Campagne L5A sur Roll20

Pour développer idées, projets de jeux, univers, règles et scénarios
Avatar de l’utilisateur
Inigin
Dieu des hakamas perdus
Messages : 10546
Inscription : dim. août 02, 2009 7:27 am
Localisation : Nantua

Re: Campagne L5A sur Roll20

Message par Inigin »

D'ailleurs, comment faites-vous jouer les "attaques sociales" contre les PJs? Quand c'est dans l'autre sens, un jet réussi en opposition et hop, ils choppent les infos, font craquer le PNJ, etc... Mais dans l'autre sens? A la dernière partie la PNJ Scorpion a manipulé (jet de courtisan réussi en opposition) un des PJs pour savoir pourquoi des yoriki de la magistrature enquêtaient en ville. Est-ce que le PJ doit tout dire? Il contrôle les infos qu'ils livrent malgré son échec? Au détour de la conversation il donne suffisamment d'infos pour que la PNJ recoupe tout ça (c'est l'option que j'ai choisi)?
Si c'est géré comme un conflit mécanisé, je le fais jouer rapidement : il y a un enjeu, piquer une info, le PNJ réussit son jet, il chope l'info. Si c'est plus roleplayé (donc si ça peut dévier), j'applique le "c'est celui qui subit qui choisit".
Barde biclassé secrétaire de la Voix de Rokugan

ImageImageImageImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Thibor
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1684
Inscription : lun. oct. 19, 2015 10:51 am

Re: Campagne L5A sur Roll20

Message par Thibor »

Je bosse sur plein de trucs en parallèle pour ma campagne et l5A en général mais sous peu je mets en ligne les résumés des dernières parties et j'aurai sans doute besoin d'un coup de main pour le scénario d'après. Je vais partir sur l'héritage des guerriers plutôt que fortunes perdues, plus court, et surtout où le méchant ne sera pas l'outremonde mais le dragon d'obsidienne, qui prendra subtilement la place de l'ombre. On raccordera ainsi le thème de la campagne et on préparera le grand final: "Otosan Uchi on fire!".
Une campagne d'Ars Magica au long cours: http://nouvelle-calebais.blogspot.fr
Une campagne L5A sur Roll20: https://choshizennotabi.blogspot.com
 

Avatar de l’utilisateur
Thibor
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1684
Inscription : lun. oct. 19, 2015 10:51 am

Re: Campagne L5A sur Roll20

Message par Thibor »

Bon on a fini la partie Outremonde (scénario Apocalypse Now et gros final mixant le crépuscule de l'honneur et le miroir des vanités avec assaut massif du mur, actions héroïques et suicidaires, etc...). Les résumés arrivent!
Une campagne d'Ars Magica au long cours: http://nouvelle-calebais.blogspot.fr
Une campagne L5A sur Roll20: https://choshizennotabi.blogspot.com
 

Avatar de l’utilisateur
Loris
Dieu des cataphiles argentiques
Messages : 17215
Inscription : mer. juil. 30, 2003 3:04 pm
Localisation : Singapore sling
Contact :

Re: Campagne L5A sur Roll20

Message par Loris »

J’ai hâte !!
"Over the centuries, mankind has tried many ways of combating the forces of evil... prayer, fasting, good works and so on. Up until 'DooM', no one seemed to have thought about the double-barrel shotgun. Eat leaden death, demon!"
~Terry Pratchett

Avatar de l’utilisateur
Thibor
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1684
Inscription : lun. oct. 19, 2015 10:51 am

Re: Campagne L5A sur Roll20

Message par Thibor »

@Loris Ce sera en plusieurs morceaux parce que c'est assez long de retaper les notes de mon joueur pour en faire un texte sympa à lire. Mais voilà la première partie, d'Otosan Ochi aux terres du Phénix. Prochain récit demain avec l'enquête chez le daimyo corrompu.

Récit de la 6e séance par Toritaka Ayame
Chapitre 3 / Jigoku no Mokujiroku


Au printemps 108, une missive de Miya Ieyasu, magistrat d’Émeraude et ami de l’Otokodate, demande à Pasu de se rendre à la capitale avec des personnes de confiance. Pasu va donc mander Isawa Masaru et Toritaka Ayame, qui acceptent. Cette dernière demande si Daidoji Takami peut se joindre à nous mais Pasu préfère qu'elle garde les enfants.
 
Après avoir traverser Rokugan, nous arrivons a Otosan Uchi, qui se trouve sur la côte. Nous sommes reçus par Miya Ieyasu-sama dans sa maison particulière, avec tout le cérémonial et le faste de la demeure d'un magistrat d’Émeraude. Nous le retrouvons peu après dans son bureau d’étude. Suite a son invitation nous nous installons. Il nous apprend qu’Hida Kurutse a disparu depuis six mois. Malgré mon inquiétude je reste de marbre tandis qu’il nous nomme yoriki, afin de mener légalement une enquête sur la disparition du plus en vue des membres de l’Otokodate du Dragon de Jade. Il nous fournit les lettres d’accréditation et les Mon pour légitimer notre action ainsi qu’un ensemble de documents concernant les enquêtes en cours de mon mentor. Nous nous retrouvons dans une auberge proche.
 
