Réflexions sur le "système" Cthulhu Dark

Pour développer idées, projets de jeux, univers, règles et scénarios
Avatar de l’utilisateur
Malk
Prêtre
Messages : 364
Inscription : dim. nov. 26, 2006 9:14 pm

Re: Réflexions sur le "système" Cthulhu Dark

Message par Malk » lun. oct. 08, 2018 6:02 pm

ouais j'aime bien le principe d'attrition et de gestion de ressources qui du coup fait aussi mécaniquement monter la pression (je ne sais pas si tu vais eu l'occasion de lire the Cthulhu Hack d'ailleurs? )
Jdr, tentacules et nanars !
Je viens de commencer à faire des chroniques jdr sur Proxi-Jeux
Des Actual Play de Monster of the Week sur Dice & Clic

Avatar de l’utilisateur
Fabulo
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2058
Inscription : mar. juin 09, 2015 12:19 am

Re: Réflexions sur le "système" Cthulhu Dark

Message par Fabulo » lun. oct. 08, 2018 6:08 pm

Malk a écrit :
lun. oct. 08, 2018 6:02 pm
ouais j'aime bien le principe d'attrition et de gestion de ressources qui du coup fait aussi mécaniquement monter la pression (je ne sais pas si tu vais eu l'occasion de lire the Cthulhu Hack d'ailleurs? )
Il me semble avoir lu Cthulhu Hack. Sauf erreur, il y a un système de dégradation de type de dé lorsqu'on emploie une ressource (1d12=>1d10 => 1d8, etc). Je vais jeter un coup d'oeil, il y a surement des idées à creuser pour faire une attrition efficace en terme de tension narrative.

Pour reprendre ton idée de "boire un whisky" et gagner un dé bonus, on peut aussi imaginer des failles/défauts/idiosyncrasies auxquels s'adonne le personnage pour se requinquer, mais avec les effets secondaires problématiques que ça entraine pour l'enquête, afin de pousser à jouer son rôle jusqu'au bout. Le mec intransigeant qui s'embrouille avec les flics, mais gagne un dé bonus parce qu'il agit en "cohérence avec ses valeurs" et ça lui dope l'ego. Le soiffard qui boit un coup de trop. L'avare qui refuse de filer du fric à un témoin pour avoir une information clef. L'hypocondriaque qui passe deux jours à faire des examens médicaux pour s'assurer que tout va bien. Le menteur pathologique qui raconte n'importe quoi aux autres Pjs pour se faire briller, etc...Des comportements singuliers et problématiques mais qui regonflent la confiance et donnent un dé bonus.

Gain mécanique mais complication dans la fiction...
Dernière modification par Fabulo le lun. oct. 08, 2018 6:18 pm, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
Malk
Prêtre
Messages : 364
Inscription : dim. nov. 26, 2006 9:14 pm

Re: Réflexions sur le "système" Cthulhu Dark

Message par Malk » lun. oct. 08, 2018 6:15 pm

ouais c'était un peu l'idée que je n'ai pas développé derrière le whisky (parce que je ne connais pas non plus le polar noir très bien) mais dans l'idée oui que l'inspecteur alcoolique se laisse aller avec sa bouteille ou ce genre de chose :) On peut imaginer en plus de l'occupation rajouter ce vice / problème sur la feuille de perso.

Dans the Cthulhu Hack c'est effectivement un principe de dé qui diminue mais je me disais qu'il y avait peut être quelque chose a creuser dans la même idée. Rester sur les 6 dés 6 du début, mais chaque fois que tu en utilise un il devient un dé 3 ? ou divise le résultat utilisé par deux ? ça te permet d'avoir des réussites mais elle seront forcément plus compliqué ou entraineront mécaniquement plus de complications.

après c'est des idées en l'air après une journée de réunion donc tout n'est pas forcément à garder. ;)
Jdr, tentacules et nanars !
Je viens de commencer à faire des chroniques jdr sur Proxi-Jeux
Des Actual Play de Monster of the Week sur Dice & Clic

