X-Card et sécurité émotionnelle

Inspis, théories, conseils ...
Avatar de l’utilisateur
Harfang
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1871
Inscription : lun. sept. 10, 2007 2:00 am
Localisation : Tours

Re: X-Card et sécurité émotionnelle

Message par Harfang » ven. juin 07, 2019 2:48 pm

agone35 a écrit :
ven. juin 07, 2019 12:53 pm
Moi, il y a une chose qui m'interpelle.

Je crois que c'est @Harfang qui a dit qu'il n'irait pas à une table où on propose une X-card.
Et j'aimerais savoir pourquoi ? Je demande ça sans jugement, sous-entendu ou préjugé. Je m'interroge juste sur tes raisons, parce que je n'arrive pas à les cerner.

X

 
Dernière modification par Harfang le ven. juin 07, 2019 2:56 pm, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
agone35
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2298
Inscription : jeu. févr. 11, 2010 2:58 pm
Localisation : Back to Breiz
Contact :

Re: X-Card et sécurité émotionnelle

Message par agone35 » ven. juin 07, 2019 2:48 pm

Seigneur Ombre a écrit :
ven. juin 07, 2019 2:47 pm
DocDandy a écrit :
ven. juin 07, 2019 2:41 pm
Le dépassement de soi et la performance comme valeurs positives ça me fait penser à ça   :D

Image

Le point godwin est atteint


Et particulièrement malvenu je trouve (mais bon y'a un smiley et c'est le Gorafi alors ça va...)

Avatar de l’utilisateur
sherinford
Dieu de sa console
Messages : 6768
Inscription : jeu. oct. 07, 2004 8:36 am
Localisation : Un petit chateau en Belgique

Re: X-Card et sécurité émotionnelle

Message par sherinford » ven. juin 07, 2019 2:50 pm

Loris a écrit :
ven. juin 07, 2019 11:47 am
Quant à ceux qui disent "nan mais moi j'ai jamais eu de problèmes !" En êtes vous bien sûr ? Vu que les gens ne parlent pas forcément ? Et ces gens qui ne sont jamais revenus à votre table ? Qui, un jour, ont cessé de jouer avec vous ? Même s'ils vous ont donné des raisons autres, pouvez-vous être certains, à en couper votre main, que vous n'avez jamais, JA-MAIS, mis personne mal à l'aise ? De toute votre carrière de rôliste ?

Pour être tout à fait honnête, je suis à peu près certain d'avoir, au court de ma vie, blessé et heurté cent fois plus de personnes en-dehors d'une table de jeu de rôle que lorsque je suis en train de jouer ou de maîtriser. J'ai plein d'exemples qui me viennent en tête, naturellement.

A une table de jeu de rôle ?

J'ai vraiment du mal à me remémorrer un truc de ce genre. Le seul exemple que je vois c'est la fois où j'ai quitté une table parce que je m'emmerdais ferme : j'imagine que j'ai blessé le MJ à cette occasion, et peut-être aussi les autres joueurs. Mais on est bien d'accord que ça n'avait rien à voir avec le jeu. On aurait été en plein milieu d'une partie de Scrabble que ça aurait été pareil.

Après, je ne considère pas le jdr comme un médium permettant de "se dépasser" ou "s'endurcir", mais comme un loisir honnête, qu'on pratique entre copains pour passer un bon moment, si possible en rigolant un peu.

Du coup, aussi bien le message de Shaagra que celui des ayatollahs de la X-Card qui prétendent que cela leur permet d'aller "encore plus loin" et "d'oser faire des trucs" qu'ils ne feraient pas si elle n'était pas sur la table me laissent tout de même un peu perplexe.

Mettre du viol dans mes jdr, je n'en vois pas l'intérêt (cf. mon post plus haut). Déjà de la torture, ça me gêne aux entournures... Quand un de mes joueurs se crée des relations comme PNJ, mon premier réflexe n'est PAS d'aller taper dessus ou de les enlever, mais au contraire de développer du roleplay autour de ces personnages, de les faire intervenir de temps à autre, de leur faire donner des missions aux PJs, etc.

