Les jeux de rôle sans MJ

Inspis, théories, conseils ...
Avatar de l’utilisateur
Olivier Fanton
Dieu des lapins qui bouquinent
Messages : 2730
Inscription : jeu. août 07, 2003 10:01 pm
Localisation : Rouen (ou pas loin)
Contact :

Les jeux de rôle sans MJ

Message par Olivier Fanton »

Je m'interroge sur les jeux de rôle sans MJ. Pas les jeux solos, ça, je vois comment ça peut marcher. Pas des jeux à MJ tournant, ça, je vois aussi. Mais des jeux à plusieurs joueurs, où aucun n'a la responsabilité d'être MJ. Est-ce que ça existe ? Quels sont les titres phares ? Comment fonctionnent-ils ? Avez-vous essayé ?

Pour répondre partiellement à ma question, le jeu qui ressemble le plus à ça dans ma bibliothèque est sans doute De Profundis, un jeu de rôle épistolaire. Mais je l'ai à peine lu, donc je ne sais pas trop comment le jeu se débrouille pour gérer les conflits de narration.

Dans un autre genre, un article sur D&D 4 proposait de remplacer le MJ par des tables de rencontres aléatoires. Mais ça ne laissait que l'aspect "combat" et dungeon crawl. On sort du cadre de mon interrogation...
Un lapin qui bouquine n'a pas besoin de lunettes.
Les Bouquins du Lapin - Affiches de film RPG - Gabuzomeu

Avatar de l’utilisateur
Fingolfin
Dieu lyrique des fouteux chantants
Messages : 5733
Inscription : sam. févr. 07, 2004 7:06 pm
Localisation : Massy

Re: Les jeux de rôle sans MJ

Message par Fingolfin »

Bien sûr que ça existe, il y en a plein des jdr sans MJ !

La semaine dernière j'ai joué à Teenage Nightmare, hack (encore en développement je pense) de Dream Apart + Monsterhearts. Donc sans MJ ni jets de dés. Une très bonne partie : au début on se cherche un peu afin de parvenir à réguler la prise de parole et le flux de l'histoire, mais quand les choses s'enclenchent, c'est un grand plaisir de construire une histoire tous ensemble sans autorité supérieure ni aléatoire.

Et j'ai joué quelques excellentes parties de Iron Sworn. Là c'est plus cadré, car tu es dans une quête qu'il faut accomplir (Jauge de progression à remplir) et une structure (moves et tables aléatoires) qui motorise le jeu.

Tu veux savoir quoi, plus exactement ?

F.
HUGE PIT FILLED WITH 200 SPIKES

« je carbure à la Jupi » - Highlandjul

« Je bois de la vodka Lidl » - Kyorou

Avatar de l’utilisateur
Leuk
Profane
Messages : 11
Inscription : ven. févr. 23, 2018 7:08 pm

Re: Les jeux de rôle sans MJ

Message par Leuk »

@Matthieu B a commis une série d'articles qui répondront surement à tes questions. Il existe vraiment beaucoup de types de jeux sans MJs.
Pour répondre à ta question sur les titres phares, tu peux jeter un coup d’œil à Fiasco, à Polaris ou à Dirty Secrets, quelques-uns de mes chouchous.
Les phases de Deimos, mon supplément pour Raj Victoria

Avatar de l’utilisateur
Loye
Cardinal
Messages : 600
Inscription : mer. sept. 11, 2013 10:29 am
Localisation : Yvelines

Re: Les jeux de rôle sans MJ

Message par Loye »

Leuk a écrit :
dim. mai 17, 2020 6:27 pm
@Matthieu B a commis une série d'articles

Et a déjà initié un fil de discussion ici-même
À la chasse aux goules, je n'veux plus y aller maman ; les gens de la ville, m'ont pris mon fusil à pompe...
ImageImageImageImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Olivier Fanton
Dieu des lapins qui bouquinent
Messages : 2730
Inscription : jeu. août 07, 2003 10:01 pm
Localisation : Rouen (ou pas loin)
Contact :

