Campagne L5A sur Roll20

Pour développer idées, projets de jeux, univers, règles et scénarios
Avatar de l’utilisateur
Thibor
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1684
Inscription : lun. oct. 19, 2015 10:51 am

Re: Campagne L5A sur Roll20

Message par Thibor »

Le but c'est qu'ils bravent la montagne pour se rendre dans un lieu maudit selon les heimins du coin. Mais de jour, équipés, avec une bonne raison. On verra ce soir ce qu'ils font maintenant qu'ils doivent monter dans un endroit, selon les paysans du coin: maudit, plein de créatures de l'outremonde, dont personne ne revient jamais, etc...
Une campagne d'Ars Magica au long cours: http://nouvelle-calebais.blogspot.fr
Une campagne L5A sur Roll20: https://choshizennotabi.blogspot.com
 

Avatar de l’utilisateur
Thibor
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1684
Inscription : lun. oct. 19, 2015 10:51 am

Re: Campagne L5A sur Roll20

Message par Thibor »

Deuxième partie et récit par un joueur:

 A quelques jours de marche du col de Beiden, à l'auberge de la tortue d'or, nous assistons à une pièce de théâtre Bunraku ; la pièce parle de rêve et de Maho. Le marionnettiste disparaît après le spectacle.
 
L'auberge du songe perdu, Mayotta Yume no Shokuya, est notée sur l'origami que le marionnettiste laisse derrière lui. Pendant la nuit, Kuni Yusuke rêve de la boite qui est citée dans la pièce. La geisha a disparu avec le marionnettiste. La clarté du rêve semble non naturelle.
 
Une fille de l'auberge nous dit que des baku sont présents à l'auberge du songe perdu et que le principal intérêt de la zone est là. De riches personnes viennent pour se faire dévorer les rêves.
 
Toritaka se tient prête, le Kuni souhaite s'y rendre aussi, tout le monde suit. C'est sans mal que l'on progresse pour commencer, après peu de temps en marge du sentier on trouve le reste d'un corps dévoré depuis longtemps. Trace de dents sur les os, certainement des animaux. Le cheminement est pénible dans la neige. Nous sommes très fatigués, avec l'altitude et le déniveler.
 
Sur le bord de la piste une trace de sentier d'animaux d’où provient une voix humaine. Je m'avance sur la sente, une voix humaine sort de la neige. Je tente de déterrer l’être ; une vielle femme sous un corps à moitié dévoré et morte de froid.
 
Toritaka part sécuriser la zone pendant que les autres s'occupent de la vielle heimin. Elle nous demande de l'amener à l'auberge pour faire disparaître ces rêves ; elle a peur que son village se fasse anéantir par une inondation. Elle se prénomme Suzuke. Elle a rêver d'une inondation qui emporte tout sur son passage, un rêve prémonitoire auréolé d'or. Nous donnons une sépulture à son petit fils et le rônin porte Suzuke pour continuer l'ascension.

Au crépuscule nous apercevons le baku au dessus du sentier. Il pousse un cri lugubre pour nous accueillir puis disparaît derrière la neige. Apparaît derrière lui l’auberge que nous cherchons. Tout le monde voit la créature excepté le Phénix. Nous serions suivis ... je prend garde.

Nous arrivons devant l'auberge, un bâtiment magnifique, des lanternes sont allumées et l'ambiance est paisible. Dans l'auberge du songe perdu se trouvent une vingtaine de personnes. L’aubergiste sans nous parler nous accueille. Il se nomme Beiken, des kanjis sur son kimono semblent l’indiquer en tout cas, et nous invite à nous installer. Il reste dans son mutisme.
 
Le Kuni se pose avec le Kakita et le Shiba non loin du foyer qui réchauffe la pièce. Nous cherchons Kusaemon le marionnettiste. L'auberge muet semble ne pas l'avoir vu. L'harmonie de la pièce devient plus visible, les relations deviennent plus fluides, un échantillon presque parfait de ce que devrait être l'Empire d’Émeraude. Les gens présents ont l'air heureux.
 
Le rônin et le Phenix vont rencontrer Suemon le forgeron avec ses apprentis. Ils viennent de Sunda Mizu Mura, le village de l’eau pure, sur les terres du Clan du Crabe. Il vient pour un rêve : une de ses lames devrait le tuer. Il est le forgeron d'une lame de petit fils de Daimyo. Il vient pour que le baku se nourrisse de son rêve. Le baku n'apparaît que certaines nuits. Dame Yusuri-hime, Geisha, lui a expliqué ce rituel. Il a appris l'existence de cet endroit grâce à un marchand.
 
Les samouraïs du Clan du Dragon et la Grue, présents en même temps que nous à l’auberge de la tortue d’or, arrivent, suite a quoi l'aubergiste sert a manger.
 
Le Toritaka discute avec un rônin nomme Romito. Il rêve se faire dévorer par des loups depuis des semaines et ne peut dormir. Cela semble être un fantôme qui n'est pas conscience de son état. Il a toujours une réponse aux questions qui pourrait le faire réfléchir sur son état. Je finis par faire le lien avec le cadavre écharpé sur le chemin.
 
L'aubergiste viendra voir tous les gens qui ont rêvé pour leurs assigner des chambres particulières. Les autres seront dans le dortoir.
 
Toritaka va méditer en compagnie de Romito, dans le jardin Zen à l’extérieur. Lors de ma méditation je note que le bassin semble emprisonner dedans. Une scène se détache : un peintre nomme Akai, avait beaucoup de talent mais peu imagination. Lors de la préparation d'un concours, il arriva à imaginer quelque chose en copiant le rêve d'un autre peintre qui parlait pendant son sommeil. Après le concours il fut confronté à ce même peintre, shugenja puissant ; ce dernier le maudit et le transforma en Baku. Le shugenja fit vœu de ne plus prononcer un mot éveillé. L’aubergiste est peut-être le shugenja, et lié au Baku.
 
Le groupe confronte le Shugenja :
-Le baku peut il enlever le rêve des morts ? Non, seul ceux des vivants
-Liens avec le marionnettiste ? Tu m'emmerdes avec le marionnettiste
-Baku reprend forme humaine ? Jamais
-Détection d'une malédiction ? Il pouvait mais à renoncer à ses pouvoirs
 
Isawa et Pasu forcent le passage du Shugenja/aubergiste pour averti Kuni Yusuke avant que le Baku ne rentre dans sa chambre. Isawa arrive à le convaincre. Pasu propose au Baku de mourir mais il se dirige vers le bassin et plonge sa trompe dedans. Les cauchemars et rêves de ceux qui sont passer ici se déversent. Pasu suit le Baku jusqu’à l’aube. Aux premières lueurs du jour il s’évapore.
 
Nous discutons quoi faire. Isawa interroge le kami du bassin: il n'y a que des parcelles, il n'y a qu'un rêve complet. Toritaka souhait emmener Romito voir son cadavre. L'aubergiste nous demande de quitter l'auberge.
 
Lors de la descente Toritaka s’aperçoit que nous sommes suivis. Pasu, Romito et Toritaka reste derrière pour prendre à revers l'intrus. C’est un samurai en armure légère, au visage dissimulé. Pasu le défie mais le samouraï le maltraite violemment puis prend la fuite en le laissant pour mort. Isawa tente de le soigner.

Le Shiba et le Toritaka arrivent à intercepter le samouraï qui en fait n'est juste qu'un cœur battant dans une armure. Le Kuni et le Kakita arrivent à faire les premiers soins et stabilisent Pasu tandis que la magie du shugenja le ramène peu à peu à la vie.
 
L’Isawa récupère ensuite l'armure pour l’étudier malgré les mises en garde de Pasu. Romito retrouvera son corps et son katana. nous lui offrirons une sépulture descente ce qui libérera le fantôme.
 
