Les « légendes urbaines » de la simulation

Pour développer idées, projets de jeux, univers, règles et scénarios
Avatar de l’utilisateur
Meuh
Dieu d'après le panthéon
Messages : 1803
Inscription : mer. juil. 02, 2014 10:34 am

Re: Les « légendes urbaines » de la simulation

Message par Meuh »

Cryoban a écrit : lun. oct. 15, 2018 11:26 pm Là où j’ai du mal avec le jet en opposition c’est que les balles vont bien plus vite qu’une épée et si on arrive à en éviter une c’est plus de la chance ou du hasard qu’une capacité a les voir et a les anticiper. Contrairement au duel au CaC.
La vérité dans un duel au CaC, c'est que l'esquive est :
- complètement secondaire par rapport à la parade (parade au bouclier > parade à l'arme > esquive)
- entièrement dépendante de ta capacité de combat générale
L'esquive comme une compétence à part, ça ne devrait simplement pas exister.
Avatar de l’utilisateur
Cryoban
Dieu de la carbonite
Messages : 7301
Inscription : mar. mars 29, 2011 9:25 pm
Localisation : Angers

Re: Les « légendes urbaines » de la simulation

Message par Cryoban »

Meuh a écrit : mar. oct. 16, 2018 4:00 pm
L'esquive comme une compétence à part, ça ne devrait simplement pas exister.

Je te rejoins et ça fais disparaître ce doublon esquive/parade cher au mini-maxeur qu’on voit trop souvent sur les feuilles de Perso
Swooby-doo et mystères associés (un hack de Sweepers)
Vermine-Reboot hack motorisé par Le Grit
Cthulhu Invictus: Limes Obscurus. Certaines forêts sont plus sombres que d'autres
Dark Operators, un hack du BRP pour Delta Green. Du poulpe et des Forces Spéciales.
Avatar de l’utilisateur
XO de Vorcen
Dieu du brandy
Messages : 4796
Inscription : ven. août 29, 2008 10:18 am
Localisation : Savigny sur Orge (Essonne)

Re: Les « légendes urbaines » de la simulation

Message par XO de Vorcen »

Ouais, enfin l'esquive est liée à la parade. On ne se contente généralement pas de parer, on accompagne de tout le corps, soit pour bloquer en faisant bloc ou un pas de côté si on n'est pas sûr du blocage, soit pour dévier et là on le fait le pas de côté.

Donc je rejoins ce qui est dit : il n'y a pas à y avoir de compétence esquive, simplement une bonne compétence de combat pour anticiper les coups et les éviter en conjuguant tous les moyens mis à disposition. 

Là où la simulation atteint ses limites, c'est que pour "esquiver" un tir*, il vaut mieux avoir une idée de ce qu'on peut faire l'arme en face et donc que la compétence de tir/lancer/autres pourrait intervenir dans le calcul de la défense globale. Mais c'est tellement subjectif.

* : si on peut esquiver un projectile lent parti de loin, c'est avant tout l'intention que l'on pare/esquive/défend. Il m'ajuste en suivant mon mouvement ? Je pile et je serre très fort les fesses pour que le tir parte devant moi avant qu'il ne réalise ma manœuvre.
Savage Worlds : règles d'essai gratuites et scénarios gratuits, les gammes en français (et en anglais pour Achtung! Cthulhu, Beasts & Barbarians et Lankhmar), ressources chez Torgan, discussions Casus NO avec d'autres liens.
Terisonen
Pratiquant
Messages : 302
Inscription : mer. juin 20, 2018 2:26 pm

Re: Les « légendes urbaines » de la simulation

Message par Terisonen »

Dany40 a écrit : mar. oct. 16, 2018 1:34 pm
Terisonen a écrit : mar. oct. 16, 2018 1:21 pmJe crois qu'il faut sortir la simulation du jeu de rôle. Ca n'a en fait rien à voire :D

Ça dépend ce qu’on appelle simulation... avoir un système de règle cohérent pour la résolution des actions est essentiel pour la plausibilité du récit ... le Jeu de rôle n’est pas qu’une narration, c’est aussi un jeu basé sur l’incertitude de la conséquence des actes .. incertitudes donnant valeur aux spécificités de chaque personnage et chaque situation et s’incarnant dans les essentielles valeurs chiffrées.