Re: Les jeux de rôle sans MJ

Message par Olivier Fanton »

Loye a écrit :
dim. mai 17, 2020 6:32 pm
Et a déjà initié un fil de discussion ici-même
Je vais commencer par lire tout ça, ça va affiner ma réflexion. Merci ! :)
Un lapin qui bouquine n'a pas besoin de lunettes.
Les Bouquins du Lapin - Affiches de film RPG - Gabuzomeu

Avatar de l’utilisateur
Olivier Fanton
Dieu des lapins qui bouquinent
Messages : 2730
Inscription : jeu. août 07, 2003 10:01 pm
Localisation : Rouen (ou pas loin)
Contact :

Re: Les jeux de rôle sans MJ

Message par Olivier Fanton »

En lisant l'article, je réalise qu'il existe aussi des jeux de rôle ... sans personnage. Je suis perplexe. (Perplexe de façon intéressante, hein.)

Final Girl reproduit les slashers, les films où un antagoniste va décimer un à un les personnages de l’histoire. Les joueurs n’incarnent pas un personnage fixe et vont à tour de rôle interpréter le tueur qui décimera petit à petit l’ensemble des personnages.

(L'emphase est de moi.)
Un lapin qui bouquine n'a pas besoin de lunettes.
Les Bouquins du Lapin - Affiches de film RPG - Gabuzomeu

hegan
Pratiquant
Messages : 224
Inscription : mer. mai 04, 2016 10:30 pm

Re: Les jeux de rôle sans MJ

Message par hegan »

Et des MJ sans jeu de rôle ? (ok je sors)
 

Avatar de l’utilisateur
Fingolfin
Dieu lyrique des fouteux chantants
Messages : 5733
Inscription : sam. févr. 07, 2004 7:06 pm
Localisation : Massy

Re: Les jeux de rôle sans MJ

Message par Fingolfin »

Olivier Fanton a écrit :
dim. mai 17, 2020 8:42 pm
En lisant l'article, je réalise qu'il existe aussi des jeux de rôle ... sans personnage. Je suis perplexe. (Perplexe de façon intéressante, hein.)
Final Girl reproduit les slashers, les films où un antagoniste va décimer un à un les personnages de l’histoire. Les joueurs n’incarnent pas un personnage fixe et vont à tour de rôle interpréter le tueur qui décimera petit à petit l’ensemble des personnages.

(L'emphase est de moi.)

Dans Final Girl les joueurs ont bien des personnages, il me semble — qui meurent très rapidement, juste :lol: Le dernier personnage survivant sera la Final girl.

En jdr il y a plein de façons différentes de gérer les personnages, comme Sonja et Conan contre les ninjas par exemple, où un joueur Conan ou Sonja tandis que les autres joueurs "les" ninjas dans leur ensemble.

F.
 
HUGE PIT FILLED WITH 200 SPIKES

« je carbure à la Jupi » - Highlandjul

« Je bois de la vodka Lidl » - Kyorou

Avatar de l’utilisateur
Olivier Fanton
Dieu des lapins qui bouquinent
Messages : 2730
Inscription : jeu. août 07, 2003 10:01 pm
Localisation : Rouen (ou pas loin)
Contact :

Re: Les jeux de rôle sans MJ

Message par Olivier Fanton »

Fingolfin a écrit :
dim. mai 17, 2020 6:15 pm
Tu veux savoir quoi, plus exactement ?
J'écris un texte sur les règles implicites du jeu de rôle, fortement inspiré par ma lecture de Playing at the World (sur les influences ayant mené à la création de D&D). L'idée est d'avoir un jeu de rôle complet, présenté comme une règle de jeu de société, mais sans aucune partie technique sur les fiches de perso, le combat ou même la résolution des conflits. Juste des règles sur le comportement. Ça tourne autour de la boucle "1) le MJ décrit la situation 2) les joueurs annoncent leurs actions 3) on résout les actions et on retourne en 1)".

Je me rends compte que je donne des rôles très différents au meneur et aux joueurs. Pourtant, je sais que ce n'est pas la seule façon de jouer. Donc, je me renseigne.

