[Marronnier] Trop de Background tue le background ?

Inspis, théories, conseils ...
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Belphégor
Pratiquant
Messages : 297
Inscription : dim. avr. 02, 2017 9:48 am
Localisation : Nouméa, Nouvelle-Calédonie

[Marronnier] Trop de Background tue le background ?

Message par Belphégor » ven. nov. 30, 2018 10:00 pm

On parle souvent des jeux qui ont trop de règles, mais à çà je pourrait également rajouter dans certains cas les jeux qui ont "trop de background". L'idée de ce Thread m'est venu en tête lorsque j'ai réalisé avec la plus grande des frustrations que compte tenu de mon emploi du temps et de celui de mes joueurs, je ne pourrai jamais faire jouer des jeux comme le monde des ténèbres ou le livre des 5 anneaux à leur plein potentiel car ... ben trop de trucs en fait ! çà m'a foutu un coup au moral j'étais désespéré. Ce genre de jeu, ce n'est même pas la peine d'y penser si vous n'imposez pas à vos joueurs au moins deux parties hebdomadaires non négociables, parce c'est une masse d'informations à ingérer pour vous mais aussi vos joueurs, pour peu qu'il y ai une un écart significatif entre les deux séances et que le scénario soit un poil complexe il se pourrait que les deux partis ai oubliés des informations cruciales. En plus du volume conséquent d'informations certains jeux tombent dans le travers du lore inutilement compliqué, en parlant de çà je pense notamment à Vampire avec ses Sectes, ses clans, ses lignées de sang, ses conspirations "cachées depuis le début" ou encore ses personnages qui retournent leur veste en mode "En fait je n'étais pas X mais Y qui se faisait passer pour X !" mais aussi Continuum et ses "clans" de voyageurs temporels totalement INUTILE au propos du jeu.

A contrario un jeu qui à pile poil la bonne quantité de background serait par exemple la cité sans nom. En moins de 100 pages ont connait bien le décors et on à déjà une idée du genre de scénarios qu'ont va pouvoir faire. 

Avatar de l’utilisateur
Thibor
Mystique
Messages : 840
Inscription : lun. oct. 19, 2015 10:51 am

Re: [Maronnier] Trop de Background tue le background ?

Message par Thibor » ven. nov. 30, 2018 10:18 pm

Ce n'est pas parce qu'un jeu a des milliers de pages de background que tu dois tout faire jouer hein. Tu peux faire une partie de vampire localisée sur une ville et quatre ou cinq clans majeurs. Pareil pour L5A. Il faut juste savoir à quoi on veut jouer en fait.
Une campagne d'Ars Magica au long cours: http://nouvelle-calebais.blogspot.fr
Mon fil de vente sur le forum: viewtopic.php?f=25&t=33193

Avatar de l’utilisateur
Ardat-Li
Profane
Messages : 39
Inscription : sam. juil. 28, 2018 2:42 pm
Localisation : Québec

Re: [Maronnier] Trop de Background tue le background ?

Message par Ardat-Li » ven. nov. 30, 2018 10:32 pm

Je crois que le rapport au background est indissociable de chacun, est-ce-que mon groupe de jeu est mono maniaque avec un jeu/ gamme dont on connait chaque détail ou  alors nous sommes d'avantages des papillons qui change de jeu régulièrement.

J'ai un ami pour  qui, il est illogique de jouer à d'autre chose que le monde des ténèbres, parce que c'est l'univers qui maitrise le mieux et qu'il en connait la majorité des secrets. Il joue de manière très canonique en respectant scrupuleuse chaque supplément même lorsqu'ils se contredisent.  Moi je suis un papillon, j'ai cinq ou six jeux dont je connais l'univers de manière superficielle, en général pour moi si un livre a plus de cent pages de background, chronologie, etc. c'est qu'il n'est pas pour moi, et les suppléments de background sont pour moi une plaie à lire, l'exemple type c'est pour moi l'appel de cthulhu, avec des suppléments qui décrivent une ville rue par rue, là où il suffirait ( de mon point de vue) d'une dizaine de page gros maximum pour décrire la ville, les personnages importants et les lieux d'intérêts. En contrepartie j'apprécie beaucoup symbaroum le livre de base, c'est pour moi la quantité de background suffisante pour jouer et créer ses propres aventures, mais je trouve les livres de la campagne le trône des épines apportent trop de background.  Lorsqu'il y a trop de détail dans le background, j'ai l'impression que je perds une par de ma créativité en tentant de respecter ce qui a déjà été écrit par d'autre.