Ce que je fais, par contre, aujourd'hui, c'est délimiter les paramètres de ma partie ou de ma campagne avant de commencer, pour que tout le monde soit bien conscient du "contrat social"... Genre : oui, à Légendes Celtiques, vous pouvez mourir. A Chroniques Oubliées, ça n'arrivera presque jamais (à zéro pv on est juste inconscient, et il faut aller jusqu'au tpk en territoire hostile pour ne pas être soigné dans l'heure). Et si vous jouez à Sombre, vos chances de voir le générique de fin sont proches de zéro.

Après, je crois aussi que les joueurs sont globalement cohérents: s'ils s'inscrivent à une partie de l'Appel de Cthulhu, de Within, de Kult, ou d'Unknown Armies, ils ne s'attendent pas à aller cueillir des paquerettes... A l'opposé, quand ils veulent jouer à Chroniques Oubliées, c'est un indice assez clair de leur volonté d'incarner des héros !

Avatar de l’utilisateur
Kardwill
Dieu des strates galactiques
Messages : 6463
Inscription : mar. déc. 11, 2007 3:19 pm

Re: X-Card et sécurité émotionnelle

Message par Kardwill » ven. juin 07, 2019 2:51 pm

DocDandy a écrit :
ven. juin 07, 2019 2:36 pm
@Karwill: ton argument sur le fait que la Xcard aurait été inutile ne me semble pas pertinent. Si tu amènes la Xcard à la table c'est que tu places consciemment que le bien être des joueurs (et le tien!) est au dessus de tout autre intérêt (le fun du jeu, l'intégrité du scénario, etc).


En fait, mon positionnement est plutôt que sa présence forcé à cette table n'aurait rien donné sur le MJ, vu qu'il ne se serait pas prêté au jeu. Jamais un connard de ce type n'aurait remis en question sa pratique de cette façon, ça aurait forcément été imposé par le staff de la convention, et il se serait fait un devoir de l'ignorer par rebellitude. Par contre, elle aurait eu un effet sur les joueurs, oui.

Et j'ai effectivement tendance à penser que son principal mérite, ce n'est pas sa fonction de "bouton d'arrêt d'urgence" mais le fait que sa mise en place force les gens à aborder le sujet et à dire explicitement "Au fait, si tu te sens mal, signale le et on fera une pause", et que sa présence physique est une rappel visuel de ladite discussion.
 
MJ actuellement sur : Dresden Files (Fate), Star Trek (Fate), Ravenloft (D&D)

Avatar de l’utilisateur
DocDandy
Cardinal
Messages : 506
Inscription : ven. nov. 09, 2018 10:46 am
Localisation : Nîmes
Contact :

Re: X-Card et sécurité émotionnelle

Message par DocDandy » ven. juin 07, 2019 2:56 pm

@Shaagra  est ce qu'elle est du genre à aller voir les autres handicapés pour leur dire de se bouger le cul et de prendre sur eux avec leur handicap? Je ne crois pas. 
Quand on dis "il faut que tout le monde passe à bon moment durant la partie" j'entends "il faut que chaque personne apprécie ce moment" pas "si la majorité de la table a aimé c'est parfait".

@Sherinford: je ne défends par spécifiquement la Xcard mais toute sorte de sécurité émotionnelle. Si tu as la tienne ça va aussi. J'avais eu un échange avec un roliste qui disait "la Xcard c'est un pansement" (il a raison) mais qui justement fait des entretiens avec ces joueurs avant chaque campagne/partie pour s'assurer qu'ils vont pouvoir aller où il veut les emmener sans risque.

@Kardwill  la présence de la Xcard à une table c'est une décision collective de la table avant la partie. C'est pas un truc que tu sors sans prévenir. Et sinon oui son principal intérêt tient plus du côté prévention que son rôle premier de bouton stop.

