L'échauffement

Inspis, théories, conseils ...
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Kaetel
Pape
Messages : 692
Inscription : mer. févr. 14, 2007 11:59 am
Localisation : Quelque part entre Orval, Rochefort, Chimay, Westmalle, Achel et Vleteren
Contact :

L'échauffement

Message par Kaetel » jeu. oct. 19, 2017 3:43 pm

Je suis tombé récemment sur un jeu danois qui comportait des techniques "d'échauffement". Je pense que ça existe aussi en GN. Des trucs du genre "un joueur lance un mot et chacun rebondit rapidement dessus", ou "chaque joueur décrit une scène en deux ou trois phrases en se concentrant uniquement sur ce qu'on peut en voir", etc.

Question multiple :
- Est-ce que c'est utile en jdr sur table "vanille" (un MJ, 3 à 6 joueurs) ?
- Est-ce plus utile dans certains jeux ? (comme ceux où il y a plus de partage d'autorité ou une créativité accrue des joueurs, comme Fate)
- Si c'est utile, qu'est-ce que ça peut apporter ?
- Le faites-vous systématiquement ?
- Je n'ai jamais fait de GN, pour les gnistes, qu'est-ce que ça apporte ?
- Quelles techniques utiliser ?

 
L'Art de la table est sur Twitter.
- 08/03: 8 mars
- 13/09: Always split the party !
- 25/07: Dites oui !


Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de mille choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis - Edgar Allan Poe

Avatar de l’utilisateur
killerklown
Dieu des intégristes contrariés
Messages : 5244
Inscription : mer. mai 31, 2006 4:52 pm
Localisation : Allemagne

Re: L'échauffement

Message par killerklown » jeu. oct. 19, 2017 3:52 pm

Eugénie, qui n'est pas tout à fait présente sur ce forum, a fait une série d'article concernant cette pratique sur son blog.
On en parle sur le fil suivant sur casus:
viewtopic.php?f=8&t=30350

Son blog à elle:
https://jenesuispasmjmais.wordpress.com/
Flexirôliste™ à tendance jeu de rôle 90ies, Membre du groupe des VCAID6 (Vieux cons adeptes indécrottables du D6, fondé par Merlock)
http://emporio-caduto.blogspot.fr/

Alban
Evêque
Messages : 489
Inscription : mar. mars 04, 2014 5:27 pm

Re: L'échauffement

Message par Alban » jeu. oct. 19, 2017 4:28 pm

A titre personnel, je pratique régulièrement des échauffements, diverses et variés lorsque je joue un spectacle d'improvisation théâtrale ou que je donne un atelier d'impro. 

Jamais en jdr. L'idée me parait même étrange. 

Avant une partie, si je suis MJ, je repense aux grandes lignes du scénario, en tant que joueur je rêvasse sur l'univers, cela m'a toujours été entièrement suffisant pour me chauffer avant une partie.

L'improvisation théâtrale va beaucoup plus vite que le jdr. Il n'y a pas de temps mort, de blanc. Je ne peux pas demander au public d'attendre une seconde parce que je n'ai pas d'idée immédiatement. L'histoire qui émerge lors d'une improvisation doit se rapprocher le plus possible d'une histoire pré-écrite. De plus, dans la salle, il y a des gens qui ont payé leurs places, parfois assez chère pour venir me voir. Je suis (régulièrement) payé pour pratiquer l'improvisation. J'ai des partenaires qui attendent de moi de la réactivité. Je ne bois pas d'alcool avant de monter sur scène (une bière à la pause max) pour favoriser ma réactivité. En gros, je ne peux pas me permettre de prendre 30min à me mettre dedans parce que je pense toujours à mon boulot ou à tout autre chose.

En JDR, la partie dur rarement moins de 3h. Souvent, la partie commence en douceur, on se remémore la partie précédente, on gère un peu les feuilles de perso... on joue en comité réduit sans public. Pas de pression, beaucoup de détente, de rire et de plaisir. 

A quoi servent ces échauffements?
Libérer ton imagination
Se concentrer sur autre chose que ton quotidien
Etre à 100% dés la 1er minute

Je pratique le JDR et l'improvisation depuis une vingtaine d'année chacun. Je n'ai jamais eu de difficulté à me plonger dans un univers. Je recommanderais les échauffements à toute personne qui ont du mal à s'immerger, les personnes qui voient plus la table que la fiction, les personnes qui se regardent en train d'interpréter leurs personnages, les personnes qui se jugent pendant qu'ils jouent. 

