[WIP][B/X] Souvenirs d'un autre age (tdt)

Pour développer idées, projets de jeux, univers, règles et scénarios
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Nolendur
Dieu matters
Messages : 3146
Inscription : mar. mai 20, 2008 3:51 pm
Localisation : Bordeaux
Contact :

[WIP][B/X] Souvenirs d'un autre age (tdt)

Message par Nolendur » dim. juin 02, 2019 9:05 pm

Salut à tous,
comme promis voici un sujet dédié pour mettre les discussions autour de l'idée de campagne que je suis en train de bricoler.

Dans le deuxième post je vais juste copier-coller une partie de explications que j'ai déjà données dans le fil D&D, ainsi que certaines de vos remarques. Pour que quelqu'un qui passe ici par hasard comprenne de quoi on cause. Ensuite je ferais des posts un peu aléatoires, sans ordre particulier, sur des sujets de réflexions divers à propos de la construction de cette campagne. Ce sera vraiment chaotique. On passera de contenus narratifs à des contenus techniques, de bêtes remarques de deux lignes à des décorticages monomaniaques de tel ou tel mécanisme, d'un truc trivial à un truc important, etc. Un peu en mode "stream of consciousness". :)

Ce n"est pas un monologue, vos remarques sont les bienvenues.

Malgré les propositions pertinentes de certains d'entre-vous, j'ai décidé de rester sur B/X (essentials) pour ce qui est du moteur de règles. Il y a plein de raisons à ce choix et si j'en ai le courage je ferai un post dédié pour vous les donner. Dans l'immédiat, voyez cela a minima comme une contrainte créative dont il peut ressortir des choses intéressantes.
Pour ceux qui cherchent Minidonjon, c'est ici : jeux de rôle perso.
_________________
- [...] il s'passe des tas de trucs dont on est pas au parfum [...]
- Comme quoi, exactement ? répliqua Côlon. cite-moi un seul truc qui s'passe dont t'es pas au courant.
Terry Pratchett

Avatar de l’utilisateur
Nolendur
Dieu matters
Messages : 3146
Inscription : mar. mai 20, 2008 3:51 pm
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: [WIP][B/X] Souvenirs d'un autre age (tdt)

Message par Nolendur » dim. juin 02, 2019 9:08 pm

|
| Extraits du fil D&D d'origine :
|

Nolendur a écrit :
mar. mai 28, 2019 9:41 am
Je viens d'avoir une illumination*

J'étais en train de réfléchir à un thème de campagne qui me trotte dans la tête depuis quelques temps. En gros, on a en toile de fond un univers medfan assez dur, avec des royaumes humains qui luttent dans le sang et la boue contre des menaces monstrueuses et surnaturelles croissantes qui les dépassent un peu. Dans ce contexte, les joueurs incarnent des avatars des dieux. Ils avaient été tués/détruits il y a trèèès longtemps, lors d'un age mythique presque oublié. Aujourd'hui, alors qu'il n'y a plus eu la moindre manifestation divine de mémoire d'homme, ils s'éveillent à nouveau sans bien comprendre pourquoi. Ils sont faibles et désorientés, ce qui les poussent à s'allier entre eux, et passe le plus clair de leur temps à traquer les restes (lieux, objets, événements) de leurs anciennes incarnations, car absorber les fragments épars de leurs âmes détruites est le seul moyen qu'ils ont de regagner un peu de leur puissance passée, et peut-être aussi quelques éléments de leurs mémoires qui leur permettraient de comprendre les raisons de leur retour.

Bref, je cherchais quel jeu utiliser et quelles règles ajouter pour implémenter mon idée (y'a plein de pistes possibles), mais je crois que je viens de m'arrêter sur une solution un peu contre-intuitive : utiliser une version tout ce qu'il y a de plus basique de D&D (sans doute B/X ou équivalent). Juste en posant 2 principes :
- Tous les êtres humains de ce monde sont de niveau 1 maximum. De base ils sont de niveau 0 ("homme normal" dans le langage de B/X), ou de niveau 1 s'ils sont un peu compétents ou importants. Même le sorcier du roi n'est qu'un magicien de niveau 1.
- Les PJ commencent au niveau 1, mais leur niveau représente le nombre de fragments de leur âme qu'ils ont réussi à retrouver. Dès qu'ils absorbent un fragment, paf ils prennent un niveau.

Dans un contexte où tous les humains sont de niveau 1 au maximum, un personnage de niveau 5 est vraiment une sorte de demi-dieu, parmi les seuls à pouvoir se colleter un monstre mythique mano a mano. Leurs principaux adversaires seraient donc les monstres et menaces surnaturelles mentionnés plus haut, et d'autres avatars aux objectifs incompatibles.

* petite hein, j'ai pas résolu le problème de la gravitation quantique

Vorghyrn a écrit :
mar. mai 28, 2019 9:58 am
Maintenant les points que je trouve intéressants dans ta proposition
  • le voile sur le passé (et donc qu'est-ce qui s'est passé pour que la magie divine, mais pas arcanique, soit perdu)
  • les autres PNJ humanoïde qui sont niveau 0 ou 1. Ca rend super bien l'idée d'écart de puissance et ça n'empêche pas les PNJ d'avoir des intrigues (oui, le sorcier maléfique conseiller du roi est niveau 1, mais si il empoisonne les PJ et envoie la garde royale, ça peut être compliqué quand même pour les PJ)
  • Les autres avatars, forcément...

Mugen a écrit :
mar. mai 28, 2019 10:25 am
La grande différence ici, c'est que les éditions TSR du jeu n'associaient pas nécessairement le niveau d'expérience avec la compétence du personnage hors combat. Un forgeron pouvait être un expert dans son domaine tout en étant niveau 0.
Même lorsque le jeu a fini par introduire des règles pour encadrer les compétences (dans l'Oriental Adventures et le Dungeonneer's Survival Guide), un personnage de niveau 1 pouvait être complètement compétent dans une compétence qui n'avait pas trait au combat.