Nous finissons à l'auberge de la tortue d'or.
Une campagne d'Ars Magica au long cours: http://nouvelle-calebais.blogspot.fr
Une campagne L5A sur Roll20: https://choshizennotabi.blogspot.com
 

Avatar de l’utilisateur
Thibor
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1684
Inscription : lun. oct. 19, 2015 10:51 am

Re: Campagne L5A sur Roll20

Message par Thibor »

Et voilà le récit de la séance 3 par une des mes joueurs. J'ai juste intercalé le conte du "méchant" au milieu à leur demande.
 
Épuisés par les derniers événements et le combat contre l’armure animée, nous passons la nuit a l'auberge de la tortue d’or. Au matin Kuni Yusuke nous dit avoir rêver de la boite pour la troisième fois consécutive.
 
Je propose de retourner à l'auberge du songe perdu voir le Baku pour notre maître. Pasu et Isawa soupçonnent les agents du dragon d'obsidienne de vouloir prendre tous les rêves de Kuni pour faire disparaître la partie du dragon de jade qui est dans les rêves.
 
Isawa inspecte l'armure grâce à sa magie. Elle vient des terres du scorpion, fut portée par un rônin et n’a pas été animée par la magie des Kami. Depuis que son porteur est mort le Kami semble en veille. Le porteur de l’armure est mort au combat. Le kami reste assez vague, comme s’il ne comprenait pas ce qui était arrivé à l’armure. Isawa-sama brûlera cette armure pour la purifier.
 
Nous décidons de chercher le marionnettiste. Après plusieurs jours, dans une vallée avoisinante, nous apprenons grâce à des heimins qu'un homme étrange vit dans la montagne depuis plusieurs mois. Il vient au village pour se ravitailler. Il correspondrait a la description de Kusaemon.
 
Kuni Yusuke retourne à l'auberge du songe perdu pour nous attendre, si le dixième jour nous ne sommes pas là, il fera appel au Baku.
 
Nous partons à sa recherche dans la montagne. Il est très difficile de trouver notre chemin. Nous demandons l'aide d'un guide. Le chemin que nous empruntons nous ramène doucement vers l'auberge du songe perdu. On suit une piste d'un homme avec son chien qui est passé depuis peu de temps. Étrange sachant les conditions météo. Nous progressons jusqu’à arriver devant une petite maison dissimulée dans un renfoncement du paysage, ce qui étonne le heimin.
 
Nous décidons d'aller à l’intérieur. Il y a du bruit mais pas de réponse ; Pasu ouvre la porte et entre dans une salle pleine de tentures et d'origamis. Kusaemon est présent. Il se déplace au milieu des paravents et des dizaines de voiles qui envahissent la pièce. Pasu tente avec le Shiba de détacher les tentures. Suite à quoi il se retrouve en marionnette de papier, à jouer une sinistre pièce de Bunraku sur une tenture à son tour.
 
Il est de nouveau Seppun, dans les jardins du palais impérial, devant son frère qui revient du front. Il est commandant d'une légion d’émeraude, il a prit du grade très rapidement et est très renommé. "Je suis honoré d’être de votre famille, votre réussite est une fierté" Il pense au mythe du clan du crabe et de la mante. Cinq ans plus tard, son frère est toujours commandant, proche de l'empereur, Pasu assiste à son mariage avec une cousine de l’empereur. Un membre de la cours lui demande si tout ceci ne lui a pas été volé. "La gloire et l’honneur sont personnels, en aucun cas il ne m'a dérobé quoi que ce soit". Pasu a l'impression de tomber dans l'oubli. Cinq ans plus tard le frère fait une erreur majeure et plusieurs membres de la cour impériale demandent à Pasu d'endosser la faute pour éviter le déshonneur à son frère. Pasu, malgré ses doutes, accepte pour la stabilité de l'empire et devra se retirer dans un monastère, déshonoré et oublié de tous.
 
Je me retrouve dans la même situation. Je suis agenouillé au bord d'une rivière contemplant les reflets dans l'ombre. Je fixe l'ombre, les remous, en pleurs, je cherche Toritaka Ashikaga. « Tu m'as laissé mourir, laisse moi vivre maintenant, laisse moi vivre en toi !» me crie le fantôme de mon ami. Les larmes coulent sur mon visage, mon reflet me renvoie un masque blanc nervé de noir. Submergé par le chagrin j'accepte.
 
Revenus à la réalité, pour nous ceci est réel. Cela restera un souvenir vécu à jamais
 
Isawa percoit pendant quelque instants le Shiba et Pasu se transformer en marionnettes. Pasu tombe à genoux, sonné. Je continue de progresser dans la pièce en découpant à coups de katana les tentures. 
 
Nous entendons Kusaemon déclamer un conte :
« Nous entendîmes une musique légère, et le mur du palais s’éclaira, pour nous montrer les huit kami des origines, s’affrontant pour déterminer qui aurait entre ses mains l’avenir de l’Empire. Dans un tourbillon de fureur tel que je n’en avais jamais vu, ils s’affrontèrent, silhouettes dansantes sur le mur. Mais bientôt une seule resta debout, celle de Hantei. Mais voici qu’une nouvelle silhouette apparut, loin, à gauche du mur : une silhouette hideuse, torturée… La silhouette du neuvième frère.
 
L’ombre de Hantei le regardait fixement, tandis que les autres disparaissaient. La silhouette de Celui qui ne Doit pas Être Nommé tendit une longue main griffue en direction de Hantei. Aucun ne sait s’il s’agissait d’un geste implorant ou d’une sorte de défi, mais nous vîmes Hantei se détourner de son frère, lentement, inexorablement.
 
Sa silhouette disparut de la lumière, et le Dieu des Ténèbres resta seul. Il se prit la tête à deux mains, et s’agenouilla, prostré, pathétique Et à ses pieds se levèrent d’autres silhouettes, difformes et grotesques. Et les ténèbres envahirent le monde, et la lumière s’éteignit. »
 
Isawa utilise un fouet de feu pour brûler les tentures et tenter de faire cesser cette magie. Kusaemon apparaît devant nous. Je lui demande de se rendre et de me suivre à l’extérieur. Isawa tente de frapper avec son fouet de feu le marionnettiste.
 
Kusaemon nous déclare vouloir voler le rêve de jade pour le donner à Fu Leng. Tous les panneaux non brûlés diffusent des spectacles consacrés à chaque samurai. Nous nous voyons dans les pires moments de votre vie.
 
Déstabilisé, j'attaque Kusaemon qui disparaît sous le coup, je continue de tracer mon chemin à travers les tentures. Pasu confronte le Kusaemon qui l'attaque et disparaît. Il semblerait qu’il ne s’agisse que d’ombres ou d’illusions du véritable marionnettiste.
 
La geisha apparaît derrière Isawa-sama et lui propose un massage suite a quoi elle se transforme en créature fantomatique surnaturelle, Isawa fuit. Deux marionnettes prennent la forme de samurai en papier ; elles se dirigent vers moi et deux autres sur Pasu. Traversant les flammes, les samurais en papier devant Pasu prennent feu. Il sortira à la recherche du marionnettiste.
 
Les combats font rage. L'Isawa déchaîne sa magie et les Bushis tentent de vaincre tant bien que mal les samurais de papier. Les marionnettes me blessent gravement et passent leur chemin. Pasu entend le chien de Kusaemon et se précipite dans la forêt pour le retrouver.
 
La maison brûle, j'arrive à m'en extirper in-extremis pour me mettre en sécurité ; grâce à la magie d'Isawa je me rétablis rapidement. Pasu vient à bout de Kusaemon tant bien que mal.
 
