D&D11 : Vous êtes dans une auberge et un mec louche approche

Inspis, théories, conseils ...
Avatar de l’utilisateur
Poulpy
Dieu des sous-vêtements en chocolat
Messages : 1730
Inscription : mer. août 13, 2003 12:24 pm
Localisation : Seine et marne
Contact :

Re: D&D11 : Vous êtes dans une auberge et un mec louche approche

Message par Poulpy »

VXgas a écrit :
ven. août 30, 2019 8:53 pm
D&D étant une grosse boite à outils dans laquelle on peut piocher, je voulais savoir quelles éléments du jeux vous interdisez ou au contraire les options de jeux que vous utilisez pour vos parties. Bien sur cela doit dépendre grandement de l'univers dans lequel vous jouez mais globalement dans vos univers de prédilection quelles races vous interdisez ? Quelles classes et sous-classes vous interdisez ? Quelles options de jeu vous autorisez/utilisez ?

Perso, quand je joue à D&D, c'est dans l'univers d'Eberron et j'applique à 100% le "si ça existe dans D&D, ça existe dans Eberron", bref aucune limitation sur les peuples/classes tant que c'est sortit dans un supplément D&D4 de chez wizard.
Do no harm, but take no shit!
Social Justice Barbarian

Chaîne Youtube Rolistiquement Votre:
Rolistiquement Votre 14: Mon univers de D&D préféré

Avatar de l’utilisateur
Zoltan83
Ascendant
Messages : 1591
Inscription : dim. févr. 28, 2016 8:02 pm

Re: D&D11 : Vous êtes dans une auberge et un mec louche approche

Message par Zoltan83 »

Quand je maîtrise à D&D (ce qui est beaucoup moins le cas qu’avant), j’évite de trop limiter les peuples et les classes. J’ai parfois des recommendations pour mes joueurs en fonction du type de campagne prévue.

Avatar de l’utilisateur
Uzz
Initié
Messages : 164
Inscription : lun. juin 10, 2019 10:21 am

Re: D&D11 : Vous êtes dans une auberge et un mec louche approche

Message par Uzz »

Je préfère ne pas limiter les joueurs (tant qu'on est dans la gamme officielle), quitte à ce que leur choix les rende uniques.
Pour une race qui ne m'inspire pas, le PJ peut venir d'une région reculée ou être le seul fils de démon ou descendant d'ange de l'univers si je n'ai pas envie d'intégrer telle ou telle race dans mon background "normal".

Avatar de l’utilisateur
VXgas
Dieu des moisissures sous cellophane
Messages : 1829
Inscription : ven. oct. 07, 2005 11:32 am
Localisation : Aquae Sextiae

Re: D&D11 : Vous êtes dans une auberge et un mec louche approche

Message par VXgas »

En demandant à quelques autres personnes, je me rends compte qu'en fait beaucoup prennent le jeu dans son ensemble, sans filtre.
L'aspect bigarré ne vous gêne pas dans vos campagnes ? Vous jouez principalement dans des univers High Fantasy ou tout est imaginable sans que cela ne choque plus personne ?
Car sinon comment gérez-vous l'arrivée d'un Tieffelin dans un village ? C'est une race connue est acceptée de la part des villageois ? ou vous jouez les conséquences d'un choix de ce type de race avec la possibilité pour le perso de se faire lyncher par la population accompagné du prêtre du village pour bannir ce démon du village... à moins qu'ils ne se cloisonnent tous en attendant que ce démon soit parti ?

Avatar de l’utilisateur
Sama64
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 3160
Inscription : mer. janv. 21, 2015 10:58 am
Localisation : Issy les Moulineaux

Re: D&D11 : Vous êtes dans une auberge et un mec louche approche

Message par Sama64 »

Même si j'ai rarement fait jouer dans les royaumes oubliés, je n'autorise pas les moines, les drows et les drakeides, et je limite très fortement les tieffelins.
Les moines car j'ai du mal à les imaginer dans Mon setting (à de très rares exceptions).
En général je n'aime pas les groupes de pjs très bigarrés donc je limite quand même les races jouables.
Traductions & relectures pour le DDD

Avatar de l’utilisateur
Emeric
Pratiquant
Messages : 267
Inscription : dim. févr. 11, 2018 11:56 am
Localisation : Nantes
Contact :

Re: D&D11 : Vous êtes dans une auberge et un mec louche approche

Message par Emeric »

Nous jouons dans les royaumes oubliés avec les races "classiques" du manuel des joueurs, surtout pour les débutants. Après une joueuse ou un joueur qui connait bien le monde il peut faire un tieffelin ou un sangdragon mais j'avoue que cela ne s'est jamais présenté. Même si Les royaumes oubliés sont un monde de très haute densité fantastique (High Fantasy quoi) quand c'est trop le bazar avec les races j'ai du mal à me représenter tout cela.

