Tintin RPG ou Corto Maltese D20 ?

Inspis, théories, conseils ...
Avatar de l’utilisateur
Qui Revient de Loin
Dieu qui a failli y rester
Messages : 6394
Inscription : sam. mars 02, 2013 1:20 pm
Localisation : Nothing Gulch
Contact :

Tintin RPG ou Corto Maltese D20 ?

Message par Qui Revient de Loin » mer. janv. 30, 2019 8:55 pm

Comment pourrait-on parvenir à créer un jeu qui donne l'impression de jouer dans les BD d'Hergé, de Jacobs ou de Pratt ?
Faut-il pouvoir jouer Tintin, Blake ou Mortimer ?
Comment évoquer le style de ces auteurs ?

Vous avez deux heures :bierre:
Dernière modification par Qui Revient de Loin le mer. janv. 30, 2019 9:37 pm, modifié 1 fois.
Le blog de mes voyages imaginaires: http://qui.revient.de.loin.blog.free.fr/

Mémoire de rôlistes : le patrimoine du jeu de rôle se construit aujourd'hui

Contributeur au Grog

Avatar de l’utilisateur
Inigin
Dieu des hakamas perdus
Messages : 9939
Inscription : dim. août 02, 2009 7:27 am
Localisation : Nantua

Re: Tintin RPG ou Corto Maltaise D20 ?

Message par Inigin » mer. janv. 30, 2019 9:06 pm

Qui Revient de Loin a écrit :
mer. janv. 30, 2019 8:55 pm
Comment pourrait-on parvenir à créer un jeu qui donne l'impression de jouer dans les BD d'Hergé, de Jacobs ou de Pratt ?
Faut-il pouvoir jouer Tintin, Blake ou Mortimer ?
Comment évoquer le style de ces auteurs ?

Vous avez deux heures :bierre:
Je ne répondrai qu'à la seconde question : sans jouer B ou M, on peut jouer des profils très similaires travaillant en binômes ou trinômes (ou plus), dans un monde qui est quand même relativement similaire au nôtre. Blake et Mortimer, ce sont des aventures contemporaines ou Fifties très simples à mettre en scène.
Le Mystère de la Grande Pyramide ou un scénario Cthulhu, n'est-ce pas...
Ou alors on fait carrément du PvP et Olrik est jouable. :mrgreen:

Pour Tintin, c'est un peu différent, et jouer le scénario de l'île mystérieuse sans connaître le professeur Tournesol c'est gâcher.
Barde biclassé secrétaire de la Voix de Rokugan

ImageImageImageImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Tybalt (le retour)
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 4241
Inscription : mer. août 22, 2012 7:33 pm
Contact :

Re: Tintin RPG ou Corto Maltaise D20 ?

Message par Tybalt (le retour) » mer. janv. 30, 2019 9:24 pm

Merci @Qui Revient de Loin d'avoir ouvert le fil :bierre:

Je copie ici les précédents messages :
Tybalt (le retour) a écrit :
mer. janv. 30, 2019 2:55 pm
Sylvestre a écrit :
mer. janv. 30, 2019 12:00 pm
Blakkrall a écrit :
mer. janv. 30, 2019 11:56 am
Il irait très bien avec ASATA !!!
Aux seuils d'Abysses très-anciens, j'imagine (les sigles c'est non-euclidien, c'est le mal)
Il va très bien avec l'idée que je me fais de L'Appel de Cthulhu en tous cas. Et j'aimerais bien voir plus de designs de ce genre dans le JDR, comme dans ASATA (oups) 

Autant le choix graphique de cet écran ne correspond pas du tout à l'idée que je me fais de l'univers de L'Appel de Cthulhu, autant je le trouve très réussi en lui-même et je te rejoins complètement sur l'idée qu'on ne voit pas assez de jdr du type "adaptations de BD en ligne claire". Il y a eu quelques adaptations mais sur des univers bien précis (Lanfeust, Donjon) et, parmi les dessinateurs, il n'y a guère que le Grümph qui semble s'inspirer de cette école.
Je me demande ce qu'on attend pour avoir des adaptations, au moins amateures, de classiques de la BD d'aventure comme Tintin, Blake et Mortimer ou Adèle Blanc-sec, qui pourraient pourtant attirer un large public. A se demander ce que fabriquent les rôlistes belges, au passage ! (Enfin, si au moins Valérian est annoncé pour bientôt, ça donnera peut-être d'autres idées aux auteurs de jdr). 
 
Cryoban a écrit :
mer. janv. 30, 2019 3:22 pm
Tybalt (le retour) a écrit :
mer. janv. 30, 2019 2:55 pm
Je me demande ce qu'on attend pour avoir des adaptations, au moins amateurs, de classiques de la BD d'aventure comme Tintin, Blake et Mortimer ou Adèle Blanc-sec, qui pourraient pourtant attirer un large public. A se demander ce que fabriquent les rôlistes belges, au passage ! (Enfin, si au moins Valérian est annoncé pour bientôt, ça donnera peut-être d'autres idées aux auteurs de jdr).

