D&D13 : le Marronnier sans nom

Inspis, théories, conseils ...
Avatar de l’utilisateur
Kardwill
Dieu des strates galactiques
Messages : 7888
Inscription : mar. déc. 11, 2007 3:19 pm

Re: D&D13 : le Marronnier sans nom

Message par Kardwill »

Islayre d'Argolh a écrit : mar. févr. 23, 2021 6:16 pm En l’occurrence dans la même campagne tu as effectivement un puissante magicienne âgée d'un coté (= un humain) et un fiélon ayant pris l'apparence d'une vieille dame de l'autre (= un monstre).
Elles sont différentes par leur pouvoir et leur origine (j'ai choisi de faire de mémé une fée corrompue par la malédiction de la vallée), et leurs motivations qui en ont fait deux rencontres très différentes pour le MJ, certes. Mais au final, pour mes joueurs, ça faisait deux fois un monstre basé sur le cliché de la "vieille femme avec des pouvoirs chelous au fond des bois" dans un périmètre géographique et narratif restreint (la banlieue de Vallaki), qui passe sans soucis une fois, mais fait tiquer quand il se répète.
Bon, le fait que mémé ait réussi à voler le bâton de Gultias aux PJs, ce qui veut dire que lors du combat final elle avait elle aussi un "serviteur végétal qui tape super fort", n'a probablement pas aidé mes joueurs à les différencier. Ni le fait que les locaux appellent Baba "une gueunaude" (réaction de mes joueurs : "une autre? On sait les gérer". Ils ont été un peu surpris aux premiers sorts de niveau 7-8 ^^)
MJ actuellement sur : Dresden Files (Fate), Star Trek (Fate), Ravenloft (D&D)
Avatar de l’utilisateur
Zeben
Dieu des hypoglycémistes
Messages : 9340
Inscription : jeu. sept. 06, 2007 5:10 pm
Localisation : Villeurbanne

Re: D&D13 : le Marronnier sans nom

Message par Zeben »

Islayre d'Argolh a écrit : mar. févr. 23, 2021 6:16 pm Je préfère préciser, au cas ou, que je n'ai pas dit que ça me posait problème, hein ?

C'est fou que tu te sentes obligé de te justifier...


:P

EDIT : je préfère préciser, au cas où, que ce message n'attend pas particulièrement de réaction de ta part. :mrgreen:
Je vide mes étagères et j'en ai plein ! https://www.casusno.fr/viewtopic.php?f=25&p=1873566#p1870249
Avatar de l’utilisateur
jbbourgoin
Messie
Messages : 1141
Inscription : mer. juin 18, 2014 2:35 pm
Localisation : Brest
Contact :

Re: D&D13 : le Marronnier sans nom

Message par jbbourgoin »

Fait gaffe ça va devenir un même ^^
Du sandbox en solo, c'est ici : Histoires de Donjons
Avatar de l’utilisateur
Votre Altesse
Zelateur
Messages : 92
Inscription : lun. janv. 02, 2017 5:37 pm

Re: D&D13 : le Marronnier sans nom

Message par Votre Altesse »

Kardwill a écrit : mar. févr. 23, 2021 5:16 pm
Silenttimo a écrit : mar. févr. 23, 2021 4:45 pm En revanche, la "sorcière" façon Baba Yaga / Salem / Macbeth (voire "Blanche-Neige et les 7 nains"), c'est bien l'image d'une vieille femme (hideuse) qui prime, pour ce qui me concerne (même si une variation occasionnelle bien amenée peut être intéressante).

Ce qui crée des redondances dans Curse of Strahd, d'ailleurs : On a mémé Morganthe (vieille femme maléfique moche et sinistre vivant dans une bicoque délabrée en bordure de la civilisation) et Baba Lysaga (vieille femme maléfique moche et sinistre vivant dans une bicoque délabrée en bordure de la civilisation). Même si les comportements/motivations/pouvoirs des deux sont franchement différents, j'ai clairement vu mes joueurs tiquer en mode "ah, tiens, encore une?" quand ils ont entendu parler de Lysaga alors qu'ils étaient en pleine guerre avec Mémé. L'archétype a beau être puissant et évocateur parce qu'on a tous entendu les même contes de fées quand on était mômes, ça fait tiquer quand on en abuse.

