Tintin RPG ou Corto Maltese D20 ?

Inspis, théories, conseils ...
Avatar de l’utilisateur
Lord Foxhole
Pape
Messages : 636
Inscription : sam. janv. 31, 2015 11:57 pm
Localisation : Isandlwana

Re: Tintin RPG ou Corto Maltese D20 ?

Message par Lord Foxhole » lun. févr. 04, 2019 8:05 pm

Cryoban a écrit :
lun. févr. 04, 2019 12:50 pm
D'ailleurs en lisant ce fil je me suis dit que les deux séries Chlrophylle et Sibylline ferait un cadre sympa pour un jdr furry franco-belge, surtout la seconde moitié de la série de Sibylline qui était assez sombre si je me souviens bien 
Pour un JdR, je pense que le Chlrophylle de Macherot devient vraiment intéressant à partir du moment où il arrive sur l'île de Coquefredouille... Où les animaux singent littéralement les Humains et ont fondé leur propre mini-civilisation.

Par la suite, Macherot a créé Chaminou et le Khrompire, avec un personnage de chat détective, menant des enquête dans une société industrialisée " utopique " de bestioles anthropomorphes. D'ailleurs, à la sortie du film Zootopia, certains se sont demandé si les gars de chez Walt Disney n'avait pas tiré leur idée de base de Chaminou !
Gary Gygax réveille-toi ! Ils sont devenus fous !

Avatar de l’utilisateur
Lord Foxhole
Pape
Messages : 636
Inscription : sam. janv. 31, 2015 11:57 pm
Localisation : Isandlwana

Re: Tintin RPG ou Corto Maltese D20 ?

Message par Lord Foxhole » lun. févr. 04, 2019 8:12 pm

Tybalt (le retour) a écrit :
lun. févr. 04, 2019 1:44 pm
Lord Foxhole a écrit :
dim. févr. 03, 2019 7:12 pm
Heu, au fait, Clifton...
C'est James Bond peut-être, mais sans les morts violentes et les girls... Clifton, c'est un " aventurier humoristique " comme Tif et Tondu.
Sauf que Clifton turbinait pour le compte du journal Tintin, alors que Tif et Tondu étaient des créatures du journal Spirou.
Donc, pas du tout le même univers, en fin de compte... Mais vu les ambiances et les personnages des deux séries, un crossover serait tout à fait possible.
Un cross-over qui me semblerait encore plus facile afin d'élargir l'univers de Tintin et d'ajouter un personnage féminin, ce serait d'intégrer les aventures de Jo, Zette et Jocko. Pour ce que j'en ai lu, elles seraient assez compatibles. Et on aurait aussi un deuxième personnage d'animal avec le singe Jocko, qui peut avoir ses petites (més)aventures dans un coin ou bien apporter son aide aux héros, comme Milou le fait avec Tintin. 
Les albums du diptyque  Le Rayon du mystère sont assez extraordinaires, vu que l'ambiance générale de l'histoire est plus sombre et inquiétante que la plupart des aventures de Tintin...
Imaginez un savant fou, génial, totalement dénué de scrupules, qui s'est bâti une base sous-marine colossale et règne sur toute une population d'infâmes pirates. Grâce à ses inventions, le bougre envisage carrément de régner sur le monde. Mais pour cela, il lui faut d'abord des capitaux pharaoniques, ce qui explique que ses sous-marins attaquent des paquebots gorgés de richesses...
A condition de garder le contexte historique ( on est à la fin des années 1930 ! ) et la technologique S.F. très DieselPunk, voilà qui peut fournir de départ à un tas d'aventures...
Gary Gygax réveille-toi ! Ils sont devenus fous !

Avatar de l’utilisateur
Cryoban
Dieu de la carbonite
Messages : 5874
Inscription : mar. mars 29, 2011 9:25 pm
Localisation : Angers

Re: Tintin RPG ou Corto Maltese D20 ?

