[Wastburg] Création collective d'une collection d'amorces

Pour développer idées, projets de jeux, univers, règles et scénarios
Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 5041
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

[Wastburg] Création collective d'une collection d'amorces

Message par Cédric Ferrand » dim. mars 10, 2013 9:28 pm

Comme déjà évoqué plusieurs fois, je souhaite poursuivre la tradition des créations collectives du forum (tout en faisant vivre mon jeu).
J'ai toujours aimé cet exercice, ça permet à tout le monde de participer et de montrer ce qu'il a comme idées sous le chapeau.

Alors, l'idée est d'écrire des petits amorces de scénario dans la même veine que les fameux 10 18 de Cops.
On est pas là pour écrire un scénario Casus de 30 000 signes mais pour proposer une mini-intrigue qui va servir au MJ soit pour meubler un coup de mou dans une soirée soit pour partir en semi-impro en faisant monter la sauce en fonction des réactions des joueurs.

Si on en écrit une jolie collection, je mettrais le tout en PDF pour diffusion gratuite sur le site des XII Singes.
Ce n'est pas un concours, je ne vais pas vous la faire à l'envers : je propose juste qu'on s'amuse avec cet exercice de style. Je ne suis pas là pour décerner des accessits ou vous faire bosser pour des prunes sur un palier de mon prochain projet Kickstarter : je ne gagne rien dans le truc, si ce n'est de proposer gratuitement du matos écrit par vous.
Alors évidemment, en postant des trucs dans ce fil, vous acceptez implicitement que je m'en serve à des fins non-commerciales.
Je me réserve aussi un peu le droit de bidouiller vos textes pour les wastburgiser un brin si je trouve ça pas assez ancré dans le décor du jeu.

Pour ceux qui n'ont lu ni le roman ni le jeu, c'est pas compliqué : les PJ sont des gardes d'une cité médiévale sans magie qui entre dans la Renaissance sur la pointe des pieds.

En guise d'exemple, je copie/colle sans vergogne un 10 18 glané sur un site dédié à Cops :
Amorce
A Bel Air, l'odeur des pneus se fait sentir, les COPS arrivent trop tard pour coincer les fans de Fast and Furious... Ils ont le temps de voir une voiture déboulée d'un coin de rue puis repartir, la fumée entourant ses pneus. Ils peuvent la suivre, mais le conducteur est un diable !
Au volant, c'est Carl Leffenberg, qui se révèle être un as. Il pleut, sa voiture semble avoir été trafiquée plus que de raisons, et les COPS ne pourront l'accrocher qu'une fois (c'est vraiment un as des as). Il pourront relever la plaque "KimSin".

Developpement
La voiture fait l'objet de plusieurs délits (attaque de bijoutier à mains armées...) et la propriétaire a déposée une plainte pour vol il y a un an. Retrouver le garage qui l'abrite sera impossible : LA est immense ! Il faudra réussir à lui mettre la main dessus lors de la prochaine course sauvage de Bel Air. Mais s'approcher du milieu des courses doit se faire discrètement, sinon, c'est une course poursuite infernale et interminable : les COPS doivent s'infiltrer dans cet univers si particulier...

A Suivre...
S+1: Carl (voir sa fiche, Section Suspect), s'il a été arrêté pourra être recruté par les Interceptor comme As du volant. Il deviendra une aide de choix pour les PJs, seulement s'ils le disculpe (et coffrent Sanders, ce qui sera difficile)
S+2: Louie (un ami de Carl) vient d'entrer dans le COPS, ses retrouvailles avec Carl leur permettront de faire équipe.
S+3: (si Carl est arrêté mais inculpé pour les vols) Une émission radio signalera que Carl Leffenberg s'est donné la mort dans sa cellule, il ne laisse qu'un message à ses filles... Cela ne se termine pas toujours bien à LA...
Je propose donc qu'on garde la même structure en trois parties (Amorce/Développement/À suivre...).

