D&D12 : Blood war VS Edition war

Inspis, théories, conseils ...
Avatar de l’utilisateur
Celi
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1788
Inscription : mer. avr. 27, 2005 8:14 pm

Re: D&D12 : Blood war VS Edition war

Message par Celi »

Emeric a écrit :
mer. mai 20, 2020 9:24 pm
Les jeux à niveau, ça ne pardonnent pas quand on s'attaque à trop costaud. Dans les cas d'intrusion chanceuse/ trop facile il faut toujours penser à la retraite / la fuite.
(Dans ce cas le MJ devrait tout de même "prévenir" ses joueurs avec une certaine ambiances ou quelques éléments de décors... Mais après la mort d'es personnages est une des données du jeu, même la mort totalement inattendue.)

Ah, c'est la base 
Spoiler:
 

    Image

Avatar de l’utilisateur
Vorghyrn
Dieu des gargarismes
Messages : 6042
Inscription : jeu. févr. 03, 2011 12:00 pm
Localisation : Le Cap (Afrique du Sud)
Contact :

Re: D&D12 : Blood war VS Edition war

Message par Vorghyrn »

Zeben a écrit :
jeu. mai 21, 2020 8:48 pm
Selpoivre a écrit :
mar. mai 19, 2020 11:38 am
Vorghyrn a écrit :
mar. mai 19, 2020 11:37 am
C'est un peu un marronnier mais il n'est jamais mauvais de rappeler que les PNJ ne sont pas obliger de tuer les PJs.

Pour ma part, j'intègre systématiquement une règle maison d'un des auteurs de 13th age (je ne sais jamais lequel) : la règles des "no-name". Un PJ ne peut pas être tué par un PNJ qui n'a pas de nom.  Si il est mis à 0 par un tel PNJ et qu'il rate ses JS de mort, il est simplement stabilisé mais ne peut pas être réveillé par des soins. Il se réveille à la scène suivante avec 1pv (ou plus si on l'a soigné entre temps).
En cas de TPK, les no-name ne tuent donc pas les PJs. Ils les neutralisennt et les mène à leur chef qui a forcément un nom, lui. Peut être que ce chef tentera de les tuer (et pour le coup, pour de bon) mais ça ne sera pas sans que les PJs aient une chance de fuir ou de défendre chèrement leur vie. :escrime

C'est vraiment génial cette règle ! Merci ! :D

Je déteste quand le MJ sauve mon personnage. Mais alors tu peux pas imaginer à quel point ça peut me sortir du jeu.
sauf que là, le MJ ne sauve pas ton perso, c'est une règle connue des joueurs dès le début qui sert un peu de signal. Ils sont prévenus qu'un ennemi qui a un nom est un tueur (généralement costaud) et que donc là c'est du sérieux. Quand j'annonce un ennemi nommé, l'enjeu monte d'un cran et je ne ferai pas de quartier parce que c'est le contrat. Un ennemi nommé est un vrai danger. là où une rencontre sans ennemi nommé leur laisse une marge de sécurité, (même si elle peut être très dure et mener à un "TPK", qui donc placera les PJs dans une situation mortelle.
 
Mes CR solos en cours :

Avatar de l’utilisateur
Zeben
Dieu des hypoglycémistes
Messages : 8990
Inscription : jeu. sept. 06, 2007 5:10 pm
Localisation : Villeurbanne

Re: D&D12 : Blood war VS Edition war

Message par Zeben »

C’est une affaire de goût. J’ai constaté que plus il y a de filets de sécurité et plus les joueurs foncent dans le tas, et à contrario, plus la mort est vite arrivée et plus les joueurs sont prudents ou privilégient d’autres approches que le combat. Après clairement je préfère les jeux à l’ambiance dure.

Edit : perdre son perso dans un combat contre un sbire est décevant quand tu joues pulp. Quand tu aimes jouer dans un univers âpre et injuste ça casse le délire de savoir que tu as un totem d’immunité, que ce soit via les règles ou le MJ.
Je vide mes étagères et j'en ai plein ! https://www.casusno.fr/viewtopic.php?f=25&p=1873566#p1870249

Avatar de l’utilisateur
Mugen
Dieu des bottes de cuir
Messages : 9803
Inscription : mer. mai 17, 2006 11:34 am

Re: D&D12 : Blood war VS Edition war

Message par Mugen »

Il y a aussi la solution de MouseGuard, qui module les conséquences possibles d'un conflit en fonction de l'objectif affiché des joueurs.
Ok, vous venez pour blesser et tuer, mais attendez-vous à des conséquences...
Sois satisfait des fruit, des fleurs et même des feuilles,
Si c'est dans ton jardin à toi que tu les cueilles.
Ne pas monter bien haut peut-être, mais tout seul.

