Le space opera (2) : l'appel des étoiles

Inspis, théories, conseils ...
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Mugen
Dieu des bottes de cuir
Messages : 10683
Inscription : mer. mai 17, 2006 11:34 am

Re: Le space opera (2) : l'appel des étoiles

Message par Mugen »

Nolendur a écrit : lun. janv. 11, 2021 10:42 pm La vitesse est la dérivée de l'accélération donc

C'est l'inverse ;)

Edit : et du coup, on intègre l'accélération puis la vitesse pour avoir la trajectoire.

GCM a écrit : mar. janv. 12, 2021 8:39 am @Nolendur Si c'est la vitesse qui crée la gravitation dans notre vaisseau en train de voyager, de quel côté s'exerce la gravité ?

Puisque je suis dans les pinaillages : l'accélération (et pas la vitesse) ne génère pas de gravitation, mais bien un semblant de gravitation, qui reproduit celle de l'environnement terrestre.
Les forces de gravitation entre le vaisseau et les passagers existent par elles-mêmes, mais elles sont vraiment négligeables.
Sois satisfait des fruit, des fleurs et même des feuilles,
Si c'est dans ton jardin à toi que tu les cueilles.
Ne pas monter bien haut peut-être, mais tout seul.
Avatar de l’utilisateur
zanwot
Transcendé
Messages : 706
Inscription : jeu. août 23, 2007 4:16 pm

Re: Le space opera (2) : l'appel des étoiles

Message par zanwot »

Mugen a écrit : mar. janv. 12, 2021 10:12 am  
Puisque je suis dans les pinaillages : l'accélération (et pas la vitesse) ne génère pas de gravitation, mais bien un semblant de gravitation, qui reproduit celle de l'environnement terrestre.
Vi, mais au rayon pinaillage, il est notable de préciser que la sensation de gravité induite par une accélération constante est indistinguable de la gravité sur une planète (et il me semble même qu'en relativité générale c'est la même chose en fait, la gravité n'étant qu'une accélération dans l'espace-temps déformée par la masse), à contrario des habitats style station spatiale en rotation (pour avoir une sensation de gravité vers l'extérieure) où il y a des effets type Coriolis.
 
ImageImageImageImageImage

 
Avatar de l’utilisateur
Seigneur Ombre
Dieu d'après le panthéon
Messages : 3099
Inscription : mer. oct. 19, 2016 11:22 am

Re: Le space opera (2) : l'appel des étoiles

Message par Seigneur Ombre »

zanwot a écrit : mar. janv. 12, 2021 10:27 am Vi, mais au rayon pinaillage

Et pour finir les mouches du plafond, les deux ne sont que des accélérations. L'une se nomme gravitation (accélération de l'ordre de 9.81 m.s^-2), l'autre accélération :)

EDIT - Et pour la dernière mouche que je n'avais pas vu, Subire Y G signifie être soumis une accélération de Y x 9.81 m.s^-2
Dernière modification par Seigneur Ombre le mar. janv. 12, 2021 10:40 am, modifié 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
Nolendur
Dieu matters
Messages : 3888
Inscription : mar. mai 20, 2008 3:51 pm
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: Le space opera (2) : l'appel des étoiles

Message par Nolendur »

Mugen a écrit : mar. janv. 12, 2021 10:12 am
Nolendur a écrit : lun. janv. 11, 2021 10:42 pm La vitesse est la dérivée de l'accélération donc

C'est l'inverse ;)

Edit : et du coup, on intègre l'accélération puis la vitesse pour avoir la trajectoire.
Oui, j'ai gloubiboulgué :) . Partout où j'ai écrit "dérivé" ou "dérivation", je pensais (et il faut lire) "intégration".

Mugen a écrit : mar. janv. 12, 2021 10:12 am
GCM a écrit : mar. janv. 12, 2021 8:39 am @Nolendur Si c'est la vitesse qui crée la gravitation dans notre vaisseau en train de voyager, de quel côté s'exerce la gravité ?

