Le jeu de rôle - un loisir de riche?

Inspis, théories, conseils ...
Avatar de l’utilisateur
Ecorce
Pratiquant
Messages : 259
Inscription : ven. sept. 22, 2017 1:45 pm
Localisation : Angers (49)
Contact :

Re: Le jeu de rôle - un loisir de riche?

Message par Ecorce » mar. févr. 20, 2018 4:07 pm

Fytzounet a écrit :
mar. févr. 20, 2018 3:53 pm
Quels gros éditeurs?

Le plus gros en France (BBE) ressemble à rien face aux mastodontes de l'édition classique et est une TPE.

Pas nécessairement en France.
Bon je tente une autre formulation... les éditeurs disposant de licences potentiellement juteuses ?
Les Carnets d'Imladris - http://fondcombe.wordpress.com

Didas_94
Pape
Messages : 674
Inscription : sam. sept. 06, 2008 2:05 pm
Localisation : Brie Comte Robert
Contact :

Re: Le jeu de rôle - un loisir de riche?

Message par Didas_94 » mar. févr. 20, 2018 4:12 pm

Il serait peut être bon de demander aux éditeurs (gros ou petit), le pourquoi de l'utilisation des financements participatif.
Ce qu'ils y gagnent et les contraintes.
https://soundcloud.com/boba77

"On ne juge pas un homme sur le nombre de fois qu’il tombe mais sur le nombre de fois qu’il se relève." Jigoro KANO | Shihan

kobbold
Dieu du Cor, le soir, au fond des bois
Messages : 11131
Inscription : sam. oct. 02, 2004 12:43 am
Localisation : lyon

Re: Le jeu de rôle - un loisir de riche?

Message par kobbold » mar. févr. 20, 2018 4:13 pm

Roy les vilains éditeurs qui prennent les gens pour des vaches a lait... Ça faisait un moment que je n'avais pas lu ça.

Avatar de l’utilisateur
Rui
Banni
Messages : 1294
Inscription : jeu. mars 07, 2013 2:33 pm
Localisation : Paris 13e
Contact :

Re: Le jeu de rôle - un loisir de riche?

Message par Rui » mar. févr. 20, 2018 4:23 pm

Didas_94 a écrit :
mar. févr. 20, 2018 4:12 pm
Il serait peut être bon de demander aux éditeurs (gros ou petit), le pourquoi de l'utilisation des financements participatif.
Ce qu'ils y gagnent et les contraintes.

Pouvoir continuer a vivre dans le milieu en produisant du contenu (peut être de qualité) sans y mettre constamment sa tête sur le billot.

kobbold
Dieu du Cor, le soir, au fond des bois
Messages : 11131
Inscription : sam. oct. 02, 2004 12:43 am
Localisation : lyon

Re: Le jeu de rôle - un loisir de riche?

Message par kobbold » mar. févr. 20, 2018 4:42 pm

Rui a écrit :
mar. févr. 20, 2018 4:23 pm
Didas_94 a écrit :
mar. févr. 20, 2018 4:12 pm
Il serait peut être bon de demander aux éditeurs (gros ou petit), le pourquoi de l'utilisation des financements participatif.
Ce qu'ils y gagnent et les contraintes.

Pouvoir continuer a vivre dans le milieu en produisant du contenu (peut être de qualité) sans y mettre constamment sa tête sur le billot. 
Et avoir un outil lui permettant en plus de communiquer et de faire de la pub là où les sorties classiques sont bien moins efficaces (parce qu'elles ne mobilisent pas une communauté au contraire d'un CF). L'outil de comm est, à mon avis, pas négligeable.
 

Avatar de l’utilisateur
Ecorce
Pratiquant
Messages : 259
Inscription : ven. sept. 22, 2017 1:45 pm
Localisation : Angers (49)
Contact :

Re: Le jeu de rôle - un loisir de riche?

Message par Ecorce » mar. févr. 20, 2018 4:47 pm

kobbold a écrit :
mar. févr. 20, 2018 4:13 pm
Roy les vilains éditeurs qui prennent les gens pour des vaches a lait... Ça faisait un moment que je n'avais pas lu ça.
Ai-je été aussi généraliste quand je l'ai dit ? Je crois même avoir donné un exemple (que je trouve) contraire ?

J'incrimine autant les acheteurs qui demandent la lune que les éditeurs qui la leur donne. Et c'est tout à fait personnel.
Maintenant si tu as un/des arguments à m'opposer je le(s) lirai avec plaisir.