Nous l'interrogeons :
 
Kusaemon dit qu'il ne peut pas retirer le rêve/malédiction de Kuni Yusuke mais on continue à l'interroger. Kusaemon est très perturbé, voir fou :
  • Comment l'a t il lancé ? Est ce qu'il peut retirer le sort ?
    On lui a apprit le sort, posé sur parchemin, la geisha, gaki, a lancé le sort. Il ne sait pas retirer le sort.
  • Quel est son lien avec l'auberge, et comment voulez-t-il récupérer les rêves ?
    En tuant le Baku et en enfermant le rêve du Dragon dans une sphère d’obsidienne.
  • Les complices ?
    Fu-leeEEEEEENNNNNGG
  • Liens avec l'armure ?
    Il l'a enchanté et affirme que c'est sa plus belle création.
  • Comment allez-t-il transporter le rêve ?
    Il souhaitait apporter le rêve à Fu Leng, son père, pour lui offrir la puissance du dragon et lui permettre de régner comme il le devrait sur Rokugan. Les Hantei sont des usurpateurs et des lâches.
  • Où devait-il ramener le rêve du dragon ?
    De l'autre côté du mur, guidé par Fu-Leng.
  • Quelles sont ses relations avec le Gaki ?
    Elle est venue à lui par elle même.
Nous décidons d'emmener le marionnettiste au village pendant que je partirais avec le Shiba à travers les forêts en direction de l'Auberge du songe perdu. Nous arrivons après une nuit difficile dans les montagnes. Nous sommes fatigués ; à l'auberge nous sommes accueilli par Kuni-Sama.
 
Je le préviens que ses ennemis savent que le rêve est en lui. Kuni m'avoue qu’ils en savent plus qu'il ne pensait. Pour moi la gaki reste un danger. Kuni-Sama me demande conseil, que faire? Je lui conseille de laisser le Baku manger son rêve. Il faudra reste aux aguets dans le cas ou la Gaki surgirait à l'improviste. Nous suivrons le Baku jusqu’à ce qu'il s’évapore.
 
Le baku viendra prendre le rêve, laisse les échos dans la fontaine et repartira dans le monde des rêves avec l'essence de Kuni. Kuni-Sama ne se réveillera jamais de cette nuit. Nous redescendrons son corps à l'auberge de la tortue d’or. Il aura une cérémonie digne de son rang mais discrète.
 
Isawa et Pasu, choisissent de livrer le marionnettiste à un magistrat d’Émeraude. Ce dernier interroge les deux samourais puis fait subir la question à Kusaemon. Les propos totalement déstructurés, les nombreuses hérésies et menaces à l’Ordre Céleste entraîne son exécution pour une longue suite de chefs d’inculpation. Heureusement ses dires sur le Dragon de Jade sont considérées comme le reste de ses paroles, celles d’un fou dangereux qui a perdu la raison en servant son sombre maître.
 
Après un long mois de voyage, nous arrivons à la forteresse Shireibu, en compagnie du Shiba Tsune, Kakita Mori et les cendre de Kuni Yusuke.
Une campagne d'Ars Magica au long cours: http://nouvelle-calebais.blogspot.fr
Une campagne L5A sur Roll20: https://choshizennotabi.blogspot.com
 

Avatar de l’utilisateur
Thibor
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1684
Inscription : lun. oct. 19, 2015 10:51 am

Re: Campagne L5A sur Roll20

Message par Thibor »

Un petit guide pour mes PJs pour "meubler" les ellipses et donner du corps aux PNJs. Cela me permettra d'introduire certains personnages clefs du scénario "Apocalypse Now" voire même de Fortunes Perdues. Et ça évite les gros "trous" entre deux scénarios qui donnent l'impression qu'ils se passent à une semaine d'écart.

Le but est de les faire passer rang 2 pour le prochain scénario, leur confier un nemuranai qui montera en puissance en même temps qu'eux et la partie du dragon qui les habite. J'ai déjà plus ou moins mis à l'écrit les capacités qu'ils vont "gagner" à chaque rang et l'évolution des objets. Ils ont une "capacité secrète" depuis qu'ils sont possédés par le dragon, ils ne meurent pas immédiatement quand ils devraient mourir mais font des jets de constitution+volonté contre un ND progressif pour marquer "l'envie de vivre du dragon". J'ai du inventer ça au débotté quand j'ai tranché un des personnages en un coup lors du premier combat. On verra comment ils le découvriront ultérieurement.
 

"Six années vont passer entre la mort de Kuni Yusuke et le prochain scénario.

Vous allez gagner dix points d’expérience par année. 
Tous les trois ans vous gagnerez une spécialisation gratuite.
 
De plus vous pouvez noter dans vos compétences:
-vous gagnez automatiquement un rang dans la compétence "Cérémonie du Thé" pour avoir accompli une cérémonie avec un Maître et touché le Vide à ce moment.
-vous gagnez automatiquement un rang dans la compétence "Conte" pour avoir assisté à plusieurs représentations d'un Maître (oui, je sais, ça fait mal...)
-vous gagnez automatiquement un rang dans la compétence "Géographie" pour vos deux mois (au moins) de voyage pour traverser Rokugan dans tous les sens ou presque.
-vous gagnez automatiquement un rang dans la compétence "Athlétisme" ou "Equitation" (au choix, en fonction que vous voyagez à pied ou à cheval) pour vos deux mois (au moins) de voyage pour traverser Rokugan dans tous les sens ou presque.
 
De plus vous pouvez noter dans vos avantages :
Touché par le Dragon de Jade: Le personnage s’imprègne peu à peu de l’essence du Dragon de Jade, et apprend à en canaliser le pouvoir dans son enveloppe physique.
Effets en termes de jeu : +1g1 aux jets liés à l’anneau de Terre (jets faisant appel au Trait Constitution et Volonté).
 
De plus vous pouvez noter dans vos possessions :
 
Pour Pasu : Éventail de guerre aux couleurs du Clan du Lion :
Tessen de métal orange laqué sur la face duquel on a peint le kanji « toujours ».
 
Pour Isawa Masaru : Baguettes de divination dans une boîte richement ornementée portant le mon du Clan du Dragon:
La boîte contient 21 baguettes gravées de kanjis semblant constituer les phrases d’Haikus. Nécessite la compétence Théologie (Shintao) pour essayer de les comprendre (pas l'Avantage Sage, la compétence, au moins à 1, et la spécialisation).
 
Pour Toritaka Ayame : Mempo aux couleurs du Clan du Crabe :
C’est un happuri, un masque complet couvrant l’ensemble du visage, représentant un Oni grimaçant.
 
Pour Pasu et Ayame, il faut que vous me disiez si pendant l'ellipse vous amenez avec vous le cadeau de Kuni Yusuke, et en fonction de vos actions vous apprendrez des choses sur lui.
 
Chaque année vous pouvez soit :
 
-rester à l’Otokodate et étudier. Vous avez accès à la plupart des connaissances en lien avec le surnaturel et l’histoire au sens large. Vous pouvez également monter des traits et des compétences physiques (il y a le dojo pour ça). Vous vous lierez plutôt aux membres de l’Otokodate.
 
-partir sur les routes et protéger l’Empire de ses ennemis cachés. Vous monterez plutôt vos compétences physiques et sociales. Vous pourrez vous lier à des personnalités issues de l’Otokodate, si vous travaillez avec eux, ou voyager en chasseur solitaire, et faire des rencontres "aléatoires".
 
-retourner dans votre Famille pour étudier. Il est tout à fait possible de retourner auprès de votre Famille pour étudier, mais dans ce cas il est possible que vos supérieurs dans votre Clan vous trouve des « activités » pour rentabiliser votre présence. Vous développerez des liens avec des personnalités de votre Famille.
 
-étudier auprès d’un autre Clan / Famille. Possible mais dans ce cas vous développerez une dette envers eux, et des liens avec des personnalités de ce Clan.
 
-autre chose. Le MJ est là pour assouvir vos idées les plus farfelues. N'hésitez pas à proposer."
Une campagne d'Ars Magica au long cours: http://nouvelle-calebais.blogspot.fr
Une campagne L5A sur Roll20: https://choshizennotabi.blogspot.com
 

Avatar de l’utilisateur
Thibor
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1684
Inscription : lun. oct. 19, 2015 10:51 am

Re: Campagne L5A sur Roll20

Message par Thibor »

Bon j'ai deux ou trois trucs sur le feu mais trop mal au crâne pour formaliser ça.