Je découvre la capitale, avec ses quartier riches, pauvres, ses couleurs, ses fastes et ses endroits plus malfamés. L'auberge d'Hiragiya Ryokan, luxueuse, est située dans le district Tokayo, du nom de son gouverneur. C’est un quartier de commerçants et d’artisans. Si ce n'est grâce à l'intervention de Miya-sama, nous n'aurions pu accéder à cet établissement. Dans l'auberge tous le monde est au petit soin. Nous commençon à compulser les dossiers, et mes compagnons apprennent qu’Hida Kurutse avait passé sa magistrature, dans laquelle il est entré grâce à l’appui de son cousin Miya-sama, à lutter contre la Maho. Il avait été formé en partie par les Tsukai-sagasu Kuni mais également par les Clans du Scorpion et du Phénix.
 
Nous passons la journée à lire et relire les documents fournis par Miya-sama. Ils contiennent notamment des copies des rapports finaux des enquêtes de Kurutse-senseï. Nous y apprenons qu’il n’a jamais hésité sur les méthodes pour trouver et éliminer les maho-tsukaï, ce que je suis bien placée pour savoir. Depuis plus de quinze ans il traque les assassins de son fils, et qu’il est devenu persuadé au fil des années qu’une organisation tentaculaire, plus ancienne que le maudit Iuchiban, est responsable de très nombreuses apparition d’actes interdits dans l’Empire. Hida-sama est convaincu qu’il trouvera des documents confirmant ses soupçons auprès du Clan du Phénix, qui a constitué les plus importantes bibliothèques en lien avec la magie depuis plus d’un millénaire, et il a demandé et obtenu l’autorisation de compulser certains documents conservés et protégés à l’abri depuis des siècles.
 
Je ne peux m’empêcher de montrer mon désarroi quand à la disparition de mon maître, et Pasu ose me demander si Hida Kurutse m’a également fait des enfants. Je lui envoie une poignée de documents au visage, préférant quitter la pièce quelques temps plutôt que de commettre l’irréparable.
 
Après une journée de travail, quand nous nous installons pour manger dans la salle commune, une jeune fille arrive en pleurant en tenant la main d'un garçon sensiblement de son âge. Elle se jette à nos pieds et nous demande protection. Un groupe de Rônins tente de s'emparer des enfants. Ils affirment travailler pour un homme important, Dokuja, à qui appartient la jeune fille depuis qu’ella a été vendue par son père pour payer des dettes de jeu. Pasu souhaite en savoir plus sur le maître des rônins. Isawa-san décide de l'accompagne et à contre cœur je les suis dans les rues animées. Nous rencontrons Dokuja à l’étage d’une auberge, la dernière tournée, assez peu éloignée de la nôtre. La petite s'appelle Iko. Dokuja affirme qu’Otomo Mariko serait son supérieur. C’est un membre du Sentaku, le gouvernement de l’Empire ! Pasu échange des mots avec l’homme hautain et sur de lui, mais il finit par admonester la jeune fille, qui selon lui ne respecte pas ses devoirs filiaux en mettant en danger la vie de son père. Au final Iko sera fouettée et nous partons.
 
Quelqu'un nous suit lorsque nous rentrons à l'auberge. Il nous révèle que Notodoka, un des bras droits de Dokuja, lui a demandé d'obtenir des renseignement sur nous. Arrivés à l'auberge, je file dans la chambre vérifier que tout rien n’a disparu pendant notre absence. Nous partons au matin pour Kyuden Isawa, le dernier endroit connu où Hida Kurutse devait se rendre.
 
Après deux semaines de voyage, nous arrivons à Kyuden Isawa. C’est une grande cité comptant une multitude de bibliothèques et de temples. D’après Isawa-san, plus l’on monte dans les hauteurs des tours de la forteresse, plus les ouvrages conservés sont rares et précieux. L’accès y est restreint. Hida Kurutse-sama a fait la demande pour consulter ces archives et il est possible que le Clan du Phénix sache où il s’est rendu par la suite. Nous sommes reçus par le troisième secrétaire du Conseil Elementaire, Asako Ijun, qui nous explique que nous devons patienter, car seul un Maître peut nous donner l’accès aux documents demandés. Ils ont bien reçu un courrier de Miya-sama, mais la demande n’a pas encore été étudiée. Il nous apprend que Kurutse-senseï est venu il y a plus de six mois, et est reparti très en colère, manquant à toutes les règles de l’étiquette.
 
Un domestique informe notre interlocuteur que nous allons pouvoir présenter notre requête au Conseil, et nous sommes conduits dans les étages les plus élevés. Nous sommes stoppés par une dizaine de gardes, en armure lourde. L'officier nous demande de nous désarmer pour entrer dans la salle du Conseil. Nous rentrons dans une grande pièce où discutent deux puissances de l’Empire, Togashi Yokuni-heika, le Champion du Clan du Dragon et Isawa Rujo, Maître de la Terre du Clan du Phénix. Nous nous inclinons sur les tatamis et attendons, tandis que les nombreux courtisans qui discutent le long de la salle bruissent sans doute de notre présence en ces lieux.
 
