[La Lune et Douze Lotus] Concours (sans gagnant) de scénarii

Pour développer idées, projets de jeux, univers, règles et scénarios
Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 4884
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

[La Lune et Douze Lotus] Concours (sans gagnant) de scénarii

Message par Cédric Ferrand » jeu. juil. 02, 2015 2:11 pm

Le format court de ce jeu (où les parties peuvent durer 2 ou 3h) et le fait que la vie des PJ soit une collection de tranches de vie très saucissonnées (et même jouées dans le désordre, pour respecter l'esprit des nouvelles à la Fritz Lieber / Robert E. Howard) me donne envie de proposer des entames de scénario respectant l'esprit de la Sword & Sorcery. Comme ça ne doit pas être des scénarios de 30 000 signes à la Casus, c'est idéal pour de la création forumique d'été, je trouve. Pas besoin d'avoir lu le jeu pour s'essayer à cet exercice : c'est du Conan/Souricier Gris, il est aisé de voir de quoi il en retourne.

Évidemment, si vous proposez un scénario dans ce fil, c'est que vous êtes d'accord pour qu'il finisse compiler dans un PDF gratos.
Rien à gagner, si ce n'est le plaisir de pitcher des idées pour que d'autres puissent s'en amuser.

Pour lancer le bal :

Titre : Or de tout doute

Argument
Alors que les PJ débarquent sans le sou dans une petite cité, ils croisent un convoi lourdement armé (une sorte de diligence renforcée avec des montants en fer) et accompagné par de nombreux mercenaires, qui s'en va sur la route commerciale. La cité est réputée pour sa production d'or, il est évident que la diligence est remplie de lingots. Les mercenaires sont rudes et cassants avec quiconque essaye de s'approcher du chargement. Il est hors de question qu'ils engagent les PJ.
Comme tous les gens d'armes du coin ont été recrutés pour accompagner cette cargaison vers une cité plus imposante, les PJ trouvent facilement du travail auprès d'un marchand qui les engage pour protéger son propre convoi, bien moins impressionnant : un simple chariot rempli d'outils en bronze et recouvert d'une bâche. La livraison doit se faire dans la même cité que l'or, les PJ vont donc être sur les traces de la diligence.

Menace
Régulièrement, les PJ trouvent sur le bas-côté de la route le cadavre d'un mercenaire du convoi précédent. Tantôt il est mort empoisonné, tantôt la gorge tranchée... Le convoi est en fait infiltré par un sorcier qui se débarrasse discrètement et un par un de la soldatesque afin de mettre la main sur l'or. Car ça coûte cher, la sorcellerie.
Les PJ vont-ils s'occuper de leurs affaires ou bien presser le pas (et abandonner leur actuel employeur) pour porter secours à la diligence ?

Retournement
La diligence est vide : l'or est en fait dans le chariot des PJ depuis le début. Les outils sont en or et peints grossièrement pour passer inaperçu.

Avatar de l’utilisateur
Tholgren
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2643
Inscription : mar. janv. 09, 2007 9:15 am
Localisation : Lieusaint 77
Contact :

Re: [La Lune et Douze Lotus] Concours (sans gagnant) de scénarii

Message par Tholgren » jeu. juil. 02, 2015 2:24 pm

Retors ! On retrouve bien là l'auteur de Wastburg ! :bravo:

Chouette synopsis, je suis impatient de faire jouer ça !
"The world is indeed comic, but the joke is on mankind." H.P. Lovecraft

Avatar de l’utilisateur
Le Grümph
Dieu du foisonnement créatif
Messages : 7631
Inscription : mar. avr. 05, 2005 1:44 am
Localisation : Nord-Mayenne
Contact :

