Films 22 : le grand retour du Guet des orfèvres

Ciné, télé, zik et bla bla persos (trolls, floodeurs et baskets interdits)
Avatar de l’utilisateur
le Zakhan Noir
Dieu mais tant pis
Messages : 8127
Inscription : jeu. oct. 09, 2008 11:37 am
Localisation : Arcueil et Cachan ou l'inverse

Re: Films 22 : le grand retour du Guet des orfèvres

Message par le Zakhan Noir » sam. août 12, 2017 11:31 pm

eh beh moi qui m'attendais en voyant une notif à une citation d'une connerie que j'aurai dite... pour une fois j'ai rien fait!
Blackjack a écrit : Mon club préféré est l'AJ Auxerre

Avatar de l’utilisateur
Adj
Envoyé de la Source
Messages : 1249
Inscription : jeu. juil. 31, 2003 10:23 am
Localisation : Paris / Paris
Contact :

Re: Films 22 : le grand retour du Guet des orfèvres

Message par Adj » lun. août 14, 2017 9:51 am

Bon, je profite de mes 4 jours de vacances sans femme ni enfants pour regarder quelques films.

La Passion du Christ de Mel Gibson. Je précise quand même : de base, je suis pas fan du roman que je trouve blindé d'incohérences à cause de ses multiples éditions augmentées / retaillées. Mel a bravehearté l'histoire en ajoutant du gore bien gore, en montrant des méchants bien méchants (à une ou deux exceptions près, c'est pratique : si un personnage a une sale gueule, c'est un méchant), et en ajoutant du pathos bien pathos. Et pourtant ça marche pas ! Car je l'avoue, j'aime bien Braveheart, ou en tout cas, j'avais bien aimé les deux fois où je l'ai vu, même si ça remonte.
Mais voilà, je pense que parce qu'il a voulu trop collé au texte, Mel a oublié la moitié de son film. Parce que, un Mel Gibson, c'est quoi : un mec sympa et gentil à qui un méchant vient chier dans les bottes et qui se venge (Mad Max, Braveheart, The Patriot...). Et là, il manque un bout.
Heureusement, en regardant la fiche Wikipedia, j'ai vu qu'ils travaillaient à une suite ! Peut être l'occasion de rattraper cette erreur.


Un homme de trop de Costa Gavras était meilleur. Le pitch : "Des maquisards attaquent une prison, mais libère 13 prisonniers au lieu de 12. Il doit y avoir un mouchard." Le fait que sur les 13 prisonniers, le seul acteur connu soit Michel Piccoli, donne un gros indice. D'ailleurs, le suspens est tué deux minutes après l'attaque, il reconnait que c'est lui le mec en trop. Ouf, on évite le faux suspens. S'en suit un bon petit film sur la vie au maquis, sur la tension qui pouvait y régner et sur la peur de la trahison. Reste que si j'ai passé un très bon moment, je trouve le film un peu bizarrement construit, la fin ne répond pas au reste du film, on est plus dans le film de guerre, le personnage de Piccoli qui est très intéressant et bourré d’ambiguïté aurait pu être plus traité.


Epouses et concubines de Zhang Yimou. La claque. Et pourtant, j'ai regardé en mangeant du boudin avec de la compote de pommes (ça m'arrive quand je suis tout seul). Au tout début du XXe en Chine, l'histoire d'une jeune femme qui devient 4ème épouse d'un riche chinois. C'est presque un huis clos : on ne sort jamais de la propriété. C'est étouffant : les épouses n'ont quasiment aucune liberté, aucune distraction, elles sont là pour plaire au Maître. Celui-ci gère ses épouses en les rapprochant (avec cadeaux et autres) ou en les éloignant (il ne va plus la voir). Bref, un grand film que je suis bien content d'avoir vu !

Adj
Maurice
Le Zakhan Noir a écrit :Vous aviez déjà remarqué que la plupart des flaques de vomi ressemblait soit à la Bourgogne, soit à l'Iran ?

Avatar de l’utilisateur
Hudson
Ascendant
Messages : 1663
Inscription : lun. juin 18, 2007 4:37 pm
Localisation : Warp 9.3
Contact :

Re: Films 22 : le grand retour du Guet des orfèvres

Message par Hudson » lun. août 14, 2017 4:25 pm

Séance de Cars 3 avec les garçons.
Encore un bon film où Pixar/Disney font vieillir leur héros, avec des considérations en rapport.
Une belle fin (?) pour Flash McQueen  :wub:

Hudson, la petite larme à l’œil comme avec chaque Pixar.
Le monde se divise en 2 catégories :
Ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent...

Toi...tu creuses 8)

Avatar de l’utilisateur
Mugen
Dieu des bottes de cuir
Messages : 6497
Inscription : mer. mai 17, 2006 11:34 am

Re: Films 22 : le grand retour du Guet des orfèvres

Message par Mugen » lun. août 14, 2017 5:02 pm

Moi j'ai vu "Que Dios Nos Perdone", et je suis assez circonspect sur certaines facilités du scénario.