Nolendur a écrit :
mar. mai 28, 2019 10:37 am
Pour répondre à @Vorghyrn, oui des personnages de niveaux 1 peuvent s'attaquer à un dragon, mais ça donne du combat épique et désespéré, pas très loin de ce que l'on voit quand Smaug s'attaque à la ville du lac. En gros, un humain de niveau 1 a juste 1 chance sur 20 de toucher un dragon. Si un dragon attaque, il faut que tous les guerriers disponibles se jettent dans la bataille, beaucoup n'en reviendront pas, il faut sans doute utiliser des armes de siège si on en a à dispo, etc.

Nolendur a écrit :
mar. mai 28, 2019 11:57 am
Non, pas besoin de mook ou de bounded accuracy en ce qui concerne l'équilibrage entre les humains normaux et les monstres. Le delta de puissance me convient bien tel quel. Pas de groupe d'aventuriers courageux qui partent affronter un dragon. Contre un dragon, on n'a pas d'autre choix que d'envoyer une armée entière, ou à défaut de quitter la région. Et à terme, quand leur quête de puissance aura porté ses fruits, ça deviendra le genre d'exploit accompli par les avatars.
Et avec cette échelle de puissance, un bête loup-garou à 4 DV redevient une vraie terreur pour un petit village. Le genre de problème pour lequel le roi peut envoyer ses meilleurs chasseurs (guerriers de niveau 1 avec de bonnes caractéristiques), qui eux-même auront un certain mal à vaincre la menace.

Nolendur a écrit :
mar. mai 28, 2019 12:14 pm
Et pour ce qui est des persos de niveau 3 qui peuvent être abattus par un mauvais coup, oui mais...

- Un guerrier de niveau 3 version B/X, il a en moyenne 14 PV, sans compter un éventuel bonus de constitution. Contre des armes normales, il ne peut normalement pas être séché en 1 coup.

- Ensuite, le propos de ma campagne ce n'est pas de jouer des avatars, mais de jouer des héros qui tentent de redevenir les avatars qu'ils ont été. Et clairement, au niveau 3 ils ne le sont pas encore redevenu. Avec l'échelle de puissance de B/X on peut sans doute considérer qu'ils seront redevenu à peut près divin vers leur "niveau nominal" (niveau 9).

Pour finir, je suis encore en train de réfléchir à la gestion de la mortalité. Je souhaiterais de les personnages puissent être tués et que traverser quelques morts fasse partie de leur parcours initiatique. Donc je suis en train de réfléchir à un mécanisme de résurrection ou réincarnation limité qui ferait partie de leur nature d'avatar. Genre, "un avatar peu revenir à la vie 1 fois, plus une fois supplémentaire pour chaque fragment de son âme qu'il a réabsorbé". Ce n'est qu'un exemple, il y a sans doute moyen de faire mieux. Mais cette possibilité de mourir sans que tout s'arrête permettrait de les confronter à l'échec et à leur grande faiblesse initiale sans que la difficulté devienne ingérable.

D'autant que rien n'empêche que les premiers fragments soient faciles à trouver et que du coup les PJ puissent atteindre les niveaux 3-4 assez rapidement avant que la quête ne devienne plus longue et difficile.

Islayre d'Argolh a écrit :
mar. mai 28, 2019 1:10 pm
Ceci dit, je ne sais pas si j'utiliserais BD&D pour ton projet, @Nolendur : la progression est lente et arriver au niveau 9 va te prendre beaucoup de temps... :neutral:

Vorghyrn a écrit :
mar. mai 28, 2019 1:15 pm
sauf, si, comme il le dit, la progression est basé sur des milestone (retrouver des fragment d'âme) et pas sur l'xp.

Islayre d'Argolh a écrit :
mar. mai 28, 2019 1:27 pm
La progression par Milestone est un système qui fonctionne facilement pour les versions de D&D dans lesquelles les classes sont (censées être) équilibrées entre elles (= progression par XP commune à toutes les classes).

Dans les versions ou la progression (en XP) est un facteur d'équilibrage des classes entre elles c'est plus compliqué : il faut que les Milestones correspondent à des blocs de XP...

Encore une fois, je ne suis pas convaincu par le choix de BD&D (surtout que la progression bloquée des classes-non-humaines risque aussi de poser question a un moment ou un autre).
C'est faisable, c'est certain, mais peut être plus facilement avec certains clones qu'avec le BD&D original.

Islayre d'Argolh a écrit :
mar. mai 28, 2019 3:00 pm
Nolendur a écrit :
mar. mai 28, 2019 2:13 pm
Tu as très probablement raison, et je m'orienterai peut-être vers un clone. Mais comme j'ai déjà commencé à réfléchir à la question à partir de B/X je prendrai un clone aussi proche que possible de B/X ou BECMI. Après, je ne suis pas sûr que ça ait beaucoup d'importance.

De toute façon, même dans une optique B/X hardcore je recommande plutôt d'utiliser B/X Essentials / Old School Essentials qui est en tous points supérieur a l'original (sans rien changer aux règles, c'est juste une organisation optimisée des infos).

Garde quand même en tête que dans cette version du jeu le gameplay a haut niveau des classes sans sorts est en grande partie défini par leur équipement (les objets magiques remplissent la fonction des dons et capacités de classe dans les D&D modernes, surtout pour le guerrier humain).

Nolendur a écrit :
mar. mai 28, 2019 4:11 pm
'enlève pas les niveaux, en tout cas pas pour les joueurs. Ce sont les PNJ humains qui sont tous de niveau 1. Parce que dans ce setting, le niveau représente les compétences surnaturelles des PJ.

