[écriture de scénario] Trop d'informations tue l'imagination ?

Pour développer idées, projets de jeux, univers, règles et scénarios
Avatar de l’utilisateur
Loris
Dieu des cataphiles argentiques
Messages : 14429
Inscription : mer. juil. 30, 2003 3:04 pm
Localisation : Singapore sling
Contact :

Re: [écriture de scénario] Trop d'informations tue l'imagination ?

Message par Loris » mar. juil. 10, 2018 12:17 pm

Là, je gratte mon scénar L5R et je m'en tiens à un découpage en actes/scènes mais où chaque scène n'est qu'un petit synopsis de ce qui doit se passer et des mots-clefs pour donner un peu d'inspi pour l'ambiance.
"Over the centuries, mankind has tried many ways of combating the forces of evil... prayer, fasting, good works and so on. Up until 'DooM', no one seemed to have thought about the double-barrel shotgun. Eat leaden death, demon..."
~Terry Pratchett

Avatar de l’utilisateur
Troll Traya
Profane
Messages : 13
Inscription : lun. févr. 19, 2018 7:16 pm
Localisation : Derrière toi
Contact :

Re: [écriture de scénario] Trop d'informations tue l'imagination ?

Message par Troll Traya » mar. juil. 10, 2018 12:29 pm

@sherinford pour ce jeu en particulier, la technique n'intervient que lors des prises d'initiative de PJs, ce qui est sujet trop vaste pour être couvert étant donné les possibilités^^ Après, il y' bien un peu de technique dans ce scénario, notamment des suggestions de test avec leur niveau de difficulté, mais pour "La Méthode du Docteur Chestel", c'est déjà presque trop^^

sigybé
Zelateur
Messages : 45
Inscription : jeu. déc. 01, 2016 2:14 pm

Re: [écriture de scénario] Trop d'informations tue l'imagination ?

Message par sigybé » mar. juil. 10, 2018 12:49 pm

Il faudrait peut-être poser la question de la pertinence des informations autant que de leur quantité.
Je ne compte plus le nombre de fois où le logiciel mental d'un auteur, a littéralement brisé mon imaginaire et m'a démotivé ne serait-ce que pour en continuer la lecture.
Je suis horripilé bien trop souvent par certaines motivations de pnjs, dont je me passerais allègrement. Comme de lire que machin quand il était petit était jaloux de x, enfermé par y dans un placard à faire des crobards, sans le moindre accès à une péripatéticienne, il n'y a plus que dominer le monde qui lui donne des émois kikizoïdes.
En gros, je n'aime pas voir les obsessions et le psychologisme d'un auteur jusque dans les motivations des personnages, qu'elles soient courtes ou longues. Idem pour l'univers décrit. J'apprécie quand ça n'est pas un simple décalque de nos sociétés libérales-libertaires, mais que l'auteur a suffisamment bosser sur son sujet, pour faire autre chose que de la simple transposition, voire pire que d'utiliser ses personnages pour donner des leçons de morale.
J'avoue vouloir pratiquer le jdr pour le dépaysement en tous points.
Qu'un scénario soit énorme, ou un simple synopsis, c'est sa qualité à me dépayser et à ne pas simplement reproduire des principes logiques, moraux, culturels (dans lesquels nous baignons déjà) qui va me plaire.
Sinon au niveau de la forme, je n'apprécie pas qu'on m'impose l'écriture inclusive. A fortiori dans un jeu portant sur l'époque médiévale.
Et sinon, la campagne que j'ai le plus appréciée, à la lecture comme en jeu c'est celle de patient 13. C'est concis, c'est précis, l'auteur ne se perd pas en conjectures. Un modèle de rédaction de scénarios (voire synopsis) en ce qui me concerne.
 
"L’existence de convictions chez l’homme est un signe de sous-développement intellectuel."
Alexandre Zinoviev

Avatar de l’utilisateur
Harfang
Banni
Messages : 1300
Inscription : lun. sept. 10, 2007 2:00 am
Localisation : Tours

Re: [écriture de scénario] Trop d'informations tue l'imagination ?

Message par Harfang » mar. juil. 10, 2018 1:11 pm

sigybé a écrit :
mar. juil. 10, 2018 12:49 pm
Je suis horripilé bien trop souvent par certaines motivations de pnjs, dont je me passerais allègrement. Comme de lire que machin quand il était petit était jaloux de x, enfermé par y dans un placard à faire des crobards, sans le moindre accès à une péripatéticienne, il n'y a plus que dominer le monde qui lui donne des émois kikizoïdes.
En gros, je n'aime pas voir les obsessions et le psychologisme d'un auteur jusque dans les motivations des personnages, qu'elles soient courtes ou longues. Idem pour l'univers décrit. J'apprécie quand ça n'est pas un simple décalque de nos sociétés libérales-libertaires, mais que l'auteur a suffisamment bosser sur son sujet, pour faire autre chose que de la simple transposition, voire pire que d'utiliser ses personnages pour donner des leçons de morale.

