Solo : une histoire de joueurs solitaires

Inspis, théories, conseils ...
Avatar de l’utilisateur
Cryoban
Dieu de la carbonite
Messages : 8126
Inscription : mar. mars 29, 2011 9:25 pm
Localisation : Angers

Re: Solo : une histoire de joueurs solitaires

Message par Cryoban »

guame a écrit : jeu. janv. 28, 2021 6:55 pm Vous auriez des CR, solo ou pas, qui ne verse pas dans le verbeux à prendre en exemple ou des techniques de rédaction à appliquer ?

Je ne pense pas que ça soit un exemple à suivre, mais voilà ce que j'avais fait lors du premier confinement CoViD (qui fut finalement de très courte durée pour moi ce qui ne m'a pas permis d'arriver au bout) pour la petite partie que j'ai eu le courage de restituer ici. C'est le début de la campagne Tomb of annihiliation (DD5) mais que j'ai motorisé avec Ironsworn.

C'était ma première grosse expérience solo sérieuse et j'ai adoré.
Swooby-doo et mystères associés (un hack de Sweepers)
Vermine-Reboot hack motorisé par Le Grit
Cthulhu Invictus: Limes Obscurus. Certaines forêts sont plus sombres que d'autres
Dark Operators, un hack du BRP pour Delta Green. Du poulpe et des Forces Spéciales.
Avatar de l’utilisateur
Vorghyrn
Dieu des gargarismes
Messages : 6873
Inscription : jeu. févr. 03, 2011 12:00 pm
Localisation : Le Cap (Afrique du Sud)
Contact :

Re: Solo : une histoire de joueurs solitaires

Message par Vorghyrn »

guame a écrit : jeu. janv. 28, 2021 6:55 pm Rien de très lourd au final, mais je sèche souvent sur les cartes M&O, et j'ai souvent l'impression de patiner ou d'arriver nul part. J'adore les tables aléatoire, mais je n'arrive pas encore à gommer un peu l'aspect branlant et fade du résultat.
Je me permet d'insister là-dessus, ce qui compte c'est pourquoi tu fais un tirage. En réalité tu n'as souvent besoin que d'un mot qui déclenche l'inspiration car ce qui va vraiment créer du jeu c'est comment tu "ancre" cette inspiration dans ce qui existe déjà. Mais pour ça, encore faut-il savoir ce que tu cherche. En ce sens, le "one page solo"  de @DocDandy (cf quelques messages ci-dessus) est très juste : il y a des tables différentes selon que tu cherche une conséquence, une amorce, une description de lieu ou personnage ou un rebondissement. Je pense que, plus qu'une pléthore d'outils, c'est la bonne démarche : identifier ce dont on a besoin là maintenant pour faire avancer l'histoire, créer l'étincelle d'inspiration, l'explorer dans le cadre de la partie.

