[MJ-Only] Comment tu mènes tes Masques

Pour développer idées, projets de jeux, univers, règles et scénarios
Avatar de l’utilisateur
Antharius
Prophète
Messages : 901
Inscription : mar. janv. 15, 2013 3:23 pm
Localisation : Vendée

Re: [MJ-Only] Comment tu mènes tes Masques

Message par Antharius » lun. janv. 07, 2019 12:13 pm

Veccini a écrit :
lun. janv. 07, 2019 10:12 am
Dithral a écrit :
lun. janv. 07, 2019 2:15 am
@Veccini Je suis moins (en fait, pas du tout) adepte des morts automatiques, mais je pense que ça dépend de ce que vous avez convenu ensemble. Si c'est quelque chose auquel les joueurs s'attendent ou non.
Mais quoiqu'il en soit, je trouve aussi qu'un personnage dévasté par le "passage" de Nyarlathotep est bien plus riche de promesses et de jeu qu'un personnage mort.
Non mais c'est vrai.

Je pense que je vais partir sur la proposition d'Humphrey B : personnage corrompu par N. Ca mettra mes joueurs, quand ils comprendront, face à un gros dilemne et ça peut être intéressant en termes de jeu.

Vu que beaucoup d'entre vous l'ont joué, des conseils sur la manière d'interpréter le pharaon Noir? 
J'ai fait Auguste Loret à la dernière séance et j'ai bien réussi mon coup, ils ouvraient grand les yeux, bouche bée. Donc plutôt content sachant que "jouer" les PNJs n'est pas mon fort par timidité. Là j'ai un peu lâché mes réserves.
 

J'ai interprété M. N de façon très posé, regardant mes joueurs un peu au dessus des yeux. Si il provoque c'est regard noir vers le joueur, sans hausser le ton mais la main désignant un autre joueur avec comme sortie "souhaitez vous vraiment voir votre, comment vous dites ici, enfin bref, mourir ou nourrir à votre place ? Vous êtes si simple en si peu de dimensions que vous n'êtes déjà plus"

Très calme mais avec un ton sans appel, pas besoin de menacer quand tu es un dieu ^^

Avatar de l’utilisateur
Dithral
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1681
Inscription : mer. mars 23, 2016 2:51 am

Re: [MJ-Only] Comment tu mènes tes Masques

Message par Dithral » mar. janv. 08, 2019 11:42 pm

De notre côté, conclusion mise à part, c'était à peu près conforme à la proposition de la campagne. Je colle un extrait du compte rendu.
Et il est là, paré de la double couronne de haute et basse Égypte, des sceptres de pouvoir, mais surtout d’une présence phénoménale. Il a forme humaine, mais rien en lui ne l’est. Son enveloppe aux proportions trop idéales doit dépasser Piotr d’une tête, sa peau d’un noir profond semble de pierre, et aucun d’entre nous n’ose soutenir son regard. Une envie irrépressible de nous incliner devant Sa Majesté nous submerge. Marguerite se jette à genoux, promptement rattrapée par Piotr. Erik s’effondre, le long du bloc qui vient de sceller le couloir, en se cachant maladroitement les yeux.
Lorsqu’il s’adresse à nous, il se révèle tour à tour tentateur, menaçant, moqueur. Nous l’entendons à peine tant nos efforts pour ne pas succomber sont partagés. Il nous dit combien notre quête est vaine, il nous propose le monde, nous montre quelque chose dont nous devinons que c’est le massacre de l’expédition Carlyle au Kenya par… En tout cas pas par les guerriers nandi de la version officielle.
Puis, las de notre absence de réaction, il nous abandonne. Quand nous relevons la tête, le calme est revenu dans la salle et le mauve irréel des cristaux a laissé la place à la lumière du soleil. Oui, du soleil. Une arche ouvre désormais le mur de la carte astronomique sur le désert. Mais elle semble rapidement se refermer. De toute évidence, nous n’avons guère d’autre choix que de la franchir.
Je dois dire que la réaction des joueurs m'a surpris. Ils étaient vraiment impressionnés. J'ai décrit l'envie de s'incliner qui submerge les personnages, mais sans rien imposer. Et ils les ont fait se recroqueviller eux-mêmes, en essayant de se couper de ce qui se passait dans la salle comme ils pouvaient. Ça pourrait paraître une décision très meta, dans l'objectif de protéger la SAN des PJ de ce qu'ils pourraient voir, mais j'ai le sentiment que c'était plus que ça. Et honnêtement, je n'ai pas l'impression d'y avoir été pour grand-chose. Je pense que la situation suffit.

Pour la conclusion, j'ai moi aussi choisi (en m'assurant que tout le monde était partant) de faire une parenthèse antique. L'idée étant que si Nyarlathotep est si clément, c'est qu'il les manipule pour qu'ils placent le collier de Nitocris à l'endroit que l'expédition Clive fouille actuellement.

Répondre