Difficulté & Adversité : challenge ludique en JdR

Inspis, théories, conseils ...
Growth
Profane
Messages : 7
Inscription : lun. sept. 24, 2018 5:51 pm

[Conseil MJ] Difficulté & Adversité : challenge ludique en JdR

Message par Growth » ven. déc. 07, 2018 11:43 am

Dans la difficulté d'une enquête, je voulais savoir : Dans quelle mesure faite vous de l'hameçonnage?
Si les PJ essayent des pistes qui se trouvent être des impasses à un moment ils vont se trouver démuni. Si le MJ a mal dispersé ses indices ou que les joueurs ne les ont pas bien noté.

Comment relancer l’intérêt/l'action sans que ça soit cousus de fil blanc?
D'un autre coté il est important aussi de laisser du temps à la réflexion, au monde de se développé.
 

Terisonen
Initié
Messages : 115
Inscription : mer. juin 20, 2018 2:26 pm

Re: Difficulté & Adversité : challenge ludique en JdR

Message par Terisonen » ven. déc. 07, 2018 11:59 am

Julian_Manson a écrit :
mer. déc. 05, 2018 3:20 am
Belphégor a écrit :
mer. déc. 05, 2018 2:40 am
Question. Comment est-ce qu'on propose un challenge intéressant pour un JDR sans dés comme Within, Stalker ou encore Undying ? Sachant que du coup le facteur aléatoire responsable de la difficulté disparaît.

pour avoir fait le même type avec Everway.

- Tu prends les points forts de tes PJs
- Tu rends ta menace presque immunisée à leurs points forts ( surtout pour de l'horreur )
- Tu mets des points faibles à ta menace, que tu caches bien
- Tu crées des moyens que les PJ puissent utiliser pour affaiblir les points forts de ta menace
- Tu fais en sorte que ces moyens demandent réflexion et intelligence
- Et tu fais en sorte que ta menace frappe dans les points faibles de tes PJs

C'est Monte Cook via Numénéra qui m'a appris ça. En trouvant des moyens créatifs, intelligents, les joueurs sont forcés de réfléchir et ont du coup une forme de mérite pour vaincre quelque chose de plus fort qu'eux. Cela favorise également les interactions entre PJs et donc le rôleplay. 

Ben ça sert à quoi que les joueurs ait des points forts alors?
Bon, en fait: les jeux à niveau ça craint, les jeux à secret ça craint aussi.

Avatar de l’utilisateur
Julian_Manson
Ascendant
Messages : 1547
Inscription : jeu. nov. 23, 2017 4:05 am

Re: Difficulté & Adversité : challenge ludique en JdR

Message par Julian_Manson » ven. déc. 07, 2018 12:09 pm

Terisonen a écrit :
ven. déc. 07, 2018 11:59 am
Julian_Manson a écrit :
mer. déc. 05, 2018 3:20 am
Belphégor a écrit :
mer. déc. 05, 2018 2:40 am
Question. Comment est-ce qu'on propose un challenge intéressant pour un JDR sans dés comme Within, Stalker ou encore Undying ? Sachant que du coup le facteur aléatoire responsable de la difficulté disparaît.

pour avoir fait le même type avec Everway.

- Tu prends les points forts de tes PJs
- Tu rends ta menace presque immunisée à leurs points forts ( surtout pour de l'horreur )
- Tu mets des points faibles à ta menace, que tu caches bien
- Tu crées des moyens que les PJ puissent utiliser pour affaiblir les points forts de ta menace
- Tu fais en sorte que ces moyens demandent réflexion et intelligence
- Et tu fais en sorte que ta menace frappe dans les points faibles de tes PJs

C'est Monte Cook via Numénéra qui m'a appris ça. En trouvant des moyens créatifs, intelligents, les joueurs sont forcés de réfléchir et ont du coup une forme de mérite pour vaincre quelque chose de plus fort qu'eux. Cela favorise également les interactions entre PJs et donc le rôleplay.  

Ben ça sert à quoi que les joueurs ait des points forts alors? 
A rendre ta menace crédible et a éviter qu'un certain type de perso ne roule sur la menace alors que les autres non.