Avatar de l’utilisateur
Fabulo
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2058
Inscription : mar. juin 09, 2015 12:19 am

Re: Réflexions sur le "système" Cthulhu Dark

Message par Fabulo » lun. oct. 08, 2018 6:31 pm

Simplification suite à test. L'attrition marche très moyen, donc je laisse tomber. Par contre, il est intéressant de proposer différents types de folie lorsque la jauge monte à 5. Jeter deux dés pour le profil a peu d'intérêt, parce que pour un jet sans opposition je donne généralement toutes les informations disponibles. Et si on veut plus de détails, c'est une question de temps passé.
Si enjeu, on jette dé, avec échec ou réussite partielle sur un impair. Le Meneur choisit si échec ou partielle, selon la situation.
On peut toujours transformer en réussite avec un jet de Démence.

D'où les corrections suivantes :
https://cthulhudark.weebly.com/uploads/ ... _black.pdf

Seul le MJ jette les dés et seulement s'il l'estime nécessaire.
(mais cette version n'a plus grand chose à voir avec Cthulhu Dark, donc fin du hors-sujet)
Dernière modification par Fabulo le dim. oct. 14, 2018 8:08 am, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
Fabulo
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2058
Inscription : mar. juin 09, 2015 12:19 am

Re: Réflexions sur le "système" Cthulhu Dark

Message par Fabulo » dim. oct. 14, 2018 8:02 am

Cthulhu Noir par John Powell, une version compacte de Cthulhu Dark incluant la jauge de Blessure (Ruin), similaire à celle de Folie (Insanity). En anglais.

https://www.dropbox.com/s/zm7gv39uam0ep ... l.pdf?dl=0

Avatar de l’utilisateur
la prune
Initié
Messages : 116
Inscription : mar. déc. 08, 2015 12:09 pm
Localisation : Lille

Re: Réflexions sur le "système" Cthulhu Dark

Message par la prune » mar. oct. 30, 2018 8:11 pm

Fabulo a écrit :
dim. oct. 14, 2018 8:02 am
Cthulhu Noir par John Powell, une version compacte de Cthulhu Dark incluant la jauge de Blessure (Ruin), similaire à celle de Folie (Insanity). En anglais.

https://www.dropbox.com/s/zm7gv39uam0ep ... l.pdf?dl=0

Ah mais c'est pas mal du tout ça. Je tentais de trouver un truc un poil plus technique pour une table de joueurs, tout en gardant ce qui fait le seul de Cthulhu Dark, et ce Cthulhu Noir tombe pile poil. La jauge de Ruin est simple. De plus le système garde l'esprit original, contrairement à Cthulhu Grey qui (pour moi) tombe à côté avec la notion de difficulté sur le dé. Belle trouvaille, merci Fabulo. :) 

Avatar de l’utilisateur
Fabulo
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2058
Inscription : mar. juin 09, 2015 12:19 am

la Folie dans Cthulhu Dark

Message par Fabulo » dim. janv. 13, 2019 3:58 pm

En survolant Nemesis, des règles pour du jeu d'horreur motorisé par le système ORE, j'ai trouvé intéressant de piquer des mécanismes pour les greffer à Cthulhu Dark.
Pourquoi ? Le but est d'avoir des ressources dans lesquelles piocher, et d'avoir plusieurs causes pouvant mener à la folie, selon les circonstances et les choix "tactiques" des joueurs. Infliger la violence ou la subir, être immoral, se trouver piégé et vulnérable face à un destin implacable, affronter le surnaturel...autant de causes qui peuvent vous bousiller la raison...

Ca donne ça :
PDF :
https://cthulhudark.weebly.com/uploads/ ... _folie.pdf

Dites moi ce que vous en pensez, et si vous voyez des améliorations/corrections/suggestions.
Je teste prochainement.
Dernière modification par Fabulo le lun. janv. 14, 2019 11:13 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Blondin
Initié
Messages : 199
Inscription : jeu. sept. 25, 2014 10:51 am
Localisation : Area 51

Re: Réflexions sur le "système" Cthulhu Dark

Message par Blondin » lun. janv. 14, 2019 4:23 pm

Juste une question, Fabulo. Tes nouvelles ressources, elles commencent à 1 comme la Folie ou la Santé ? Je suppose que oui, mais c'est pas explicité.