       Dans la culture traditionnel, il y a aussi la séductrice et le tyran féminin dans les rôles traditionnels de méchantes. J'ai l'impression que les méchantes ne sont plus présentes dans la culture pop, mais je ne regarde pas tant que ça de séries/films. 
        La culture actuelle me semble avoir renouvelé plus le rôle du méchant masculin, même si ça tourne énormément du personnage du "brisé". Darth Vader, Thanos, le Joker, l'empereur de SW, Roy Battyn ce sont des personnages très similaires mais tout de même intéressant, même si je n'apprécie pas beaucoup le cinéma marvel, je serais bien incapable de citer une méchante marquante récemment.

    Dans les personnages féminins historiques qui pourraient m'inspirer pour faire des "méchantes" (en tout cas des adversaires), il y a Ching Shih, Catherine de Médicis, Madame de Montespan, La Voisin (mais qui est proche de l'archétype de la sorcière), dans les mythes, il y a Circé, la dame blanche.
Avatar de l’utilisateur
griffesapin
Pape
Messages : 686
Inscription : lun. juil. 03, 2017 11:21 am
Localisation : MONTIGNY-LES-METZ

Re: D&D13 : le Marronnier sans nom

Message par griffesapin »

c'est bien dommage au final car dans tous les monster manual des différentes éditions j'ai toujours beaucoup apprécié les guenaudes/sorcières : leur diversités et la façon dont était rendu le concept de cercle de sorcières... elles font parties de mon podium de monstres préférés.

(bon je tiens à préciser que j'ai une amie sorcière  ;) )

Avec le prochain produit pour DD5, je pense qu'il est grand temps pour WOTC d'adopter officiellement comme devise:
"l'art de faire du neuf avec du vieux"
A croire que la créativité a disparue... chez eux.

Tenez! tant que j'y pense, une petite blague Fantasy de circonstance:
- quelle est la différence entre une princesse et une sorcière ?
.
.
.
.
.
.
- 5 ans de mariage ...
Cette blague est une oeuvre de pure fiction. Par conséquent toute ressemblance avec des situations réelles ou avec des personnes existantes ou ayant existé ne saurait être que purement fortuite.
la différence entre un adulte et un enfant, c'est la taille et le budget du jouet
Avatar de l’utilisateur
dogboy
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2436
Inscription : mar. déc. 23, 2008 12:13 am

Re: D&D13 : le Marronnier sans nom

Message par dogboy »

griffesapin a écrit : mar. févr. 23, 2021 8:51 pm Avec le prochain produit pour DD5, je pense qu'il est grand temps pour WOTC d'adopter officiellement comme devise:
"l'art de faire du neuf avec du vieux"

Hein ? C'est pas le mot d'ordre de cette édition depuis le début ?  8O
But soon the flames will fade, and only dark will remain.
Avatar de l’utilisateur
Kardwill
Dieu des strates galactiques
Messages : 7888
Inscription : mar. déc. 11, 2007 3:19 pm

Re: D&D13 : le Marronnier sans nom

Message par Kardwill »

griffesapin a écrit : mar. févr. 23, 2021 8:51 pm c'est bien dommage au final car dans tous les monster manual des différentes éditions j'ai toujours beaucoup apprécié les guenaudes/sorcières : leur diversités et la façon dont était rendu le concept de cercle de sorcières... elles font parties de mon podium de monstres préférés.

Ah, mais je les adore aussi. C'est juste que mettre deux type d'ennemis différents sur le papier mais qui sont au final des variantes de la "méchante sorcière des bois", sans aucun lien entre elles à moins de 5km d'écart dans la même campagne, ça finit par se voir.

