[Wastburg] Création collective d'une collection d'amorces

Pour développer idées, projets de jeux, univers, règles et scénarios
Avatar de l’utilisateur
Loris
Dieu des cataphiles argentiques
Messages : 12089
Inscription : mer. juil. 30, 2003 3:04 pm
Localisation : Valnuit
Contact :

Re: [Wastburg] Création collective d'une collection d'amorce

Message par Loris » jeu. mai 16, 2013 2:55 pm

Nolendur a écrit :Si on veut taper dans les X quelque chose, y'a pas mal de choix :

- Les 4 éléments (ou 5, c'est selon)
- Les 4 saisons
- Les 4 points cardinaux (voir 6 si on rajoute zénith et nadir pour désorienter les joueurs)
- Les 7 jours de la semaine (c'est peut-être pas très Wastburgeois)
- Les 12 signes du zodiaque (pareil)
- Les 7 notes de la gamme (ou les 12 demi-tons de la gamme chromatique)
- Les 5 doigts de la main
- Les 6 couleurs de l'arc-en-ciel
- etc.

Bon, reste à trouver une raison tordue qui aurait amené un meurtrier à se servir d'un de ces trucs pour signer ses meurtres...
:)
Ou un tueur qui fait les jours fériés, comme dans Batman : The Long Halloween ?

Le problème de ce genre d'idées, c'est que c'est pas original pour un sou.
"Over the centuries, mankind has tried many ways of combating the forces of evil... prayer, fasting, good works and so on. Up until 'DooM', no one seemed to have thought about the double-barrel shotgun. Eat leaden death, demon..."
~Terry Pratchett

Avatar de l’utilisateur
Emöjk Martinssøn
Envoyé de la Source
Messages : 3787
Inscription : dim. sept. 11, 2005 9:46 pm
Localisation : Paris 20e

Re: [Wastburg] Création collective d'une collection d'amorce

Message par Emöjk Martinssøn » jeu. mai 16, 2013 3:12 pm

Un meurtrier qui n'agit que tous les X quelque chose, ça peut être pas mal pourtant, en y ajoutant un peu d'originalité.
Exemple : les gardoches enquêtent sur une série de meurtres, avec quelques liens entre eux, le premier étant leur fréquence (tous les mois, tous les 23 jours, toutes les 14 heures et demies...). Ils s'échinent à y trouver un sens. L'explication : c'est juste que le tueur n'habite pas à Wastburg, alors il ne frappe que quand il est de passage, par exemple quand il y monte pour vendre sa marchandise. Ou alors c'est un marchand qui est submergé de boulot, alors il ne peut pas tuer autant qu'il le voudrait. Que ça tombe pile toutes les 14h30, c'est une pure coïncidence...
Je vais sur Casus NO comme je me ronge les ongles de pied (© Loris).

Avatar de l’utilisateur
Udo Femi
Dieu des langues de poulpes
Messages : 16177
Inscription : mer. juil. 12, 2006 4:41 pm
Localisation : Eindhoven, Pays-Bas
Contact :

Re: [Wastburg] Création collective d'une collection d'amorce

Message par Udo Femi » jeu. mai 16, 2013 3:24 pm

Ou alors la météo: le tueur n'agit que quand il fait pleut. Et justement l'automne approche.
Mon blog: http://www.udo-prod.com avec La Superclique gratuite et les Aventures Spears & Sandals d'Agôn !
Venez à l'UdoCon 2017

Avatar de l’utilisateur
Selpoivre
Envoyé de la Source
Messages : 5022
Inscription : jeu. juil. 20, 2006 10:05 am
Localisation : Lyon 6
Contact :

Re: [Wastburg] Création collective d'une collection d'amorce

Message par Selpoivre » jeu. mai 16, 2013 3:58 pm

Udo Femi a écrit :Ou alors la météo: le tueur n'agit que quand il fait pleut. Et justement l'automne approche.
Plus vicieux : le tueur noit ses victimes et n'agit que lorsqu'il pleut... une certaine quantité d'eau dans la journée.