Notamment, (et je mets une bannière Spoiler au cas où, mais sans mettre un vrai spoiler dedans)
Spoiler:
les 2 flics tombent d'accord sur une particularité du meurtrier, paf ils tombent sur quelqu'un qui l'a dans la rue, et paf c'est lui...

Et bon,
Spoiler:
était-il vraiment utile de filmer en plan rapproché le corps nu de ces femmes âgées
?
Sois satisfait des fruit, des fleurs et même des feuilles,
Si c'est dans ton jardin à toi que tu les cueilles.
Ne pas monter bien haut peut-être, mais tout seul.

Avatar de l’utilisateur
Dr Hiatus
Pratiquant
Messages : 258
Inscription : mar. août 31, 2010 10:56 am

Re: Films 22 : le grand retour du Guet des orfèvres

Message par Dr Hiatus » lun. août 14, 2017 7:10 pm

pseudo a écrit :
lun. juil. 31, 2017 3:21 pm

Malheureusement je crois que c'est rapé pour la suite. Besson à dit qu'il faudrait 350 millions au box office pour faire une suite au vue des couts du film.
Et le compteur n'affiche que 60 millions de recettes pour l'instant, faisant du film la box office Bomb de l'été.

Fantasy living un peu sadique : ça le décrédibilise, et tout Europa Corp avec. Presque ruiné, il remet enfin en question sa vision entrepreneuriale de cinéma populaire, et laisse gérer sa boite par quelqu'un qui n'écrit pas de scénarios, mais qui en lit. Il tourne des DTV de baston de luxe.
Et la cité du cinéma est rachetée par une jointventure HBO-Canal+.

Avatar de l’utilisateur
Fabien_Lyraud
Dieu, sérieux les gars.
Messages : 4339
Inscription : ven. mai 05, 2006 2:09 pm
Contact :

Re: Films 22 : le grand retour du Guet des orfèvres

Message par Fabien_Lyraud » lun. août 14, 2017 9:15 pm

mais j'ai bien l'impression que c'est le clap de fin pour les aventures de Valerian et Laureline au cinema. 
Il aurait dû travailler avec Moffat au scénario. La qualité d'écriture de Stephen Moffat alliée aux moyens techniques de Besson, ça aurait pu vraiment le faire. 
Besson devrait vraiment travailler avec des scénaristes au lieu d'écrire ses scénarios lui même.

Avatar de l’utilisateur
Uphir
Dieu des hamsters miniatures spatiaux
Messages : 15269
Inscription : sam. juin 30, 2012 2:31 pm
Localisation : RP

Re: Films 22 : le grand retour du Guet des orfèvres

Message par Uphir » lun. août 14, 2017 9:35 pm

Parce qu'il les écrit ? :D
Gott weiß ich will kein Engel sein

Avatar de l’utilisateur
Léonard
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1883
Inscription : lun. oct. 09, 2006 9:25 pm
Localisation : Aix-en-Provence

Re: Films 22 : le grand retour du Guet des orfèvres

Message par Léonard » lun. août 14, 2017 10:33 pm

Non, il a une script qui note tout ce qu'il fait pendant qu'il joue avec ses playmobils.

:mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Yusei
Dieu en cavale
Messages : 5269
Inscription : jeu. janv. 30, 2014 9:47 am
Localisation : Paris / Cachan
Contact :

Re: Films 22 : le grand retour du Guet des orfèvres

Message par Yusei » mar. août 15, 2017 12:08 am

Léonard a écrit :
lun. août 14, 2017 10:33 pm
Non, il a une script qui note tout ce qu'il fait pendant qu'il joue avec ses playmobils.
Ce n'est pas une mauvaise manière d'écrire ses scénarios...
Psi*Run en français: http://electric-goat.net/.

Avatar de l’utilisateur
sherinford
Dieu de sa console
Messages : 4706
Inscription : jeu. oct. 07, 2004 8:36 am
Localisation : Quelque part en Belgique

Re: Films 22 : le grand retour du Guet des orfèvres

Message par sherinford » mar. août 15, 2017 5:51 am

Vu "The circle" Avec Emma Watson et Tom Hanks.

Le scénario est plutôt bien vu, sauf la fin, qui est pourrie.

pseudo
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2064
Inscription : jeu. sept. 01, 2011 9:42 pm
Localisation : Geneve

Re: Films 22 : le grand retour du Guet des orfèvres

Message par pseudo » mar. août 15, 2017 10:21 am

Léonard a écrit :
lun. août 14, 2017 10:33 pm
Non, il a une script qui note tout ce qu'il fait pendant qu'il joue avec ses playmobils.

