Nephilim: bien débuter sans narcoser?

Inspis, théories, conseils ...
Avatar de l’utilisateur
Loris
Dieu des cataphiles argentiques
Messages : 13265
Inscription : mer. juil. 30, 2003 3:04 pm
Localisation : Valnuit
Contact :

Re: Nephilim: bien débuter sans narcoser?

Message par Loris » lun. mars 20, 2017 3:32 pm

Ben utilises les règles de la v2. Si c'est pour hacker du BRP pour y jouer avec du BRP en le mâtinant de BRP, je vois pas bien l'intérêt de se faire chier. A moins que t'aies la passion de réinventer la roue...
"Over the centuries, mankind has tried many ways of combating the forces of evil... prayer, fasting, good works and so on. Up until 'DooM', no one seemed to have thought about the double-barrel shotgun. Eat leaden death, demon..."
~Terry Pratchett

Avatar de l’utilisateur
Jicey
Pape
Messages : 702
Inscription : mer. janv. 09, 2013 5:02 pm
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: Nephilim: bien débuter sans narcoser?

Message par Jicey » lun. mars 20, 2017 3:43 pm

Merlock a écrit :
lun. mars 20, 2017 3:28 pm
- Trouver pour les trois systèmes de magie (Magie, Alchimie, Kabbale) un système qui soit raisonnablement paramétrable, voire freeform, et pas trop compliqué à gérer.
Pour la Magie freeform, je trouve que le système de la v4 bien sympa (j'ai cru comprendre que c'est le système de la v3, avec quelques sorts déjà "pensés" pour éviter que les joueurs créatifs écrasent les joueurs qui manquent d'imagination).
Le personnage dispose de "mots" (plus son niveau augmente, plus il a de mots disponibles). Au joueur de constituer une phrase sur la base Je + verbe + mot pour décrire ce qu'il veut faire. Si c'est impossible avec les mots disponibles, il faut trouver une analogie avec ce qu'on veut faire. Plus l'analogie est lointaine, plus les chances d'échec sont élevées. Au premier cercle le verbe est "percevoir", au second cercle "manipuler" et au 3e "maîtriser". ex: "Je manipule le feu" (pour lancer une boule de feu). Si le PJ ne disposait pas du mot "feu", mais qu'il avait le mot "chaleur", on a "Je manipule la chaleur" -> "Je manipule le feu" : 1 degré d'analogie, le malus ne sera pas trop grand.

Avatar de l’utilisateur
Invalys
Banni
Messages : 1225
Inscription : mar. nov. 14, 2006 4:54 pm

Re: Nephilim: bien débuter sans narcoser?

Message par Invalys » lun. mars 20, 2017 3:52 pm

il y a une confluence faut croire, moi j'ai la V1 juste le livre de base, et la v3 assez complète et le livre de base de la v4. par contre je suis en plein trip COC alors je planche sur une adaptation de Nephilim sur les chroniques oubliées contemporaines ... pas évident de simplifier à outrance sans perdre de son intérêt... je suis en pause dessus, je n'ai pas trouvé de solutions satisfaisantes...juste quelques idées comme ça...

Pour les Incarnations, franchement je ferai ça en pur bonus, tu defini tes periodes d'incarnation, quelques incarnations types et si tu as un jet où une de tes incarnations peut t'aider, juste un bonus de +20 ou +30 au jet...

Pour les sciences occultes, il faut conserver la spécificité de chaque:
- La magie est facile mais ne donne que des effets bruts
- La Kabbale est subtile, et permet des effets complexes à condition de trouver la bonne entité et de passer un contrat bien cadré
- L'alchimie est aussi subtile et permet de s'affranchir des limites de son pentacles dans les effets produits

Avatar de l’utilisateur
Loris
Dieu des cataphiles argentiques
Messages : 13265
Inscription : mer. juil. 30, 2003 3:04 pm
Localisation : Valnuit
Contact :

Re: Nephilim: bien débuter sans narcoser?

