D&D10, une édition ni petite ni obscure et qui ne sera pas seule à la fin

Inspis, théories, conseils ...
Avatar de l’utilisateur
Julian_Manson
Banni
Messages : 1415
Inscription : jeu. nov. 23, 2017 4:05 am

Re: D&D10, une édition ni petite ni obscure et qui ne sera pas seule à la fin

Message par Julian_Manson » sam. déc. 01, 2018 12:00 pm

@Tybalt (le retour)

Planescape a marché de fou parce que : tu as des luttes de factions, tu luttes pour créer ton idéal, tu fais de l'épique de fou. Des nouveautés pour D&D. Le précurseur d'Everway et d'Ambre.

Et surtout lorsque le RPG Planescape Torment est sorti, il a ajouté un questionnement philosophique: " Qu'est-ce qui peut changer la nature d'un homme?"

https://www.youtube.com/watch?v=cJT3ccARb2s&t=6s

Avatar de l’utilisateur
Zeben
Dieu des hypoglycémistes
Messages : 7506
Inscription : jeu. sept. 06, 2007 5:10 pm
Localisation : Villeurbanne

Re: D&D10, une édition ni petite ni obscure et qui ne sera pas seule à la fin

Message par Zeben » sam. déc. 01, 2018 3:38 pm

J’aime bien le mot arpenteur, je trouve ça poétique :)
Come get some !

Avatar de l’utilisateur
Harfang
Ascendant
Messages : 1525
Inscription : lun. sept. 10, 2007 2:00 am
Localisation : Tours

Re: D&D10, une édition ni petite ni obscure et qui ne sera pas seule à la fin

Message par Harfang » sam. déc. 01, 2018 8:29 pm

Julian_Manson a écrit :
sam. déc. 01, 2018 12:00 pm
@Tybalt (le retour)

Planescape a marché de fou parce que : tu as des luttes de factions, tu luttes pour créer ton idéal, tu fais de l'épique de fou. Des nouveautés pour D&D. Le précurseur d'Everway et d'Ambre.
 
Ambre, le JDR sort en 1991, Planescape en 1994. Le second n 'est donc pas la précurseur du premier.

Avatar de l’utilisateur
Vackipleur
Evêque
Messages : 448
Inscription : jeu. juin 12, 2008 1:52 pm

Re: D&D10, une édition ni petite ni obscure et qui ne sera pas seule à la fin

Message par Vackipleur » sam. déc. 01, 2018 9:04 pm

Harfang a écrit :
sam. déc. 01, 2018 8:29 pm
Julian_Manson a écrit :
sam. déc. 01, 2018 12:00 pm
@Tybalt (le retour)

Planescape a marché de fou parce que : tu as des luttes de factions, tu luttes pour créer ton idéal, tu fais de l'épique de fou. Des nouveautés pour D&D. Le précurseur d'Everway et d'Ambre.
 
Ambre, le JDR sort en 1991, Planescape en 1994. Le second n 'est donc pas la précurseur du premier.

Avec les plans, les univers parallèles et tout le toutim, le temps devient une notion toute relative :)

Avatar de l’utilisateur
Dannemoge
Messie
Messages : 1161
Inscription : jeu. juil. 25, 2013 2:36 pm
Localisation : Rennes
Contact :

Re: D&D10, une édition ni petite ni obscure et qui ne sera pas seule à la fin

Message par Dannemoge » sam. déc. 01, 2018 9:42 pm

Zeben a écrit :
sam. déc. 01, 2018 3:38 pm
J’aime bien le mot arpenteur, je trouve ça poétique :)
Tout à fait ! Autant il y a des traductions qui tombent à plat (ours-hiboux dans D&D, ça ne semble pas effrayant alors que ça devrait), autant celle-ci était excellente. Dommage que WOTC ne l'aie pas conservée.

Avatar de l’utilisateur
Tybalt (le retour)
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 3511
Inscription : mer. août 22, 2012 7:33 pm
Contact :

Re: D&D10, une édition ni petite ni obscure et qui ne sera pas seule à la fin

Message par Tybalt (le retour) » sam. déc. 01, 2018 10:30 pm

J'aimais beaucoup cette traduction, aussi. Il y avait de vraies trouvailles dans les traductions des cartes Magic il y a encore quelques années, car le traducteur n'hésitait pas à aller chercher des mots recherchés ou rares pour en rajouter dans l'étrangeté ou l'érudition, alors que les mots de la VO étaient parfois assez simple (un "Arpenteur" a tout de même plus la classe qu'un simple "marcheur" des plans, en anglais walker ; je me souviendrai toujours de la carte Blade of the Sixth Pride, littéralement "Lame de la septième bande" (de léonins, des hommes-lions), où "blade" avait été traduit par scramasaxe !).

Dannemoge a écrit :
sam. déc. 01, 2018 9:42 pm
il y a des traductions qui tombent à plat (ours-hiboux dans D&D, ça ne semble pas effrayant alors que ça devrait)

On peut chercher une autre (urs)idée. Grizzli-stryge ?
Dernière modification par Tybalt (le retour) le dim. déc. 02, 2018 10:59 am, modifié 1 fois.
Mes sites : Kosmos (un jdra sur la mythologie grecque qui a vraiment lu les auteurs antiques pour vous) et mon blog de lectures.

Avatar de l’utilisateur
Loris
Dieu des cataphiles argentiques
Messages : 15220
Inscription : mer. juil. 30, 2003 3:04 pm
Localisation : Singapore sling
Contact :

Re: D&D10, une édition ni petite ni obscure et qui ne sera pas seule à la fin

Message par Loris » dim. déc. 02, 2018 12:52 am

Le premier traducteur de Magic, c’était Pierre Rosenthal.
Vous le connaissez comme un des piliers de Casus Belli v1 et l’homme qui a inventé le mot « roliste »
"Over the centuries, mankind has tried many ways of combating the forces of evil... prayer, fasting, good works and so on. Up until 'DooM', no one seemed to have thought about the double-barrel shotgun. Eat leaden death, demon!"
~Terry Pratchett

Avatar de l’utilisateur
Dj Duclock
Initié
Messages : 105
Inscription : dim. févr. 11, 2018 11:56 am
Localisation : Nantes
Contact :

Re: D&D10, une édition ni petite ni obscure et qui ne sera pas seule à la fin

Message par Dj Duclock » dim. déc. 02, 2018 9:29 am

Depuis quelques temps je m'intéresse à Dungeon World. Touours pas joué de partie, nous sommes sur du D&D. La règle optionnelle des points d'intrigues (page 269/270 du Guide du Maitre, option 1) propose un système qui peut s’apparenter (un petit peu) à du Dungeon World ; elle propose une autre distribution de la narration dans D&D. Chaque personnage commence avec un point d'intrigue et peut influer sur les éléments de décors du scénario ou à la situation (création d'un passage secret, un monstre se révèle être un ancien allié du joueur...). Quelqu'un s'en sert ?

Avatar de l’utilisateur
rogre
RDieu
Messages : 3220
Inscription : jeu. déc. 06, 2007 12:53 pm
Localisation : Lyon 6è

Re: D&D10, une édition ni petite ni obscure et qui ne sera pas seule à la fin

Message par rogre » dim. déc. 02, 2018 11:02 am

Julian_Manson a écrit :
sam. déc. 01, 2018 11:18 am
Chaotique neutre : j'ai pas de problème si c'est pas interprété n'importe comment.

Neutre Mauvais: jamais eu de joueurs de cet alignement.

Chaotique Mauvais: c'est non. Y compris dans une campagne mauvaise.

Juste un petit mot sur le marronnier des "alignements pas sympa": autant en effet "Lawful Evil" est jouable - faire partie d'une organisation mauvaise et approuver son evil agenda, même si c'est des atrocités - "Chaotic Evil" c'est sympa ni pour le GM ni pour les autres joueurs, & j'ai constaté que, passé la jubilation du joueur à clamer "mon perso est "Chaotic Evil!"", peu passent en fait la barre de l'"examen de moralité" de fin de partie (jadis j'aimais bien ça). Quand on demande au gars "Lawful Good" ou même "Evil": "dans cette session, en quoi tu t'es montré digne de ton alignement?", en général, il peut répondre. Tandis que le personnage "Chaotic Evil", pour se prouver tel, qu'aurait dû-il faire? Faire souffrir, violenter, et sacrifier/tuer des innocents (c'est le point important!), par plaisir ou intérêt, ou même arbitrairement ; mentir, trahir, assassiner même ses amis; détruire gratuitement, par folie ou par rage, ce qui est joli ou gentil… Or, je n'ai pas rencontré (ouf!) de joueur qui trouve du plaisir, plus d'une session du moins, à frapper les petits chiens, tourmenter ou tuer les vieilles dames et les petits enfants qui te supplient, tenter de buter les autres PJs… En général, honnêtement, le joueur reconnaît qu'il "voulait" être Chaotic Evil, mais qu'en fait il n'est parvenu à être "que" "Chaotic Neutral" ou "Neutral Evil" - et alors on changeait son alignement.
"In rainbow fantasy, Evil must be stopped, but should not be killed, for to kill is evil."

Avatar de l’utilisateur
Tholgren
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 3710
Inscription : mar. janv. 09, 2007 9:15 am
Localisation : Lieusaint 77

Re: D&D10, une édition ni petite ni obscure et qui ne sera pas seule à la fin

Message par Tholgren » dim. déc. 02, 2018 11:41 am

Loris a écrit :
dim. déc. 02, 2018 12:52 am
Le premier traducteur de Magic, c’était Pierre Rosenthal.
Vous le connaissez comme un des piliers de Casus Belli v1 et l’homme qui a inventé le mot « roliste »

Quelle ironie ! Le gars qui a inventé le terme de "rôliste" est aussi celui qui a traduit "Magic", le jeu qui a bien failli avoir la peau du JdR ! :pri

Je l'apprécie beaucoup hein, c'est pas la question, mais avouez que c'est drôle. 8)
"The world is indeed comic, but the joke is on mankind." H.P. Lovecraft

Avatar de l’utilisateur
Sama64
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2592
Inscription : mer. janv. 21, 2015 10:58 am
Localisation : Issy les Moulineaux

Re: D&D10, une édition ni petite ni obscure et qui ne sera pas seule à la fin

Message par Sama64 » dim. déc. 02, 2018 2:21 pm

rogre a écrit :
dim. déc. 02, 2018 11:02 am
Julian_Manson a écrit :
sam. déc. 01, 2018 11:18 am
Chaotique neutre : j'ai pas de problème si c'est pas interprété n'importe comment.

Neutre Mauvais: jamais eu de joueurs de cet alignement.

Chaotique Mauvais: c'est non. Y compris dans une campagne mauvaise.

Juste un petit mot sur le marronnier des "alignements pas sympa": autant en effet "Lawful Evil" est jouable - faire partie d'une organisation mauvaise et approuver son evil agenda, même si c'est des atrocités - "Chaotic Evil" c'est sympa ni pour le GM ni pour les autres joueurs, & j'ai constaté que, passé la jubilation du joueur à clamer "mon perso est "Chaotic Evil!"", peu passent en fait la barre de l'"examen de moralité" de fin de partie (jadis j'aimais bien ça). Quand on demande au gars "Lawful Good" ou même "Evil": "dans cette session, en quoi tu t'es montré digne de ton alignement?", en général, il peut répondre. Tandis que le personnage "Chaotic Evil", pour se prouver tel, qu'aurait dû-il faire? Faire souffrir, violenter, et sacrifier/tuer des innocents (c'est le point important!), par plaisir ou intérêt, ou même arbitrairement ; mentir, trahir, assassiner même ses amis; détruire gratuitement, par folie ou par rage, ce qui est joli ou gentil… Or, je n'ai pas rencontré (ouf!) de joueur qui trouve du plaisir, plus d'une session du moins, à frapper les petits chiens, tourmenter ou tuer les vieilles dames et les petits enfants qui te supplient, tenter de buter les autres PJs… En général, honnêtement, le joueur reconnaît qu'il "voulait" être Chaotic Evil, mais qu'en fait il n'est parvenu à être "que" "Chaotic Neutral" ou "Neutral Evil" - et alors on changeait son alignement.
Neutre mauvais c'est quand même gerable dans un groupe. Un personnage qui ferait passer ses intérêts avant ceux du groupe /de la communauté, sans aller jusqu'à faire du mal "pour le plaisir". Ça reste quelqu'un de très individualiste mais si la mission donnée au groupe cadre avec ses intérêts, où il est le problème ?
A la limite j'ai plus de mal avec des chaotiques neutres qui risquent de remettre en cause toute idée d'autorité
Traductions & relectures pour le DDD

"The road of excess leads to the palace of wisdom."
William Blake

Avatar de l’utilisateur
Elijah Shingern
Dieu de la poésie centriste
Messages : 3092
Inscription : jeu. juil. 08, 2004 10:55 am
Localisation : Paris

Re: D&D10, une édition ni petite ni obscure et qui ne sera pas seule à la fin

Message par Elijah Shingern » dim. déc. 02, 2018 2:27 pm

Sama64 a écrit :
dim. déc. 02, 2018 2:21 pm
rogre a écrit :
dim. déc. 02, 2018 11:02 am
Julian_Manson a écrit :
sam. déc. 01, 2018 11:18 am
Chaotique neutre : j'ai pas de problème si c'est pas interprété n'importe comment.

Neutre Mauvais: jamais eu de joueurs de cet alignement.

Chaotique Mauvais: c'est non. Y compris dans une campagne mauvaise.

Juste un petit mot sur le marronnier des "alignements pas sympa": autant en effet "Lawful Evil" est jouable - faire partie d'une organisation mauvaise et approuver son evil agenda, même si c'est des atrocités - "Chaotic Evil" c'est sympa ni pour le GM ni pour les autres joueurs, & j'ai constaté que, passé la jubilation du joueur à clamer "mon perso est "Chaotic Evil!"", peu passent en fait la barre de l'"examen de moralité" de fin de partie (jadis j'aimais bien ça). Quand on demande au gars "Lawful Good" ou même "Evil": "dans cette session, en quoi tu t'es montré digne de ton alignement?", en général, il peut répondre. Tandis que le personnage "Chaotic Evil", pour se prouver tel, qu'aurait dû-il faire? Faire souffrir, violenter, et sacrifier/tuer des innocents (c'est le point important!), par plaisir ou intérêt, ou même arbitrairement ; mentir, trahir, assassiner même ses amis; détruire gratuitement, par folie ou par rage, ce qui est joli ou gentil… Or, je n'ai pas rencontré (ouf!) de joueur qui trouve du plaisir, plus d'une session du moins, à frapper les petits chiens, tourmenter ou tuer les vieilles dames et les petits enfants qui te supplient, tenter de buter les autres PJs… En général, honnêtement, le joueur reconnaît qu'il "voulait" être Chaotic Evil, mais qu'en fait il n'est parvenu à être "que" "Chaotic Neutral" ou "Neutral Evil" - et alors on changeait son alignement.
Neutre mauvais c'est quand même gerable dans un groupe. Un personnage qui ferait passer ses intérêts avant ceux du groupe /de la communauté, sans aller jusqu'à faire du mal "pour le plaisir". Ça reste quelqu'un de très individualiste mais si la mission donnée au groupe cadre avec ses intérêts, où il est le problème ?
A la limite j'ai plus de mal avec des chaotiques neutres qui risquent de remettre en cause toute idée d'autorité

J'ai eu un joueur qui a réussi - un jour - à me faire comprendre ce que Chaotique Mauvais voulait dire - même si ce n'était pas l'alignement de son personnage.

Outre la performance, exceptionnelle, d'acteur, je me souviens encore de l'effroi qu'il avait réussi à faire ressentir à toute la table.

Ce n'était pas de la violence brute, et finalement un peu ridicule. C'est bien plus insidieux que ça, parce que le Chaotique Mauvais doit durer : il faut une bonne dose de manipulation et d'intimidation, pour bien le jouer.
Vous nous voyez parmi les nations
Nous battrons-nous toujours pour la terre charnelle
Ne déposerons-nous sur la table éternelle
Que des cœurs pleins de guerre et de séditions

Avatar de l’utilisateur
Sama64
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2592
Inscription : mer. janv. 21, 2015 10:58 am
Localisation : Issy les Moulineaux

Re: D&D10, une édition ni petite ni obscure et qui ne sera pas seule à la fin

Message par Sama64 » dim. déc. 02, 2018 2:46 pm

J'avais joué l'équivalent d'un CM à Elric! et c'était à la fois jubilatoire et stressant (toujours sur le fil du rasoir, à ne pas en faire trop pour ne pas finir liquidé par les autres PJs).
A D&D, avec les moyens magiques de détection, le Chaotique Mauvais me semble vraiment dur à intégrer dans un groupe "standard"
Traductions & relectures pour le DDD

"The road of excess leads to the palace of wisdom."
William Blake

Avatar de l’utilisateur
Vackipleur
Evêque
Messages : 448
Inscription : jeu. juin 12, 2008 1:52 pm

Re: D&D10, une édition ni petite ni obscure et qui ne sera pas seule à la fin

Message par Vackipleur » dim. déc. 02, 2018 2:47 pm

Pour infos, pour l'Adventure League, le système de jeu officiel de D&D, les personnages Chaotique Mauvais et Neutre Mauvais sont interdits. Mais pas Loyaux Mauvais.

Avatar de l’utilisateur
rogre
RDieu
Messages : 3220
Inscription : jeu. déc. 06, 2007 12:53 pm
Localisation : Lyon 6è

Re: D&D10, une édition ni petite ni obscure et qui ne sera pas seule à la fin

Message par rogre » dim. déc. 02, 2018 2:49 pm

Oui, c'est cela: un perso "Chaotic Evil" doit surtout faire peur. Parce que rien ne le changera - il suit un instinct de mort.
Quand un groupe (hypothétique!!!) de "Chaotic Evil" quitte un village, les villageois (qui s'en sont tirés) doivent les haïr éternellement! On voit des comportements de "Chaotic Evil" dans certains westerns (spaghetti), ou films de serial killer. En gros, ils écorchent les gens, physiquement ou psychiquement - les femmes et les enfants aussi. Avec plus ou moins de raffinements dans l'attente… Ils tuent les gens en attendant qu'on les supplie, et ça les amuse. Ou juste en passant.
Brrr, j'arrête sur ce thème, cela m'effraie moi-même.
"In rainbow fantasy, Evil must be stopped, but should not be killed, for to kill is evil."

Répondre