Avatar de l’utilisateur
Go@t
Dieu du rabin zombi cracheur de flamme
Messages : 5654
Inscription : mar. déc. 07, 2004 11:46 am
Localisation : Somewhere between Haven Creek and Scum City
Contact :

Re: [Wastburg] Création collective d'une collection d'amorce

Message par Go@t » dim. mars 10, 2013 11:09 pm

Une idée tirée d'un épisode de Borgia que je viens de regarder.

Amorce : les gardoches croisent un homme qui porte un baluchon dans ses bras. Le baluchon se met à émettre des vagissements qui ne laissent aucun doute : il s'agit d'un bébé. Le gars pâlit et part en courant.
Développement : le type est en fait un servant d'un riche marchand dont la fille a eu la mauvaise idée de se faire engrosser hors mariage. Le servant a écopé de la triste tâche de faire disparaître le nouveau-né.
Pour les "à suivre", je vais y réfléchir mais je suis preneur d'idées.
"Jouer avec Go@t, c'est à chaque fois mythique." (Zeben)
ZombieFanBoy Team, Maskagaz Zav Team et membre du studio Gobz'Ink, où les auteurs de JDR ont le poil soyeux :
Image

Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 5041
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: [Wastburg] Création collective d'une collection d'amorce

Message par Cédric Ferrand » dim. mars 10, 2013 11:19 pm

À suivre : ils peuvent sauver le bébé, mais s'ils ne prennent pas de précaution et que ça se sait, le riche marchand fait étriller la famille d'accueil. Au lieu d'un bébé mort, c'est toute la famille de la nourrice qui y passe.
S'ils font ça en douceur, la fille du marchand finit par faire un beau mariage, mais prise de remord elle traîne dans le quartier, à poser des questions à tout le monde. Ça en devient gênant, et plusieurs en profitent pour essayer de leur fourguer leur petite (si, si, c'est bien elle, on l'a récupérée. On en a pris bien soin, pensez-vous... Même que ça nous a fait comme qui dirait des frais, quoi...)

Avatar de l’utilisateur
gillian
Prêtre
Messages : 310
Inscription : mar. sept. 07, 2010 5:57 pm
Localisation : Lyon/Shanghai

Re: [Wastburg] Création collective d'une collection d'amorce

Message par gillian » lun. mars 11, 2013 3:36 am

Salut, vla pour moi

AMORCE
Bon on venait juste de commencer la garde de nuit et on a entendu du bordel venant de l’auberge ou ca envoyait velu entre des gars de la campagne et de la viande avinée du cru. Forcement on est intervenu et on a calmé tout ca a coup de triques, le problème c’est qu’on en a étalé un bien comme il faut et il s’est pas relevé. Le coupable ne s’est pas dénoncé mais en fait je crois bien que c’était moi qui avait appuyé sur le pif du gros avec un peu trop de zèle. Le type sur le carreau, c’était le guide des pèlerins de Saint-Bandouille … heu Saint-Bauduin, et comme ces cruches ne connaissaient pas la ville et qu’ils semblaient avoir de la tune et bien l’envie de défroquer avec toutes les putes du coin, on s’est vite arrangé l’affaire et pour quelques pourboires on leur a fait la visite …

DEV’
Les gars donc venaient en pèlerinage pour aller voir les reliques d’un saint du coin, une paire de bourses desséchées et paraitrait même que se frotter l’entrejambe sur la statue du saint homme donnait une saine vigueur, d’où le nom que les pèlerins lui donnait avec affection. Bon je passe les détails sur la virée des bordels et rades miteux avec les pèlerins de Saint-Bandouille, mais on s’est vite aperçu qu’il y a un truc qui clochait… un des pèlerins s’était mis en tête de subtiliser les saintes burnes lors de la visite du lieu saint. Et qui avait conduit le voleur jusqu'a la crypte? Et qui s’était déjà mis dans la merde jusqu’au coup et qui allait devoir récupérer la viande daubée ?