Message par Loris » lun. mars 20, 2017 4:05 pm

En PBTA, ça marcherait... Des playbook par Ka-element avec une notion de science occulte majeure, mineure, abandonnée...
"Over the centuries, mankind has tried many ways of combating the forces of evil... prayer, fasting, good works and so on. Up until 'DooM', no one seemed to have thought about the double-barrel shotgun. Eat leaden death, demon..."
~Terry Pratchett

Avatar de l’utilisateur
Loris
Dieu des cataphiles argentiques
Messages : 13265
Inscription : mer. juil. 30, 2003 3:04 pm
Localisation : Valnuit
Contact :

Re: Nephilim: bien débuter sans narcoser?

Message par Loris » lun. mars 20, 2017 4:07 pm

Dans la magie, ce qui n'est pas assez joué, c'est la négociation avec les créatures de Kabbale.
L'Alchimie a toujours (et aura toujours) le défaut de demander d'avoir un labo qui ne saurait être déplacé (avantage de l'alchimie : aucune dépendance aux éphémérides, pas de jet de dé pour lancer le sort, pas de négociation, rien).
"Over the centuries, mankind has tried many ways of combating the forces of evil... prayer, fasting, good works and so on. Up until 'DooM', no one seemed to have thought about the double-barrel shotgun. Eat leaden death, demon..."
~Terry Pratchett

Avatar de l’utilisateur
wyatt
Initié
Messages : 165
Inscription : mar. déc. 01, 2015 1:40 pm

Re: Nephilim: bien débuter sans narcoser?

Message par wyatt » lun. mars 20, 2017 5:03 pm

Loris a écrit :
lun. mars 20, 2017 4:07 pm
ce qui n'est pas assez joué, c'est la négociation avec les créatures de Kabbale.
C'est clair que la gestion du relationnel avec les créatures invoquées est -avec la possibilité à haut niveau de visiter les mondes de Kabbale- le gros "plus" en terme de roleplay de la Kabbale vs les autres sciences occultes.

Dans mes parties, j'utilisais le corpus des règles et créatures listé dans l'ouvrage "Sciences Occultes - la Kabbale" sortie pour la v1 avec les règles de négociation entre le kabbaliste et les créatures invoquées proposées dans la v3, notamment les aspects liés à la gestion des créatures alliés / opposées au kaballiste:
- si ton perso maltraite systématiquement les créatures d'un monde de Kabbale après invocation, celles ci s'en souviendront et seront de plus en plus rétives à répondre à ses appels ... et le Nephilim risque en outre d'avoir des problèmes avec l'un des Princes de la Kabbale.
- à l'inverse, si ton perso respecte les créatures qu'il invoque, se montre déférent devant les plus puissantes, ... il peut espérer que celles-ci le trouveront intéressant et répondre plus facilement à ses invocations

Avatar de l’utilisateur
Mugen
Dieu des bottes de cuir
Messages : 6589
Inscription : mer. mai 17, 2006 11:34 am

Re: Nephilim: bien débuter sans narcoser?

Message par Mugen » lun. mars 20, 2017 5:26 pm

Loris a écrit :
lun. mars 20, 2017 11:03 am
Indispensables :
Neph v2+écran
Selenim+Codex Noir
Sciences Occultes(...)
Selenim n'est pas indispensable, mais c'est un tel bijou...
Sois satisfait des fruit, des fleurs et même des feuilles,
Si c'est dans ton jardin à toi que tu les cueilles.
Ne pas monter bien haut peut-être, mais tout seul.

Avatar de l’utilisateur
Loris
Dieu des cataphiles argentiques
Messages : 13265
Inscription : mer. juil. 30, 2003 3:04 pm
Localisation : Valnuit
Contact :

Re: Nephilim: bien débuter sans narcoser?

Message par Loris » lun. mars 20, 2017 5:29 pm

Mugen a écrit :
lun. mars 20, 2017 5:26 pm
Loris a écrit :
lun. mars 20, 2017 11:03 am
Indispensables :
Neph v2+écran
Selenim+Codex Noir
Sciences Occultes(...)
Selenim n'est pas indispensable, mais c'est un tel bijou...
... qu'il mérite de figurer dans les Indispensables.