Le principal écueil que j'y vois c'est que, par exemple, si on joue dans l'univers de Tintin, sans jouer Tintin...il reste quoi? juste un univers un peu pulp avec des savants fous, des méchants bandits, une cantatrice atroce et des mystères à résoudre comme celui du yeti. Bref n'importe quel jeu s'y prête
Avec Blake et Mortimer y'a un peu plus de biscuit, surtout si on cantonne le jdr à la période de guerre du Secret de l'Espadon, mais pour le reste c'est du pulp que je qualifierai de lambda. J'adore Blake et Mortimer et j'ai presque tous les albums, qu'on ne s'y trompe pas, mais en terme de jdr je vois pas l'intérêt d'un jeu dédié, à la limite un sourcebook pour un système générique comme FATE par exemple, mais guère plus

Adèle-Blanc sec, pour moi le jeu existe depuis longtemps => Maléfices. En tout cas c'est comme ça que j'ai découvert le monde d'Adele Blanc-sec dans mes jeunes années, le MJ nous a remixé en jdr la plupart des aventures d'Adèle avec Malefices (ainsi que les romans de Rouletabille) et ca marchait très bien.

Le dénominateur commun sur ces BD qu'on peut qualifier d'Incontournable du Franco-belge, c'est que bien souvent l'univers est porté par le/les héros et si on enlève ces personnages, l'univers devient beaucoup plus générique.

Ce qui est moins vrai je pense avec des BD comme Asterix où on trouve un monde romain antique complètement revisité, les schtroumpfs, et surement d'autres.
Donc pas si évident que ça à mettre en musique un jdr franco-belge. Je suis arrivé aux mêmes conclusions en réfléchissant sur un projet de jdr sur l'univers de Bob Morane que j'adore. C'est globalement du bon gros pulp de base.

Bon sinon personne veut faire RAHAN RPG? :wub: 
 
Jorune a écrit :
mer. janv. 30, 2019 3:31 pm
Mon fantasme perso depuis quelques années déjà, ce serait de bosser sur une adaptation de Corto Maltese.
Mais je trouve cette œuvre très intimidante!
 
Blakkrall a écrit :
mer. janv. 30, 2019 3:34 pm
Cryoban a écrit :
mer. janv. 30, 2019 3:22 pm
Tybalt (le retour) a écrit :
mer. janv. 30, 2019 2:55 pm
Je me demande ce qu'on attend pour avoir des adaptations, au moins amateurs, de classiques de la BD d'aventure comme Tintin, Blake et Mortimer ou Adèle Blanc-sec, qui pourraient pourtant attirer un large public. A se demander ce que fabriquent les rôlistes belges, au passage ! (Enfin, si au moins Valérian est annoncé pour bientôt, ça donnera peut-être d'autres idées aux auteurs de jdr).

Le principal écueil que j'y vois c'est que, par exemple, si on joue dans l'univers de Tintin, sans jouer Tintin...il reste quoi? juste un univers un peu pulp avec des savants fous, des méchants bandits, une cantatrice atroce et des mystères à résoudre comme celui du yeti. Bref n'importe quel jeu s'y prête 
J'ai fait jouer un groupe d'élèves dans l'univers de Tintin, ils y incarnaient des proches parents (cousins, nièces...) et ça tourne pas trop mal je trouve... Tintin, j'adore la BD, un peu moins le personnage...
@sveinethel a fait jouer plusieurs aventures à notre association dans l'univers de Tintin avec ASATA et je crois que ça a plutôt bien tourné, peut-être pourra-t-il vous en dire plus...

Je ne suis pas en désaccord avec toi mais je pense qu'il y a un ton, une atmosphère un peu candide dans l'univers de Tintin qui lui est propre, et c'est avant tout cela que je viens chercher, que Tintin y soit ou pas.
Cryoban a écrit :
mer. janv. 30, 2019 3:22 pm
Adèle-Blanc sec, pour moi le jeu existe depuis longtemps => Maléfices. En tout cas c'est comme ça que j'ai découvert le monde d'Adele Blanc-sec dans mes jeunes années, le MJ nous a remixé en jdr la plupart des aventures d'Adèle avec Malefices (ainsi que les romans de Rouletabille) et ca marchait très bien.
A chaque fois que le film passe à la télé je suis pris d'une folle envie de mener Maléfices :mrgreen:

 
Cryoban a écrit :
mer. janv. 30, 2019 3:22 pm
Bon sinon personne veut faire RAHAN RPG? :wub:
ça doit pouvoir se faire avec Zore... non ? 
 
mithriel a écrit :
mer. janv. 30, 2019 3:35 pm
Les droits pour Tintin et autres BD célèbres sont peut-être salés, aussi.


 
Cryoban a écrit :
mer. janv. 30, 2019 4:32 pm
Blakkrall a écrit :
mer. janv. 30, 2019 3:34 pm
J'ai fait jouer un groupe d'élèves dans l'univers de Tintin, ils y incarnaient des proches parents (cousins, nièces...) et ça tourne pas trop mal je trouve... Tintin, j'adore la BD, un peu moins le personnage...
@sveinethel a fait jouer plusieurs aventures à notre association dans l'univers de Tintin avec ASATA et je crois que ça a plutôt bien tourné, peut-être pourra-t-il vous en dire plus...

Je ne suis pas en désaccord avec toi mais je pense qu'il y a un ton, une atmosphère un peu candide dans l'univers de Tintin qui lui est propre, et c'est avant tout cela que je viens chercher, que Tintin y soit ou pas.