A SUIVRE
Il y avait un vieil alchimiste qui s’était mis dans l’idée que l’on pouvait se faire surement les couilles en or avec celles du vieux saint. Il avait embauché le voleur qui avait infiltré les pèlerins. Le « furet » qu’il s’appelait et pas le dernier pour tenter la cambriole dans la crypte du saint.
Les pèlerins étaient conduits par le fils d’un marchand assez aisé qui avait profité de la crédulité de son père et de son argent pour venir faire la bamboche en ville. Il était marrant le gars, y a pas a dire, mais il attirait les emmerdes comme des mouches. Et en plus le queutard avait bien compris qu’on était mouillé et nous faisait du chantage …
Ca pas été simple mais on les a retrouvé ces reliques… enfin je suis pas complètement sur que ce soit celles d’origine mais le queutard il n’est plus venu nous la faire après …

(c'est en gros un scenar qu'on fait recemment avec notre retroclone a nous, Gonzos & Goblins, ambiance serieusement loufoque a la Kaamelot avec verbiage "modernisee" de rigueur)

Viva
Gillian

Avatar de l’utilisateur
Maximilien d'Equeville
Initié
Messages : 148
Inscription : dim. sept. 20, 2009 9:45 am
Contact :

Re: [Wastburg] Création collective d'une collection d'amorce

Message par Maximilien d'Equeville » lun. mars 11, 2013 7:16 am

AMORCE
Une demi douzaine de costauds malmènent un groupe de pseudo amish , non violents comme il se doit, en pleine rue.

DEVELOPPEMENT
Les costauds sont les ouvriers d'une ébénisterie qui fabrique du meuble avec du bois qui arrive par le fleuve. Les "amish" (je ne sais pas si celà a raison d'être à Wastburg ) sont une communauté à quelque lieue de la ville, et eux aussi fabriquent des meubles qu'ils vendent ensuite à plus bas prix que l'ébenisterie... Fatalement, ça coince. "On va pas laisser ces culs terreux nous voler notre boulot!!"

A SUIVRE
plusieurs pistes:
-le patron de l'ébénisterie soudoient la justice pour qu'elle trouve un moyen d'empêcher les amish de venir...
-les amish ont été copieusement rossé avant l'arrivé des PJs. Une nuit, l'ébenisterie brule. Les ouvriers veulent se venger et remonter le fleuve pour rendre la pareille à la communauté.
-Avec un peu d'enquête, les gardes se souviennent que Prie-DIeu, un petit caid de la pegre bien froid et patibulaire, a été élevé dans cette communauté, dont il s'est enfui à 13 ans. Son père était même parmi les gars amochés. Est-ce que c'est lui qui a mis le feu à l'ébénisterie ?
-Et si c'était le patron de l'ébénisterie lui même qui avait joué avec les allumettes? (mais est ce que la fraude à l'assurance existe à cette époque?)

(voilà c'est piqué dans une série nulle mais le projet des 10-18 est une super idée. Merci pour le Jeu tant qu'on y est, franchement il me plait :mrgreen:, j'ai envie de faire jouer des gardes douaniers à Laelith avec)

Avatar de l’utilisateur
Go@t
Dieu du rabin zombi cracheur de flamme
Messages : 5654
Inscription : mar. déc. 07, 2004 11:46 am
Localisation : Somewhere between Haven Creek and Scum City
Contact :

Re: [Wastburg] Création collective d'une collection d'amorce

Message par Go@t » lun. mars 11, 2013 3:24 pm

Petite réaction en lisant la critique d'Emöjk sur le grog : si Wastburg n'est pas fait pour du whodunit, ça me fait bien rigoler quand même.

D'où une idée : faire plein de développement type "kicékilafé ?"

