Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Ciné, télé, zik et bla bla persos (trolls, floodeurs et baskets interdits)
Avatar de l’utilisateur
Man From Outerspace
Cardinal
Messages : 571
Inscription : mar. janv. 27, 2015 12:02 pm
Localisation : Région Parisienne
Contact :

Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Man From Outerspace » mer. déc. 06, 2017 1:32 pm

On continue à parler films ici…

Pour les super-slips (tous supports), c'est ici qu'on cause : viewtopic.php?f=28&t=31096

Pour Star Wars VIII, c'est plutôt par ici : viewtopic.php?f=28&t=31097
Dernière modification par Man From Outerspace le lun. déc. 18, 2017 12:04 pm, modifié 1 fois.
Image…Wiki…

Ressources pour Les Lames du Cardinal : http://tinyurl.com/ResLamCrd :escrime


Image

Avatar de l’utilisateur
Highlandjul
Ascendant
Messages : 1626
Inscription : lun. avr. 18, 2011 3:19 pm
Localisation : Lille

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Highlandjul » mer. déc. 06, 2017 2:51 pm

et je vous explique pourquoi selon moi Dupontel est un de nos meilleurs réalisateurs français à l'heure actuelle.
Je ne peux qu'approuver, j'irais plus loin en disant que c'est à l'heure actuelle le réalisateur français le plus talentueux.
EN même temps dans un paysage cinématographique français uniforme, sclérosé et figé tel que le notre actuellement, c'est pas dur.
Le mec il est tellement loin devant.
Je réponds à l'ami Fender que je ne suis pas loin d'être d'accord avec lui.
Alors, une petite anecdote (en fait deux). Je prépare mes élèves, la semaine dernière pour une séance ciné où on va voir Jiburo, un joli film coréen en VOST. Je présente le film, on travaille sur l'affiche. " Mais c'est en français? - Non c'est en coréen sous titré. - Mais on n'arrive pas toujours à tout lire. - Oui ben c'est pas très grave, vous écoutez les voix, vous regardez les images et il y la musique, les visages, c'est pas grave si vous ne suivez pas les dialogues.Ca va aller". Un élève me dit en partant :
" Euh madame vous savez, l'autre jour, je suis allé au ciné avec Untel et en fait on était en retard et on est allé dans la mauvaise salle et du coup on a vu Le Brio (au lieu de Thor ou Avengers ou autres....).
- Moi dans ma tête : ouch... Haut : et alors ça t'a plu? T'as aimé?
- Euh ouais c'était bien. " Et il me raconte le pitch, je vois que l'histoire lui a parlé.
Plus tard devant Jiburo, j'écoute avec délectation les commentaires d'une des mes élèves qui est assez... expansive et brute de décoffrage. " Weu l'clochard. Wesh, ça se fait pas y m'fait ça, je le tape, moi." Bref. Un peu plus tard je signifie à cette même élève de mettre ses pieds par terre et non pas sur son siège.
" Weuh madame mais je mets pas mes pieds par terre, chuis en chaussettes!
- whaaaaaat? Comment?
- Ben oui, j'ai enlevé mes chaussures.
-Ben remets-les, t'es pas chez toi quand même.
- Ouais vas y ça saoule, moi je dors, je m'en fouts du film.
Et à la fin
-Madame, je suis trop une fragile, j'ai pleuré à la fin."
Tout ça pour dire que oui, le fait de varier les types, c'est important. Et que le fait de proposer plein de choses différentes, c'est jamais perdu. Pour eux clairement, c'est des films intellos qu'ils ne seraient pas allés voir tous seuls par préjugé et pourtant ça leur a parlé. Il est vraiment là le challenge, pour nous.

Avatar de l’utilisateur
Highlandjul
Ascendant
Messages : 1626
Inscription : lun. avr. 18, 2011 3:19 pm
Localisation : Lille

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Highlandjul » mer. déc. 06, 2017 6:26 pm

Et donc lundi soir je suis allée voir Au revoir là haut de Dupontel :wub: :wub: :wub: . Bon déjà, lui je suis fan depuis Le Créateur que j'ai regardé en boucle et dont je peux citer des répliques par coeur. C'est toujours à mourir de rire, cynique (mais tendre) et punk de chez punk. J'avais beaucoup aimé 9 mois fermes. Et puis quand je l'ai regardé une deuxième fois, je me suis rendu compte que la scène des vidéocaméras était un pur coup de génie, un truc jamais vu mais super intéressant. Du buster Keaton 2.0 avec du Big Brither dedans. Et puis la scène est vachement rigoureuse, pas un dizième de seconde en trop. Bref, là je me suis dit sue c'était ptêtre biuen un putain de génie.... et c'est dans cette idée que je suis allée voir Au revoir là haut.