Nos points de vue se complètent et se rejoignent, on peut faire jouer dans un univers "à la Tintin" qui est comme tu le définis propre, un peu candide et bon enfant (un peu raciste aussi si on est cynique) et il a le mérite d'être un référentiel très bien connu. Mais ça ne suffit pas je pense pour porter un jdr dédié surtout s'il y'a des velléités commerciales.
mithriel a écrit :
mer. janv. 30, 2019 3:35 pm
Les droits pour Tintin et autres BD célèbres sont peut-être salés, aussi.

C'est une quasi-certitude. 
 
Cryoban a écrit :
mer. janv. 30, 2019 4:37 pm
Jorune a écrit :
mer. janv. 30, 2019 3:31 pm
Mon fantasme perso depuis quelques années déjà, ce serait de bosser sur une adaptation de Corto Maltese.
Mais je trouve cette œuvre très intimidante!

J'avais fait une petite campagne (motorisé Cthulhu parce qu'a l'époque c'est ce je connaissais de plus proche pour le genre) basé entièrement sur le petit univers décrit dans La Ballade en mer salée.
On s'est bien amusé, mais même avec des joueurs amateurs de Corto, ce fut très difficile de retrouver le côté onirique et décalé de l'oeuvre autour de la table de jeu. 
 
tauther a écrit :
mer. janv. 30, 2019 4:40 pm
Cryoban a écrit :
mer. janv. 30, 2019 4:37 pm
Jorune a écrit :
mer. janv. 30, 2019 3:31 pm
Mon fantasme perso depuis quelques années déjà, ce serait de bosser sur une adaptation de Corto Maltese.
Mais je trouve cette œuvre très intimidante!

J'avais fait une petite campagne (motorisé Cthulhu parce qu'a l'époque c'est ce je connaissais de plus proche pour le genre) basé entièrement sur le petit univers décrit dans La Ballade en mer salée.
On s'est bien amusé, mais même avec des joueurs amateurs de Corto, ce fut très difficile de retrouver le côté onirique et décalé de l'oeuvre autour de la table de jeu. 
Oui, c'est normal... y te fô une adaptation PtA avec les bons mouves.... :smiling_imp: 
 
Cryoban a écrit :
mer. janv. 30, 2019 4:51 pm
tauther a écrit :
mer. janv. 30, 2019 4:40 pm
Oui, c'est normal... y te fô une adaptation PtA avec les bons mouves.... :smiling_imp:

Ah moi j'aurais dit plutôt, pas assez de rhum et de tabac :mrgreen: 
 
Tybalt (le retour) a écrit :
mer. janv. 30, 2019 6:35 pm
Cryoban a écrit :
mer. janv. 30, 2019 3:22 pm
Tybalt (le retour) a écrit :
mer. janv. 30, 2019 2:55 pm
Je me demande ce qu'on attend pour avoir des adaptations, au moins amateurs, de classiques de la BD d'aventure comme Tintin, Blake et Mortimer ou Adèle Blanc-sec, qui pourraient pourtant attirer un large public. A se demander ce que fabriquent les rôlistes belges, au passage ! (Enfin, si au moins Valérian est annoncé pour bientôt, ça donnera peut-être d'autres idées aux auteurs de jdr).

Le principal écueil que j'y vois c'est que, par exemple, si on joue dans l'univers de Tintin, sans jouer Tintin...il reste quoi? juste un univers un peu pulp avec des savants fous, des méchants bandits, une cantatrice atroce et des mystères à résoudre comme celui du yeti. Bref n'importe quel jeu s'y prête
Avec Blake et Mortimer y'a un peu plus de biscuit, surtout si on cantonne le jdr à la période de guerre du Secret de l'Espadon, mais pour le reste c'est du pulp que je qualifierai de lambda. J'adore Blake et Mortimer et j'ai presque tous les albums, qu'on ne s'y trompe pas, mais en terme de jdr je vois pas l'intérêt d'un jeu dédié, à la limite un sourcebook pour un système générique comme FATE par exemple, mais guère plus 

Je suis d'accord que ces BD sont très centrées sur quelques personnages forts, mais je pensais justement à permettre de jouer ces personnages - sans quoi la proposition ludique perdrait son intérêt pour pas mal de gens ("On joue à Tintin. - Super, je peux jouer Tintin ou Haddock ? - Non. - ..."). Les oeuvres centrées sur quelques héros précis posent des problèmes mais ces problèmes ne sont pas insolubles et il y a déjà plusieurs bonnes adaptations pour le prouver (Doctor Who, par exemple).
Cryoban a écrit :
mer. janv. 30, 2019 3:22 pm
Le dénominateur commun sur ces BD qu'on peut qualifier d'Incontournable du Franco-belge, c'est que bien souvent l'univers est porté par le/les héros et si on enlève ces personnages, l'univers devient beaucoup plus générique.

Je vois ce que tu veux dire, mais je pense que tu oublies le "style" propre à ces auteurs. Par exemple, si on se contente de lister les amorces d'aventures de Tintin et de Blake et Mortimer, il y a pas mal d'éléments communs aux deux : des énigmes historique, de la cryptozoologie, des voyages, des inventions prodigieuses, des complots de méchants militaires étrangers, du nucléaire (dans Objectif Lune)... Ça m'a frappé en relisant des Tintin pour la première fois depuis longtemps après avoir lu pas mal de Blake et Mortimer dans l'intervalle. Mais, au-delà de ces éléments d'intrigue communs, il y a de grosses différences : la personnalité des personnages, le dosage de l'humour et le type d'humour (sans aucun doute le plus difficile à adapter pour Tintin), la personnalité des méchants, le traitement de la violence, le traitement du surnaturel, les expédients auxquels les héros ont recours et les moyens dont ils disposent... Il y a un "style" Hergé et un style Jacobs, il y a des choses qui sont possibles chez l'un et pas chez l'autre et inversement. Un bon système de règles devrait pouvoir modéliser tout ça.
Tu parles de Rahan : une bonne adaptation ne se contenterait pas d'un univers préhistorique un peu pulp, il faudrait aussi par exemple pouvoir émuler l'esprit "lutte pour la raison et le progrès technologique vs. l'ignorance et la superstitition" qui est l'une des caractéristiques de cette BD.