A D&D ou Numénéra ou à haut niveau les PJs ont des pouvoirs complétement dingues, immuniser ta menace au sorts les plus bourrins du mage évite que ledit mage arrive en mode "yolo boule de feu et salut". Et plus tard, tu pourras faire l'inverse et rendre ta menace très résistante au physique....

Et pour de l'horreur, il faut que ta menace fasse PEUR, soit parce que les PJs ne savent pas ce qu'elle est,  soit qu'ils le savent mais la craignent. Voir un mix des deux, genre un animal qui semble immunisé aux balles et continue de sévir.
 

Avatar de l’utilisateur
Fingolfin
Dieu lyrique des fouteux chantants
Messages : 5107
Inscription : sam. févr. 07, 2004 7:06 pm
Localisation : Massy

Re: Difficulté & Adversité : challenge ludique en JdR

Message par Fingolfin » ven. déc. 07, 2018 12:24 pm

Julian_Manson a écrit :
ven. déc. 07, 2018 12:09 pm
Terisonen a écrit :
ven. déc. 07, 2018 11:59 am
Ben ça sert à quoi que les joueurs ait des points forts alors?  
A rendre ta menace crédible et a éviter qu'un certain type de perso ne roule sur la menace alors que les autres non.

A D&D ou Numénéra ou à haut niveau les PJs ont des pouvoirs complétement dingues, immuniser ta menace au sorts les plus bourrins du mage évite que ledit mage arrive en mode "yolo boule de feu et salut". Et plus tard, tu pourras faire l'inverse et rendre ta menace très résistante au physique....

  

C'est bien ce que disait Terisonen : tu annules les capacités cools des PJ. D'où frustrations de tes joueurs, qui vont plus vouloir jouer à ta table…

Si je joue un magicien avec un sort qui déchire, y'a intérêt à ce que je m'éclate en jeu avec.

F.
HUGE PIT FILLED WITH 200 SPIKES

« je carbure à la Jupi » - Highlandjul

« Je bois de la vodka Lidl » - Kyorou

Avatar de l’utilisateur
Fingolfin
Dieu lyrique des fouteux chantants
Messages : 5107
Inscription : sam. févr. 07, 2004 7:06 pm
Localisation : Massy

Re: [Conseil MJ] Difficulté & Adversité : challenge ludique en JdR

Message par Fingolfin » ven. déc. 07, 2018 12:27 pm

Growth a écrit :
ven. déc. 07, 2018 11:43 am
Dans la difficulté d'une enquête, je voulais savoir : Dans quelle mesure faite vous de l'hameçonnage?
Si les PJ essayent des pistes qui se trouvent être des impasses à un moment ils vont se trouver démuni. Si le MJ a mal dispersé ses indices ou que les joueurs ne les ont pas bien noté.

Comment relancer l’intérêt/l'action sans que ça soit cousus de fil blanc?
D'un autre coté il est important aussi de laisser du temps à la réflexion, au monde de se développé.
 

- Tu replaces les indices ratés à d'autres endroit.

- Si les joueurs n'ont pas bien noté, tu leur redonnes les infos clairement. Ce sont les personnages qui luttent, pas les joueurs (qui ont pu avoir une semaine de merde et être fatigués, pas la peine de les pénaliser pour ça).

- Relancer l'action : les PNJ ont forcément un agenda, fais les agir en conséquence afin de démontrer leur menace.

F.
 
HUGE PIT FILLED WITH 200 SPIKES

« je carbure à la Jupi » - Highlandjul

« Je bois de la vodka Lidl » - Kyorou

Avatar de l’utilisateur
Vorghyrn
Dieu des gargarismes
Messages : 4641
Inscription : jeu. févr. 03, 2011 12:00 pm
Localisation : Le Cap (Afrique du Sud)
Contact :

Re: Difficulté & Adversité : challenge ludique en JdR

Message par Vorghyrn » ven. déc. 07, 2018 12:37 pm

Julian_Manson a écrit :
ven. déc. 07, 2018 12:09 pm
Terisonen a écrit :
ven. déc. 07, 2018 11:59 am
Julian_Manson a écrit :
mer. déc. 05, 2018 3:20 am
- Tu rends ta menace presque immunisée à leurs points forts ( surtout pour de l'horreur )

Ben ça sert à quoi que les joueurs ait des points forts alors?    
A rendre ta menace crédible et a éviter qu'un certain type de perso ne roule sur la menace alors que les autres non.