L'idée principale est de leur faire gagner des relations, positives ou non, avec des pnjs clefs des scénarios à venir, notamment dans l'optique de préparer le grand barouf du coup d'état du scorpion. Les périodes d'ellipses vont leur offrir un pool de points à répartir pour arriver à se lier, je vais essayer de partir sur un ami, deux alliés, deux ennemis par perso. Amour véritable pour une samourai-ko du scorpion, meilleur ennemi pour un officier Lion proche de Toturi, etc... Dans le même temps je vais essayer de modifier les trucs qui me gênent dans le coup d'état, entre autre la téléportation des armées des clans ou les échecs critiques à répétition des scorpions en art de la guerre.

Ça me permettra de créer une demi-douzaine de défi, focus, frappe, pour le final, avec de l'enjeu personnel.

Je vais essayer de rédiger un truc d'ici mardi.
Une campagne d'Ars Magica au long cours: http://nouvelle-calebais.blogspot.fr
Une campagne L5A sur Roll20: https://choshizennotabi.blogspot.com
 

Doji Satori
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2160
Inscription : mer. oct. 29, 2003 6:18 pm
Localisation : Epinal dans les Vosges

Re: Campagne L5A sur Roll20

Message par Doji Satori »

Le coup d'état lors d'une cour d'hiver sur les terres scorpion tombe sous le sens pour moi en évitant les problèmes que tu soulèves.

Aussi avec une frange des Scorpions loyalistes au trône d'Émeraude.
Enfin, pour terminer cette brève description, ajoutons que le pélican est, avec le kangourou, le seul oiseau qui possède une poche ventrale sous le bec.
Rubrique à Brac T1 - Gotlib

Avatar de l’utilisateur
Thibor
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1684
Inscription : lun. oct. 19, 2015 10:51 am

Re: Campagne L5A sur Roll20

Message par Thibor »

Bon, les ellipses sont faites (pour l'instant sans entrer dans les détails techniques pour les niveaux des avantages ; je gérerai ça à la prochaine, une fois le scénario 2 terminé). Chaque PJ a gagné deux relations positives, et une relation négative dans le cas où ils en prennent trois. Ça m'a permis d'intégrer les deux PNJs principaux d'Apocalypse Now version L5A (le Miya et Hida Kurutse) pour donner du corps au prochain scénario. J'ai introduis également le Seppun qui déclenchera une partie des événements de Fortunes Perdues, et une paire de courtisans et un futur Maître des Éléments Phénix que je compte exploiter pour le final à Otosan Uchi. Il n'y a pas encore de règles bien établies sur le fonctionnement de ces gains, mais je ne pense pas aller plus loin qu'une discussion avec les PJs pour obtenir leur accord.

Je suis en train de préparer une petite fin au scénario 2, le village des lucioles, avec petit affrontement physique avec une poignée de rônins au service du propriétaire de la scierie (histoire qu'ils voient bien la conflictualité entre les traditions et les intérêts économiques) et un affrontement social avec le seigneur local (histoire qu'ils voient que des samouraïs sans autorité peuvent bien sauver le monde, ça ne sert à rien). Ils ont affronté le kami de la vallée comme des gros bourrins et ont pris une claque pour le moment, je me servirai de ce scénario pour bien leur rappeler qu'ils sont certes des héros, mais qu'ils doivent composer avec les différents pouvoirs de Rokugan (politique, mystique...).
Une campagne d'Ars Magica au long cours: http://nouvelle-calebais.blogspot.fr
Une campagne L5A sur Roll20: https://choshizennotabi.blogspot.com
 

Avatar de l’utilisateur
Thibor
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1684
Inscription : lun. oct. 19, 2015 10:51 am

Re: Campagne L5A sur Roll20

Message par Thibor »

Je commence à bosser sur Apocalypse Now et voilà les modifs au fil de l'eau:

Dans l'Acte 1:
-Le Miya est le commanditaire parce qu'il connaît l'existence de l'Otokodate et a noué des liens avec le rônin Seppun. Il nomme les PJs yorikis et les envoient retrouver Hida Kurutse, le membre le plus célèbre de l'Otokodate.
 
-La petite aparté avec les yakuzas va peut-être méchamment dériver. J'ai fait du gumi impliqué dans l'histoire avec la jeune fille le principal concurrent du clan yakuza responsable de la scierie du scénario "Le festival des lucioles". Dans ce dernier je vais conclure avec une petite embuscade du yakuzas sur la route pour aller expliquer ce qui s'est passé au daimyo local, et permettre de comprendre que le daimyo a touché un gros pot de vin pour fermer les yeux sur la scierie. J'ai placé le village dans la province Grue la plus proche de la capitale. Soit les PJs ignore l'appât, soit je les balance dans une guerre des gangs. 

-Chez le Phénix j'ai repris la description de Gisei Toshi d'un des suppléments officiels, donc sept temples protégeant une foule de trucs louches et dangereux. Tout est sous un gros sort d'illusion qui fait voir aux PJs le petit village paisible du scénario. Si l'un d'eux voit à travers l'illusion, les Phénix lui feront jurer sur son honneur et son âme de ne rien révéler. Je rajouterai une petite scène vue du coin de l’œil avec des Shiba surveillant arme au clair un shugenja en train de lire un parchemin. La connaissance a un coût.

-Sur la route pour le Crabe, les ennemis de l'Otokodate vont commencer à se montrer. Une équipe dirigée par un Inquisiteur Asako. J'hésite à en faire des mecs honnêtes qui veulent juste exploser des concurrents ou des mecs manipulés par l'Ombre qui se sert d'eux depuis des siècles pour empêcher la magistrature de Jade de refaire surface. Si j'utilise ce second postulat je pensais même faire du Phénix le Clan manipulé par l'Ombre, et non le Scorpion. Avec gros twist final lors du dernier scénario. 

-Chez le daimyo Crabe dévoyé par la Maho je ne vais pas développer plus que ça. L'idée serait de rester sur une grosse scène de RP où ils verront qu'ils ne peuvent rien faire en respectant les règles, et qu'ils repartent la queue entre les jambes, avec la haine au ventre. Connaissant mes joueurs ils vont tenter de mettre en place un plan pour dégommer le Maho-tsukai donc je vais essayer de leur glisser ouvertement que s'attaquer à un seigneur Kuni dans son shiro n'est pas la meilleure idée pour survivre.

-Pour l'expédition en Outremonde je vais bosser ça ce weekend mais je compte rajouter quelques scénettes "ambiance", faire mourir des PNjs et flipper les joueurs pour la Souillure. On verra comment.
Une campagne d'Ars Magica au long cours: http://nouvelle-calebais.blogspot.fr
Une campagne L5A sur Roll20: https://choshizennotabi.blogspot.com
 

Avatar de l’utilisateur
Thibor
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1684
Inscription : lun. oct. 19, 2015 10:51 am

Re: Campagne L5A sur Roll20

Message par Thibor »

Mes PJs ont foncé dans le lard des yakuzas au second scénario (gratuitement en plus, histoire de pouvoir taper sur quelqu'un ou presque... :mrgreen: ), donc je vais développer cet aspect là à Otosan Uchi, je suis certain qu'ils vont vouloir en remettre une couche.