Avatar de l’utilisateur
Yusei
Dieu en cavale
Messages : 7229
Inscription : jeu. janv. 30, 2014 9:47 am
Localisation : Paris / Cachan
Contact :

Re: X-Card et sécurité émotionnelle

Message par Yusei » ven. juin 07, 2019 2:59 pm

sherinford a écrit :
ven. juin 07, 2019 2:50 pm
[l]es ayatollahs de la X-Card qui prétendent que cela leur permet d'aller "encore plus loin" et "d'oser faire des trucs" qu'ils ne feraient pas si elle n'était pas sur la table me laissent tout de même un peu perplexe.
Puisque je l'ai dit plus haut, je suppose que je fais partie des ayatollahs et je donne donc un exemple plus concret: ça m'a permis de parler de sexe dans une partie en convention (dans un jdr "comédie romantique" où c'était assez naturel). Je ne suis pas allé loin dans mes descriptions, parce que je suis moi-même assez pudique, mais en gros j'ai joué comme j'aurais joué avec mes potes, alors que je jouais avec des inconnus.

Pas de viol ou de torture, donc, mais un sujet rarement abordé et où on est rarement à l'aise.

Par contre, la seule fois où quelqu'un a effectivement utilisé la X-card à ma table, c'était sur une description d'araignées géantes.

DocDandy a écrit : la présence de la Xcard à une table c'est une décision collective de la table avant la partie.
Sauf dans les cas, mentionnés plus haut, de conventions où la carte-X est imposée. Dans ce cas, rien de garantit que le meneur en tiendrait compte. Mais peut-être qu'il aurait juste refusé de venir.

Avatar de l’utilisateur
Shaagra
Zelateur
Messages : 46
Inscription : lun. oct. 08, 2018 10:05 pm

Re: X-Card et sécurité émotionnelle

Message par Shaagra » ven. juin 07, 2019 3:01 pm

Tout cela me fait penser qu'on gagnerait beaucoup à interroger le concept de "sécurité émotionnelle" (et sa légitimité). L'expression est presque un oxymore en fait, une contradiction dans les termes. Interroger la pertinence du terme, les raisons et le care idéologique de son apparition, sa légitimité, et ce qu'on peut ou doit en faire (en jdr comme ailleurs).

Avatar de l’utilisateur
Shaagra
Zelateur
Messages : 46
Inscription : lun. oct. 08, 2018 10:05 pm

Re: X-Card et sécurité émotionnelle

Message par Shaagra » ven. juin 07, 2019 3:05 pm

DocDandy a écrit :
ven. juin 07, 2019 2:56 pm
@Shaagra  est ce qu'elle est du genre à aller voir les autres handicapés pour leur dire de se bouger le cul et de prendre sur eux avec leur handicap? Je ne crois pas. 
Ce n'est pas la même chose. La fragilité psychique, la phobie, d'une part, et e fait d'être en fauteuil d'autre part, n'est pas la même chose. Le physique et le psychique ce n'est pas la même chose dans le traitement qu'on en fera socialement. Ensuite, il y a beaucoup d'handicappés qui, s'ils exigeront à raison des rampes de déplacement, ne veulent pas qu'on prenne en compte leur condition dans les rapports quotidiens, certains prennent même cela comme une injure, je l'ai parfois appris à mes dépends. 
 
Dernière modification par Shaagra le ven. juin 07, 2019 3:08 pm, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
DocDandy
Cardinal
Messages : 506
Inscription : ven. nov. 09, 2018 10:46 am
Localisation : Nîmes
Contact :

Re: X-Card et sécurité émotionnelle

Message par DocDandy » ven. juin 07, 2019 3:05 pm

@Yusei  j'ai pas vu de conventions qui l'imposent, juste des recommandations.

Avatar de l’utilisateur
Yusei
Dieu en cavale
Messages : 7229
Inscription : jeu. janv. 30, 2014 9:47 am
Localisation : Paris / Cachan
Contact :

Re: X-Card et sécurité émotionnelle

Message par Yusei » ven. juin 07, 2019 3:07 pm

Shaagra a écrit :
ven. juin 07, 2019 3:01 pm
Tout cela me fait penser qu'on gagnerait beaucoup à interroger le concept de "sécurité émotionnelle" (et sa légitimité)
Et la légimité de la refuser aux autres joueurs.

Je dis ça sans accuser quelqu'un en particulier, c'est juste que je vois beaucoup de déclarations de ce que le jdr représente pour chacun, mais peu de réflexion sur ce que ça doit signifier collectivement. Par exemple, la différence entre dire "si je me sens mal, je prends sur moi" ou "si je me sens mal, je le dis" ou "si je me sens mal, je m'en vais cinq minutes", et dire "je pense qu'à ma table si un joueur se sent mal, il peut [...]".