Heavy Rain anyone ? :mrgreen:
Image
Membre de la LLDT, la Ligue Lyonnaise des Détournements de Threads · Binouzeur Casusien itinérant · Avatar du mauvais goût cinématographique
Modère en vert

Je vend plein de trucs ici

Avatar de l’utilisateur
sdric
Initié
Messages : 160
Inscription : mar. mai 13, 2008 10:49 pm

Re: [Wastburg] Création collective d'une collection d'amorce

Message par sdric » jeu. mai 16, 2013 5:42 pm

Emöjk Martinssøn a écrit :Un meurtrier n'agit que tous les X quelque chose, [...] L'explication : c'est juste que le tueur n'habite pas à Wastburg, alors il ne frappe que quand il est de passage [...] ou alors c'est un marchand qui est submergé de boulot, alors il ne peut pas tuer autant qu'il le voudrait. Que ça tombe pile toutes les 14h30, c'est une pure coïncidence...
C'est une pure coïncidence, mais ça commence à se savoir un meurtre tout les 14h30, il y a des petits malins qui en profite pour éliminer un concurrent tout en faisant porter le chapeau au chef d’orchestre (surnom du meurtrier qui frappe le tempo de ses meurtres). Au point qu'on finit par avoir des meurtres au 4 coins de la villes tout les 14h30.

Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 4787
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: [Wastburg] Création collective d'une collection d'amorce

Message par Cédric Ferrand » jeu. mai 16, 2013 5:58 pm

Ça me fait indirectement penser au Château des poisons de Brussolo : un empoisonneur qui se met au travail mais qui est suivi par tellement d'imitateurs que ça devient une paranoïa généralisée dans toute la cité.

Avatar de l’utilisateur
Udo Femi
Dieu des langues de poulpes
Messages : 16177
Inscription : mer. juil. 12, 2006 4:41 pm
Localisation : Eindhoven, Pays-Bas
Contact :

Re: [Wastburg] Création collective d'une collection d'amorce

Message par Udo Femi » jeu. mai 16, 2013 6:01 pm

ouaip, même que les gardoches pourraient appeler ces imitateurs des copie-chats.
Mon blog: http://www.udo-prod.com avec La Superclique gratuite et les Aventures Spears & Sandals d'Agôn !
Venez à l'UdoCon 2017

Avatar de l’utilisateur
Emöjk Martinssøn
Envoyé de la Source
Messages : 3787
Inscription : dim. sept. 11, 2005 9:46 pm
Localisation : Paris 20e

Re: [Wastburg] Création collective d'une collection d'amorce

Message par Emöjk Martinssøn » jeu. mai 16, 2013 6:14 pm

C'est un peu la trame du scénario que je prépare pour W., en moins violent...
Je vais sur Casus NO comme je me ronge les ongles de pied (© Loris).

Avatar de l’utilisateur
binoclard
Messie
Messages : 1052
Inscription : ven. nov. 30, 2012 4:07 pm
Localisation : Meyrin - Genève

Re: [Wastburg] Création collective d'une collection d'amorce

Message par binoclard » jeu. mai 16, 2013 6:22 pm

J'ai lu château des poissons, du coup copie-chat ça va bien…
Chaque fois que je viens sur ce forum, je peux ajouter un jeu à la liste des trucs qui me font envie… :?

Avatar de l’utilisateur
legnou
Dieu des jeunes à casquette
Messages : 3568
Inscription : lun. févr. 02, 2004 1:05 pm

Re: [Wastburg] Création collective d'une collection d'amorce

Message par legnou » jeu. mai 16, 2013 11:56 pm

Loris a écrit : Le problème de ce genre d'idées, c'est que c'est pas original pour un sou.
C'est justement ce que je cherche.
Faire de l'original a partir d'un truc vieux comme le monde.
Un remake de Jack avec des loritaines, en reprenant toutes les thèses ayant été balancees, c'est classique.
Donc une resol forcement ailleurs.
Reste a trouver le truc qui surprend.