Avatar de l’utilisateur
Dany40
Initié
Messages : 199
Inscription : ven. avr. 28, 2017 2:04 pm

Re: [Maronnier] Trop de Background tue le background ?

Message par Dany40 » ven. nov. 30, 2018 11:09 pm

Le « trop » de background est exactement comme le « trop » de règles en effet ... il n’est de « trop » que lorsqu’il dépasse la capacité / envie d’investissement de ceux devant s’en servir.

Il n’y a donc aucun jeu avec « trop » de règles ou « trop » de background ... il y a juste des jeux demandant plus ou moins d’investissement pour être pleinement appréciés.

Je suis de l’avis de ce qui a été dit plus haut ... concernant le background il est toujours possible de limiter son approche du BG sur des points précis et ainsi limiter la masse et la profondeur à connaître.

Par exemple l’univers d’Eclipse Phase est énorme et très dense ... dans son intégralité les notions de transhumanisme et les multitudes de modes de vie et habitats le rendent massif et complexe.

Mais si vous limitez votre campagne à un Fallout-like sur la surface de la Terre ravagée et infestée de machines et monstres tout devient plus simple.
De la même manière vous pouvez limiter votre campagne aux cités Cyberpunk de Mars et focaliser le récit sur les hypercorps et blocs politiques.

Les bons univers « massifs » ont souvent cette capacité à fournir des possibilités de zoom limité permettant de vivre des récits plus circonscrits et accessibles

Avatar de l’utilisateur
Ganelon
Prophète
Messages : 901
Inscription : jeu. sept. 14, 2017 9:04 am
Localisation : Sur la brèche

Re: [Maronnier] Trop de Background tue le background ?

Message par Ganelon » ven. nov. 30, 2018 11:31 pm

J'ai à l'inverse eu affaire (et ça continue) à des MJ qui se moquaient comme d'une guigne du background : "Vous êtes dans le royaume de Machin et vous arrivez près d'une auberge. Point."
Nous déclinons toute responsabilité quant aux propos tenus par notre patient.

Avatar de l’utilisateur
Belphégor
Pratiquant
Messages : 297
Inscription : dim. avr. 02, 2017 9:48 am
Localisation : Nouméa, Nouvelle-Calédonie

Re: [Maronnier] Trop de Background tue le background ?

Message par Belphégor » sam. déc. 01, 2018 12:26 am

Trop de background çà n'existe pas,enlève juste ce dont tu n'a pas besoin.
J'aimerais vous expliquer pourquoi je ne trouve pas cette réponse satisfaisante. Poursuivons l'analogie avec les règles, en général les règles forment un tout, on ne peut pas juste "enlever" un pan des règles qui nous embête sans se retrouver avec des problèmes en cascade pour cette raison. Avec un background, c'est tout à fait la même chose, c'est même en général plus facile de le faire avec des règles qu'avec un background. Dans la plupart des jeux à background impossible de juste virer tout ce qui n'entre pas immédiatement en compte dans la campagne, car le background est un tout et que en général TOUT est interconnecté surtout dans Vampire. Typiquement, le genre de problèmes qui pourrait arriver en choisissant d'ignorer le background est la dissonance qui pourrait arriver entre le background de la campagne et celui du bouquin. Typiquement si on fait une campagne dans Vampire où la coterie de PJ veut virer le prince en place pour prendre sa place, si on part du principe que tout ce qui est en dehors de la ville n'existe pas, la tache parait facile, mais en fait si on regarde dans le reste du lore on se rend compte que ce genre de scénario est tout bonnement infaisable car le dit prince maintient souvent sa place grâce à des contacts hauts gradés en dehors de la ville (typiquement les autres princes des grandes villes ou les justicars). Le MJ qui aurait donc fait sa campagne en se basant uniquement sur le lore d'une ville sans prendre en compte tout le reste se retrouverait donc dans une situation totalement incohérente par rapport à la logique du jeu.