Pour l'exploration, ce qui, je pense, est important c'est d'être capable de prendre une inspiration simple (un mot, une image) et de le "tordre" un peu pour en faire un truc adaptée à la situation et original. Par exemple
Tu joue un Cthullu où ton investigateur explore un manoir où il se passe des trucs louche (original...). Ton perso entre dans une bibliothèque et il est un peu dans une impasse scénaristique, tu as donc besoin de relancer l'intrigue (en manoeuvre PtbA, ça serait "leur offrir une opportunité, avec ou sans prix à payer). Tu tire sur M&O et tu as l'image d'un phare, avec les trois mots d'en-tête "guider", "féliciter" "périr" (je viens de le faire). Stop ! pas besoin de lire toute la carte, ces 4 éléments devraient suffire. Guider, c'est bien, c'est qu'on veut : un indice. un phare, ça évoque de la lumière, là, ce qui me viens c'est qu'une source de lumière éclaire quelque chose qui contient un indice. Je verrais bien un tableau qui, regardé sous un certain angle apporte une info. Féliciter pourrait m'aider à décrire le tableau : on y voit deux personnages dont un félicite l'autre et c'est sur cet élément que se trouve l'indice. Il me mène a quelque chose lié à "périr". Une fois l'indice décodé, mon perso va trouver un cadavre. Est-ce que l'indice est évident où y-a-t-il un "prix à payer" ? je laisse le générateur de conséquence en décider (perso, je fais juste un jet contre une difficulté aléatoire : si c'est raté, j'ai l'indice mais ça me coute quelque chose (oui mais), si c'est réussi j'ai l'indice (oui), éventuellement avec un petit plus sur une réussite critique (oui et). J'aurais pu aussi inclure un résultat type "non mais" ou "non et". Juste que là, si il est dans une impasse scénaristique donc je me dis que l'indice DOIT tomber (gumshoe style), avec ou sans coût.
guame a écrit : jeu. janv. 28, 2021 6:55 pm Vous auriez des CR, solo ou pas, qui ne verse pas dans le verbeux à prendre en exemple ou des techniques de rédaction à appliquer ?
Ok, donc, clairement, tu ne veux pas écrire des CR détaillés. Du coup, a quoi destine-tu tes CR ? Notes pour toi-même, pour quand même garder une trace ? Juste un minimum pour faire du RP sur l'instant ? les réutilise plus tard pour des parties "en groupe" ?
 
Si c'est vraiment utilitaire, tu peux probablement rester à des notes type "réunion" (liste à puce etc...) voir "carte mentale". La carte mentale c'est vraiment un moyen visuel de garder des notes en construisant l'univers. Je la recommande comme alternative à l'écriture

Pour garder une trace un peu plus "romancée" sans verser dans le littéraire, je te recommande de chercher des type d'écriture plus compacte. Mon 3x3 type théâtre, des notes éparses d'un personnage don la SAN commence à fancher ("bibliothèque, lumière inquiétante, tableau où des morts se félicitent, un oeil putréfié cache un bouton, porte secrète, cadavre de l'inspecteur Vernier")

mes première notes, plutôt "utilitaire" ressemblaient à ça :
Spoiler:
Vorghyrn parvient à trouver le spectacle de rue
est-il en cours (+6) ?  24
y-a-t-il du monde non 1D6 spectateur, peut être 1D8+4, oui 1D10+8 ? 20 2D10+8 = 14
Vorghyrn se mêle à la foule et cherche O’ccorothest-il dans la foule (+2) ? 22 il est même au premier rang, facile à repérer (DD10)
Vorghyrn le remarque facilement (investigation DD10 : 13) et s’approche de lui
Il veut se faire passer pour un acheteur potentiel pour un article rare, possiblement un intermédiaire pour quelqu’un d’autre.Tromperie DD20 pour gober l’histoire au complet : 20 O’ccoroth est intéressé et pense  avoir affaire à un acheteur spécial.
Il fixe un rendez-vous à Vorghyrn le lendemain à la 22ième heure, dans une ruelle tranquille
 
Dernière modification par Vorghyrn le ven. janv. 29, 2021 8:42 am, modifié 3 fois.
Mon blog JDR : De l'autre Côté de l'écran. critiques de JDR et techniques de jeu, surtout en solo

Mon site d'écriture : Imaginaires lointains. Récits cyberpunks, CR littéraires de solo medfan et un projet d'univers sous forme de wiki
 
Avatar de l’utilisateur
DocDandy
Banni
Messages : 1379
Inscription : ven. nov. 09, 2018 10:46 am
Localisation : Nîmes
Contact :

Re: Solo : une histoire de joueurs solitaires

Message par DocDandy »

Pour rebondir sur les propos de mon camarade il faut bien avoir en tête que les tirages sont des inspirations, des guides, pas des saintes lois. Si tu n'as rien en tête sur le tirage que tu fais, relance un autre ou passe l'étape et fais ce qui te semble le plus logique. Être frustré par un résultat ça fait parti de l'apprentissage. C'est compensé par toutes les fois où les tirages m'ont amené dans des directions inattendues. Quand tu te fais un tirage et que tu fais "non ! Whaoo c'est énorme !" t'as rentabilisé ton temps 
guame
Initié
Messages : 137
Inscription : mar. mars 28, 2017 1:07 pm

