D&D13 : le Marronnier sans nom

Inspis, théories, conseils ...
Répondre
BenjaminP
Evêque
Messages : 441
Inscription : sam. mars 02, 2019 1:33 pm

Re: D&D13 : le Marronnier sans nom

Message par BenjaminP »

Islayre d'Argolh a écrit : mar. nov. 24, 2020 10:21 pm Et, moi, moi, moi, ça me gratouille un peu comme mise en place.
Mais ça ne m'empechera pas de dormir non plus hein ?

Fair enough!
Avatar de l’utilisateur
Mahar
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2170
Inscription : jeu. sept. 02, 2010 12:27 pm
Localisation : Epinal (88)
Contact :

Re: D&D13 : le Marronnier sans nom

Message par Mahar »

Islayre d'Argolh a écrit : mar. nov. 24, 2020 10:21 pm Et, moi, moi, moi, ça me gratouille un peu comme mise en place.

Et est-ce que ça ne vous gratouille pas d'avantage quand vous avez mangé de la tête de veau en vinaigrette ?
Avatar de l’utilisateur
Mugen
Dieu des bottes de cuir
Messages : 10687
Inscription : mer. mai 17, 2006 11:34 am

Re: D&D13 : le Marronnier sans nom

Message par Mugen »

Kendar a écrit : mar. nov. 24, 2020 7:57 pm Après, sur le rôdeur qui est une classe loupée, les archétypes des suppléments D&D5 tente de l'améliorer.

Si dans la logique des premières éditions, l'on comprend qu'une classe ait été créée pour remplir la case du "guerrier des bois", dans un monde où les backgrounds, les archétypes, les feats et les compétences n'existaient pas. C'est aussi en grande partie vrai pour le Barbare et le Sorcerer, plus discutable pour les Barde, Moine, Warlock et Paladin.

Le problème ici, ce sont les "fans" qui refusent de voir une classe se voir "rétrograder" à un simple background ou à un archétype, et qui vont gueuler si elle n'est pas présente dans le jeu de base... Ce qui oblige à créer artificiellement des classes avec finalement très peu de substance.

Au-delà de ça, l'autre intentions était également de compléter pour chaque type de classes selon leurs pouvoirs (martial, arcane, divin et primal) les rôles qui manquaient (protecteur, meneur, cogneur et contrôleur) dans les différents autres guides du joueurs

C'est uniquement vrai pour le Magelame des Forgotten Realms. Seules les sources Arcane et Martiale n'avaient pas l'intégralité des rôles dans les PHB. Et il n'y a jamais eu de contrôleur martial.

Sur D&D4, c'est la gamme Essentials qui améliore vraiment les classes avec de nouvelles options, en les rendant pas forcément plus puissantes, mais plutôt plus fun à jouer (je pense au knight et au slayer, avec leur système de postures de combat qui améliore l'attaque de base).

Le Slayer est loin de faire l'unanimité, tant son gameplay est monotone par rapport aux classes "AEDU". Le Thief est un peu dans le même panier, j'ai l'impression. J'aime beaucoup thématiquement ce qui a été fait sur les variantes du Ranger et du Warlock, mais j'ai cru comprendre qu'elles s'essoufflaient sur le long cours.
Les autres ne se démarquent pas radicalement du modèle AEDU, en réalité.

Mais le pire dans cette sous-gamme sont les palliatifs apportés pour se débarrasser officieusement des rituels. Aved les feats de multi-classage (tout au moins pour ceux de base), ils constituaient le meilleur de cette édition. :cry:
Sois satisfait des fruit, des fleurs et même des feuilles,
Si c'est dans ton jardin à toi que tu les cueilles.
Ne pas monter bien haut peut-être, mais tout seul.
Avatar de l’utilisateur
Islayre d'Argolh
Dieu des coiffeurs zélés
Messages : 8590
Inscription : ven. août 17, 2007 5:11 pm
Localisation : Paris
Contact :

Re: D&D13 : le Marronnier sans nom

Message par Islayre d'Argolh »

Mugen a écrit : jeu. nov. 26, 2020 11:34 am Si dans la logique des premières éditions, l'on comprend qu'une classe ait été créée pour remplir la case du "guerrier des bois", dans un monde où les backgrounds, les archétypes, les feats et les compétences n'existaient pas. C'est aussi en grande partie vrai pour le Barbare et le Sorcerer, plus discutable pour les Barde, Moine, Warlock et Paladin.

Le problème ici, ce sont les "fans" qui refusent de voir une classe se voir "rétrograder" à un simple background ou à un archétype, et qui vont gueuler si elle n'est pas présente dans le jeu de base... Ce qui oblige à créer artificiellement des classes avec finalement très peu de substance.