Message par Cryoban » lun. févr. 04, 2019 8:51 pm

Lord Foxhole a écrit :
lun. févr. 04, 2019 8:05 pm

Pour un JdR, je pense que le Chlrophylle de Macherot devient vraiment intéressant à partir du moment où il arrive sur l'île de Coquefredouille... Où les animaux singent littéralement les Humains et ont fondé leur propre mini-civilisation.

Par la suite, Macherot a créé Chaminou et le Khrompire, avec un personnage de chat détective, menant des enquête dans une société industrialisée " utopique " de bestioles anthropomorphes.

Très juste en ce qui concerne l'arrivée sur l'île. C'est vrai qu'avant c'est un peu plus/trop naïf.

Et merci pour le rappel sur Chaminou, je l'avais oublié et pourtant je l'ai adoré quand j'étais môme!
Il n'y a pas de formulation adéquate pour un événement qui entend à bousculer la normativité du monde (Selene 5/09/17)

Swooby-doo et mystères associés (un hack de Sweepers)
Vermine-Reboot hack motorisé par Le Grit
Cthulhu Invictus: Limes Obscurus. Certaines forêts sont plus sombres que d'autres

Avatar de l’utilisateur
Lord Foxhole
Pape
Messages : 636
Inscription : sam. janv. 31, 2015 11:57 pm
Localisation : Isandlwana

Re: Tintin RPG ou Corto Maltaise D20 ?

Message par Lord Foxhole » mar. févr. 05, 2019 7:49 pm

Tybalt (le retour) a écrit :
mer. janv. 30, 2019 9:24 pm
Blake et Mortimer, c'est une autre paire de manches : chaque aventure de Jacobs est beaucoup plus unique, à de rares exceptions (SOS Météores et Le Piège diabolique), l'aspect uchronique du Secret de l'Espadon n'est guère prolongé et, somme toute, les références précises à un contexte historique sont très rares, alors que les continuateurs de Jacobs l'ont fait basculer à fond du côté de la BD d'aventure historique (en mettant presque complètement en veilleuse l'aspect science-fiction et en ignorant en général complètement l'aspect uchronique). Du coup, ce serait nettement plus compliqué d'utiliser les albums de Jacobs comme source pour constituer un canon de l'univers jacobsien.
Pour ma part, chez Jacobs, c'est toujours Le Secret de l'Espadon qui m'a semblé le plus convenir pour servir de cadre à des aventures de Jeu de Rôle...   Jacobs, c'est assez éloigné de l'univers de Tintin : c'est plus de l'aventure réaliste que de l'humoristique, et ce sont des univers (parce que, effectivement, il y en a plus d'un) soit science-fictionnesques, soit légèrement mystico-fantastiques.

Chronologiquement, Le Mystère de la grande pyramide se situe juste après Le Secret de l'Espadon... Pourtant, on a l'impression que l'on a juste gardé les acteurs principaux et laissé tombé tout le background uchronique du premier épisode !
Au point que certains ont émis l'hypothèse que toute l'histoire du Secret de l'Espadon était juste une espèce de cauchemar, né dans l'esprit de Blake et Mortimer après 1945 ! Déjà un coup de Septimus, ayant commencé l'expérimentation de son télécéphaloscope !?

Bon, admettons que l'histoire du Secret de l'Espadon ne soit pas seulement un phantasme, on se rend vite compte que l'on est pas vraiment sur NOTRE Terre...
D'abord parce que « l'Empire jaune » de Basam-Damdu n'a jamais existé, ensuite parce que l'Empire britannique semble être une superpuissance mondiale, au même titre que les USA et l'URSS ( dont on ne parle pratiquement pas dans le diptyque ! ). Paradoxalement, quelque-part, Jacobs est un homme du 19e siècle : la Grande-Bretagne, après la Seconde Guerre Mondiale, reste le phare du monde civilisé. D'ailleurs, la Guerre Froide, il n'en parle pratiquement pas dans toute son oeuvre ; pour lui, ça semble à peine digne d'intérêt.