EDIT: d'ailleurs l'improvisation théâtrale se rapproche plus des jdr à narration partagé sans MJ que du jdr classique.
 

Avatar de l’utilisateur
cdang
Evêque
Messages : 443
Inscription : jeu. avr. 30, 2015 10:23 am

Re: L'échauffement

Message par cdang » jeu. oct. 19, 2017 5:05 pm

C'est également plus ou moins connexe avec la conf' de @Brand au dernier colloque. Tiens, c'est marrant, la vidéo n'a pas été mise en ligne, mais tu peux choper la bande-son ici.
--
Vous êtes mort

Avatar de l’utilisateur
killerklown
Dieu des intégristes contrariés
Messages : 5244
Inscription : mer. mai 31, 2006 4:52 pm
Localisation : Allemagne

Re: L'échauffement

Message par killerklown » jeu. oct. 19, 2017 5:12 pm

Alban a écrit :
jeu. oct. 19, 2017 4:28 pm
A quoi servent ces échauffements?
Libérer ton imagination
Se concentrer sur autre chose que ton quotidien
Etre à 100% dés la 1er minute

d'ailleurs l'improvisation théâtrale se rapproche plus des jdr à narration partagé sans MJ que du jdr classique.
 

Il est vrai qu'Eugénie utilise les "Échauffements", pour être précis elle les appelle des ateliers, pour des jdr à narration partagée.

À quoi servent-ils en plus de ce que tu as dis?
Et bien si on joue avec des gens que l'on ne connait pas, de se mettre en confiance, de tester les limites et les tabous et d'évacuer des trucs too much, qui lors d'un échauffement ne sont pas graves, mais qui sur la longueur d'une partie pourraient en géner le déroulement.

Bref, tiré des pratiques d'impro, ces ateliers permettent de cadrer au mieux une partie après pour éviter gêne (principalement psychologique) et temps morts lors de la partie

Ceci n'est en tout cas que mon point de vue de ce que j'ai compris d'une partie précédée par des ateliers... Je ne suis pas sûr qu'Eugénie aurait les même mots ou avis à ce sujet... :bierre:
Flexirôliste™ à tendance jeu de rôle 90ies, Membre du groupe des VCAID6 (Vieux cons adeptes indécrottables du D6, fondé par Merlock)
http://emporio-caduto.blogspot.fr/

Avatar de l’utilisateur
Fabulo
Banni
Messages : 1348
Inscription : mar. juin 09, 2015 12:19 am

Re: L'échauffement

Message par Fabulo » jeu. oct. 19, 2017 6:35 pm

J'ai pratique l'échauffement dans une partie mix entre Inflorenza et Itras By, et j'ai été positivement étonné du résultat. Ca pose le ton du jeu, ça met l'esprit en condition (mode surréaliste). Je ne sais pas si c'est adapté à toutes les tables et tous les jeux, mais j'en ai un excellent souvenir.

Avatar de l’utilisateur
Brand
Envoyé de la Source
Messages : 4551
Inscription : ven. août 08, 2003 2:44 pm
Localisation : Toulouse

Re: L'échauffement

Message par Brand » ven. oct. 20, 2017 5:14 am

@Kaetel : Désolé de prêcher pour ma paroisse, mais je ne sais pas trop comment faire autrement sur ce coup là, mais dans Jouer des parties de jeu de rôle, on a justement intégré un article (écrit par Arnaud Pierre) sur les échauffements et autres exercices, en se basant sur les exercices d'improvisation. Il y en a une dizaine de décrits. Pour nous cela semblait une pratique à la fois très intéressante et très efficace pour gérer certaines problématiques.

Pour prendre un exemple plus précis (parce qu'il peut y avoir plein d'exercices sur plein de sujets précis), il en est aussi un peu question dans un article de @OldGnou (sauf erreur de ma part) sur la gestion de l'agressivité orale dans une partie. On y mentionne notamment un atelier utilisé dans le jeu 7 années à Poudlard qui fait expérimenter les divers niveaux d'antagonisme dans une conversation entre joueurs et qui les font varier en intensité. En l'espace d'un exercice apparemment un peu anodin, cela permet déjà d'expliquer aux joueurs que ce genre d'attitude est à la fois important et bienvenu dans une partie (pas toujours évident de le savoir, mais là on comprend que cela participe à l'ambiance), de voir comment le jouer et décoder la façon dont les autres l'expriment, d'expérimenter pour ceux qui sont moins à l'aise (que ce soit parce qu'ils ne l'ont jamais fait, parce qu'ils ont peur d'y aller trop fort, ou parce qu'on a l'habitude de ce dire que ce genre de trucs est ok, mais quand c'est mal géré, ce ne sont souvent que des paroles en l'air et tout le monde te regarde de travers quand tu le fais vraiment, etc.). Tout ceci permet à la fois de diminuer les blocages à provoquer ce genre de scènes, aide à les joueurs de façon plus efficace et détendue, réduit les risques de problèmes et leur gravité quand ils se produisent quand même. Bref, pour dix minutes de moins à se raconter le dernier film de la vieille ou à quel point l'épisode VII est une daube au début de la partie, on y retrouve plein d'avantages.