Pour les Asako, je pense que je vais en faire les outils du Dragon d'Obsidienne. Persuadés de bosser pour les gentils, ils utilisent leur fonction d'Inquisiteurs pour s'attaquer aux ennemis du Dragon d'Obsidienne sans le savoir.
Donc histoire de prendre la température, dans le scénario 3, attaque d'une poignée de ronins et d'un shugenja Asako sur la route pour les terres du Crabe.
Pour le scénario 4 "Fortunes Perdues" une attaque de bestioles bizarres liées au Dragon d'Obsidienne (il faut bien rentabiliser le bestiaire) avec un Asako comme maître de meute.
Pendant la dernière ellipse, le siège secret de l'Otokodate sera attaqué par une petite armée Phénix: village heimin qui brûle, fuite à travers les montagnes, cachés dans un monastère... A voir si on prend une petite heure pour le jouer façon "récit" ou s'ils veulent jouer la soirée complète. Histoire qu'ils sentent bien que Rokugan brûle à la veille du coup d'état et qu'il n'est plus question de retenir les coups, tout le monde va bientôt régler ses comptes.
Pour le grand final du coup d'état les Asako trahiront les Phénix si nécessaire pour éliminer définitivement le Dragon de Jade. 
Une campagne d'Ars Magica au long cours: http://nouvelle-calebais.blogspot.fr
Une campagne L5A sur Roll20: https://choshizennotabi.blogspot.com
 

Avatar de l’utilisateur
Loris
Dieu des cataphiles argentiques
Messages : 17215
Inscription : mer. juil. 30, 2003 3:04 pm
Localisation : Singapore sling
Contact :

Re: Campagne L5A sur Roll20

Message par Loris »

Thibor a écrit :
mar. mai 12, 2020 5:48 pm
 
-Pour l'expédition en Outremonde je vais bosser ça ce weekend mais je compte rajouter quelques scénettes "ambiance", faire mourir des PNjs et flipper les joueurs pour la Souillure. On verra comment.

Joue sur le stock de jade qui se corrompt et s'épuise, et qu'ils n'aient plus de jade sur la toute fin du voyage : quand le stock arrive vraiment au bord de l'épuisement, tu leur fais faire des jets de contamination avec bonus, puis tu enlèves le bonus, puis tu donnes le malus mais t'essaie de leur faire avoir un thé aux pétales de jade à la toute dernière seconde.
Surtout qu'ils ont déjà un +1k1 sur leurs jets de Terre !

En gros, la pression des munitions qui s'épuisent.

D'ailleurs, tu peux même leur donner des points de souillure en estimant que, avec leur affinité au Dragon de Jade, tant que tu n'as pas un _rang_ de souillure, elle ne s'incruste pas encore, pas de suite. Mais, ça, il ne le sauront qu'après.
Ce qui fera encore plus stresser en commençant à remplir la Jauge Affreuse.
"Over the centuries, mankind has tried many ways of combating the forces of evil... prayer, fasting, good works and so on. Up until 'DooM', no one seemed to have thought about the double-barrel shotgun. Eat leaden death, demon!"
~Terry Pratchett

Avatar de l’utilisateur
Thibor
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1684
Inscription : lun. oct. 19, 2015 10:51 am

Re: Campagne L5A sur Roll20

Message par Thibor »

Avec un peu de retard puisqu'on a attaqué le troisième scénario et Apocalypse Now de (@Loris), voilà le récit d'un des joueurs du deuxième scénario, le festival des lucioles (tiré d'un des recueils de scénarios de la Voix de Rokugan), que j'ai très peu retouché à part un peu de RP supplémentaire sur la fin pour introduire un élément important pour la suite: certains coupables, en haut de la hiérarchie, échapperont toujours ou presque à la justice.

Sinon j'avance sur la suite, il faut que je travaille le passage sur les terres du Clan du Crabe notamment, mais ça prend forme. 


Séances 4 & 5 / Le festival des lucioles

 "Après avoir reçu un courrier de Daidoji Takami nous invitant à un festival de poésie où elle doit concourir, nous partons tous pour le village de Hotaru no Mura, le village des lucioles, dans la province des deux étangs sur les terres du Clan de la Grue. Nous partons à la fin du printemps, passons un voyage très agréable ; nous prenons le temps de profiter du voyage.
 
Arrivant au crépuscule dans une forêt proche du village, des centaines de lucioles nous entourent et semblent nous guider. A l'orée de la forêt, des feux follet illuminent notre passage, et nous entrons dans un village désert. Malgré la tenue du festival, tout est silencieux, il n’y a personne... Nous entrons dans la maison du chef pour nous présenter mais personne n'est présent, la maison semble avoir été vidée de ses habitants à l'instant.
 
Pasu trouve un haïku fraîchement écris : 

« Vole vole luciole
Danse ta vive lumière
Sur l'eau argentée »

Nous visitons le village et descendons jusqu’au lac. Ce petit temple situé sur un lac est en réalité une pagode ouverte établie au bout d’un ponton d’où émerge un saule pleureur. Une corde épaisse entoure le tronc de l’arbre, signe de sa nature sacrée. De nombreux petits papiers pendent ça et là, comme autant de prières adressées aux esprits. Les lucioles semblent y élire domicile et les lieux sont somptueux. Un petit navire est amarré en contrebas d’une volée de marches en bois, baignant dans la brume. Nous y découvrons trois filets à papillons.
 
Pasu, dans le bateau tente de convaincre Toritaka Ayame et Isawa Masaru d'embarquer.
Je refuse n’étant pas à l'aise avec l'eau .. et surtout quand je regarde les reflets dans l'eau.

 
Dans les racines de l’arbre se trouve un autre haïku étrangement mis en évidence :
« Le sanctuaire
Par les hommes profané
Le courroux divin »

Isawa Masaru consulte le Kami de l'arbre et comprend qu’un sanctuaire a été profané, rendant fou de colère le seigneur de la vallée.

Toritaka Ayame se dirige vers les tentes qui servent sans doute à accueillir les invités et les participants du festival. Elle tombe sur un grand homme qui semble chercher quelque chose ou quelqu'un parmi les tentes ou les maisons, Jingaro. Il est ici pour un marchand qui souhaite inviter des poètes pour une fête. Très peu a l'aise avec la bushi du Faucon, il est beaucoup plus loquace avec Pasu.

Toritaka Ayame commence à inspecter les tentes pour chercher des traces particulières, mais rien. Isawa interroge le rônin, il devient suspicieux et argumente avec Pasu.

Une luciole semblerait plus entreprenante ; Toritaka interrompt Pasu et lui fait signe de la suivre. Nous suivons la luciole qui nous amène dans une maison. Sur un reposoir, une estampe représente un homme sur une barque qui attrape des lucioles avec un filet a papillons. Juste à côté nous trouvons un haïku (La calligraphie semble être la même que les autres textes) :

« Le vaillant chasseur
Sur son trop fier destrier
Capture les lueurs »

Pasu et moi nous dirigeons vers la barque ; tout le monde monte dans la barque. Finalement je reste sur le ponton. Mais l'Isawa arrive à me convaincre. Nous nous rendons au milieu du lac ; Pasu cherche des haïkus. J’attrape des lucioles grâce au filet à papillon. Pasu met la tête sous l'eau pour voir s'il y a des indices, mais à part l'eau froide il ne trouve rien.

Jigoru et Pasu discutent un long moment, notamment de sujets inoportuns. Pasu semble un peu réticent à copuler avec une heimin. Toritaka Ayame rentre en méditation, Pasu et Jigoru font une partie de shogi. A la surprise de tous le rônin écrase Pasu. Isawa Masaru lance un haïku à l'eau et note une luciole qui le titille.

Nous retournons au village. La nuit continue, Pasu décide de faire à manger pour tout le monde.

Nous décidons d’explorer la forêt. Peu à peu nous voyons la forêt se dégrader ; nous sentons une sourde menace et une profonde angoisse. La zone est constituée d’une parcelle de plusieurs hectares qui, avec la brume et l’obscurité, semble s’étendre à perte de vue. La zone souillée est un champ désolé où ne restent que des copeaux de bois noirs, et un sol retourné à l’aspect stérile parsemé de milliers de souches. Une pluie de cendres tombe sur toute la zone. Ça et là, on peut voir des oiseaux morts et en y regardant de plus près, des petits cadavres d’insectes, dont des lucioles. La sensation qui se dégage des lieux est plus qu’angoissante.
 