Re: [La Lune et Douze Lotus] Scénarii

Message par Le Grümph » jeu. juil. 02, 2015 2:26 pm

Titre : La confusion des sentiments
Arguments : les PJ ont été engagés pour ramener des produits précieux en Ithaque, pas des choses lourdes, mais quelques paquets venus d'Erèbe et de Saba, dont ils ont pris livraison à Matabba. En approchant du lieu où ils doivent livrer les colis, un petit village le long du Léthé, en Ithaque, ils sont attaqués par une bande de types patibulaires dont ils ne devraient pas avoir trop de mal à se débarrasser. La bande est menée par une femme ithaqui, Helenista, qui met assez vite fin à l'assaut dès lors que ça tourne mal : il y a eu confusion. Les PJ ne sont pas les hommes qu'elle recherche et qui ont enlevé son amant. Elle offre une récompense si les personnages peuvent lui donner des informations ou retrouver son homme, un shamarite appartenant à la famille Mugawi.
Menace : Hellinista était la femme du meunier du village où les PJ doivent livrer les colis, Sornos - et c'est lui, bien sûr qui a passé commande. Sornos, en plus d'être un salopard de meunier qui exploite les paysans du coin, est aussi un contrebandier et un voleur. Il était déjà en bisbille avec un établissement Mugawi en aval du fleuve, et n'a absolument pas supporté que sa propre femme se barre avec le chef de l'établissement, un jeune type fougueux et beau (et efficace quand il s'agit d'attirer la clientèle). Quand les amants sont partis pour le Shamar, Sornos a profité de ses appuis avec le Kosmitos (prévôt) du village pour obtenir un mandat. Il a ainsi pu engager des chasseurs de prime pour lui ramener le Mugawi.
Retournement : les colis que les PJ ramènent sont des composantes de rituels - cendre sacrée de Calédoine, poudre d'émeraude produite par les invisibles, champignons rouges séchés de Saba... Sornos escompte sacrifier le Mugawi à la lune pour devenir sorcier, se venger de sa femme (qu'il contraindra par rituel à revenir à lui) et prendre un peu plus de pouvoir dans la région. Est-ce que les PJ arriveront à temps ?
Petit Marteau - Mon site - Mes images - Mon Lulu
Chibi : des jeux pour faire des trucs dedans

Et Merlock a toujours raison !

Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 4884
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: [La Lune et Douze Lotus] Concours (sans gagnant) de scénarii

Message par Cédric Ferrand » jeu. juil. 02, 2015 3:21 pm

Titre : Laissez venir à moi les petits enfants

Argument
Trempés par un orage torrentiel, les PJ glissent dans la boue mais finissent par trouver refuge dans le village qu’ils cherchaient, où la ségrégation sexuelle est très présente. Les femmes vivent à l’écart des hommes, dans un bâtiment commun, où elles font à manger et s’occupent des gamins. Idéalement, il y a un PJ masculin qui a le droit à l’hospitalité généreuse de ses pairs dans le hall des hommes tandis que le PJ féminin fait connaissance avec les femmes du village, partagées entre solidarité et méfiance envers la nouvelle venue.
Plusieurs mères sont en deuil. Trop, même. Et en posant des questions à ces femmes, le PJ féminin comprend vite que chaque mois, un enfant disparait du village et ne revient pas. On dit qu’ils sont invariablement attirés par l’appel d’une sorcière que la magie a rendu stérile et qui se venge en volant les enfants du village.
De leur côté, les hommes du village ne pipent mot sur ces disparitions et nient même l’évidence. Le PJ masculin avait pour mission de leur livrer du lotus : ils le payent comme convenu et s’attendent à ce qu’il reparte le lendemain matin. Pour être sûrs qu’il ne mette pas son nez partout, ils font couler l’alcool à volonté dans l’espoir de le saouler suffisamment pour qu’il soit inoffensif.

Menace
Il n’y a pas de sorcière : les hommes du village endorment une fois par mois les femmes du village avec le même lotus apporté par le PJ masculin. Puis ils kidnappent un gamin, qu’ils sacrifient rituellement pour éloigner les horreurs astrales. Manque de chance, ce mois-ci la cérémonie doit impérativement avoir lieu la nuit où les PJ sont au village. Les hommes vont donc essayer d’agir en douce dans un premier temps, puis deviendront plus violents si les PJ s’entêtent à ne pas se laisser faire.

Retournement
Alors qu’ils assistent à la cérémonie au cœur de la nuit, sous les éclairs et les trombes d’eau, les PJ comprennent que les hommes du village ont été trompés : le rituel impie ne repousse absolument pas les horreurs astrales mais sert à alimenter la sorcellerie du chef.