Le JDR est né de l’ajout de la narration dans un jeu de Wargame... c’est son identité première et c’est aussi son point d’équilibre efficace pour être un loisir récréatif tout en nourrissant l’esprit . 

En fait je voulais dire essayer de faire une simulation du monde réel. Si ton univers de JDR est du genre héroïque, ton personnage doit pouvoir se battre à 3 contre 1 facilement, au mépris de toute évidence. Si ton personnage évolue dans un univers cinématique, alors les combats doivent êtres rapides et plein d'action. Dans un univers 'gritty', tu peux avoir une gestion des blessures, infections et amputation y compris, etc etc...
Bon, en fait: les jeux à niveau ça craint, les jeux à secret ça craint aussi.
Avatar de l’utilisateur
Meuh
Dieu d'après le panthéon
Messages : 1803
Inscription : mer. juil. 02, 2014 10:34 am

Re: Les « légendes urbaines » de la simulation

Message par Meuh »

Terisonen a écrit : mar. oct. 16, 2018 4:26 pm En fait je voulais dire essayer de faire une simulation du monde réel. Si ton univers de JDR est du genre héroïque, ton personnage doit pouvoir se battre à 3 contre 1 facilement, au mépris de toute évidence. Si ton personnage évolue dans un univers cinématique, alors les combats doivent êtres rapides et plein d'action. Dans un univers 'gritty', tu peux avoir une gestion des blessures, infections et amputation y compris, etc etc...
- Simulation ne veut pas forcément dire "simulation du monde réel". On peut tout à fait simuler un univers avec des règles physiques différents comme "quand t'es un héros tu peux sauter du 3ème étage sans te faire mal", ça reste de la simulation.
- Attention on va réinventer le narrativisme.
- Le sujet, ici, c'est "les règles de simulation que certains jeux mettent pour mieux coller à la réalité alors qu'en fait ils sont à côté de la plaque".
Avatar de l’utilisateur
dreamofrlyeh
Initié
Messages : 118
Inscription : mar. août 29, 2017 10:20 am
Localisation : Lyon

Re: Les « légendes urbaines » de la simulation

Message par dreamofrlyeh »

La meilleure défense, en escrime, ça reste quand même de reculer (typiquement, un saut en arrière, potentiellement en diagonale), ce qui se rapporte plus ou moins à de l'esquive.
Retrouvez-moi aussi sur https://dreamofrlyeh.itch.io/ - page vide pour l'instant.
J'ai aussi un blog par là : https://icisontdesdragons.blogspot.com/
Avatar de l’utilisateur
Mugen
Dieu des bottes de cuir
Messages : 10356
Inscription : mer. mai 17, 2006 11:34 am

Re: Les « légendes urbaines » de la simulation

Message par Mugen »

ChicEmir a écrit : mar. oct. 16, 2018 12:58 pm Pas si inexacte que cela la traduction, puisque ce terme d'arcanique est utilisé pour la différentier de la magie divine. Donc, ce serait une magie "non divine".

Ça, c'est le raisonnement derrière le choix du traducteur. Mais le mot choisi a deux sens :

1) Qui n'est pas religieux.
2) Qui n'est pas initié.

Or, derrière le mot originel, Arcane, il y a l'idée de quelque chose de caché, d'ésotérique, et donc par essence antinomique avec la seconde signification du mot profane.
Sois satisfait des fruit, des fleurs et même des feuilles,
Si c'est dans ton jardin à toi que tu les cueilles.
Ne pas monter bien haut peut-être, mais tout seul.
Avatar de l’utilisateur
Kandjar
Envoyé de la Source
Messages : 7953
Inscription : sam. févr. 05, 2005 9:32 pm
Localisation : Petit mouroir tout gris entre l'Allemagne et la vie