AMHA la différence est importante, parce qu'on ne parle pas du choix personnel d'utiliser la carte-X ou non, on parle de ce qu'on pense que les autres devraient pouvoir faire quand on joue avec eux.

Avatar de l’utilisateur
Kardwill
Dieu des strates galactiques
Messages : 6463
Inscription : mar. déc. 11, 2007 3:19 pm

Re: X-Card et sécurité émotionnelle

Message par Kardwill » ven. juin 07, 2019 3:09 pm

Yusei a écrit :
ven. juin 07, 2019 2:59 pm
sherinford a écrit :
ven. juin 07, 2019 2:50 pm
[l]es ayatollahs de la X-Card qui prétendent que cela leur permet d'aller "encore plus loin" et "d'oser faire des trucs" qu'ils ne feraient pas si elle n'était pas sur la table me laissent tout de même un peu perplexe.
Puisque je l'ai dit plus haut, je suppose que je fais partie des ayatollahs et je donne donc un exemple plus concret: ça m'a permis de parler de sexe dans une partie en convention (dans un jdr "comédie romantique" où c'était assez naturel). Je ne suis pas allé loin dans mes descriptions, parce que je suis moi-même assez pudique, mais en gros j'ai joué comme j'aurais joué avec mes potes, alors que je jouais avec des inconnus.

Pas de viol ou de torture, donc, mais un sujet rarement abordé et où on est rarement à l'aise.


Et si j'ai personnellement dis que je mettrai probablement en place une sécurité si je devais me lancer dans du Monsterheart, c'est pour la même raison : Avec ce jeu, ça va forcément parler cul ou manipulation émotionnelle à un moment ou un autre. Pas forcément les sujets sur lequel mon groupe est à son aise, surtout les pudibonds comme moi. Du coup, avoir un signal pour demander une pause ou une ellipse permettrait peut être de jouer de façon sereine et d'oser plus de trucs.
 
MJ actuellement sur : Dresden Files (Fate), Star Trek (Fate), Ravenloft (D&D)

Avatar de l’utilisateur
Shaagra
Zelateur
Messages : 46
Inscription : lun. oct. 08, 2018 10:05 pm

Re: X-Card et sécurité émotionnelle

Message par Shaagra » ven. juin 07, 2019 3:12 pm

Yusei a écrit :
ven. juin 07, 2019 3:07 pm
Shaagra a écrit :
ven. juin 07, 2019 3:01 pm
Tout cela me fait penser qu'on gagnerait beaucoup à interroger le concept de "sécurité émotionnelle" (et sa légitimité)
Et la légimité de la refuser aux autres joueurs.

Je dis ça sans accuser quelqu'un en particulier, c'est juste que je vois beaucoup de déclarations de ce que le jdr représente pour chacun, mais peu de réflexion sur ce que ça doit signifier collectivement. Par exemple, la différence entre dire "si je me sens mal, je prends sur moi" ou "si je me sens mal, je le dis" ou "si je me sens mal, je m'en vais cinq minutes", et dire "je pense qu'à ma table si un joueur se sent mal, il peut [...]".

AMHA la différence est importante, parce qu'on ne parle pas du choix personnel d'utiliser la carte-X ou non, on parle de ce qu'on pense que les autres devraient pouvoir faire quand on joue avec eux.


En effet. Cependant, je pense que personne ne refuser la fragilité aux autres ; c'est la possibilité de la "sécurisation de son vécu émotionnel" qui est à questionner, à mon sens. Et quand je dis cela, je ne dis pas qu'il faudrait totalement refuser toute tentative pour protéger autrui, qu'on ne me fasse pas dire ce que je n'ai pas dit. C'est l'expression même de "sécurité émotionnelle" que je trouve étonnante et suspecte, un peu comme si on parlait de "politique psychologique" ou de "législation passionnelle". Je trouve cela intriguant. 
 