Togashi-heika porte son armure, avec un masque intégral, dissimulant tout de son visage à l’exception de ses yeux perçants. Nous patientons peut de temps avant qu’Isawa-sama nous fasse signe de nous redresser et nous accorde la parole. Il invite Isawa Masaru à lui expliquer notre requête, qui est refusée sans plus d’explication. Le Champion du Clan du Dragon me demande de faire des offrandes pour ceux qui se sont battus et sont morts depuis des siècles pour repousser l’envahisseur au sud-ouest de l’Empire, et je sens le tatouage du dragon de jade chauffer à l’arrière du crâne. J’insiste avec grand respect auprès d’Isawa-sama pour obtenir l’accès aux documents compulsés par Kurutse-sama, et le Champion se penche à l’oreille de son hôte, qui nous observe attentivement.
 
Il interpelle Masaru-san au sujet que Otomo Yuki, fameuse nakodo de la cour impériale, qui lui a envoyé un courrier faisant part de la volonté d’organiser un mariage entre Masaru-san et un membre d’une famille impériale. Interdit, mon compagnon ne sait comment réagir, avant de s’incliner profondément devant les désirs de sa Famille. Suite à quoi il nous accorde finalement l’accès aux écrits que nous demandions. Il nous indique néanmoins que tout ce que nous apprendrons en ces lieux devra resté secret. Il ne se donne pas la peine de nous indiquer la peine encourue si nous décevons ses attentes... Les détails nous seront donnés sur place. Si ces choses sont cachées, ce sont pour de bonnes raisons.
 
Je demande à voir Togashi-heika de manière détournée mais ce dernier semble se désintéresser de nous. A notre grande surprise, nous quittons Kyuden Isawa, accompagnés par une demi-douzaine de bushi Shiba et de serviteurs. Nous marchons toute la nui et campons en pleine nature. Au matin, quand nous nous réveillons, nous sommes seuls, sans personne alentour. Une petite dizaine d'habitations heimins, à première vue non habitée, silencieuses, nous entourent. D'une des maisons, une samouraï-ko Isawa en kimono nous accueille. Elle se présente comme notre guide et nous propose d'aller consulter les documents demandés par Hida Kurutse. Elle demande de la suivre dans la maison.
 
Pasu demande si elle a rencontré Hida et elle acquiesce. Puis, pourquoi était-il énervé, si elle en connaît la raison? Elle affirme ne pas savoir et ne pas avoir lu les ouvrages concernés, elle n'est qu’une des archivistes de cette bibliothèque. En rentrant à l’intérieur, la maison parait bien plus grande qu’à l’extérieur. Les murs sont couverts de rouleaux et de livres. Nous voyons un homme en train de consulter un rouleau, deux bushis prêts à le frapper de son sabre dans son dos. Avant que nous puissions nous étonner de cette scène, le shoji est refermé par un quatrième homme et notre guide s’excuse négligemment. Elle nous amène jusqu’à une table où se trouve plusieurs rouleaux, ainsi que les notes prises par Kurutse-sama lors de sa venue en ces lieux. Elle nous explique qu’aucun document, même écrit de notre main, ne peut quitter le village. Une nouvelle fois, la menace est sous-entendue.
 
Nous comprenons qu’Hida-sama a trouvé la localisation de ce qu'il cherche depuis 15 ans, une poste solide pour retrouver les assassins de son fils. Deux informations nous attirent particulièrement. Plusieurs références sont faites à la légende d'un forteresse Naga inviolée dans l'Outremonde, ainsi que sa localisation approximative. Nous trouvons également l’épicentre des apparitions des actes de sorcellerie maléfiques, notée de la main même de Kurutse-senseï, près d'une ville au Nord Est des territoires du Clan du Crabe, non loin des frontières avec les Clans de la Grue et du Scorpion. Nishiyama Mura. C’est la capitale de la province la plus occidentale du Clan du Crabe et la plus éloignée de l’Outremonde, ainsi que le plus gros producteur de Jade de l’Empire. Isawa-san en creusant les nombreuses pistes relevées par notre prédécesseur arrive à remonter jusqu'au nom de Chuda, une organisation ou un groupe pratiquant la Maho bien avant l’apparition de Iuchiban.
 
Après plusieurs heures, à la nuit tombée, on nous installe dans une autre maison. Il semble que nous soyons seuls. Il règne un silence assourdissant. Nous quittons donc cet étrange endroit au matin. Si nous suivons les conseil de l'archiviste Isawa, le chemin nous ramènera à Kyuden Isawa. Nous décidons d'envoyer un message à Togashi-heika, qui nous répondra qu'il nous rencontrera quand il sera temps. Nous partons donc pour les terres du Crabe, et plus d’un long mois de chevauchée nous attend.
Une campagne d'Ars Magica au long cours: http://nouvelle-calebais.blogspot.fr
Une campagne L5A sur Roll20: https://choshizennotabi.blogspot.com
 

Avatar de l’utilisateur
Loris
Dieu des cataphiles argentiques
Messages : 17215
Inscription : mer. juil. 30, 2003 3:04 pm
Localisation : Singapore sling
Contact :

Re: Campagne L5A sur Roll20

Message par Loris »