Un PJ guerrier de niveau 3, il est 3 fois plus fort que les guerriers du royaume parce que c'est un être "divin".

C'est presque un retour aux sources d'ailleurs. Dans D&D Basic, traditionnellement 99% des humains rencontrés sont au plus de niveau 1 (même les bons soldats). Seuls les héros et les "célébrités" sont des personnages de niveau 2+. Là, j'étends juste le concept en décidant que même les "célébrités" sont de niveau 1, et que les niveaux 2+ sont uniquement réservés aux vrais héros au sens mythologique (demi-dieux ou avatars, comme on veux).

Nolendur a écrit :
mar. mai 28, 2019 7:07 pm
kouplatête a écrit :
mar. mai 28, 2019 4:25 pm
Pour la "réincarnation" en cas de mort tu pourrais décider que c'est la perte d'un niveau "divin" qui fournit l'énergie nécessaire (effet pyrotechnique à l'appui à la highlander inside). A toi de voir si cette énergie est perdue à jamais , auquel cas le perso perd un niveau et sa progression maximale sera amputée d'un niveau également ou bien s'il perd un niveau mais qu'il pourra quand même monter au niveau maximal par la suite.
J'ai effectivement pensé à cette solution, qui semble plus naturelle formulée comme ça, parce que les niveaux sont une valeur déjà disponible et bien identifiée, alors que la façon dont j'en parle plus haut semble utiliser un compteur différent (même s'il est au final égal au niveau).
Le problème, en s'attaquant au vrai niveau, c'est :
1) Si la perte est définitive, c'est très punitif, et ce même si ça n'a pas d'impact sur le niveau final. Pas tant en terme de puissance ou d'équilibre d'ailleurs, qu'en terme d'impression pour le joueur de faire du surplace.
2) Même si c'est temporaire, que ce passe-t-il pour les persos de niveau 1, sachant que le mécanisme de résurrection leur est quand même fortement destiné, vu leur risque de mordre la poussière. Ils n'ont pas droit à la résurrection ? Ils tombent au niveau 0 ?
3) Et si c'est temporaire, que ce passe-t-il une fois le niveau regagné ? On peut le perdre à nouveau ? Pour des personnage de niveau moyen à élevé, ça les rend quasi-invincibles.
Bref, j'ai préféré partir sur un compteur à part. Mais bon ce n'est qu'une réflexion préliminaire. On n'est pas à l'abri que je revienne à l'idée de taper dans les niveaux, au final.

Fred_Deux a écrit :
mar. mai 28, 2019 5:55 pm
Sinon, à la mort d'un de ces PJs divins, je verrais bien un truc du genre "se réincarne dans un corps proche, mort ou vivant", en possédant le dit-corps, et en le ramenant par la même occasion à la vie s'il s'agit d'un cadavre.
On imagine bien les passages croustillants et les intrigues secondaires que pourraient donner ce genre de capacité.
(Oui, c'est le thème du futur jeu de S&S de Kobayashi. Je viens de le découvrir, je suis pas allé chercher bien loin. ^^ Ça collait bien avec ton pitch je trouve).
Cette idée est vraiment bonne. La réincarnation non maîtrisée, ça ferait effectivement une bonne source de rebondissements et de conséquences imprévues.

Nolendur a écrit :
mar. mai 28, 2019 7:33 pm
raskal a écrit :
mar. mai 28, 2019 7:08 pm
En revanche j'aurai du mal à comprendre que tous les autres PNJ soient niveau 0 ou 1 même le magicien personnel du roi. Cela me rend moins crédible le setting.
En fait, il ne s'agit pas de forcer un truc artificiel. Juste de calibrer l'échelle de valeur. En plus, comme je le mentionnais plus haut, un tel calibrage n'est pas inédit. Dans les D&D de l'époque B/X, les niveaux supérieurs à 1 sont réservés aux personnes exceptionnelles. Les gens normaux sont de niveau 0, les gens compétents sont de niveau 1, et seuls les héros sont de niveau 2+. Ce n'est que plus tard que l'on a voulu utiliser les niveaux pour établir une sorte de hiérarchie sociale. A l'origine, les humains sont des créatures de 1DV, le cas des PJ étant à part.

Paradoxalement, et de façon un peu amusante, pour le vioque que je suis ça me rend le setting plus crédible. Comme quoi... :)
Évidemment, ça donne un setting un peu particulier sur certains aspects. Si les humains ne peuvent pas être des magiciens de niveau supérieur à 1, clairement on n'est pas dans les Royaumes Oubliés. On est plus dans la Terre du Milieu de Tolkien, où les vrais magiciens sont forcément des être surnaturels (maiar, valar) car la vraie magie est par nature inaccessible aux humains.

Cela dit, même un mago de niveau 1 peut faire des choses cool et se faire respecter. D'autant plus qu'il évolue dans un monde où tous les autres personnages sont aussi de niveau 1. Notamment, en B/X un magicien de niveau 1 peut tout à fait faire des recherches pour inventer ses propres sorts, même si (niveau 1 oblige) il ne peut inventer que des sorts de niveau 1 et ne peut en lancer qu'un par jour. Imagine si toi, dans notre monde réel, tu trouvais un moyen de lancer un sort de niveau 1 une fois par jour (sommeil, charme, lumière). Tu ne serais pas déjà super content ? Sans compter qu'un magicien de niveau 1 a aussi la capacité d'utiliser des objets magiques réservés aux magiciens (bâtons, baguettes). Il peut être sacrément respecté le magicien de cour, s'il possède un bâton de mage. C'est juste que c'est une ressource épuisable, donc il y a recours avec parcimonie.