Spoiler:
Si je dois faire rejouer "Curse of Strahd" (peu probable), je vire Baba Lysaga, et je la refond avec Fiona Wachter (encore une vieille femme laide, sinistre, maléfique, folle et avec des pouvoirs démoniaque, tiens. J'avais oublié qu'il y en avait une troisième... mais au moins, c'est une sorcière urbaine avec une famille et une position sociale, ça change. Et dans ma campagne, j'en ai fait une vieille dame très distinguée et en apparence tout à fait fréquentable)

Ou bien alors, créer un lien entre les trois pour qu'elles fassent partie du même "trio", tiens. Ca choquerait moins d'avoir trois "sorcières" si elles étaient liées entre elles. C'est plus traditionnel comme ça. Et avoir la Mangeuse d'enfants, l'Accoucheuse du diable et la Vassale du vampire liées dans le même convent par un pacte de circonstance et dépendant les unes des autres pour leurs pouvoirs, ça donnerait un truc très sympa à découvrir et exploiter pour les joueurs
MJ actuellement sur : Dresden Files (Fate), Star Trek (Fate), Ravenloft (D&D)
Avatar de l’utilisateur
griffesapin
Pape
Messages : 686
Inscription : lun. juil. 03, 2017 11:21 am
Localisation : MONTIGNY-LES-METZ

Re: D&D13 : le Marronnier sans nom

Message par griffesapin »

j'adore ton idée n°2  :geek
la différence entre un adulte et un enfant, c'est la taille et le budget du jouet
Avatar de l’utilisateur
Tsaokung
Initié
Messages : 105
Inscription : dim. févr. 10, 2008 9:36 pm

Re: D&D13 : le Marronnier sans nom

Message par Tsaokung »

Votre Altesse a écrit : mar. févr. 23, 2021 8:40 pm
      La culture actuelle me semble avoir renouvelé plus le rôle du méchant masculin, même si ça tourne énormément du personnage du "brisé". Darth Vader, Thanos, le Joker, l'empereur de SW, Roy Battyn ce sont des personnages très similaires mais tout de même intéressant, même si je n'apprécie pas beaucoup le cinéma marvel, je serais bien incapable de citer une méchante marquante récemment.

Au cinéma je vois Ravenna dans Blanche Neige et le Chasseur, mais c'est une personnage brisé.
On trouvera sans doute bien plus de personnages et de diversité dans les séries.
Avatar de l’utilisateur
nerghull
Dieu d'après le panthéon
Messages : 4320
Inscription : dim. mai 03, 2015 3:02 am

Re: D&D13 : le Marronnier sans nom

Message par nerghull »

C'est marrant ces méchants me semble plus être des types qui utilisent leur traumatisme mal résolu comme excuse pour commettre les pire dégueulasserie et imposer leurs idées aux autres plutôt que des gens brisés qui essaient de se reconstruire :charmeur

Vous voulez une méchante féminine qui s'assume ? Ileosa. Maman des monstres chauds et humides, impératrice des règles abondante, guerrière du talon aiguille viriginiale, et pas désolée de l'être. Si vous voulez causer genre et archétypes associés au genre dans la culture occidentale, voilà votre vagina dentata ultime et qui n'a pas peur d'assumer ce qu'elle incarne.
Absence de blagues "wife bad" et "vieille fille beurk" garantie
Spooky scary creepypasta

Ici j'ai pris du temps pour faire des trucs :
Une bafouille sur les plateaux de jeu & Un truc plus synthétique sur la déstabilisation / Des CR de partie d'Eclipse Phase
Un système alternatif pour Warhammer 40k (Black Crusade et Dark Heresy, surtout)
Avatar de l’utilisateur
Vorghyrn
Dieu des gargarismes
Messages : 6764
Inscription : jeu. févr. 03, 2011 12:00 pm
Localisation : Le Cap (Afrique du Sud)
Contact :