Avatar de l’utilisateur
Surcapitaine
Pratiquant
Messages : 258
Inscription : ven. mars 05, 2004 8:45 am
Localisation : Dublin
Contact :

Re: [La Lune et Douze Lotus] Concours (sans gagnant) de scénarii

Message par Surcapitaine » jeu. juil. 02, 2015 3:23 pm

Titre : La dernière aube du satrape

Argument : Les trois enfants d'un petit satrape s'écharpent depuis des mois pour contrôler le domaine de leur défunt géniteur, et par-là même du pont à péage qui était sa principale source de revenus. Avant que les personnages ne se connaissent, ils travaillaient chacun pour une faction différente. Armid est l'aîné, une brute qui ne croit qu'à la force et engage des gros bras pour déloger ses concurents au moyen du trésor paternel dont il a le contrôle ; Silani est la cadette, une mystique qui s'entoure de sorciers et d'astrologues et connaît les secrets des poisons les plus mortels ; Makko est le puîné, revenu sans le sou d'un voyage de dix ans, il a pour lui une facilité à se faire des amis presque surnaturelle et des alliés aussi puissants que distants.

Après de difficiles pourparlers auxquels les aventuriers ont pu contribuer, les deux frères acceptent une invitation de Silani à venir négocier. La réunion au sommet aura lieu au caravansérail des Trois Singes, un lieu de passage réputé situé à la frontière de la satrapie. Tous tois en ont assez de cette lutte fratricide : ils jurent tous sur le sang de leur lignée qu'il mourront plutôt que de laisser le soleil se lever une fois de plus sur leur discorde.

Menace : Si les héritiers se font confiance, leur entourage voit des assassins partout. Les personnages ont fort à faire pour ne pas laisser la concurrence prendre le dessus. D'autant que d'autres s'intéressent à l'affaire (suzerains, voleurs, caravaniers, amants ou maîtresses éconduits... puisez dans le background, moi j'ai pas encore reçu le bouquin). Et quand, au matin, on retrouve Orlon, Sillanie et Makko baignant dans leur sang à la table des négociations, les choses s'enveniment vite.

Retournement : on ne jure pas à la légère sur le sang de ses ancêtres. C'est le spectre du satrape, invoqué par Silani, qui a tué ses enfants. Tous trois sont désormais condamnés à hanter un territoire voué à un rapide déclin. A moins que des aventuriers ne trouvent le moyen de leur accorder le repos éternel ?
Eric Nieudan
Blog d'écriveur: quenouille.com

Avatar de l’utilisateur
Khelren
Initié
Messages : 195
Inscription : mar. avr. 06, 2004 12:04 pm

Re: [La Lune et Douze Lotus] Concours (sans gagnant) de scénarii

Message par Khelren » jeu. juil. 02, 2015 11:35 pm

Titre : Un passé remuant

Argument
Innocents injustement captifs ou reconnus coupables par la justice seigneuriale du Régent Janaki, les PJ se retrouvent derrière les barreaux de la Prison. Et ce, pour sacrément longtemps.
Une rumeur va cependant bon train: dans les niveaux inférieurs, ceux des pires félons du Royaume, on murmure que de sombres entités dévorent l'esprit des prisonniers. Ceux-ci reviennent alors changés, fous. Selon les plus anciens et les plus érudits, la Prison aurait été après tout construite sur un ancien sépulcre...

Menaces
Le tombeau de l'ancienne Reine Zenobi, assassinée il y a de cela une vingtaine d'années par le Régent Janaki qui n'était alors qu'un de ses conseillers, recèle l'âme torturée et avide de vengeance de l'ancienne souveraine. Sans même le vouloir, elle-même folle de douleur, elle répand la folie autour d'elle. Son pouvoir va sans cesse en croissant.
Izard, l'ancien amant de la Reine, devenu adepte des arts nécromantiques pour pouvoir la réveiller, s'introduit dans la Prison, en générant chaos et massacre au passage, avec comme but de rompre les sceaux du tombeau. Il doit trouver une vierge à sacrifier pour que l'âme de Zenobi puisse l'habiter.
Le Régent Janaki est informé quand les sceaux sont brisés; il envoie aussitôt son Maître Assassin Darius et ses sbires pour régler le problème, tuer le Nécromant, bannir à nouveau la Reine et tuer tous les témoins trop bien informés.