Au coeur de cette zone étrange, nous découvrons une imposante construction, faite de bois et de pierre. Une grosse cheminée crache une épaisse fumée noire, pleine d’une cendre qui recouvre les environs. Autour, de nombreux stères de bois sont agglutinés. Un arbre impressionnant émerge du toit, ses racines et ses branches noires percent les murs. L’arbre semble être animé d’une vie propre.
 
En entrant dans la bâtisse nous trouvons au cœur de la scierie un haut-fourneau où sont jetés tous les copeaux et les branchages inutilisables, et qui semble étrangement brûler sans combustible. Ils pourront voir une énorme luciole à l’expression à la fois triste et démente, vautrée au milieu des racines de l’arbre. Elle semble regarder un ensemble de bûches de bois qui possèdent toutes des visages humains. Des décorations ont été mises comme dans l’attente d’une éventuelle fête morbide et le sort des tristes bûches ne fait aucun doute. Elles sont destinées finir dans le four. Nous reconnaissons le visage de Daidoji Takami sur l’une des bûches !
 
La luciole s’apprête à brûler les bûches et nous interpelle, puis attaque Pasu. Toritaka Ayame arrive à ce moment. Pasu esquive la créature tandis que Toritaka Ayame effectue une frappe parfaite mais la frappe semble toucher une enclume. La luciole se tourne vers Toritaka Ayame pendant qu’Isawa Masaru déclame un haïku. En touchant Toritaka Ayame, le seigneur de la forêt la transforme en bûche. Pasu se saisit de la samouraï-ko en s’enfuyant.

Nous sommes bloqués dans un village semblant être hors du temps, à cause d'un puissant Kami.
Un sanctuaire souillé l'a mis en colère et il a donc mené sa vengeance. Nous sommes allé dans la vallée dévastée, royaume des esprits et malgré nos coups il semble invulnérable à nos attaques. La scierie recèle les habitants en bûche de bois qu'il compte brûler.


Nous partons a la recherche du sanctuaire profané, Isawa Masaru étant persuadé que le sanctuaire du lac est lui consacré. Arpentant la lisière de la partie de la forêt dévastée nous. Après un certain temps nous tombons sur une lourde pierre couverte de kanjis. Au pied d'un arbre, très proche de celui de la scierie, la brume est très dense avec une odeur d'humus agréable. Les hommes ont tout ravagé, renversant la pierre sacrée.
Suivant les remarques du rônin, Toritaka propose de mener les rituels et offrandes nécessaires pour sanctifier à nouveau le sanctuaire. La cérémonie est menée par Isawa Masaru et nous accompagnons tous le Shugenja dans ses prières.

Après que le sanctuaire ait été purifié, nous voyons la brume se retirer, la cendre ne tombe plus et l’atmosphère oppressante des lieux se calme : le Kami est-il apaisé ?

Le petit groupe se concerte alors pour savoir que faire, Toritaka et Isawa propose de négocier avec le Kami. Pasu continue à taquiner Jingoru.

Nous allons donc retrouver le Kami à la scierie ; nous sommes soulagé de sentir l’atmosphère apaisée, ce qui semble prédire que le Kami est calmé.  Isawa Masaru demande à Pasu de surveiller le Rônin, il n'est peut être pas bienveillant. Le shugenja pénètre dans la scierie suivant l’étiquette des Kamis. Le feu dans le haut-fourneau est éteint. A l’extérieur, une meute de loup nous encercle et semble nous surveiller.

Isawa tente de négocier, voici les conditions du Kami : 
« La scierie doit être démantelée et les responsables doivent mourir. Si cela se reproduit la responsabilité de Isawa est engagée puisqu’il souhaite sauver les villageois et les participants du festival ».

Toute la réalité revient à la normale, la musique et les bruits reprennent leurs cours, alors que nous marchons au milieu des souches de la zone souillée, nous passons à côté d'une vingtaine de corps figés dans le bois, pétrifiés, des expressions de terreur dessinées sur leur visage. Nous nous retournons et voyons la scierie brûler.

Nous approchons du village, les lucioles et les villageois sont la, les feux follet n'y sont plus. Sur les flot du lac, une forme féminine, fantôme, lumineux semble regarder dans notre direction et lève la main pour nous saluer avant de disparaître.

Une multitude de barques sont sur l'eau, personne ne semble conscient des événements de la forêt. Le nombre de lucioles se reflétant dans l'eau, la lune pleine, les étoiles, offrent un spectacle extraordinaire, une des visions les plus spectaculaires que nous ayons eu la chance de voir.

Toritaka Ayame est septique et tente de mettre une logique sur ce qui est en train de se passer. Nous allons voir la Daidoji pour lui expliquer les évènements qui viennent de se dérouler.

Daidoji-Sama nous mène au responsable du village suite à une brève explication de notre part.
Le gokenin, à la lueur de ces nouvelles, s'engage à protéger la forêt et va faire en sorte d’orienter le festival vers ce Kami. Il propose à Isawa Masaru de mener les cérémonies en l'honneur du Kami offensé.

Tard dans la nuit, nous nous installons dans notre tente. Toritaka Ayame profitera de cette semaine de festivité pour rentrer en harmonie avec les lieux, l'ambiance et l’atmosphère mystique. Elle ne portera ni armure ni armes pendant cette semaine. Elle pratiquera la méditation et la calligraphie.

Nous assistons à une procession de lampions qui rejoignent les barques qui flotteront sur le lac toute la nuit. C'est un festival très organique et libre malgré la tradition rigide de Rokugan. Tout ceci est très simple.

 
Les artistes feront preuve du plus grand talent pour rivaliser et prouver leurs valeur dans de concours de poésie, chant, peinture, calligraphie et autre.
Malheureusement Toritaka Ayame tombe sous le joug de Sire Lune. Derrière le maquillage les yeux de Toritaka s'écarquillent, et son sourire se fige. Elle tente de convaincre Pasu de retourner voir le festival. Elle se déshabille et embrasse Pasu, Pasu tente de résister mais il n'y arrive pas. [Scène HBO]. Les ébats dureront toute la nuit. [Précisons que le seul jet réussi de Pasu en deux scénarios est celui-là…] Toritaka et Pasu seront surpris par la Daidoji, qui fera mine de ne pas avoir vue et demande à Isawa Masaru de changer de tente pour les laisser.

Au petit matin les deux Samurais se réveillent. Toritaka Ayame, vexée et démunie, demande à Pasu de quitter la tente, mais celui ci souhaite se justifier, mais elle lui reproche de ne pas être capable de respecter ses engagements.  Pasu remet en question son bushido et se retrouve dans une position compliquée. Tortitaka Ayame passera le reste du festival sans adresser la parole à Pasu.

Pasu demande conseil à Isawa Masaru et Daidoji Takomi pour savoir comment se comporter, ce a quoi ils lui répondent que l'étiquette permet d’éviter ce genre d’impair.

Isawa Masaru participera aux événements artistiques par une démonstration magique en mettant en scène le Kami des Lucioles. Il réussira une démonstration extraordinaire au dessus du lac, digne de la cité impériale [5 augmentation] avec une éloquence digne des plus grands orateurs [4 augmentation]. Toritaka Ayame participera elle au concours de calligraphie, qu’elle remportera.

Suite à la semaine de festival, Toritaka aura passé de long moment à méditer, Nakano, l’ancêtre qui l’habite, sera une conseillère avisée et elle décidera de faire ses excuses à Pasu. Elle lui fera une œuvre de Calligraphie et lui présentera ses excuses. L’œuvre qu'elle offrira à Pasu est celle avec laquelle elle a gagné le concours. Malheureusement les excuses seront plus comprises comme des insultes que des propos apaisants, la timidité et la solitude de Toritaka ne l'aidant pas. Pasu organisera quant à lui un tournoi de Shogi, qu’il remportera.

