Pulp, pour des histoires épiques à deux sous

Inspis, théories, conseils ...
Avatar de l’utilisateur
Belphégor
Transcendé
Messages : 730
Inscription : dim. avr. 02, 2017 9:48 am
Localisation : Nouméa, Nouvelle-Calédonie

Pulp, pour des histoires épiques à deux sous

Message par Belphégor »

Encore une fois, ça serait sympa d'en parler sur un autre thread non ?
On demande un fil général dédié au Pulp, je donne un fil général dédié au Pulp. J'espère que les rotatives vont tourner.
Avatar de l’utilisateur
ypikaye
Evêque
Messages : 457
Inscription : lun. déc. 29, 2014 5:32 pm
Contact :

Re: Pulp, pour des histoires épiques à deux sous

Message par ypikaye »

Allez pour faire chauffer le moteur concernant le PULP voici ma pratique.

1) mes premières émotions PULP en JDR c'est DAREDEVIL de F.G.U. Un vrai bon jeu, certes avec les complexités à la FGU, mais avec une création de personnage pour l'époque qui infusait du PULP en toi. Puis les modules de jeu.
2) Deux suppléments PULP que j'adore : Cliffhanger V1 ou V2 pour GURPS et PULP HERO pour le Hero System.
3) De nos jours le PULP dans mon petit groupe c'est avant tout des adaptations ou inspirations des aventures/romans BOB MORANE. Donc un PULP années 60-70 du XXème siècle.
4) Mais c'est aussi depuis quelques années une saveur commune à d'autres parties de JdR. Pulp Horreur, Pulp Heroic Fantasy, Pulp SF. Disons que les persos, les actions et les situations sont rocambolesques, grandiloquentes, avec des retournements de situation, de la chance; les actions sont plus cinématiques, le viscéral moins sérieux ou dangereux.
5 ) et pour cela les systèmes permettant plus facilement d'alimenter une saveur PULP pour nous sont :
(j'ai numéroté mes préférences)
  • Savage Worlds (1)  : parce que les incontournables "bennies" qui permettent de "plier" la courbe du destin, les dés explosifs qui peuvent donner de la maestria à une action, une mortalité "douce", des mécaniques optionnelles et des logiques d'Extra qui permettent de créer des scènes en cinémascope et des possibilités de créer des personnages plus grand que nature.
  • Genesys (3) : parce que notamment le système de dés offrent du rebondissement et donne des possibilités de narration au joueur/personnage à l'aune de ses envies "pulpesque".
  • Fate (6) : parce que la mécanique des aspects permet d'alimenter facilement la couleur PULP
  • Cypher System (2) : les modes intrusions joueur/MJ peuvent facilement glisser vers l'esprit PULP. Le joueur a la main pour produire des actions à la saveur PULP en gérant son attrition. Ajoutons la notion de Cypher que l'on peut rendre assez PULP...
  • GURPS (5) : parce que ... il peut tout faire et par là même caractériser avec certains avantages des personnages à la mode PULP.
Cela dit, je pense que l'on peut arriver à PULPER n'importe quel système de jeu en réduisant sa mortalité notamment avec la mécanique maintenant classique et efficace des "points de destin ou tout autre nom", un format d'histoire codifiée avec un grand méchant, des sbires, des situations dangereuses à grand spectacle, du rebondissement, de l'exotisme etc... 
... tous ces moments se perdront dans l'oubli comme les larmes dans la pluie ...(Blade Runner)
Avatar de l’utilisateur
Ange Gardien
Dieu du psychonautisme
Messages : 5614
Inscription : mer. juil. 30, 2003 4:45 am
Localisation : St Germain du Puy, Cher.
Contact :

Re: Pulp, pour des histoires épiques à deux sous

Message par Ange Gardien »

En 1 ex aequo, franchement, faut mettre Torg (et encore plus dans l'empire du Nil). Je le placerais volontiers même en 1, parce que les cartes d'action permettent de colorer d'autres actions, qu'on s'embête pas trop à tirer une carte (ou plusieurs d'initiative), que les dés sont tout aussi explosifs et que la construction de plusieurs dés à additionner permettent un gros truc bien sympa et des exploits qui font bien plaisir, que comme dans Sawo, t'as des cartes d'aventure (je suggère pour du plus pulp, de laisser les joueurs en garder 2, voire 3, je fais jouer avec 2, c'est plus sympa) permettant au pj d'accomplir un exploit particulier, qu'il y a aussi des sbires (ceci dit, c'est normal, sawo s'est inspiré de plusieurs principes de Torg et le nouveau Torg a vu des mécaniques du sawo être injectées dans le système).

