Les illustrations en jeu de rôle

Inspis, théories, conseils ...
Avatar de l’utilisateur
cdang
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2057
Inscription : jeu. avr. 30, 2015 10:23 am
Localisation : Le Havre

Re: Les illustrations en jeu de rôle

Message par cdang »

jbbourgoin a écrit : lun. févr. 22, 2021 4:58 pmCela ne signifie pas que l'on doit écrire des tartines de faux journaux, de faux témoignages, de fausses chroniques. Cela signifie qu'un bon game design qui rend compte de ce que l'on veut faire jouer, soutenu par une mise en page sobre qui présente les éléments de jeu de manière claire et immédiate, le tout accompagné de quelques phrases, mots, listes de mots, tableaux, suffisamment significatifs pour dépeindre de manière efficace l'univers, son esprit, son ambiance, tout en laissant de la place à l'imaginaire des joueurs ( car pour pouvoir jouer il faut pouvoir s'approprier le jeu, cad le gameplay et l'univers ), tout cela devrait, selon moi, être la priorité dans la conception d'un jeu, pas les illustrations ( aussi importantes soient-elles, voire même parfois nécessaires ).
Les documents intradiégétiques — faux journaux, faux témoignages et fausses chroniques — sont des éléments de game design. La notion de système est quand même assez extensible depuis la Forge. Tout ce qui crée du jeu fait partie de game design.

Et une liste de mots et de tableaux ne transmettent pas forcément de l'imaginaire, on n'est pas toutstes câblées pareil. Jesaipu qui disait qu'écrire un jeu c'est faire de la télépathie, l'auteur·rice devant transmettre son intention à la lecteur·rice (j'ai du lire ça sur Tartofrez). Pour certaines, le plus efficace sont des documents intradiégétiques, pour d'autre c'est des listes à poil.
--
Vous êtes mort
Avatar de l’utilisateur
jbbourgoin
Messie
Messages : 1157
Inscription : mer. juin 18, 2014 2:35 pm
Localisation : Brest
Contact :

Re: Les illustrations en jeu de rôle

Message par jbbourgoin »

Je ne crois pas avoir dit que de faux journaux n'étaient pas des éléments de game design , ni que de ce point de vue les tableaux leurs sont supérieurs, désolé si c'est ce que j'ai pu laisser entendre.

Des bouquins de jdr bourrés de tableaux à en vomir j'en connaît aussi une tartine ;)

À l'inverse les nombreuses citations et autres textes intradiégétiques de l'Anneau Unique me semblent extrêmement pertinents.

Mais effectivement en relisant le passage que tu cites c'est bien ce que l'on comprend... Ce n'est pas ce que je pense exactement, j'ai été pris par les exemples précis que j'avais en tête. Fondamentalement ce que je voulais dire c'est que parfois on masque une absence de propos par un déluge de texte et, à l'inverse, que l'on peut tenir un propos très riche avec peu de textes, ce qui à le mérite d'être plus lisible et plus abordable pour le lecteur. Dans tous les cas ce ne sont pas des choses qui déterminent un échec ou une réussite.
Du sandbox en solo, c'est ici : Histoires de Donjons
Avatar de l’utilisateur
griffesapin
Transcendé
Messages : 707
Inscription : lun. juil. 03, 2017 11:21 am
Localisation : MONTIGNY-LES-METZ

Re: Les illustrations en jeu de rôle

Message par griffesapin »

(je m'auto colle)

 à mon avis, une bonne partie ceux qui achètent ne jouent pas ou pas autant qu'ils le voudraient:
- jeune, tu étais fan de jdr, tu n'avais pas les moyens de tout acheter mais tu avais le temps de jouer
- Maintenant tu as les moyens (et vu les tarifs , sans vouloir lancer de polémique, il en faut quand même) mais tu n'as plus autant le temps de jouer voir même tu achètes mais tu ne joues plus DONC il faut aussi une autre finalité à ton livre de jdr que des règles que tu ne vas pas utiliser au final d'où la part importante des illustrations dans le JDR qui permet au bouquin de devenir un bel ouvrage que tu vas donc acheter aussi pour son aspect car son utilité n'est plus aussi importante.

je fais un parallèle avec la BD ou les Harley: les BD sont plutôt à l'origine destinées aux enfants: quel gamin peut claquer sans pb 15 euros par bouquins (exemple: série de BD Elfes x30 ... plus la série Nains x18  plus la série Mages x4 + la série  Orcs&gobelins x11 = environ 1000 euros) ?
les harley: motos de badboys, aujourd'hui il n'y a quasi que des cadres et des retraités qui ont les moyens de rouler en harley...