Re: Les « légendes urbaines » de la simulation

Message par Kandjar »

dreamofrlyeh a écrit : mar. oct. 16, 2018 7:23 pm La meilleure défense, en escrime, ça reste quand même de reculer (typiquement, un saut en arrière, potentiellement en diagonale), ce qui se rapporte plus ou moins à de l'esquive.
En tout cas à une manœuvre d'esquive totale, parce que frapper en reculant...
Dieu des mecs un peu trop naïfs
dK synergique for ever
ImageImageImageImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Inigin
Dieu des hakamas perdus
Messages : 10719
Inscription : dim. août 02, 2009 7:27 am
Localisation : Nantua

Re: Les « légendes urbaines » de la simulation

Message par Inigin »

Mugen a écrit : mar. oct. 16, 2018 2:15 am
ChicEmir a écrit : lun. oct. 15, 2018 11:53 pm La magie profane n'existe pas.

Là, c'est surtout une question de traduction, en fait.
L'original parlait de magie "arcane", ce qui est quasiment synonyme d'"ésotérique", autre mot que l'on peut opposer à "profane", synonyme d'exotérique.

Néanmoins, une magie réellement "profane" n'est pas inenvisageable. Il s'agirait plus de trucs et astuces appris sur le tas, qui seraient une batardisation des principes de cette magie.

Un peu comme l'on peut actionner une lampe torche sans rien savoir des théories régissant les forces électromagnétiques.
Il me semble que tu ne tiens pas compte de la première signification du mot profane (dont parle justement ChicEmir) : l'opposition au religieux. On peut avoir une magie qui n'est pas liée à une divinité.
D'ailleurs c'est effectivement un trope du jdr, la "magie" dans le monde réel étant presque toujours liée aux mystères d'un dieu païen (hors magie de foire).
Barde biclassé secrétaire de la Voix de Rokugan

ImageImageImageImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
ChicEmir
Cardinal
Messages : 536
Inscription : lun. août 18, 2003 4:47 pm
Localisation : Nogent sur Oise
Contact :

Re: Les « légendes urbaines » de la simulation

Message par ChicEmir »

Kandjar a écrit : mar. oct. 16, 2018 9:12 pm
dreamofrlyeh a écrit : mar. oct. 16, 2018 7:23 pm La meilleure défense, en escrime, ça reste quand même de reculer (typiquement, un saut en arrière, potentiellement en diagonale), ce qui se rapporte plus ou moins à de l'esquive.
En tout cas à une manœuvre d'esquive totale, parce que frapper en reculant...

Cela peut amener l'adversaire à être déséquilibré ou à laisser une ouverture immédiatement exploitable en contre-attaque.

https://www.youtube.com/watch?v=LQUfa6711cE
ChicEmir aka ChimEric
JdR Mousquetaires de l'Ombre, Elfirie
Mon blog sur l'hypnose
Avatar de l’utilisateur
Dany40
Messie
Messages : 1136
Inscription : ven. avr. 28, 2017 2:04 pm

Re: Les « légendes urbaines » de la simulation

Message par Dany40 »

Terisonen a écrit : mar. oct. 16, 2018 4:26 pm
Dany40 a écrit : mar. oct. 16, 2018 1:34 pm
Terisonen a écrit : mar. oct. 16, 2018 1:21 pmJe crois qu'il faut sortir la simulation du jeu de rôle. Ca n'a en fait rien à voire :D

Ça dépend ce qu’on appelle simulation... avoir un système de règle cohérent pour la résolution des actions est essentiel pour la plausibilité du récit ... le Jeu de rôle n’est pas qu’une narration, c’est aussi un jeu basé sur l’incertitude de la conséquence des actes .. incertitudes donnant valeur aux spécificités de chaque personnage et chaque situation et s’incarnant dans les essentielles valeurs chiffrées.

Le JDR est né de l’ajout de la narration dans un jeu de Wargame... c’est son identité première et c’est aussi son point d’équilibre efficace pour être un loisir récréatif tout en nourrissant l’esprit .  

En fait je voulais dire essayer de faire une simulation du monde réel. Si ton univers de JDR est du genre héroïque, ton personnage doit pouvoir se battre à 3 contre 1 facilement, au mépris de toute évidence. Si ton personnage évolue dans un univers cinématique, alors les combats doivent êtres rapides et plein d'action. Dans un univers 'gritty', tu peux avoir une gestion des blessures, infections et amputation y compris, etc etc... 

