Page 69 sur 99

Re: Rétroclone 6 : des aventuriers du d20 perdu

Publié : mer. juin 12, 2019 12:52 pm
par Nobboc theHalfGreat
Le Grümph a écrit :
mer. juin 12, 2019 12:23 pm
La philosophie de P&V est la suivante :.....

Très envie de lire ça.

Re: Rétroclone 6 : des aventuriers du d20 perdu

Publié : mer. juin 12, 2019 1:09 pm
par DocDandy
Finalement je pense que la classe la pluys utile pour du donj' serait un mix voleur/ranger en mode maraudeur. Idéalement le guerrier c'est beaucoup de potentiel varié du chevalier au bretteur en passant par l'archer ou sapeur. Est-ce qu'une option de customisation sur la classe ne suffirait elle pas? Genre tu prends une liste de spécialité et le perso à un bonus circonstancié pour les actions idoines. 
Tu fais pareil pour le lanceur de sorts et t'as tout du nécromant au barde en passant par le cultiste.

Re: Rétroclone 6 : des aventuriers du d20 perdu

Publié : mer. juin 12, 2019 1:23 pm
par Islayre d'Argolh
Nobboc theHalfGreat a écrit :
mer. juin 12, 2019 11:22 am
En gros : c'est super bien foutu, super malin, élégant etc., ca marche sûrement très bien, mais un jeu sans caracs (mon dieu!), avec des dons et des aspects, sans liste d'équipement (mon dieu !) etc., c'est quand même un peu trop un jeu de zazous post-modernes hippies-compatibles pour correspondre à mon OSR idéal, hein, ca va bien !

:P

Alors autant j'assume sans souci le coté hype du jet d'équipement (même si ça date a minima du dK1.5, donc autant dire que ça a bien 11-12 ans comme mécanique) et des dons (ceci dit, bis répétita, D&D 3 = bientôt 20 ans d'ancienneté ^^) autant le "pas de carac'" est tout de même issu d'un des jeux référence de l'OSR mondial depuis dix ans tandis qu'on retrouve des mécaniques façon aspect (c'est a dire un set de compétences libres encadrées par un mot clé) dans Castles & Crusades (le premier jeu OSR, validé par papy Gygax lui même) et dans les règles maisons de rôlistes bien bien old school.

;)

Re: Rétroclone 6 : des aventuriers du d20 perdu

Publié : mer. juin 12, 2019 1:35 pm
par killerklown
Bon, je viens de lire un blog et je suis hypé:
https://sheepandsorcery.blogspot.com/20 ... drugs.html

Ici, l'auteur part du pricinpe que l'on joue en Gold=XP, mais sans XP véritables:
L'argent sert à se faire augmenter son corps ou son esprit avec des bouts de monstres, dans une approche assez frankensteinesque... Avec bien sur des risques d'addictions, rejets et autres pour chaque "implants" que l'on se fait greffer...

Bref la base de l'Alchemy-Punk...
J'aime beaucoup !

Maintenant faut que je voie comment intégrer ca dans Into The Odd...

Re: Rétroclone 6 : des aventuriers du d20 perdu

Publié : mer. juin 12, 2019 1:41 pm
par Nobboc theHalfGreat
 
Islayre d'Argolh a écrit :
mer. juin 12, 2019 1:23 pm
 autant le "pas de carac'" est tout de même issu d'un des jeux référence de l'OSR mondial depuis dix ans ...


Alors bon. Sotu, c'est quand même un cas particulier. C'est un peu comme si Snorri avait inventé la version antérieure à OD&D. (et c'est un trait de génie).

Pour le reste, bon d'accord mais quand même.

Parce que bon, je relis Cdo depuis ce matin, ben par exemple, le coup de l'expérience donné au bon vouloir du MJ, comme ça, quand ça lui chante, écrit noir sur blanc sans sourciller ni rien, droit dans ses bottes, en un demi paragraphe bien carré... ben quand j'ai lu ça, j'ai d'abord vu tout blanc pendant dix minutes, après j'ai vu tout noir, puis re-tout blanc, et quand je me suis réveillé, je sais pas ce qui s'est passé, j'étais en train de brouter les paquerettes, tout nu,  dans le pré à côté de la maison. Alors bon.

(nan mais c'est très chouette en vrai)

Re: Rétroclone 6 : des aventuriers du d20 perdu

Publié : mer. juin 12, 2019 1:43 pm
par Islayre d'Argolh
Nolendur a écrit :
mer. juin 12, 2019 11:41 am
Oui, je suis d'accord avec toi. Pour faire du pur D&D, c'est compliqué.

Bien évidemment tout dépend de ce que tu appelles "pur D&D" mais perso je ne vois pas trop le problème.

1 : tu vires la classe de clerc
2 : tu pars du principe que les dieux n'interviennent pas directement (sur une base régulière) dans ton univers, les acteurs métaphysiques éventuels ce sont les demi-dieux (type ducs des enfers, seigneurs féeriques, grands dracosires et puissances aberrantes).
3 : y a pas de trois, roule ma poule.

Ça n’empêche pas les gens d'avoir la foi et les dieux de placer un petit miracle de-ci-de-la mais pas par le biais du gameplay d'une classe de PJ.

Re: Rétroclone 6 : des aventuriers du d20 perdu

Publié : mer. juin 12, 2019 1:45 pm
par Blakkrall
killerklown a écrit :
mer. juin 12, 2019 1:35 pm
Bon, je viens de lire un blog et je suis hypé:
https://sheepandsorcery.blogspot.com/20 ... drugs.html

Ici, l'auteur part du pricinpe que l'on joue en Gold=XP, mais sans XP véritables:
L'argent sert à se faire augmenter son corps ou son esprit avec des bouts de monstres, dans une approche assez frankensteinesque... Avec bien sur des risques d'addictions, rejets et autres pour chaque "implants" que l'on se fait greffer...

Bref la base de l'Alchemy-Punk...
J'aime beaucoup !

Maintenant faut que je voie comment intégrer ca dans Into The Odd...

Ah oui tiens, c'est marrant ça ! J'aime bien !

Re: Rétroclone 6 : des aventuriers du d20 perdu

Publié : mer. juin 12, 2019 1:49 pm
par Islayre d'Argolh
Nobboc theHalfGreat a écrit :
mer. juin 12, 2019 1:41 pm
Alors bon. Sotu, c'est quand même un cas particulier. C'est un peu comme si Snorri avait inventé la version antérieure à OD&D. (et c'est un trait de génie).

Je suis d'accord ;)

Nobboc theHalfGreat a écrit :
mer. juin 12, 2019 1:41 pm
Parce que bon, je relis Cdo depuis ce matin, ben par exemple, le coup de l'expérience donné au bon vouloir du MJ, comme ça, quand ça lui chante, écrit noir sur blanc sans sourciller ni rien, droit dans ses bottes, en un demi paragraphe bien carré... ben quand j'ai lu ça, j'ai d'abord vu tout blanc pendant dix minutes, après j'ai vu tout noir, puis re-tout blanc, et quand je me suis réveillé, je sais pas ce qui s'est passé, j'étais en train de brouter les paquerettes, tout nu,  dans le pré à côté de la maison. Alors bon.

Ba c'est le bon vieux Milestones leveling...
Par contre je serais bien emmerdé de te dire de quand ça date... :help
Quelqu'un a une idée ? Dans Dragonlance les PJ progressent comment ?

Re: Rétroclone 6 : des aventuriers du d20 perdu

Publié : mer. juin 12, 2019 2:15 pm
par Nolendur
Islayre d'Argolh a écrit :
mer. juin 12, 2019 1:43 pm
Bien évidemment tout dépend de ce que tu appelles "pur D&D" mais perso je ne vois pas trop le problème.
Oui, tout est là. Je voulais parler de D&Dverse mainstream. Genre les RO.
Il y a tout un tas de tables, de scénarios, de campagnes, d'univers dans lesquels le Clerc existe (de façon autoréférentiel, on va dire) avec toutes ses spécificités. Dans ces contextes-là, virer le Clerc nécessite soit d'amender l'univers profondément, soit de bricoler un substitut au Clerc, plus ou moins proche de l'original, qui fait qu'à la fin on se demande s'il n'aurait pas mieux valu juste garder la classe standard.

Parce que je ne disais pas ça dans l'absolu mais pour répondre à l'objection de Nobboc theHalfGreat :
supprimer le clerc demande quand meme pas mal plus d'adaptation au niveau des canons de D&D que de supprimer le voleur

Parce qu'un voleur, c'est juste une personne qui vole. Et même s'il a quelques spécificités dans le contexte de D&D, elles sont moins incontournables et iconiques que celle du Clerc. Un voleur peut assez facilement être remplacé par un Guerrier qui sait voler. En tout cas un peu plus facilement qu'un Clerc (qui se trimbale la magie divine, les panthéons, la gestion des soins et des morts-vivants, etc.).

MAIS dans l'absolu (hors réponse à la question spécifique de Nobboc), je suis 100% d'accord avec toi : si je devais restreindre D&D à 3 classes, je partirais sur une logique Guerrier, Magicien, Expert, parce que dès que l'on s'éloigne du canon mainstream de D&D, le clerc est tout à fait dispensable. Et au pire remplaçable par divers mécanismes, comme le multiclassage Guerrier/Magicien.

Re: Rétroclone 6 : des aventuriers du d20 perdu

Publié : mer. juin 12, 2019 2:23 pm
par Nobboc theHalfGreat
Islayre d'Argolh a écrit :
mer. juin 12, 2019 1:49 pm

Ba c'est le bon vieux Milestones leveling...

Oui je sais bien. On a tous joué avec ça à un moment ou un autre, ou avec des variantes plus ou moins mixées, que ce soit en house rules ou by the book, mais j'avoue que moi, le Milestone leveling, c'est une, euh, borne.
J'ai "besoin" d'avoir un système/jeu pour l'expérience. C'est un élément important pour mon côté joueur/épicier qui dit si tu as gagné ou pas (bêtement). (mais je comprends tout à fait ceux qui s'en passent très bien).
 

Re: Rétroclone 6 : des aventuriers du d20 perdu

Publié : mer. juin 12, 2019 2:34 pm
par Loris
Islayre d'Argolh a écrit :
mer. juin 12, 2019 9:41 am
Il y a vraiment plusieurs écoles sur le sujet...

Pour certains (dont moi) c'est évident que c'est le Clerc qui est de trop.

Je commence à me dire que c'est les deux, en fait.

Re: Rétroclone 6 : des aventuriers du d20 perdu

Publié : mer. juin 12, 2019 2:45 pm
par Islayre d'Argolh
Le concept du voleur/roublard/expert/aventurier a quand même quelques beaux précédents littéraires : ne serait-ce que Cugel et Bilbo.
Le hobbit en chef est quand même recruté "parce qu'on a toujours besoin d'un cambrioleur dans une aventure" : on explicite bien qu'on le recrute non pas pour ses capacités de combat mais parce qu'il dispose un savoir faire spécifique, étranger aux hommes d'armes nains.

Re: Rétroclone 6 : des aventuriers du d20 perdu

Publié : mer. juin 12, 2019 2:56 pm
par Nobboc theHalfGreat
Islayre d'Argolh a écrit :
mer. juin 12, 2019 2:45 pm
Le hobbit en chef est quand même recruté "parce qu'on a toujours besoin d'un cambrioleur dans une aventure" : on explicite bien qu'on le recrute non pas pour ses capacités de combat mais parce qu'il dispose un savoir faire spécifique, étranger aux hommes d'armes nains.

Savoir faire spécifique qu'il ne démontre pas vraiment (si ce n'est sa discrétion et sa facilité à passer inaperçu - Halfling). Dans Bilbo, un cambrioleur c'est quelqu'un de discret. Donc pas un nain.
Pareil pour Cugel, il est plus rusé et malin (ce que devrait être un "bon joueur OSR") que thieves skilled. Le souricier gris, idem.

 

Re: Rétroclone 6 : des aventuriers du d20 perdu

Publié : mer. juin 12, 2019 3:00 pm
par BenjaminP
Islayre d'Argolh a écrit :
mer. juin 12, 2019 2:45 pm
Le concept du voleur/roublard/expert/aventurier a quand même quelques beaux précédents littéraires : ne serait-ce que Cugel et Bilbo.
Le hobbit en chef est quand même recruté "parce qu'on a toujours besoin d'un cambrioleur dans une aventure" : on explicite bien qu'on le recrute non pas pour ses capacités de combat mais parce qu'il dispose un savoir faire spécifique, étranger aux hommes d'armes nains.

(C'était un peu mon argument l'autre jour concernant le paladin, ça ! L'intérêt des classes de D&D n'est pas QUE mécanique ; je dirais même plus : si le clerc dépasse un peu, c'est parce que lui, pour le coup, est purement mécanique au départ, là pour résoudre un problème de gameplay, pas pour la poésie.)

Re: Rétroclone 6 : des aventuriers du d20 perdu

Publié : mer. juin 12, 2019 3:13 pm
par Nolendur
BenjaminP a écrit :
mer. juin 12, 2019 3:00 pm
(C'était un peu mon argument l'autre jour concernant le paladin, ça ! L'intérêt des classes de D&D n'est pas QUE mécanique ; je dirais même plus : si le clerc dépasse un peu, c'est parce que lui, pour le coup, est purement mécanique au départ, là pour résoudre un problème de gameplay, pas pour la poésie.)

Parait qu'à la base le personnage du Clerc a été créé pour contrebalancer le über-méchant d'en face qui était trop badass. Le méchant était un vampire et y'a fallut inventer une classe de Van Helsing pour s'y opposer. Tada, le Clerc était né.

C'est ce qu'on en dit, j'y était pas. :)