Et oui, c'en est bien un.

Déjà, les scènes sur le champ de bataille. Oui c'est vraiment du Dupontel, un peu nerveux et tendu à la réal mais c'est aussi grandiose. Bel hommage à Tardi, à Giono et aux autres. Mais pas que. J'en connais pas beaucoup qui sont capables de faire jaillir le grotesque au milieu du pathétique et le ridicule au milieu du pathos. Ben lui, oui, il y arrive.

Et c'est beau.

Ensuite, quel maîtrise de la réal, il arrive à tirer le max de tous ses acteurs. Tous. Comment tu fais pour rendre Nils Arestrup drôle? Tu peux pas. Ou alors tu luis fouts un nez de clown. Ou mieux. Tu fous Vuillermoz en face qui fait du Vuillermoz. Et tu dis à Arelstrup de faire Nils Arestrup en patriarche Arelstrupesque. Et bam! Génial. Grandiose virtuose. Et cette utilisation de Perez Biscayard sans dialogue, sans visage, sans expressions, juste avec la gestuelle et les yeux. La claque. Beau, simple, et comme tout ce qui est beau et simple, certainement du putain de boulot. Pareil pour Lafite en gros salaud franchouillard (on le voit sans peine passer à Vichy en 39) en Rastignac de pacotille profiteur et charognard. Grand dans sa mesquinerie, effrayant de banalité.

Et je me suis rendu compte aussi qu'il n'y a pas beaucoup de réal qui reposent à ce point sur la gestuelle, sur le mime, sur l'héritage du muet ( @Silenttimo tu me diras ce que tu en penses, mais je te le conseille de tout coeur, ça peut bien être ta came) et qui du coup échappe un peu à l'image du réal verbeux ou un peu trop pédant. Il y a du Chaplin dans ce personnage.

Il y a de la comedia dell arte dans ces masques et ces types un peu rebattus ( le salaud de comédie, le muet, le looser magnifique, le vieillard tyran domestique). La grille de lecture de la comedia marche super bien ( bien sûr petit discours punk anar sur les classes sociales, bien fait, subtil, touchant). On le dira, c'est vrai, il en a pas marre de jouer toujours le même perso ?( le même que dans le sale spectacle, le même que dans Bernie). J'ai envie de vous dire que si Moorcock a le droit de créer son champion éternel, Dupontel a le droit de créer son couillon éternel qui passe des tranchées et de l'après guerre aux banlieues pauvres et aux examens du bac à pisser sur Sartre. Et je préfère de bien loin Bernie à Elric. Encore une fois, si on réflechit en terme de comédia dell arte, ça fait sens. Et encore une fois, dans son costume jaune citron mal taillé, très proche de Chaplin avec tout ce que ça implique. Très émouvant, bien punk dans l'âme et toujours très doué ( et oui, regardez ses autres rôles qaund il est pas réal, c'est un choix).

Esthétiquement c'est beau, la costumière est grandiose ( je crois que c'est celle de l'opéra de Lille d'ailleurs), il a piqué à Jeunet juste ce qu'il fallait pour que ce soit pas trop destroy et un peu classieux quand même, c'est foisonnant ( le scenar aussi, d'ailleurs, ce qui est rare et réussi en plus ce qui l'est davantage), c'est très années folles avec son envers du décor.

C'est populaire et c'est exigeant, c'est tout ce que le cinéma devrait être plus souvent. C'est engagé et pas que pour dire que ni se donner bonne conscience (je pense).

Alors oui, on me dira, il y a quand même des trucs un peu convenus, la fin par exemple. Moi je dis : pas grave, dans le genre de l'histoire, ça passe crème et, surtout, ça a du sens. Encore une fois, pensez à Molière.

Bref, comme le dit Fender, peut être le meilleur réal français de notre époque. Sans doute pas très pris au sérieux parce que drôle. Sans doute un peu écarté parce que très exigeant.

En fait j'ai vachement aimé. Désolé pour ce long pavé. Je suis très enthousiaste. :ange: :wub: :wub:

Avatar de l’utilisateur
Loludian
Dieu pour tous
Messages : 5697
Inscription : sam. oct. 21, 2006 11:05 pm
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Loludian » mer. déc. 06, 2017 7:29 pm

J'ai beaucoup aimé Au-revoir là-haut aussi. C'est un film qui m'a littéralement bouleversé. Après, j'ai été déçu que l'homosexualité du personnage principal dans le livre dont c'est tiré ait été totalement gommée.