Dès lors, et quand on analyse bien la chose, on se rend compte que le monde alternatif de Jacobs a sa propre histoire... Et comme il en dit peu sur le sujet, on en est réduit à des suppositions. A commencer par le fait que la Seconde Guerre Mondiale ne s'est peut-être passée exactement comme sur notre Terre !
Les continuateurs de Jacobs ont donné leur point de vue sur la question, avec un album récent ( Le Bâton de Plutarque ). A mon humble avis, leur histoire est intéressante mais finalement assez décevante. Il donne très peu d'infos concernant « l'Empire jaune », et n'explique pas vraiment comment Basam-Damdu est parvenu à transformer ce coin d'Asie en plate-forme pour la conquête du monde. Donc, je dirais que les auteurs sont passés à côté du sujet principal !

En conséquence, avant de se lancer dans une campagne, je pense que le MJ sera obligé de concevoir et développer lui-même un background assez convaincant... La montée en puissance de « l'Empire jaune » pourrait même être le thème principal d'une campagne où les PJ feraient partie de ces mercenaires étrangers se mettant au service de Basam-Damdu. Bref, des anti-héros, de la trempe du Colonel Olrik... Dont le Destin est finalement d'être vaincus. Mais bon, devenir des « méchants » de BD mémorables, ça pourrait séduire certains joueurs...
Gary Gygax réveille-toi ! Ils sont devenus fous !

Avatar de l’utilisateur
Mugen
Dieu des bottes de cuir
Messages : 9158
Inscription : mer. mai 17, 2006 11:34 am

Re: Tintin RPG ou Corto Maltese D20 ?

Message par Mugen » mer. févr. 06, 2019 8:08 am

Lord Foxhole a écrit :
lun. févr. 04, 2019 8:12 pm
Tybalt (le retour) a écrit :
lun. févr. 04, 2019 1:44 pm
Lord Foxhole a écrit :
dim. févr. 03, 2019 7:12 pm
Heu, au fait, Clifton...
C'est James Bond peut-être, mais sans les morts violentes et les girls... Clifton, c'est un " aventurier humoristique " comme Tif et Tondu.
Sauf que Clifton turbinait pour le compte du journal Tintin, alors que Tif et Tondu étaient des créatures du journal Spirou.
Donc, pas du tout le même univers, en fin de compte... Mais vu les ambiances et les personnages des deux séries, un crossover serait tout à fait possible.
Un cross-over qui me semblerait encore plus facile afin d'élargir l'univers de Tintin et d'ajouter un personnage féminin, ce serait d'intégrer les aventures de Jo, Zette et Jocko. Pour ce que j'en ai lu, elles seraient assez compatibles. Et on aurait aussi un deuxième personnage d'animal avec le singe Jocko, qui peut avoir ses petites (més)aventures dans un coin ou bien apporter son aide aux héros, comme Milou le fait avec Tintin. 
Les albums du diptyque  Le Rayon du mystère sont assez extraordinaires, vu que l'ambiance générale de l'histoire est plus sombre et inquiétante que la plupart des aventures de Tintin...
Imaginez un savant fou, génial, totalement dénué de scrupules, qui s'est bâti une base sous-marine colossale et règne sur toute une population d'infâmes pirates. Grâce à ses inventions, le bougre envisage carrément de régner sur le monde. Mais pour cela, il lui faut d'abord des capitaux pharaoniques, ce qui explique que ses sous-marins attaquent des paquebots gorgés de richesses...
A condition de garder le contexte historique ( on est à la fin des années 1930 ! ) et la technologique S.F. très DieselPunk, voilà qui peut fournir de départ à un tas d'aventures...

Il y a en effet une atmosphère très différente et intéressante dans ces albums-là.
Bon, par contre le côté "bonne petite famille", venu du fait que la BD était une commande d'un journal catholique pour qui Tintin, éternel célibataire sans attaches, n'était pas un modèle pour le jeunesse. est une contrainte que j'aurais tendance à ne pas reprendre...
Sois satisfait des fruit, des fleurs et même des feuilles,
Si c'est dans ton jardin à toi que tu les cueilles.
Ne pas monter bien haut peut-être, mais tout seul.

Avatar de l’utilisateur
Lord Foxhole
Pape
Messages : 636
Inscription : sam. janv. 31, 2015 11:57 pm
Localisation : Isandlwana

Re: Tintin RPG ou Corto Maltese D20 ?