Avatar de l’utilisateur
Fabulo
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2058
Inscription : mar. juin 09, 2015 12:19 am

Re: Réflexions sur le "système" Cthulhu Dark

Message par Fabulo » lun. janv. 14, 2019 7:26 pm

@Blondin En effet, elles commenceraient toutes à 1. Pour un oneshot, ça fait beaucoup (trop ?) de ressources. Aussi on peut imaginer la nécessité de répartir (x) points en début de partie entre les ressources afin de refléter le fait que le personnage est déjà "usé par la vie".
Un vétéran de la guerre pourrait ainsi avoir Violence 3. Un escroc aurait Moralité 4 et Violence 2. Un ésotériste un peu fou aurait Surnaturel 2.

EDIT: Modification des termes pour plus de clarté et cohérence (pdf corrigé) :
Moralité => Immoralité
Surnaturel => Indicible
Dernière modification par Fabulo le lun. janv. 14, 2019 11:15 pm, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
Blondin
Initié
Messages : 199
Inscription : jeu. sept. 25, 2014 10:51 am
Localisation : Area 51

Re: Réflexions sur le "système" Cthulhu Dark

Message par Blondin » lun. janv. 14, 2019 9:40 pm

Ouais, pas bête. Et ça permettrait de typer des pré-tirés avec historique, éventuellement.

Avatar de l’utilisateur
Cryoban
Dieu de la carbonite
Messages : 5932
Inscription : mar. mars 29, 2011 9:25 pm
Localisation : Angers

Re: Réflexions sur le "système" Cthulhu Dark

Message par Cryoban » mar. janv. 15, 2019 11:30 am

Est ce que quelqu'un ici a eu l'occasion de tester Cthulhu Dark sur une campagne ?

Pour le moment je n'ai fait que des oneshot avec, et quand je vois dans quel état sont les persos à la fin (et sans faire le MJ punitif), je m'interroge sur l'utilisation de ce système en campagne
Il n'y a pas de formulation adéquate pour un événement qui entend à bousculer la normativité du monde (Selene 5/09/17)

Swooby-doo et mystères associés (un hack de Sweepers)
Vermine-Reboot hack motorisé par Le Grit
Cthulhu Invictus: Limes Obscurus. Certaines forêts sont plus sombres que d'autres

Avatar de l’utilisateur
Fabulo
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2058
Inscription : mar. juin 09, 2015 12:19 am

Re: Réflexions sur le "système" Cthulhu Dark

Message par Fabulo » mar. janv. 15, 2019 12:00 pm

J'ai utilisé Cthulhu Dark au delà de l'unique oneshot : pas vraiment pour une campagne mais suffisamment pour voir ce que ça donne sur plusieurs séances.
Dans ce cas, j'autorise le dé de compétence uniquement si le personnage a la compétence requise, parmi 5 choisies en début de partie sur une fiche de personnage :
Spoiler:
Image

Entre deux parties, je baisse aussi la jauge de Folie...La dégringolade est très rapide sur un oneshot, mais c'est à dessein : on joue généralement désespéré avec une fin fâcheuse. Si on va au delà du oneshot, l'optique est de plus longue haleine, et d'investigations. Plus que le système, c'est le rythme et l'approche qui différent.
A mon sens Cthulhu Dark est adapté pour les campagnes, l'ajustement se fait par le MJ sur la narration, le rythme, la dangerosité, l'accent sur l'investigation et la remise à niveau regulière des jauges. Le seul point noir c'est l'évolution mécanique des caracs et compétences, mais joue t on à Cthulhu pour voir un PJ gringalet devenir une brutasse invincible au fil des aventures ?

Avatar de l’utilisateur
Cryoban
Dieu de la carbonite
Messages : 5932
Inscription : mar. mars 29, 2011 9:25 pm
Localisation : Angers

Re: Réflexions sur le "système" Cthulhu Dark

Message par Cryoban » mar. janv. 15, 2019 8:51 pm

@Fabulo donc ton sentiment rejoint le mien, si on utilise Cthulhu Dark sans le hacker le jeu en campagne n'est pas adapté. D'autant plus qu'avec ce jeu, les PJ n'ont pas besoin du MJ pour saigner leur perso, ils le font tout seul.
Il n'y a pas de formulation adéquate pour un événement qui entend à bousculer la normativité du monde (Selene 5/09/17)

Swooby-doo et mystères associés (un hack de Sweepers)
Vermine-Reboot hack motorisé par Le Grit
Cthulhu Invictus: Limes Obscurus. Certaines forêts sont plus sombres que d'autres

Avatar de l’utilisateur
Fabulo
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2058
Inscription : mar. juin 09, 2015 12:19 am

Re: Réflexions sur le "système" Cthulhu Dark

Message par Fabulo » mar. janv. 15, 2019 9:12 pm

@Cryoban Cthulhu Dark je l'utilise surtout pour du oneshot où les joueurs sont généralement plus qu'enclin à bousiller leur personnage et à chercher une issue dramatique (mort, folie). Le Cthulhu à long terme, je n'en ai pas l'expérience, j'imagine difficilement un récit long où chacun se ménage et enquête en minimisant les risques. Je vois plus une partie de Cthulhu comme l'irruption brutale de l'indicible dans le quotidien, des pjs qui sont des clampins ignares en matière d'occulte, une enquête qui permet de comprendre à quel point on ne comprend rien mais de réaliser que ça serait mieux (mais dangereux) de comprendre et qu'il y a un truc vaste qui se trame, qu'il faut faire quelquechose (mais quoi ?) et vite, puis un dérapage total se finissant par la mort, la destruction et la folie et -parfois- le sauvetage du monde avec des sacrifices énormes.
Mais bon globalement je ne suis pas fan des campagnes, donc mon avis là dessus n'est fondé sur rien.

@manikhon J'aime beaucoup le principe. On peut aussi imaginer diminuer sa jauge en "transférant" des points à d'autres mais sans forcément passer par un support, uniquement en parlant. On "contamine" ainsi d'autres individus en se "soulageant". Un cultiste furieux (voire un PJs) qui fait un séjour à l'asile peut ainsi voir sa Folie diminuer mais essaimer son délire dans le cerveau fiévreux d'autres malades, avec des répercussions incontrôlable.

Avatar de l’utilisateur
Badury
Pratiquant
Messages : 211
Inscription : dim. déc. 16, 2012 6:27 pm
Localisation : Saint-Omer (62)

Re: Réflexions sur le "système" Cthulhu Dark

Message par Badury » sam. janv. 19, 2019 5:39 pm

Cryoban a écrit :
mar. janv. 15, 2019 8:51 pm
@Fabulo donc ton sentiment rejoint le mien, si on utilise Cthulhu Dark sans le hacker le jeu en campagne n'est pas adapté. D'autant plus qu'avec ce jeu, les PJ n'ont pas besoin du MJ pour saigner leur perso, ils le font tout seul.
Je confirme : difficile de jouer en campagne sans hacker massivement le système.
Et même avec des adaptations (jauge de blessures par exemple), ça reste délicat. 
Notre table a enchaîné quelques parties avec les mêmes persos mais la gestion de l'expérience pose problème.
De même que la létalité.
Mes pistes de solutions (qui s'éloignent de la version de base) :
- revenir aux dégâts fixes sur la jauge de blessures comme dans la version de LG (1 à 3 points),
- conditionner le dé de métier/compétence (et son évolution dans le cadre de l'expérience) par le biais de points de ressources (à dépenser pour l'activer, à l'instar des points d'héroïsme de CdO).
Mais, encore une fois, on s'éloigne de l'œuvre initiale.

Répondre