Je ne connais pas assez Adèle Blanc-sec ou Bob Morane pour te répondre plus à fond à leur sujet, par contre.
mithriel a écrit :
mer. janv. 30, 2019 3:35 pm
Les droits pour Tintin et autres BD célèbres sont peut-être salés, aussi.

C'est pour ça que j'ai utilisé prudemment l'adjectif "amateurs". Je doute que la Moulinsart World Megacorp accepte un jour un jeu de rôle adapté de Tintin. Ou alors ce sera un jeu nécessitant impérativement de jouer avec les figurines en plastique.
Jorune a écrit :
mer. janv. 30, 2019 3:31 pm
Mon fantasme perso depuis quelques années déjà, ce serait de bosser sur une adaptation de Corto Maltese.
Mais je trouve cette œuvre très intimidante!

Je te comprends, je l'ai peu lue pour le moment mais l'aspect très "écrit" et le mélange particulier d'aventure et de poésie ne la rendent pas facile à adapter. (Il faudrait pouvoir convertir l'aquarelle en règles de jeu.) Je serais curieux de voir l'adaptation mentionnée plus haut. 
 
Qui Revient de Loin a écrit :
mer. janv. 30, 2019 7:32 pm
Bin, si tu prends Chtulhu et que tu adaptes, ça suffit pas ?
:twisted:

Plus sérieusement, les styles "Hergé" et "Jacobs", ça serait pas des styles de joueur, plutôt que d'univers ? Donc à moins de joueur avec un PJ (personnage-Jacobs), ça parait difficile.
Même en jouant avec des gens qui connaissent bien la BD, ça sera pas évident (je n'avais pas la même vision de Tintin que Tybalt par exemple).

Pour du Corto Maltese, il faudrait peut-être regarder du côté des jeux poétiques/bizarres/narrativo-végans comme Itras By/De Profundis/Sur la route de Chrysopée pour imaginer comment jouer une telle œuvre.

Sinon, sur l'effet d'un JDR-BD sur la population rôliste, je suis circonspect. Lanfeust de Troy n'a pas amené beaucoup de néo-rôlistes, il me semble, non ?
 
Cryoban a écrit :
mer. janv. 30, 2019 8:34 pm
Qui Revient de Loin a écrit :
mer. janv. 30, 2019 7:32 pm
Plus sérieusement, les styles "Hergé" et "Jacobs", ça serait pas des styles de joueur, plutôt que d'univers ?

Je l'avais pas vu comme ça, mais à y réfléchir, c'est une très bonne remarque. 
 
Tybalt (le retour) a écrit :
mer. janv. 30, 2019 8:45 pm
J'aurais plutôt dit des styles d'auteurs... ou de MJ, à la limite ;) En tout cas, ce genre d'adaptation ne me paraît vraiment pas infaisable (combien d'adaptations d'oeuvres en jdr paraîtraient infaisables rétrospectivement ?). On pourrait creuser ça, mais peut-être dans un fil à part pour ne pas trop partir en HS.
 
Qui Revient de Loin a écrit :
mer. janv. 30, 2019 8:51 pm
Tybalt (le retour) a écrit :
mer. janv. 30, 2019 8:45 pm
J'aurais plutôt dit des styles d'auteurs... ou de MJ, à la limite ;) En tout cas, ce genre d'adaptation ne me paraît vraiment pas infaisable (combien d'adaptations d'oeuvres en jdr paraîtraient infaisables rétrospectivement ?). On pourrait creuser ça, mais peut-être dans un fil à part pour ne pas trop partir en HS.

Tu dis ça parce que tu joues toujours avec des MJ, et tu devrais avoir que tous les PJ sont des auteurs
:mrgreen:

Plus sérieusement, j'ai l'impression que dans Tintin, c'est pas tant l'univers que Tintin qui donne une personnalité au cadre. Et Tintin, c'est un peu le PJ d'Hergé, non ? (C'est moins vrai avec Blake et Mortimer) 

Ça dépend sans doute des albums. Les premiers Tintin ne font pas beaucoup allusion les uns aux autres, mais petit à petit Hergé construit un univers avec non seulement un groupe de héros qui s'agrandit peu à peu (Tintin et Milou, Haddock, les Dupondt, Tournesol, et même Tchang dans une certaine mesure - il serait réutilisable dans la perspective de "suites", en tout cas) et de méchants récurrents (Mitsuhirato, Rastapopoulos) mais aussi des lieux (Moulinsart), des pays (la Syldavie, la Bordurie), une chronologie interne a priori plutôt cohérente (aventure à Moulinsart, acquisition du château, découverte du trésor de Rackham le Rouge qui conduit à l'ouverture d'un musée à Moulinsart, etc.). On trouve le tout insipide si on veut, mais, factuellement, ça fait tout un ensemble d'infos qui existent et qui sont faciles à constituer en base de données pour les recracher sous forme de description d'univers utilisable en vue d'un jeu.