Ceci est Juste et Vrai (tm)
You are the rulebook. There is no other rulebook.
Make it fast, make it colorful and make it full of decisions for the players. 

Boutiques LuLu :
Coureurs d'Orages
la Cité sans Nom et autres bêtises au d20.
BenjaminP
Evêque
Messages : 441
Inscription : sam. mars 02, 2019 1:33 pm

Re: D&D13 : le Marronnier sans nom

Message par BenjaminP »

Oui, je souscris aussi. Le poids de l'héritage.
Avatar de l’utilisateur
Celanawe
Banni
Messages : 1496
Inscription : jeu. juil. 20, 2017 10:46 pm

Re: D&D13 : le Marronnier sans nom

Message par Celanawe »

Mugen a écrit : jeu. nov. 26, 2020 11:34 am plus discutable pour [le] Barde
Spoiler:
Image
Ex gradé troglodyte
Pas de roleplay, ça ralentit les combats.
Avatar de l’utilisateur
Lordelric
Dieu de dans 7 ans
Messages : 2061
Inscription : lun. nov. 12, 2007 9:15 pm
Localisation : Imrryr, avant la chute...

Re: D&D13 : le Marronnier sans nom

Message par Lordelric »

Mugen a écrit : jeu. nov. 26, 2020 11:34 am  
Le problème ici, ce sont les "fans" qui refusent de voir une classe se voir "rétrograder" à un simple background ou à un archétype, et qui vont gueuler si elle n'est pas présente dans le jeu de base... Ce qui oblige à créer artificiellement des classes avec finalement très peu de substance.
On connait au moins deux cas où ce processus a pu être mené à terme : la disparition de l'Assassin et l'Illusionniste en tant que classe à part entière ;)  
 
co-fondateur autoproclamé de l'ABA (désolé)

Le jdr : faire et se faire plaisir. What else ?
Avatar de l’utilisateur
Tholgren
Dieu d'après le panthéon
Messages : 5008
Inscription : mar. janv. 09, 2007 9:15 am
Localisation : Lieusaint 77

Re: D&D13 : le Marronnier sans nom

Message par Tholgren »

Je suis très difficile en matière d'écrans de jeu, mais je dois dire que celui du Wilderness Kit est aussi beau que je l'espérais (je n'ai pas aimé le premier, ni le deuxième avec le gros dragon rouge qui me semblait avoir des problèmes de proportions). Enfin un écran D&D qui vous projette dans un univers en vous ouvrant grand les portes de l'imaginaire.

L'artiste qui a illustré ce merveilleux écran est un certain Greg Rutkwoski (que je ne connaissais pas jusqu'à aujourdh'ui).

Pour le visualiser : https://rutkowski.artstation.com/projects/QrLrb8
Dernière modification par Tholgren le jeu. nov. 26, 2020 3:17 pm, modifié 1 fois.
"La cupidité est la métropole de tous les maux." Diogène de Sinope

"Tant qu'un homme pourra mourir de faim à la porte d'un palais où tout regorge, il n'y aura rien de stable dans les institutions humaines" Eugène Varlin - Ouvrier imprimeur, membre de la Commune de Paris - 1871
Avatar de l’utilisateur
Islayre d'Argolh
Dieu des coiffeurs zélés
Messages : 8590
Inscription : ven. août 17, 2007 5:11 pm
Localisation : Paris
Contact :

Re: D&D13 : le Marronnier sans nom

Message par Islayre d'Argolh »

Tholgren a écrit : jeu. nov. 26, 2020 2:36 pm L'artiste qui a illustré ce merveilleux écran est un certain Greg Rutkwoski (que je ne connaissais pas jusqu'à aujourd'hui).

 
Et pourtant si puisqu'il a aussi réalisé l'écran de l'Essentials Kit ;)
You are the rulebook. There is no other rulebook.
Make it fast, make it colorful and make it full of decisions for the players. 

Boutiques LuLu :
Coureurs d'Orages
la Cité sans Nom et autres bêtises au d20.
Avatar de l’utilisateur
Tholgren
Dieu d'après le panthéon
Messages : 5008
Inscription : mar. janv. 09, 2007 9:15 am
Localisation : Lieusaint 77

Re: D&D13 : le Marronnier sans nom

Message par Tholgren »

Islayre d'Argolh a écrit : jeu. nov. 26, 2020 2:54 pm
Tholgren a écrit : jeu. nov. 26, 2020 2:36 pm L'artiste qui a illustré ce merveilleux écran est un certain Greg Rutkwoski (que je ne connaissais pas jusqu'à aujourd'hui).

