avec un k, un obscur scénariste britannique...
Sois satisfait des fruit, des fleurs et même des feuilles,
Si c'est dans ton jardin à toi que tu les cueilles.
Ne pas monter bien haut peut-être, mais tout seul.

Avatar de l’utilisateur
Belphégor
Evêque
Messages : 465
Inscription : dim. avr. 02, 2017 9:48 am
Localisation : Nouméa, Nouvelle-Calédonie

Re: Le space opera : pour continuer à rêver en regardant les étoiles

Message par Belphégor » dim. déc. 01, 2019 11:36 am

Bonjour,

Je cherche des JDR qui occupent le créneau très particulier de "Space Médieval" vous savez, le genre de truc qu'on trouve typiquement dans Dune.

Pour l'instant je connais : 40K, Imperium et Fading Suns. Si vous en connaissez d'autre je suis preneur.

Avatar de l’utilisateur
Gridal
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1839
Inscription : jeu. août 17, 2006 8:13 pm

Re: Le space opera : pour continuer à rêver en regardant les étoiles

Message par Gridal » dim. déc. 01, 2019 11:50 am

Vivere est dans ce thème. Tu peux télécharger le kit d'intro et plein d'autres choses sur le site du jeu.

Avatar de l’utilisateur
realClément
Profane
Messages : 5
Inscription : ven. oct. 18, 2019 12:26 pm

Re: Le space opera : pour continuer à rêver en regardant les étoiles

Message par realClément » dim. déc. 01, 2019 1:10 pm

Je vois Imperium, le JdR de Dune (je n'y ai jamais joué mais il y a de bonnes critiques). http://couroberon.com/site2/imperium/

Et prochainement Dominion de Kelren : https://fr.ulule.com/dominion/ qui me hype bien !

Avatar de l’utilisateur
chamochin
Pratiquant
Messages : 213
Inscription : lun. janv. 18, 2016 12:45 am

Re: Le space opera : pour continuer à rêver en regardant les étoiles

Message par chamochin » jeu. déc. 05, 2019 10:40 pm

Bonjour à tous,
j'ai une interrogation à propos des éditions de Star Wars.
Est ce que certains d'entre vous pourraient me donner leur ressenti sur les différences entre la première édition D6, la 2ème revisitée, et la toute dernière de Edge. En terme de mécanique, de fluidité, de possibilités...

Je commence à réfléchir à ma prochaine campagne SW, et je cherche le bon moteur.

Merci !

Avatar de l’utilisateur
Julian_Manson
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2397
Inscription : jeu. nov. 23, 2017 4:05 am

Re: Le space opera : pour continuer à rêver en regardant les étoiles

Message par Julian_Manson » ven. déc. 06, 2019 11:31 pm

chamochin a écrit :
jeu. déc. 05, 2019 10:40 pm
Bonjour à tous,
j'ai une interrogation à propos des éditions de Star Wars.
Est ce que certains d'entre vous pourraient me donner leur ressenti sur les différences entre la première édition D6, la 2ème revisitée, et la toute dernière de Edge. En terme de mécanique, de fluidité, de possibilités...

Je commence à réfléchir à ma prochaine campagne SW, et je cherche le bon moteur.

Merci !

celle d'Edge utilise des dés spéciaux et est une triple gamme, tu dois vendre tes reins pour tout avoir

la D6 semble vraiment pas mal

Perso j'utilise Savage World, ca marche bien
"Shang Bu Han: C'est toi qui te fais des idées! Moi, depuis le début, j'ai jamais dit que j'avais un sabre! [ ... ]
Ennemi: Mais qui es-tu à la fin?
Shang Bu Han: On m'appelle "L'Epée sans lame" je crois. Cela vient juste d'être décidé..."



Avatar de l’utilisateur
Celanawe
Mystique
Messages : 836
Inscription : jeu. juil. 20, 2017 10:46 pm

Re: Le space opera : pour continuer à rêver en regardant les étoiles

Message par Celanawe » ven. déc. 06, 2019 11:53 pm

chamochin a écrit :
jeu. déc. 05, 2019 10:40 pm
[...] la toute dernière de Edge. En terme de mécanique, de fluidité, de possibilités...
J'ai joué un peu avec le système Edge (une dizaine de parties). Le jeu est plaisant au début mais rapidement toute la table lui a trouvé pas mal de défaut.