Avatar de l’utilisateur
Highlandjul
Ascendant
Messages : 1626
Inscription : lun. avr. 18, 2011 3:19 pm
Localisation : Lille

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Highlandjul » mer. déc. 06, 2017 7:36 pm

Ah oui, je ne savais pas. Dommage effectivement. Tu parles d'Edouard?

Avatar de l’utilisateur
Silenttimo
Dieu bavard du muet
Messages : 7396
Inscription : mar. févr. 13, 2007 3:39 pm
Localisation : Hauts-de-Seine sud (92)

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Silenttimo » jeu. déc. 07, 2017 10:25 am

Highlandjul a écrit :
mer. déc. 06, 2017 6:26 pm
Et donc lundi soir je suis allée voir Au revoir là haut de Dupontel :wub: :wub: :wub: . Bon déjà, lui je suis fan depuis Le Créateur que j'ai regardé en boucle et dont je peux citer des répliques par cœur. C'est toujours à mourir de rire, cynique (mais tendre) et punk de chez punk. J'avais beaucoup aimé 9 mois fermes. Et puis quand je l'ai regardé une deuxième fois, je me suis rendu compte que la scène des vidéocaméras était un pur coup de génie, un truc jamais vu mais super intéressant. Du buster Keaton 2.0 avec du Big Brother dedans. Et puis la scène est vachement rigoureuse, pas un dixième de seconde en trop. Bref, là je me suis dit sue c'était ptêtre bien un putain de génie.... et c'est dans cette idée que je suis allée voir Au revoir là haut.

Et oui, c'en est bien un.
(...)
Déjà, les scènes sur le champ de bataille. Oui c'est vraiment du Dupontel, un peu nerveux et tendu à la réal mais c'est aussi grandiose. Bel hommage à Tardi, à Giono et aux autres. Mais pas que. J'en connais pas beaucoup qui sont capables de faire jaillir le grotesque au milieu du pathétique et le ridicule au milieu du pathos. Ben lui, oui, il y arrive.

Et je me suis rendu compte aussi qu'il n'y a pas beaucoup de réal qui reposent à ce point sur la gestuelle, sur le mime, sur l'héritage du muet ( @Silenttimo tu me diras ce que tu en penses, mais je te le conseille de tout cœur, ça peut bien être ta came) et qui du coup échappe un peu à l'image du réal verbeux ou un peu trop pédant. Il y a du Chaplin dans ce personnage. (...)

J'aurais plutôt tendance à le rapprocher de Gene Kelly : un comédien athlétique et charismatique qui, en tant que réal' (et acteur) pour AD ou en tant que chorégraphe ou construisant certaines séquences pour GK, occupe l'espace et élabore des mouvements et gestuelles (et par voie de conséquence des cadrages et mouvements de caméra) destinés à accaparer l'attention, à utiliser au maximum l'espace, et surtout à insuffler de l'énergie et du rythme.

Keaton (et dans une certaine mesure Chaplin, H. Lloyd, H. Langdon ou Charley Chase, voire Laurel & Hardy) est beaucoup plus économe de gestes : c'est davantage le décor et les objets qui interagissent avec le personnage que le personnage qui intéragit avec le décor et les objets.
Je pense d'ailleurs à ce film moyen qui devient correct grâce à l'énergie déployée par Dupontel, "la proie" (2011) avec Alice Taglioni, Sergi Lopez et Zinedine Soualem (notamment). Le film (à mon sens) est porté par Dupontel.

La séquence des masques est peut-être ce qui se rapproche le plus du cinéma muet, mais la musique joue un rôle important et je retrouve davantage la tradition du pantomime de la comedia italienne.
Les séquences de guerre sont rigoureuses et très impressionnantes.
Pour le coup, je retrouve des idées héritées des grands films à la fois US mais aussi français sur 14-18 réalisés entre les années 20 (j'accuse, croix de bois, big parade, les 4 cavaliers de l'Apocalypse, Wings/les ailes...) et les années 50 (comment ne pas penser aux "sentiers de la gloire" !?).
J'ajouterai à ces titres le Wellman "Heroes for sale" (héros à vendre) qui raconte la réinsertion d'un survivant US après 14-18 et pose en 10 minutes maxi la violence des affrontements dans les tranchées.
Dans l'article du Casus Belli V4 sur les tranchées, rédigé par @legnou, il avait repris une filmographie type que je lui avais suggérée après qu'il m'ait contacté.  