Puisque je suis dans les pinaillages : l'accélération (et pas la vitesse) ne génère pas de gravitation, mais bien un semblant de gravitation, qui reproduit celle de l'environnement terrestre.
Les forces de gravitation entre le vaisseau et les passagers existent par elles-mêmes, mais elles sont vraiment négligeables.
Tout à fait. L'accélération crée de la pesanteur (indiscernable de la pesanteur créée par la gravitation puisque la gravité est une forme d'accélération). Donc la phrase réécrite donnerait :
"Si c'est l'accélération du vaisseau qui crée la pesanteur dans notre vaisseau en train de voyager, de quel côté s'exerce cette pesanteur ?"
Pour mes petits jeux et bricolages, c'est ici : jeux de rôle perso et aides de jeu.
_________________
Quand les gens disent « il faut vivre avec son temps », ils veulent dire en réalité : « vous devez vivre à ma façon ».
Terry Pratchett
Avatar de l’utilisateur
mithriel
Dieu du funky soul
Messages : 5689
Inscription : jeu. juil. 31, 2003 9:00 am
Contact :

Re: Le space opera (2) : l'appel des étoiles

Message par mithriel »

Seigneur Ombre a écrit : mar. janv. 12, 2021 9:20 am C'est que ça tête mine de rien. Donc il faut prévoir des réservoirs conséquents...
Ça me rappelle le vaisseau "le plus rapide de la galaxie" de mes joueurs à Traveller. 5 % maxi d'espace habitable, le reste en moteur et carburant. Autrement dit, un cercueil spatial. :mrgreen:
 
Avatar de l’utilisateur
Seigneur Ombre
Dieu d'après le panthéon
Messages : 3099
Inscription : mer. oct. 19, 2016 11:22 am

Re: Le space opera (2) : l'appel des étoiles

Message par Seigneur Ombre »

Merci pour le fou rire :bierre:
Avatar de l’utilisateur
Nolendur
Dieu matters
Messages : 3888
Inscription : mar. mai 20, 2008 3:51 pm
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: Le space opera (2) : l'appel des étoiles

Message par Nolendur »

Traveller est assez "réaliste" (bon, disons un peu plus réaliste que d'autres). Un truc qu'il ne faut pas oublier avec les vaisseaux spatiaux c'est qu'ils doivent en général emporter toute la masse de réaction nécessaire avec eux. Quelle que soit l'efficacité énergétique de leur propulseur ils doivent éjecter de grandes quantités de matière pour avancer. Souvent quand on pense au "carburant" d'un vaisseau on ne pense qu'à la source d'énergie, mais embarquer suffisamment de masse de réaction est un problème en soi (même si, quand on fait le bilan total, on peut considérer la masse éjectée comme une source d'énergie).
Pour mes petits jeux et bricolages, c'est ici : jeux de rôle perso et aides de jeu.
_________________
Quand les gens disent « il faut vivre avec son temps », ils veulent dire en réalité : « vous devez vivre à ma façon ».
Terry Pratchett
Avatar de l’utilisateur
Loris
Dieu des cataphiles argentiques
Messages : 17503
Inscription : mer. juil. 30, 2003 3:04 pm
Localisation : Singapore sling
Contact :

Re: Le space opera (2) : l'appel des étoiles

Message par Loris »

La dernière fois que j’ai lu un jdr qui se voulait statistiquement réaliste, c’était FATAL. Et, là, j’enlève toute la partie raciste et misogyne pour me concentrer sur les maths : des formules en (xD6)^2-yD6+cte, c’était innommable.

Alors un jeu de sf avec des intégrales, merci mais non merci. Je reste à SWD6, qui reste le meilleur jeu du genre que j’ai pu trouver.