@cdang : Merci d'avoir indiqué le lien

Avatar de l’utilisateur
Kaetel
Pape
Messages : 692
Inscription : mer. févr. 14, 2007 11:59 am
Localisation : Quelque part entre Orval, Rochefort, Chimay, Westmalle, Achel et Vleteren
Contact :

Re: L'échauffement

Message par Kaetel » ven. oct. 20, 2017 9:23 am

Merci pour tout ça, je vais jeter un œil.

@Brand : je récupère mon exemplaire vendredi prochain, ça tombe bien :-)
L'Art de la table est sur Twitter.
- 08/03: 8 mars
- 13/09: Always split the party !
- 25/07: Dites oui !


Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de mille choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis - Edgar Allan Poe

Avatar de l’utilisateur
cdang
Evêque
Messages : 443
Inscription : jeu. avr. 30, 2015 10:23 am

Re: L'échauffement

Message par cdang » ven. oct. 20, 2017 10:14 am

Sinon, si on prend l'échauffement dans une optique « immersion dans le monde fictionnel » : il est maintenant bien acquis que la création des persos/du groupe, voir la création du contexte dans certains jeux, c'est déjà du jeu : la première partie d'un apocalypserie, le remue-méninge au début d'un quickshot à Sombre, les questions du type de celle que propose @Le Grümph dans Dragon de Poche² ou nanoChrome² et qu'on trouve aussi dans (rââ @Brand, je trouve pas d'archive pour ton billet Bienvenue à Terrier). Comme le dit @Johan Scipion : ce qui vient des joueuses, c'est autant qu'on n'a pas besoin de leur expliquer, c'est déjà intégré dans la fiction.

Dans un autre genre, @Mangelune a créé des « chapitre un » pour faciliter le début d'une partie de Perdus sous la pluie.

(Je m'arrête là avant de tagger la moitié de la cassosphère.)
Dernière modification par cdang le ven. oct. 20, 2017 11:32 am, modifié 2 fois.
--
Vous êtes mort

Alban
Evêque
Messages : 489
Inscription : mar. mars 04, 2014 5:27 pm

Re: L'échauffement

Message par Alban » ven. oct. 20, 2017 10:53 am

Brand a écrit :
ven. oct. 20, 2017 5:14 am
... Bref, pour dix minutes de moins à se raconter le dernier film de la vieille ou à quel point l'épisode VII est une daube au début de la partie, on y retrouve plein d'avantages.
 

Tu ne penses pas que partager un moment ensemble avant la partie, surtout de parler d'un sujet dont nous sommes tous d'accord (l'épisode 7 est une daube), est une bonne manière de former le groupe avant le début de la partie?

Pour moi c'est une forme d'échauffement, on ressert les valeurs du groupe sur les points qui nous rapproche, on est prêt pour le début de la partie. Par contre, si on commence par s'engueuler parce que la semaine dernière Jules a oublié de payer ça pizza, c'est sur qu'on est pas sur une bonne base avant de commencer.

J'ai un ami qui prône de faire une méditation tous ensemble avant de faire une réunion d'équipe. Cela permet de diminuer le taux de conflit au sein de la réunion. Pour moi c'est une variante de l'échauffement ou de la discussion sur l'épisode 7. Le plus important c'est d'être présent pour jouer ensemble. Certaines tables n'ont pas besoin de cela pour fonctionner parfaitement. D'autres en manque cruellement.