J'ai tout à fait conscience que produire du JdR, ce n'est pas évident voire pas rentable en tant qu'éditeur (peu importe le type de financement).

Est-ce que ça justifie de faire 3 livres de règles à 60€ chacun, dont plus de 50% est identique, pour pouvoir jouer à peu près tout ? Puis disséminer tout le reste dans au moins 6 suppléments pour chaque livre de règles ? Je suis désolé mais c'est soit très maladroit, soit carrément malhonnête non ? Avec une licence dont on est sûr que tout le monde va l'acheter au moins par plaisir, et en rajouter un maximum pour forcer le joueur à en acheter plus pour pouvoir jouer un peu plus dignement à son univers préféré, ça ne va pas non. Peut-être que la licence coûte cher, et que l'éditeur doit trouver une stratégie pour gérer ce problème. Est-ce normal que ça en devienne débile pour le joueur ?
Les Carnets d'Imladris - http://fondcombe.wordpress.com

kobbold
Dieu du Cor, le soir, au fond des bois
Messages : 11131
Inscription : sam. oct. 02, 2004 12:43 am
Localisation : lyon

Re: Le jeu de rôle - un loisir de riche?

Message par kobbold » mar. févr. 20, 2018 4:59 pm

Ecorce a écrit :
mar. févr. 20, 2018 4:47 pm
J'ai tout à fait conscience que produire du JdR, ce n'est pas évident voire pas rentable en tant qu'éditeur (peu importe le type de financement).
Tu as aussi conscience qu'aucun éditeur ne se "douche" en JDR ? On a l'impression que les budgets sont énormes mais c'est pas tant que ça quand tu ramènes au budget par élément produit. Et on est très très loin des sommets de certains jeux de plateau ou de cartes.
Ecorce a écrit :
mar. févr. 20, 2018 4:47 pm
Est-ce que ça justifie de faire 3 livres de règles à 60€ chacun, dont plus de 50% est identique, pour pouvoir jouer à peu près tout ?
Je ne sais pas, tu parles de quel financement participatif ayant sorti 3 livres de règles et plein de suppléments pour chaque livre ? (chez un même éditeur je suppose, parce que sinon la critique devient carrément étrange)
Ecorce a écrit :
mar. févr. 20, 2018 4:47 pm
Avec une licence dont on est sûr que tout le monde va l'acheter au moins par plaisir,
Il faut être prudent avec ce genre d'assertions aussi. On a parfois l'impression qu'une licence est énorme alors qu'en réalité elle ne l'est pas, et ça change aussi selon le pays duquel on parle.
Ecorce a écrit :
mar. févr. 20, 2018 4:47 pm
Peut-être que la licence coûte cher, et que l'éditeur doit trouver une stratégie pour gérer ce problème. Est-ce normal que ça en devienne débile pour le joueur ? 

Je ne sais pas, on parle de quel financement participatif ?

Avatar de l’utilisateur
Rui
Banni
Messages : 1294
Inscription : jeu. mars 07, 2013 2:33 pm
Localisation : Paris 13e
Contact :

Re: Le jeu de rôle - un loisir de riche?

Message par Rui » mar. févr. 20, 2018 5:08 pm

Ecorce a écrit :
mar. févr. 20, 2018 4:47 pm
kobbold a écrit :
mar. févr. 20, 2018 4:13 pm
Roy les vilains éditeurs qui prennent les gens pour des vaches a lait... Ça faisait un moment que je n'avais pas lu ça.
Ai-je été aussi généraliste quand je l'ai dit ? Je crois même avoir donné un exemple (que je trouve) contraire ?

J'incrimine autant les acheteurs qui demandent la lune que les éditeurs qui la leur donne. Et c'est tout à fait personnel.
Maintenant si tu as un/des arguments à m'opposer je le(s) lirai avec plaisir.

J'ai tout à fait conscience que produire du JdR, ce n'est pas évident voire pas rentable en tant qu'éditeur (peu importe le type de financement).