Avatar de l’utilisateur
Vorghyrn
Dieu des gargarismes
Messages : 5441
Inscription : jeu. févr. 03, 2011 12:00 pm
Localisation : Le Cap (Afrique du Sud)
Contact :

Re: X-Card et sécurité émotionnelle

Message par Vorghyrn » ven. juin 07, 2019 3:13 pm

Shaagra a écrit :
ven. juin 07, 2019 2:44 pm
DocDandy a écrit :
ven. juin 07, 2019 2:36 pm
Ah là par contre oui, je dis à autrui (et je me dis !) "non tu n'es pas plus important que le reste du groupe", toujours ! Je valorise le collectif sur l'individuel. 
Oui bon là on a plus rien à se dire, clairement j'ai pas envie de jouer avec des gens qui place prônent la dictature du collectif au dessu du bien être individuel. 


Plus rien à se dire, je ne sais pas, c'est un peu radical quand même. Et la position est plus subtile que cela quand même : dire que le collectif passe avant l'individu, ce n'est pas nécessairement prôner une dictature communiste, l'individu conserve ses droits fondamentaux de rétractation, d'engagement et de propriété. Peut-être qu'on va un peu loin ici, mais curieusement, cette petite pratique de carte X cristallise par sa charge symbolique des enjeux sociopolitiques qui dépasse le strict jdr, d'où les flamewars sur les réseaux, à mon avis, et le fait que le débat est légitime.


Le débat est toujours légitime et à la fin, chacun décide pour lui ;)

Je trouve aussi que cette discussion va un peu vers les extrême. J’ai l’impression que beaucoup de pro-carte-X ont adapté le concept de base (comme moi) et que meme certains détracteurs ont un état d’esprit carte-X-like.
Pour 1% de cas où ça va impact et la partie, je ne suis pa sûr que ça mérite un flameware. Pour moi, ce 1% est plutôt un argument en faveur de son introduction (ça ne coûte rien et si ça peut aider...) maintenant si ça donne des boutons à certains, libre à eux de ne pas le mettre en place.
A titre personnel, je n’ai pas de soucis à jouer à une table sans carte-X (je ne jurerais pas que j’y pense à chaque fois) mais si les choses commencent à me déplaire, il y a de grande chances que j’accepte moins de chose en l’absence De carte-X qu’avec
Dernière modification par Vorghyrn le ven. juin 07, 2019 3:52 pm, modifié 1 fois.
Mes CR solos en cours :

Avatar de l’utilisateur
Kardwill
Dieu des strates galactiques
Messages : 6463
Inscription : mar. déc. 11, 2007 3:19 pm

Re: X-Card et sécurité émotionnelle

Message par Kardwill » ven. juin 07, 2019 3:19 pm

DocDandy a écrit :
ven. juin 07, 2019 2:56 pm

@Kardwill  la présence de la Xcard à une table c'est une décision collective de la table avant la partie. C'est pas un truc que tu sors sans prévenir. Et sinon oui son principal intérêt tient plus du côté prévention que son rôle premier de bouton stop.
Je suis d'accord. C'est juste en réponse aux gens qui se demandent si imposer la carte à toutes les tables de cette convention aurait évité le dérapage : Personnellement, j'en doute parce qu'un MJ capable d'un truc pareil n'en aurait pas tenu compte. Comme tu dis, c'est un outil qui doit être accepté par tous pour fonctionner.
MJ actuellement sur : Dresden Files (Fate), Star Trek (Fate), Ravenloft (D&D)

Avatar de l’utilisateur
Yusei
Dieu en cavale
Messages : 7229
Inscription : jeu. janv. 30, 2014 9:47 am
Localisation : Paris / Cachan
Contact :

Re: X-Card et sécurité émotionnelle

Message par Yusei » ven. juin 07, 2019 3:20 pm

Shaagra a écrit :
ven. juin 07, 2019 3:12 pm
C'est l'expression même de "sécurité émotionnelle" que je trouve étonnante et suspecte, un peu comme si on parlait de "politique psychologique" ou de "législation passionnelle". Je trouve cela intriguant. 
C'est peut-être plus compréhensible si on fait une analogie avec le BDSM ? Est-ce que tu trouves bizarre l'utilisation d'un safeword dans les rapports de domination/soumission ?

Parce que finalement, le jdr va moins loin dans le roleplay (ou ne se touche pas, on n'est pas tout nu) mais les choses "jouées" peuvent être assez proches (sexe, violence, contrainte)

Verrouillé