Retournements
Le Maître Assassin Darius souhaite que la reine demeure morte à jamais et tentera de la sceller à nouveau dans son tombeau. La Reine fait désormais l'objet d'un culte et il est son prophète: la folie qu'elle répand représente une parcelle divine; elle en fait le don aux hommes. Aussi, nul ne doit l'emprisonner à nouveau dans un corps mortel, nul ne doit profaner sa douleur qui est sacrée.
Janaki, désespéré et prêt à tout, fomente un pacte avec le Démon Shandar, fin tentateur et beauté indicible, qu'il envoie voler le reliquaire des restes de la Reine. Ainsi pourrait-il la contrôler...
Kurosh, le Commandant de la Prison est l'ancien Capitaine de la Reine et il lui a toujours été fidèle dans son coeur. Janaki l'a relégué à cette tâche ingrate et anonyme dans le but de l'éloigner du pouvoir afin qu'il ne découvre jamais la vérité. Il peut s'allier à n'importe quel camp: la Prison est sa responsabilité, la vie de ses hommes lui est chère, mais il déteste les complots fielleux.

Les PJ, pris dans la tourmente, vont-ils offrir leurs épées au service d'un Nécromant et d'une Reine longue-morte? Ou servir les intérêts d'un vil scélérat commerçant avec des démons? Les PJ parviendront-ils à négocier leur liberté? Ou à s'enfuir lâchement à la première occasion, précédant un fléau sans nom?
En s'incarnant, la Reine va-t-elle cesser de répandre la folie? Le Régent sera-t-il mis à bas et la Reine reprendra-t-elle son trône?

A vous de jouer pour le découvrir! :D

(Au passage, un grand merci à Macbesse, Moustrap, Cédric et Emilien pour cette fabuleuse partie de In a Wicked Age qui a inspiré le scénario ci-dessus. Je tire également inspiration du jeu vidéo Legend of Grimrock)
Image

Avatar de l’utilisateur
Sammael99
Dieu des babines ruinées
Messages : 8651
Inscription : mer. sept. 15, 2004 11:43 pm
Localisation : Shanghai, Chine

Re: [La Lune et Douze Lotus] Concours (sans gagnant) de scénarii

Message par Sammael99 » ven. juil. 03, 2015 3:13 am

Je vous adore, les mecs!
Mozart n'a pas écrit que le Boléro de Ravel. Mais aussi plein d'autres trucs beaucoup moins connus (comme le canon de Pachelbel). - Le Grümph

Avatar de l’utilisateur
Paiji
Dieu du liberal réalisme
Messages : 6306
Inscription : mer. janv. 19, 2005 5:20 pm
Localisation : Nantes

Re: [La Lune et Douze Lotus] Concours (sans gagnant) de scénarii

Message par Paiji » ven. juil. 03, 2015 8:35 am

Titre : De l’eau pour les braves

Argument

Les joueurs sont les gardiens d’une caravane qui traverse le désert. Leur route passe obligatoirement par la cité, seule étape sur leur route qui dispose d’un point d’eau, et qui a bâti sa prospérité sur cette précieuse ressource.

Menace

La source d’eau de la cité, un immense bassin souterrain, était sous le contrôle de deux marchands d’eau rivaux. L’un d’entre eux a décidé d’éliminer la concurrence. A l’arrivée de la caravane des joueurs, la cité est en proie à l’anarchie, il n’y a plus une seule goutte d’eau disponible et les habitants s’entretuent pour la moindre goutte. Il va falloir défendre leurs maigres réserves et trouver une solution pour pouvoir continuer leur route.

Retournement

Quelque chose a mal tourné, le marchand qui voulait devenir le seul maître de l’eau est mort et tous ceux qui se sont introduits dans les souterrains qui mènent au bassin ne sont pas revenus. Peut-être que le sorcier qu’il avait engagé pour se débarrasser de son rival a décidé d’éliminer les deux marchands et de prendre le contrôle de la cité ? A moins qu’il n’ait réveillé quelque chose de bien plus ancien et dangereux et que le vrai maître de l’eau ne soit tapi dans le bassin ?