Blakkrall a écrit :
mer. mai 29, 2019 10:14 am
De mon côté j'ai eu une intuition hier soir et j'ai ressorti mon DDP2. En virant le côté magique de l'univers proposé par LG, j'ai trouvé que ça pourrait parfaitement me servir de moteur de jeu si je veux partir sur la proposition de Nolendur. Chaque morceau de mémoire serait un talent propre à la classe, comme l'arme favorite du guerrier qui serait son arme légendaire (à l'image du marteau de Thor)
Pour ceux qui cherchent Minidonjon, c'est ici : jeux de rôle perso.
_________________
- [...] il s'passe des tas de trucs dont on est pas au parfum [...]
- Comme quoi, exactement ? répliqua Côlon. cite-moi un seul truc qui s'passe dont t'es pas au courant.
Terry Pratchett

Avatar de l’utilisateur
Nolendur
Dieu matters
Messages : 3146
Inscription : mar. mai 20, 2008 3:51 pm
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: [WIP][B/X] Souvenirs d'un autre age (tdt)

Message par Nolendur » dim. juin 02, 2019 9:13 pm

|
| RÉFLEXION N.1 : Le début de la campagne
|

Il a été suggéré que les personnages commencent dans l'ignorance de leur nature véritable et que le début de la campagne consiste en la découverte progressive de leur héritage et de leurs pouvoirs. Je comprends l'intérêt de cette approche, mais je ne suis pas emballé. Je préfère que les personnages, quoique faibles, désorientés et ne comprenant pas vraiment ce qui se trame, commencent néanmoins la campagne en sachant ce qu'ils sont et quelles sont leurs options. Ce pour plusieurs raisons :

- éviter d'enliser la campagne dans une origin story laborieuse, pour se lancer directement dans le propos principal
- épargner aux joueurs un peut-être problématique "bait and switch", même si je ne suis pas complètement étranger à ce genre de pratique
- ne pas avoir à trouver une justification bancale ou artificielle au fait que les PJ soient déjà tous ensembles au début du premier scénario
- de plus, je ne recherche pas le motif classique de la découverte des son destin, des merveilles dont on est capable, du parcours initiatique. Je vise une ambiance un tout petit peu plus nostalgique. De perte, de redécouverte d'une grandeur passée dont on a fait partie mais que l'on ne pourra pas faire revivre, de la rage de récupérer quand même ce qui peut l'être pour reconstruire quelque chose de nouveau.

Autre réflexion, j'ai dans l'idée que le premier scénario devrait concerner la recherche et la découverte d'un lieu ancien dans lequel leurs précédentes incarnations ont vécues. La raison principal à cela est que je veux qu'a l'issue de ce scénario n°1, tous les PJ trouvent un fragment de leur âme et passent au niveau 2. Par la suite, pour des raisons de crédibilité, chaque scénario ne les mettra en contact qu'avec 1 ou 2 fragments de leur passé au maximum. Dorénavant, certains personnages passeront de niveau alors que d'autres resteront temporairement en arrière. Mais faire ça dès le début serait trop frustrant pour les PJ qui resteraient au niveau 1. Donc un lieu important dans lequel beaucoup d'avatars ont laissés des fragment d'eux-même me parait un bon moyen.
De plus, ce lieu peut constituer un élément narratif important de la campagne. Un refuge, un quartier général, ou au contraire une "base ennemie" qu'ils ne visiteront que subrepticement lors du premier scénario qui deviendra par la suite la source de beaucoup de leurs problèmes. Et/ou est-ce aussi un lieu de savoir qui contient des indices et des pistes vers d'autres fragment de leur passé ?
Pour ceux qui cherchent Minidonjon, c'est ici : jeux de rôle perso.
_________________
- [...] il s'passe des tas de trucs dont on est pas au parfum [...]
- Comme quoi, exactement ? répliqua Côlon. cite-moi un seul truc qui s'passe dont t'es pas au courant.
Terry Pratchett

Avatar de l’utilisateur
Blakkrall
Dieu des girouettes
Messages : 8141
Inscription : dim. déc. 20, 2009 7:10 pm
Localisation : Montivilliers

Re: [WIP][B/X] Souvenirs d'un autre age (tdt)

Message par Blakkrall » dim. juin 02, 2019 10:11 pm

Ça peut aussi être le lieu où ils sont tous morts ensemble lors de leur dernier affrontement contre une entité ennemie ? Ça expliquerait pourquoi ils y ont tous laissé un bout...
When you have to shoot, shoot, don't talk.

Avatar de l’utilisateur
Nolendur
Dieu matters
Messages : 3146
Inscription : mar. mai 20, 2008 3:51 pm
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: [WIP][B/X] Souvenirs d'un autre age (tdt)

Message par Nolendur » dim. juin 02, 2019 11:34 pm

Blakkrall a écrit :
dim. juin 02, 2019 10:11 pm
Ça peut aussi être le lieu où ils sont tous morts ensemble lors de leur dernier affrontement contre une entité ennemie ? Ça expliquerait pourquoi ils y ont tous laissé un bout...
Oui, bonne idée. Je la mets en haut de la pile.
Pour ceux qui cherchent Minidonjon, c'est ici : jeux de rôle perso.
_________________
- [...] il s'passe des tas de trucs dont on est pas au parfum [...]
- Comme quoi, exactement ? répliqua Côlon. cite-moi un seul truc qui s'passe dont t'es pas au courant.
Terry Pratchett

Avatar de l’utilisateur
Sammael99
Dieu des babines ruinées
Messages : 10755
Inscription : mer. sept. 15, 2004 11:43 pm
Localisation : Hong Kong, Chine

Re: [WIP][B/X] Souvenirs d'un autre age (tdt)

Message par Sammael99 » mar. juin 04, 2019 6:27 am

Plein de chouettes idées.