Message par Lord Foxhole » mer. févr. 06, 2019 6:25 pm

Mugen a écrit :
mer. févr. 06, 2019 8:08 am
Il y a en effet une atmosphère très différente et intéressante dans ces albums-là.
Bon, par contre le côté "bonne petite famille", venu du fait que la BD était une commande d'un journal catholique pour qui Tintin, éternel célibataire sans attaches, n'était pas un modèle pour le jeunesse. est une contrainte que j'aurais tendance à ne pas reprendre...
Le Rayon du mystère  date de la fin des années 1930, et c'est incontestablement daté... Mais rien n'oblige de garder tout ce qui constitue l'album, surtout que les " héros " ne sont jamais que des pauvres gosses tombant de Charybde en Scylla tout au long de l'histoire.
Il est possible que les PJ soient des pirates travaillant d'abord pour le savant fou, puis se retournant contre lui quand ils se rendent compte de choses désagréables... Dans les albums, il y a un certain flottement au sein des  pirates quand quelques-uns envisagent froidement de tuer les enfants. On peut être pirate et garder des principes...

Ou alors, autre possibilité, les méfaits des pirates poussent des gouvernements à tout tenter pour les stopper... Des agents spéciaux sont donc envoyés pour infiltrer l'organisation en se faisant passer pour de véritables criminels endurcis. Ensuite, soit ils parviennent à s'échapper et à faire parvenir à leurs chefs la localisation de la base principale du savant fou... Soit ils tentent eux-même de liquider le savant fou ( dans ce genre de cas, j'encourage le MJ à le transformer en paranoïaque typique, se méfiant de tout le monde ).

 
Gary Gygax réveille-toi ! Ils sont devenus fous !

Avatar de l’utilisateur
Qui Revient de Loin
Dieu qui a failli y rester
Messages : 6394
Inscription : sam. mars 02, 2013 1:20 pm
Localisation : Nothing Gulch
Contact :

Re: Tintin RPG ou Corto Maltese D20 ?

Message par Qui Revient de Loin » mer. févr. 06, 2019 6:36 pm

Hmmm... je suis pas sûr que je bazarderais l'aspect "bonne petite famille", comme celui de "célibataire asexuel" de nombre de ces héros. Ça fait partie aussi de l’atmosphère de ces BD.

Et ce serait l'occasion d'explorer les modes bienveillants du JDR (care, tend-and-befriend, mode bisounours, etc.).

Si c'est pour me la jouer "pirates" ou "agents spéciaux" endurcis, j'ai déjà plein de jeux qui le font.
Le blog de mes voyages imaginaires: http://qui.revient.de.loin.blog.free.fr/

Mémoire de rôlistes : le patrimoine du jeu de rôle se construit aujourd'hui

Contributeur au Grog

Avatar de l’utilisateur
Tybalt (le retour)
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 4241
Inscription : mer. août 22, 2012 7:33 pm
Contact :

Re: Tintin RPG ou Corto Maltese D20 ?