Blake et Mortimer, c'est une autre paire de manches : chaque aventure de Jacobs est beaucoup plus unique, à de rares exceptions (SOS Météores et Le Piège diabolique), l'aspect uchronique du Secret de l'Espadon n'est guère prolongé et, somme toute, les références précises à un contexte historique sont très rares, alors que les continuateurs de Jacobs l'ont fait basculer à fond du côté de la BD d'aventure historique (en mettant presque complètement en veilleuse l'aspect science-fiction et en ignorant en général complètement l'aspect uchronique). Du coup, ce serait nettement plus compliqué d'utiliser les albums de Jacobs comme source pour constituer un canon de l'univers jacobsien.

Je ne connais pas bien la vie d'Hergé et je ne sais pas dans quelle mesure la personnalité ou l'éthique de Tintin ne fait que projeter les idées de son créateur. Je dois dire que ça ne m'intéresse pas plus que ça... mais, au-delà des constats classiques sur la "candeur" de Tintin et son aspect apparemment asexuel, Tintin a une éthique en tant que héros. Et son héroïsme se distingue très clairement de celui de Blake et Mortimer, notamment dans son rapport au combat et à la guerre. Même si Mortimer se pose peu à peu en pacifiste, Blake est techniquement un militaire et la paire d'amis british est prête à se battre pour la liberté en tuant des gens, dans un renvoi assez transparent à la cause de la résistance face aux nazis. Tout ça peut se modéliser dans un système de jeu ou au moins des conseils de jeu pour guider les aventures et émuler l'esprit des BD.

Ping à @Lord Foxhole pour Blake et Mortimer :)
Mes sites : Kosmos (un jdra sur la mythologie grecque qui a vraiment lu les auteurs antiques pour vous) ; blog de lectures ; site d'écriture.

-alban-
Profane
Messages : 8
Inscription : jeu. janv. 04, 2018 8:09 pm

Re: Tintin RPG ou Corto Maltaise D20 ?

Message par -alban- » mer. janv. 30, 2019 9:30 pm

m'sieur m'sieur!

c'est Corto Maltese,  et non Maltaise  :)

 

Avatar de l’utilisateur
Qui Revient de Loin
Dieu qui a failli y rester
Messages : 6394
Inscription : sam. mars 02, 2013 1:20 pm
Localisation : Nothing Gulch
Contact :

Re: Tintin RPG ou Corto Maltaise D20 ?

Message par Qui Revient de Loin » mer. janv. 30, 2019 9:36 pm

Zut, j'ai confondu avec l'autre faucon...
Je corrige
Le blog de mes voyages imaginaires: http://qui.revient.de.loin.blog.free.fr/

Mémoire de rôlistes : le patrimoine du jeu de rôle se construit aujourd'hui

Contributeur au Grog

Avatar de l’utilisateur
sveinethel
Pratiquant
Messages : 272
Inscription : ven. janv. 15, 2010 10:43 pm

Re: Tintin RPG ou Corto Maltaise D20 ?

Message par sveinethel » mer. janv. 30, 2019 10:21 pm

Mes options pour faire du jdr façon Tintin comme je le propose depuis décembre dernier à notre club fécampois rejoignent certains points évoqués par Tybalt ci-dessus :

- une ambiance 50's qui n'exclut pas les délires scientifico-loufoques.

- des héros avec une éthique qui leur fait préférer une solution astucieuse et audacieuse plutôt que du bourrinisme de base. Tintin ne torture personne et ne tue pas grand monde. Les affrontements au pistolet ou fusil font plutôt fuir les protagonistes que provoquer un carnage de masse. Le combat n'est pas un moment très important du scénario ni même une façon de le résoudre.

- des lieux réels ou fictifs et porteurs de mystères. Le premier scénar était à Venise, le second dans la petite ville fictive belge ou française de Chanterive. J'ai aussi en stock la République Démocratique d'Oslavie (dictature façon Ceaucescu), le Tchoukistan (perdu dans l'Himalaya mais garanti sans yéti). Et j'envisage des aventures en Australie, en Amérique du Sud chez les Carayos (qui seront des descendants d'Indiens et aventuriers français mêlés)...

- des PNjs récurrents qu'ils soient bons ou méchants. Pour le moment j'ai les Frères de San Marco à Venise (gentils) et Mirko Crapuciu, le maitre espion Oslave et ses 2 sbires aux déguisements absurdes (méchants). Il faut que j'étoffe ma galerie., j'ai d'autres idées (un cryptozoologue gaffeur à croiser aux 4 coins du monde, un trafiquant d'art qu'il faudra démasquer à plusieurs reprises...). Il me manque juste du temps et la forme quand je rentre du boulot :mrgreen: .

Ce n'est donc pas Tintin RPG mais un jeu à la façon de... C'est plus intéressant et ouvert à mon sens que de se retrouver à Moulinsart et à jouer les Dupont. En tous cas c'est ma préférence.

- des noms rigolos et à l'ancienne. A Venise quasiment tous les PNJs avaient des noms de fromages italiens : inspecteur Mascarpone, Professeur Ricota...