Miam 😋
"Over the centuries, mankind has tried many ways of combating the forces of evil... prayer, fasting, good works and so on. Up until 'DooM', no one seemed to have thought about the double-barrel shotgun. Eat leaden death, demon!"
~Terry Pratchett

Avatar de l’utilisateur
Thibor
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1684
Inscription : lun. oct. 19, 2015 10:51 am

Re: Campagne L5A sur Roll20

Message par Thibor »

@Boz. Tu as la première séance juste au-dessus. J'avais préparé pour celle-ci tout un petit scénario autour de la culpabilité de daimyo. Si tu fais jouer Apocalypse Now et que tu veux que je t'envoie ce que j'ai écrit pour développer cette partie n'hésite pas. Mes joueurs ont lâchement fuit l'adversité et ont préféré régler son compte au grand méchant pendant une ellipse plutôt que d'essayer de se le faire mano a mano. :mrgreen:

Récit de la 7e séance par Toritaka Ayame
Chapitre 3 / Jigoku no Mokujiroku
 
Pendant le voyage vers Nishiyama Mura, nous apprenons que c'est une des provinces les plus productrices de Jade de l’Empire. Nous arrivons en ville après 2 mois de voyage. Nous sommes accueillis par des bushis du Crabe qui nous demandent les raisons de notre venue. Pasu les questionne sur le passage de Hida Kurutse en ville ; un gunso nous amène à l’intérieur de la ville jusqu'au Shiro. Le karo du daimyo, Kuni Fujiko nous reçois, Kuni Fujiko. Elle nous confirme qu'il était présent 8 mois auparavant. Il a quitté la ville après un entretien avec  Kuni Shinsuke-sama, le père du daimyo actuel. Elle nous enjoint de consulter le magistrat de la ville, Kaiu Yakamo.

Nous allons dans un second temps le rencontrer dans un bâtiment qui sert de magistrature, à l’entrée de la cité. L'endroit est peuplé de guerriers, mal rasés et à l’odeur corporelle forte… Kaiu Yakamo est en armure lourde, assis par terre, des bouteilles de saké vides, en train de jouer aux dés. Je lui demande s’il a des informations sur Hida Kurutse-senseï. Selon le magistrat, Hida-sama aurait insulté Kuni-sama et a été chassé de la cité. Il n’était pas présent personnellement, mais nous explique que seul son statut au sein de magistrature et de la famille Hida l'ont sauvé. Il appelle un de ses serviteurs, Kineo, pour retrouver les archives concernant l’affaire.

Hida-sama n'a pas communiqué la raison de sa venue mais il semblait concentré sur le père du Daimyo. Il nous apprend que le Daimyo actuel a été formé dans le même dojo que lui. Il se nomme Kuni Yurutsama. Le magistrat montre peu de respect pour les magistrats d’Émeraude pendant la conversation.  Il prétend qu'il n'y a aucun problème en ville depuis qu'il est en charge. Les mines situées dans les montagnes entourant la cité fournissent une grande partie du Jade utilisé pour lutter contre l'Outremonde.  Un groupe d'heimins se met à faire du grabuge devant le bâtiment. Kaiu-san choisit de nous laisser régler l'affaire.

Une poignée de budokas du magistrat sont en train de malmener deux heimins. Ils les accusent de vol et les rouent de coup. Masaru-san choisit la mort tandis que Pasu invoque la compassion et propose de les amener au temple. Au moment où il est seul avec eux, les heimins lui expliquent qu'ils ont été forcés de voler une chèvre pour aider les hommes du magistrat à chasser les trolls dans la campagne environnante. Ils émettent aussi l’hypothèse que les Hida sont des manipulateurs qui profitent de leur statut. Pasu décapitera finalement les malandrins.

Kineo rapporte les notes de l’affaire. Nous y apprenons qu’Hida-sama est arrivé il y a 8 mois. Il s’est présenté au shiro et a été reçu par le père du daimyo et puis chassé du château. Il a provoqué une forte agitation à l'auberge ce qui a entraîné l’intervention du magistrat. Il a quitté la ville au matin, escorté d'une demi-douzaine d'hommes.

Nous nous rendons à l'auberge, le dernier endroit où Hida-sama a été vu afin de comprendre les raisons de son agitation. Des chambres sont prêtes pour nous accueillir. Nous profitons de notre statut pour déguster et jouir des meilleurs mets et services des lieux. On demande au serveur de nous amener les témoins des faits. Sashi, une serveuse, arrive peu après. Elle nous explique qu’Hida-senseï a beaucoup bu.Il a demandé à boire directement, refusant le thé volontairement. Il s’est longuement exprimé à voix haute sur le manque de foi et de courage des samouraïs de l’Empire. Il aurait prononcé cette phrase qui me laisse craindre le pire : "là où je vais, l'honneur ne pourra être souillé par les ténèbres". Les clients de l’auberge ont poliment ignoré ses propos mais peu à peu le ton est monté et l’aubergiste a été obligé de contacter la magistrature. Ils ont parlé avec Kaiu-sama, qui lui a demandé de quitter la ville le lendemain. Une partie de sa suite est restée en ville quelques jours avant de partir. Seule une poignée d’hommes l’a suivi.