Message par Tybalt (le retour) » mer. févr. 06, 2019 9:52 pm

Lord Foxhole a écrit :
lun. févr. 04, 2019 8:12 pm
Tybalt (le retour) a écrit :
lun. févr. 04, 2019 1:44 pm
Lord Foxhole a écrit :
dim. févr. 03, 2019 7:12 pm
Heu, au fait, Clifton...
C'est James Bond peut-être, mais sans les morts violentes et les girls... Clifton, c'est un " aventurier humoristique " comme Tif et Tondu.
Sauf que Clifton turbinait pour le compte du journal Tintin, alors que Tif et Tondu étaient des créatures du journal Spirou.
Donc, pas du tout le même univers, en fin de compte... Mais vu les ambiances et les personnages des deux séries, un crossover serait tout à fait possible.
Un cross-over qui me semblerait encore plus facile afin d'élargir l'univers de Tintin et d'ajouter un personnage féminin, ce serait d'intégrer les aventures de Jo, Zette et Jocko. Pour ce que j'en ai lu, elles seraient assez compatibles. Et on aurait aussi un deuxième personnage d'animal avec le singe Jocko, qui peut avoir ses petites (més)aventures dans un coin ou bien apporter son aide aux héros, comme Milou le fait avec Tintin.  
Les albums du diptyque  Le Rayon du mystère sont assez extraordinaires, vu que l'ambiance générale de l'histoire est plus sombre et inquiétante que la plupart des aventures de Tintin...
Imaginez un savant fou, génial, totalement dénué de scrupules, qui s'est bâti une base sous-marine colossale et règne sur toute une population d'infâmes pirates. Grâce à ses inventions, le bougre envisage carrément de régner sur le monde. Mais pour cela, il lui faut d'abord des capitaux pharaoniques, ce qui explique que ses sous-marins attaquent des paquebots gorgés de richesses...
A condition de garder le contexte historique ( on est à la fin des années 1930 ! ) et la technologique S.F. très DieselPunk, voilà qui peut fournir de départ à un tas d'aventures... 
Je pensais justement à ceux-là ! ... ce sont les deux seuls que j'ai lus, je crois. Ils me semblent assez raccord avec l'univers de Tintin, à cela près que les héros sont des enfants et n'ont pas du tout autant de moyens que des adultes pour lutter contre l'infâme savant fou.

Lord Foxhole a écrit :
mar. févr. 05, 2019 7:49 pm
Bon, admettons que l'histoire du Secret de l'Espadon ne soit pas seulement un phantasme, on se rend vite compte que l'on est pas vraiment sur NOTRE Terre...
D'abord parce que « l'Empire jaune » de Basam-Damdu n'a jamais existé, ensuite parce que l'Empire britannique semble être une superpuissance mondiale, au même titre que les USA et l'URSS ( dont on ne parle pratiquement pas dans le diptyque ! ). Paradoxalement, quelque-part, Jacobs est un homme du 19e siècle : la Grande-Bretagne, après la Seconde Guerre Mondiale, reste le phare du monde civilisé. D'ailleurs, la Guerre Froide, il n'en parle pratiquement pas dans toute son oeuvre ; pour lui, ça semble à peine digne d'intérêt.

Dès lors, et quand on analyse bien la chose, on se rend compte que le monde alternatif de Jacobs a sa propre histoire... Et comme il en dit peu sur le sujet, on en est réduit à des suppositions. A commencer par le fait que la Seconde Guerre Mondiale ne s'est peut-être passée exactement comme sur notre Terre !
Les continuateurs de Jacobs ont donné leur point de vue sur la question, avec un album récent ( Le Bâton de Plutarque ). A mon humble avis, leur histoire est intéressante mais finalement assez décevante. Il donne très peu d'infos concernant « l'Empire jaune », et n'explique pas vraiment comment Basam-Damdu est parvenu à transformer ce coin d'Asie en plate-forme pour la conquête du monde. Donc, je dirais que les auteurs sont passés à côté du sujet principal !

Merci pour toute ton analyse de l'univers de Jacobs, qui est passionnante et me paraît totalement convaincante ! Les liens entre les aventures de Blake et Mortimer et la "vraie" histoire du XXe siècle sont étonnamment rares dans les albums de Jacobs, et je trouve que les continuateurs ont opté pour la facilite (commerciale ?) en transformant la série en BD historique presque scolaire dans certains albums (c'est le défaut d'aventures par ailleurs très bien ficelées comme La Machination Voronov ou Le Testament de William S.). Je n'ai pas encore lu Le Bâton de Plutarque, il faut que je mette la main dessus en bibliothèque.

Lord Foxhole a écrit :
mar. févr. 05, 2019 7:49 pm
En conséquence, avant de se lancer dans une campagne, je pense que le MJ sera obligé de concevoir et développer lui-même un background assez convaincant... La montée en puissance de « l'Empire jaune » pourrait même être le thème principal d'une campagne où les PJ feraient partie de ces mercenaires étrangers se mettant au service de Basam-Damdu. Bref, des anti-héros, de la trempe du Colonel Olrik... Dont le Destin est finalement d'être vaincus. Mais bon, devenir des « méchants » de BD mémorables, ça pourrait séduire certains joueurs...