Nous partons voir le Daimyo au village de Mimura, le village des promesses, capitale de la province des deux étangs. Ce village ce trouve à deux jours de marche. Toritaka Ayame retrouve le moral et apprécie le voyage, elle se surprend à sourire. Nous arrivons par le sud et trouvons facilement le petit shiro de ce village. C’est une région agricole riche et prospère.

Accueilli par des ashigarus, nous attendons pendant plusieurs heures. Ce temps semble long, trop long, tout ceci est calculé. Après quoi un heimin vient nous chercher pour nous mener au Daimyo agenouillé en train de calligraphier ; un autre samurai est présent, qui nous salue. Nous patientons ...
Après presque une journée d'attente le Daimyo nous écoute, Isawa Masaru engage la conversation.


Il lui expose le problème. Il nous remercie et laisse entendre que s’il doit couper du bois il le fera. Ce qui est problématique pour nous, sachant que Isawa s'est engagé vis a vis du Kami. Pasu met en avant le fait que nous avons les autorisations pour voyager. Le Daimyo nous offre l’hospitalité, il nous réservera l'auberge.
 
A l'auberge nous rencontrons un samurai de la licorne, qui vient se présenter, Shinjo Yasuke, magistrat du clan de la Licorne. Les licornes ont un accord avec le Daimyo, deux des leurs doivent servir ici pendant une période, pour elle la mission se termine et elle repartira bientôt sur les terres de son Clan.
 
Shinjo est très curieuse de qui nous sommes et nos aventures, nous répondons aux questions et tentons d'en apprendre plus. Elle ne porte pas dans son cœur le Daimyo. Étant ici elle a pris conscience de la saveur de ces terres et de ces coutumes.

Elle nous informe que Ibara, un marchand hinin de Mimura, a négocié avec le daimyo pour installer la scierie sur les terres de Hotari no Mura. Nous allons nous entretenir avec Ibara qui semble normal mais une suspicion flotte. Après une discussion avec la licorne nous décidons de fouiller l’échoppe de Ibara. Nous trouvons de l'opium.

Ibara se jette sur Isawa Masaru, Toritaka tente de l’arrêter mais il parvient après avoir pris un coup de pommeau de Pasu à poignarder l’Isawa. Toritaka Ayame le touche gravement, Ibara tombe au sol et dit "L’oyabun aura vos têtes". Isawa se soigne pendant que Pasu prodigue les premiers soins au marchand.

La Licorne traîne Ibara jusqu’à ses quartiers où il se fait interroger pendant une séance de torture. Nous apprenons que l'Oyabun se nomme Ryoshida, qu’il vit a Otosan Uchi. Il dirige l’organisation du Koi Rango (Une des 3 plus gros réseaux de trafiquants de la région). Il a un Tatouage de carpe sur le dos. Il y a soupçon de corruption, il a payé de Daimyo des pots de vin pour être libre de « commercer ». Il nous livre son réseau et nous explique qu'il stocke et que la consommation se faisait ailleurs. Jingoro travaille pour l'organisation et était la-bas pour aller chercher l’argent de la scierie.


Après toutes ces révélations nous demandons à la magistrate Licorne d’exécuter ce malandrin sur les terres de la scierie pour honorer le Kami. Isawa Masaru, Daidoji Takami et moi repartirons alors vers les terres de l'Otokodate. Pasu, n'ayant toujours pas accepter la manière dont l’a traité l’Isawa et les excuses ratées de Toritaka Ayame, décide de rester avec Shinjo et de protéger la région."
Une campagne d'Ars Magica au long cours: http://nouvelle-calebais.blogspot.fr
Une campagne L5A sur Roll20: https://choshizennotabi.blogspot.com
 

Avatar de l’utilisateur
Loris
Dieu des cataphiles argentiques
Messages : 17215
Inscription : mer. juil. 30, 2003 3:04 pm
Localisation : Singapore sling
Contact :

Re: Campagne L5A sur Roll20

Message par Loris »

Très très chouette !
Faut vraiment que je le lise, ce scénario !!
"Over the centuries, mankind has tried many ways of combating the forces of evil... prayer, fasting, good works and so on. Up until 'DooM', no one seemed to have thought about the double-barrel shotgun. Eat leaden death, demon!"
~Terry Pratchett

Avatar de l’utilisateur
Inigin
Dieu des hakamas perdus
Messages : 10546
Inscription : dim. août 02, 2009 7:27 am
Localisation : Nantua

Re: Campagne L5A sur Roll20

Message par Inigin »

Loris a écrit :
ven. mai 15, 2020 5:03 pm
Très très chouette !
Faut vraiment que je le lise, ce scénario !!

Il est vraiment extra.
Barde biclassé secrétaire de la Voix de Rokugan

ImageImageImageImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Thibor
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1684
Inscription : lun. oct. 19, 2015 10:51 am

Re: Campagne L5A sur Roll20

Message par Thibor »

Voilà ce que j'ai jeté sur le papier pour la partie chez le daimyo maho-tsukaï du Crabe (j'ai piqué quelques éléments et PNJs au scénario le miroir des vanités pour gagner du temps). Un petit bac à sable qui devrait avoir deux issues (mais je compte sur mes joueurs pour tout casser... :mrgreen: ):
-ils partent la queue entre les jambes en suivant la piste d'Hida Kurutse
-ils éliminent les mauvaises personnes, manipulés par le daimyo. Ce dernier ne manquera pas d'informer le Clan du Scorpion de ce regrettable incident. Chouette, un diplomate Bayushi est justement là, le hasard fait bien les choses...

Si vous voyez des choses à modifier / améliorer / ajouter pour rendre ce petit huis-clôt encore plus sympathique, lachez-vous!

Le lieu:
J'ai réutilisé le plan de Kenson gakka sur le site de la Voix. Le grand méchant dirige la province de Juuin, à la frontière avec la Grue, depuis la ville de Nishiyama Mura, le village des montagnes de l’ouest. La province est réputée pour ses mines de jade.

Les personnages:
-Kuni Shinsuke : daimyo à la retraite corrompu (grand méchant de l’histoire). Assassin du fils d’Hida Kurutse, à la tête d’une organisation tentaculaire de maho-tsukai, du moins le croit-il. En fait il a été corrompu par ??? (j'en sais rien et cela restera comme ça. Si les joueurs arrivent par un moyen ou un autre à le dégommer ils trouveront des preuves comme quoi il y a encore quelqu'un au-dessus de lui: Oni tout puissant, adepte du sang vieux de mille ans, je ne connais pas suffisamment cette partie du lore... si vous avez des idées).

-Kuni Nobutsuna : son fils, l’actuel daimyo (faible et énervé). A pris la place de son père depuis peu et la charge est sans doute lourde pour ses épaules. Il se sait insuffisamment prêt pour sa charge et compense en étant désagréable et agressif, même pour un crabe.

-Hida Hajime: teisa des gardes (loyal). Un bushi Hida comme il en existe des milliers. Loyal, taciturne, violent, facile à énerver. N’hésitera pas à défier un personnage en cas d’insulte ou de propos déplacé. 

-Kuni Fujiko : Karo du daimyo (honnête). Le premier conseiller du daimyo se doute que son ancien seigneur a changé. Certaines rumeurs ont couru et la venue d’Hida Kurutse les a renforcé. Il essaye d’enquêter discrètement. Il parlera aux personnages et sera retrouvé mort le lendemain. Kuni Shinsuke a décidé de se débarrasser d’un conseiller embarrassant et des personnages en même temps.

-Bayushi Masahari : nakodo (intermédiaire) et Junshin, venu donner à Kuni Shinsuke une liste de "filles à mariées" du Clan du Scorpion. Il est accompagné par sa femme, Bayushi Shihito (caricature de la Scorpionne: belle, vénéneuse...). Il y a peut-être une dizaine de gardes du Clan du Scorpion au château, tous ce sont vus assigner des gros costauds du Clan du Crabe pour les accompagner partout.