Avatar de l’utilisateur
Mugen
Dieu des bottes de cuir
Messages : 9532
Inscription : mer. mai 17, 2006 11:34 am

Re: D&D11 : Vous êtes dans une auberge et un mec louche approche

Message par Mugen »

VXgas a écrit :
ven. août 30, 2019 8:53 pm
D&D étant une grosse boite à outils dans laquelle on peut piocher, je voulais savoir quelles éléments du jeux vous interdisez ou au contraire les options de jeux que vous utilisez pour vos parties. Bien sur cela doit dépendre grandement de l'univers dans lequel vous jouez mais globalement dans vos univers de prédilection quelles races vous interdisez ? Quelles classes et sous-classes vous interdisez ? Quelles options de jeu vous autorisez/utilisez ?

Quand j'ai mené D&D4, je n'incluais pas les livres du genre "Martial/Arcane/Divine power et limitais les classes aux options et pouvoirs de base.
L'idée n'était pas tant de limiter les joueurs ou une crainte de débordements de puissance (la 4e était connue pour ne pas avoir ce genre de défaut), mais essentiellement pour être sur qu'aucune classe n'avait plus d'options que les autres.

Mais il s'avère que pour certaines, ça aurait pu être une bêtise. Le Paladin et le Magicien, d'après ce que j'ai lu, sont faiblards sans le bouquin d'options. Personne ne les avait choisies, heureusement...
Sois satisfait des fruit, des fleurs et même des feuilles,
Si c'est dans ton jardin à toi que tu les cueilles.
Ne pas monter bien haut peut-être, mais tout seul.

Avatar de l’utilisateur
Vorghyrn
Dieu des gargarismes
Messages : 5886
Inscription : jeu. févr. 03, 2011 12:00 pm
Localisation : Le Cap (Afrique du Sud)
Contact :

Re: D&D11 : Vous êtes dans une auberge et un mec louche approche

Message par Vorghyrn »

VXgas a écrit :
ven. août 30, 2019 8:53 pm
D&D étant une grosse boite à outils dans laquelle on peut piocher, je voulais savoir quelles éléments du jeux vous interdisez ou au contraire les options de jeux que vous utilisez pour vos parties. Bien sur cela doit dépendre grandement de l'univers dans lequel vous jouez mais globalement dans vos univers de prédilection quelles races vous interdisez ? Quelles classes et sous-classes vous interdisez ? Quelles options de jeu vous autorisez/utilisez ?
je fais ça au cas par cas.
Je ne vois aucune option que je refuserai par défaut, par contre, à partir du moment où on a commencé à définir un cadre, des contrainte peuvent apparaitre.

Je n'ai pas de problème a adapter un cadre aux souhaits des PJ (un PJ a super envie de jouer un moine au début de la campagne ? pas de problème, on intégrera des traditions monastiques). Par contre, si il est défini clairement quelques chose dans la fiction, cette contrainte deviens réelle (si les moines n'existent pas, un PJ ne pourra pas en créer un en cours de route).

 
Mes CR solos en cours :

Avatar de l’utilisateur
Zoltan83
Ascendant
Messages : 1591
Inscription : dim. févr. 28, 2016 8:02 pm

Re: D&D11 : Vous êtes dans une auberge et un mec louche approche

Message par Zoltan83 »

VXgas a écrit :
dim. sept. 01, 2019 4:11 pm
En demandant à quelques autres personnes, je me rends compte qu'en fait beaucoup prennent le jeu dans son ensemble, sans filtre.
L'aspect bigarré ne vous gêne pas dans vos campagnes ? Vous jouez principalement dans des univers High Fantasy ou tout est imaginable sans que cela ne choque plus personne ?
Car sinon comment gérez-vous l'arrivée d'un Tieffelin dans un village ? C'est une race connue est acceptée de la part des villageois ? ou vous jouez les conséquences d'un choix de ce type de race avec la possibilité pour le perso de se faire lyncher par la population accompagné du prêtre du village pour bannir ce démon du village... à moins qu'ils ne se cloisonnent tous en attendant que ce démon soit parti ?

Comme tu le dis, le choix d'ouvrir tout le jeu dans son ensemble va avoir affaire à une influence sur le monde. Et cela veut dire que, quand j'accepte tout avec D&D, je suis prêt à ce que mon monde reflète cela.