Avatar de l’utilisateur
Vorghyrn
Dieu des gargarismes
Messages : 6042
Inscription : jeu. févr. 03, 2011 12:00 pm
Localisation : Le Cap (Afrique du Sud)
Contact :

Re: D&D12 : Blood war VS Edition war

Message par Vorghyrn »

Zeben a écrit :
ven. mai 22, 2020 10:51 am
C’est une affaire de goût. J’ai constaté que plus il y a de filets de sécurité et plus les joueurs foncent dans le tas, et à contrario, plus la mort est vite arrivée et plus les joueurs sont prudents ou privilégient d’autres approches que le combat. Après clairement je préfère les jeux à l’ambiance dure.

Edit : perdre son perso dans un combat contre un sbire est décevant quand tu joues pulp. Quand tu aimes jouer dans un univers âpre et injuste ça casse le délire de savoir que tu as un totem d’immunité, que ce soit via les règles ou le MJ.
oui mais là on parle de jeux genre D&D5, 13th age etc... qui sont assez héroiques par définition. On est d'accord que ce n'est pas la même chose sur Warhammer et autres ;)

après, en effet, c'est une question de goût. En tant que MJ, ça ne m'arrange pas qu'un perso meurt, surtout sur une rencontre aléatoire et mes joueurs ne semblent pas comme toi. Par contre, ils savent que sur une défaite (mort ou pas), il y aura un impact dans la narration donc ils ne foncent pas nécessairement dans le tas.
 
Mes CR solos en cours :

Avatar de l’utilisateur
Nichal
Dieu des supporters de Damien Traille
Messages : 4821
Inscription : sam. mars 01, 2008 1:45 pm
Localisation : Toujours un peu à l' Ouest

Re: D&D12 : Blood war VS Edition war

Message par Nichal »

Moi j'ai tendance à faire tous mes jets devant eux ; donc ils doivent pleinement assumer la conséquence de leurs actes. Je n'ai aucun état d'âme à faire du TPK s'ils ont agit comme des couillons. 
Au MJ, de faire sentir le danger de la situation, mais même dans ce cas précis, certains joueurs n'aiment pas le mot "retraite" ou "fuite" ... tant pis pour eux.
 
"Sinon oui, je trouve que ce tenbatsu a un côté tatari qui fait envie" _ Kamiseito, cryptique.

"Alors ce serait l'exécution la plus chère de l'histoire du monde : 59 missiles, le mec avait une sacrée CA" _Dokkalfar, taquin.

Avatar de l’utilisateur
Vorghyrn
Dieu des gargarismes
Messages : 6042
Inscription : jeu. févr. 03, 2011 12:00 pm
Localisation : Le Cap (Afrique du Sud)
Contact :

Re: D&D12 : Blood war VS Edition war

Message par Vorghyrn »

Nichal a écrit :
ven. mai 22, 2020 12:04 pm
ils doivent pleinement assumer la conséquence de leurs actes. [...] s'ils ont agit comme des couillons. 
Petit HS qui doit être un bon gros marronnier mais c'est quoi des PJs qui agissent comme des couillons ? ou plus exactement, est-ce que le MJ a vraiment l'autorité pour affirmer que les PJs ont "mal" agit et que c'est donc "normal" qu'ils "perdent" ?

On parle quand même d'une activité où, dans le cas de D&D, 3+ cerveaux sont réunis (physiquement ou non ;) ) pour se raconter une histoire d'aventurières et aventuriers qui vivent dans des monde imaginaire où les dragons existent et ou des gens qui peuvent lancer des boules de feu, pillent des donjons vieux de plusieurs millénaires... Si on ajoute à ça que c'est une des personnes autour de la table qui a la vision du monde "vraie" dans sa tête et qu'elle essaie de la transmettre aux autres via le langage (voire des supports), mais en leur cachant quand même des éléments, on comprend assez bien comment il peut y avoir une différence de point de vue tellement grande entre le MJ et les joueurs que ces derniers puissent faire, en toute bonne foi, quelque chose qui leur parait être une excellente décision alors que le premier ne trouvera pas du tout logique.

Dans ce cas, je n'irais pas jusqu'à dire que les joueurs ont "mal joués". Ils ont mal cerné leur MJ, ok. Ils acceptent l'autorité de celui-ci et le fait qu'il ait toujours raison même quand il a tort (pour eux) ok. Ils sont "cons", non. On ne peut pas faire un truc "con" quand on est dans l'imaginaire de quelqu'un d'autre. Juste un truc qui ne s'accorde pas avec la subjectivité de cette autre personne.
 
Mes CR solos en cours :

Avatar de l’utilisateur
Emeric
Pratiquant
Messages : 298
Inscription : dim. févr. 11, 2018 11:56 am
Localisation : Nantes
Contact :

Re: D&D12 : Blood war VS Edition war

Message par Emeric »

J'ai des joueuses et des joueurs qui se comportent parfois bêtement* en faisant des conneries (comme bruler un truc essentiel parce qu'ils en ont peurs, s'attaquer à des créatures visiblement beaucoup trop costauds, ne pas comprendre les implications d'une action etc...). Cela m'arrive aussi en temps que MJ. Ça fait parti du jeu les bêtises (et elles peuvent donner lieu à des scènes mémorables elles aussi). J'ai tué un des mes PNJ favoris comme cela en faisant "le couillon".

 
Dernière modification par Emeric le ven. mai 22, 2020 1:38 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Nichal
Dieu des supporters de Damien Traille
Messages : 4821
Inscription : sam. mars 01, 2008 1:45 pm
Localisation : Toujours un peu à l' Ouest

Re: D&D12 : Blood war VS Edition war

Message par Nichal »

Je parle de cas où par exemple ton opposition est vraiment plus nombreuse que tes PJs et qu'objectivement tu n'irais jamais te jeter dans la gueule du loup mais où tes PJs foncent dans le tas parce que "le MJ va tricher et il ne vas rien nous arriver d'affreux maintenant".

Effectivement, je te rejoins sur l'énorme différence de perception que peut avoir le MJ et les PJs, et que la "logique" d'une situation peut être débattue.

Mais je parlais pas forcément du cas d'espèce à l'origine du thread, mais plutôt des dernières interventions.
Et puis ça dépend du jeu, du thème aussi ... mais j'ai déjà remarqué que ton groupe de joueur à tendance à jouer de façon beaucoup musclée et irréfléchie quand le jeu s'appelle D&D alors qu'ils sont plus prudent à d'autres jeux.

Mais tu as raison, on part en HS. 
 
"Sinon oui, je trouve que ce tenbatsu a un côté tatari qui fait envie" _ Kamiseito, cryptique.

"Alors ce serait l'exécution la plus chère de l'histoire du monde : 59 missiles, le mec avait une sacrée CA" _Dokkalfar, taquin.

billderesmes
Profane
Messages : 8
Inscription : mer. mai 10, 2017 11:14 am

Re: D&D12 : Blood war VS Edition war

Message par billderesmes »

[/quote]
Ah tiens ... Justement, mes PJ sont enfin passé niveau 6, et je sens une grosse différence au niveau du gameplay. Jusqu'ici, un gros combat par jour suffisait à leur faire peur. Maintenant que le mago et le barde ont appris boule de feu et que les combattants du groupes sont plus costaud, même une rencontre bien balaise en théorie (CR 13 quand même !) devient super facile si c'est la seule de la journée.

J'ai constaté cela lors de la dernière partie, et ça me désole. J'aimais beaucoup l'équilibre des niveaux 1-5. Beaucoup de diplomatie et d'exploration, et des combats rares, brefs et intenses. Là, le système de jeu me pousse à changer mon écriture, en me forçant à caler plusieurs rencontres par jour. Je suis mécontent.
[/quote]

Après, j'ai toujours pensé que les sorts d'évocation gagneraient à disparaitre des listes, pour redescendre un peu d'une magie high fantasy qui poutre à quelquechose de plus... subtile? Bon, il y aurait beaucoup de sorts à éliminer en fait.

A propos de boules de feu, je me faisais une fiche recap des actions en combat et un total blocage neuronal m'a pris en résumant l'esquive: "jusqu'à son prochain tour, les adversaires que le personnage peut voir ont un désavantage à leurs attaques (OK, tout va bien) et le personnage a l'avantage à ses sauvegardes de DEX (blocage, filet de bave). Vous perdez ce bénéfice si vous êtes incapable d'agir.

Ma question, probablement idiote, une sauvegarde de DEX contre une boule de feu, est-ce une réaction ou pas? Auquel cas, on a droit à une seule réaction mais autant de sauvegarde de DEX que nécessaire?