Dans le même genre, les classiques théâtraux pourraient servir de base.
Par exemple on a bute romeo et juliette dans un hôtel de passe. Famille wastburgeoise against famille loritaine.
Y'a forcément de riches familles aux 2 bords. Ca tourne a la vendetta.
But trouver le coupable avant la bataille rangée façon gangs of new york dans le Quartier.
Et en plus les gens du quartier mettent la pression, les 2 camps n'y habitent même pas !
Reste a trouver un coupable qui n'a rien a voir avec les familles ou les 2 cadavres du début.

Pareil, les coïncidences. Il se passe 2-3 trucs ayant un vague point commun. Les gardoches se montent eux-même un cinéma en reliant des trucs qui n'ont rien a voir et tombent au final sur un pauvre gars qui cherchait tranquillou dans son coin a devenir le plus grand bad guy de la ville. La faute a pas de bol, il tombe sur des gardoches mythos se faisant des plans.
Quand on ne sait pas où l'on va, il faut y aller !!!
Et le plus vite possible !

VCAID6 need you !

Avatar de l’utilisateur
James Foley
Zelateur
Messages : 69
Inscription : dim. mai 13, 2012 4:22 pm

Re: [Wastburg] Création collective d'une collection d'amorce

Message par James Foley » ven. mai 17, 2013 12:58 pm

Le mur des boueux

Amorce
Journée calme pour les gardoches, c’est bientôt la fin de service dans les locaux, sa dispute une partie carte. Lorsque soudain : l’échevin rentre soutenu par un prévôt et un gardoche couvert de la tête au pied d’une épaisse couche de boue ! Il grimace, feignant d’avoir été blessé (surtout dans son honneur) et finit pas gueuler comme un boucher : il veut « la tête de ces pet** con**, il les fera traînés jusque devant le bourreau pour leur coupés la p** !! ». Bref sa barde et vaudrait mieux commencer à ratisser le quartier !

Développement
Plusieurs pistes à remonter : d’abord l’échevin était en patrouille de rapprochement auprès de la population. Bon, en vrai il faisait un peu le tour des commerçants pour savoir pourquoi le pécule n’est plus aussi bon qu’avant ? La faute à la crise tout ça… et les commerçant peuvent en convenir : des types sont apparut des toits et ont canardés comme à la porchaison. Autour dans le voisinage, il y a bien la fille du cordonnier qui reçoit la visite d’un galant qui fait ces études à l’école de droit du quartier du Centre…
Plus largement, les gardoches vont découvrir que les étudiants de l’université ont un drôle de passe-temps : un mur caché au fond d’une cave avec des figures de gardoches, de prévôts, d’échevin. Des valeurs associées. Le but ? Chaque équipe d’un art libéral à pour mission de dégommer à coup de boue une cible ayant une valeur de points associés. L’équipe vainqueur pourra se voir recevoir un trophée et un porté triomphal pour une soirée alcoolisé géante.

A suivre…
Les gardoches peuvent parvenir à identifier les organisateurs du jeu, exercés une pression sur eux pour qu’ils arrêtent. Mais des irréductibles pourraient avoir envie de prendre les gardoches pour cible en guise de vengeance.
Le plus drôle, le plus marrant, serait que les gardoches montent avec les collègues une gigantesque opération pour prendre les tireurs en cible...
Et si en plus il commencent à pleuvoir et qu'une rumeur annonce qu'un cochon est de sortie...

Avatar de l’utilisateur
legnou
Dieu des jeunes à casquette
Messages : 3568
Inscription : lun. févr. 02, 2004 1:05 pm

Re: [Wastburg] Création collective d'une collection d'amorce

Message par legnou » sam. mai 18, 2013 9:11 pm

Rapidos, désolé, je remettrais en forme si vous jugez que ca vaut le coup.
Classique mais toujours amusant...