 A titre personnel je n'aurais pas envie de jouer ce type de personnage, mais je trouve l'idée géniale sur le plan ludique !

De manière générale, jouer les intervalles entre les albums, des suites ou des préquelles, est un moyen simple de créer des amorces de scénarios quelle que soit la BD adaptée.

Pour Tintin, par exemple, il y a moyen de combiner tout un tas d'albums :
Rien que sur l'exploration spatiale, on a une fusée dans le diptyque Objectif Lune/On a marché sur la Lune qui arrive à revenir intacte et pourrait donc repartir. Pour où ? Il y a plusieurs pistes de campagnes possibles : l'astéroïde de L'Etoile mystérieuse pourrait avoir de petits copains ailleurs dans le système solaire ; et la civilisation extra-terrestre qu'on entrevoit dans Vol 714 pour Sydney pourrait faire un bon objectif de premier contact (à partir de là, ça demande d'extrapoler beaucoup plus à partir des albums originaux, mais ce n'est pas infaisable).
On peut bien sûr jouer à l'époque du capitaine François de Haddoque, ou bien mettre en scène d'autres enquêtes à l'époque actuelle où les héros partent sur les traces de ses autres aventures (avant ou après celles racontées dans Le Secret de la licorne et Le Trésor de Rackham le Rouge).
On peut imaginer une suite combinée au Lotus bleu et à Tintin au Tibet avec de la politique, l'armée chinoise, la résistance tibétaine, des lamas et l'arme à sons de L'Affaire Tournesol (délicat à doser, mais pas infaisable).
Quid des Incas survivants du Temple du Soleil ? Maintenant qu'ils sont réconciliés, Tintin pourrait revenir les voir, par exemple pour les aider si le secret de leur existence est menacé d'être diffusé au grand public (par des politiciens véreux ? par un marchand plus ou moins scrupuleux comme Séraphin Lampion - que je n'ai jamais pu encadrer, au passage ?). Ou au contraire pour demander leur aide dans une nouvelle affaire de sorcellerie.
Et si Rastapopoulos essayait de détruire la forêt des Arumbayas de L'Oreille cassée avec la complicité d'un politicien peu scrupuleux à la faveur d'un énième coup d'Etat au San Theodoros ?
Le musée de Moulinsart peut aussi fournir une foule d'idées, comme Greg l'a bien compris en écrivant son scénario pour le dessin animé Tintin et le lac aux requins. Un objet volé, un objet dont on n'a pas encore compris la véritable histoire ou la vraie nature, etc.
C'est beaucoup plus facile à faire que pour Blake et Mortimer, je trouve, car Hergé a lui-même beaucoup approfondi ses lieux, personnages et forces en présence au fil des albums, tandis que Jacobs créait des aventures uniques très indépendantes les unes des autres.
Mes sites : Kosmos (un jdra sur la mythologie grecque qui a vraiment lu les auteurs antiques pour vous) ; blog de lectures ; site d'écriture.

Avatar de l’utilisateur
Lord Foxhole
Pape
Messages : 636
Inscription : sam. janv. 31, 2015 11:57 pm
Localisation : Isandlwana

Re: Tintin RPG ou Corto Maltese D20 ?

Message par Lord Foxhole » lun. févr. 11, 2019 6:14 pm

Tybalt (le retour) a écrit :
mer. févr. 06, 2019 9:52 pm
Je pensais justement à ceux-là ! ... ce sont les deux seuls que j'ai lus, je crois. Ils me semblent assez raccord avec l'univers de Tintin, à cela près que les héros sont des enfants et n'ont pas du tout autant de moyens que des adultes pour lutter contre l'infâme savant fou.
Théoriquement, l'univers de Tintin et de Jo, Zette et Jocko est le même : c'est celui de Hergé. Sauf qu'à ma connaissance, il n'a jamais créé de lien entre les deux séries.
Il doit être néanmoins possible de les relier par certains points, à commencer par le fait que plusieurs des premières aventures de Tintin sont clairement datées, et se déroulent dans les années 1930-40.  
Pour rappel, la première ( Tintin au pays des Soviets ) date de 1929 ; la douzième ( Le Trésor de Rackham le Rouge ) date de 1943.