Re: D&D13 : le Marronnier sans nom

Message par Vorghyrn »

on parle toujours bien de D&D là ? ;)
Mon blog JDR : De l'autre Côté de l'écran. critiques de JDR et techniques de jeu, surtout en solo

Mon site d'écriture : Imaginaires lointains. Récits cyberpunks, CR littéraires de solo medfan et un projet d'univers sous forme de wiki
 
Avatar de l’utilisateur
nerghull
Dieu d'après le panthéon
Messages : 4320
Inscription : dim. mai 03, 2015 3:02 am

Re: D&D13 : le Marronnier sans nom

Message par nerghull »

Littéralement, Curse of the Crimson Throne étant sorti avant la release de PFRPG, ce n'est même pas du Pathfinder. (La version de la campagne que j'ai est en D&D3.5 en tout cas, et il me semblait que c'était un candidat à l'adaptation en 5ème ed mais je n'ai pas suivi les atermoiements récents).
Spooky scary creepypasta

Ici j'ai pris du temps pour faire des trucs :
Une bafouille sur les plateaux de jeu & Un truc plus synthétique sur la déstabilisation / Des CR de partie d'Eclipse Phase
Un système alternatif pour Warhammer 40k (Black Crusade et Dark Heresy, surtout)
Avatar de l’utilisateur
Celi
Dieu d'après le panthéon
Messages : 1895
Inscription : mer. avr. 27, 2005 8:14 pm

Re: D&D13 : le Marronnier sans nom

Message par Celi »

Tsaokung a écrit : mer. févr. 24, 2021 12:17 am
Votre Altesse a écrit : mar. févr. 23, 2021 8:40 pm
      La culture actuelle me semble avoir renouvelé plus le rôle du méchant masculin, même si ça tourne énormément du personnage du "brisé". Darth Vader, Thanos, le Joker, l'empereur de SW, Roy Battyn ce sont des personnages très similaires mais tout de même intéressant, même si je n'apprécie pas beaucoup le cinéma marvel, je serais bien incapable de citer une méchante marquante récemment.
Au cinéma je vois Ravenna dans Blanche Neige et le Chasseur, mais c'est une personnage brisé.
On trouvera sans doute bien plus de personnages et de diversité dans les séries.
Dans les Walt Disney ça ne manque pas, par exemple :

Spoiler:
  Image 

Spoiler:
Image   

Spoiler:
    Image
Avatar de l’utilisateur
nerghull
Dieu d'après le panthéon
Messages : 4320
Inscription : dim. mai 03, 2015 3:02 am

Re: D&D13 : le Marronnier sans nom

Message par nerghull »

La vieille fille folle, la sorcière ambitieuse et la marâtre jalouse, pas de doute on est dans du lourd, de l'éprouvé, du stable chez Disney ! (Et des archétypes qui sont excellents à tordre et à remettre aux goûts du jour)
Spooky scary creepypasta

Ici j'ai pris du temps pour faire des trucs :
Une bafouille sur les plateaux de jeu & Un truc plus synthétique sur la déstabilisation / Des CR de partie d'Eclipse Phase
Un système alternatif pour Warhammer 40k (Black Crusade et Dark Heresy, surtout)
Avatar de l’utilisateur
griffesapin
Pape
Messages : 686
Inscription : lun. juil. 03, 2017 11:21 am
Localisation : MONTIGNY-LES-METZ

Re: D&D13 : le Marronnier sans nom

Message par griffesapin »

Vorghyrn a écrit : mer. févr. 24, 2021 8:05 am on parle toujours bien de D&D là ? ;)


oui de Pathfinder: c'est la reine de de Korvosa en Varisie et elle ressemble plus à un mélange d'Élisabeth Báthory et de Lucrèce Borgia qu'à Baba yaga ...  :wub:
 
la différence entre un adulte et un enfant, c'est la taille et le budget du jouet
Répondre