Les gardoches se sont fait piégés et quelqu'un dispose maintenant d'un joli moyen de pression sous la forme d'un document bien a l'abri au chaud. Les demandes de services s'enchaînent ça a commence petit puis ça a augmente, bref c'est la spirale. Et pour une fois, ils n'arrivent pas a renverser la vapeur...
Seule solution : monter un casse. Faire intervenir la pègre est une solution risquée. Il va falloir faire le boulot eux-mêmes et discrètement si possible...

Qui sait ce qu'ils vont trouver en plus dans le coffre-fort...

Et si en plus, le propriétaire du coffre n'était pas le maître chanteur ? Des gardoches doublement piégés, quelqu'un voulait qu'ils fassent ce casse. Pourquoi ?

Le cote boeuf carotte n'as pas non plus été aborde ce me semble. Le second film des Ripoux pourrait servir de base.
Quand on ne sait pas où l'on va, il faut y aller !!!
Et le plus vite possible !

VCAID6 need you !

Avatar de l’utilisateur
Go@t
Dieu du rabin zombi cracheur de flamme
Messages : 5522
Inscription : mar. déc. 07, 2004 11:46 am
Localisation : Somewhere between Haven Creek and Scum City
Contact :

Re: [Wastburg] Création collective d'une collection d'amorce

Message par Go@t » sam. mai 18, 2013 11:20 pm

legnou a écrit :on a bute romeo et juliette dans un hôtel de passe. Famille wastburgeoise against famille loritaine.
Y'a forcément de riches familles aux 2 bords. Ca tourne a la vendetta.
But trouver le coupable avant la bataille rangée façon gangs of new york dans le Quartier.
Et en plus les gens du quartier mettent la pression, les 2 camps n'y habitent même pas !
Reste a trouver un coupable qui n'a rien a voir avec les familles ou les 2 cadavres du début.
C'est carrément bon, ça. :rock
"Jouer avec Go@t, c'est à chaque fois mythique." (Zeben)
ZombieFanBoy Team, Maskagaz Zav Team et membre du studio Gobz'Ink, où les auteurs de JDR ont le poil soyeux :
Image

Avatar de l’utilisateur
Inigin
Dieu des hakamas perdus
Messages : 6781
Inscription : dim. août 02, 2009 7:27 am

Re: [Wastburg] Création collective d'une collection d'amorce

Message par Inigin » mer. juin 26, 2013 10:20 pm

Hop, exhumation. C'est pas parce qu'on monte une section dédiée sur le sden qu'on n'a pas le droit de poster par ici. :mrgreen:

ADA (Amorce, Développement, A suivre) pour Wastburg
Note : en bleu, les commentaires des marges.

Amorce :
Les gardoches tombent nez à nez, en pleine nuit en plein pif avec une procession de pêcheurs transportant une coupe masquée d'un linge blanc qui semble émettre une vive lumière. Les processionnants s'arrêteront bien volontiers en expliquant qu'ils accomplissent une cérémonie religieuse. Si les gardoches leur demandent ce qu'il y a dans la coupe, on leur répondra que cela concerne les mystères de leur religion et que les gardoches ne devraient pas regarder dans la coupe (avec de l'insistance, ils apprendront qu'il y a là l'âme de leur Sauveur et Roi appelé le Roi Pêcheur). pour croire qu'on peut pêcher des couronnes dans la rivière, faut vraiment avoir la foi

Développement
Selon la réaction des gardoches ça peut assez vite dégénérer, la coupe se renverser, et tout ça finir au poste (et à la baille) après une interpellation musclée. Le truc, c'est que la coupe est alors vide (un gardoche qui aurait regardé sous le linge avant l'altercation aurait vu ... qu'elle était déjà vide) et que les pêcheurs le prennent "mal" : manifestations dans tout le quartier, rassemblements devant la bâtisse des gardes, et surtout grève - ce qui coupe l'approvisionnement de poissons il était pas frais de toute façon. D'où la nécessite d'une solution négociée ... ou arrangée : si les gardoches retrouvent l'âme du Roi Pêcheur ils obtiendront la paix.