Est-ce que tu as réfléchi au rapport au divin ?

Est-ce qu'avoir des adorateurs (ce qui logiquement devrait arriver dès qu'ils deviennent très visiblement plus puissants que le commun des mortels, et inévitablement quand ils sauvent des villageois d'une menace surnaturelle) influence leur pouvoir ? Est-ce juste une responsabilité (comme des fans un peu chiants) ?
Mozart n'a pas écrit que le Boléro de Ravel. Mais aussi plein d'autres trucs beaucoup moins connus (comme le canon de Pachelbel). - Le Grümph

Avatar de l’utilisateur
Zeben
Dieu des hypoglycémistes
Messages : 8314
Inscription : jeu. sept. 06, 2007 5:10 pm
Localisation : Villeurbanne

Re: [WIP][B/X] Souvenirs d'un autre age (tdt)

Message par Zeben » mar. juin 04, 2019 10:48 am

@Nolendur : pour ton histoire de résurrection, je te propose d'intégrer le concept de points de destin de Warhammer. C'est simple, immédiatement transposable, et complètement adapté à ton besoin. Un PD au départ, les autres se gagnent en chopant des fragments d'âme (ce qui correspondrait à une bénédiction divine suite à une quête pour un dieu).
Come get some !

Avatar de l’utilisateur
Nolendur
Dieu matters
Messages : 3146
Inscription : mar. mai 20, 2008 3:51 pm
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: [WIP][B/X] Souvenirs d'un autre age (tdt)

Message par Nolendur » mar. juin 04, 2019 11:12 am

Sammael99 a écrit :
mar. juin 04, 2019 6:27 am
Est-ce qu'avoir des adorateurs (ce qui logiquement devrait arriver dès qu'ils deviennent très visiblement plus puissants que le commun des mortels, et inévitablement quand ils sauvent des villageois d'une menace surnaturelle) influence leur pouvoir ? Est-ce juste une responsabilité (comme des fans un peu chiants) ?

A priori non, pas d'influence des adorateurs. D'ailleurs hors règles de réincarnation, que je compte faire complexes et détaillées, je souhaiterais ne pas ajouter de règles ou de mécanismes. Juste "interpréter" les règles de base de B/X selon l'angle "tous ce qui est donné par les capacités de classe de niveau 2+ est de nature demi-divine et représente les pouvoirs des avatars", sans rien ajouter d'autre. En réalité, je pense que certaines réinterprétations seront plus importantes que ça, sinon les classe non-magiques n'auront pas grand chose à se mettre sous la dent. Mais je vais essayer de bricoler le moins de choses possibles. Par exemple, pour le voleur, je compte ne pas ajouter de règle, mais considérer que ses capacités de voleur sont quasi-surnaturelles : n'importe qui peut faire un jet de DEX pour tenter de passer inaperçu, mais la capacité de dissimulation dans les ombres du voleur a un effet quasi-surnaturel qui le rend pratiquement invisible.
Pour ceux qui cherchent Minidonjon, c'est ici : jeux de rôle perso.
_________________
- [...] il s'passe des tas de trucs dont on est pas au parfum [...]
- Comme quoi, exactement ? répliqua Côlon. cite-moi un seul truc qui s'passe dont t'es pas au courant.
Terry Pratchett

Avatar de l’utilisateur
Nolendur
Dieu matters
Messages : 3146
Inscription : mar. mai 20, 2008 3:51 pm
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: [WIP][B/X] Souvenirs d'un autre age (tdt)

Message par Nolendur » mar. juin 04, 2019 11:28 am

|
| RÉFLEXION N.2 : Au sujet de la réincarnation
|

Bon, j'ai un peu réfléchi à ce que je voulais comme mécanique.
Il me fallait quelque chose de pas trop difficile d'accès pour les PJ, de façon à ce qu'il puissent se réincarner "relativement" facilement. Comme ça, je peux garder le côté punitif de B/X intact : ils vont en chier, échouer, se faire défoncer par des monstres, faire des mauvais choix et en payer le prix, MAIS ils vont pouvoir revenir à la charge pour en reprendre une couche, jusqu'à ce que ça passe. Et du coup, pas besoin d'adoucir la létalité du jeu (je peux jouer by the book avec des magos à 1pv, des jets de sauvegarde pass-or-die, etc.).
D'un autre côté, il ne faut pas que la réincarnation devienne la fête du slip. Donc il faut que ça entraine des choix, des difficultés, des problèmes.

Donc :

Un avatar dont le corps meurt devient un esprit désincarné avec très peu de prise sur la réalité : il peut juste voir et entendre ce qui se passe dans son environnement immédiat, et converser mentalement avec d'autres avatars proches, qu'ils soient incarnés ou non. Et il peut se déplacer à la vitesse d'un bon coureur.
Cependant il est très instable : il perd 1 niveau de personnage toutes les 10 minutes et à 0 il meurt définitivement, rejoignant le paradis des avatars pour y attendre un prochain age du monde.
Pour contrôler son instabilité, il peut "s'ancrer" à un élément de réalité (objet, lieu, personne). Sa perte de niveau est alors ralentie à 1 par 24h, mais il est piégé par son ancre, incapable de s'en éloigner de plus de 10m jusqu'à ce qu'il réussisse sa réincarnation ou qu'il meurt définitivement.