Pour le JDr c'est pareil (selon moi!): ceux qui ont les moyens et qui achètent ne sont pas ceux qui jouent le plus donc ils ont besoin de plus que simplement des règles et une description de monde car ils liront mais ne joueront pas = illustrations.

et si vous regarder les parties achat/vente, ici et ailleurs vous verrez que beaucoup achètent (achat compulsif/coup de cœur/madeleine de proust...) et revendent quasi dans la foulée.

je ne critique pas le prix des choses ou cette économie (jdr/bds/harley...), j'explique juste que cela engendre certaines conséquences selon moi.

et puis tout simplement, des illustrations, si elles sont bien faites et en rapport avec le monde, vous plongent immédiatement dans le cadre.
la différence entre un adulte et un enfant, c'est la taille et le budget du jouet
Avatar de l’utilisateur
Scratchy
Messie
Messages : 1125
Inscription : mar. oct. 28, 2014 9:38 am
Localisation : Capitale de la gastronomie

Re: Les illustrations en jeu de rôle

Message par Scratchy »

Autre point qui est important à mon sens: un jeu n’est bien souvent jamais seul dans une ludothèque. Les illustrations permettent de donner à un jeu une ambiance à transmettre, une inspiration, une identité. Quand on dispose déjà de plusieurs jeux (et encore plus sur la même thématique), l’enrobage d’un nouveau produit (illustrations, maquette...) peut être aussi ce qui fera la différence dans les intentions d’achat en regard de ce que l’on possède déjà (hors volonté d’acquérir un jeu spécifiquement pour son système de règles).

Sinon, à quoi bon acheter Trucmuche JdR quand on peut déjà, en bon casusien, hacker Chapichapo RPG (que l’on a déjà sur ses étagères) pour un résultat à peu près équivalent à la table de jeu?
C’est Casus, hein... Si on ne faisait pas des déclarations d'autant plus péremptoires et pédantes qu'on n'y connaît rien, le forum perdrait son identité. (Aran MacFiona)
Avatar de l’utilisateur
Qui Revient de Loin
Dieu qui a failli y rester
Messages : 6805
Inscription : sam. mars 02, 2013 1:20 pm
Localisation : Nothing Gulch
Contact :

Re: Les illustrations en jeu de rôle

Message par Qui Revient de Loin »

DocDandy a écrit : mar. févr. 23, 2021 8:00 am surtout que des fois ça tombe un poil à côté avec des illus qui ne reflètent pas vraiment le fond du jeu. Exemple avec Dragondead: des dragons, des hordes de zombis, des batailles épiques... Ca c'est l'historique du jeu et ses illustrations mais en jeu c'est beaucoup plus terre à terre et moins abusé comme ambiance. Si tu as l'impression d'être floué c'est normal du coup.

Ca, c'est un point très important pour moi. J'ai été très déçu par certains jeux, eu de gros problèmes de contrat social (Warhammer, Shadowrun) avec d'autres ou suis encore passé à côté de certains jeux (Mutant chronicles ?) à cause de cette problématique.

Généralement, le problème est le suivant : les éditeurs ont mis des images mégacool/superbadass parce que ça fait vendre/excite le désir de puissance des joueurs, et le monde joué est en fait beaucoup plus dur, plus sale, plus terre-à-terre. On s'imagine être un tueur de troll/Néo et on joue un ratier/cyber-ratier :(

Il y a aussi sans doute un effet "héritage de wargame" pour certains jeux (Warhammer).
Dernière modification par Qui Revient de Loin le mar. févr. 23, 2021 11:56 am, modifié 1 fois.
Le blog de mes voyages imaginaires: http://qui.revient.de.loin.blog.free.fr/

Mémoire de rôlistes : le patrimoine du jeu de rôle se construit aujourd'hui

Contributeur au Grog
Avatar de l’utilisateur
oneyed jack
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2850
Inscription : dim. juin 26, 2005 3:50 pm
Localisation : Paris XXe

Re: Les illustrations en jeu de rôle

Message par oneyed jack »

Oh Mutant Chronicles c'est vraiment le plus gros décalage que j'ai vu en JDR. On a des doubles pages couleur de Paul Bonner avec des types bodybuildés bardés d'armes lourdes qui affrontent des hordes de nécromutants dans les jungles vénusiennes, et dans les faits, on joue des journalistes et des détectives privés qui mènent des enquêtes dans une ambiance polar (ce qui est très bien aussi, mais qui n'a rien à voir).