Seul problème : il faut être initié de ce culte pour la voir (il paraît que c'est un petit globe vert). évidemment, avec tout ce poisson pas frais qu'ils mangent, il y a des champignons quoi.

Si un gardoche se dévoue, il sera initié et aura l'insigne honneur quand on dit insigne ça annonce des emmerdes d'aller chercher l'âme au fond des égouts au fond du gosier des rats quoi.

A suivre...
Evidemment, outre que l'âme peut être ailleurs (genre volée par un mage noir pour de sombres desseins), le sreprésentants des autres religions peuvent prendre assez mal qu'un gardoche soit initié d'une religion, donc forcément partial ... on se dévoue et on nous le reproche ?
Barde multiclassé Secrétaire

ImageImageImageImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
mithriel
Dieu du funky soul
Messages : 3927
Inscription : jeu. juil. 31, 2003 9:00 am
Contact :

Re: [Wastburg] Création collective d'une collection d'amorce

Message par mithriel » jeu. juil. 25, 2013 8:20 am

Quand un gardoche rencontre un autre gardoche

* Amorce

Un gardoche d'un autre quartier, un certain Tobias, contacte les personnages sur la foi de leur réputation (quelle qu'elle soit...). Il cherche à coincer un cambrioleur astucieux surnommé le Furet, qui couvre systématiquement ses forfaits par des diversions opérées par des hommes de main loués pour l'occase. Comme ça ne marche qu'une fois avec les mêmes types, il recrute fréquemment. C'est là que nos gardoches entrent en scène : ils doivent se faire embaucher par le Furet afin de le loger et de permettre son arrestation (et bien sûr tâcher de mettre la main sur une partie de son butin, ce qui est en fait le but de toute l'opération).

* Développement

Évidemment, c'est en dehors des heures de services hein, le prévôt de nos gardoches ne va pas les lâcher comme ça ! Travailler en civil est bien sûr obligatoire, un peu de déguisement pour avoir l'air louche (enfin, si nécessaire...) ou ne pas être reconnu ne fait pas de mal. Reste à traîner dans les milieux interlopes et à se faire embaucher par le Furet, le tout sans se faire démasquer.

* À Suivre...

S+1 : On est de la maison. À jouer les truands, on attire forcément l'attention des gardoches du quartier. Or, Tobias bosse en solo. Il pourra toujours intervenir si les gardoches ne se dépatouillent pas de leurs collègues, mais c'est embarrassant. Il va falloir donner des explications et... partager à la fin.

S+2 : Breaking the law. Le Furet veut des garanties. En guise de test, il demande aux gardoches de commettre un délit (racketter un commerçant, lui piquer sa caisse ou encore tabasser un quelconque rival pour qu'il change de quartier). Ça ne devrait déranger que les personnages les plus réglos, mais il ne faudrait pas que ça finisse par se savoir (le Furet, s'il est arrêté, se fera un plaisir de jouer là-dessus et aura arrangé la présence de témoins). Sans parler d'un possible retour au paragraphe précédent.

S+3 : Il court, il court. Après les amuse-bouches, le fric-frac. Les personnages sont chargés de faire un gros esclandre quelque part (à eux d'improviser, plusieurs diversions seraient sans doute plus efficaces) pendant que le Furet opère. Ils sont payés un Gelder avant et un après, lors d'un rendez-vous secret avec le Furet. Enfin, sauf s'il les a percés à jour, auquel cas ils sont Gros-Jean comme devant. Après, reste à voir s'ils ont la confiance du cambrioleur (peu probable), s'ils parviennent à le filocher, qui d'eux ou de Tobias arrive en premier dans la planque du Furet, comment se passe le partage (un gardoche aura-t-il l'idée saugrenue de rendre les biens volés à leurs propriétaires légitimes ?), ce qu'il advient du cambrioleur, etc.
Image Image Image Image

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité