Solo : une histoire de joueurs solitaires

Inspis, théories, conseils ...
Hjalmar
Profane
Messages : 5
Inscription : ven. mai 08, 2020 6:53 am

Re: Solo : une histoire de joueurs solitaires

Message par Hjalmar »

Ave Korvactus !

Je viens de lire une partie de ton récit avec mon café. Merci du partage. Ce fut fort ! Pas le café.

Petite question pratique : pour vos CR à quel rythme et sur quels supports vous enregistrez vos digressions rôlistes ?

Avatar de l’utilisateur
Vorghyrn
Dieu des gargarismes
Messages : 6028
Inscription : jeu. févr. 03, 2011 12:00 pm
Localisation : Le Cap (Afrique du Sud)
Contact :

Re: Solo : une histoire de joueurs solitaires

Message par Vorghyrn »

Hjalmar a écrit :
ven. mai 08, 2020 3:14 pm
petite question pratique : pour vos CR à quel rythme et sur quels supports vous enregistrez vos digressions rôlistes ?
pour ma part j'écris au fur et à mesure que je joue et je fais ça sur evernote. c'est intégré à mes fiches de campagnes
Mes CR solos en cours :

Korvactus
Profane
Messages : 24
Inscription : mar. janv. 08, 2019 8:56 pm

Re: Solo : une histoire de joueurs solitaires

Message par Korvactus »

Merci pour ces inspirations Vorghyrn, c'est parfait !

Korvactus
Profane
Messages : 24
Inscription : mar. janv. 08, 2019 8:56 pm

Re: Solo : une histoire de joueurs solitaires

Message par Korvactus »

Hjalmar a écrit :
ven. mai 08, 2020 3:14 pm
Ave Korvactus !

Je viens de lire une partie de ton récit avec mon café. Merci du partage. Ce fut fort ! Pas le café.

Petite question pratique : pour vos CR à quel rythme et sur quels supports vous enregistrez vos digressions rôlistes ?

Merci pour ton retour ! Niveau CR je les fais quand j'ai le temps. Globalement j'écris en même temps que je joue et quand j'ai bien avancé je prends le temps de corriger les plus grosses fautes et de mettre sommairement en page sur le site et puis c'est tout. Je ne passe que par l'écrit donc c'est assez simple à mettre en place, mais après il faut juste avoir du temps à consacrer à une session de 2h à 4h de JDR. Un peu comme une partie de JDR normale en fait.

Avatar de l’utilisateur
DocDandy
Transcendé
Messages : 759
Inscription : ven. nov. 09, 2018 10:46 am
Localisation : Nîmes
Contact :

Re: Solo : une histoire de joueurs solitaires

Message par DocDandy »

Hjalmar a écrit :
ven. mai 08, 2020 3:14 pm
Petite question pratique : pour vos CR à quel rythme et sur quels supports vous enregistrez vos digressions rôlistes ?

Pour ma part c'est un carnet où je rédige mes CR comme un roman (en étant plus concis et en ajoutant les termes techniques). Ce qui donne à mes parties un côté "écriture assistée".

Hjalmar
Profane
Messages : 5
Inscription : ven. mai 08, 2020 6:53 am

Re: Solo : une histoire de joueurs solitaires

Message par Hjalmar »

Hello Dandy,

C'est un peu mon cas aussi, support papier, écriture romancée de ce que je viens de jouer, j'utilise énormément le système Mythic, que je trouve fantastique, et j'écris au fur et à mesure ce qu'il se passe.

Mais j'ai un soucis docteur. En effet quand je commence à écrire ce que je viens de jouer, machinalement je visualise déjà ce qui va suivre. Inconsciemment, ou pas, j'ai tendance à jouer ce que j'ai imaginé en amont plutôt que  jouer quelque chose que l'aléatoire/système/oracle me dicterait.

Parfois j'ai l'impression que c'est ok, Notamment en début de scène pour avoir une idée précise du point de départ et en fin de scène pour imaginer la conclusion, le début de la scène suivante et ainsi de suite.
Par contre, à l'intérieur de la scène ça devient problématique. J'ai tendance à écrire plus que ce que je ne joue. Ce n'est pas vraiment malheur en soi, j'adore écrire, mais j'ai l'impression de temps en temps de passer à côté d'une surprise ou deux.

C'est pour cela que je souhaitais savoir comment vous procédez pour  garder une trace, écrire un CR et jouer en même temps. J'ai essayé de noter après coup mais  j'oublie le 3/4 des détails si je ne les notes pas immédiatement. Je sais qu'il existe des écritures genre sténo avec de beaux hiéroglyphes, est-ce que certain ont expérimenté ce genre de chose, une prise de note sommaire avec symbole ou autre et une retranscription à posteriori ?
Désolé de vous embêtez avec ça mais je tâtonne encore de ce côté là.