 
Avatar de l’utilisateur
oneyed jack
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2850
Inscription : dim. juin 26, 2005 3:50 pm
Localisation : Paris XXe

Re: Les illustrations en jeu de rôle

Message par oneyed jack »

Sinon, j'en suis revenu des jeux avec des superbes illustrations. Je me suis fait avoir avec Cadwallon il y a 12 ans, Esteren il y a 10 ans, L'Anneau Unique il y a 6 ans, Symbaroum il y a 4 ans... et depuis j'ai changé. Je me dis que les illustrations sont un aspect très important en JDR, elles permettent de donner vie à un univers, et sont indispensables pour donner envie d'acheter, mais qu'elles restent un aspect secondaire par rapport au texte et aux règles.
C'est pourquoi je n'ai pas craqué sur Trudvang, même d'occasion. Mais que j'ai acheté Sombre et Channel Fear. :)

Parce que pendant le jeu, les joueurs ne voient pas tellement les illustrations du jeu (sauf écran et prétirés, mais c'est très peu par rapport à la quantité qu'il y a dans un jdr... *), mais ils subissent la lourdeur des règles, les combats de trois quarts d'heure, les déséquilibres entre les persos, la dizaine de dons à retenir, les incohérences sur les créatures etc etc.

Et aujourd'hui, j'en viens même à me dire que les illustrations occupent une place surcôtée. On leur accorde beaucoup trop d'importance par rapport à ce qu'elles apportent réellement autour de la table. Très souvent, je vois des critiques de JDR, particulièrement sur YouTube, où on parle beaucoup des illustrations, alors que les règles sont balayées d'un "c'est simple et efficace" alors qu'elles sont dégueulasses (Ex : Cyberpunk Red). Ça me déprime.


*en plus aujourd'hui, avec Pinterest, vous pouvez avoir toutes les illustrations que vous voulez pour les prétirés de vos joueurs et les PNJ.
 
Avatar de l’utilisateur
Qui Revient de Loin
Dieu qui a failli y rester
Messages : 6805
Inscription : sam. mars 02, 2013 1:20 pm
Localisation : Nothing Gulch
Contact :

Re: Les illustrations en jeu de rôle

Message par Qui Revient de Loin »

Mais pour un rôliste qui est surtout lecteur (aujourd'hui une cible markéting), c'est important.

Pour l'ambiance, surtout quand elle est spéciale (ex: Tales from the loop), c’est un  must, mais dans ce cas, comme tu dis, pas vraiment dans des livres de base, mais plutôt sous forme de banque d'images.
Le blog de mes voyages imaginaires: http://qui.revient.de.loin.blog.free.fr/

Mémoire de rôlistes : le patrimoine du jeu de rôle se construit aujourd'hui

Contributeur au Grog
Avatar de l’utilisateur
Yusei
Dieu en cavale
Messages : 8798
Inscription : jeu. janv. 30, 2014 9:47 am
Localisation : Paris / Cachan
Contact :

Re: Les illustrations en jeu de rôle

Message par Yusei »

oneyed jack a écrit : mar. févr. 23, 2021 12:04 pm Je me suis fait avoir [...] L'Anneau Unique il y a 6 ans [...]
Personnellement je continue à penser que les illustrations de l'Anneau Unique ont énormément influencé ma manière d'y jouer, et que donc elles faisaient autant partie du jeu que le reste. Elles m'ont permis de passer outre les images que j'avais des Terres du Milieu à la mode "fantasy kitsch des années 70/80" pour en faire quelque chose de plus terre à terre et low fantasy.
Avatar de l’utilisateur
jbbourgoin
Messie
Messages : 1157
Inscription : mer. juin 18, 2014 2:35 pm
Localisation : Brest
Contact :

Re: Les illustrations en jeu de rôle

Message par jbbourgoin »

C'est quand même un peu déprimant d'entendre toujours "le roliste qui est surtout un lecteur" ou "c'est un bel objet, c'est un beau livre", quand il s'agit de jeu :cry:

C'est pas comme si ça n'existait pas les artbooks ...