- du fantastique mais light : pas de zombies mangeurs de cervelles, de monstres cthuliens mais plutôt des médiums, des fakirs, le chupacabra, le bunyip bref des PNJs ou créatures qui s'appuient plus sur du folklore ou des légendes. Si je mets des zombies ce seront donc de pauvres hères drogués et manipulés et pas des cadavres en décomposition. Et quelquefois il y aura de beaux imposteurs abusant de la crédulité d'autrui ou bercés par leur folie... Je vais essayer d'exploiter les mythes australiens, le mythe arthurien, El Dorado, y a de quoi faire...

- des éléments visuels fournis aux joueurs en accord avec l'ambiance voulue : les feuilles de persos utilisent les typos des albums de Hergé, les PJs et PNJs ont tous leur portrait façon ligne claire... Faut chercher sur internet mais merci au Grumph pour sa galerie de portraits pour ASATA qui me sont très utiles !

Ce que je change par rapport au Tintin de base : les visions paternalistes des premiers albums genre Tintin au Congo, l'absence de PJs féminins (je fais des pré-tirés dont une aventurière fortunée pilote d'avion et férue de mécanique, ma préférée !). Les autres PJs sont reporter, vieux loup de mer, savant(e) mais aussi révolutionnaire, pilote de course automobile, acteur(trice), boxeur.

Le système ASATA me convient pour l'instant par sa légèreté et son côté pulp mais il me faudrait trouver un truc pour gérer les bourre-pifs et les mises hors de combat sans effusion de sang plus dans le ton de la BD. J'utilise les options proposées par LG pour les Talents des PJs.

J'ai vu qu'on évoquait un Rahan RPG aussi dans un autre message. Zore n'est pas le bon candidat pour moi puisqu'il y a pas mal de délires pas du tout compatibles mais j'ai vu que Hexagon Universe proposait de jouer les seigneurs de la jungle dans un de ses suppléments (Zembla) et ça me parait plus proche du ton Rahan recherché non ? Mais j'ai aussi réfléchi à faire mon jdr Rahan, sans concrétiser pour le moment... Mais j'ai aussi envie de faire du Zorro-like avec Mordiou, du Tarzan-like (là aussi avec Hexagon ?)
Dernière modification par sveinethel le mer. janv. 30, 2019 10:53 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Léonard
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2691
Inscription : lun. oct. 09, 2006 9:25 pm
Localisation : Aix-en-Provence

Re: Tintin RPG ou Corto Maltese D20 ?

Message par Léonard » mer. janv. 30, 2019 10:45 pm

Je crois que, si ça ne rimerait pas à grand chose de donner le nom d'une de ces bédés classiques à un jeu de rôle, on peut quand même fortement s'en inspirer dans un scénario ou une campagne. Pour ma part, quand j'avais fait ma campagne Black Pacific Ocean (située en Asie et en Océanie dans les années 1930), j'avais eu en tête comme principales inspirations Tintin, Théodore Poussin, et un peu Corto Maltese.
Les éléments que j'ai pu y piocher, ce serait des décors exotiques, un cadre historique relativement crédible, des voyages, des organisations secrètes alliées et ennemies, des poursuites, des combats rarement sanglants, une alternance entre enquête et action, du fantastique pas vraiment spectaculaire...

Surtout, je crois que ce qui peut différencier ce style d'univers du Pulp tel qu'on le voit dans pas mal de jeux de rôle (et qui se réfère plutôt à Indiana Jones), c'est un côté "premier degré". Ne pas chercher absolument la caricature, mais l'accepter quand elle s'impose : on peut mettre des nazis, des savants fous et des singes géants, mais pas forcément les trois dans chaque scénario. Les personnages n'ont pas forcément l'air de surhommes qui envoient valser trois gros bras à chaque coup de poing, même si leurs capacités sont quand même au-dessus de la moyenne. Il y a de l'action, mais sans accumulation d'effets spectaculaires qui confinent à l'absurde. L'humour est présent, mais on ne cherche pas à le créer à chaque scène.

Je ne sais pas si je suis bien clair dans cette différenciation entre jeu de rôle "d'aventure" (il faudrait sûrement trouver un terme plus précis) et jeu de rôle Pulp. C'est un côté J'ai envie d'y croire plutôt que On va faire comme si.

EDIT : Et ce que décrit @sveinethel dans son message colle assez bien à l'idée que je m'en fais. Très inspirant ! :yes:

Avatar de l’utilisateur
Qui Revient de Loin
Dieu qui a failli y rester
Messages : 6394
Inscription : sam. mars 02, 2013 1:20 pm
Localisation : Nothing Gulch
Contact :

Re: Tintin RPG ou Corto Maltese D20 ?

Message par Qui Revient de Loin » mer. janv. 30, 2019 11:03 pm

Tout ça me donne envie de jouer à Spirou, Fantasio, Gaston et le Marsupilami. Ou encore Jo, Zette et Joco.

Ce qui est aussi commun à tout cela (hormis Rahan, Maltese et B&M), c'est aussi un ancrage local, dans l'ordinaire : le château de Moulinsart ou de Champignac (quoique), le quartier de la ville, etc. Bref, les héros ont un chez-eux, souvent assez banal, là où l'on aurait bien du mal à dire où habite un héros pulp et à quoi ça ressemble.

 
Le blog de mes voyages imaginaires: http://qui.revient.de.loin.blog.free.fr/

Mémoire de rôlistes : le patrimoine du jeu de rôle se construit aujourd'hui

Contributeur au Grog

Avatar de l’utilisateur
Mole Shaman
Transcendé
Messages : 781
Inscription : ven. sept. 29, 2017 12:46 am
Localisation : Luxembourg (Luxembourg)

Re: Tintin RPG ou Corto Maltese D20 ?