Le bons côtés :
- les dés bizarres obligent à oublier les statistiques. Tu sais en gros si tu as plus de dés favorables ou défavorables et voque la galère.
- le système génère des oui/non/et/mais plutôt que de simples résultats binaires. Et si aucune péripétie intéressante ne vient, il est possible d'impacter des jauges à la place.
- j'ai pu jouer des combats tactiques, rapides, enlevés. Bref, tout à fait dans le ton.

Les mauvais côtés :
- j'ai vu des joueurs complètement réfractaires aux symboles bizarres, à ne jamais savoir ce qu'il fallait garder, annuler. Pour ceux-là, une appli fait le travail à leur place mais n'a pas semblé être suffisant.
- au gré de leur évolution, les PJ gagnent des pouvoirs spéciaux qui modifiebt le nombre/type de dés à lancer. Rapidement les PJ en viennent à avoir bcp de ces pouvoirs. Trop même si l'on veut garder tout en tête.
- les espèces, sous-classes sont éparpillées dans tous les supplements. Ce qui conduit à suivre toute la gamme (voire celles des autres gammes, notamment pour tout ce qui touche les jedis) pour avoir les combos qui vont bien.
- les bouquins coûtent un bras et contiennent pas mal de blabla. Le format est tjs le même : on se concentré sur une classe ; nouvelles espèces emblématiques ; nouvelles sous-classes (et les pouvoirs qui vont avec) ; nouveaux matos ; de vagues considérations sur le rôle de cette classe dans l'univers Star Wars et les manières de la jouer ; des propositions (souvent indigentes) d'aventures.

Pour moi, le jeu pâtit surtout du développement éditorial de la gamme : éclatement des infos dans plein de bouquins différents ; des livres dont seules qq pages vont vraiment avoir un intérêt en jeu ; bcp de redite entre les livres (les 3 bouquins de base sont aux 3/4 identiques, au mot près).

[Édit]
Un autre souci, c'est le fait d'avoir cloisonné les différents aspects de l'univers Star Wars. Edge of the Empire, c'est le Star Wars vu par la lorgnette de Han Solo ; Age of Rebellion, c'est Leia ; Force & Destiny, c'est Luke.
Si les films Star Wars fonctionnent si bien, c'est parce que ces 3 personnages interagissent ensemble. Essaie de faire un film sur Solo tout seul et... Je n'ose même pas parler du résultat. Or, ce qu'Edge propose c'est de jouer dans le film Solo, pas dans Star Wars. Ou Rogue One... Ou encore le film avec Yoda que Disney n'a même pas oser tourner.
Ex gradé troglodyte

Pas de roleplay, ça ralentit les combats.

Avatar de l’utilisateur
Fabfab
Dieu de la gratte
Messages : 7346
Inscription : mer. août 29, 2007 6:03 pm
Localisation : Au pied du Vercors

Re: Le space opera : pour continuer à rêver en regardant les étoiles

Message par Fabfab » sam. déc. 07, 2019 9:07 am

chamochin a écrit :
jeu. déc. 05, 2019 10:40 pm
Bonjour à tous,
j'ai une interrogation à propos des éditions de Star Wars.
Est ce que certains d'entre vous pourraient me donner leur ressenti sur les différences entre la première édition D6, la 2ème revisitée, et la toute dernière de Edge. En terme de mécanique, de fluidité, de possibilités...

Je commence à réfléchir à ma prochaine campagne SW, et je cherche le bon moteur.

Merci !

Le moteur d6 est pas mal, simple. Mais brouettes de dés, et finalement je le trouve trop lourd.
Je ne connais pas le système Edge, mais ce que j'en vois/lis me fait fuir.

Par contre, pour jouer simple, fun, et dans l'esprit, j'ai plutôt utilisé le système de La Lune et 12 Lotus (légèrement revu) ou encore celui d'Heroquest2. Des systèmes qui se font oublier, et qui se mettent rapidement en place.
A distorted reality is now a necessity to be free

Avatar de l’utilisateur
chamochin
Pratiquant
Messages : 213
Inscription : lun. janv. 18, 2016 12:45 am

Re: Le space opera : pour continuer à rêver en regardant les étoiles

Message par chamochin » sam. déc. 07, 2019 11:49 am

Merci pour vos réponses, et ton detail Celanawe.
J’ai les livres de la première édition D6, et celui de Aux Confins de l’Empire, du coup ça va sur tes points négatifs je suis moins regardant.

Le système D6 trop lourd c’est quoi le principe ? Carac + compétence et on garde que les 6 ?

Répondre