Avatar de l’utilisateur
Sammael99
Dieu des babines ruinées
Messages : 8651
Inscription : mer. sept. 15, 2004 11:43 pm
Localisation : Shanghai, Chine

Re: [La Lune et Douze Lotus] Concours (sans gagnant) de scénarii

Message par Sammael99 » ven. juil. 03, 2015 9:24 am

Titre: Abondance de Lotus Nuit

Argument
Les PJs sont sans le sou et sous la pluie dans la petite ville Cimmérienne de Caral. Quand une caravane de Siam lourdement gardée arrive en ville, en route vers le port de Somer au Nord, ils se font engager pour la garder. Il y a trois véhicules tirés par des chevaux. Deux des véhicules sont aveugles et lourdement gardés, le troisième héberge visiblement une femme qui dirige la caravane, mais elle est très secrète et ne parle pas aux PJs. Une après-midi de déluge alors que la caravane est coincée par une rivière sortie de son lit, une horreur astrale attaque la caravane par les airs, ses longs filaments arrachant la tête des gardes et leur colonne vertébrale dans des gerbes de sang. Elle peut être tuée, mais ce n'est pas de la tarte. Le combat terminé, tous les gardes sont morts et la femme qui était dans le troisième chariot (renversé) a disparu. Les chariots aveugles contiennent des dizaines de cassettes de Lotus Ebène sous toutes ses formes. Une fortune. Les PJs peuvent détourner la caravane (les chevaux n'ont pas été attaqués par l'horreur astrale) ou simplement se servir de quelques coffrets et prendre la poudre d'escampette. S'ils attendent longtemps, une troupe à cheval arrive pour prendre le contrôle de la caravane et la ramener chez le sorcier Mordius qui a commandité l'attaque.

Menace
Yuling dite la Fourbe est l'héritière d'une grande famille siamoise et responsable de la cargaison de Lotus qu'elle doit livrer à Somer. Elle s'est enfuie quand l'horreur astrale a renversé son chariot. Elle est armée d'une lance siamoise et elle sait s'en servir. Si les PJs détournent la caravane, elle se met en chasse pour la reprendre, comme le font également les hommes de Mordius accompagnés de Hyènes du Crépuscule. Si les PJs se sont contentés de se servir de Lotus pour aller prendre du bon temps, elle les traque et les soumet à son service, par exemple en les empoisonnant et en leur promettant l'antidote.

Retournement (ou pas)
En tout état de cause, l'aventure risque de se terminer par un assaut de la forteresse de Mordius dans les collines de Cimmérie, au bord d'un lac. Les PJs n'auront la paix que s'ils éliminent le sorcier (et que Yuling récupère l'essentiel de sa cargaison ou meurt). Il faut pour cela passer l'enceinte, pénétrer dans les grottes troglogytiques à l'arrière du manoir pour découvrir le corps décharné de Mordius qui baigne dans un liquide aux forts relents de Lotus. Mordius est physiquement impuissant mais il se défend par sa magie et en prenant le contrôle de la volonté de ceux qui croisent son regard.
Mozart n'a pas écrit que le Boléro de Ravel. Mais aussi plein d'autres trucs beaucoup moins connus (comme le canon de Pachelbel). - Le Grümph

Avatar de l’utilisateur
Fabien_Lyraud
Dieu, sérieux les gars.
Messages : 3914
Inscription : ven. mai 05, 2006 2:09 pm
Contact :

Re: [La Lune et Douze Lotus] Concours (sans gagnant) de scénarii

Message par Fabien_Lyraud » ven. juil. 03, 2015 9:25 am

Titres : Les pirates de la côte noire

Argument :
Les pj sont propriétaires d'un navire et mercenaires. Ils sont réquisitionnés par les commerçants de la ville pour sécuriser les abords d'un vaste golfe où s'épanouit une petite confédération de cités états. Les commerçants sont excédés car leur navires sont pillés par des pirates.

Menace :
Les navires pirates paraissent bien plus coriaces que de coutumes. Les navires sont équipés de trébuchet et de scorpions, des machines de guerre qui habituellement ne sont utilisée que par la marine des royaumes.

Retournement :
Il n'y a pas de pirates. Les prétendus pirates sont des vaisseaux de la flotte d'un royaume voisin. En effet les prêtres d'un culte sanguinaire établi dans la confédération font enlever par des expéditions marchandes divers habitants de tribus qui ont payé une protection au petit royaume pour les protéger. Ils attaquent les navires pour libérer les captifs.
Dernière édition par Fabien_Lyraud le ven. juil. 03, 2015 3:14 pm, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
El cerisio
Initié
Messages : 197
Inscription : jeu. nov. 15, 2007 12:21 pm
Localisation : An Orient (56)

Re: [La Lune et Douze Lotus] Concours (sans gagnant) de scénarii

Message par El cerisio » ven. juil. 03, 2015 11:42 am

Titre : Une putain de bonne nuit ! (toute référence à un film est volontaire)