Avatar de l’utilisateur
Dithral
Ascendant
Messages : 1647
Inscription : mer. mars 23, 2016 2:51 am

Re: [Maronnier] Trop de Background tue le background ?

Message par Dithral » sam. déc. 01, 2018 12:58 am

Belphégor a écrit :
sam. déc. 01, 2018 12:26 am
Le MJ qui aurait donc fait sa campagne en se basant uniquement sur le lore d'une ville sans prendre en compte tout le reste se retrouverait donc dans une situation totalement incohérente par rapport à la logique du jeu.
Mais est-ce que c'est important ? Une partie du rejet des jeux à contexte très vaste ne vient-il pas, justement, d'un trop grand respect pour le contexte ? Si on part du principe que seul ce qui se passe autour de la table existe réellement, ça peut peut-être libérer et permettre de jouer plus sereinement. Pour reprendre Vampire, si tu te contentes du livre de base, tu vas forcément entrer en conflit avec ce qui est développé dans le reste de la gamme; mais quelle importance si tu ne l'achètes jamais ?
C'est d'ailleurs le même frein que certains ressentent face aux jeux historiques que de trop s'attacher au respect à la lettre de la réalité historique (dans le genre contexte énorme, on n'a pas encore fait mieux :mrgreen: ).

Cela dit, je crois que ça ne peut pas faire de mal de rappeler, vis-à-vis de ce genre de conversation, qu'il n'y a pas de bonne et de mauvaise approche. Il y a des gens pour qui c'est important d'avoir quelque chose de très développé, qui aiment ça, et d'autre qui préfèrent l'inverse (et ceux qui aiment les deux). Et de bons jeux de chaque sorte.

Par contre, on peut quand même noter que dans les jeux dont l'univers s'étend sur des centaines, voire des milliers de pages, il y en a qui ne font rien pour aider à le mettre en pratique. Comme ça a été dit plus tôt, on peut choisir de n'en utiliser qu'une partie, ou peut le découvrir progressivement, mais encore faut-il avoir les outils, tant en jeu que dans l'ergonomie de l'ouvrage, pour le faire.

Avatar de l’utilisateur
Dany40
Initié
Messages : 199
Inscription : ven. avr. 28, 2017 2:04 pm

Re: [Maronnier] Trop de Background tue le background

Message par Dany40 » sam. déc. 01, 2018 1:04 am

Belphégor a écrit :
sam. déc. 01, 2018 12:26 am
Trop de background çà n'existe pas,enlève juste ce dont tu n'a pas besoin.
J'aimerais vous expliquer pourquoi je ne trouve pas cette réponse satisfaisante. Poursuivons l'analogie avec les règles, en général les règles forment un tout, on ne peut pas juste "enlever" un pan des règles qui nous embête sans se retrouver avec des problèmes en cascade pour cette raison. Avec un background, c'est tout à fait la même chose, c'est même en général plus facile de le faire avec des règles qu'avec un background. Dans la plupart des jeux à background impossible de juste virer tout ce qui n'entre pas immédiatement en compte dans la campagne, car le background est un tout et que en général TOUT est interconnecté surtout dans Vampire. Typiquement, le genre de problèmes qui pourrait arriver en choisissant d'ignorer le background est la dissonance qui pourrait arriver entre le background de la campagne et celui du bouquin. Typiquement si on fait une campagne dans Vampire où la coterie de PJ veut virer le prince en place pour prendre sa place, si on part du principe que tout ce qui est en dehors de la ville n'existe pas, la tache parait facile, mais en fait si on regarde dans le reste du lore on se rend compte que ce genre de scénario est tout bonnement infaisable car le dit prince maintient souvent sa place grâce à des contacts hauts gradés en dehors de la ville (typiquement les autres princes des grandes villes ou les justicars). Le MJ qui aurait donc fait sa campagne en se basant uniquement sur le lore d'une ville sans prendre en compte tout le reste se retrouverait donc dans une situation totalement incohérente par rapport à la logique du jeu.

Je comprends ton approche mais elle est , je crois , incomplète.
Pour reprendre ton analogie avec un système de règles , tu peux modifier un imposant système (Le simplifier par exemple ) sans lui faire perdre son équilibre... à condition que tu es pu saisir la logique du système , et que donc tu le comprends plus que tu le connais.

