Les « légendes urbaines » de la simulation

Pour développer idées, projets de jeux, univers, règles et scénarios
Avatar de l’utilisateur
Inigin
Dieu des hakamas perdus
Messages : 9188
Inscription : dim. août 02, 2009 7:27 am
Localisation : Nantua

Re: Les « légendes urbaines » de la simulation

Message par Inigin » sam. oct. 13, 2018 2:03 pm

Les vidéos sont super intéressantes.
Barde biclassé secrétaire de la Voix de Rokugan

ImageImageImageImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
KamiSeiTo
Dieu aux ailes de papillon
Messages : 2929
Inscription : lun. août 27, 2007 7:05 pm
Localisation : Bruxelles
Contact :

Re: Les « légendes urbaines » de la simulation

Message par KamiSeiTo » sam. oct. 13, 2018 4:42 pm

Si vous êtes anglophones et que ce genre de vidéos vous intéresse, mes références sur YouTube sont :
Schola Gladiatoria
Skallagrim
Lindy Beige
Metatron
Shadiversity

Par ordre d'intérêt.
Image

Proposer un jeu qui soit au service d’une façon de jouer spécifique et, surtout sans tomber dans le piège de ne pas en permettre d’autre, néanmoins tout inféoder à cette dernière.
Brand.

kurgan84
Pratiquant
Messages : 267
Inscription : lun. mars 17, 2008 7:13 pm
Localisation : Sarrians (84)

Re: Les « légendes urbaines » de la simulation

Message par kurgan84 » lun. oct. 15, 2018 4:45 pm

Cryoban a écrit :
ven. oct. 12, 2018 3:35 pm
vincentprimault a écrit :
jeu. oct. 04, 2018 3:21 pm
On ne peut pas esquiver une balle.
C’est vrai dans une situation de laboratoire, avec une arme totalement immobile et une cible qui tente d’esquiver au moment où la balle sort du canon. Sauf que dans une baston celui qui utilise une arme à feu bouge les bras et oriente le canon vers sa cible. C’est à ce mouvement que la cible peut réagir.
 
 


Là je dois te contredire. Donne moi un 9 mm et à moins de 30m ta capacité d'esquive n'aura pas beaucoup d'importance, donne moi un AR-15 et elle n'en aura plus aucune, même à 100m.
Globalement, en l'absence de couvert, la cible ne peut faire qu'une chose courir en priant, mais quasiment tout va reposer sur le tireur, les gesticulations et autres esquives de dernières minutes sont purement l'expression du facteur chance.
Là où tu as raison c'est que le tireur peut rater son coup selon son expertise, son calme, la visibilité, la quantité de munitions dépensée etc. Du coup ca serait plus satisfaisant (et je ne dis pas "réaliste") de ne faire lancer les dés qu'au tireur éventuellement avec un malus si la cible est experte en "plaquage au sol! debout! courrez! plaquage au sol!" - les amateurs se reconnaitront :mrgreen: .
 

Je suis pas tout à fait d'accord. La situation que tu décris, à savoir une cible dans une plaine sans couvert à proximité et relativement rare (même si là en effet y a pas trop d'esquive possible).
Normalement une séquence de combat à distance, c'est plus je trouve un couvert, je jette un coup d’œil pour jauger le situation/acquérir une cible, j'acquiert une cible et je tir, je suis potentiellement la cible d'un tir/je m'efface derrière mon couvert (là c'est carrément une histoire de réflexe), j'effectue un tir de couverture pour que mes camarades (ou moi même) puissent progresser vers un nouveau couvert, je progresse vers un nouveau couvert, je suis la cible d'un tir potentiel pendant mon déplacement et je me jette au sol ou derrière un nouveau couvert plus proche et rebelote.

En gros quand on parle d'esquiver un tir pour moi, c'est soit je me met à couvert plus vite que mon adversaire peut réagir (ajuster son tir et appuyer sur la détente), soit (et ce qui est à mon avis le plus fréquent) mon mouvement rapide force mon adversaire à tirer avant d'avoir suffisamment ajuster sa visée et compenser mon mouvement. Dans les 2 cas je considère que j'ai été moteur dans le fait que mon adversaire ne m'a pas toucher.

Il en effet difficile de discerner la part dut à mes réflexes de celle dut à l’incompétence de mon adversaire, mais cela peut s'appliquer aussi au combat rapproché, ai-je réussi à parer/esquiver grâce à mes réflexes ou la lenteur/prédictivité de mon adversaire ??