Pour répondre à ta question, je veux, au final, savoir si je peux écrire des règles assez génériques pour décrire n'importe quel JdR, y compris ceux sans MJ. Il faut que je comprenne les procédures de jeu, donc. Comment ça se passe autour de la table, au niveau répartition de la parole, autorité de la narration, etc.

(EDIT : Je réalise, en entamant le deuxième article de @Matthieu B, que la question "À partir de quand est-ce que ce n'est plus du JdR (selon moi) ?" est peut-être bien aussi présente, de façon sous-jacente, dans ma réflexion.)

(EDIT aussi : Iron Sworn n'est pas surtout prévu pour du jeu solo ?)
Un lapin qui bouquine n'a pas besoin de lunettes.
Les Bouquins du Lapin - Affiches de film RPG - Gabuzomeu

Avatar de l’utilisateur
Fingolfin
Dieu lyrique des fouteux chantants
Messages : 5733
Inscription : sam. févr. 07, 2004 7:06 pm
Localisation : Massy

Re: Les jeux de rôle sans MJ

Message par Fingolfin »

Olivier Fanton a écrit :
dim. mai 17, 2020 9:59 pm
Fingolfin a écrit :
dim. mai 17, 2020 6:15 pm
Tu veux savoir quoi, plus exactement ?
J'écris un texte sur les règles implicites du jeu de rôle, fortement inspiré par ma lecture de Playing at the World (sur les influences ayant mené à la création de D&D). L'idée est d'avoir un jeu de rôle complet, présenté comme une règle de jeu de société, mais sans aucune partie technique sur les fiches de perso, le combat ou même la résolution des conflits. Juste des règles sur le comportement. Ça tourne autour de la boucle "1) le MJ décrit la situation 2) les joueurs annoncent leurs actions 3) on résout les actions et on retourne en 1)".

Je me rends compte que je donne des rôles très différents au meneur et aux joueurs. Pourtant, je sais que ce n'est pas la seule façon de jouer. Donc, je me renseigne.

Pour répondre à ta question, je veux, au final, savoir si je peux écrire des règles assez génériques pour décrire n'importe quel JdR, y compris ceux sans MJ. Il faut que je comprenne les procédures de jeu, donc. Comment ça se passe autour de la table, au niveau répartition de la parole, autorité de la narration, etc.

Ok, intéressant…

Par contre, c'est clair que ta boucle va être mise à mal très rapidement si tu commences à élargir tes lectures ;-)

1) le MJ décrit la situation 2) les joueurs annoncent leurs actions
Mais le MJ est lui aussi un joueur.  Et d'ailleurs n'importe quel joueur peut décrire la situation (narration partagée). Donc en fait, n'importe quel joueur peut décrire ce qu'il veut.

3) on résout les actions
Une action n'a pas forcément à être résolue, elle peut juste être racontée ("Mon perso fait ça").

Pour l'instant, tout ce qui tient amha est  "Les joueurs de jdr racontent collaborativement une histoire à travers un ou plusieurs personnages"

F.
HUGE PIT FILLED WITH 200 SPIKES

« je carbure à la Jupi » - Highlandjul

« Je bois de la vodka Lidl » - Kyorou

Avatar de l’utilisateur
Fingolfin
Dieu lyrique des fouteux chantants
Messages : 5733
Inscription : sam. févr. 07, 2004 7:06 pm
Localisation : Massy

Re: Les jeux de rôle sans MJ

Message par Fingolfin »

Olivier Fanton a écrit :
dim. mai 17, 2020 9:59 pm

(EDIT aussi : Iron Sworn n'est pas surtout prévu pour du jeu solo ?)