Dans la pratique tu devines la mécanique de jeu à appliquer sur une situation inédite sans trop de doutes et sans avoir à aller vérifier le texte de la règle à chaque fois...

Cela ne fonctionne que si le système est cohérent et assez bien expliqué pour qu’on puisse saisir sa logique ... des jeux comme Œil Noir V5 ou même Eclipse Phase dont je parlais plus haut sont dans ce cas.

Pour le background c’est exactement pareil ... un bon univers est celui suffisamment dense pour offrir de la matière décrite au Meneur, mais tout en lui présentant un cadre assez « bac à sable » pour qu’il puisse inventer par dessus sans trahir l’œuvre... tout simplement parce que la logique du BG est claire et accessible.

Par exemple, un univers largement reconnu et que je connais bien : Prophecy. Sur toute la gamme il n’y a quasiment aucun plan ... toutes les descriptions sont globales et les livrets sont de peu de pages. Et pourtant à la lecture le Meneur sent son esprit foisonner d’idées de lieux et d’intrigues ... amenant ses propres détails sur une trame lisible et pourtant très dense et relevée.

Avatar de l’utilisateur
Julian_Manson
Banni
Messages : 1414
Inscription : jeu. nov. 23, 2017 4:05 am

Re: [Maronnier] Trop de Background tue le background ?

Message par Julian_Manson » sam. déc. 01, 2018 3:49 am

Le monde des ténèbres est l'un des pires à ce sujet: déjà parce que le background est immense parce qu'il y a juste trop de trucs et d'autre part parce qu'en réalité c'est un monde ultra rigide duquel si tu sors un tant soit peu des sentiers battus, tu dois plus ou moins violer le background. Et cela fait hérisser les cheveux et poils de joueurs très soumis au background. Si on ajoute à cela les contradictions entre livres de base et suppléments, tu n'as plus qu'à prier en tant que MJ pour que tes joueurs se soumettent à ton point de vue.

En général il y a une phrase assez facile pour détecter ce genre d'univers: tu soumets une idée un peu originale, si tu as des joueurs ou MJs qui te sortent " Mais cela n'a rien à faire là ce truc là!" tu as tapé dans le mille.

Warhammer doit être l'exemple le plus parlant que j'ai en tête: le monde est riche mais en fait les possibilités si tu joue tel quel sont très restreintes. Ce qui est dommage. J'ai fait ( et dropped ) une campagne ou mes joueurs ont rencontré et accompagné un homme-lézard qui venait chercher des tablettes prophétiques concernant la future fin des temps. J'ai été voir le background de ce PNJ, je me suis assuré que les hommes-lézards ne sont pas débiles et que donc mon idée était recevable. Rien en soit ne pouvait invalider cette campagne. Et ben, dés que j'en ai parlé j'ai eu des " ton idée est impossible" " ce truc n'a rien à faire dans l'empire" " dés que tes joueurs sont en Lustrie ils vont mourir" ect.

Glorantha c'est pareil: y'a des décennies d'infos, des contradictions, des événements qui ont changé le monde et ont pu faire évoluer les mentalités des espèces, mais non, malgré que ce soit écrit de la sorte dans les livres, cela pose souci car cela vient contredire des choses que les joueurs ont appris durant des décennies...

Au final, je pense qu'effectivement, trop de background tue le background, au même titre que trop de règles rend un jeu indigeste. Parce qu'il y aura toujours quelque chose pour te casser les couilles alors que tu essaies d'être inventif lorsque tu créés.

Et ce genre de choses provoque souvent des divergences d'opinion ( voire même parfois des disputes ) lorsque les gens ne sont pas d'accords.

Pas plus tard hier, je parlais de ma future campagne de Lodoss  avec D&D 5 ou l'autorité en place est extrémiste neutre (dans le sens ou si tu es trop bon ou trop mauvais, tu vas avoir des problèmes ). Et j'ai pris un exemple d'une précédente campagne dans le même univers: un joueur jouait un sorcier Loyal Neutre, ayant pactisé avec Le Fièlon ( donc Loyal Mauvais ) et qui avait un diablotin  ( Loyal Mauvais ) métamorphosé en chat. Un Paladin utilise le pouvoir de détection du bien et du mal sur le PJ, le PJ est neutre, pas de soucis. Il le fait sur le chat: y'a un problème. Le Paladin le dit au PJ : " y'a un problème avec vôtre chat!". Réaction de l'un de mes meilleurs amis: mais il n'a pas tué le PJ?