Pour se réincarner, 3 possibilités :

- Le PJ peut ressusciter un cadavre dont la mort remonte à moins de 24h (en général le sien qui vient de se faire tuer, mais tout autre corps de la même espèce peut faire l'affaire). Cependant la résurrection nécessite une débauche d'énergie magique qui coute 1 niveau à l'avatar. Le PJ conserve tous ses pouvoirs et capacités, y compris ses valeurs de caractéristiques, sauf qu'il perd 1 niveau et doit relancer ses DV pour calculer son nouveau total de PV. Grace à l'énergie magique investie, il est ressuscité avec ses PV au maximum. Il garde ses anciennes caractéristiques même s'il s'incarne dans un autre corps que le sien parce que l'acte magique de résurrection remodèle intérieurement son hôte. Du coup oui, on peut se retrouver avec un avatar se réincarnant dans un vieillard chétif avec 16 en force et des capacités de Guerrier niveau 8 !

- Le PJ peut aussi choisir de posséder (définitivement) une personne vivante. Au delà de l'aspect immoral de l'acte (ça revient à tuer l'hôte) qui peut déjà être rédhibitoire pour bon nombre d'avatars, le processus est très dangereux. D'abord, l'hôte a droit à un jet de sauvegarde (contre les sorts). S'il le réussit, la possession échoue et l'avatar est "sonné", incapable de se réincarner de quelque manière que ce soit pour les prochaines 24h. Et donc la perte d'un niveau est inévitable. Si le jet échoue, la possession réussit. Le PJ ne perd pas de niveau car il n'a pas eu à ressusciter le corps. Il doit quand même relancer ses DV pour calculer son nouveau maximum de PV. Mais ses PV ne commencent pas à leur valeur maximum, à la place le PJ débute sa nouvelle vie avec les PV que l'hôte avait avant la possession, qui peuvent même être temporairement supérieurs au nouveau total de PV. Si le PJ conserve bien toutes ses capacités de classe, il ne conserve pas toutes ses caractéristiques. Ses caractéristiques physiques (FOR, DEX, CON) sont remplacées par celles de l'hôte, définitivement (s'il doit à nouveau ressusciter plus tard, ce sont ces nouvelles caractéristiques qui seront éventuellement exportées vers un nouveau corps, les anciennes sont définitivement oubliées). Vient la partie dangereuse : pour les caractéristiques mentales, il faut les confronter une à une. Pour INT, SAG et CHA, le joueur compare son ancienne caractéristique à celle de l'hôte et conserve chaque fois la meilleure. MAIS SI LA MAJORITÉ DES CARACTÉRISTIQUES MENTALES CONSERVÉES VIENNES DE L’HÔTE, ALORS LA PERSONNALITÉ DE L’HÔTE PREND LE DESSUS ET L'AVATAR MEURT DÉFINITIVEMENT.

- Finalement, il y a la méthode généralement préférée par les avatars. Elle consiste à investir un corps au moment exact de sa mort. De cette façon il n'y a pas besoin de ressusciter le cadavre (pas de perte de niveau) et il n'y a pas à se battre pour la possession du corps. Mais une seule tentative est possible, durant le round qui suit immédiatement à mort de l'hôte. Pour réussir l'incarnation, le PJ doit faire un jet de sauvegarde (contre la mort). Il n'y a pas de conséquences en cas d'échec, si ce n'est que l'incarnation échoue et qu'il n'est plus possible d'utiliser cette méthode sur ce même corps. Avec cette méthode, le PJ conserve ses caractéristiques mentales mais acquiert les caractéristiques physique de l'hôte. Le PJ doit relancer ses DV pour calculer son nouveau maximum de PV, mais vu qu'il investit un corps mort et qu'il ne procède pas à la résurrection, il doit commencer sa nouvelle vie avec 1 seul PV.

wala wala...
Pour ceux qui cherchent Minidonjon, c'est ici : jeux de rôle perso.
_________________
- [...] il s'passe des tas de trucs dont on est pas au parfum [...]
- Comme quoi, exactement ? répliqua Côlon. cite-moi un seul truc qui s'passe dont t'es pas au courant.
Terry Pratchett

Avatar de l’utilisateur
Nolendur
Dieu matters
Messages : 3146
Inscription : mar. mai 20, 2008 3:51 pm
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: [WIP][B/X] Souvenirs d'un autre age (tdt)

Message par Nolendur » mer. juin 05, 2019 11:33 am

|
| RÉFLEXION N.3 : Un peu de cosmologie, de la nature des avatars
|

Au début, les dieux créèrent le monde, bla bla bla...

Mais les dieux sont des être transcendants (on entend par là ils transcendent le monde des mortels). Ce qui veut dire qu'ils appartiennent à une réalité "supérieure", plus complexe et qui englobe le monde mortel. A cause de cela, ils sont incapables d'entrer eux-même dans la réalité matérielle pour y être présents "en personne". Pour faire un parallèle, c'est comme un développeur de jeux vidéos. Il est capable de créer un MMORPG sur lequel il a tout pouvoir, mais il ne pourra jamais lui-même entrer dans son jeu vidéo "en personne". Parce que la réalité du jeu vidéo est "inférieure" à celle du monde réel. Le mieux qu'il puisse faire pour explorer sa création, c'est de se forger un personnage virtuel (éventuellement complètement cheaté :) ) et de l'utiliser pour interagir avec le monde du jeu vidéo.

Ainsi quand ils voulurent explorer leur création et interagir avec elle, les dieux se créèrent des avatars. Des enveloppes mortelles capables d'héberger une partie de leur conscience divine. Mais une toute petite partie seulement. Juste de quoi piloter l'avatar à distance et en obtenir un feed-back sensoriel. cela dit, les être divins étant divinement schizophrènes, ils sont aussi capables de se créer plusieurs avatars simultanément, et même des avatars aux objectifs opposés qui passent leur temps à se taper dessus.