Est-ce que ça justifie de faire 3 livres de règles à 60€ chacun, dont plus de 50% est identique, pour pouvoir jouer à peu près tout ? Puis disséminer tout le reste dans au moins 6 suppléments pour chaque livre de règles ? Je suis désolé mais c'est soit très maladroit, soit carrément malhonnête non ? Avec une licence dont on est sûr que tout le monde va l'acheter au moins par plaisir, et en rajouter un maximum pour forcer le joueur à en acheter plus pour pouvoir jouer un peu plus dignement à son univers préféré, ça ne va pas non. Peut-être que la licence coûte cher, et que l'éditeur doit trouver une stratégie pour gérer ce problème. Est-ce normal que ça en devienne débile pour le joueur ?
Tu parles de quel financement? Par ce que j'ai du mal a mettre ceux que je connais dans la description que tu donnes?

Avatar de l’utilisateur
Solaris
Dieu bien trop curieux
Messages : 6435
Inscription : dim. juin 05, 2005 12:09 pm
Localisation : Quimper (29)
Contact :

Re: Le jeu de rôle - un loisir de riche?

Message par Solaris » mar. févr. 20, 2018 5:09 pm

Didas_94 a écrit :
mar. févr. 20, 2018 4:12 pm
Il serait peut être bon de demander aux éditeurs (gros ou petit), le pourquoi de l'utilisation des financements participatif.
Ce qu'ils y gagnent et les contraintes.


Pour moi, ce n'est pas le financement participatif que je rejette, surtout s'il permet de sortir un jeu et de suivre la gamme.
Ce sont les abus sur les délais de livraison, les retards quasi systématiques et l'excès de goodies qui aurait pu servir à sortir d'autres livres de gamme ou de vrais aides de jeu (pdf de listes de sorts, maps...),voir de payer de vrais correcteurs pro.
Maintenant, certains éditeurs savent très bien gérer cela, et ça ne pose pas de souci (XII Singes, Deadcrows par exemple pour ne citer qu'eux).
Et ça permet de s'offrir un jeu moins cher qu'à sa sortie en boutique avec parfois de belles aides de jeu.
Par contre c'est clair que pour certains, sortir un billet de 100 voir 150€, ça peut faire mal.

Avatar de l’utilisateur
Ecorce
Pratiquant
Messages : 259
Inscription : ven. sept. 22, 2017 1:45 pm
Localisation : Angers (49)
Contact :

Re: Le jeu de rôle - un loisir de riche?

Message par Ecorce » mar. févr. 20, 2018 5:29 pm

kobbold a écrit :
mar. févr. 20, 2018 4:59 pm
Je ne sais pas, on parle de quel financement participatif ?
J'aurais dû préciser pardon. Là ce n'est pas un financement participatif, j'étais parti sur une remarque plus générale. C'est Star Wars FFG.

Mais pour les financements participatifs, tous les goodies qui enflent les prix alors qu'ils n'apportent rien de particulier au jeu (jeu de tarot aux couleurs du jeu, "vrai-faux" objet d'époque en plastique, des fiches couleurs d'illustrations déjà présentes dans les livres, etc).

Bon ça regarde ceux qui les achètent, mais ces histoires de coffrets/lots, est-ce une pratique qui existerait dans un financement plus classique ? Est-ce que ça ne ressemble pas à une carotte (du contenu de base, plus du contenu supplémentaire !) ? En quoi ça participe du jeu ? C'est ce côté de la pop-culture que je déteste, le côté ultra-consumériste. Elle l'a toujours été, mais ça semble continuer sans fin.
 
kobbold a écrit :
mar. févr. 20, 2018 4:59 pm
Tu as aussi conscience qu'aucun éditeur ne se "douche" en JDR ? On a l'impression que les budgets sont énormes mais c'est pas tant que ça quand tu ramènes au budget par élément produit. Et on est très très loin des sommets de certains jeux de plateau ou de cartes.
Oui, j'ai conscience qu'en général ils équilibrent leurs budget avec d'autres types de jeux (et c'est la même problématique pour beaucoup de boutiques d'ailleurs, ai-je entendu).
Les Carnets d'Imladris - http://fondcombe.wordpress.com

Avatar de l’utilisateur
Dindon
Profane
Messages : 35
Inscription : jeu. juil. 08, 2004 6:17 pm
Localisation : Braine-l'Alleud

Re: Le jeu de rôle - un loisir de riche?

Message par Dindon » mar. févr. 20, 2018 6:00 pm

Je trouve aussi que la gamme SW de FFG pose problème de ce côté mais j'y vois plus une tendance récente de cet éditeur plutôt qu'une généralité.