Deux samourais rentrent dans l'auberge sur ces entrefaites. Un Crabe et un Scorpion. Ils se présentent comme Yogo Shigeru et Kuni Taira quand nous les saluons et s’installent plus loin. Ce sont des habitués qui logent à l'auberge. Le Scorpion s'approche peu après, s'installe près de moi et essaye bien lourdement de me charmer… Je le repousse fermement et renvoie le samouraï après qu’il ait insisté lourdement pour passer du temps avec moi en tête à tête. La présence de mes compagnons lui a évité que je ne lui brise le poignet lorsqu’il a osé toucher mon kimono de manière égrillarde. Cet homme libidineux fait honte à notre caste. Nous recevons une invitation pour le shiro, le Daimyo est prêt a nous recevoir. Isawa-san retourne voir les deux samurais. Le kuni explique qu’il est le Tsukai-sagasu en charge de la cité. Il s’occupe notamment de suivre les personnes Souillées et de leur fournir régulièrement leur thé de pétales de Jade. Il est arrivé il y a deux mois et son prédécesseur, Kuni Ishamaru, a été envoyé à la même époque sur une autre mission. Il lui apprend que la famille des daimyo peut faire remonter sa lignée à Kuni lui-même. Les deux shugenja semblent particulièrement excités par leurs recherches. Ils utilisent les hommes du magistrat pour traquer et capturer des trolls dans les montagnes. Ils pensent qu’en étudiant les créatures les plus dangereuses de l’Outremonde, en les comprenant, ils fourniront des armes nouvelles à l’Empire. Ils invitent Isawa-san à venir assister à la dissection d’une des monstruosités le lendemain. Je décide de faire un rapport à Miya-sama, leurs agissements avec la complicité du magistrat du Crabe m’inquiète.

Nous nous présentons donc au shiro à la tombée de la nuit. Nous sommes reçus par le Daimyo et les principaux notables de la cité pour participer à un repas. Nous notons rapidement que les conversations importantes s'adressent plus au père, Kuni Shinsuke-sama, qu’à son fils le daimyo. Nous discutons avec Kuni Fujiko, la karo, qui nous présente Yasuki Kyume, responsable des mines de Jade à proximité de la cité. Plusieurs courtisans étrangers au Clan du Crabe sont présents. Nous comprenons rapidement qu’ils sont là pour trouver un parti intéressant pour le daimyo à l’invitation de son père. Bayushi Masahari est nakodo ; il est accompagné par Bayushi Shihito, sa femme. Ide Toshimitsu est lui un nakodo Licorne. Au cours du repas un serviteur nous informe que Bayushi Shihito-sama souhaite nous rencontrer plus tard dans la soirée.

A la fin du repas, la plupart des notables de la cité et les invités se retirent. Kuni Fujiko nous demande de rester pour rencontrer son seigneur. Kuni Shinsuke sent fortement le parfum. C’est son fils qui engage la conversation en nous demandant la raison de notre venue. Nous voyons vite qu’il cherche l'aval de sa conseillère pour respecter l’étiquette et les coutumes. Il confirme qu’Hida-sama a été chassé de la province suite à des propos désobligeants sur son père. Ils ne veulent pas que l’événement devienne public et entache l'honneur du magistrat qui était un grand homme pour son Clan et l’Empire. Son père intervient alors et affirme que mon senseï l’a accusé d’être un maho-tsukai a la tête d’une secte de sorciers. Il estime avoir ete respectueux et clément en le laissant partir. Nous décelons une certaine ironie lorsque Kuni Shinsuke prend ses ancêtres à témoin pour nier toute implication avec la maho. Pour lui, Hida-sama est devenu fou à force de traquer la Souillure. Sans doute également que le chagrin de la perte de son fils a contribué à son instabilité mentale… Il est parti vers le sud pour rejoindre Kyuden Hida afin de demander l’autorisation de passer le Mur. Il affirme ne pas avoir de lien particulier avec Hida-sama, uniquement avoir suivi sa carrière. Tout dans ses propos sonnent faux. Nous décidons de faire un rapport à Miya-sama de nos suspicions.

Isawa-san et Pasu-san se présentent auprès de la Scorpion, qui enjôleuse, finit par obtenir de nombreuses informations sur les raisons de leur présence. Elle apprend ainsi les soupçons de la magistrature quant à l’implication de Kuni Shinsuke dans la maho. Une servante du château révèle à Pasu que Hida-sama a demandé directement a voir le père du daimyo, puis l'a en effet accusé de tous les chef d'accusation dont nous avons entendu parlé jusque là. Elle nous affirme que l’ancien daimyo a changé au fur et a mesure des années, devenant de plus en plus violent : plusieurs domestiques sont morts à son service. Elle révèle que les serviteurs font au mieux pour ne pas rester en présence de Kuni Shinsuke. Elle confirme que les deux shugenja qui logent à l’auberge ont rencontré le daimyo.