Je joue au jdr pour avoir du vraisemblable mais certainement pas du réaliste.
"Over the centuries, mankind has tried many ways of combating the forces of evil... prayer, fasting, good works and so on. Up until 'DooM', no one seemed to have thought about the double-barrel shotgun. Eat leaden death, demon!"
~Terry Pratchett
Avatar de l’utilisateur
TricheLumiere
Initié
Messages : 204
Inscription : ven. oct. 11, 2013 6:46 pm
Localisation : Boussy Saint Antoine, Essonne
Contact :

Re: Le space opera (2) : l'appel des étoiles

Message par TricheLumiere »

mithriel a écrit : mar. janv. 12, 2021 10:38 am
Seigneur Ombre a écrit : mar. janv. 12, 2021 9:20 am C'est que ça tête mine de rien. Donc il faut prévoir des réservoirs conséquents...
Ça me rappelle le vaisseau "le plus rapide de la galaxie" de mes joueurs à Traveller. 5 % maxi d'espace habitable, le reste en moteur et carburant. Autrement dit, un cercueil spatial. :mrgreen:

Ca me rappelle une citation du génialissime article "Coursiers des Etoiles" (un must à lire par ceux qui sont plus sur le Space Opera que la Hard Science dans ce fil de discussion) que le non moins génialissime Pierre Zaplotny avait écrit dans Chroniques d'Outre-Monde no 9 il y a une bonne trentaine d'années, à propos d'une classe de vaisseaux de combat. 
Les DEMONES sont composées de 60% de moteurs, 60% de canons, et l'équipage est à cheval dessus (Proverbe humain)


;)
Avatar de l’utilisateur
Nolendur
Dieu matters
Messages : 3888
Inscription : mar. mai 20, 2008 3:51 pm
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: Le space opera (2) : l'appel des étoiles

Message par Nolendur »

Loris a écrit : mar. janv. 12, 2021 11:14 am Alors un jeu de sf avec des intégrales, merci mais non merci. Je reste à SWD6, qui reste le meilleur jeu du genre que j’ai pu trouver.
C'est légèrement de la mauvaise foi :) . Où plus exactement de la rhétorique façon "homme de paille".

Personne ne demande à personne de calculer des intégrales.

C'est juste moi, dans la conversation, qui expliquais d'où venait la formule t=2×rac(d/a) que j'avais utilisée pour faire la table des temps de trajet "pseudo réalistes" dans le système solaire. Ça permet à ceux qui veulent avoir un ordre d'idée des grandeurs concernées d'y jeter un coup d’œil avant d'improviser à la louche ce qu'ils veulent pendant la partie. Ils peuvent juste retenir que les temps de trajet se comptent en jours.

C'est comme si on accusait les jeux qui donnent la portée d'une arme à feu de "faire des intégrales", simplement parce qu'il y a des intégrales qui interviennent si on veut faire l'étude de la trajectoire des projectiles.

:) :bierre:
Pour mes petits jeux et bricolages, c'est ici : jeux de rôle perso et aides de jeu.
_________________
Quand les gens disent « il faut vivre avec son temps », ils veulent dire en réalité : « vous devez vivre à ma façon ».
Terry Pratchett
Avatar de l’utilisateur
Mugen
Dieu des bottes de cuir
Messages : 10683
Inscription : mer. mai 17, 2006 11:34 am

Re: Le space opera (2) : l'appel des étoiles

Message par Mugen »

Nolendur a écrit : mar. janv. 12, 2021 10:57 am Traveller est assez "réaliste" (bon, disons un peu plus réaliste que d'autres). Un truc qu'il ne faut pas oublier avec les vaisseaux spatiaux c'est qu'ils doivent en général emporter toute la masse de réaction nécessaire avec eux. Quelle que soit l'efficacité énergétique de leur propulseur ils doivent éjecter de grandes quantités de matière pour avancer. Souvent quand on pense au "carburant" d'un vaisseau on ne pense qu'à la source d'énergie, mais embarquer suffisamment de masse de réaction est un problème en soi (même si, quand on fait le bilan total, on peut considérer la masse éjectée comme une source d'énergie).

D'autant que la fameuse équation que j'ai posée plus haut, F = mA, n'est vraie que si m ne varie pas (et que l'on n'est pas à une vitesse relativiste, mais c'est un autre sujet).

Sa vraie forme est F = dP/dt, où P est la quantité de mouvement, soit mV.