Il a les 3 modes (classique avec MJ, en coop sans MJ, et en solo)

F.
HUGE PIT FILLED WITH 200 SPIKES

« je carbure à la Jupi » - Highlandjul

« Je bois de la vodka Lidl » - Kyorou

Avatar de l’utilisateur
Olivier Fanton
Dieu des lapins qui bouquinent
Messages : 2730
Inscription : jeu. août 07, 2003 10:01 pm
Localisation : Rouen (ou pas loin)
Contact :

Re: Les jeux de rôle sans MJ

Message par Olivier Fanton »

Fingolfin a écrit :
dim. mai 17, 2020 10:14 pm
1) le MJ décrit la situation 2) les joueurs annoncent leurs actions
Mais le MJ est lui aussi un joueur.  Et d'ailleurs n'importe quel joueur peut décrire la situation (narration partagée). Donc en fait, n'importe quel joueur peut décrire ce qu'il veut.

3) on résout les actions
Une action n'a pas forcément à être résolue, elle peut juste être racontée ("Mon perso fait ça").

Pour l'instant, tout ce qui tient amha est  "Les joueurs de jdr racontent collaborativement une histoire à travers un ou plusieurs personnages"
"Le MJ est aussi un joueur"
On manque de mots pour être précis. Je suis d'accord que le MJ est un joueur, au sens où il joue au jeu. ( C'est même un truc auquel je tiens personnellement : je suis MJ pour jouer, ça doit être un amusement et pas un boulot. :) ) Mais il faudrait un mot différent pour distinguer (A) les participants à la partie (quel que soit leur rôle) et (B) les joueurs-par-opposition-au-MJ, dans un jeu avec MJ.

Dans une partie de jdr avec MJ, le MJ est un joueur au sens (A), mais pas au sens (B)...

"n'importe quel joueur peut décrire ce qu'il veut"
Dans les faits, cette position absolue est sûrement nuancée par des conventions de prise de parole, de hiérarchie de l'autorité, de résolution de conflits, non ? Ça me semble difficilement tenable, tel quel.

Hum, voyons ce que la boucle donnerait dans un jeu sans MJ.

Code : Tout sélectionner

1) Les joueurs se mettent d'accord sur la situation de départ.
2) Un joueur fait une proposition.
3) L'ensemble des joueurs discutent de cette proposition, 
   qu'ils peuvent acceptent ou refuser.
4) S'ils l'acceptent, ils discutent de l'impact de ce nouvel élément 
   sur la situation. Puis, on revient en 2.

Si deux joueurs font des propositions incompatibles, un système 
   de résolution de conflit doit permettre de trancher entre eux.

J'ai bon, ou j'ai loupé un truc ? :help

"Les joueurs de jdr racontent collaborativement une histoire à travers un ou plusieurs personnages"
On est d'accord sur "collaborativement". Le mot apparait aussi dans ma définition. Par contre, je parle de "vivre une aventure" plutôt que "raconter une histoire". Est-ce que ça fait de moi un simulationniste plutôt qu'un narrativiste ?

C'est vraiment l'aspect "plusieurs personnages" qui bouleverse ma philosophie du jeu de rôle. L'identification à son personnage, l'incarnation, me semble un aspect fondamental du jeu de rôle.
Un lapin qui bouquine n'a pas besoin de lunettes.
Les Bouquins du Lapin - Affiches de film RPG - Gabuzomeu

Avatar de l’utilisateur
Olivier Fanton
Dieu des lapins qui bouquinent
Messages : 2730
Inscription : jeu. août 07, 2003 10:01 pm
Localisation : Rouen (ou pas loin)
Contact :

Re: Les jeux de rôle sans MJ

Message par Olivier Fanton »

Bon, voyons si j'ai bien compris. Pour ça, j'ai ... écrit un jeu sans MJ, dont le principe me trottait dans la tête depuis un moment. Qu'en dites-vous ? Est-ce jouable ? Qu'est-ce qui manque ? Est-ce encore du JdR ? ( :mrgreen: )

Le détective s’emmêle
Une tentative de jeu sans MJ

Un crime a été commis. Les joueurs décident en commun de l'identité de la victime et des détails connus du meurtre (date, lieu, objet du crime, corps retrouvé ou non, etc).

L'un des joueurs joue le détective.

Les autres joueurs jouent les suspects : l'époux/l'épouse, l'amant ou l'amante, un enfant, le patron/la patronne, un employé ou une employée, un domestique ou une servante, etc.