Mais si un jour, je voudrais maîtriser une campagne dans un univers moins High Fantasy, soit je prendrais un autre système (Warhammer par exemple) soit j’exclurais des options dans D&D. Et dans ce cas, les restrictions faites aux joueurs s'appliquent au monde de manière générale. Du style, tel classe/race n'existe pas ou est extrêmement rare.

Avatar de l’utilisateur
Kaetel
Prophète
Messages : 943
Inscription : mer. févr. 14, 2007 11:59 am
Localisation : Quelque part entre Orval, Rochefort, Chimay, Westmalle, Achel et Vleteren
Contact :

Re: D&D11 : Vous êtes dans une auberge et un mec louche approche

Message par Kaetel »

Moi j'autorise tout sauf les races qui ont une vitesse de vol (Aarakocra par exemple). J'aurais discuté avec un joueur qui m'aurais demandé une race monstrueuse pour être certain que ça ne parte pas en couille.

Après, la campagne c'est Tomb of Annihilation, et son côté pulp très high fantasy fait que mon groupe, composé d'une elfe, d'un tieffelin, d'un nain et d'un sangdragon ne jure pas dans le décor. 

Et le coup de "comment réagissent les villageois à l'arrivée d'un tieffelin", dans les royaumes oubliés, et notamment la côte des épées, même si les tieffelins sont très rares, tout le monde en a au moins vaguement entendu parler (c'est même explicitement noté dans le sword coast adventurer's guide). Donc de la curiosité, de la méfiance parfois, mais pas du lynchage systématique. Ce ne serait évidemment pas la même chose avec un drow.
L'Art de la table est sur Twitter.
- 26/04: Initiative !
- 08/03: 8 mars (vous en voulez encore ?)
- 23/01: Le test de Bechdel-Wallace appliqué au jdr

Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de mille choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis - Edgar Allan Poe

Avatar de l’utilisateur
Kobayashi
Dieu des cochons d'Inde samouraï
Messages : 3306
Inscription : sam. mai 20, 2006 10:35 pm

Re: D&D11 : Vous êtes dans une auberge et un mec louche approche

Message par Kobayashi »

Après des années de "fantasy-mais-pas-trop-parce-c'est-vulgaire-m'voyez?" j'ai finalement complètement adopté l'aspect foutraque des Royaumes Oubliés et de ces groupes de persos qui ressemblent à des cirques ambulants. Le déclic s'est fait avec cette édition de D&D, en faisant jouer Tyranny of Dragons à l'époque de sa sortie (le tout assorti des conseils aux MJ de Chris Perkins). Du coup le groupe s'est vraiment beaucoup amusé (dans le sens "impliqué dans une campagne haute en couleur", pas dans le sens "on fait nawak") et mes joueurs m'ont réclamés une nouvelle campagne. En dépit de ces excès tout cela à une logique interne qui tient vaguement la route et en tant que MJ on se sent vraiment libre de balancer la plupart de nos idées à la table.

Alors la future sortie d'Eberron ça me rend tout chose. C'est comme les RO mais avec le volume poussé à 11 (en ce qui me concerne).

Ah si, j'ai quand même une opinion mesurée sur un truc :  les gnomes. Les gnomes c'est-de-la-merde.
Les Livres de l'Ours : jeux de rôles indépendants ou presque

La Boutique des Livres de l'Ours

"Role-playing isn’t storytelling. If the dungeon master is directing it, it’s not a game." Gary Gygax

Avatar de l’utilisateur
Blakkrall
Dieu des girouettes
Messages : 8801
Inscription : dim. déc. 20, 2009 7:10 pm
Localisation : Montivilliers

Re: D&D11 : Vous êtes dans une auberge et un mec louche approche

Message par Blakkrall »

Kobayashi a écrit :
lun. sept. 02, 2019 5:05 pm
Ah si, j'ai quand même une opinion mesurée sur un truc :  les gnomes. Les gnomes c'est-de-la-merde.

Ahahah, je l'attendais celle-là !

Ça vient d'où cette haine du gnome ?
When you have to shoot, shoot, don't talk.

Celanawe
Prophète
Messages : 967
Inscription : jeu. juil. 20, 2017 10:46 pm

Re: D&D11 : Vous êtes dans une auberge et un mec louche approche

Message par Celanawe »

Blakkrall a écrit :
lun. sept. 02, 2019 6:45 pm
Ça vient d'où cette haine du gnome ?
La lucidité ? Le bon goût ?
Pas de roleplay, ça ralentit les combats.