De retour à l’auberge, nous avons un débat houleux pour savoir quoi faire, et que penser de tout ça. Devons-nous rester et tenter de faire la lumière sur les agissements de Kuni Shinsuke ou devons-nous suivre la piste d’Hida-sama avant qu’elle ne disparaisse ? Finalement les arguments de Pasu-san me convaincront de poursuivre notre route, après avoir promis à Isawa-san de revenir faire justice plus tard, lorsque notre mission première sera accomplie. Comme mon mentor, nous quittons silencieusement la ville le lendemain matin.
Une campagne d'Ars Magica au long cours: http://nouvelle-calebais.blogspot.fr
Une campagne L5A sur Roll20: https://choshizennotabi.blogspot.com
 

Avatar de l’utilisateur
Loris
Dieu des cataphiles argentiques
Messages : 17215
Inscription : mer. juil. 30, 2003 3:04 pm
Localisation : Singapore sling
Contact :

Re: Campagne L5A sur Roll20

Message par Loris »

Super !
"Over the centuries, mankind has tried many ways of combating the forces of evil... prayer, fasting, good works and so on. Up until 'DooM', no one seemed to have thought about the double-barrel shotgun. Eat leaden death, demon!"
~Terry Pratchett

Avatar de l’utilisateur
Thibor
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1684
Inscription : lun. oct. 19, 2015 10:51 am

Re: Campagne L5A sur Roll20

Message par Thibor »

Récit de la 8e séance par Toritaka Ayame
Chapitre 3 / Jigoku no Mokujiroku
 
Nous approchons d'un forteresse immense, un vraie place forte en pierre. Au loin, par-delà le château, se dresse l’ombre du « mur du bâtisseur ». Les innombrables gardes postés sur les remparts de Kyuden Hida semblent couvrir du regard les rondes des samouraïs qui sillonnent les routes et suivre les pas qui vous mènent aux gigantesques portails. A ses pieds, une rivière coule et un vent putride souffle depuis l'Outremonde. Au dessus des gigantesques portes, le crane de Mangeur, l’Oni qui fit trembler l’Empire il y a cinq siècles nous domine. A l’entrée nous prouvons que nous sommes des yoriki de la magistrature d’Émeraude et les Crabes nous font entrer pour voir Kaiu Takakana, karo de la forteresse.

Le premier conseiller du Champion du Clan nous reçoit sans difficulté, et son long discours en préambule tranche sur la manière dont nous avons été habituellement reçu dans le nord de l’Empire. « Je suis Kaiu Takakana, karo de ce château. Je suis responsable de la sécurité de cette cour, mais je dois aussi m’occupe du flanc droit tout entier de la Muraille Kaiu. Si vous avez une idée de ce que cela signifie, vous éviterez de m’interrompre à moins que cela en vaille vraiment la peine. Nous avons plus de trois cent bushi en poste ici, alors soyez certains que si un Oni attaque, nous saurons faire en sorte que ses victimes ne dépasse pas la moitié de votre nombre. Cette prévision ne saurait prendre en compte les cas où une bande de samurai poneys dont le seul but ici est de se saouler et de chasser le kimono commencent à jouer avec leurs sabres en public. Je garderai donc vos katana enfermés, à l’abri de tels mécréants. Ayez toujours un wakizashi sur vous ou dans votre chambre. Si jamais vous entendez sonner le tocsin ou que vous voyez une fusée rouge exploser dehors, ne paniquez pas. Rassemblez vous et marchez rapidement mais avec discipline vers votre chambre et barricadez-vous. N’ouvrez pour personne, même pas moi ou Kisada-heika tant que vous n’aurez pas vu une fusée verte. Si vous voyez une fusée bleue, qui, je tiens à le préciser, n’a jamais été lancée durant les mille dernières années, veuillez mettre en ligne vos compagnons, toujours sans paniquer, et regardez sous votre futon où vous trouverez un coffret en bois de santal. À l’intérieur se trouve un naginata en trois partie ainsi qu’un rouleau avec des instructions. Assemblez le naginata. Prenez position près de la porte où vous aurez assez de place pour faire un grand mouvement. Puis décapitez ceux que vous aimez, parce que vous ne voulez pas qu’ils soient là pour ce qui arrivera ensuite. Détendez-vous et profitez de Kyuden Hida. »

Il nous apprend qu’Hida Kurutse-sama est passé, à rencontrer Hida-Aika pour demander l’autorisation de passer le Mur. Il serait monté jusqu’à Midaki sano Mura pour travers la Muraille Kaiu et rejoindre le fleuve pour sans nul doute gagner la forteresse naga. Nous indiquons que nous souhaitons le suivre, mais il nous confirme que seul Hida-heika ou son représentant pourra nous accorder le droit de nous suicider ainsi. Le Champion du Clan étant absent, c’est son fils, Hida Yakamo, qui peut nous délivrer un sauf-conduit. Il accepte de nous conduire à lui.

Un Bushi nous amène au 6eme et dernier étage de la forteresse, avant d'entrer dans une salle où nous sommes désarmés. Le bushi fait glisser le shoji de fer peint en rouge pour vous mettre en présence de l’héritier du Clan du Crabe entouré d’une douzaine d’énormes yojimbo. Hida Yakamo-sama fait les cent pas autour du trône en lissant ses moustaches brunes. Il porte son armure et un tetsubo couvert de piques acérées est nonchalamment appuyé contre le mur. Il n’y a pas de tatami par terre… juste la pierre sale. Les murs sont des parois cyclopéennes de pierre brute. Le silence n’est brisé que par les bruissements des robes des courtisans. S’y trouvent des représentants des différentes familles du Clan du Crabe, des ambassadeurs de la Licorne, de la Grue et du Lion. En s’inclinant profondément, nous nous rendons compte que notre tête se trouve juste au bon endroit pour être séparée de notre corps au cas où notre escorte déciderait de fermer brutalement le shoji...