C'est pour cela que dans les 2 cas je préfère utiliser des jets en opposition!

 

Terisonen
Zelateur
Messages : 50
Inscription : mer. juin 20, 2018 2:26 pm

Re: Les « légendes urbaines » de la simulation

Message par Terisonen » lun. oct. 15, 2018 10:03 pm

Un peu de monde réel sur les combats a arme a feu:

The New York Police Department is the nation’s largest police force and among the best trained, yet its own study showed between 1998 and 2006, the average hit rate was 18 percent for officers in a gunfight.
18% de coup au but en situation réelle.

 The deadliest distances for police gunfights is 3-6 feet
(40 + % de chance de toucher entre 1 et 2 m)

 Experts were only 10% more accurate than novices between 3 and 15 ft.
(les novices sont presque aussi bon que les experts entre 1 et 5m)

If you stand still in a gunfight you have an 85% chance of being shot, and 51% chance of being shot in the torso.
Rester statique dans un combat est la meilleure chance d'être touché.

 If you move and shoot you have a 47% chance of being hit, with 11% chance of a torso shot.
Bouger double pratiquement votre chance de rester en bonne santé.

 15. Seeking cover and returning fire reduces your chance of being shot to 26% with a 6% torso hit rate.
Se mettre a couvert est encore meilleur pour la santé.
Bon, en fait: les jeux à niveau ça craint, les jeux à secret ça craint aussi.

Avatar de l’utilisateur
Cryoban
Dieu de la carbonite
Messages : 4821
Inscription : mar. mars 29, 2011 9:25 pm
Localisation : Angers

Re: Les « légendes urbaines » de la simulation

Message par Cryoban » lun. oct. 15, 2018 11:26 pm

@kurgan84 je partais bien sur la base de l’exemple de la cible qui court sur un stade de foot puiqu’on parlait d’esquive ( dans le sens j’evite Les balles) mais il est clair que la présence et l’utilisation des couverts change complètement la donne.
Là où j’ai du mal avec le jet en opposition c’est que les balles vont bien plus vite qu’une épée et si on arrive à en éviter une c’est plus de la chance ou du hasard qu’une capacité a les voir et a les anticiper. Contrairement au duel au CaC.

@Terisonen très intéressant ces stats dans le cadre d’un gunfight donc ça tire des 2 côtés et ça change sacrément la situation.
Mais plus haut on parlait, et j’ai peut-être mal compris, juste d’esquive et pas de riposte.

Par contre on peut en conclure de tout ça que la meilleure défense, c’est de se planquer en defouraillant tout azimut. Ça se tient non?
Il n'y a pas de formulation adéquate pour un événement qui entend à bousculer la normativité du monde (Selene 5/09/17)

Shellshocked, The operational art of Frag...'nuff said
Swooby-doo et mystères associés (un hack de Sweepers)
Vermine-Reboot hack motorisé par Le Grit

Avatar de l’utilisateur
ChicEmir
Pratiquant
Messages : 257
Inscription : lun. août 18, 2003 4:47 pm
Localisation : Nogent sur Oise
Contact :

Re: Les « légendes urbaines » de la simulation

Message par ChicEmir » lun. oct. 15, 2018 11:53 pm

La magie profane n'existe pas. La magie est liée à la divinité pour influer sur le réel. Ou pour le moins, elle est reliée à un système de croyances que l'on peut qualifier de religieux ou d'ésotérique. Tout le contraire donc de la définition de profane (qui est étranger au religieux, au sacré).

Ce n'est pas de la simulation en termes statistiques, mais qu'une magie puisse être profane est tout de même une idée reçue véhiculée par certains jdr, en particulier le grand ancêtre. Comme le fait qu'on ne puisse pas courir en armure.

En soi ce n'est pas gênant, ça reste du domaine du fantastique. C'est juste que si on l'oublie, cela peut provoquer des quiproquos ou des incompréhensions dans le monde... profane*.

*profane en termes de jdr, bien sûr.
ChicEmir aka ChimEric
JdR Mousquetaires de l'Ombre, Elfirie
Mon blog sur l'hypnose

Avatar de l’utilisateur
Mugen
Dieu des bottes de cuir
Messages : 7744
Inscription : mer. mai 17, 2006 11:34 am

Re: Les « légendes urbaines » de la simulation

Message par Mugen » mar. oct. 16, 2018 2:15 am

ChicEmir a écrit :
lun. oct. 15, 2018 11:53 pm
La magie profane n'existe pas.