Amorce 1 : les gardoches croisent un groupe qui porte un corps enveloppé dans un tapis.
Amorce 2 : les gardoches croisent un groupe qui porte un coffre qui a l'air rudement lourd.
"Jouer avec Go@t, c'est à chaque fois mythique." (Zeben)
ZombieFanBoy Team, Maskagaz Zav Team et membre du studio Gobz'Ink, où les auteurs de JDR ont le poil soyeux :
Image

Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 5041
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: [Wastburg] Création collective d'une collection d'amorce

Message par Cédric Ferrand » lun. mars 11, 2013 6:12 pm

Je pense que le Whodunit tel que l'évoque Emöjk est celui du Cluedo.
Il est vrai que je vois mal les gardoches débarquer à chaque scénario chez quelqu'un pour résoudre un meurtre en demandant aux témoins "Où étiez-vous au moment du meurtre ?" puis en vérifiant les alibis.

Dans toutes les enquêtes, on cherche à savoir qui a fait le coup.
Ce sont donc toutes des Whodunit, quelque part, mais pas dans le sens Agatha Christie du terme.

Avatar de l’utilisateur
XO de Vorcen
Dieu du brandy
Messages : 3634
Inscription : ven. août 29, 2008 10:18 am
Localisation : Savigny sur Orge (Essonne)

Re: [Wastburg] Création collective d'une collection d'amorce

Message par XO de Vorcen » lun. mars 11, 2013 9:09 pm

Les gardoches peuvent parfaitement savoir qui a fait le coup. La difficulté étant alors de réunir les preuves. Ce n'est plus du whodunit. Ou les gardoches l'ignorer mais les joueurs le savoir via un teasing.
Savage Worlds : règles d'essai, listes des vf, des vf/vo pour Beast & Barbarians et Lankhmar, ressources chez Torgan.

CramaL
Cardinal
Messages : 561
Inscription : lun. juin 11, 2012 11:34 am

Re: [Wastburg] Création collective d'une collection d'amorce

Message par CramaL » lun. mars 11, 2013 11:02 pm

Ce que j'ai déjà fait dans des scénar : les gardoches ont une idée de qui a fait le coup, mais cette personne est clairement un trop gros poisson pour eux. Ils ont donc surement intérêt à trouver un autre coupable un minimum crédible.

Avatar de l’utilisateur
Fabfab
Dieu de la gratte
Messages : 6043
Inscription : mer. août 29, 2007 6:03 pm
Localisation : Au pied du Vercors

Re: [Wastburg] Création collective d'une collection d'amorce

Message par Fabfab » mar. mars 12, 2013 9:33 am

A quand un Wastburg GUMSHOE, hein, je vous le demande?
A distorted reality is now a necessity to be free

Avatar de l’utilisateur
Emöjk Martinssøn
Envoyé de la Source
Messages : 3852
Inscription : dim. sept. 11, 2005 9:46 pm
Localisation : Paris 20e

Re: [Wastburg] Création collective d'une collection d'amorce

Message par Emöjk Martinssøn » mar. mars 12, 2013 12:38 pm

Cédric Ferrand a écrit :Je pense que le Whodunit tel que l'évoque Emöjk est celui du Cluedo.
Il est vrai que je vois mal les gardoches débarquer à chaque scénario chez quelqu'un pour résoudre un meurtre en demandant aux témoins "Où étiez-vous au moment du meurtre ?" puis en vérifiant les alibis.

Dans toutes les enquêtes, on cherche à savoir qui a fait le coup.
Ce sont donc toutes des Whodunit, quelque part, mais pas dans le sens Agatha Christie du terme.
Ce que je voulais dire, c'est que pour moi savoir qui a fait le coup est moins intéressant que la manière dont on arrive au résultat, et éventuellement ce qu'il se passe après. C'est d'ailleurs ce que montre le scénar "Ces gens-là", et c'est sur cette base-là que je pars pour le scénar que je prépare...

Allez, un petit 10-18 pour ne pas être inutile :

Amorce
Les gardoches entendent des bruits suspects venant d'une maison, depuis la rue. On dirait bien que quelqu'un se fait tuer, là-dedans.