Argument :
Les PJ ont rencontré le parfait gogo, un jeune noble en goguette qui les a embauché pour servir de guide dans les nuits chaudes de la cité ! Celui-ci dépense sans compter et à tendance à attirer sur lui les regards. Pourtant, tout se passe sans trop de heurt (une petite bagarre de taverne, un scandale dans une fumerie de lotus, etc...). Puis les joueurs se réveillent le lendemain dans un bordel classieux mais le jeune noble a disparu...pire ils ont une tête fraichement décapité qui trone sur une table et des vêtements de sorcier souillé de sang sur l'un des pj et une évidente gueule de bois carabiné !
Évidement, il ne se souviennent pas du tout de leur fin de nuit et des gars à la mine patibulaires (les limiers) rentrent dans la suite accompagné d'un homme richement vêtu : "Ou est mon fils ?"

Menace :
Le père du jeune noble est un homme puissant ET retord (chef de guilde de voleurs, aristocrate influent, noble "Boltonien"), il a retrouvé leur trace jusque cette suite (grace à la propriétaire des lieux) et leur fait comprendre qu'ils ont la journée pour retrouver son fils sans quoi ils finiront découpé en lamelles avec un vieux couteau rouillé !
Le père a embauché un sorcier qui sera capable de les retrouver si ils leur prenait l'envie de jouer les courants d'air.
Il ne leur reste plus qu'à remonter le fil de leur fin de nuit en partant du dernier lieu dont ils ont le souvenir, une auberge de la ville basse à l'ambiance "chaude".

Retournement :
Le jeune noble est celui qui leur a versé de la drogue, il s'est amouraché d'une fille de petite vertu et ensemble, ils ont échafaudé un plan pour faire croire à leurs disparitions/enlèvements par un noble/"gang"/marchand véreux ennemi. Les amoureux cherchent un moyen de quitter discrètement la ville sans alerter les "limiers" de son père !

Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 4884
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: [La Lune et Douze Lotus] Concours (sans gagnant) de scénarii

Message par Cédric Ferrand » ven. juil. 03, 2015 11:57 am

Excellent, les gars.

Avatar de l’utilisateur
Fabien_Lyraud
Dieu, sérieux les gars.
Messages : 3914
Inscription : ven. mai 05, 2006 2:09 pm
Contact :

Re: [La Lune et Douze Lotus] Concours (sans gagnant) de scénarii

Message par Fabien_Lyraud » ven. juil. 03, 2015 12:58 pm

Titre : la ménagerie

Argument :
Sur une île reculée vivent un groupe de moine qui ont fait voeux de protéger des créatures rares et quasi uniques ( mettez ici les créatures magiques de votre choix). Ils contactent les PJ pour traquer un chasseur venu sur l'île sans doute pour capturer une ou plusieurs créatures.

Menaces :
Le chasseur a été payé par un sultan local qui voeux se créer une ménagerie exotique dans son palais.

Retournement :
Le chasseur est aussi un chaman et il compte bien tuer quelques unes des créatures pour en récupérer des organes et créer une potion aux effet dévastateur.
Dernière édition par Fabien_Lyraud le ven. juil. 03, 2015 3:13 pm, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
denix
Pratiquant
Messages : 251
Inscription : mar. janv. 03, 2006 10:43 am
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: [La Lune et Douze Lotus] Concours (sans gagnant) de scénarii

Message par denix » ven. juil. 03, 2015 1:56 pm

J'applaudis des deux mains... :)
Image Image Image
ImageImageImageImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Sammael99
Dieu des babines ruinées
Messages : 8651
Inscription : mer. sept. 15, 2004 11:43 pm
Localisation : Shanghai, Chine

Re: [La Lune et Douze Lotus] Concours (sans gagnant) de scénarii

Message par Sammael99 » ven. juil. 03, 2015 2:01 pm

El Cerisio, c'est juste énorme ton truc. Bon, faudrait un peu de préparation (pour moi) parce que réimproviser le truc c'est chaud, mais j'adore.
Mozart n'a pas écrit que le Boléro de Ravel. Mais aussi plein d'autres trucs beaucoup moins connus (comme le canon de Pachelbel). - Le Grümph

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : childeric maximus et 1 invité