Vos moments de JDR les plus remarquables | Mémoire de rôlistes

Inspis, théories, conseils ...
Pascalahad
Pape
Messages : 610
Inscription : mar. déc. 15, 2009 4:51 pm

Re: Vos moments de JDR les plus remarquables | Mémoire de rôlistes

Message par Pascalahad » ven. nov. 30, 2018 9:49 am

Ca devait être vers 1999, je devais donc avoir 28 ans. Deux de mes amis organisaient une convention de jeu de rôle à côté de chez eux dans le 91. Ils m'avaient convaincu, je ne sais comment, de secouer ma timidité maladive pour maîtriser du Star Trek the Next Generation (version Last Unicorn Games), sachant que j'adorais l'univers, avec un scénario tout prêt qu'ils avaient sorti je ne sais d'où.

Me voilà donc le jour même, déjà paniqué avant l'heure. Je constate avec surprise qu'un des joueurs inscrit est un membre de mon fan-club Star Trek d'alors, Unification ! C'est un peu rassurant, il joue d'ailleurs le capitaine du vaisseau, mais ça me joue des tours aussi. Du scénario je ne me souviens de rien, sauf qu'il mettait en scène un Ferengi, ces capitalistes de la galaxie aux grandes oreilles érogènes. Et voilà que le joueur du capitaine converse avec lui, se basant sur les 101 Règles d'Acquisition de ce peuple ! Alors, non seulement son personnage n'avait pas cette compétence, mais moi, je ne les connais pas par cœur ! Je suis fan, mais pas à ce point ! Je fais balbutier quelques réponses à mon PNJ en transpirant à grosses gouttes.

et puis voilà le second du vaisseau qui se la joue PVP, sans aucune justification ! Rétrospectivement, le joueur lui-même devait avoir quelques soucis psychologiques, voire psychiatriques... Le capitaine va se détendre dans le holodeck, alors que le second a au préalable désactivé tous les systèmes de protection dans cet environnement virtuel. Le capitaine a failli y passer, et comme le second n'a même pas pris la précaution de masquer ses traces, il est aussitôt dénoncé par l'ordinateur de bord ! Même s'il a passé la majorité du reste du scénario en prison, le joueur du second, enthousiaste, demande à ce qu'on se revoie après la convention pour jouer la suite ! Je ne me sentais pas la force d'y donner suite.

Et pourtant, et pourtant... c'est l'un de mes meilleurs souvenirs de maîtrise. Cette partie, qui ne ressemblait pas à du Star Trek, était pourtant du Star Trek. C'est ma seule et unique partie de Star Trek en 30 ans de maîtrise ! J'ai maitrisé Star Trek, p...ain, j'ai maîtrisé Star Trek... :D
Les héros ne meurent jamais, ils sont juste remplacés par ces acteurs plus jeunes.

Avatar de l’utilisateur
eskhiss
Initié
Messages : 133
Inscription : jeu. mars 01, 2018 11:04 am
Localisation : rennes

Re: Vos moments de JDR les plus remarquables | Mémoire de rôlistes

Message par eskhiss » ven. nov. 30, 2018 9:51 am

Partie de INS, « les journées mondiales de la vieillesse » à chartres.
Les joueurs ont fait un plan, des diversions sont prévues, tout est bien cadré quand l’un d’entre eux emporté par son enthousiasme commence à agir au milieu du camps ennemi…mais avant que les diversions aient été lancées. Un démon qui distribue des bouteilles de champagne au milieu de la bourgeoisie locale en gueulant « tout le monde à poil ! » (oups, les pnj ne sont pas encore drogués)
intervention angélique, décès du PJ repérage des complices, fuite en urgence, poursuite, usage de pouvoirs dans la rue devant témoins. Equipe éparpillé qui en réchappe parfois de justesse.
Convocation par le supérieur de la mission. Je les fais passer un par un. (les autres joueurs sortent de la pièce)
ceux qui ont fait tellement de conneries qu’ils sont grillés (familiers/limitations) , ceux qui reportent toute la responsabilité sur le mort ou sur les autres (bien) et la réponse du démon de kronos à la question : « Vous, expliquez-moi pourquoi ça a foiré ! » courte et simple : « un problème de timing »
Celui qui a le plus rit était le mort qui a assisté à tous les interrogatoires.  

Les jours où j’ai joué un personnage de kender.
Un kender n’est pas un voleur mais c’est parfois un cleptomane.
Par diverses manipulations, passe-moi la gomme, je me penche par-dessus la table et récupère des trucs au passage. T’as combien dans cette carac, je compare les feuilles. Je t’emprunte, je te rends mais j’en récupères d’autres au passage en te rendant etc…un certain nombre d’objets ont disparu sur la table au fur et à mesure de la partie jusqu’à ce que les circonstances fassent que le mj arrive à une situation de combat et veuille lancer ses dés, qu’il ne retrouve pas.
Pour pouvoir jouer la scène, j’ai dû ressortir de sous la table, là où c’était posé sur mes genoux.
tous les dés du mj plus sa trousse
quelques crayons et gommes divers
des dés appartenant à d’autres joueurs
la feuille de perso d’un joueur assis en face
la piste de 421 sur laquelle on lançait les dés
et j’en oublie mais ils ont dû s’en souvenir, eux

Au cours d’un passage par une sorte de plan magique ou une demeure de grand mage, le kender se retrouve isolé du groupe à passer ce qui semble différentes épreuves ou pièces étonnantes. L’une d’elle est une immense pièce blanche vide. Mon personnage pense à quelque chose et ce quelque chose apparaît magiquement. Tout, n’importe quoi est possible. La tête des autres joueurs quand je suis ressorti avec juste mon sac à dos que j’avais perdu un peu plus tôt dans le scénar…priceless

INS joueur
Des mois que nous jouons avec le même groupe de démons. Le groupe tourne bien et les missions réussissent souvent mais comme ce sont des démons il y a des différents et des dissensions.
Arrive un jour, alors qu’il faut monter les escaliers d’une belle demeure pour continuer l’inspection à l’étage, le démon de furfur refuse de porter le mien jusqu’en haut. Ce jour-là, mon démon d’abalam a dû quitter son fauteuil roulant, le porter jusqu’en haut de l’escalier en râlant avant de se rasseoir et de repartir en roulant sous les regards ahuris.
Toute la table, sauf le mj, a réalisé que ce perso qu’ils n’avaient toujours connu qu’en fauteuil pouvait marcher et n’était pas du tout handicapé.
Y’avait pas d’autre fred dans le groupe mais ils m’ont toujours appelé fred d’abalam après ça.
plus ça change plus c'est pareil.

Avatar de l’utilisateur
Mugen
Dieu des bottes de cuir
Messages : 7812
Inscription : mer. mai 17, 2006 11:34 am

Re: Vos moments de JDR les plus remarquables | Mémoire de rôlistes

Message par Mugen » ven. nov. 30, 2018 10:05 am

Dans un scénar de Pendragon, les chevaliers doivent débarasser des villageois d'un dragon.
Ils le débusquent, et dans la foulée trouvent une épée à 2 mains censée être efficae contre ces reptiles ailés. Ca tombe bien, un des chevaliers est un expert dans le maniement de cette arme.

Que nenni ! Car un autre chevalier désire conquérir le coeur de la dame de la région. L'épée lui est donc donnée, et il s'avance seul, armé de son courage et de sa compétence en épées à 2 mains de... 0.

Bon, l'épée donnait +10 à son utilisateur contre les reptiles ailés, même s'il ne l'a découvert qu'en entrant en combat. Mais quand même, ça ne lui fait que 10, il est mal barré...
Après, c'est Pendragon, et il fait (et réussit) un jet d'exaltation d'Amor(Dame Trucmuche).
Avec 20 au lieu de 0, le combat fut quand même épique, mais... moins désespéré...
Sois satisfait des fruit, des fleurs et même des feuilles,
Si c'est dans ton jardin à toi que tu les cueilles.
Ne pas monter bien haut peut-être, mais tout seul.

Avatar de l’utilisateur
graham2071
Profane
Messages : 34
Inscription : mar. mars 27, 2018 1:51 pm
Localisation : fr_Toulouse

Re: Vos moments de JDR les plus remarquables | Mémoire de rôlistes

Message par graham2071 » ven. nov. 30, 2018 11:16 am

C'était une partie dans l'univers de Cowboy Bebop (formidable occasion pour passer en boucle la musique de Yoko Kano). Les personnages sont un groupe de chasseurs de prime, comme dans la série.
Un PJ, style Jet Black un peu crasseux, va voir une vieille indienne pour se faire prédire l'avenir. Hum... j'en profite pour distiller quelques indices cryptiques pour le scénar, et puis elle finit par une élucubration mystique : "et ton chiffre bonheur, aujourd'hui, c'est le neuf !" (à ce moment, je ne sais pas du tout ce que je vais de cette improvisation).
Les PJ mènent l'enquête, et touchent miraculeusement une belle prime (oui parce que d'habitude, il faut s'arranger pour qu'au mieux ils rentrent dans leurs frais). Notre personnage en question fonce alors dans un astéroide-casino, va à la roulette, mise toute sa fortune sur le neuf. Je demande au joueur de jeter un d10... Il lance... 9 ! Le personnage devient riche, et prend sa retraite.

Avatar de l’utilisateur
Minlister
Evêque
Messages : 447
Inscription : dim. sept. 02, 2018 8:25 pm

Re: Vos moments de JDR les plus remarquables | Mémoire de rôlistes

Message par Minlister » ven. nov. 30, 2018 11:42 am

Partie en club, le joueurs ne se connaissant pas.
Je joue un ranger, neutre bon, et je suis mis au courant par un contact que le groupe que je vais rejoindre compte un disciple d'un dieu mauvais (Baal?) qui doit trahir notre groupe de "héros positifs".
Pour identifier le traître, je décide de tenter la provoc, je remise ma cotte de maille et ne pars qu'en armure en cuir avec un bouclier, et je la joue outrageusement "dark and mysterious". Le joueur du traître tombe dans le panneau et me contacte. Je maîtrise le prêtre de Baal et tout content je le livre aux autres en leur expliquant la raison de mon comportement initial. 
Réaction: "tu crois tout de même qu'on va te croire? T'as une armure en cuir et un bouclier, et ton RP, c'est clair que t'es un assassin!!"
J'ai fini pendu, le prêtre de Baal recevant les soins du paladin du groupe pour se remettre de ses émotions!!

Avatar de l’utilisateur
Julian_Manson
Banni
Messages : 1415
Inscription : jeu. nov. 23, 2017 4:05 am

Re: Vos moments de JDR les plus remarquables | Mémoire de rôlistes

Message par Julian_Manson » ven. nov. 30, 2018 12:02 pm

Minlister a écrit :
ven. nov. 30, 2018 11:42 am
Partie en club, le joueurs ne se connaissant pas.
Je joue un ranger, neutre bon, et je suis mis au courant par un contact que le groupe que je vais rejoindre compte un disciple d'un dieu mauvais (Baal?) qui doit trahir notre groupe de "héros positifs".
Pour identifier le traître, je décide de tenter la provoc, je remise ma cotte de maille et ne pars qu'en armure en cuir avec un bouclier, et je la joue outrageusement "dark and mysterious". Le joueur du traître tombe dans le panneau et me contacte. Je maîtrise le prêtre de Baal et tout content je le livre aux autres en leur expliquant la raison de mon comportement initial. 
Réaction: "tu crois tout de même qu'on va te croire? T'as une armure en cuir et un bouclier, et ton RP, c'est clair que t'es un assassin!!"
J'ai fini pendu, le prêtre de Baal recevant les soins du paladin du groupe pour se remettre de ses émotions!!
Ironiquement, ce genre de parties est pour moi quelque chose de toxique...
 

Avatar de l’utilisateur
eskhiss
Initié
Messages : 133
Inscription : jeu. mars 01, 2018 11:04 am
Localisation : rennes

Re: Vos moments de JDR les plus remarquables | Mémoire de rôlistes

Message par eskhiss » ven. nov. 30, 2018 12:10 pm

Suite de scénarios shadowrun.
Alors que la run est bien avancée, que les persos sont en infiltration et tous en action.
Le rigger reçoit un message sur son commlink: "tu vas être papa"
je l'avais fait en sorte qu'il se mette en couple avec une pnj shaman requin rencontrée lors d'une des sessions précédentes située x temps avant.
la partie continue et ils réussissent la mission.

Deux semaines plus tard avant la partie suivante, le joueur vient me voir.
"t'as changé ma façon de jouer. Je me suis mis à faire attention à mon perso. Savoir que si il meurt ça implique d'autres choses.
j'ai fait beaucoup plus attention et évité de prendre des risques alors que d'habitude..."
moi, je suis content d'avoir influencé à ce point un joueur sur son perso et ce qui est important pour lui dans la vie.
plus ça change plus c'est pareil.

Avatar de l’utilisateur
Meuh
Ascendant
Messages : 1569
Inscription : mer. juil. 02, 2014 10:34 am

Re: Vos moments de JDR les plus remarquables | Mémoire de rôlistes

Message par Meuh » ven. nov. 30, 2018 12:20 pm

Kandjar a écrit :
ven. nov. 30, 2018 8:37 am
Les PJ sont niveau 7-8 et traquent un sorcier qu'ils savent puissant et sans pitié. Ils suivent sa trace et finissent par le retrouver derrière l'autel d'un temple dont il vient visiblement de tuer le prêtre en charge. Le sorcier les aperçoit, tend un doigt vers eux et commence à incanter. Tous se mettent à couvert, sauf le paladin qui charge. Jet de sauvegarde raté. C'était un sort de désintégration.
On s'est tellement raconté l'histoire de Zap le paladin (variante de Paf le chien) qu'on en a oublié son vrai nom...

Tiens ça me rappelle une anecdote, pas vraiment un grand moment de jeu de rôle, mais le même genre un peu cocasse...
Campagne de D&D 3, alentours du niveau 10, l'un des joueurs décide de mettre en pause son personnage principal et pour varier les plaisirs, se crée un roublard, sur un concept de James Bond med-fan. Il approche le groupe de PJs de manière quelque peu maladroite, en mode mystérieux vantard qui sort de nulle part et rechigne à dévoiler ses motivations ou ses infos (pourtant bien existantes, on avait pris soin de pas le faire vraiment tomber de nulle part). Les autres personnages se méfient complètement mais ça tombe bien un roublard, ils avaient un donjon à se faire, il va passer devant. Alors en tant que MJ je me dis que je vais lui donner l'occasion de briller pour que le groupe reconnaissent sa valeur, et je truffe mon donjon de pièges.
En quelques heures, le fringant roublard se prend absolument chacun des pièges dans la figure, et perd progressivement la face. La druidesse claque soin sur soin pour le maintenir en vie, et même deux réincarnations le faisant passer d'un corps à l'autre ce qui ne manque pas d'accentuer le ridicule du personnage. Quand un ultime piège finit par le changer en pierre c'en est trop : les PJs décident qu'il faut arrêter là le massacre, qu'ils le connaissent même pas ce mec, et l'abandonnent tel quel. Ils ont longtemps continué à plaisanter sur la statue de roublard oubliée dans un couloir, dans l'attente qu'on vienne le délivrer....

Avatar de l’utilisateur
Julian_Manson
Banni
Messages : 1415
Inscription : jeu. nov. 23, 2017 4:05 am

Re: Vos moments de JDR les plus remarquables | Mémoire de rôlistes

Message par Julian_Manson » ven. nov. 30, 2018 1:39 pm

eskhiss a écrit :
ven. nov. 30, 2018 12:10 pm
Suite de scénarios shadowrun.
Alors que la run est bien avancée, que les persos sont en infiltration et tous en action.
Le rigger reçoit un message sur son commlink: "tu vas être papa"
je l'avais fait en sorte qu'il se mette en couple avec une pnj shaman requin rencontrée lors d'une des sessions précédentes située x temps avant.
la partie continue et ils réussissent la mission.

Deux semaines plus tard avant la partie suivante, le joueur vient me voir.
"t'as changé ma façon de jouer. Je me suis mis à faire attention à mon perso. Savoir que si il meurt ça implique d'autres choses.
j'ai fait beaucoup plus attention et évité de prendre des risques alors que d'habitude..."
moi, je suis content d'avoir influencé à ce point un joueur sur son perso et ce qui est important pour lui dans la vie.

C'est beau ! :') J'ai eu plusieurs moments de ce style dans ma campagne de Blue Rose.

Avatar de l’utilisateur
Dany40
Initié
Messages : 200
Inscription : ven. avr. 28, 2017 2:04 pm

Re: Vos moments de JDR les plus remarquables | Mémoire de rôlistes

Message par Dany40 » ven. nov. 30, 2018 1:41 pm

J’en ai plusieurs ...

Je parlerais d’une partie de l’Adc ou je faisais joué le scénario du « Supplément » se déroulant en partie au château Castonegro.
Musique et bougies et des joueurs terrifiés par de simple effets de miroirs ..

Avatar de l’utilisateur
kyin
Ascendant
Messages : 1606
Inscription : sam. juin 11, 2011 8:10 am
Localisation : arras
Contact :

Re: Vos moments de JDR les plus remarquables | Mémoire de rôlistes

Message par kyin » ven. nov. 30, 2018 1:56 pm

Campagne de Qin, il y a 8-10 ans, les joueurs sont des espions et doivent se construire une identité officielle. L'un d'eux décide d'aller dans le premier bordel venu, et fait assez de bruit pour que la patronne et ses hommes de main débarquent. Le PJ lui met une grosse tarte dans la figure et le joueur s'élance dans un speech plutôt classe pour inciter tout ce beau monde à le considérer comme le nouveau taulier. Le joueur ne le sait pas encore mais les filles de la boutique sont toutes de redoutables yaos araignées...

Demande d'un jet de dé. Le joueur sort un équilibre 9. Il devient le patron de la maison de passe et gagne l'estime de 12 yaos chacune deux à trois fois plus puissantes que lui...

Avatar de l’utilisateur
Nobboc theHalfGreat
Pratiquant
Messages : 247
Inscription : jeu. avr. 06, 2017 9:24 am

Re: Vos moments de JDR les plus remarquables | Mémoire de rôlistes

Message par Nobboc theHalfGreat » ven. nov. 30, 2018 2:00 pm

Une partie de Féérie en 89, j'étais meneur avec un seul joueur, un très bon pote. Le gusse n'avait jamais joué au jdr et venait de lire La Saison des Cendres (Ségur). Il jouait un nain sur un scénar tout simple. Absolument pas conditionné par des parties antérieures, donc, et super ouvert, il s'est mis au bout d'un moment à finir mes phrases à ma place ou à les compléter. Ca m'a super surpris sur le moment mais j'ai laissé faire. On est completement sorti du scénar, il avait plein d'idées chouettes, ça a été une super partie, une chouette histoire,  et c'est toujours un très bon souvenir. Du narrativisme avant l'heure.
"..Most of the areas are too large for a torch or lantern to fully illuminate, so the party will always feel exposed to the murky depths just beyond their present vision.."

Avatar de l’utilisateur
Mugen
Dieu des bottes de cuir
Messages : 7812
Inscription : mer. mai 17, 2006 11:34 am

Re: Vos moments de JDR les plus remarquables | Mémoire de rôlistes

Message par Mugen » ven. nov. 30, 2018 2:20 pm

Terisonen a écrit :
jeu. nov. 29, 2018 4:04 pm
Il me semble que JRR Tolkien était philologue... :open_mouth:

Mais pas très rôliste. ;)
Sois satisfait des fruit, des fleurs et même des feuilles,
Si c'est dans ton jardin à toi que tu les cueilles.
Ne pas monter bien haut peut-être, mais tout seul.

Avatar de l’utilisateur
SgtPerry
Cardinal
Messages : 590
Inscription : ven. sept. 29, 2006 3:03 pm
Localisation : 92 sud

Re: Vos moments de JDR les plus remarquables | Mémoire de rôlistes

Message par SgtPerry » ven. nov. 30, 2018 3:07 pm

Nous sommes en août 1986, c'est la deuxième session d'un nouveau groupe de joueurs d'AD&D, amalgamé par des amis communs. Vétérans et novices se côtoient, il y a 8 joueurs plus un invité (qui deviendra vite un peu trop exubérant pour les autres).

Le groupe était à la recherche de la base d'une tribu d'amazones qui attaquaient les villages des environs. Après une journée de pistage, ils finirent par découvrir des traces le long du lit d’une rivière. Le cours de la rivière étant calme et parfaitement navigable, ils décidèrent de construire un radeau. Pendant que Crom (barbare), Morganus(voleur elfe) et Malham(voleur humain) remontaient la piste en suivant les traces sur la rive pendant que le reste du groupe avec les mules progressait sur le radeau.

Le cours d’eau les conduisit à un petit lac en bas des pentes d'un volcan éteint, la rivière disparaissant dans le flanc de la montagne. Après une rapide concertation, ils choisirent d’embarquer tous sur le radeau et de remonter la rivière souterraine au coucher du soleil.

Lorsqu’ils arrivèrent à l’embouchure de la grotte de laquelle sortaient les flots, quelqu’un remarqua une sorte de sentier juste au-dessus ! Crom et Morganus s’y hissèrent, bientôt rejoints par Malham et Ilmar(Mage elfe). Les autres étaient occupés à maintenir le radeau stable sous le sentier. Mais après 10mn, ceux qui étaient restés sur le radeau se rendirent à l’évidence : leurs compagnons avaient disparus ! Dans l’incapacité de leur porter secours par le même chemin, ils décidèrent de continuer dans la rivière en espérant trouver un passage pour aller aider leurs amis.

Après une vingtaine de mètres dans le cours souterrain, une flèche vint se ficher dans le radeau. Ils n’eurent pas de mal à repérer des petites meurtrières en hauteur près de l’entrée et distinguèrent des formes humanoïdes coiffées de casques à petites cornes et qui lançaient des insultes en gobelins. Ne pouvant riposter efficacement, les flèches gobelines continuaient de les atteindre blessant les hommes et tuant une mule ! Le chaos était complet, plus personne n’osant manœuvrer le radeau. A cet instant, Xanthor (prêtre humain), pris une corde, l’attacha à l’avant du radeau. Puis il enfila son anneau de WaterWalking et tira le radeau plus en avant dans la caverne, hors de portée des flèches.

Ils finirent par trouver un endroit pour accoster ainsi qu’une piste dans les cavernes. Ils décidèrent de se diriger dans la direction des gobelins pour tenter de sauver leurs camarades. Dans les cavernes des gobelins, ils découvrirent des traces de combats, des cadavres de gobelins encore tièdes. L’espoir de revoir leurs compagnons vivants grandissait. Ils débouchèrent dans la salle principale du complexe où se dressait ce qui devait être le trône du chef des gobelins. Après qu’Avalsec (guerrier nain) ait découvert un passage secret derrière le siège, ils s’apprêtaient à l’ouvrir quand ils entendirent des voix s’exprimant en gobelin qui semblait indiquer qu’ils allaient tomber dans un piège (Ils sont là, préparez-vous à attaquer, donnez le signal pour les enfermer.). D’un commun et rapide accord, ils prirent leurs jambes à leur cou et rebroussèrent chemin jusqu’au radeau.

Revenus à leur point de départ, ils partirent donc dans l’autre direction et tombèrent nez à nez avec quelques guerrières en armes. L’alarme fut rapidement donnée, le combat fut bref, bientôt encerclés, ils préfèrent éviter un bain de sang et choisirent la négociation en se rendant. Après une brève entrevue avec la reine des Amazones, ils furent dépossédés de leurs biens et jetés dans les cachots.

Plus tard Crom, Ilmar, Malham et Morganus, les disparus, parvinrent à les libérer et leur expliquèrent ce qui c'était passé. Après être grimpés sur le chemin au-dessus du radeau, ils découvrirent une entrée dissimulée dans le rocher et débouchèrent dans un complexe gobelin, aux habitants visiblement inamicaux ce qui rendit toute discussion impossible. Ils errèrent ensuite longuement dans une enfilade de cavernes avant de retomber à nouveau sur la rivière et de découvrir le radeau abandonné. Utilisant le radeau, ils remontèrent la rivière jusqu’à un grand lac souterrain dans le cratère effondré du volcan. Après une rapide exploration des lieux, ils finirent par découvrir un bras de la rivière passant juste sous les prisons et un accès protégé par une grille.

En fait ce qui c'était véritablement passé ne fut révélé que vingt ans plus tard (IRL). Le secret avait été bien gardé car je (le MJ) faisait sortir les joueurs de chaque groupe, changeant tous les 20-30mn selon l'action.

Les quatres PJs avaient effectivement pénétrés dans un complexe gobelins occis les gardes. Lorsqu'ils avaient vu le radeau passé sous leurs yeux, ils n'avaient pas résisté à la tentation et s'affublant des casques gobelins, ils prirent les arcs des créatures et tirèrent sur le radeau pour tuer le nain (un voleur, PJ de l'invité) qui commençait à trop la ramener.

Ils avaient ensuite exploré les lieux seuls, se planquant dans la salle aux trésors du chef des gobelins. C'était le mage elfe qui avait parlé gobelin pour éloigner le reste du groupe qui les cherchaient. Ils avaient continuer tranquillement jusqu'à tomber sur un couple de griffons. A ce moment là, ils avaient décidé de chercher l'autre groupe qui se morfondait en prison pendant que les amazones préparaient un joli sacrifice.

Avatar de l’utilisateur
Fabfab
Dieu de la gratte
Messages : 6964
Inscription : mer. août 29, 2007 6:03 pm
Localisation : Au pied du Vercors

Re: Vos moments de JDR les plus remarquables | Mémoire de rôlistes

Message par Fabfab » ven. nov. 30, 2018 3:51 pm

1987, chez moi. Mes parents sont partis une semaine, ma grand-mère est venue nous garder, mon frère et moi. Je les embarque dans la campagne des Masques de Nyarltruc pour l'Appel de Cthulhu.
On a quasiment joué non-stop pendant une semaine, ma grand-mère incarnait deux PJs à la fois, tout comme mon frangin. Et elle avait accroché à fond, elle jouait le jeu, elle apportait sa pierre à l'édifice sur des détails historiques des lieux traversés, et a défouraillé du zombie londonien à la pelle.
Un grand moment.
A distorted reality is now a necessity to be free

Répondre