Avec une masse qui varie, il faut utiliser l'équation :

F = V*(dm/dt)+mA

Et ça à ma connaissance c'est une équation différentielle, dont la solution n'est pas un polynôme du second degré.
Sois satisfait des fruit, des fleurs et même des feuilles,
Si c'est dans ton jardin à toi que tu les cueilles.
Ne pas monter bien haut peut-être, mais tout seul.
Avatar de l’utilisateur
Loris
Dieu des cataphiles argentiques
Messages : 17503
Inscription : mer. juil. 30, 2003 3:04 pm
Localisation : Singapore sling
Contact :

Re: Le space opera (2) : l'appel des étoiles

Message par Loris »

@Nolendur : ok. J’ai juste passé les messages en diagonale et j’ai flippé. Désolé.
"Over the centuries, mankind has tried many ways of combating the forces of evil... prayer, fasting, good works and so on. Up until 'DooM', no one seemed to have thought about the double-barrel shotgun. Eat leaden death, demon!"
~Terry Pratchett
Gyaile
Profane
Messages : 8
Inscription : dim. mars 24, 2019 8:26 am

Re: Le space opera (2) : l'appel des étoiles

Message par Gyaile »

Mugen a écrit : mar. janv. 12, 2021 11:58 am
D'autant que la fameuse équation que j'ai posée plus haut, F = mA, n'est vraie que si m ne varie pas (et que l'on n'est pas à une vitesse relativiste, mais c'est un autre sujet).

Sa vraie forme est F = dP/dt, où P est la quantité de mouvement, soit mV.

Avec une masse qui varie, il faut utiliser l'équation :

F = V*(dm/dt)+mA

Et ça à ma connaissance c'est une équation différentielle, dont la solution n'est pas un polynôme du second degré.
Même la relation F = dp/dt n'est valable que si la masse m est constante (à condition en plus de l'appliquer dans un référentiel galiléen). En revanche elle reste valable lorsque la vitesse du système atteint une vitesse proche de la vitesse de la lumière dans le vide (domaine de la relativité restreinte). Dans ce cas c'est la définition de p (la quantité de mouvement) qui change.
 
Avatar de l’utilisateur
VXgas
Dieu des moisissures sous cellophane
Messages : 1912
Inscription : ven. oct. 07, 2005 11:32 am
Localisation : Aquae Sextiae

Re: Le space opera (2) : l'appel des étoiles

Message par VXgas »

Seigneur Ombre a écrit : mar. janv. 12, 2021 9:20 am Sur une autre note, l'accélération constante si elle est intéressante pose une autre question, la quantité de matière utilisée comme masse de réaction à trimbaler. C'est que ça tête mine de rien. Donc il faut prévoir des réservoirs conséquents...
C'est pour ça qu'il faut plutôt envisager un réacteur nucléaire à fusion ou à antimatière pour imaginer une propulsion constante de plusieurs jours. Du carburant sous forme de réservoir ça prendrait trop de place.

GCM a écrit : mar. janv. 12, 2021 8:39 am @Nolendur Si c'est la vitesse qui crée la gravitation dans notre vaisseau en train de voyager, de quel côté s'exerce la gravité ?
Quand tu es dans un véhicule qui accélère, ou même au décollage d'un avion, tu es poussé vers l'arrière, donc pour une forte accélération de 1g constante, tu peux mettre tes pieds vers l'arrière et tenir debout (dans l'espace bien sur pour ne pas subir la force d'attraction terrestre). Idem et à l'inverse, quand on freine dans un véhicule on est projeté vers l'avant. Même principe...
Dernière modification par VXgas le mar. janv. 12, 2021 1:27 pm, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
GCM
Dieu d'après le panthéon
Messages : 1756
Inscription : ven. nov. 24, 2017 6:44 am
Localisation : Averoigne
Contact :

Re: Le space opera (2) : l'appel des étoiles

Message par GCM »

"Si c'est l'accélération du vaisseau qui crée la pesanteur dans notre vaisseau en train de voyager, de quel côté s'exerce cette pesanteur ?" :charmeur
Mon nouveau blog où je me soigne: Ωmega TrΔsh.

Mon ancien blog de dingue: Mon RIFTS à moi.

ImageImageImageImage

 
Répondre