Si l'on veut absolument garder des enfants / adolescents comme PJ dans une campagne se déroulant à cette époque, on peut partir de certains événements historiques…
Comme, par exemple, la guerre sino-japonaise ( évoquée dans Le Lotus bleu ) ; les enfants pourraient être des jeunes Asiatiques ou des Occidentaux dont les parents résident dans la Concession internationale de Shanghai ). Il est notoire que les Japonais n'y sont pas allé de main morte au cours de ce conflit, ce qui peut avoir poussé les parents à tenter d'envoyer leurs rejetons à l'abri… Sauf que, bien sûr, les malheureux tomberont en cours de route sur de vils pirates / trafiquants / esclavagistes.
On peut changer la localisation de la base du savant fou, et la situer dans le Pacifique au lieu de l'Atlantique. On peut également le rendre encore plus dangereux en multipliant le nombre de navires que sa bande possède...
Gary Gygax réveille-toi ! Ils sont devenus fous !

Avatar de l’utilisateur
Lord Foxhole
Pape
Messages : 636
Inscription : sam. janv. 31, 2015 11:57 pm
Localisation : Isandlwana

Re: Tintin RPG ou Corto Maltese D20 ?

Message par Lord Foxhole » lun. févr. 11, 2019 6:18 pm

Tybalt (le retour) a écrit :
mer. févr. 06, 2019 9:52 pm
Merci pour toute ton analyse de l'univers de Jacobs, qui est passionnante et me paraît totalement convaincante ! Les liens entre les aventures de Blake et Mortimer et la "vraie" histoire du XXe siècle sont étonnamment rares dans les albums de Jacobs, et je trouve que les continuateurs ont opté pour la facilite (commerciale ?) en transformant la série en BD historique presque scolaire dans certains albums (c'est le défaut d'aventures par ailleurs très bien ficelées comme La Machination Voronov ou Le Testament de William S.). Je n'ai pas encore lu Le Bâton de Plutarque, il faut que je mette la main dessus en bibliothèque.
En fait, oui, la plupart des « continuateurs » ont cherché absolument à replacer Blake et Mortimer  dans un contexte historique clairement défini… Alors que Jacobs lui-même s'était amusé à brouiller constamment les pistes.
Il y a des aspects contradictoire chez lui. D'un côté, le Londres de l'époque dans La Marque jaune est remarquablement décrit ; de l'autre, il ne donne guère de repères historiques très précis.
L'histoire même racontée par le Docteur Jonathan Septimus comprend une anomalie : il y a une référence à la Seconde Guerre Mondiale. Mais pas à la Guerre contre « l'Empire Jaune » ; comme si – dans son passé – elle n'était jamais arrivée !  
Donc, soit Jacobs s'est lui-même emmêlé les pinceaux dans sa propre chronologie et son background, soit on en revient à cette hypothèse : la IIIe Guerre Mondiale n'aurait jamais vraiment eut lieu !

Dans tous les cas, je pense qu'il faut garder une imagination assez débridée quand on aborde l'univers jacobien…
Il faut partir du principe que cet univers ressemble beaucoup au nôtre, tout en étant assez différent. Et on peut dire la même chose quand on veut aborder l'univers hergéen ( regardez le nombre de pays imaginaires que l'on retrouve dans sa géographie ).
L'univers jacobien est imaginaire… Et, à mon avis, seul Jean Dufaux dans L'Onde Septimus a compris qu'on ne devait pas hésiter à aller jusqu'aux frontières du délire.  Parce que, parfois,  Blake et Mortimer c'est aussi la déconnade totale. Par exemple, franchement, comment peux-t-on prendre au sérieux une histoire de fou comme L'Énigme de l'Atlantide !?

 
Gary Gygax réveille-toi ! Ils sont devenus fous !

Répondre