Re: Solo : une histoire de joueurs solitaires

Message par guame »

Encore merci à vous pour vos commentaires. Je crois qu'à la lumière de vos explication j'ai un problème de focalisation. Je m'éparpille et ça se ressent aussi bien dans mes notes que dans l'utilisation des outils. 
Je vais essayer de refocaliser mon expérience de jeu solo, peut être en utilisant le "one page solo", et en essayant d'améliorer mon utilisation des outils de générations aléatoires. Et c'est vrai que j'ai du mal à "faire résonner" mes tirages aléatoires (aussi bien avec Muses et Oracles qu'avec des dés à pictogrammes...).

Alors mes notes sont moins verbeuses que celle de Cryoban, mais plus que celles de Vorghyrn  :)

Je ne sais pas très bien ce que je veux en faire de ces notes au final: clairement pas un roman, je n'ai pas non plus envie de les relire pour le plaisir. Reste un côté utilitaire:
- pour ma partie de Beyond the Wall je voulais avoir un "exemple" de partie pour pouvoir maîtriser un jour le jeu. Un peu comme les parties d'exemple dans les manuels de base. J'ai donc créé une équipe de 3 persos, avec chacun des compétences différentes, et j'ai fait tourner le système pour dérouler et comprendre les mécanismes de jeu. Si ma première séance à bien fonctionnée, je me suis égarée en chemin pour les deux autres et mes notes devenues verbeuses ne sont plus très intéressante.
- pour mes parties Cthulhu, c'était plus pour faire émerger du contenu pour éventuellement le greffer en jeu à plusieurs. En tant que meneur je manque parfois d'inspiration pour décrire des scènes et je voulais aussi m'entraîner à en dépeindre. C'est aussi l'occasion de créer des PNJ avec un peu de couleur à ressortir plus tard. Mais pareil je me perd rapidement dans du verbiage et le résultat n'est pas vraiment utilisable.

Il y a un manque de focus sur la partie écriture. Je dois sûrement me fixer un cadre plus rigide (un système d'écriture), pour que mes notes soient à la fois utiles et agréables à relire, et que j'arrête de tomber dans l'écriture de roman (c'est pareil quand j'essaye d'écrire des scénarios: impossible de coucher mes idées sur papier sans me perdre en route...).

J'aime bien l'idée du 3x3 type théâtre que tu proposes Vorghryrn, je vais essayer de me forcer à respecter un cadre pour l'écriture plutôt que de divaguer.

Vorghyrn a écrit : ven. janv. 29, 2021 8:13 am
Ok, donc, clairement, tu ne veux pas écrire des CR détaillés. Du coup, a quoi destine-tu tes CR ? Notes pour toi-même, pour quand même garder une trace ? Juste un minimum pour faire du RP sur l'instant ? les réutilise plus tard pour des parties "en groupe" ?
 
Si c'est vraiment utilitaire, tu peux probablement rester à des notes type "réunion" (liste à puce etc...) voir "carte mentale". La carte mentale c'est vraiment un moyen visuel de garder des notes en construisant l'univers. Je la recommande comme alternative à l'écriture

Pour garder une trace un peu plus "romancée" sans verser dans le littéraire, je te recommande de chercher des type d'écriture plus compacte. Mon 3x3 type théâtre, des notes éparses d'un personnage don la SAN commence à fancher ("bibliothèque, lumière inquiétante, tableau où des morts se félicitent, un oeil putréfié cache un bouton, porte secrète, cadavre de l'inspecteur Vernier")

Avatar de l’utilisateur
DocDandy
Banni
Messages : 1379
Inscription : ven. nov. 09, 2018 10:46 am
Localisation : Nîmes
Contact :