Ensuite, j'aurais tendance à dire, qu'à partir du moment où tu importes quatre petits trucs :
Changer les niveaux de réussite (tout décaler d'un cran, sauf en pur combat éventuellement)
Permettre aux joueurs de narrer des éléments de l'action (soit dans les succès, soit dans des cartes d'aventure)
Points d'héroïsme.
Principe de pnjs sbires
Tout peut être pulp.
 
Avatar de l’utilisateur
Gulix
Dieu d'après le panthéon
Messages : 1672
Inscription : mer. déc. 02, 2009 10:12 am
Localisation : Nantes (Vallet, dans le Vignoble)
Contact :

Re: Pulp, pour des histoires épiques à deux sous

Message par Gulix »

Pour ma part, quand je veux jouer "Pulp", je sors Swords Without Master. Je modifie parfois un peu les Tons de base, mais c'est tout.
Les trois phases du jeu collent parfaitement à ce que j'attends d'une histoire pulp : de la découverte et des mystères, du péril et des affrontements, et de l'audace et de l'aventure.

J'ai fait du Sword & Sorcery, du Space Opera mélangeant du Gardiens de la Galaxie avec Flash Gordon, du Indiana Jones, du Xéna la Guerrière ...

Le fait de ne pas avoir à se reporter à des valeurs chiffrées, de laisser la main aux joueurs, de ne pas leur poser de limites tout en intégrant un système d'échec magnifiques, c'est ça pour moi l'esprit pulp.
Mon blog (autour du jeu)
Joueur/Auteur amateur dans le vignoble Nantais
Face au Titan est disponible ! Echapperez-vous aux dangers (et aux dinos) de Dino Island ?!
Avatar de l’utilisateur
Cryoban
Dieu de la carbonite
Messages : 7623
Inscription : mar. mars 29, 2011 9:25 pm
Localisation : Angers

Re: Pulp, pour des histoires épiques à deux sous

Message par Cryoban »

Pour moi les systèmes qui sont Pulp par essence: FATE et Everywhen (le moteur de Barbarians of lemuria). Les PJ sont littéralement impétables et peuvent influer sur la narration et les évènements de façon constante pour créer toutes les péripéties qui leur passent par la tête.

Savage World permet de faire du pulp aussi mais il est plus conventionnel et convenu. Je ne le trouve pas aussi énergique qu'un FATE ou un BoL, les combats sont un peu long à mon gout pour du pulp et de plus les joueureuses doivent quand même faire un peu de mini-maxage s'ils veulent vraiment exploser les compteurs. Mais SaWo reste un bon candidat pour ceux qui aiment des mécaniques un peu plus crunchy et avec de la construction de personnage aux XP
Swooby-doo et mystères associés (un hack de Sweepers)
Vermine-Reboot hack motorisé par Le Grit
Cthulhu Invictus: Limes Obscurus. Certaines forêts sont plus sombres que d'autres
Dark Operators, un hack du BRP pour Delta Green. Du poulpe et des Forces Spéciales.
Avatar de l’utilisateur
Dox
Dieu d'après le panthéon
Messages : 3908
Inscription : dim. oct. 26, 2014 10:42 am
Localisation : Dijon

Re: Pulp, pour des histoires épiques à deux sous

Message par Dox »

J'ai maîtrisé F.AC.E.S pulp et j'en suis satisfait. La prise en main est rapide et on peut jouer facilement des aventures épiques. :)
Le JDR : le poids des mots, le choc des dés ! :bierre:
Avatar de l’utilisateur
Blakkrall
Dieu des girouettes
Messages : 9202
Inscription : dim. déc. 20, 2009 7:10 pm
Localisation : Montivilliers

Re: Pulp, pour des histoires épiques à deux sous

Message par Blakkrall »

Je me permets de citer ici l'outil de centralisation du pulp.
J’ai passé l’âge où la méchanceté me rendait furieux. Maintenant c’est la stupidité qui me met hors de moi. Arturo Perez Reverte Deux hommes de bien
Avatar de l’utilisateur
MuzoLeVrai
Mystique
Messages : 842
Inscription : mer. déc. 03, 2008 9:45 pm
Localisation : Paris

Re: Pulp, pour des histoires épiques à deux sous

Message par MuzoLeVrai »