Avatar de l’utilisateur
Snorri
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1849
Inscription : lun. oct. 06, 2008 4:31 pm
Localisation : Lille

Re: L'échauffement

Message par Snorri » ven. oct. 20, 2017 11:16 am

Échauffement, je n'y avais jamais pensé. Ma méthode habituelle de début de partie :
  • Je laisse les joueuses (et les joueurs) bavarder un peu (de toute façon, tant que les snorrinets ne sont pas couchés ou se planquent dans l'escalier pour écouter la partie, impossible de commencer);
  • J'annonce le début de partie et j'attends le silence. Le silence est important comme transition. 
  • S'il y a des points techniques, je commence par ça (montée de niveau à SodTL ou dans les donjonneries, par exemple). Ca n'immerge pas, mais ça met dans le jeu quand même). 
  • Je demande aux joueuses de raconter la partie précédente. Si besoin, je donne quelques précisions. 
C'est cette phase qui tient lieu d'échauffement : tout le monde se remet dans le bain, disserte sur les choix qui ont été faits, spécule sur la situation. Je ne fais moi-même le rappel de la situation que si vraiment rien ne vient, par exemple si on n'a pas joué depuis longtemps, mais c'est plutôt rare. Avec l'expérience, j'ai trouvé que c'était la manière la plus efficace de se replonger progressivement dans l'histoire.

En règle générale, je demande en fin de séance ce que les personnages veulent faire la fois suivante. Ça me permet de préparer la suite et de tenir compte de leurs envies le mieux possible. 
 
Dernière publication : Cultes et divinités de Seconde (39 pages, pdf gratuit). 
Version corrigée de la campagne Vêtue de flammes (65 pages, pdf gratuit).

Avatar de l’utilisateur
Johan Scipion
Banni
Messages : 1388
Inscription : mer. mars 17, 2004 11:47 pm
Localisation : IdF
Contact :

Re: L'échauffement

Message par Johan Scipion » ven. oct. 20, 2017 12:13 pm

cdang a écrit :
ven. oct. 20, 2017 10:14 am
le remue-méninge au début d'un quickshot à Sombre

Que je ne considère pas comme un échauffement. Même si on ne roleplaye pas encore, on est à mon avis déjà dans la partie. Brainstormer, c'est jouer. Pas s'échauffer à jouer, jouer.

L'échauffement a eu lieu avant : c'est la partie flash (15 à 20 minutes) avec laquelle j'ai ouvert la séance. Avec le temps, je me suis rendu compte que ce format, que j'ai à la base développé pour les démos en conv, avait aussi de nombreux intérêts en cercle privé. L'échauffement en est un.
+ Découvrir Sombre
+ Soutenir le jeu sur Tipeee
+ Consulter mon planning de démos
+ Commander des numéros de la revue

pseudo
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2115
Inscription : jeu. sept. 01, 2011 9:42 pm
Localisation : Geneve

Re: L'échauffement

Message par pseudo » ven. oct. 20, 2017 1:18 pm

Il faut chauffer le bras directeur, du poignet à l'épaule, car il va servir beaucoup pour les lancers de dés. C'est donc là que les claquages peuvent se produire. S'il y a une regle a respecter c'est de toujours garder le dos droit lors de la sceance. Si malgre tout une gene apparait, il ne faut pas hésiter à strapper ou se resoudre à l'utilisation d'une prothese comme une tour de dés.
Ne pas oublier de faire des etirements en fin de partie pour eviter les courbatures le lendemain. Et surtout toujours bien s'hydrater. Lors de sceances particulierement longues, l'emploi d'un decontractant musculaire local à base de Camphre peut faire des merveilles.

Plus serieusement, l'ecoutei d'un générique musical court (1 minute), permet de sonner efficacement la fin de la récré et de commencer la partie avec l'attention de tout les participants.
Apparently you can take the boy out of the dungeon, but you can't take the dungeon out of the boy
(knights of the dinner table #73)

Avatar de l’utilisateur
Qui Revient de Loin
Dieu qui a failli y rester
Messages : 4982
Inscription : sam. mars 02, 2013 1:20 pm
Localisation : Nothing Gulch
Contact :

Re: L'échauffement

Message par Qui Revient de Loin » lun. oct. 23, 2017 4:32 pm

Vu que ça parle aussi ateliers au sens large, je me permets de rappeler le fil : Des ateliers de GN pour faciliter des jeux difficiles ?
Le blog de mes voyages imaginaires: http://qui.revient.de.loin.blog.free.fr/
Mes campagnes:
Mémoires de Mérovär (Star wars D6)
Anno 1633 - Chronique des Mousquetaires noirs
Le Dit d'Imagawa (L5R)

Contributeur au Grog

Répondre