 
Et pourtant si puisqu'il a aussi réalisé l'écran de l'Essentials Kit ;)

Ha ok, j'ai pas du tout reconnu son style. :bierre:
"La cupidité est la métropole de tous les maux." Diogène de Sinope

"Tant qu'un homme pourra mourir de faim à la porte d'un palais où tout regorge, il n'y aura rien de stable dans les institutions humaines" Eugène Varlin - Ouvrier imprimeur, membre de la Commune de Paris - 1871
Rosco
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2431
Inscription : dim. avr. 30, 2017 10:23 am

Re: D&D13 : le Marronnier sans nom

Message par Rosco »

Lordelric a écrit : jeu. nov. 26, 2020 1:55 pm
Mugen a écrit : jeu. nov. 26, 2020 11:34 am  
Le problème ici, ce sont les "fans" qui refusent de voir une classe se voir "rétrograder" à un simple background ou à un archétype, et qui vont gueuler si elle n'est pas présente dans le jeu de base... Ce qui oblige à créer artificiellement des classes avec finalement très peu de substance.
On connait au moins deux cas où ce processus a pu être mené à terme : la disparition de l'Assassin et l'Illusionniste en tant que classe à part entière ;)  
 

Et du cavalier
Avatar de l’utilisateur
Mugen
Dieu des bottes de cuir
Messages : 10687
Inscription : mer. mai 17, 2006 11:34 am

Re: D&D13 : le Marronnier sans nom

Message par Mugen »

Rosco a écrit : jeu. nov. 26, 2020 3:50 pm
Lordelric a écrit : jeu. nov. 26, 2020 1:55 pm
Mugen a écrit : jeu. nov. 26, 2020 11:34 am  
Le problème ici, ce sont les "fans" qui refusent de voir une classe se voir "rétrograder" à un simple background ou à un archétype, et qui vont gueuler si elle n'est pas présente dans le jeu de base... Ce qui oblige à créer artificiellement des classes avec finalement très peu de substance.
On connait au moins deux cas où ce processus a pu être mené à terme : la disparition de l'Assassin et l'Illusionniste en tant que classe à part entière ;)  
 

Et du cavalier

Le Cavalier n'était pas une classe du PHB, mais d'un supplément.
C'est plutôt la survie du Barbare (autre classe de l'UA) dans le PHB 3e édition qui est à souligner, AMHA.
Sois satisfait des fruit, des fleurs et même des feuilles,
Si c'est dans ton jardin à toi que tu les cueilles.
Ne pas monter bien haut peut-être, mais tout seul.
Avatar de l’utilisateur
Mugen
Dieu des bottes de cuir
Messages : 10687
Inscription : mer. mai 17, 2006 11:34 am

Re: D&D13 : le Marronnier sans nom

Message par Mugen »

Ah, et la disparition du Warlord entre la 4e et la 5e édition en a chagriné beaucoup.
Sois satisfait des fruit, des fleurs et même des feuilles,
Si c'est dans ton jardin à toi que tu les cueilles.
Ne pas monter bien haut peut-être, mais tout seul.
Avatar de l’utilisateur
Islayre d'Argolh
Dieu des coiffeurs zélés
Messages : 8590
Inscription : ven. août 17, 2007 5:11 pm
Localisation : Paris
Contact :

Re: D&D13 : le Marronnier sans nom

Message par Islayre d'Argolh »

Mugen a écrit : jeu. nov. 26, 2020 4:03 pm Ah, et la disparition du Warlord entre la 4e et la 5e édition en a chagriné beaucoup.

Avec un bon choix de manoeuvres et les dons appropriés, le battlemaster peut tout à fait coller au job. Surtout maintenant avec les nouvelles manoeuvres du Tasha, certaines lui permettant - tel le bon vieux Marshall de D&D 3 - d'être aussi le "social" du groupe.
You are the rulebook. There is no other rulebook.
Make it fast, make it colorful and make it full of decisions for the players. 

Boutiques LuLu :
Coureurs d'Orages
la Cité sans Nom et autres bêtises au d20.
Avatar de l’utilisateur
Ourob
Zelateur
Messages : 71
Inscription : sam. déc. 03, 2016 11:50 am

Re: D&D13 : le Marronnier sans nom

Message par Ourob »

Tholgren a écrit : jeu. nov. 26, 2020 2:36 pm
Pour le visualiser : https://rutkowski.artstation.com/projects/QrLrb8

Superbe. Sait-on s’il sortira un jour en VF?
Répondre