Message par Mole Shaman » jeu. janv. 31, 2019 1:08 am

Yoko Tsuno ,ce serait formidable ! :) Peut être avec MEGA ? Pour le peux que j'en sais (voyages temporels de groupes de PJs vivant des aventures/réglant des problèmes avec une certaine avancée technologique....?) ca pourrait coller.


Yoko Tsuno c'est la vie ! :)
"I believe a few things pretty seriously : We are strongly moved by and informed by stories,stories unify communities,stories reveal who we are." Avery Alder

Avatar de l’utilisateur
Lord Foxhole
Pape
Messages : 636
Inscription : sam. janv. 31, 2015 11:57 pm
Localisation : Isandlwana

Re: Tintin RPG ou Corto Maltaise D20 ?

Message par Lord Foxhole » jeu. janv. 31, 2019 3:09 am

Tybalt (le retour) a écrit :
mer. janv. 30, 2019 9:24 pm
Ping à @Lord Foxhole pour Blake et Mortimer :) 
Coïncidence extraordinaire : je suis en train de relire Le Rayon U  et je demandais si des pervers en avait déjà discuté ici !
Il est très tard, là, alors je reviens demain...
 
Gary Gygax réveille-toi ! Ils sont devenus fous !

Avatar de l’utilisateur
sherinford
Dieu de sa console
Messages : 6854
Inscription : jeu. oct. 07, 2004 8:36 am
Localisation : Un petit chateau en Belgique

Re: Tintin RPG ou Corto Maltese D20 ?

Message par sherinford » jeu. janv. 31, 2019 8:36 am

Bon, alors, à mon sens, c'est une erreur de rapprocher ces trois héros de BD. Le style de leurs aventures est fort différent.

Corto Maltese est un personnage qui vit des aventures fortement liées à l'histoire tumultueuse du début du XXième siècle, mais où il y a de la place pour une sorte de magie kabbalistique, et où la dimension poétique est assez unique en son genre. Il serait assez facile, je pense, de transformer "la ballade de la mer salée" en aventure de jeu de rôle, mais il sera plus compliqué d'obtenir à la table de jeu un résultat qui ressemblera à la BD. A mon sens, le jeu qui se rapproche le plus de cette BD, y compris dans la conception de certains scénarios, c'est Maléfices, mais la dimension aventureuse manque cruellement... J'ai joué un personnage proche du concept de Corto à Space 1889.

Tintin, c'est un héros conçu pour la jeunesse, qui a un côté naïf exacerbé, jusque dans les aventures qu'il vit. On a tout de même là un reporter dont les aventures n'ont absolument rien à voir avec son métier. :lol: La vraissemblance historique n'est pas recherchée, et Hergé va jusqu'à inventer de nombreux pays au cours de ses albums, mais en même temps, il n'y a pas tellement d'éléments fantastiques dans Tintin...

Blake & Mortimer, c'est l'inverse. Leur créateur cherchait à coller à la réalité qu'il dépeignait, tout en y introduisant une dimension fantastique. Il s'enorgueillissait du fait qu'un lecteur en voyage à Londres avait contacté les services d'urgence en utilisant le numéro dont il se souvenait en ayant lu sa BD.

Avatar de l’utilisateur
Mugen
Dieu des bottes de cuir
Messages : 9157
Inscription : mer. mai 17, 2006 11:34 am

Re: Tintin RPG ou Corto Maltese D20 ?

Message par Mugen » jeu. janv. 31, 2019 8:48 am

sherinford a écrit :
jeu. janv. 31, 2019 8:36 am
Tintin, c'est un héros conçu pour la jeunesse, qui a un côté naïf exacerbé, jusque dans les aventures qu'il vit. On a tout de même là un reporter dont les aventures n'ont absolument rien à voir avec son métier. :lol: La vraissemblance historique n'est pas recherchée, et Hergé va jusqu'à inventer de nombreux pays au cours de ses albums, mais en même temps, il n'y a pas tellement d'éléments fantastiques dans Tintin...

Ça dépend énormément de l'album considéré.
Le Lotus Bleu est une dénonciation des exactions japonaises en Chine, par exemple (et j'ai été très surpris de voir qu'il s'agissait d'un des 2 albums présents dans un musée de la BD de Kyoto que j'ai visité).
Un album comme Tintin au Pays de l'Or Noir a été remanié à de nombreuses reprises pour coller aux évolutions géopolitiques du Moyen-Orient, et est de ce fait très intéressant à suivre.
Sois satisfait des fruit, des fleurs et même des feuilles,
Si c'est dans ton jardin à toi que tu les cueilles.
Ne pas monter bien haut peut-être, mais tout seul.

Avatar de l’utilisateur
ChicEmir
Cardinal
Messages : 523
Inscription : lun. août 18, 2003 4:47 pm
Localisation : Nogent sur Oise
Contact :

Re: Tintin RPG ou Corto Maltaise D20 ?

Message par ChicEmir » jeu. janv. 31, 2019 12:24 pm

Tybalt (le retour) a écrit :
mer. janv. 30, 2019 9:24 pm
Je ne connais pas bien la vie d'Hergé et je ne sais pas dans quelle mesure la personnalité ou l'éthique de Tintin ne fait que projeter les idées de son créateur.