Pendant le deuxième age du monde, aussi appelé Age des Dieux (le premier étant l'Age de la Création), des milliers d'avatars parcouraient le monde pour l'explorer, le modeler et accomplir les objectifs ineffables de leurs dieux tutélaires. Ce fut un age de grandes merveilles et de grandes horreurs, de magie puissante et de batailles titanesques. Les Chroniques de la Grandeur Éternelle précisent que cet age se termina par des conflits apocalyptiques et qu'à la fin "les servants du bien remportèrent la victoire". La version abrégée du moine Insanus l'Abscons remplace cette dernière phrase par un sibyllin "les vainqueurs remportèrent la victoire". D'aucuns y voient une erreur de traduction.

La Guerre des Dieux décima les rangs des avatars et peu d'entre-eux survécurent jusqu'à l'age suivant, l'Age des Grandes Civilisations. Ceux qui y arrivèrent furent les leaders du renouveau. Ils fondèrent de religions puissantes, des royaumes prospères et des organisations influentes qui firent briller la civilisation pendant des siècles. Puis les avatars disparurent peu à peu de l'histoire, laissant leurs empires à des héritiers mortels. Les empires s'effritèrent et disparurent à leur tour, bientôt remplacés par de petits royaumes, de petites sectes, de petites guildes...

Aujourd'hui nous sommes à l'age du labeur, de la douleur et de la peine. Les communautés humaines traversent une période d’obscurantisme et leur vision du monde s'est rétrécie. Des monstres et des horreurs datant des ages anciens ressurgissent de régions reculées et réclament leur empire sur le monde. Et depuis quelques années s'éveillent à nouveau des avatars. Ils sont faibles et désorientés. Ils n'ont qu'un souvenir brumeux de leurs précédentes incarnations. Pour la plupart, leur dernière image mentale est celle d'une mort triomphale lors de la Dernière Bataille.

Toutes sortes d'avatars semblent revenir à la vie. Aussi bien des servants du mal ou du bien que des champions de dieux pour qui cette classification n'a pas de sens. Mais tous partagent une même surprise et une même angoisse métaphysique. Car tous expérimentent la même sensation étrange, inédite et enivrante. Celle du libre-arbitre. Un pouvoir qu'ils savaient être exercé par les races mortelles, mais qui leur était dénié à eux en tant que vaisseaux des volontés divines. Sans la tutelle, le pilotage et la source de puissance de leur conscience divine disparue, ils savent qu'ils sont incroyablement faibles et qu'ils n'ont qu'un seul moyen de regagner une partie de leur pouvoir perdu : il leur faut trouver et réabsorber les fragments éparpillés de leur esprit immortel, négligemment disséminés dans le monde à une époque où la pénurie d'une telle chose était inimaginable.
Pour ceux qui cherchent Minidonjon, c'est ici : jeux de rôle perso.
_________________
- [...] il s'passe des tas de trucs dont on est pas au parfum [...]
- Comme quoi, exactement ? répliqua Côlon. cite-moi un seul truc qui s'passe dont t'es pas au courant.
Terry Pratchett

Avatar de l’utilisateur
Nolendur
Dieu matters
Messages : 3146
Inscription : mar. mai 20, 2008 3:51 pm
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: [WIP][B/X] Souvenirs d'un autre age (tdt)

Message par Nolendur » ven. juin 07, 2019 6:02 pm

|
| RÉFLEXION N.4 : Équilibrer les classes
|

Comme Islayre l'a fait remarqué, les classes de B/X ont des progressions différentiées. C'est-à-dire que pour un nombre de XP donné, les classes ne se retrouvent pas toutes au même niveau.

Si on prends par exemple le Magicien comme base de comparaison (c'est la classe humaine avec la progression la plus lente), on peut obtenir le tableau comparatif suivant :

(le tableau indique, à chaque fois que le Magicien obtient un nouveau niveau, à quel niveau se trouve les autres classes)

Code : Tout sélectionner

+-----+-----+-----+-----+-----+-----+-----+
| Mag   Gue   Cle   Vol   Elf   Nai   Hob |
+-----+-----+-----+-----+-----+-----+-----+
|   1     1     1     1     1     1     1 |
|   2     2     2     3     1     2     2 |
|   3     3     3     4     2     3     3 |
|   4     4     4     5     3     4     4 |
|   5     5     5     6     4     5     5 |
|   6     6     6     7     5     6     6 |
|   7     7     7     8     6     7     7 |
|   8     8     8     8     7     8     8 |
|   9     9    10    10     8     9    -- |
|  10    10    11    11     9    10    -- |
|  11    12    13    12    10    11    -- |
|  12    13    14    13    --    12    -- |
|  13    14    ++    14    --    --    -- |
|  14    ++    ++    ++    --    --    -- |
+-----+-----+-----+-----+-----+-----+-----+

Remarques :
1) Les différences ne sont pas si énormes que ça. La plupart du temps ça se limite à 1 niveau. Sauf pour le Clerc mais j'ai toujours trouvé sa progression trop rapide. C'est un lanceur de sorts doublé d'un combattant pas dégueux, rien ne justifie qu'il ait une progression si avantageuse.
2) Si on prend le magicien comme base, on trouve 3 classes plus rapides (Guerrier, Voleur, Clerc), 2 classes équivalentes, pour autant qu'on puisse en juger vu que leurs niveaux sont limités (Nain et Hobbit), et une classe plus lente (Elfe).

Axes de réflexion :
1) A mon avis, pour équilibrer les classes à la louche dans le cadre d'une montée de niveaux non différentiée, il suffirait de rajouter un petit bonus aux classes rapides et un petit malus au classes lentes, pour compenser la différence d'1 niveau qui n'est plus respectée. Ce petit bonus/malus devrait être gagné quelque part dans les niveaux intermédiaires, et pour simplifier il faudrait que ce soit au même niveau pour presque toutes les classes, sans doute autour du niveau 5.
2) Je pense aussi que je vais étendre "naturellement" la progression des demi-humains pour aller jusqu'au niveau 14. Il n'y a pas de vraie raison de ne pas le faire, vu le peu de "trucs" gagnés à chaque niveau en B/X ça ne rend pas les classes demi-humaines tellement plus puissantes que les autres de les autoriser à progresser jusqu'au niveau 14, d'autant si c'est censé représenter des avatars.