:mrgreen:

Le pire c'est que dans une interview sur France Inter il y a dit qu'il avait jeté son premier script apres avoir vu Avatar.
C'est des aveugles qui conduisent des aveugles.
Apparently you can take the boy out of the dungeon, but you can't take the dungeon out of the boy
(knights of the dinner table #73)

Avatar de l’utilisateur
Le Chacal
Dieu sans vraiment y croire
Messages : 2969
Inscription : ven. sept. 28, 2007 7:55 pm

Re: Films 22 : le grand retour du Guet des orfèvres

Message par Le Chacal » mar. août 15, 2017 10:37 am

Hudson a écrit :
lun. août 14, 2017 4:25 pm
Séance de Cars 3 avec les garçons.
Encore un bon film où Pixar/Disney font vieillir leur héros, avec des considérations en rapport.
Une belle fin (?) pour Flash McQueen  :wub:

Hudson, la petite larme à l’œil comme avec chaque Pixar.
Je suis allé le voir avec les enfants : il est très très bien. Il fait oublier le 2 qui semblait avoir été scénarisé par Besson. On retrouve l'esprit du Cars 1 qui était une vraie leçon de vie et un hommage aux films où un rookie apprend davantage qu'il ne le pensait de son mentor.
"Séquestrée et nulle en géographie, elle finit par développer un syndrôme d'Helsinki"

"It's hard to be a self-made man, unless you have a time-machine and an oedipus complex"

ImageImageImageImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Uphir
Dieu des hamsters miniatures spatiaux
Messages : 15269
Inscription : sam. juin 30, 2012 2:31 pm
Localisation : RP

Re: Films 22 : le grand retour du Guet des orfèvres

Message par Uphir » mar. août 15, 2017 10:53 am

J'avais trouvé aussi que le 2 donnait dans le n'importe quoi alors que le 1 m'avait bien plu. Le 3 passe au ciné du coin... si on a un après midi pluvieux, on emmènera mini-uph.
Gott weiß ich will kein Engel sein

Avatar de l’utilisateur
Dronaxis
Initié
Messages : 121
Inscription : mar. févr. 17, 2009 1:37 pm

Re: Films 22 : le grand retour du Guet des orfèvres

Message par Dronaxis » mar. août 15, 2017 12:01 pm

Vu la Planète des Singes : Suprématie

Mis à part un titre à la con, j'ai plutôt bien aimé. C'est du blockbuster presque intelligent (avec Valérian en face, pas difficile).
Bien entendu, les singes sont bluffants et dans l'ensemble le film est bien joué.

Je suis cependant un peu gêné par un dernier acte assez faible, et surtout un film très manichéen. Ce que le 2 avait réussi à faire très bien (les singes ne sont pas tous bons), là on nous montre des humains qui ont leurs raisons (et donc les motivations sont très nulles : si les singes sont le problème, pourquoi les cotoyer au quotidien ?) mais sont clairement les méchants de l'histoire.

Toute la partie dans le camp est médiocre en fait, ne mettre qu'un seul garde pour un camp de prisonniers, vraiment ?

 
Fear me, I've killed dozens of Timelords
Fear me, I've killed all of them. (Doctor Who)

-------------------------------------------
Je glande au boulot en surfant sur http://www.geekxploitation.com

Avatar de l’utilisateur
Fabien_Lyraud
Dieu, sérieux les gars.
Messages : 4339
Inscription : ven. mai 05, 2006 2:09 pm
Contact :

Re: Films 22 : le grand retour du Guet des orfèvres

Message par Fabien_Lyraud » mar. août 15, 2017 1:22 pm

Fantasy living un peu sadique : ça le décrédibilise, et tout Europa Corp avec. Presque ruiné, il remet enfin en question sa vision entrepreneuriale de cinéma populaire, et laisse gérer sa boite par quelqu'un qui n'écrit pas de scénarios, mais qui en lit. Il tourne des DTV de baston de luxe.
D'un côté Besson est le seul à avoir essayé de créer une structure de production à la manière des studios américains. Le seul en France et peut être un des seul en Europe ( de ce coté là j'en jurerais pas, mais il ne doit pas y avoir beaucoup de structures de ce type, surtout depuis la chute de Cinecitta). Et la création de vrais studios peut permettre de concurrencer le cinéma américain, mais aussi les cinéma chinois ou japonais qui commencent à produire des blockbusters ( et même le cinéma russe semble vouloir prendre ce chemin).
Mais Besson a une vision autocratique de ce qu'est un studio. Et à vouloir être à la fois Lucas, Spielberg et Cecil B De Mille il n'arrive qu'à être le Menahem Golan du pauvre. Une grande partie du travail d'EuropaCorps fonctionne sur le marketing. Qu'est qu'aiment les jeunes aujourd'hui ? La culture urbaine. Donc on va leur donner des Taxi, des Yamakasi, des Banlieue 13 et autres films du même genre. 
Finalement Besson arrive même à faire peur aux réalisateurs qu'il fait travailler. Et les plus doués ( Louis Leterrier, Alexandre Aja) s'en vont et préfèrent faire des films de commande à Hollywood que faire des films de commande pour Besson.

Répondre