Initialement, les suspects ne savent pas s'ils sont coupables.

Dans une première phase, le détective joue une scène avec chaque suspect, dans l'ordre de son choix. En répondant aux questions du détective, un suspect doit donner son alibi et détourner les soupçons vers d'autres suspects.

Les faits exposés par un suspect peuvent être contredits par un autre suspect. Si le détective cherche à démêler la vérité entre ces affirmations contradictoires (par une méthode logique dans la narration), on lance 1d6 : sur 1-2, le premier à parler avait raison, sur 3-4, les preuves ne permettent pas de conclure, sur 5-6, le deuxième à parler avait raison. Ces recherches peuvent être l'occasion d'une scène entre le détective et un ou plusieurs suspects.

Un suspect peut également initier une nouvelle scène dans laquelle il fait intervenir un ou plusieurs suspects de son choix. Cela peut-être une dispute, un rendez-vous amoureux, un coup de téléphone, voire une bagarre ou une fusillade. Les scènes de ce type doivent amener un nouvel élément dans l'enquête, en révélant quelque chose sur les personnages. Le détective peut en avoir connaissance directement, dans le cas d'une fusillade, par exemple, ou si la scène a lieu dans le manoir où tous les suspects sont consignés à résidence. Si la scène est secrète, alors le détective doit poursuivre ses interrogatoires pour la découvrir et apprendre ce qu'elle révèle.

À la fin de la partie, le détective annonce qui est le coupable, selon son enquête. Dans la grande tradition des romans policier de ce type, il réunit les suspects dans le salon et confirme ou infirme leurs alibis, un par un. Il expose les motivations du ou des coupables et explique le déroulement du crime. Lors de cette scène, le détective est autorisé à ajouter de nouveaux éléments qui ne peuvent être contredits.
Un lapin qui bouquine n'a pas besoin de lunettes.
Les Bouquins du Lapin - Affiches de film RPG - Gabuzomeu

Avatar de l’utilisateur
Fingolfin
Dieu lyrique des fouteux chantants
Messages : 5733
Inscription : sam. févr. 07, 2004 7:06 pm
Localisation : Massy

Re: Les jeux de rôle sans MJ

Message par Fingolfin »

Olivier Fanton a écrit :
lun. mai 18, 2020 6:07 pm
 

Code : Tout sélectionner


Si deux joueurs font des propositions incompatibles, un système
de résolution de conflit doit permettre de trancher entre eux.

J'ai bon, ou j'ai loupé un truc ? :help

Je n'ai jamais vécu cette situation de "proposition incompatible"… et je ne connais pas de tel système de résolution de conflit de joueurs (mais ça existe peut-être !) Chez moi ça passe plutôt par la discussion, et le compromis si besoin.

F.
HUGE PIT FILLED WITH 200 SPIKES

« je carbure à la Jupi » - Highlandjul

« Je bois de la vodka Lidl » - Kyorou

Avatar de l’utilisateur
Olivier Fanton
Dieu des lapins qui bouquinent
Messages : 2730
Inscription : jeu. août 07, 2003 10:01 pm
Localisation : Rouen (ou pas loin)
Contact :

Re: Les jeux de rôle sans MJ

Message par Olivier Fanton »

Fingolfin a écrit :
lun. mai 18, 2020 6:52 pm
Je n'ai jamais vécu cette situation de "proposition incompatible"… et je ne connais pas de tel système de résolution de conflit de joueurs (mais ça existe peut-être, qui sait…) Chez moi ça passe plutôt par la discussion, et le compromis si besoin.
Je ne pensais pas à un conflit entre les joueurs, mais entre deux propositions sur les évènements. Genre : "la porte s'ouvre" contre "non, la porte ne s'ouvre pas". Ou plutôt, "La porte sur un immense trésor" contre "La porte s'ouvre sur une troupe d'orques". :)
Un lapin qui bouquine n'a pas besoin de lunettes.
Les Bouquins du Lapin - Affiches de film RPG - Gabuzomeu

Répondre