Progression complétée pour les elfes :

Code : Tout sélectionner

+-----+--------+-----+--------+-----+-----+-----+-----+-------+----+----+----+----+
|       ELFE         | SAUVES                           SORTS                     |
| Niv   DV       AC0 |    Mor   Bag   Par   Sou   Sor      N1   N2   N3   N4   N5 |
+-----+--------+-----+--------+-----+-----+-----+-----+-------+----+----+----+----+
|  10   9d6+2     12 |      6     7     8     8     8       3    3    3    3    2 |
|  11   9d6+4     12 |      6     7     8     8     8       3    3    3    3    3 |
|  12   9d6+6     12 |      6     7     8     8     8       3    3    3    3    3 |
|  13   9d6+8     10 |      4     5     6     6     6       3    3    3    3    3 |
|  14   9d6+10    10 |      4     5     6     6     6       3    3    3    3    3 |
+-----+--------+-----+--------+-----+-----+-----+-----+-------+----+----+----+----+

Progression complétée pour les nains :

Code : Tout sélectionner

+-----+--------+-----+--------+-----+-----+-----+-----+
|       NAIN         | SAUVES                         |
| Niv   DV       AC0 |    Mor   Bag   Par   Sou   Sor |
+-----+--------+-----+--------+-----+-----+-----+-----+
|  12   9d8+9     12 |      2     3     4     4     6 |
|  13   9d8+12    10 |      2     2     2     2     4 |
|  14   9d8+15    10 |      2     2     2     2     4 |
+-----+--------+-----+--------+-----+-----+-----+-----+

Progression complétée pour les hobbits :

Code : Tout sélectionner

+-----+--------+-----+--------+-----+-----+-----+-----+
|       HOBBIT       | SAUVES                         |
| Niv   DV       AC0 |    Mor   Bag   Par   Sou   Sor |
+-----+--------+-----+--------+-----+-----+-----+-----+
|   8   8d6       14 |      4     5     6     7     8 |
|   9   9d6       14 |      4     5     6     7     8 |
|  10   9d6+1     12 |      2     3     4     4     6 |
|  11   9d6+2     12 |      2     3     4     4     6 |
|  12   9d6+3     12 |      2     3     4     4     6 |
|  13   9d6+4     10 |      2     2     2     2     4 |
|  14   9d6+5     10 |      2     2     2     2     4 |
+-----+--------+-----+--------+-----+-----+-----+-----+

REMARQUE : je suis pas encore bien certain de vouloir faire jouer des hobbits, à voir...

RÉFLEXION SUR LES BONUS/MALUS SPÉCIAUX D’ÉQUILIBRAGE DES CLASSE

Bonus du Guerrier :
A partir du niveau 5, quand il réussit sa première attaque il a le droit à une deuxième action dans le round, qui peut être une autre attaque.

Bonus du Clerc :
A partir du niveau 5, il peut se choisir un sort "signature" parmi ceux auxquels il a accès. Il peut en changer à chaque passage de niveau. Le sort signature n'a pas besoin d'être mémorisé pour lui-même car n'importe quel sort de niveau supérieur ou égal peut être consommé pour lancer le sort signature à la place.

Bonus du Voleur :
A partir du niveau 5, le voleur peut appliquer son bonus de back-stab à toute attaque à distance contre laquelle la cible ne se défend pas activement et spécifiquement (en plongeant à couvert ou en levant son bouclier par exemple). Notamment, le bonus s'applique chaque fois que la cible est déjà engagée dans une autre activité comme le fait d'attaquer ou d'être attaquée au corps-à-corps.

Modification des capacités de Voleur :
Les capacités de voleur servent à réussir des actions surhumaines ou nécessitant une expertise poussée qu'aucun autre personnage ne possède. Le voleur peut ainsi grimper à un mur lisse, entendre des bruits trop ténus pour une oreille humaine, passer inaperçu en se tenant simplement immobile dans la pénombre, même sans endroit où se cacher, ou désarmer un piège complexe.
Pour les action plus normales (grimper à un mur muni de prises faciles, crocheter un cadenas grossier, ou se dissimuler dans un endroit discret), le MJ peut décider soit que la réussite est automatique pour le voleur, soit de lui faire faire un jet sous une caractéristique (comme n'importe quel autre personnage) mais dans ce dernier cas le joueur peut décider de faire appel à sa capacité de voleur pour rattraper un jet de caractéristique raté ou pour transformer un jet de caractéristique réussi en un succès critique, voire quasi-surnaturel (le voleur grimpe au mur en bondissant de prise en prise, crochète le cadenas en une demi-seconde ou reste invisible même si quelqu'un regarde précisément à l'endroit où il se cache).

Malus de l'Elfe :
A partir du niveau 7, l'elfe doit choisir s'il se spécialise plutôt en magie ou plutôt en combat. En fonction de son choix, soit son THAC0 reste gelé au niveau 7 (c'est-à-dire à la valeur 14), soit sa progression de sorts reste gelée au niveau 7 (c'est-à-dire à "3 2 2 1").
Pour ceux qui cherchent Minidonjon, c'est ici : jeux de rôle perso.
_________________
- [...] il s'passe des tas de trucs dont on est pas au parfum [...]
- Comme quoi, exactement ? répliqua Côlon. cite-moi un seul truc qui s'passe dont t'es pas au courant.
Terry Pratchett

Répondre