Développement
Oups, il ne s'agit pas d'un meurtre, mais d'une orgie... Un bourgeois de Wastburg a loué cette petite maison discrète dans les quartiers populaires pour y organiser ses parties fines. Du coup, rien que rentrer dans la maison demande de la persuasion ou du muscle (l'entrée est gardée), ce qui pourrait laisser penser aux gardoches que quelque chose de très louche se passe là-dedans. Et pendant qu'ils tergiversent, ils continuent d'entendre des gémissements, des coups et des cris sourds.

À suivre...
- Que faire une fois la vérité découverte ? Il n'y a rien d'illégal là-dedans, a priori... Enfin, ces jeunes loritaines ont l'air un peu jeunes quand même.
- Qui est le bourgeois en question ? Que va-t-il faire pour convaincre les gardoches de se tenir loin de ses affaires ?
- Et d'ailleurs, n'y a-t-il ici qu'une question de sexe ? Sans doute que pendant que certains baisent, dans certaines pièces on s'échange d'autre choses...

Avatar de l’utilisateur
kantelder
Zelateur
Messages : 71
Inscription : mer. sept. 05, 2012 8:44 pm
Localisation : Corcaigh

Re: [Wastburg] Création collective d'une collection d'amorce

Message par kantelder » mer. mars 13, 2013 6:05 pm

Bon je me lance ...

Amorce :

La prostituée favorite d'un des personnages tombe malade peu après un de ses visites, lui laissant au passage une belle chaude-pisse pas coupée des fagots.

Développement :

Quelques jours, plus tard dans la garnison, d'autres gardoches semblent souffrir de la même infection. Le chef subit des doléances de plus en plus nombreuses de patrons de bordels. Y'a définitivement quelque qui tourne pas rond dans le domaine du plaisir. Un peu d'enquête révélera qu'un nouveau savon intime a fait son apparition dans le milieu et hors mis les gardoches, il s'agit des seuls points communs a cette affaire ... aux Pjs d'en trouver l'origine, d'autant plus que la rumeur se répand que les gardes véhiculent la maladie auprès des dames préférées de habitants de Wastburg

A suivre :

- est-ce un tentative de déstabilisation de la garde par un marchand vindicatif ?

- parallèlement un nouveau bordel apparait avec des filles garanties 100 % "propres et nettes" - concurrence déloyale ?

- déjà que le chef n'était pas sympa mais avec une chaude pisse !!!!
“I want out of the labels. I don't want my whole life crammed into a single word. A story. I want to find something else, unknowable, some place to be that's not on the map. A real adventure.'
A sphinx. A mystery. A blank. Unknown. Undefined.”
― Chuck Palahniuk

Avatar de l’utilisateur
mithriel
Dieu du funky soul
Messages : 4042
Inscription : jeu. juil. 31, 2003 9:00 am
Contact :

Re: [Wastburg] Création collective d'une collection d'amorce

Message par mithriel » jeu. mars 14, 2013 8:41 pm

La brouette loritaine

* Amorce

Pendant une ronde de bon matin, les personnages sont ameutés par des cris de femme à l'étage d'une maison. Une fois sur place, les gardoches découvrent une chambre au lit défait, une honnête logeuse sous le choc et un macchabée nu qu'ils reconnaissent sans doute : le juge Verstean. Fallait que ça tombe sur eux...

La logeuse a loué la chambre au juge à la nuitée ; elle passait faire le ménage. Le juge est tout raide de partout, mais n'a pas de blessure apparente.

* Développement

Depuis quelque temps, une prostituée loritaine fait fureur chez les chauds lapins de la haute. Apparemment dépositaire de secrets érotiques provoquant des extases extrêmement intenses (la fameuse position dite de la brouette loritaine, notamment), elle monnaye ses services fort cher. Verstean n'a pas pu résister ; la drôlesse en était certaine. Sauf que la Loritaine ne l'est pas plus que vous et moi : c'est une Waelmienne de souche, maquillée et aux cheveux teints, une ancienne "nièce" de Verstean un peu trop maltraitée lors d'une soirée spéciale et revenue pour se venger des années après. Et pour être bien sûre que le juge allait y passer, elle lui a fait avaler avant l'acte un brouet loritain (muhaha) assaisonné de poison (le fait sera confirmé par le collège de médecine quelques jours après le début de l'enquête).