Hida Yakamo-sama nous invite à entrer et nous demande confirmation sur le fait que nous voulions aller en Outremonde. Nous confirmons. Pasu-san demande un guide tandis que j’explique au futur Champion du Clan que je suis prête à mourir pour accomplir mon devoir. Hida-sama ne nous donne pas sa réponse immédiatement mais il nous remercie pour notre sincérité et nous invite à prendre part au repas qui aura lieu dans la soirée.

Un bushi vient nous chercher pour le dîner. Nous sommes accueillis dans une salle de réception aux murs de pierre nue. La table est en U, tout le monde porte son armure lourde et fait face à la seule issue. Nous sommes installés à des places d'honneur, proche du karo. Des artistes sont présents et ne jouent que des marches militaires. L’étiquette n'est pas respectée ni raffinée, les plats sont amenés pour nourrir, pas pour le plaisir. Par contre la réception est conviviale, fraternelle. Pasu-san et moi-même arrivons à trouver sa place, Isawa-san a plus de mal à supporter ce manque de raffinement.

Deux samurai en kimono s’installent au milieu du U et commencent à se battre au jiujitsu. Ce n’est pas un combat rituel, il est bien réel et les coups sont violents. Pasu-san demande au karo ce que cela signifie. Il explique que les Crabes peuvent se défier, les armes sont au choix de celui qui reçoit le défi. Le combat se déroule en général en présence du Daimyo. Au même moment, un des samurai prend le dessus en déboîtant le bras de son adversaire après l’avoir jeter au sol, et le soumis accepte la défaite. Ils saluent le Daimyo et quittent la salle, puis deux autres samurai rentrent en armure lourde, d’autres duels se dérouleront ainsi durant une grande partie du repas.
Bientôt un conflit attire l’attention de tous vers le centre de la pièce. Deux samouraïs en armure commencent à crier, à s’empoigner et à se pousser au milieu des tables. Kaiu Takakana-sama se tourne vers nous: « Hida-heika n’accepterai jamais une telle chose mais son fils préfère oublier la discipline au profit d’une ambiance plus...chaleureuse... ». Il propose à Masaru-san de se retirer s’il le souhaite. Les deux samouraïs s’empoignent et l’un d’eux projette son adversaire sur notre table. Le plateau se brise, les assiettes tombent et Pasu se retrouve nez à nez avec un imposant samouraï en armure lourde. Il insulte et harcèle notre compagnons jusqu’à ce qu’il accepte de l’affronter en duel. KaiuTakanaka-sama précise que c’est un combat au premier sang.

Le samurai et le rônin se mettent en place ; le combat se fera au kenjutsu. C'est avec une rapidité inattendue que Pasu effectue une passe et touche en premier Hida Ugamo qui, déstabilisé, est paré par Pasu qui réplique avec une attaque fulgurante. Il arrête son coup au dernier moment avant d’embrocher le visage du bushi. Le silence tombe sur la salle et Pasu présente ses excuses ; il rengaine son katana, s'incline et Hida Yakamo-sama se lève et s'approche de nous. Il avait mis en scène ce combat pour mesurer notre valeur et accepte notre départ dans l'Outremonde. Le karo nous confirme que Hida Kurutse-senseï n'a pas eu à faire ce combat, sa réputation n’étant plus à faire.

Nous tentons de négocier avec Kaiu Takakana-sama des hommes pour nous escorter de l’autre côté du Mur. Il nous confie qu'il est plus ingénieux de se déplacer avec peu de gens, et que le Clan n’enverra personne se suicider avec nous. Hida Ugamo offre au rônin l'armure avec laquelle a combattu Pasu et l'invite à mourir sur le Mur plutôt que de s’abandonner au Neuvième Kami. Un neveu d’Hida Kisada nous accompagnera jusqu'à Shiro Kuni, où nous seront préparés à l’expédition dans l’Outremonde.

 
Une campagne d'Ars Magica au long cours: http://nouvelle-calebais.blogspot.fr
Une campagne L5A sur Roll20: https://choshizennotabi.blogspot.com
 

Avatar de l’utilisateur
Loris
Dieu des cataphiles argentiques
Messages : 17215
Inscription : mer. juil. 30, 2003 3:04 pm
Localisation : Singapore sling
Contact :

Re: Campagne L5A sur Roll20

Message par Loris »

Bientôt le fleuve. <3

Image
"Over the centuries, mankind has tried many ways of combating the forces of evil... prayer, fasting, good works and so on. Up until 'DooM', no one seemed to have thought about the double-barrel shotgun. Eat leaden death, demon!"
~Terry Pratchett

Avatar de l’utilisateur
Thibor
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1684
Inscription : lun. oct. 19, 2015 10:51 am

Re: Campagne L5A sur Roll20

Message par Thibor »