Selon moi:
Les suppléments qui causent du pulp et qui sont bien pour le context:
  • Thrilling Tales (Savage Worlds): Fait un bon résumé du pulp, avec les vilains par 3 catégories: nazis, thugees et perils of the orient. Il a aussi un générateur aléatoire de scénario pulp: "Adventure Generator"
  • Cliffhanger (GURPS): déjà cité. Mais quel supplément de GURPS n'est pas bon pour son contexte? :charmeur
Les scénario pulps:
  • Les scénarios pour Thrilling Tales, il y en a un bonne palanqué sur DTRPG.
  • Daring Tales of Adventure Compendium (Savage World): il y a du bon et du moins bon, mais 80% est exploitable
  • Thrilling Adventures (HERO): une série de scénarios (moyen, on retrouve le bon dans un Daring Tales of Adventure Compendium) et du contexte concernant la terre creuse

Personnellement pour le système, j'ai utilisé le système générique Heroquest V2. Il m'a permis de faire du Pulp et du Crimson Skies.
D20 Addict (même pas peur)
MJ feignasse qui aime les scénarii du commerce!
----
Un jour, Chuck Norris a perdu son alliance. Depuis c'est le bordel dans les terres du milieu...
Avatar de l’utilisateur
Frocpoilu
Evêque
Messages : 472
Inscription : lun. août 01, 2011 2:43 pm
Localisation : Troyes

Re: Pulp, pour des histoires épiques à deux sous

Message par Frocpoilu »

Je me posais une question : à partir de quand a-t-on commencé à parler de "Pulp" pour définir des aventures hautes en couleur, mêlant aventure, exotisme, fantastique (et éventuellement nazis), et non plus simplement les aventures publiées dans les pulps magazines des années 30 et quelques ? Utilise-t-on ce terme en dehors du JdR (pour décrire un genre de film, de roman, etc) ? 
Avatar de l’utilisateur
Tybalt (le retour)
Dieu d'après le panthéon
Messages : 5447
Inscription : mer. août 22, 2012 7:33 pm
Contact :

Re: Pulp, pour des histoires épiques à deux sous

Message par Tybalt (le retour) »

Frocpoilu a écrit : sam. janv. 09, 2021 3:17 pm Je me posais une question : à partir de quand a-t-on commencé à parler de "Pulp" pour définir des aventures hautes en couleur, mêlant aventure, exotisme, fantastique (et éventuellement nazis), et non plus simplement les aventures publiées dans les pulps magazines des années 30 et quelques ? Utilise-t-on ce terme en dehors du JdR (pour décrire un genre de film, de roman, etc) ? 

Pour la deuxième question : oui. Mais depuis quand, je ne sais pas (et c'est une bonne question).
Mes sites : Kosmos (un jdra sur la mythologie grecque qui a vraiment lu les auteurs antiques pour vous) ; blog de lectures ; site d'écriture.
Avatar de l’utilisateur
Tax Collector
Zelateur
Messages : 63
Inscription : sam. déc. 05, 2009 12:42 am

Re: Pulp, pour des histoires épiques à deux sous

Message par Tax Collector »

Frocpoilu a écrit : sam. janv. 09, 2021 3:17 pm Je me posais une question : à partir de quand a-t-on commencé à parler de "Pulp" pour définir des aventures hautes en couleur, mêlant aventure, exotisme, fantastique (et éventuellement nazis), et non plus simplement les aventures publiées dans les pulps magazines des années 30 et quelques ? Utilise-t-on ce terme en dehors du JdR (pour décrire un genre de film, de roman, etc) ? 


Le chapitre Legacy de la page wikipedia sur le "Pulp" évoque, outre les réimpressions, une "New Pulp Era" depuis le début du XXIe siècle :
https://en.wikipedia.org/wiki/Pulp_magazine

En France, le terme "Pulp" est utilisé par la maison d'édition Le Belial dans le sens que tu décris, comme un genre dédié à l'Aventure avec un grand A. Même si leur collection "Pulps" ne compte quasiment que des réimpressions de textes d'époque, ils ont également publié le sympathique Les Ferrailleurs du Cosmos, un texte récent :
https://www.belial.fr/collection/le-belial-pulps

Les autres contributeurs auront sans doute des références plus pertinentes. Je ne parle que de ce que je connais.  ;)

Pour en revenir au sujet, en définissant le pulp comme le chaînon manquant entre la littérature populaire (Sherlock Holmes, Zorro, le Comte de Monte-Christo) et les super-héros (Batman, c'est-à-dire le mélange assumé entre le Shadow et Superman mais aussi une sorte de synthèse des trois personnages que je viens de citer) il est possible d'utiliser ou de bricoler des systèmes de super-héros.