C'est en effet l'écueil dans lequel certains systèmes peuvent tomber ... Essayer d'être réalistes alors qu'on leur demande d'être plausibles :)
« Les hommes doués intellectuellement savent qu’il n’y a pas de différence nette entre le réel et l’irréel, que les choses ne nous apparaissent qu’à travers la délicate synthèse physique et mentale qui s’opère subjectivement en chacun de nous. » HP Lovecraft
Avatar de l’utilisateur
Mugen
Dieu des bottes de cuir
Messages : 10356
Inscription : mer. mai 17, 2006 11:34 am

Re: Les « légendes urbaines » de la simulation

Message par Mugen »

Inigin a écrit : mar. oct. 16, 2018 9:30 pm Il me semble que tu ne tiens pas compte de la première signification du mot profane (dont parle justement ChicEmir) : l'opposition au religieux. On peut avoir une magie qui n'est pas liée à une divinité.
D'ailleurs c'est effectivement un trope du jdr, la "magie" dans le monde réel étant presque toujours liée aux mystères d'un dieu païen (hors magie de foire).

Il me semble à moi que j'ai parlé du sujet un chouïa plus loin...
Sois satisfait des fruit, des fleurs et même des feuilles,
Si c'est dans ton jardin à toi que tu les cueilles.
Ne pas monter bien haut peut-être, mais tout seul.
Avatar de l’utilisateur
Meuh
Dieu d'après le panthéon
Messages : 1803
Inscription : mer. juil. 02, 2014 10:34 am

Re: Les « légendes urbaines » de la simulation

Message par Meuh »

ChicEmir a écrit : mar. oct. 16, 2018 11:33 pm
Kandjar a écrit : mar. oct. 16, 2018 9:12 pm
dreamofrlyeh a écrit : mar. oct. 16, 2018 7:23 pm La meilleure défense, en escrime, ça reste quand même de reculer (typiquement, un saut en arrière, potentiellement en diagonale), ce qui se rapporte plus ou moins à de l'esquive.
En tout cas à une manœuvre d'esquive totale, parce que frapper en reculant...

Cela peut amener l'adversaire à être déséquilibré ou à laisser une ouverture immédiatement exploitable en contre-attaque.

https://www.youtube.com/watch?v=LQUfa6711cE

Je vois pas où est l'esquive dans cette vidéo ?
Avatar de l’utilisateur
fafnir
Zelateur
Messages : 54
Inscription : jeu. nov. 27, 2014 9:50 am

Re: Les « légendes urbaines » de la simulation

Message par fafnir »

https://youtu.be/d_kbC36JESs

Un grand maître de l'esquive à l'œuvre.
Avatar de l’utilisateur
Léonard
Dieu d'après le panthéon
Messages : 3242
Inscription : lun. oct. 09, 2006 9:25 pm
Localisation : Aix-en-Provence

Re: Les « légendes urbaines » de la simulation

Message par Léonard »

Kandjar a écrit : mar. oct. 16, 2018 9:12 pm
dreamofrlyeh a écrit : mar. oct. 16, 2018 7:23 pm La meilleure défense, en escrime, ça reste quand même de reculer (typiquement, un saut en arrière, potentiellement en diagonale), ce qui se rapporte plus ou moins à de l'esquive.
En tout cas à une manœuvre d'esquive totale, parce que frapper en reculant...
Si si, ça le fait bien en escrime sportive : l'attaquant se fend, fait un bond en arrière tout en tendant le bras, et peut souvent toucher l'avant-bras de l'adversaire s'il est un peu bas.
C'est une manœuvre de contre-attaque que je trouve bien plus facile à appliquer que la parade-riposte, par exemple.

Désolé de répondre avec un décalage de plusieurs mois, la remontée soudaine du sujet me l'a fait découvrir.
 
Pack Horse Library : des femmes, des livres et des chevaux dans l'Amérique des années 1930 - Un jeu de rôle clé en main.

Commander Pack Horse Library sur lulu.com
Répondre