* À Suivre...

S+1 : La veuve joyeuse. Dame Jienka, bien qu'elle ne portât plus son mari Verstean dans son coeur depuis longtemps, reste attachée à son statut social. Si les gardoches n'ont pas fait de foin autour de l'histoire, elle leur en est reconnaissante et le leur fait savoir avec un petit gelder. Dans le cas contraire, des types patibulaires cherchent à les rosser histoire de leur apprendre le tact et la discrétion.

S+2 : Troubles dans le quartier loritain. Selon le zèle montré par les gardoches dans leur enquête (secouer quelques maqueraux, ça va, mettre le quartier loritain sens dessus dessous, moins), les ennuis peuvent s'échelonner d'une plainte indignée sur laquelle leur prévôt et/ou leur échevin s'assoient sans état d'âme (non sans avoir réprimandé les fautifs, histoire d'affirmer leur autorité)... à de véritables émeutes ("I am being oppressed") !

S+3 : Course à l'échalotte. Les gardoches ont de la concurrence. Leur prévôt a flairé un truc et mené son enquête de son côté, tout en lançant ses troupes sur de fausses pistes pour leur damer le pion. Son but est de retrouver la Loritaine avant qu'elle ne se fasse la malle, histoire qu'elle refasse le coup avec un maester coquin. Le prévôt est en effet arrosé par un maester qui ne crache pas sur les coups bas afin d'éliminer la concurrence pour devenir burgmaester. Si cela semble trop gros pour vos gardoches, ça peut être des candidats à la succession de Verstean qui sont impliqués au lieu de maesters.
Image Image Image Image

Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 5041
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: [Wastburg] Création collective d'une collection d'amorce

Message par Cédric Ferrand » jeu. mars 14, 2013 8:54 pm

J'aime beaucoup vos amorces.
Je ne le dis pas à chaque message pour ne pas flooder, mais continuez, je vous lis systématiquement.

Avatar de l’utilisateur
Go@t
Dieu du rabin zombi cracheur de flamme
Messages : 5654
Inscription : mar. déc. 07, 2004 11:46 am
Localisation : Somewhere between Haven Creek and Scum City
Contact :

Re: [Wastburg] Création collective d'une collection d'amorce

Message par Go@t » jeu. mars 28, 2013 8:51 pm

Idée discutée avec SelPoivre suite à ça :

Image

Amorce
Une fille sort à moitié nue et un brin échevelée d'une baraque. Un type la poursuit en courant puis se carapate quand il aperçoit les gardoches. La fille prétend avoir été ensorcelée par le fuyard à l'aide d'un objet magique. S'ils rattrapent le type, celui-ci affirmera qu'elle était consentante (et une sacrée cochonne par dessus le marché).

Développement
Les choses magiques sont rares dans Wastburg. A partir de là, comment démêler tout ça ? Est-ce que c'est un effet secondaire lié à la chute de la tour des Majeers ? Est-ce qu'un original a réussi à reproduire une recette que l'on croyait perdue depuis la déglingue ?

A suivre...
- Et si ça se reproduisait ?
- avec d'autres protagonistes ?
- avec la fille d'un échevin ? (Ou... Son fils ?)
- Et si d'autres se servaient des objets magiques en question pour bien d'autre usages ?
"Jouer avec Go@t, c'est à chaque fois mythique." (Zeben)
ZombieFanBoy Team, Maskagaz Zav Team et membre du studio Gobz'Ink, où les auteurs de JDR ont le poil soyeux :
Image

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : morgalel et 4 invités