Par contre en quoi est-on obligé d'acheter les trois livres de base ? Il se trouve que j'en ai acheté deux pour des raisons peut-être différentes de ce qu'on peut imaginer (dont la possibilité d'avoir un livre de règle pour moi et un pour mes joueurs). Plus précisément encore, la gamme SW publie pas mal de suppléments assez critiquables quant à leur contenu et après en avoir acquis quelques uns, je suis refroidi des suppléments de contexte pour les classes de perso à la sauce SW FFG. FFG n'en est pas a son premier essai dans ce genre d'extensions à ralonge comme Warhammer v3. Mais la qualité d'extensions d'un jeu est un autre débat.

Par contre là ce ne sont pas des KS, FFG risque vraiment son argent sur ces sorties.
Dernière modification par Dindon le mar. févr. 20, 2018 6:49 pm, modifié 1 fois.

kobbold
Dieu du Cor, le soir, au fond des bois
Messages : 11131
Inscription : sam. oct. 02, 2004 12:43 am
Localisation : lyon

Re: Le jeu de rôle - un loisir de riche?

Message par kobbold » mar. févr. 20, 2018 6:09 pm

Ecorce a écrit :
mar. févr. 20, 2018 5:29 pm
kobbold a écrit :
mar. févr. 20, 2018 4:59 pm
Je ne sais pas, on parle de quel financement participatif ?
J'aurais dû préciser pardon. Là ce n'est pas un financement participatif, j'étais parti sur une remarque plus générale. C'est Star Wars FFG. 
Là c'est juste que tu n'adhères pas à la ligne éditoriale. Mais certains peuvent aussi trouver pertinent qu'au lieu de fournir un grand fourre tout, une exploration thématique soit la bienvenue. Il y a eu le même débat sur les jeu Warhamme 40K, et les mêmes pour et contre.
Ecorce a écrit :
mar. févr. 20, 2018 5:29 pm
Mais pour les financements participatifs, tous les goodies qui enflent les prix alors qu'ils n'apportent rien de particulier au jeu (jeu de tarot aux couleurs du jeu, "vrai-faux" objet d'époque en plastique, des fiches couleurs d'illustrations déjà présentes dans les livres, etc).
Le JDR est un milieu où il n'y a pas des masses de flouze. Et un milieu où on les éditeurs aussi ont envie de pouvoir sortir des trucs qui leur font plaisir autant qu'ils feront plaisir aux gens.
Que toi, tu trouves que tout cela n'apporte rien de particulier est respectable. Mais d'autres trouvent que c'est cool, surtout quand c'est bien fait, et en sont demandeurs. Ils ne sont pas pour autant dans le tort. De même, les illustrations, parfois, certains aiment. J'ai dans mon bureau deux toiles issues du financement participatif de Symbaroum et trois illustrations issues de The Electric State (la suite du bouquin dont est issu le JDR Tales from the Loop) et j'en suis content, par exemple. L'avantage de ces petits goodies étant qu'ils sont peu onéreux à produire (bien moins qu'un livre) et qu'ils peuvent faire plaisir à certains.

Aller jeter l'opprobre sur les gens qui apprécient ça c'est un peu facile, et surtout ça présuppose que tes attentes sont les bonnes attentes.

D'ailleurs tu remarqueras que ces goodies absolument sans rapport sont de moins en moins nombreux et que leur présence a été totalement rationnalisée.
Ecorce a écrit :
mar. févr. 20, 2018 5:29 pm
Bon ça regarde ceux qui les achètent, mais ces histoires de coffrets/lots, est-ce une pratique qui existerait dans un financement plus classique ? Est-ce que ça ne ressemble pas à une carotte (du contenu de base, plus du contenu supplémentaire !) ? En quoi ça participe du jeu ? C'est ce côté de la pop-culture que je déteste, le côté ultra-consumériste. Elle l'a toujours été, mais ça semble continuer sans fin.
- Est-ce une pratique qui existerait dans un financement plus classique ? Non parce que le risque de produire à perte serait trop grand et que les budgets seraient de toutes manière inférieurs. Donc on se contenterait du strict minimum.
- Est-ce que ça ressemble à une carotte ? Ca dépend, on parle de quoi ? Des rares goodies pas indispensables ou des lots et suppléments en plus ? Si c'est le premier c'est un petit bonus sympa, si c'est le second c'est un moyen de produire une gamme sans prendre le risque de produire à perte. En outre, ça permet aussi de voir un peu les tendances et attentes parce que le CF n'est qu'une étape de la vie commerciale du jeu et de ses suppléments.
- En quoi ça participe au jeu ? Encore une fois, tout dépend de quoi on parle. Des suppléments ça y participe. Une BO ça y participe. Des dés aussi. Des jetons aussi si le jeu a des ressources à dépenser (il ne faut pas négliger le ludisme de l'accessoire à la table), etc...
- Est-ce que c'est ultra consumériste ? Je ne sais pas. On a un ration jeu acheté/jeu joué pour affirmer ça ?
Ecorce a écrit :
mar. févr. 20, 2018 5:29 pm
Oui, j'ai conscience qu'en général ils équilibrent leurs budget avec d'autres types de jeux (et c'est la même problématique pour beaucoup de boutiques d'ailleurs, ai-je entendu). 


Les éditeurs de JDR qui produisent autre chose que du JDR ne sont pas légion. Ils équilibrent leur budget, surtout, en lançant des projets et en usant des outils nécessaires à leur réussite et au fait d'atteindre rapidement le seuil de rentabilité. En outre, les éditeurs ne se douchent pas et les auteurs ne sont pas des masses payés : tout le monde (une très grande majorité) fait ça avant tout par passion. Ca n'excuse pas tout mais ça explique aussi pourquoi bien des éditeurs sortent le produit qu'il ont envie de sortir dans l'écrin qu'ils ont envie de voir. C'est aussi un plaisir d'éditeur et d'auteur, tout ça. Quand on sera en mesure de bosser à temps plein sur l'écriture de JDR, ça changera peut-être. En attendant, auteurs et éditeurs sont avant tout des rôlistes comme les autres, avec leurs propres vision de ce qui bénéficiera ou non au jeu. Certains adorent les goodies, certains les beaux écrins, d'autres se contentent de sortir le truc le plus épuré possible mais qui les satisfait. En gros tu as autant de personnalité et d'attentes que d'auteurs, d'éditeurs, et de rôlistes.

En tous cas, perso, j'attends avec impatience la réception de mes exemplaires auteur de Laelith et de Héros&Dragons, parce que ce qui a été débloqué avec, je trouve ça cool, même s'il y a des goodies dedans. En tant qu'auteur, et en tant que rôliste.

Avatar de l’utilisateur
Ecorce
Pratiquant
Messages : 259
Inscription : ven. sept. 22, 2017 1:45 pm
Localisation : Angers (49)
Contact :

Re: Le jeu de rôle - un loisir de riche?

Message par Ecorce » mar. févr. 20, 2018 6:24 pm

Je me suis emporté pour pas grand chose au final. C'est vrai qu'on ne parle pas non plus du jeu-vidéo par exemple.

Et "se faire doucher" était une expression très insultante. Désolé (se sentir passionné sans se perdre dedans).
Les Carnets d'Imladris - http://fondcombe.wordpress.com

Didas_94
Pape
Messages : 674
Inscription : sam. sept. 06, 2008 2:05 pm
Localisation : Brie Comte Robert
Contact :

Re: Le jeu de rôle - un loisir de riche?

Message par Didas_94 » mar. févr. 20, 2018 6:48 pm

Ha ben non j'aimais bien quand ça chauffe. Je plaisante... :D

Je trouve intéressant dans le financement participatif, c'est le fait de pouvoir adhérer à un projet. Le créateur présente son projet, les paliers pour atteindre une cible, les moyens de financement et un planning, et les risques. Pour le coup, on a une bien meilleure visibilité de l'objectif. Après comme tout projet des trucs dérapent (planning qui dérive, moyen qui flanche, objectifs revues à la baisse). C'est différent de l'achat "d'un produit"fini.
https://soundcloud.com/boba77

"On ne juge pas un homme sur le nombre de fois qu’il tombe mais sur le nombre de fois qu’il se relève." Jigoro KANO | Shihan

Avatar de l’utilisateur
kridenow
Banni
Messages : 1360
Inscription : dim. juil. 17, 2011 3:17 pm
Localisation : Banlieue Parisienne

Re: Le jeu de rôle - un loisir de riche?

Message par kridenow » jeu. févr. 22, 2018 8:12 pm

Dindon a écrit :
mar. févr. 20, 2018 6:00 pm
Je trouve aussi que la gamme SW de FFG pose problème de ce côté mais j'y vois plus une tendance récente de cet éditeur plutôt qu'une généralité.
Cela fait pratiquement dix ans que FFG fait ça donc "récent"... (Dark Heresy -> Rogue Trader -> Deathwatch voire -> Only War)
/Pierre

Répondre