Ce à quoi je répond que non, parce qu'il faudrait qu'il interroge d'abord le PJ, puis qu'il le mette en prison au cas ou.

" Normalement il aurait du tuer le PJ! Celui-ci utilise quelque chose de mauvais, il est donc mauvais!".

Parfois, y'a des joueurs qui préfèrent rester dans des attitudes un peu douteuses "grâce" au background ou leur perso. Les américains considèrent cela comme une attitude toxique, et je suis assez d'accord.

Du coup si je sens que l'univers peut être toxique à l'amusement de la table, j'hésite pas à le rendre un peu plus élastique. Cela ne plaît pas à tout le monde....
 

Doji Satori
Ascendant
Messages : 1613
Inscription : mer. oct. 29, 2003 6:18 pm
Localisation : Epinal dans les Vosges

Re: [Maronnier] Trop de Background tue le background ?

Message par Doji Satori » sam. déc. 01, 2018 8:41 am

Dithral a écrit :
sam. déc. 01, 2018 12:58 am
Belphégor a écrit :
sam. déc. 01, 2018 12:26 am
Le MJ qui aurait donc fait sa campagne en se basant uniquement sur le lore d'une ville sans prendre en compte tout le reste se retrouverait donc dans une situation totalement incohérente par rapport à la logique du jeu.
Mais est-ce que c'est important ? Une partie du rejet des jeux à contexte très vaste ne vient-il pas, justement, d'un trop grand respect pour le contexte ? Si on part du principe que seul ce qui se passe autour de la table existe réellement, ça peut peut-être libérer et permettre de jouer plus sereinement. Pour reprendre Vampire, si tu te contentes du livre de base, tu vas forcément entrer en conflit avec ce qui est développé dans le reste de la gamme; mais quelle importance si tu ne l'achètes jamais ?
C'est d'ailleurs le même frein que certains ressentent face aux jeux historiques que de trop s'attacher au respect à la lettre de la réalité historique (dans le genre contexte énorme, on n'a pas encore fait mieux :mrgreen: ).

Cela dit, je crois que ça ne peut pas faire de mal de rappeler, vis-à-vis de ce genre de conversation, qu'il n'y a pas de bonne et de mauvaise approche. Il y a des gens pour qui c'est important d'avoir quelque chose de très développé, qui aiment ça, et d'autre qui préfèrent l'inverse (et ceux qui aiment les deux). Et de bons jeux de chaque sorte.

Par contre, on peut quand même noter que dans les jeux dont l'univers s'étend sur des centaines, voire des milliers de pages, il y en a qui ne font rien pour aider à le mettre en pratique. Comme ça a été dit plus tôt, on peut choisir de n'en utiliser qu'une partie, ou peut le découvrir progressivement, mais encore faut-il avoir les outils, tant en jeu que dans l'ergonomie de l'ouvrage, pour le faire.
Voilà l'essentiel à mes yeux est là

J'ajouterai que plus le contexte de jeu a un volume important, plus il y a d auteurs différents qui y sont intervenus, plus il y a d'édition, plus il y a le risque de devoir trancher entre plusieurs visions dans le monde de jeu.
Enfin, pour terminer cette brève description, ajoutons que le pélican est, avec le kangourou, le seul oiseau qui possède une poche ventrale sous le bec.
Rubrique à Brac T1 - Gotlib

Avatar de l’utilisateur
Léonard
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2439
Inscription : lun. oct. 09, 2006 9:25 pm
Localisation : Aix-en-Provence

Re: [Maronnier] Trop de Background tue le background ?

Message par Léonard » sam. déc. 01, 2018 8:42 am

Ce qui m'a fait renoncer à jouer à Vampire, après avoir acheté le livre de base, c'est l'impression qu'il ne faisait qu'effleurer le background du jeu, dispersé et augmenté dans une tonne de suppléments. J'avais donc le choix entre acheter une dizaine de bouquins minimum pour coller un minimum à l'univers canon, ou créer ma propre campagne sans en tenir compte, en évitant d'acheter des suppléments avec lesquels je me trouverais forcément en contradiction. Ç'aurait été presque comme jouer à un autre jeu.
Bon, finalement, j'ai carrément préféré jouer à un autre jeu.
Dithral a écrit :
sam. déc. 01, 2018 12:58 am
C'est d'ailleurs le même frein que certains ressentent face aux jeux historiques que de trop s'attacher au respect à la lettre de la réalité historique (dans le genre contexte énorme, on n'a pas encore fait mieux :mrgreen: ).


Moi qui n'aime pas les univers imaginaires trop fouillés, j'adore pourtant jouer avec l'Histoire. Peut-être parce qu'elle contient suffisamment de trous et de mystères pour qu'on puisse se faire sa place sans se heurter obligatoirement à la réalité historique.
Enfin bon, c'est pas le débat.

 

Avatar de l’utilisateur
Julian_Manson
Banni
Messages : 1414
Inscription : jeu. nov. 23, 2017 4:05 am

Re: [Maronnier] Trop de Background tue le background ?

Message par Julian_Manson » sam. déc. 01, 2018 9:01 am

A mon club, monde des ténèbres c'est le bordel à gérer car déjà que tu fais une entorse à ce qui est écrit ( malgré les contradictions et j'en ai une, monstrueuse qui concerne Loup-garou que je développerai plus loin, donc dans le même univers... ), ca y est, tu ne respectes ce qui est canon, c'est pas bien, blablabla.

J'ai un ami qui fait une campagne de Dark Age en Scandinavie. Je lui suggère une idée très sympa pour faire peur aux joueurs : mettre un Mokolé ( Saurien-garou ) qui pourrait être interprété comme étant Fafnir par les gens.

Alors déjà, je me suis fait gueulé dessus "parce que cela n'existe pas!" il a fallu DEUX autres joueurs connaisseurs du monde des ténèbres pour soutenir que si, ca existe!

Et de suite après, la seule réponse fut " ca n'a rien à foutre là! Arrêtes de dire des conneries!".

Ok c'est cool. Je pouvais soutenir cette proposition de plein de moyens différents ( dont certains sont suggérés dans le suppléments sur les autres types de garous que les loups-garous ), mais vu comment il s'est rétracté, j'ai préféré laisser couler. Pourtant, ce n'est pas comme si dans le MdT il y a l'umbra qui permet aux créatures d'aller d'un endroit à un autre même si c'est loin, y'a des espèces entières qui étaient en hibernation dans l'umbra pendant des lustres. Enfin bref....

Pour en revenir au pire / meilleur exemple de Monde des ténèbres que j'ai vu et qui me fait soutenir le fait que le background, tout comme les règles ne sont pas des évangiles...

Dans Loup-garou 3ème édition: la tribu des griffes rouges tue les humains à vue et est donc quasiment pas jouable. Elle attaque aussi à vue la tribu des marcheurs sur verre ( les loups-garous citadins bien intégrés dans les villes ). Elle ne peut pas prendre forme humaine.

Dans Loup-garou 20ème anniversaire: la tribu des griffes rouges laisse les humains non corrompus en vie et les terrorise sans leur faire mal. Elle est capable de supporter la tribu des marcheurs sur verre pour le bien commun. Elle peut prendre forme humaine, même si cela la fait chier.

TROIS! Trois putain de contradictions sur le même univers, le même sous-univers, le même livre de base et juste une édition de différence.

Vous savez quoi, le souci du respect / irrespect du lore est tellement plus chiant que les réalités alternatives des univers de super-héros ou mangas ou il suffit de dire que c'est un "what if" et que donc ce sera normal que certains événements changent.

Avatar de l’utilisateur
Belial
Dieu du daaaark
Messages : 632
Inscription : mer. août 06, 2003 1:55 am
Localisation : En vert

Re: [Maronnier] Trop de Background tue le background ?