Avatar de l’utilisateur
Kobayashi
Dieu des cochons d'Inde samouraï
Messages : 3306
Inscription : sam. mai 20, 2006 10:35 pm

Re: D&D11 : Vous êtes dans une auberge et un mec louche approche

Message par Kobayashi »

Blakkrall a écrit :
lun. sept. 02, 2019 6:45 pm
Kobayashi a écrit :
lun. sept. 02, 2019 5:05 pm
Ah si, j'ai quand même une opinion mesurée sur un truc :  les gnomes. Les gnomes c'est-de-la-merde.

Ahahah, je l'attendais celle-là !

Ça vient d'où cette haine du gnome ?

Comme toutes les haines, elle n'a aucune base rationnelle. Enfin maintenant si, un joueur me les a brisées menues avec son PJ Gnome et à partir de ce moment là mon dédain s'est changé en haine immuable :D

Mais bon, en vrai, tu viens jouer avec un PJ gnome, tout se passera bien. Logiquement. Peut-être.

Ah tiens un truc que je n'autorise pas dans mes campagnes: le multiclassage. Avec les options auxquelles les PJ ont accès au troisième niveau, ça me semble relativement inutile (opinion toute personnelle encore une fois).
 
Dernière modification par Kobayashi le lun. sept. 02, 2019 8:45 pm, modifié 1 fois.
Les Livres de l'Ours : jeux de rôles indépendants ou presque

La Boutique des Livres de l'Ours

"Role-playing isn’t storytelling. If the dungeon master is directing it, it’s not a game." Gary Gygax

Saat
Zelateur
Messages : 44
Inscription : sam. août 31, 2013 9:04 pm

Re: D&D11 : Vous êtes dans une auberge et un mec louche approche

Message par Saat »

VXgas a écrit :
dim. sept. 01, 2019 4:11 pm
En demandant à quelques autres personnes, je me rends compte qu'en fait beaucoup prennent le jeu dans son ensemble, sans filtre.
L'aspect bigarré ne vous gêne pas dans vos campagnes ? Vous jouez principalement dans des univers High Fantasy ou tout est imaginable sans que cela ne choque plus personne ?
Car sinon comment gérez-vous l'arrivée d'un Tieffelin dans un village ? C'est une race connue est acceptée de la part des villageois ? ou vous jouez les conséquences d'un choix de ce type de race avec la possibilité pour le perso de se faire lyncher par la population accompagné du prêtre du village pour bannir ce démon du village... à moins qu'ils ne se cloisonnent tous en attendant que ce démon soit parti ?

Je fais jouer dans les royaumes oubliés depuis une dizaine d'années. Depuis Dd5, j'autorise la totalité des suppléments officiels, y compris le Volo's guide to monsters.
Avoir un tel choix plaît certainement à mes joueurs car j'ai toujours des groupes bigarrés voire très bigarrés. De tête dans mes derniers groupes, on croisait pèle mêle un Goliath, une elfe noire, un demi orque, un genasi de l'air, un drakeide (j'ai gardé l'appellation dd4), un kenku, deux gnomes, un homme lézard et j'en oublie.

Je n'ai jamais eu de critique de joueurs sur cette ouverture. Dès lors qu'une race existe dans les Royaumes et qu'elle est indiquée comme jouable dans un supplément officiel, elle est jouable par mes joueurs.

La cohérence du monde se fait naturellement et même classiquement par les backgrounds des personnages (détaillant pourquoi tel personnage issu de contrées lointaines se trouve aussi loin de chez lui), les réactions plus ou moins hostiles ou surprises des pnjs....

Si besoin, les joueurs peuvent bien sûr se dissimuler/cacher aux yeux des gens de par des objets (magiques) / capacités ou talents magiques, ou simplement s'imposer par leur charisme ou bagou.

Ouvrir de telle sorte les groupes permet de créer de véritables situations de roleplay, parfois même bien coquaces ou rigolotes. Le tout est de ne pas en abuser.

Je n'ai pas en tout cas le sentiment de trahir les Royaumes oubliés (mais peut on trahir cet univers pour lequel chaque MJ est invité à en donner sa propre vision ?).
Et puis les romans de Dritzz ont depuis longtemps dépeint dans tous les sens ce type de situations.

Bref, je pense qu'il ne faut pas perdre de vue que tous les PJs, quelle que soit leur espèce, même les plus rares, sortent du lot et qu'il sont amenés à côtoyer des personnages, parcourir des lieux, affronter des vilains qui les rendent hors du commun. Leur espèce d'origine n'a alors finalement que peu d'importance au regard de leurs exploits.

Verrouillé