En passant, je l'ai vu cité : les Arthuriades, moi, ça m'a laissé froid. J'ai essayé de le lire nombre de fois, ça m'est toujours tombé des mains. Je sais pas si la campagne est bien, car la prose turpide me l'a tuée à la lecture.
Un souvenir que j'ai, par contre, c'est qu'il faut la faire jouer _après_ le Souffle, pour garder toutes les surprises de cette dernière (i.e. Mélusine).
"Over the centuries, mankind has tried many ways of combating the forces of evil... prayer, fasting, good works and so on. Up until 'DooM', no one seemed to have thought about the double-barrel shotgun. Eat leaden death, demon..."
~Terry Pratchett

Avatar de l’utilisateur
R.Alex
Banni
Messages : 1336
Inscription : ven. avr. 29, 2005 4:37 pm

Re: Nephilim: bien débuter sans narcoser?

Message par R.Alex » lun. mars 20, 2017 5:36 pm

Je l'avais déjà dit par ici, donc je voudrais pas avoir l'air de radoter, mais en ce qui me concerne, les arthuriades est une sombre bouse.

Je l'avais intercalé sous forme d'effet Mnémos entre chaque chapitre du Souffle du Dragon, et je ne le referai pas. Ça ralenti le rythme de la deuxième, et les scénarios sont à mon sens inexploitables. Soit linéaires et sans surprises, soit avec 3 millions de PNJ tellement importants que les PJ sont écrasés par leur présence et n'ont qu'un rôle de figurant, soit les deux. Je suis peut être passé à côté de quelque chose évidemment, mais je déconseille vraiment de faire jouer cette campagne.
Rejoignez la Résistance !
Sable&Soleil en pdf ou sur lulu, Cthulhu Blanc, un lanceur de dés en ligne qui permet de partager les résultats pour Warhammer 3 et Star Wars FFG, tout ça sur mon petit coin d'internet.

Major John
Initié
Messages : 107
Inscription : jeu. mars 02, 2017 4:40 pm

Re: Nephilim: bien débuter sans narcoser?

Message par Major John » lun. mars 20, 2017 5:41 pm

Merlock a écrit :
lun. mars 20, 2017 3:28 pm
Oniromancien a écrit :
sam. mars 18, 2017 3:49 pm
Du coup, je me pose la question de comment qu’on fait maintenant pour se (re)lancer dans ce monstre en douceur?
[...]
Mon problème est donc de :
- Créer des personnages sans que cela ne prenne une plombe pour gérer les incarnations antérieures.
- [...]
Pour ce point j'avais utilisé un truc que mes joueurs, nouveau à Nephilim mais roliste confirmé avaient bien aimé.

Partant du scénario tant va la cruche... je ne tirais que les caractéristiques et ils commençaient amnésique! On jouait et petit à petit par flash des souvenirs revenait et à ce moment on gérait l'étape de création adéquate. Ce qui fait que le joueur apprenais autant que son perso et évitait le truc du perso qui connait plein de chose mais le joueur largué...

A la fin de la session on avait joué une intrigue sympa et fait totalement les persos sans y passer plus de 20 minutes en technique à chaque fois au lieu de plusieurs heure en continu!

Avatar de l’utilisateur
Loris
Dieu des cataphiles argentiques
Messages : 13265
Inscription : mer. juil. 30, 2003 3:04 pm
Localisation : Valnuit
Contact :

Re: Nephilim: bien débuter sans narcoser?

Message par Loris » lun. mars 20, 2017 9:07 pm

Je fais ça aussi à Nobilis. Sans l'amnésie, juste une création au fur et à mesure (mais Nephilim s'y prête mieux, c'est vrai).
"Over the centuries, mankind has tried many ways of combating the forces of evil... prayer, fasting, good works and so on. Up until 'DooM', no one seemed to have thought about the double-barrel shotgun. Eat leaden death, demon..."
~Terry Pratchett

Avatar de l’utilisateur
Oniromancien
Pratiquant
Messages : 264
Inscription : mar. août 02, 2016 11:26 pm
Localisation : Proche Toulouse

Re: Nephilim: bien débuter sans narcoser?

Message par Oniromancien » lun. mars 20, 2017 10:16 pm

Merlock a écrit :
lun. mars 20, 2017 3:28 pm
Oniromancien a écrit :
sam. mars 18, 2017 3:49 pm
Du coup, je me pose la question de comment qu’on fait maintenant pour se (re)lancer dans ce monstre en douceur?
Alors là !