Cela étant dit, j'aime beaucoup Dupontel, je trouve son cinéma dynamique, efficace, souvent punk en effet, et surtout diablement atypique dans le cinéma français.
"Les Balkany font plus de caméos dans les scandales financiers que Stan Lee dans les films Marvel" (Blackjack)

Fan de ciné muet et US :
- Lubitsch : "Je fais appel à l'intelligence du spectateur !"
- Avatar : "l'homme qui rit" de P. Leni (1928)

Avatar de l’utilisateur
legnou
Dieu des jeunes à casquette
Messages : 4475
Inscription : lun. févr. 02, 2004 1:05 pm
Localisation : Provisoirement sur Sol III

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par legnou » jeu. déc. 07, 2017 10:40 am

Très bon film avec un petit bémol, ils auraient pû pousser un poil plus le cynisme d’Aulnay-Pradelle
Quand on ne sait pas où l'on va, il faut y aller !!!
Et le plus vite possible !

VCAID6 need you !

Avatar de l’utilisateur
BlackJack
Dieu du mec qu'on sait pas qui c'est
Messages : 5541
Inscription : lun. mai 30, 2005 2:30 pm
Localisation : A consommer avec modération

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par BlackJack » jeu. déc. 07, 2017 11:01 am

Highlandjul a écrit :
mer. déc. 06, 2017 7:36 pm
Ah oui, je ne savais pas. Dommage effectivement. Tu parles d'Edouard?

Oui,il s'agit d'Edouard , l'une des modifications faites par Albert Dupontel

http://www.lejdd.fr/culture/cinema/quan ... re-3472214

Avatar de l’utilisateur
Kardwill
Dieu des strates galactiques
Messages : 5012
Inscription : mar. déc. 11, 2007 3:19 pm

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Kardwill » jeu. déc. 07, 2017 12:09 pm

McLovin' a écrit :
jeu. nov. 30, 2017 11:54 am
Le message précédent étant passé inaperçu, j'en reparle ici. C'est un film magnifique qu'il faut voir, et revoir. Chez Pixar, ils se sont surpassés, c'est d'une beauté incroyable, amusant, rythmé, touchant Je vous préviens, j'ai fini en larmes.

La BA ne m'avait pas donné plus envie que ça, mais, mon intérêt relancé par ton message, je suis allé voir Coco avec une amie et on a adoré. Donc, un gros merci :)
Dernière modification par Kardwill le jeu. déc. 07, 2017 12:42 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Loludian
Dieu pour tous
Messages : 5697
Inscription : sam. oct. 21, 2006 11:05 pm
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Loludian » jeu. déc. 07, 2017 12:12 pm

BlackJack a écrit :
jeu. déc. 07, 2017 11:01 am
Highlandjul a écrit :
mer. déc. 06, 2017 7:36 pm
Ah oui, je ne savais pas. Dommage effectivement. Tu parles d'Edouard?

Oui,il s'agit d'Edouard , l'une des modifications faites par Albert Dupontel

http://www.lejdd.fr/culture/cinema/quan ... re-3472214 
C'est ça. Et je ne vois pas pourquoi avoir gommé ça. Car ça pouvait être intégré de manière subtile, et ça n'aurait rien enlevé au film (voire ça l'aurait rendu plus fort).
 

Avatar de l’utilisateur
McLovin'
Prophète
Messages : 946
Inscription : mar. mai 17, 2005 4:45 pm

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par McLovin' » jeu. déc. 07, 2017 12:28 pm

Kardwill a écrit :
jeu. déc. 07, 2017 12:09 pm
McLovin' a écrit :
jeu. nov. 30, 2017 11:54 am
Le message précédent étant passé inaperçu, j'en reparle ici. C'est un film magnifique qu'il faut voir, et revoir. Chez Pixar, ils se sont surpassés, c'est d'une beauté incroyable, amusant, rythmé, touchant Je vous préviens, j'ai fini en larmes.

La BO ne m'avait pas donné plus envie que ça, mais, mon intérêt relancé par ton message, je suis allé voir Coco avec une amie et on a adoré. Donc, un gros merci :) 
Mais de rien. Je retourne le voir samedi (pas pu avant, semaine super chargée au boulot).
 