En tout cas @oneyed jack a bien résumé ce que j'essayais de dire.

Pour moi l'exemple typique de ce problème c'est le dernier Runequest. Tout le monde s'extasie sur le bouquin, et c'est vrai qu'il est magnifique, mais le système est d'une lourdeur assez ahurissante. La création de perso, particulièrement, ne facilite pas du tout l'introduction de nouveaux joueurs dans un monde qui est déjà particulièrement intimidant en soi.

Pourtant, ça fonctionne. Il se vend bien et les produits dérivés avec le Jonestown Compendium pleuvent. Comme quoi, ils ont raison. Les illus c'est le nerf de la guerre.

Et c'est un fan de Glorantha qui parle ! D'un côté je suis quand même content que le jeu fonctionne aussi bien.

Au fond c'est le même problème qu'avec les graphismes et les effets visuels dans le jeu vidéo.

@Yusei : tu avais lu les romans ? Perso j'ai plutôt bien aimé les illus de l'Anneau Unique que je trouve bien dans le ton de l'univers de Tolkien ( ou un aspect de cet univers ), et le système, malgré ses imperfections, était un vent de fraîcheur dans la catégorie des systèmes motorisant la Terre du Milieu.
Du sandbox en solo, c'est ici : Histoires de Donjons
Avatar de l’utilisateur
Scratchy
Messie
Messages : 1125
Inscription : mar. oct. 28, 2014 9:38 am
Localisation : Capitale de la gastronomie

Re: Les illustrations en jeu de rôle

Message par Scratchy »

jbbourgoin a écrit : mar. févr. 23, 2021 12:52 pm C'est quand même un peu déprimant d'entendre toujours "le roliste qui est surtout un lecteur" ou "c'est un bel objet, c'est un beau livre", quand il s'agit de jeu :cry:

Je comprends parfaitement ton point de vue. Néanmoins, il ne faut pas non plus se voiler la face:
- ce sont surtout les MJ qui achètent les livres, pas les joueurs (si l’un d’eux se ramène à la table de jeu avec son propre livre c’est de mon expérience soit parce qu’il est aussi MJ sur ce jeu. Ou alors que le jeu est tellement technique (Pathfinder, Shadowrun de part chez moi) qu’au final c’est plus confortable d’avoir plusieurs livres de règles à disposition). Là, les illustrations sont les bienvenues, mais pas nécessairement fondamentales à mon sens (une personne du marketing me dirait tout le contraire, mais je ne suis pas du marketing :mrgreen:).
- on peut vouloir acheter juste pour lire, parce que l’on sait qu’on ne le fera jamais jouer (pas le temps et/ou les joueurs potentiels n’accrocheront jamais à cette thématique/ambiance). Les illustrations sont alors un bon moyen de voyager dans cet univers (et puis maintenant on peut jouer en solo également)
- on souhaite cannibaliser un autre jeu/supplément pour son jeu principal. Et là, on recherche donc de l’inspiration: que ce soit par les illustrations qui prennent alors une grande place dans l’intérêt pour ce produit ou bien par une intrigue particulièrement bien ficelée d’une campagne/scénario
C’est Casus, hein... Si on ne faisait pas des déclarations d'autant plus péremptoires et pédantes qu'on n'y connaît rien, le forum perdrait son identité. (Aran MacFiona)
Avatar de l’utilisateur
tauther
Dieu des animaux qui bavent
Messages : 4383
Inscription : jeu. janv. 18, 2007 11:31 am
Localisation : Ardoth

Re: Les illustrations en jeu de rôle

Message par tauther »

Scratchy a écrit : mar. févr. 23, 2021 1:06 pm
jbbourgoin a écrit : mar. févr. 23, 2021 12:52 pm C'est quand même un peu déprimant d'entendre toujours "le roliste qui est surtout un lecteur" ou "c'est un bel objet, c'est un beau livre", quand il s'agit de jeu :cry:

Je comprends parfaitement ton point de vue. Néanmoins, il ne faut pas non plus se voiler la face:
- ce sont surtout les MJ qui achètent les livres, pas les joueurs (si l’un d’eux se ramène à la table de jeu avec son propre livre c’est de mon expérience soit parce qu’il est aussi MJ sur ce jeu. Ou alors que le jeu est tellement technique (Pathfinder, Shadowrun de part chez moi) qu’au final c’est plus confortable d’avoir plusieurs livres de règles à disposition). Là, les illustrations sont les bienvenues, mais pas nécessairement fondamentales à mon sens (une personne du marketing me dirait tout le contraire, mais je ne suis pas du marketing :mrgreen:).
- on peut vouloir acheter juste pour lire, parce que l’on sait qu’on ne le fera jamais jouer (pas le temps et/ou les joueurs potentiels n’accrocheront jamais à cette thématique/ambiance). Les illustrations sont alors un bon moyen de voyager dans cet univers (et puis maintenant on peut jouer en solo également)
- on souhaite cannibaliser un autre jeu/supplément pour son jeu principal. Et là, on recherche donc de l’inspiration: que ce soit par les illustrations qui prennent alors une grande place dans l’intérêt pour ce produit ou bien par une intrigue particulièrement bien ficelée d’une campagne/scénario
Et il faut aussi rajouter, que compte tenu de ce que l'on trouve gratuitement et légalement sur sur internet, et ce que nous avons déjà sur nos étagères, nous n'aurions en théorie besoin de rien. :P
Avatar de l’utilisateur
Qui Revient de Loin
Dieu qui a failli y rester
Messages : 6805
Inscription : sam. mars 02, 2013 1:20 pm
Localisation : Nothing Gulch
Contact :

Re: Les illustrations en jeu de rôle

Message par Qui Revient de Loin »

Sauf justement un jeu à l'esthétique originale.

On pourrait aussi parler des "images à jouer" : cartes & plans (jeux d'exploration, tactique, de voyage...), grands PNJ du jeu (Shadowrun, blasons, etc.), arbre généalogique (pour Ambre et d'autres jeux dynastiques), aides de jeu (à la fois ambiance et indice dans des jeux comme Crimes, Cthlhu, etc.).
Le blog de mes voyages imaginaires: http://qui.revient.de.loin.blog.free.fr/

Mémoire de rôlistes : le patrimoine du jeu de rôle se construit aujourd'hui

Contributeur au Grog
Ravortel
Dieu d'après le panthéon
Messages : 3728
Inscription : lun. juin 02, 2014 5:52 pm
Localisation : Pas là.

Re: Les illustrations en jeu de rôle

Message par Ravortel »

Les choses sont différentes pour une illustration purement décorative (un beau paysage, une scène d'ambiance) et ce qui relève plus du graphique utilitaire (un arbre généalogique, une carte ou un plan), où certes l'esthétique compte, mais passe après une certaine lisibilité et des informations à rendre accessible.
Ma position est que "point trop n'en faut, mais il en faut toujours", pour les illustrations, et "trop n'existe pas" pour les graphes. J'ai adoré les illustrations d'un Sybaroum, mais ça n'est certainement pas pour ça que je l'ai acheté. Le fait est que ça aide à vendre, et c'est fort dommage mais corrélé à une certaine forme d'évolution de nos sociétés : dans le règne de l'immédiat et de l'instantané, la force d'impact d'une image, même si elle a peu à dire, est plus appréciée qu'un texte dense et in fine plus riche, pour le même espace de pagination. Il n'y que les VCI pour s'en plaindre, comme d'habitude.
Oui, j'en suis un.
Avatar de l’utilisateur
Kardwill
Dieu des strates galactiques
Messages : 7909
Inscription : mar. déc. 11, 2007 3:19 pm

Re: Les illustrations en jeu de rôle

Message par Kardwill »

C'est mignon tout plein, tous ces fions balancés à ceux comme moi qui apprécient les illustrations pour construire leur image mentale des jeux... ;)
MJ actuellement sur : Dresden Files (Fate), Star Trek (Fate), Ravenloft (D&D)
Répondre