Les grands esprits se rencontrent car figure-toi que j’ai récemment exhumé mon intégrale de Nephilim (essentiellement du V2 avec un peu de V1 dedans) et je me suis posé rigoureusement la même question...
Invalys a écrit :
lun. mars 20, 2017 3:52 pm
il y a une confluence faut croire,
On nage en plein nexus même. :P
C'est intéressant en tout cas, et je suis agréablement surpris en fait: je pensais que Nephilim était plus ou moins boudé/oublié.
Invalys a écrit :
lun. mars 20, 2017 3:52 pm
moi j'ai la V1 juste le livre de base, et la v3 assez complète et le livre de base de la v4. par contre je suis en plein trip COC alors je planche sur une adaptation de Nephilim sur les chroniques oubliées contemporaines ... pas évident de simplifier à outrance sans perdre de son intérêt... je suis en pause dessus, je n'ai pas trouvé de solutions satisfaisantes...juste quelques idées comme ça...
En termes de règles la V3 m'effraie, la V4 je connais pas mais j'en n'ai pas entendu/lu beaucoup de bien (d'un point de vue technique)... Par conte j'ai des souvenirs d'une V1 qui tournait bien (et une V2 à l'avenant mais plus velue). Et après les quelques spécificités bien intégrées ça me semblait assez fluide et plutôt bien en phase avec l'univers qu'elle soutient... mais mes souvenirs sont pas infaillibles, loin de là.
C'est aussi pour ça que j'ai craqué pour cette V1: avoir une mécanique de base cohérente, dédiée, mais le plus simple possible, présentable à des novices, suffisante pour faire tourner la bête correctement et traiter toutes les subtilités du jeu mais sans prise de tête - et bidouillable si besoin. Avec cette base technique et quelques suppléments de background ça devrait rouler. ... En théorie. ^^
Major John a écrit :
lun. mars 20, 2017 5:41 pm
Pour ce point j'avais utilisé un truc que mes joueurs, nouveau à Nephilim mais roliste confirmé avaient bien aimé.

Partant du scénario tant va la cruche... je ne tirais que les caractéristiques et ils commençaient amnésique! On jouait et petit à petit par flash des souvenirs revenait et à ce moment on gérait l'étape de création adéquate. Ce qui fait que le joueur apprenais autant que son perso et évitait le truc du perso qui connait plein de chose mais le joueur largué...

A la fin de la session on avait joué une intrigue sympa et fait totalement les persos sans y passer plus de 20 minutes en technique à chaque fois au lieu de plusieurs heure en continu!
C'est sympa comme approche.
Perso, sans forcément jouer sur de l'amnésie pour ce genre de jeu j'aime bien l'idée de laisser les joueurs dans le flou, après une création vite expédiée, leur faire découvrir leur véritable nature (et celle du jeu lui-même au fond) par petites touches, faire monter la sauce pour arriver à la grande révélation qui claque... Nephilim s'y prête bien. Scales avait très bien utilisé cette ficelle. Trinités semble un bon client aussi. C'est pas nouveau, ça demande un peu de boulot, mais ça peut donner de très bons moments.
(Pour Agone et le don de la Flamme par exemple, à l'époque avant de démarrer en groupe j'avais fait un scénar solo dédié avec chaque joueur, chaque perso découvrant sa nature d'Inspiré à la toute fin; ça avait bien marché).
Ancien pseudo: Fred_Deux. Présentation: http://cpc.cx/itV
Rétrocloneries made in French: http://www.retroclone.fr

Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 5256
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: Nephilim: bien débuter sans narcoser?

Message par Cédric Ferrand » mar. mars 21, 2017 11:03 am

Loris a écrit :
lun. mars 20, 2017 4:05 pm
En PBTA, ça marcherait... Des playbook par Ka-element avec une notion de science occulte majeure, mineure, abandonnée...
J'avais commencé en me basant sur tremulus.

Avatar de l’utilisateur
Loris
Dieu des cataphiles argentiques
Messages : 13265
Inscription : mer. juil. 30, 2003 3:04 pm
Localisation : Valnuit
Contact :

Re: Nephilim: bien débuter sans narcoser?