Il reste un morceau "entraînement à Shiro Kuni" qui était plutôt géré en narratif avec plein de petites scénettes où les joueurs pouvaient à tout moment dire "stop, on veut jouer ce passage" pour faire monter la pression. J'ai récupéré pas mal d'idées sur le forum de la Voix notamment. Et ensuite en effet il y aura deux gros morceaux, le fleuve et la bataille de Shiro Kuni à leur retour pour sauver Rokugan.
Une campagne d'Ars Magica au long cours: http://nouvelle-calebais.blogspot.fr
Une campagne L5A sur Roll20: https://choshizennotabi.blogspot.com
 

Avatar de l’utilisateur
Loris
Dieu des cataphiles argentiques
Messages : 17215
Inscription : mer. juil. 30, 2003 3:04 pm
Localisation : Singapore sling
Contact :

Re: Campagne L5A sur Roll20

Message par Loris »

Je me dis que je veux bien lire tes notes. :)

En tout cas, ce CR est exceptionnel !
"Over the centuries, mankind has tried many ways of combating the forces of evil... prayer, fasting, good works and so on. Up until 'DooM', no one seemed to have thought about the double-barrel shotgun. Eat leaden death, demon!"
~Terry Pratchett

Avatar de l’utilisateur
Thibor
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1684
Inscription : lun. oct. 19, 2015 10:51 am

Re: Campagne L5A sur Roll20

Message par Thibor »

Je suis en train de faire jouer l'héritage des guerriers et il y a des éléments qui ne sont pas vraiment clairs dans le scénario. Comme souvent avec les scénarios officiels L5A j'ai l'impression que les auteurs partent du principe que les joueurs ne se poseront pas de questions ou ne fouilleront pas et ils éludent des explications selon moi essentielles.

Si certains d'entre vous ont fait jouer ce scénario, j'ai bien besoin de votre aide:
-Qui est le fameux armurier qui garde des documents secrets des Kitsu, Matsu Shimesu? Comment a-t-il été mis au courant des archives secrètes, comment il y a accédé (c'est un heimin forgeron!), comment il a pu subtiliser les notes, etc...? A la lecture c'est clairement un Deux ex machina.
-Pourquoi Goden trahit-il? Juste pour les beaux yeux de Sozui? J'inventerai un truc, mais c'est le personnage central, le traître que tout le monde aime détester (mes joueurs lui ont tout révélé, toutes leurs pistes, l'existence d'un traître chez le Lion, Sozui, les Toshi, et gentil, il les aide dans leurs recherches...), mais il n'y a aucune explication à sa trahison.

J'ai sans doute d'autres questions mais il faut que j'y réfléchisse plus avant.
  
Une campagne d'Ars Magica au long cours: http://nouvelle-calebais.blogspot.fr
Une campagne L5A sur Roll20: https://choshizennotabi.blogspot.com
 

Rosco
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1951
Inscription : dim. avr. 30, 2017 10:23 am

Re: Campagne L5A sur Roll20

Message par Rosco »

Thibor a écrit :
jeu. juin 18, 2020 9:18 am
Je suis en train de faire jouer l'héritage des guerriers et il y a des éléments qui ne sont pas vraiment clairs dans le scénario. Comme souvent avec les scénarios officiels L5A j'ai l'impression que les auteurs partent du principe que les joueurs ne se poseront pas de questions ou ne fouilleront pas et ils éludent des explications selon moi essentielles.

Si certains d'entre vous ont fait jouer ce scénario, j'ai bien besoin de votre aide:
-Qui est le fameux armurier qui garde des documents secrets des Kitsu, Matsu Shimesu? Comment a-t-il été mis au courant des archives secrètes, comment il y a accédé (c'est un heimin forgeron!), comment il a pu subtiliser les notes, etc...? A la lecture c'est clairement un Deux ex machina.
-Pourquoi Goden trahit-il? Juste pour les beaux yeux de Sozui? J'inventerai un truc, mais c'est le personnage central, le traître que tout le monde aime détester (mes joueurs lui ont tout révélé, toutes leurs pistes, l'existence d'un traître chez le Lion, Sozui, les Toshi, et gentil, il les aide dans leurs recherches...), mais il n'y a aucune explication à sa trahison.

J'ai sans doute d'autres questions mais il faut que j'y réfléchisse plus avant.
  


Shilesu est un samourai c'est les notes de bas de page qui a été enlevé par les scorpions, et qui en revenant a été bani par sa famille matsu, sans les droit d'être ronin
Goden est marqué a très haut niveau par l'ombre cf ses pouvoirs

Avatar de l’utilisateur
Thibor
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1684
Inscription : lun. oct. 19, 2015 10:51 am

Re: Campagne L5A sur Roll20

Message par Thibor »

Pour le matsu ça ne me donne pas d'infos sur comment il a été au courant pour les légats ou comment il a accédé à des documents classifiés, bien au contraire. Elles sont où ces notes de bas de page dans le scénario?

Pour goden il a été marqué donc il trahit? C'est aussi simple que ça ?  On se demande comment l'ombre rampante n'a pas encore gagné la guerre...
Une campagne d'Ars Magica au long cours: http://nouvelle-calebais.blogspot.fr
Une campagne L5A sur Roll20: https://choshizennotabi.blogspot.com
 

Répondre