Je vais citer moi aussi Torg pour le cosm l'Empire du Nil - une petite merveille - mais aussi pour la Terre Vivante - ambiance Cadillacs et Dinosaures.

Mais si je devais motoriser du pulp, à mon humble et très subjectif avis et pour apporter ma modeste pierre à l'édifice, j'utiliserai les règles d'Hexagon - Les partisans, correspondant aux super-héros du Golden Age, héritiers directs du pulp. Tout simplement parce que je les connais et que je les maîtrise. Il suffit de transformer les points d'Audace en véritables points d'Héroïsme et de limiter la mortalité - par exemple, tant qu'il lui reste des points d'Audace, à zéro en Énergie le personnage est juste hors de combat, il peut revenir dans la scène pour 2 points d'Audace ou se relever entièrement guéri au début de la scène suivante pour 1 point d'Audace, etc. etc.  
Après être passé du Bronze Age ou Golden Age avec les Partisans, une version pulp du système d'Hexagon serait d'ailleurs la prochaine étape la plus logique - même si elle n'adapterait plus l'univers Hexagon !
Avatar de l’utilisateur
Tybalt (le retour)
Dieu d'après le panthéon
Messages : 5447
Inscription : mer. août 22, 2012 7:33 pm
Contact :

Re: Pulp, pour des histoires épiques à deux sous

Message par Tybalt (le retour) »

Pour mémoire, le mot apparaît dans le titre du film de Tarantino Pulp Fiction en 1994, donc la reprise ou diffusion du mot est plus ancienne que le début XXIe s. (même si, dans le cas de Tarantino, la référence se fait avant tout aux genres de la littérature policière de gare et du film noir).
Mes sites : Kosmos (un jdra sur la mythologie grecque qui a vraiment lu les auteurs antiques pour vous) ; blog de lectures ; site d'écriture.
Malone
Pratiquant
Messages : 275
Inscription : jeu. déc. 13, 2018 3:40 pm

Re: Pulp, pour des histoires épiques à deux sous

Message par Malone »

bonsoir,

hors tout système, je me permet de mettre en lien la manière d'écrire du pulp de Lester Denton :

The Lester Dent Pulp Fiction Formula - Mysterious Press
The Lester Dent Pulp Fiction Plot Formula | Story Planner (la version à remplir sois même !)

ce fut ma trame pour écrire mes scénarios de pulp quand j'en aie fait voilà quelques années, une vraie réussite en passant (j'ai utilisé Savage World puis Cthulhu Hack pour ce faire)

bonne fin de week end

ps : peut être des liens à ajouter à la centralisation citée plus haut !
"y a Gutenberg qui invente l'imprimante, 
lui il a inventé le mensonge,
un génie !"
Avatar de l’utilisateur
Tax Collector
Zelateur
Messages : 63
Inscription : sam. déc. 05, 2009 12:42 am

Re: Pulp, pour des histoires épiques à deux sous

Message par Tax Collector »

Tybalt (le retour) a écrit : dim. janv. 10, 2021 4:48 pm Pour mémoire, le mot apparaît dans le titre du film de Tarantino Pulp Fiction en 1994, donc la reprise ou diffusion du mot est plus ancienne que le début XXIe s. (même si, dans le cas de Tarantino, la référence se fait avant tout aux genres de la littérature policière de gare et du film noir).

Le film "Pulp Fiction" est cité dans l'article "Pulp" de Wikipedia, que j'ai cité. En résumé il y aurait eu, après la fin des pulps proprement dits, des nouvelles éditions de certaines histoires dans des formats plus "nobles", dès les années 1950, puis un regain d'intérêt pour ce média disparu dans les années 1990 avec des magazines, le film de Tarantino, etc. Mais la publication de nouvelles histoires inédites assumant l'héritage du "Pulp" ne daterait que du début du siècle.

Cela étant, si Wikipedia est une bonne base, l'article reste succinct sur la question. Il ne faudrait pas trop spéculer. 😁
Avatar de l’utilisateur
Major John
Pape
Messages : 688
Inscription : jeu. mars 02, 2017 4:40 pm
Localisation : Mulhouse

Re: Pulp, pour des histoires épiques à deux sous

Message par Major John »

J'adore ce genre, mais je me posais la question, comme pour le cape et d'épée ou le western.

Quels sont les éléments represantatifs du pulp?

Qu'est-ce qui défini une histoire comme étant pulp?

Que faut-il mettre en avant, mettre en scène ?
Répondre