Là, c'est surtout une question de traduction, en fait.
L'original parlait de magie "arcane", ce qui est quasiment synonyme d'"ésotérique", autre mot que l'on peut opposer à "profane", synonyme d'exotérique.

Néanmoins, une magie réellement "profane" n'est pas inenvisageable. Il s'agirait plus de trucs et astuces appris sur le tas, qui seraient une batardisation des principes de cette magie.

Un peu comme l'on peut actionner une lampe torche sans rien savoir des théories régissant les forces électromagnétiques.
Sois satisfait des fruit, des fleurs et même des feuilles,
Si c'est dans ton jardin à toi que tu les cueilles.
Ne pas monter bien haut peut-être, mais tout seul.

Avatar de l’utilisateur
Nobboc theHalfGreat
Pratiquant
Messages : 212
Inscription : jeu. avr. 06, 2017 9:24 am

Re: Les « légendes urbaines » de la simulation

Message par Nobboc theHalfGreat » mar. oct. 16, 2018 2:38 am

Mugen a écrit :
mar. oct. 16, 2018 2:15 am
Un peu comme l'on peut actionner une lampe torche sans rien savoir des théories régissant les forces électromagnétiques. 

Oui. La magie Vancienne que pratique Cugel par exemple est completement profane.
"..Most of the areas are too large for a torch or lantern to fully illuminate, so the party will always feel exposed to the murky depths just beyond their present vision.."

Avatar de l’utilisateur
Carmody
Prêtre
Messages : 320
Inscription : jeu. nov. 17, 2016 4:25 pm
Localisation : Grenoble

Re: Les « légendes urbaines » de la simulation

Message par Carmody » mar. oct. 16, 2018 9:02 am

Terisonen a écrit :
lun. oct. 15, 2018 10:03 pm
Un peu de monde réel sur les combats a arme a feu:

The New York Police Department is the nation’s largest police force and among the best trained, yet its own study showed between 1998 and 2006, the average hit rate was 18 percent for officers in a gunfight.
18% de coup au but en situation réelle.

 The deadliest distances for police gunfights is 3-6 feet
(40 + % de chance de toucher entre 1 et 2 m)

 Experts were only 10% more accurate than novices between 3 and 15 ft.
(les novices sont presque aussi bon que les experts entre 1 et 5m)

If you stand still in a gunfight you have an 85% chance of being shot, and 51% chance of being shot in the torso.
Rester statique dans un combat est la meilleure chance d'être touché.

 If you move and shoot you have a 47% chance of being hit, with 11% chance of a torso shot.
Bouger double pratiquement votre chance de rester en bonne santé.

 15. Seeking cover and returning fire reduces your chance of being shot to 26% with a 6% torso hit rate.
Se mettre a couvert est encore meilleur pour la santé.

Statistiques très intéressantes, par contre le matheux qui est en moi se sent obligé de corriger : 
If you move and shoot you have a 47% chance of being hit, with 11% chance of a torso shot.
Bouger multiplie pratiquement par 4 votre chance de rester en bonne santé.
(15% de rester en bonne santé en restant immobile, 53% en bougeant)

Avatar de l’utilisateur
Udo Femi
Dieu des langues de poulpes
Messages : 19061
Inscription : mer. juil. 12, 2006 4:41 pm
Localisation : Genève
Contact :

Re: Les « légendes urbaines » de la simulation

Message par Udo Femi » mar. oct. 16, 2018 10:37 am

Bref, tout ça pour dire que dans une fusillade: Don't be a sitting duck.
Les canards sauvages ont compris ça depuis des millénaires (au grand désespoir des chasseurs).
Mon blog: http://www.udo-prod.com avec La Superclique gratuite et les Aventures Spears & Sandals d'Agôn !
Venez à l'UdoCon 2019

Avatar de l’utilisateur
Nolendur
Dieu matters
Messages : 2962
Inscription : mar. mai 20, 2008 3:51 pm
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: Les « légendes urbaines » de la simulation

Message par Nolendur » mar. oct. 16, 2018 10:43 am

Udo Femi a écrit :
mar. oct. 16, 2018 10:37 am
Bref, tout ça pour dire que dans une fusillade: Don't be a sitting duck.