Tintin est bon exemple de bleed. Un article sur Tintin et les secrets de famille.

Pour résumer
Quant à Tintin, Haddock et Tournesol, ils symbolisent trois aspects de la personnalité de Hergé [...] : Tintin s’acharne à résoudre toutes les énigmes, Haddock désespère et s’enfonce dans l’alcoolisme, Tournesol se replie sur lui-même par sa surdité et la solitude de son travail.

Il y a beaucoup de bonnes idées sur ce fil, merci les gens !
Pour ma part, j'ajouterais une bonne dose de points de chance.
ChicEmir aka ChimEric
JdR Mousquetaires de l'Ombre, Elfirie
Mon blog sur l'hypnose

Avatar de l’utilisateur
Sylvestre
Pape
Messages : 645
Inscription : mar. mars 10, 2009 10:29 pm

Re: Tintin RPG ou Corto Maltaise D20 ?

Message par Sylvestre » jeu. janv. 31, 2019 1:12 pm

Lord Foxhole a écrit :
jeu. janv. 31, 2019 3:09 am
Tybalt (le retour) a écrit :
mer. janv. 30, 2019 9:24 pm
Ping à @Lord Foxhole pour Blake et Mortimer :) 
Coïncidence extraordinaire : je suis en train de relire Le Rayon U  et je demandais si des pervers en avait déjà discuté ici !
Il est très tard, là, alors je reviens demain...
 
Si je ne me trompe pas, Le Rayon U est un pastiche de Flash Gordon, dont une version Savage Worlds vient de paraître chez Pinnacle.

Avatar de l’utilisateur
Lord Foxhole
Pape
Messages : 636
Inscription : sam. janv. 31, 2015 11:57 pm
Localisation : Isandlwana

Re: Tintin RPG ou Corto Maltaise D20 ?

Message par Lord Foxhole » jeu. janv. 31, 2019 6:29 pm

Sylvestre a écrit :
jeu. janv. 31, 2019 1:12 pm
Si je ne me trompe pas, Le Rayon U est un pastiche de Flash Gordon, dont une version Savage Worlds vient de paraître chez Pinnacle. 
La seule version que je possède est celle qui a été publiée par Le Lombard, en 1974...
Alors, heu... « pastiche », oui et non. Pour rappel, la genèse de l’œuvre est très spéciale.

A la base, Jacobs était artiste lyrique (baryton à l'opéra) mais réduit pratiquement au chômage durant l'Occupation. Néanmoins, un dessinateur talentueux comme lui avait encore la possibilité de (sur)vivre en offrant ses service à la presse...
Le journal Bravo qui - effectivement - publiait la série américaine Flash Gordon a fait appel à lui, pour faire du faux Flash Gordon ! Les USA étant entrés en guerre contre l'Axe, les comics américains ne parvenaient plus en Europe. Donc, Bravo avait eut cette idée de produire lui-même un ersatz de suite... En conséquence, oui, pendant un temps, Jacobs ( qui avait appris son métier sur le tas ! ) a dessiné du faux Flash Gordon. Jusqu'au moment où la vigilante Censure Allemande a ordonné de mettre fin à la magouille.

Mais Bravo n'a pas voulu en rester là... Donc, ils ont demandé à Jacobs de faire une BD « dans l'esprit de Flash Gordon », et le bonhomme a ainsi créé Le Rayon U.
Alors, il faut bien le dire, unanimement, ce truc est juste considéré depuis comme une sorte de prototype pour Blake et Mortimer. Certains des personnages principaux ( entre autres, Lord Calder et le Professeur Marduk ) reviendront ensuite. Le « méchant » principal ( le Capitaine Dagon ) deviendra le fameux Colonel Olrik...
Pour le reste, Le Rayon U peut être décrit comme une sorte de délire surréaliste, se déroulant sur on-ne-sait quelle planète. On est pas sur Terre, ou alors sur une Terre alternative, où deux nations ( la Norlandie et l'Austradie ) semblent se disputer pour on ne sait quelle raison. Et le fameux « rayon U » du titre, Jacobs n'expliquera jamais ce que ça peut être !
En fait, ce qu'il raconte, c'est une expédition norlandienne dans une région incroyablement sauvage ( l'archipel des Iles Noires ) où de courageux aventuriers tentent de découvrir un fabuleux minerai : l'uradium.

Mais avant d'y arriver, les personnages tombent sur des difficultés inouïes, une nature incroyablement hostile, des indigènes soit bestiaux ( les hommes-singes ) soit un peu fourbes ( le Prince Nazca, qui a l'excuse de tomber amoureux de Sylvia, la damoiselle en détresse de service). Les épisodes se suivent à une vitesse météoritique, et les longs textes sont souvent nécessaires pour comprendre ce qui se passe... En fait, pour être à l'aise, Le Rayon U devrait compter au moins le double de cases.

Quand on est très jeune, c'est une expérience assez traumatisante ( j'avais 10 ans quand j'ai découvert l'album)...
Et, en fait, mon opinion est que Jacobs donnait là une œuvre inachevée et assez ouverte. A partir de cet album, on peut imaginer beaucoup de chose, et créer son propre monde... Quitte à  modifier les personnages donnés en exemples, qui sont extrêmement archétypiques. 
https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Rayon_U
 
Gary Gygax réveille-toi ! Ils sont devenus fous !

Répondre