-Ide Toshimitsu : (le marchand ventripotent mais qui voit tout). Toshimitsu est un diplomate ayant passé l’âge des enthousiasmes et qui se contente de s’amuser un peu plutôt que de gruger le Clan du Crabe dans des affaires de vente de cuir pour leurs selles comme il le faisait autrefois. Il est ici pour faire des affaires mais également trouver une épouse au jeune daymio et damer le pion au Scorpion.

-Kaiu Yakamo : magistrat local (incapable). Yakamo a obtenu son poste après quinze ans de loyaux services sur le mur. Désabusé, hargneux, il ne dort pas ou presque à cause de cauchemars récurrents (un cadeau de Kuni Shinsuke). Sa principale occupation est d’écluser des bouteilles de saké et de laisser ses yorikis, une poignée de bushis ultraviolents, faire régner la terreur dans la ville.

-Yasuki Kyume : en charge des mines de jade (victime de chantage). Kyume sait que les mines de jade s’épuisent. Il en a averti son seigneur qui lui a dit de garder l’information pour lui et que si l’information parvenait jusqu’au daimyo de la famille Kuni, sa famille ne verrait pas le jour se lever (désavantage Amour sincère pour sa femme). Il commence à paniquer car il pense que sa tête tombera quand les expéditions pour le mur commenceront à diminuer.

-Sachi : une des filles de salle de l’auberge. Sachi était présente à l’auberge quand Hida Kurutse a dégoupillé. Si les personnages enquêtent elle leur dira tout : « Kurutse s’est soigneusement pinté la gueule au saké, tous les clients ont fait comme si de rien n’était, avant de déclarer bruyamment qu’il irait “là où l’honneur ne pouvait être souillé par les ténèbres”. » Le lendemain il est parti en direction du Mur.

La fausse piste (allègrement pompée sur le scénario le Miroir des Vanités):

-Yogo Shigeru (scorpion, vicieux, souillé, malsain...). Ce shugenja Yogo de Rang 2 combine la malédiction de sa famille, la souillure et le fait d’être personnellement répugnant. Cependant la faute n’en revient pas uniquement au destin.
S’il y a une raison pour laquelle les femmes nobles rokugani ne sont pas laissée seule avec les hommes, ce sont des hommes comme Shigeru. Il regarde les femme depuis un coin de la pièce, attendant qu’elles s’approchent pour sourire et demander des faveurs d’une voix grinçante et sardonique. Il teste leurs défenses en les touchant « accidentellement » et en voyant jusqu’où il peut aller avant qu’elles crient. Par chance, il est anémique, facile à repousser, et il devrait entraîner sa Sincérité. Un épais voile couvre les marques de souillure sur son menton, son cou et ses épaules, et on peut le voir souvent en train de disséquer des Trolls avec Kuni Taira. 

-Kuni Taira. Un shugenja vaguement malsain et souillé, qui aime parler de l’anatomie des Trolls et de l’utilisation sélective de l’obsidienne avec son ami Yogo Shigeru .

Shigeru et Taira se sont engagé dans le projet scientifique, parfaitement productif et légitime d’opérer une vivisection sur un troll capturé, dont les hurlements résonnent à travers les murs. La pièce est occasionnellement jonchée de morceaux visqueux. (Souvenez-vous, on est à l’intérieur. Pas de chaussures.)
Les deux shugenjas ont « privatisé » un des entrepôts situé non loin de la demeure des magistrats pour leurs expériences pour limiter le bruit et l’odeur. Ils sont totalement innocents, à l’exception bien entendu de leur Souillure, mais font de parfaits coupables.

Si les personnages creusent trop, Kuni Shinsuke fera dissimuler le rouleau du sort ayant servi à tuer le Karo Kuni Fujiko dans les appartements du scorpion, à l’auberge. Il a pris l’apparence du shugenja Yogo pour ce faire, ce qui a trompé les kamis de la pièce comme ceux de la chambre où le karo a été assassiné.
Une campagne d'Ars Magica au long cours: http://nouvelle-calebais.blogspot.fr
Une campagne L5A sur Roll20: https://choshizennotabi.blogspot.com
 

Avatar de l’utilisateur
Thibor
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1684
Inscription : lun. oct. 19, 2015 10:51 am

Re: Campagne L5A sur Roll20

Message par Thibor »

Bon on avance toujours au rythme de deux séances par semaine et même si j'ai l'impression que jouer en ligne fait traîner les choses, on progresse dans la campagne:

-Les PJs sont comme prévus rentrés dans le lard des yakuzas à Otosan Uchi mais on en est resté à des échanges de propos désobligeants. Heureusement parce qu'ils étaient dans le QG d'un des deux groupes criminels et faisaient les beaux donc je craignais qu'ils ne sortent les sabres... Ils ont rendu la jeune heimin aux yakuzas en lui faisant la morale sur le déshonneur de fuir son devoir et la piété filiale qui nécessite qu'elle accepte de se prostituer pour sauver son père. Oui, l'un d'eux a une vision assez extrémiste de l'honneur et de l'Ordre Céleste. Donc j'ai zappé la partie avec l'opium.

-Kyuden Isawa et Gisei Toshi. Togashi leur a fait de l’œil avec des déclarations cryptiques, leur tatouage de dragon a chauffé en sa présence et ils ont commencé à se faire des films: c'est lui le dragon d'obsidienne, etc... Plutôt drôle.
-Chez le maho-tsukai. Sans trop de mal ils ont récolté suffisamment d'infos pour comprendre que le daimyo est le méchant, et juste après filent l'info aux scorpions qui sont là pour trouver une femme au fils du daimyo. Même pas besoin de les pousser, juste un petit jet de Courtisan réussi... Ils décident de repartir à l'aube pour éviter "d'avoir un accident".

-Kyuden Hida. J'ai introduit Hida Yakamo, le fils aîné de Kisada, et je me sers de morceaux du scénario "Le Crépuscule de l'Honneur" pour leur faire "gagner" le droit de se rendre dans l'Outremonde. Je pense qu'ils iront à Shiro Kuni suivre quelques semaines d'entrainement intensif avant d'avoir le droit de suivre Kurutse. Cela permet d'introduire le twist du scénario (la folie du Hiruma) et de les faire revenir à la fin d'Apocalypse Now poursuivis par une armée de l'Outremonde. Avec final sur le Mur et la grande bataille, arrivée de Kisada, etc... La bushi Faucon aura son climax à la fin de ce scénario: reconnue comme une Hiruma (via son ancêtre), elle recevra les armes familiales et pourra prendre le nom de Hiruma et une place dans la Famille.

-j'ai réalisé quelques aides de jeu (enfin j'ai recopié des aides existantes ou des morceaux de bouquin en gros) sur diverses compétences de connaissance difficilement appréciables par les PJs qui ne connaissent pas le monde (maho, outremonde, royaumes spirituels, droit...). Et une autre sur les compétences sociales, leurs effets, comment on s'en prémunie, etc... car c'est parfois un peu spécieux. D'ailleurs, comment faites-vous jouer les "attaques sociales" contre les PJs? Quand c'est dans l'autre sens, un jet réussi en opposition et hop, ils choppent les infos, font craquer le PNJ, etc... Mais dans l'autre sens? A la dernière partie la PNJ Scorpion a manipulé (jet de courtisan réussi en opposition) un des PJs pour savoir pourquoi des yoriki de la magistrature enquêtaient en ville. Est-ce que le PJ doit tout dire? Il contrôle les infos qu'ils livrent malgré son échec? Au détour de la conversation il donne suffisamment d'infos pour que la PNJ recoupe tout ça (c'est l'option que j'ai choisi)?
Une campagne d'Ars Magica au long cours: http://nouvelle-calebais.blogspot.fr
Une campagne L5A sur Roll20: https://choshizennotabi.blogspot.com
 

Répondre