 
C'est marrant. L'absence de motivation crédible, je le perçois comme comme un manque et le "psychologisme" dont tu parles m'est justement utile pour improviser en cas de discussion ou hors-piste.
Bonne chance aux auteurs et qu'ils n'essaient pas de plaire à tous. :)
 

sigybé
Zelateur
Messages : 45
Inscription : jeu. déc. 01, 2016 2:14 pm

Re: [écriture de scénario] Trop d'informations tue l'imagination ?

Message par sigybé » mar. juil. 10, 2018 1:53 pm

je n'ai rien contre les motivations crédibles et les psychologies bien trempées, bien au contraire. J'ai d'ailleurs cité Patient 13, qui est un jeu à PNJs. Le psychologisme, c'est quand l'auteur prend le pas sur ses personnages, en les limitant à son propre logiciel, de manière lourde(longueurs) et insistante(systématique).
"L’existence de convictions chez l’homme est un signe de sous-développement intellectuel."
Alexandre Zinoviev

Avatar de l’utilisateur
chaviro
Dieu des raleurs pour rien
Messages : 4621
Inscription : jeu. févr. 01, 2007 7:29 am

Re: [écriture de scénario] Trop d'informations tue l'imagination ?

Message par chaviro » mar. juil. 10, 2018 2:24 pm

sigybé a écrit :
mar. juil. 10, 2018 12:49 pm
J'apprécie quand ça n'est pas un simple décalque de nos sociétés libérales-libertaires, mais que l'auteur a suffisamment bosser sur son sujet, pour faire autre chose que de la simple transposition, voire pire que d'utiliser ses personnages pour donner des leçons de morale.
 
Sinon au niveau de la forme, je n'apprécie pas qu'on m'impose l'écriture inclusive. A fortiori dans un jeu portant sur l'époque médiévale.
Tu peux jeter tout DD5 à la poubelle, donc (je te comprends). :bombe
 
L'OSR est le véganisme du JDR
«Les rôlistes ont bien raison de se défendre des machines à saucisses»(Romaric B.)
«Un TPK d'entrée, c'est bon»(Dude)
«Quand les joueurs en ont marre de voir leurs PJ sodomiser des poney morts, ils commencent à jouer»(Dr Dandy)

Avatar de l’utilisateur
Mole Shaman
Pratiquant
Messages : 275
Inscription : ven. sept. 29, 2017 12:46 am
Localisation : Luxembourg (Luxembourg)

Re: [écriture de scénario] Trop d'informations tue l'imagination ?

Message par Mole Shaman » mar. juil. 10, 2018 2:50 pm

Pourtant plusieurs linguistes attestent de la féminisation des noms de métiers medievaux comme dans cet article(qui date pourtant de 2002) et également dans d'autres articles et revues citées récemment dans le débat autour de l'écriture inclusive
https://www.cairn.info/revue-le-francai ... ge-121.htm
L'écriture inclusive ne serait donc pas un contresens historique dans un jeu à l'ambiance médiévale. Chacun.e voit midi à sa porte cependant :).

Edit : Cetre partie de ma réponse pouvant paraître aggressive et l'écriture inclusive étant un sujet sensible et éloigné de celui du fil (d'ailleurs vous n'êtes peut être pas contre la féminisation mais la graphie inclusive ?) je peux la modifier si elle semble inopportune.

J'aime les scenarios détaillées avec les implications de ce qui se passe et une conclusion qui file les intrigues jusqu'à bout. Mais c'est vrai que j'ai le sentiment que trop de détails peut paralyser l'imagination lorsqu'il s'agit de faire jouer le scénario. C'est aussi le cas pour les settings ,j'adore Pointesable et la Varisie dans Pathfinder mais je trouve le reste du monde moins inspirant car troo exhaustivement détaillé.
"I believe a few things pretty seriously : We are strongly moved by and informed by stories,stories unify communities,stories reveal who we are." Avery Alder

Avatar de l’utilisateur
Vorghyrn
Dieu des gargarismes
Messages : 4149
Inscription : jeu. févr. 03, 2011 12:00 pm
Localisation : Paris Vème
Contact :

Re: [écriture de scénario] Trop d'informations tue l'imagination ?

Message par Vorghyrn » jeu. juil. 12, 2018 9:03 pm

Personnellement, j'apprécie plus un scénario où le contexte et les dynamiques sont bien posés qu'un scénario avec un arbre des possibles touffu (ou pas, mais notez que je ne jette pas la pierre à ceux qui aiment le "dirigisme"). Je pense que c'est dû au fait que j'adore reprendre l'histoire à ma sauce et que, donc, un scénario complétement "prêt-à-jouer" (sans connotation négative, je re-précise) me frustrerait, mais aussi parce qu'un scénario "arbre des possibles" demande plus de temps de préparation AMTHA, temps que je n'ai plus.

Du coup pour moi, l'idéal c'est un cadre (lieu, PNJ, motivations...) une situation initiale riche et des billes pour relancer la machine si le rythme s'essouffle. Court si possible et sans détails superflus (sauf si ces détails ajoutent un élément d'ambiance indéniable).

mes deux centimes

Répondre