Avatar de l’utilisateur
Olivier Fanton
Dieu des lapins qui bouquinent
Messages : 2730
Inscription : jeu. août 07, 2003 10:01 pm
Localisation : Rouen (ou pas loin)
Contact :

Re: D&D12 : Blood war VS Edition war

Message par Olivier Fanton »

billderesmes a écrit :
sam. mai 23, 2020 7:20 pm
Ma question, probablement idiote, une sauvegarde de DEX contre une boule de feu, est-ce une réaction ou pas? Auquel cas, on a droit à une seule réaction mais autant de sauvegarde de DEX que nécessaire?
Faire un jet de sauvegarde n'est pas une action, de quelque type que ce soit. On peut en faire autant qu'on veut. De la même façon, la classe d'armure ne change pas selon le nombre d'attaque que l'on subit.
Un lapin qui bouquine n'a pas besoin de lunettes.
Les Bouquins du Lapin - Affiches de film RPG - Gabuzomeu

billderesmes
Profane
Messages : 8
Inscription : mer. mai 10, 2017 11:14 am

Re: D&D12 : Blood war VS Edition war

Message par billderesmes »

Merci Mr Fanton,
C'est bien comme ca que j'avais compris les règles. Mais d'un coup, j'ai eu du mal à imaginer un héros essayant d'éviter le souffle d'un dragon / d'une boule de feu sans se jetter à terre / se tortiller comme un malade, etc. Le coté, je fais un pas de coté, petite tape sur l'épaule pour oter la suie et on repart comme ci de rien n'était. C'est très Roger Moore dans James Bond en fait.
Sory sorry pour le hors contexte, j'ai cette scène en tête et ca m'éclate un peu. Humour de quarantaine!

Avatar de l’utilisateur
griffesapin
Pratiquant
Messages : 280
Inscription : lun. juil. 03, 2017 11:21 am
Localisation : MONTIGNY-LES-METZ

Re: D&D12 : Blood war VS Edition war

Message par griffesapin »

petites remarques:
1/la boule de feu:"Toutes les créatures situées dans une sphère de 6 mètres de rayon ": 6m c'est pas rien: amuses toi a mesurer pour voir , tu sera surpris.
tu peux faire que peu de rencontres si c'est ton style, arranges toi juste pour que les adversaires soient proches; si l'unique combat du jour de ton scénar a lieu dans une pièce ou lors d'une embuscade , il n'y a pas d'utilisation de la boule de feu.
et puis rien n'oblige les ennemis a être groupés, s'ils sont dispersés, utiliser un sort de niv 3 pour un seul adv sera moins rentable.
2/tout est encore en dd5, une question d'initiative et avec 1d20 d'aléatoire... les adv peuvent agir avant et foncer au contact, tirer sur le mage (shoot le wizard first!!!) et là...
3/il y a plein de bestioles résistantes au feu voir immunisées.

le but n'est pas de frustrer tes joueurs mais de varier les difficultés et t'éviter à toi aussi de ne pas t'amuser
la différence entre un adulte et un enfant, c'est la taille et le budget du jouet

Avatar de l’utilisateur
Olivier Fanton
Dieu des lapins qui bouquinent
Messages : 2730
Inscription : jeu. août 07, 2003 10:01 pm
Localisation : Rouen (ou pas loin)
Contact :

Re: D&D12 : Blood war VS Edition war

Message par Olivier Fanton »

Q : « Boule de feu m'oblige à modifier ma façon de jouer. »
R : « Non, mais c'est ps grave, tu n'as qu'à modifier ta façon de jouer pour t'adapter à boule de feu. »

Hum...
Un lapin qui bouquine n'a pas besoin de lunettes.
Les Bouquins du Lapin - Affiches de film RPG - Gabuzomeu

Avatar de l’utilisateur
Vorghyrn
Dieu des gargarismes
Messages : 6042
Inscription : jeu. févr. 03, 2011 12:00 pm
Localisation : Le Cap (Afrique du Sud)
Contact :

Re: D&D12 : Blood war VS Edition war

Message par Vorghyrn »

billderesmes a écrit :
sam. mai 23, 2020 8:25 pm
Merci Mr Fanton,
C'est bien comme ca que j'avais compris les règles. Mais d'un coup, j'ai eu du mal à imaginer un héros essayant d'éviter le souffle d'un dragon / d'une boule de feu sans se jetter à terre / se tortiller comme un malade, etc. Le coté, je fais un pas de coté, petite tape sur l'épaule pour oter la suie et on repart comme ci de rien n'était. C'est très Roger Moore dans James Bond en fait.
Sory sorry pour le hors contexte, j'ai cette scène en tête et ca m'éclate un peu. Humour de quarantaine!
ben, pas "comme si de rien était" parce que tu prend quand même demi-dégats (sauf certains tricheurs comme le voleurs, le moines et peut être un feat). Ca doit pouvoir se traduire en RP assez facilement
Mes CR solos en cours :

Répondre