Message par Loris » mar. mars 21, 2017 11:47 am

Cédric Ferrand a écrit :
mar. mars 21, 2017 11:03 am
Loris a écrit :
lun. mars 20, 2017 4:05 pm
En PBTA, ça marcherait... Des playbook par Ka-element avec une notion de science occulte majeure, mineure, abandonnée...
J'avais commencé en me basant sur tremulus.
J'ai commencé à lire, pas mal pas mal ! :)
"Over the centuries, mankind has tried many ways of combating the forces of evil... prayer, fasting, good works and so on. Up until 'DooM', no one seemed to have thought about the double-barrel shotgun. Eat leaden death, demon..."
~Terry Pratchett

Avatar de l’utilisateur
wyatt
Initié
Messages : 165
Inscription : mar. déc. 01, 2015 1:40 pm

Re: Nephilim: bien débuter sans narcoser?

Message par wyatt » mar. mars 21, 2017 12:14 pm

Loris a écrit :
lun. mars 20, 2017 5:29 pm
En passant, je l'ai vu cité : les Arthuriades, moi, ça m'a laissé froid. J'ai essayé de le lire nombre de fois, ça m'est toujours tombé des mains. Je sais pas si la campagne est bien, car la prose turpide me l'a tuée à la lecture.
Un souvenir que j'ai, par contre, c'est qu'il faut la faire jouer _après_ le Souffle, pour garder toutes les surprises de cette dernière (i.e. Mélusine).
Quand j'étais étudiant, jeune et fou, j'avais fait jouer et le Souffle du Dragon et les Arthuriades en même temps, au même groupe de joueurs, en entremêlant les deux intrigues.

Je partais du principe que tous les personnages Nephilim des joueurs avaient connu une incarnation durant le règne d'Arthur mais qu'ils l'avaient tous oubliée, suite à leur mise en stase, et que la campagne des Arthuriades était un récit de cette incarnation oubliée qui leur revenait bride par bride.

En jouant les aventures du Souffle, au fur et à mesure qu'ils réactivaient chaque Omphalos et réenchantaient la Bretagne, leurs Nephilim incarnés dans les années 90 subissaient tous un effet Mnémos qui les renvoyaient dans leur passé : techniquement, mes joueurs prenaient alors les PJ correspondant à l'ancienne incarnation de leur Nephilim et jouaient un épisode des Arthuriades ; dès que cet épisode était fini, ils récupéraient l'expérience correspondante, pour leurs deux PJ, puis revenaient dans leur "présent" pour vivre la suite du Souffle du Dragon, forts de leurs nouveaux souvenirs et compétences.

Comme le 1er scénario au début des Arthuriades est suffisamment ambigu quant au rôle du Culte du Dragon et son statut d'ennemi / allié, j'avais réussi à le faire jouer à mes joueurs sans qu'il se doute du positionnement exact de Mélusine dans le Souffle...
D'ailleurs, celle-ci les ayant connus lors des Arthuriades et en ayant, contrairement à eux, gardé le souvenir, je l'avais jouée dans les premiers scénario du Souffle, comme une puissante magicienne se prétendant être un ancienne Dame du Lac, dont mes joueurs débutants à Nephilim avaient été heureux de faire le mentor de leurs Nephilim récemment réincarnés :)

On avait joué le dernier scénario de chaque campagne, "L'Ultime Duel" pour le Souffle, et la bataille finale des Arthuriades, à la suite l'un de l'autre, sur un seul et même WE: à chaque fois, une bataille entre les représentants d'Arthur (les PJ) face aux forces du Dragon, alliées parfois aux Templiers ; la victoire que les PJ remportaient dans le présent (dans le Souffle) étant pour eux une forme de rédemption de l'échec que leurs Nephilim avaient connu dans le passé (la mort d'Arthur et la victoire des Templiers à l'issue des Arthuriades).


Sur le fond, la campagne des Arthuriades est effectivement un peu linéaire et verbeuse, mais il y a quand même une base intéressante: des épisodes très orientés roleplay, d'autres plus "combat", un passage très onirique sur la recherche du Graal, ... en ayant lu l'ouvrage des sciences occultes sur la Kabbale et la description du monde de Zakaï, il y a moyen d'en faire quelque chose de bien, mais il faut que le MJ et les joueurs aiment la dimension historique du jeu, accrochent au thème Arthurien et qu'il y aient quelques kabbalistes dans le groupe (les alchimistes s'ennuieront clairement)

Répondre