"C'est à la sueur de notre front, que les salauds gagnent leur pognon, et ils nous jettent pour faire ripaille, les copeaux de notre travail.
Mais un jour, on sera fort, et dans les villes et dans les ports, les hommes lèveront leurs poings pour foutre sur la gueule des rupins. "

Avatar de l’utilisateur
BlackJack
Dieu du mec qu'on sait pas qui c'est
Messages : 5541
Inscription : lun. mai 30, 2005 2:30 pm
Localisation : A consommer avec modération

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par BlackJack » jeu. déc. 07, 2017 12:31 pm

Kardwill a écrit :
jeu. déc. 07, 2017 12:09 pm
McLovin' a écrit :
jeu. nov. 30, 2017 11:54 am
Le message précédent étant passé inaperçu, j'en reparle ici. C'est un film magnifique qu'il faut voir, et revoir. Chez Pixar, ils se sont surpassés, c'est d'une beauté incroyable, amusant, rythmé, touchant Je vous préviens, j'ai fini en larmes.

La BO ne m'avait pas donné plus envie que ça, mais, mon intérêt relancé par ton message, je suis allé voir Coco avec une amie et on a adoré. Donc, un gros merci :) 
Je plusoie c'est beau,amusant,émouvant.
Et Pixar arrive à l'instar de la scéne d'ouverture de La Haut à émouvoir son public 
 

Avatar de l’utilisateur
Romain d'Huissier
Dieu en cours de canonisation
Messages : 4840
Inscription : lun. août 01, 2011 9:19 pm

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Romain d'Huissier » jeu. déc. 07, 2017 2:26 pm

McLovin' a écrit :
jeu. déc. 07, 2017 12:28 pm
Kardwill a écrit :
jeu. déc. 07, 2017 12:09 pm
McLovin' a écrit :
jeu. nov. 30, 2017 11:54 am
Le message précédent étant passé inaperçu, j'en reparle ici. C'est un film magnifique qu'il faut voir, et revoir. Chez Pixar, ils se sont surpassés, c'est d'une beauté incroyable, amusant, rythmé, touchant Je vous préviens, j'ai fini en larmes.

La BO ne m'avait pas donné plus envie que ça, mais, mon intérêt relancé par ton message, je suis allé voir Coco avec une amie et on a adoré. Donc, un gros merci :)  
Mais de rien. Je retourne le voir samedi (pas pu avant, semaine super chargée au boulot).
  
Je ramène 3 enfants, on va encore passer pour un couple gay ayant réussi à adopter.
 

Avatar de l’utilisateur
Highlandjul
Ascendant
Messages : 1626
Inscription : lun. avr. 18, 2011 3:19 pm
Localisation : Lille

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Highlandjul » jeu. déc. 07, 2017 2:47 pm

Loludian a écrit :
jeu. déc. 07, 2017 12:12 pm
BlackJack a écrit :
jeu. déc. 07, 2017 11:01 am
Highlandjul a écrit :
mer. déc. 06, 2017 7:36 pm
Ah oui, je ne savais pas. Dommage effectivement. Tu parles d'Edouard?

Oui,il s'agit d'Edouard , l'une des modifications faites par Albert Dupontel

http://www.lejdd.fr/culture/cinema/quan ... re-3472214 
C'est ça. Et je ne vois pas pourquoi avoir gommé ça. Car ça pouvait être intégré de manière subtile, et ça n'aurait rien enlevé au film (voire ça l'aurait rendu plus fort).
 
Je suis d'accord avec toi. Et, du coup, ça me déçoit un petit peu quand même.... Surtout qu'une mention ou un clin d'oeil, ça ne mangeait vraiment pas de pain.
Merci à M. @Silenttimo pour son retour. Ca me confirme mon impression et puis c'est intéressant de voir ce que sait faire Albert Dupontel dans un autre registre que la comédie noire. Je parlais aussi d'influence du muet dans la mesure ou beaucoup de scènes superbes, dans ce film, sont muettes ou alors ont des dialogues au second plan ( la scène de l'invitation de la soeur, la scène dans l'hôtel particulier où Albert est seul). Je trouve assez rare que les dialogues ne soient pas un point crucial d'une scène culte, tout simplement.
@legnou oui sans doute mais je ne suis pas sûre que ça apporterait plus. Le personnage est déjà bien un gros con comme ça. Pour le coup, on est plus proche du monstre ordinaire que du monstre exceptionnel. En gros c'est plus Eichmann que Goebbels ou Mengele et ça me semble mieux comme ça.

Avatar de l’utilisateur
Saladdin
Dieu des braquages chronométrés
Messages : 3032
Inscription : dim. août 03, 2003 7:47 pm
Contact :

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Saladdin » jeu. déc. 07, 2017 9:59 pm

Est-ce qu'il y en a qui sont allés voir le dernier Alain Chabat, Santa & Cie ? C'est vraiment visible pour un gamin de huit ans (qui croit encore un peu au Père Noël) ou bien il y a des trucs qui peuvent coincer, niveau langage, blagues ou autres ?

Répondre