Re: Solo : une histoire de joueurs solitaires

Message par DocDandy »

Penses aussi que la magie du solo c'est la capacité à l'introspection de ton perso, truc qu'on fait jamais à plusieurs (à moins d'avoir une diva qui veut absolument exprimer le mal être de son pj). Et c'est bien aussi d'avoir à l'esprit les grands principes de ton univers pour filtrer les propositions des tables.
Typiquement dans une partie solo que je fais la religion est importante. Quand je tombe sur des piques avec le one Page Solo je lie forcément ça à la spiritualité, la croyance ou simplement un pnj religieux.
A l'inverse dans café noir, esprit m'amènera plus vers un état d'esprit, un sentiment.
Dans un univers fantastique ça impliquerait des fantômes ou des dieux, etc.
Avatar de l’utilisateur
Vorghyrn
Dieu des gargarismes
Messages : 6873
Inscription : jeu. févr. 03, 2011 12:00 pm
Localisation : Le Cap (Afrique du Sud)
Contact :

Re: Solo : une histoire de joueurs solitaires

Message par Vorghyrn »

guame a écrit : ven. janv. 29, 2021 9:32 am Alors mes notes sont moins verbeuses que celle de Cryoban, mais plus que celles de Vorghyrn 
ça c'était mes notes au début. Maintenant, j'écris ça sous forme littéraire (mais sans prétention autre que de me faire plaisir en écrivant) ;)
guame a écrit : ven. janv. 29, 2021 9:32 am C'est aussi l'occasion de créer des PNJ avec un peu de couleur à ressortir plus tard. Mais pareil je me perd rapidement dans du verbiage et le résultat n'est pas vraiment utilisable.
du coup, tu pourrais peut être faire des fiches de PNJ type "police" (surtout si ton perso est un investigateur, voire un enquêteur professionnel). Il pourrait y avoir une partie "ce que mon perso sait" et une autre "ce que j'ajoute en tant que MJ".

perso, j'utilise ce modèle de fiche PNJ, tiré de D&D5:
Spoiler:
Historique : 
apparence  :  
compétence et influence :  
objectifs :  
Interactions :  
Méthode préférée pour arriver à ses fins :  
idéal :  
lien :  
faiblesse : 
Statut actuel dans la campagne :
Chaque intitulé est remplis par 3-4 mots max (éventuellement un peu plus pour l'historique) et je peux ajouter un front style PbtA si besoin

D'ailleurs, je remet un coup avec les cartes mentales qui pourraient ressembler à ça à Cthullu.
Mon blog JDR : De l'autre Côté de l'écran. critiques de JDR et techniques de jeu, surtout en solo

Mon site d'écriture : Imaginaires lointains. Récits cyberpunks, CR littéraires de solo medfan et un projet d'univers sous forme de wiki
 
guame
Initié
Messages : 137
Inscription : mar. mars 28, 2017 1:07 pm

Re: Solo : une histoire de joueurs solitaires

Message par guame »

J'adore cette carte mentale / tableau d'inspecteur de police !
Tu sais avec quoi il a été réalisé ?
Avatar de l’utilisateur
Vorghyrn
Dieu des gargarismes
Messages : 6873
Inscription : jeu. févr. 03, 2011 12:00 pm
Localisation : Le Cap (Afrique du Sud)
Contact :

Re: Solo : une histoire de joueurs solitaires

Message par Vorghyrn »

non, mais je pense que Miro permettrait de faire ça très bien
Mon blog JDR : De l'autre Côté de l'écran. critiques de JDR et techniques de jeu, surtout en solo

Mon site d'écriture : Imaginaires lointains. Récits cyberpunks, CR littéraires de solo medfan et un projet d'univers sous forme de wiki
 
Gronyeuh
Profane
Messages : 1
Inscription : dim. janv. 31, 2021 10:23 pm

Re: Solo : une histoire de joueurs solitaires

Message par Gronyeuh »