Avatar de l’utilisateur
Vorghyrn
Dieu des gargarismes
Messages : 6028
Inscription : jeu. févr. 03, 2011 12:00 pm
Localisation : Le Cap (Afrique du Sud)
Contact :

Re: Solo : une histoire de joueurs solitaires

Message par Vorghyrn »

Hjalmar a écrit :
ven. mai 08, 2020 8:11 pm
parfois j'ai l'impression que c'est ok, Notamment en début de scène pour avoir une idée précise du point de départ et en fin de scène pour imaginer la conclusion, le début de la scène suivante et ainsi de suite.
Par contre, à l'intérieur de la scène ça devient problématique. J'ai tendance à écrire plus que ce que je ne joue. Ce n'est pas vraiment malheur en soi, j'adore écrire, mais j'ai l'impression de temps en temps de passer à côté d'une surprise ou deux.

C'est pour cela que je souhaitais savoir comment vous procédez pour  garder une trace, écrire un CR et jouer en même temps. J'ai essayé de noter après coup mais  j'oublie le 3/4 des détails si je ne les notes pas immédiatement. Je sais qu'il existe des écritures genre sténo avec de beaux hiéroglyphes, est-ce que certain ont expérimenté ce genre de chose, une prise de note sommaire avec symbole ou autre et une retranscription à posteriori ?
Désolé de vous embêtez avec ça mais je tâtonne encore de ce côté là.
Perso, je joue à peu près en même temps que j'écris. Mais parfois, quand je sens comme toi que je me laisse trop diriger par mes envie d'auteur et moins par le JDR, je me contrains à jouer la scène puis à l'écrire. Ca devrait te permettre de jouer plus que raconter sans trop oublier dans le CR
 
Mes CR solos en cours :

Avatar de l’utilisateur
Yragaël
Pape
Messages : 686
Inscription : jeu. févr. 01, 2007 5:59 pm
Localisation : Nouméa

Re: Solo : une histoire de joueurs solitaires

Message par Yragaël »

J'ai essayé de jouer sans rien écrire. Tout se passait dans ma tête. Ce n'était pas satisfaisant pour moi. Je partais dans tout les sens et j'avais du mal à me concentrer sur un chemin au niveau de la natation. C'était un peu comme regarder toutes les options données dans un livre dont vous êtes le héro, mais avec beaucoup plus d'options. 
J'ai essayé d'écrire en jouant. Étant piètre écrivain, je passais trop de temps à chercher mes mots et des tournures de phrases. Du coup, après une heure de jeu, il ne s'était pas passé grand chose. Et j'aime pas trop écrire. Je suis trop fainéant. 
Le meilleur compromis, pour moi, a été de m'enregistrer et de faire comme si j'allais poster la vidéo sur YouTube. Ça m'a forcé à être plus réactif, à m'engager sur une piste narrative sans moyen de revenir en arrière et à donner du rythme à ma partie. Après, j'ai pas vraiment le temps de jouer comme ça. Il faut mobiliser l'ordinateur et trouver un moment de calme où je ne suis pas dérangé par la famille. 

Avatar de l’utilisateur
Vorghyrn
Dieu des gargarismes
Messages : 6028
Inscription : jeu. févr. 03, 2011 12:00 pm
Localisation : Le Cap (Afrique du Sud)
Contact :

Re: Solo : une histoire de joueurs solitaires

Message par Vorghyrn »

Yragaël a écrit :
sam. mai 09, 2020 2:31 am
J'ai essayé de jouer sans rien écrire. Tout se passait dans ma tête. Ce n'était pas satisfaisant pour moi. Je partais dans tout les sens et j'avais du mal à me concentrer sur un chemin au niveau de la natation. C'était un peu comme regarder toutes les options données dans un livre dont vous êtes le héro, mais avec beaucoup plus d'options. 
J'ai essayé d'écrire en jouant. Étant piètre écrivain, je passais trop de temps à chercher mes mots et des tournures de phrases. Du coup, après une heure de jeu, il ne s'était pas passé grand chose. Et j'aime pas trop écrire. Je suis trop fainéant. 
Le meilleur compromis, pour moi, a été de m'enregistrer et de faire comme si j'allais poster la vidéo sur YouTube. Ça m'a forcé à être plus réactif, à m'engager sur une piste narrative sans moyen de revenir en arrière et à donner du rythme à ma partie. Après, j'ai pas vraiment le temps de jouer comme ça. Il faut mobiliser l'ordinateur et trouver un moment de calme où je ne suis pas dérangé par la famille. 
si tu n'aime pas écrire, tu as une alternative "écriture" plus légère : le mode "trois répliques" (ou trois descriptions). L'idée de base c'est de choisir un nombre faible (trois mais ça peut être un peu plus) de répliques ou descriptions pour décrire une scène. Je fais ça sur un de mes solos et c'est un bon compromis concision / CR. Un exemple avec CdO dans la Cité Sans-Nom, mon perso enquête sur une maladie qui touchent les marins et arpente les quais :
(le style est volontairement familier voire argotique, mon perso est un guerrier mal dégrossi, comme la plupart des gens du peuple)