Message par Belial » sam. déc. 01, 2018 10:05 am

Dithral a écrit :
sam. déc. 01, 2018 12:58 am
Belphégor a écrit :
sam. déc. 01, 2018 12:26 am
Le MJ qui aurait donc fait sa campagne en se basant uniquement sur le lore d'une ville sans prendre en compte tout le reste se retrouverait donc dans une situation totalement incohérente par rapport à la logique du jeu.
Mais est-ce que c'est important ? Une partie du rejet des jeux à contexte très vaste ne vient-il pas, justement, d'un trop grand respect pour le contexte ? Si on part du principe que seul ce qui se passe autour de la table existe réellement, ça peut peut-être libérer et permettre de jouer plus sereinement. Pour reprendre Vampire, si tu te contentes du livre de base, tu vas forcément entrer en conflit avec ce qui est développé dans le reste de la gamme; mais quelle importance si tu ne l'achètes jamais ?
C'est d'ailleurs le même frein que certains ressentent face aux jeux historiques que de trop s'attacher au respect à la lettre de la réalité historique (dans le genre contexte énorme, on n'a pas encore fait mieux :mrgreen: ).
J'irais même plus loin.
Un jeu de rôle au background ultra détaillé qui serait sacré et immuable, c'est un film, un tableau, un livre univers peut-être, mais ce n'est plus un jeu de rôle. Car tu serais réduit à faire jouer les scénarios officiels et à les faire s'achever de la façon prévue.
À partir du moment où tu pratiques ce que la majorité des gens attendent d'un jeu de rôle, c'est à dire pouvoir décider et prendre une route non prévue, interagir avec l'univers et les PNJ comme bon te semble, tu vas forcément renverser des trucs sur ton passage et modifier l'environnement. Parfois de façon majeure.
Donc la table est condamnée à se trouver dans des situations où le canon altéré et ce qui est écrit dans les bouquins n'est plus valable. Surtout dans les jeux à metaplot/chronologie.

Après je peux comprendre que ce soit plus pénible à gérer pour un univers encyclopédique que pour un setting décrit superficiellement puisque dans le premier cas ces altérations impliquent beaucoup plus de modifications textuelles.

Avatar de l’utilisateur
Léonard
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2439
Inscription : lun. oct. 09, 2006 9:25 pm
Localisation : Aix-en-Provence

Re: [Maronnier] Trop de Background tue le background ?

Message par Léonard » sam. déc. 01, 2018 10:10 am

Julian_Manson a écrit :
sam. déc. 01, 2018 9:01 am
J'ai un ami qui fait une campagne de Dark Age en Scandinavie. Je lui suggère une idée très sympa pour faire peur aux joueurs : mettre un Mokolé ( Saurien-garou ) qui pourrait être interprété comme étant Fafnir par les gens.

Alors déjà, je me suis fait gueulé dessus "parce que cela n'existe pas!" il a fallu DEUX autres joueurs connaisseurs du monde des ténèbres pour soutenir que si, ca existe!

Et de suite après, la seule réponse fut " ca n'a rien à foutre là! Arrêtes de dire des conneries!".
Ah ouais, c'est chaud, vos parties, quand même. :(
 

Avatar de l’utilisateur
Julian_Manson
Banni
Messages : 1414
Inscription : jeu. nov. 23, 2017 4:05 am

Re: [Maronnier] Trop de Background tue le background ?

Message par Julian_Manson » sam. déc. 01, 2018 10:14 am

@Belial

Ca dépend, si les PJs vont changer l'univers ( même de manière majeure et c'est même préférable ), je préfère que le setting soit ouvert et le permette, que ce soit quelque chose qu'en tant que MJ je peux voir venir, qu'ils ont les outils / moyens pour et que ce soit intéressant.

Au final, le monde des ténèbres s'achevant sur l'apocalypse sur toutes les créatures surnaturelles, ce que font les PJs n'a au final aucun impact....

A l'inverse, dans Blue Rose, les actions de mes PJs en conjonction avec l'ouverture de l'univers et mes choix personnels ont changé l'univers de manière définitive, à tel point que le monde est en reconstruction ( post-guerre ) et leurs nouveaux PJs rencontreront leurs anciens PJs qui ont une vie ( surtout dans de la romantic fantasy ou cela fait encore plus de sens ! Logique de se dire que tel PJ veut se poser avec sa famille et une activité plus tranquille après avoir sauvé le monde !).

Idem pour le cadre de Lodoss que je prépare pour Janvier, je m'attends à ce que les joueurs et leur PJ réfléchissent, prennent des décisions et des initiatives, et peut-être qu'il changeront le monde ( dans cet univers là cela ne sera pas la première fois en plus ! )

@Léonard développes! :)
 

Répondre