La carte mentale est issue d'un jeu vidéo qui s'appelle Phantom Doctrine.
Avatar de l’utilisateur
Dedal
Initié
Messages : 139
Inscription : ven. août 12, 2005 2:48 pm
Localisation : Riom (63)

Re: Solo : une histoire de joueurs solitaires

Message par Dedal »

Je suis en train de lire Thousand years old vampire un jdr solo dont le pitch est dans le titre. Le jeu propose deux modes : rapide, où tout se joue de mémoire, ou avec journal, dans lequel le vampire laissera derrière lui une trace mémorielle. Dans les deux cas il y a une dimension de perte : mémoires, objets, relations (en particulier avec les mortelles, forcément), compétences et même journaux sont soumis à des pertes, au grès des événements aléatoires tirés (sur une table qui est en fait plus une échelle sur laquelle on progresse vers la fin, avec quelques rechutes). Un autre aspect : c'est un jeu historique, ou plutôt d'Histoire, le joueur étant encouragé à interrompre sa narration, faire des recherches et utiliser l'Histoire pour servir de matière à sa partie.
Avatar de l’utilisateur
Berzerk
Pape
Messages : 693
Inscription : mar. sept. 07, 2010 10:50 am
Contact :

Re: Solo : une histoire de joueurs solitaires

Message par Berzerk »

Clairement @Dedal , celui-ci de l’œil et j'aimerai bien voir comment il tourne ! 

Si tu a des retours après ta partie (ou carrément un cr soyons fou !  :P ); je suis preneur !  ;)
Le narratif, c'est fantastique ! :D

Mon blog sur le jdr en solo : https://herossolitaire.blogspot.com/
Avatar de l’utilisateur
Sylvestre
Prophète
Messages : 980
Inscription : mar. mars 10, 2009 10:29 pm

Re: Solo : une histoire de joueurs solitaires

Message par Sylvestre »

@Berzerk si jamais tu entends l'anglais, il y a une vidéo sympa sur le jeu par la chaîne Shut Up & Sit Down :
https://www.youtube.com/watch?v=COJcWFf ... %26SitDown
Avatar de l’utilisateur
Gulix
Dieu d'après le panthéon
Messages : 1703
Inscription : mer. déc. 02, 2009 10:12 am
Localisation : Nantes (Vallet, dans le Vignoble)
Contact :

Re: Solo : une histoire de joueurs solitaires

Message par Gulix »

Je confirme, c'est un excellent jeu. La proposition est vraiment bien amenée avec le système qui te fait "abandonner" des souvenirs. Les prompts et la manière de les générer est maligne également.
Ce fut, pour ma part, une excellente expérience que ce Thousand Year Vampire (qui voyagea de la Grèce Antique à l'Angleterre).
Mon blog (autour du jeu)
Joueur/Auteur amateur dans le vignoble Nantais
Face au Titan est disponible ! Echapperez-vous aux dangers (et aux dinos) de Dino Island ?!
oursino
Profane
Messages : 17
Inscription : ven. déc. 08, 2017 8:26 pm

Re: Solo : une histoire de joueurs solitaires

Message par oursino »

Thousand Year Vampire demande-t-il un très bon niveau d'anglais?
Avatar de l’utilisateur
angela
Initié
Messages : 175
Inscription : lun. sept. 17, 2018 4:22 pm
Contact :

Re: Solo : une histoire de joueurs solitaires

Message par angela »

Ca fait un moment que je ne suis pas passée sur Casus No... et j'ai déjà plus de dix pages de "retard" 😱
Ca m'apprendra à ne passer plus que sur Discord ! je vais feuilleter tranquillement le forum :)

Pour celles et ceux qui n'ont pas vu passer l'info : il y a un gros bundle caritatif de petits jeux (anglophones & "indé") sur itchio : https://itch.io/b/770/solo-but-not-alone
Répondre