J'ajouterais : Duck!
:)
Pour ceux qui cherchent Minidonjon, c'est ici : jeux de rôle perso.
_________________
- [...] il s'passe des tas de trucs dont on est pas au parfum [...]
- Comme quoi, exactement ? répliqua Côlon. cite-moi un seul truc qui s'passe dont t'es pas au courant.
Terry Pratchett

Avatar de l’utilisateur
ChicEmir
Pratiquant
Messages : 257
Inscription : lun. août 18, 2003 4:47 pm
Localisation : Nogent sur Oise
Contact :

Re: Les « légendes urbaines » de la simulation

Message par ChicEmir » mar. oct. 16, 2018 12:43 pm

Nobboc theHalfGreat a écrit :
mar. oct. 16, 2018 2:38 am
Mugen a écrit :
mar. oct. 16, 2018 2:15 am
Un peu comme l'on peut actionner une lampe torche sans rien savoir des théories régissant les forces électromagnétiques. 

Oui. La magie Vancienne que pratique Cugel par exemple est completement profane.

Et c'est donc une fiction. CQFD.
ChicEmir aka ChimEric
JdR Mousquetaires de l'Ombre, Elfirie
Mon blog sur l'hypnose

Avatar de l’utilisateur
ChicEmir
Pratiquant
Messages : 257
Inscription : lun. août 18, 2003 4:47 pm
Localisation : Nogent sur Oise
Contact :

Re: Les « légendes urbaines » de la simulation

Message par ChicEmir » mar. oct. 16, 2018 12:58 pm

Mugen a écrit :
mar. oct. 16, 2018 2:15 am
Là, c'est surtout une question de traduction, en fait.
L'original parlait de magie "arcane", ce qui est quasiment synonyme d'"ésotérique", autre mot que l'on peut opposer à "profane", synonyme d'exotérique.

Pas si inexacte que cela la traduction, puisque ce terme d'arcanique est utilisé pour la différentier de la magie divine. Donc, ce serait une magie "non divine".

Mugen a écrit :
mar. oct. 16, 2018 2:15 am
Néanmoins, une magie réellement "profane" n'est pas inenvisageable. Il s'agirait plus de trucs et astuces appris sur le tas, qui seraient une batardisation des principes de cette magie.

En effet, ça a existé aussi. Par exemple la goétie en grèce antique. C'est comme cela que l'on a retrouvé des invocations de IAEOU, qui est une hellénisation de Yahvé. Les praticiens l’utilisaient sans connaître la religion des hébreux de l'époque dans le détail a priori, puisque ce genre d'invocation est proscrite par les dix commandements (Tu n’invoqueras pas le nom du Seigneur ton Dieu pour le mal).
Utilisation sans conscience, comme une recette, mais substrat religieux tout de même.

(Source : Sorciers Grecs, André Bernand, Fayard)

Du coup, peut-on esquiver une boule de feu ? :mrgreen:
ChicEmir aka ChimEric
JdR Mousquetaires de l'Ombre, Elfirie
Mon blog sur l'hypnose

Terisonen
Zelateur
Messages : 50
Inscription : mer. juin 20, 2018 2:26 pm

Re: Les « légendes urbaines » de la simulation

Message par Terisonen » mar. oct. 16, 2018 1:21 pm

Je crois qu'il faut sortir la simulation du jeu de rôle. Ca n'a en fait rien à voire :D
Bon, en fait: les jeux à niveau ça craint, les jeux à secret ça craint aussi.

Avatar de l’utilisateur
Dany40
Initié
Messages : 188
Inscription : ven. avr. 28, 2017 2:04 pm

Re: Les « légendes urbaines » de la simulation

Message par Dany40 » mar. oct. 16, 2018 1:34 pm

Terisonen a écrit :
mar. oct. 16, 2018 1:21 pm
Je crois qu'il faut sortir la simulation du jeu de rôle. Ca n'a en fait rien à voire :D

Ça dépend ce qu’on appelle simulation... avoir un système de règle cohérent pour la résolution des actions est essentiel pour la plausibilité du récit ... le Jeu de rôle n’est pas qu’une narration, c’est aussi un jeu basé sur l’incertitude de la conséquence des actes .. incertitudes donnant valeur aux spécificités de chaque personnage et chaque situation et s’incarnant dans les essentielles valeurs chiffrées.

Le JDR est né de l’ajout de la narration dans un jeu de Wargame... c’est son identité première et c’est aussi son point d’équilibre efficace pour être un loisir récréatif tout en nourrissant l’esprit .

Répondre