Scène 3
Thorken retrouve Rudolphe "l'a-qu'un-oeil" quand un cri retentit
"y s'passe quoi ?"
un docker passe non loin
"y s'dit qu'y a une guerrière qui massacre des gens en hurlant sur l'place du pendu"
Thorken s'y dirige d'un pas vif en maugréant
"pourvu qu'ce soit pas une tueuse d'troll"

Scène 4
Thorken arrive sur la place. Une femme massive armé d'une épée large attaque des passants. Trois hommes sont à terre, trois autres essaient de la contenir avec des armes de fortune.
Thorken se lance dans le combat et, à quatre ils parviennent à neutraliser la guerrière enragée. Elle fini par reprendre ses esprits
"qu'est ce qu'y t' prend tuer les gens comme ça ?"
"p'tain, j'ai mal ! ça m' dévore de l'intérieur, y m'faut du sang pour m' soulager"
"c'est quoi ?"
" c'est comme des larve sous la peau, ça m' rend folle"
"comment t'as eu ça ?"
" j' sais pas mais je l'avais pas avant de parler à Shoripha"
"c'est qui ? où je peux la trouver ?"
"c'est une voleuse et tu la trouvera en prison"

C'est plus du théatre (réplique, didascalie) qu'un roman et c'est peut être plus facile à écrire. Pas besoin de faire du Molière ou du Rostand, il suffit juste que résumer la scène de manière dynamique. Même quand on aime écrire de manière un peu verbieuse (mon cas), c'est un bon exercice :)

 
Mes CR solos en cours :

Avatar de l’utilisateur
Yragaël
Pape
Messages : 686
Inscription : jeu. févr. 01, 2007 5:59 pm
Localisation : Nouméa

Re: Solo : une histoire de joueurs solitaires

Message par Yragaël »

C'est à essayer. Le problème que je risque quand même de rencontrer, c'est de rester loooongtemps perdu dans mes pensées à imaginer ce que mon perso va faire ou à interpréter un oracle. Alors que si je m'enregistre, je ne peux pas laisser de grand blancs. Il faut que je me décide rapidement. Je trouve que c'est plus dynamique. 
Mais je vais essayer ta méthode. Cela me demandera de la discipline pour partir sur de l'écriture plus réactive et moins réfléchie. 

Avatar de l’utilisateur
DocDandy
Transcendé
Messages : 759
Inscription : ven. nov. 09, 2018 10:46 am
Localisation : Nîmes
Contact :

Re: Solo : une histoire de joueurs solitaires

Message par DocDandy »

C'est que je fais aussi. Quand je dis que j'écris mon texte comme un roman c'est plutôt une série de dialogue avec peu de descriptions.

Avatar de l’utilisateur
Vorghyrn
Dieu des gargarismes
Messages : 6028
Inscription : jeu. févr. 03, 2011 12:00 pm
Localisation : Le Cap (Afrique du Sud)
Contact :

Re: Solo : une histoire de joueurs solitaires

Message par Vorghyrn »

moi, du coup, j'alterne. Sur la plupart des jeu, j'écris plutôt en mode "roman". J'ai d'ailleurs écris une nouvelle en la jouant en solo. Parfois, je le fais plutôt en mode "théatre" quand je cherche une écriture plus dynamique
Mes CR solos en cours :

lustucrutt
Profane
Messages : 35
Inscription : dim. janv. 26, 2020 8:14 pm

Re: Solo : une histoire de joueurs solitaires

Message par lustucrutt »

Yragaël a écrit :
dim. mai 10, 2020 3:47 am
C'est à essayer. Le problème que je risque quand même de rencontrer, c'est de rester loooongtemps perdu dans mes pensées à imaginer ce que mon perso va faire

moi justement je fait le contraire pas pensées a se qui va arriver mais tout faire au feeling et sur l’instant sens jamais avoir de blanc

Avatar de l’utilisateur
Yragaël
Pape
Messages : 686
Inscription : jeu. févr. 01, 2007 5:59 pm
Localisation : Nouméa

Re: Solo : une histoire de joueurs solitaires

Message par Yragaël »

J'ai une autodicipline très pauvre quand je me retrouve seul avec moi même. Je peux restrer très longtemps à regarder le plafond, en laissant mon éditeur esprit divaguer dans tout les sens.
Du coup, m'enregistrer m'oblige à éviter les blancs et justement à laisser faire le feeling. Voire même à faire confiance à mon feeling.
On doit pouvoir y arriver aussi avec la méthode de Vorghyrn... tant est qu'on ne se prenne pas la tête à chercher la meilleure tournure concise possible.

Avatar de l’utilisateur
Saladdin
Dieu des braquages chronométrés
Messages : 3873
Inscription : dim. août 03, 2003 7:47 pm
Contact :

Re: Solo : une histoire de joueurs solitaires

Message par Saladdin »

J'ai repensé eu problème de @Korvactus, et j'ai créé un deck d'oracle communautaire, l'Oracle aux 10 000 cartes. J'ai donc créé... oui, 10 000 cartes. Si vous les utilisez en solo, mettez-les dans le fil de discussion dédié pour que d'autres joueurs (en solo ou non) puissent réutiliser vos éléments !

Plus de détails ici.

Répondre