A D&D ou Numénéra ou à haut niveau les PJs ont des pouvoirs complétement dingues, immuniser ta menace au sorts les plus bourrins du mage évite que ledit mage arrive en mode "yolo boule de feu et salut". Et plus tard, tu pourras faire l'inverse et rendre ta menace très résistante au physique....   


Disons que quand tu dis "presque immunisée", on se dit en effet tout de suite, que c'est un peu "gruger" les PJ qui ont investis dans un truc parce qu'ils voulaient briller dans un domaine (c'était un peu un message au MJ "j'ai envie que ce domaine soit important").
Pour moi, la réponse à ce point c'est plutôt que la menace doit poser une difficulté supplémentaire par rapport à d'habitude, y compris pour les gens compétents. Peut être que le voleur pourra prendre la menace par surprise et lui caler son attaque sournoise d'assassin, mais avant ça, il aura dû trouver le moyen de désactiver/tromper l'amulette de vision véritable que porte la menace.

Pour D&D5, je recommande l'excellent blog slyflourish qui propose pas mal d'idée pour rendre des monstre intéressants. Il l'avait fait pour D&D4 où il expliquait les petites modif (entre des résistance / immunité à stun et dazed) à faire sur les solo.
Pour D&D5, il y a des article du genre unsuck my vampire (il y avait le même pour les beholder, de mémoire) où un truc pour rendre interessant le counter-spell (qui est à la base un bon moyen de rendre un monstre moins sensible à un gros sort de mago sans mettre des champs d'anti-magie partout ;) )

edit : ninjaed par @Fingolfin
 

Avatar de l’utilisateur
Major John
Pratiquant
Messages : 208
Inscription : jeu. mars 02, 2017 4:40 pm

Re: Difficulté & Adversité : challenge ludique en JdR

Message par Major John » ven. déc. 07, 2018 12:45 pm

Wenlock a écrit :
lun. déc. 03, 2018 6:35 pm
[...]les joueurs comme leurs PJ peuvent donc perdre ou gagner.
[...]





C'est contradictoire avec l'essence même du jdr. Mais cela dépend de ce que l'on entend par perdre.
Il n'y a pas de gagnant en jdr aux dépends des perdants. C'est déjà un point fondamental. Pour que je "gagne" je n'ai pas besoin que les autres "perdent".

Dans un jdr on peut totalement foirer une partie, passer à coté d'un scénario, s'ennuyer voire s'endormir.  Les pjs peuvent échouer, mourrir ou fuir.

Mais est-ce que échouer c'est perdre?
Est-ce que réussir c'est gagner? et réussir quoi? ou rater quoi?
Est-ce les objectifs du scénario qui servent d'élément d'évaluation ? l'ambiance à la table ? le nombre de jet de dés réussi?
la qualité des gâteaux partagés durant la partie?

Le niveau de difficulté n'a pas de corrélation avec le fait que l'un doivent gagner et l'autre perdre.
Le jdr n'est pas une compétition entre et contre les autres joueurs, même pas vis à vis du MJ!

 

Avatar de l’utilisateur
Major John
Pratiquant
Messages : 208
Inscription : jeu. mars 02, 2017 4:40 pm

Re: Difficulté & Adversité : challenge ludique en JdR

Message par Major John » ven. déc. 07, 2018 3:11 pm

Minlister a écrit :
ven. déc. 07, 2018 1:22 pm
Je pense que tu devrais relire le premier post de Wenlock pour voir dans quel cadre spécifique il pose sa question.
justement Pourquoi commencer avec la notion de gagner ou perdre si au final c'est la difficulté et l'échec le propos?

Répondre