[FERMÉ] Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Ciné, télé, zik et bla bla persos (trolls, floodeurs et baskets interdits)
Avatar de l’utilisateur
Seigneur Ombre
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2056
Inscription : mer. oct. 19, 2016 11:22 am

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Seigneur Ombre » ven. janv. 12, 2018 8:52 am

Romain d'Huissier a écrit :
ven. janv. 12, 2018 8:37 am
Hier, revisionnage des Chroniques de Riddick depuis bien longtemps. 
Ce n'est pas parfait (avec un faux rythme au milieu du métrage) mais ça reste gavé d'idées graphiques vraiment géniales, qui ancrent bien le film dans un genre space sword & sorcery. Il y a un gros potentiel, dommage que l'échec du film au box-office ait condamnée les ambitions épiques du duo Twohy / Diesel - qui voulaient faire une saga façon Conan dans l'espace. 
Élément qui ne m'avait pas frappé à l'époque de la dernière vision : le film montre une armée de fanatiques religieux armurés comme des Croisés mettre à sac et détruire une planète à population musulmane nommée la Nouvelle Mecque. 

Étonnant d’ailleurs que des groupes de résistants ne se soient pas formés pour se faire exploser au pied des necrovaisseaux (me souviens plus de leur noms) en gueulant "Ammmiiiiiralllll Ackbarrrr"...

C'est un peu de mauvais goût, mais j'ai des goûts simples et elle me fait toujours marrer... désolé

Blague à part, ce film était visuellement très beau, rythmé, mais je ne sais pas pourquoi, j'ai beaucoup de mal à accrocher, surtout en comparant à Pitch black. Je pense que c'est le coté surhomme absolu de Riddick dans les chroniques qui me bloquent pas mal.

Dans Pitch Black, il est bon mais se fait quand même bien défoncer par le flic/chasseur de prime. Il est plus accessible en quelque sortes.

Edit parce-que pas clair sur un point. Quand je parle de plus accessible, je parle du personnage de Riddick, pas du film. Son coté plus "humain" dans Pitch Black réduit la distance avec lui. Probablement une forme inconsciente d'identification je suppose.
Dernière modification par Seigneur Ombre le ven. janv. 12, 2018 9:11 am, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Ioucounou
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1807
Inscription : mar. sept. 02, 2014 10:53 am
Localisation : Paris - Triel sur Seine A/R

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Ioucounou » ven. janv. 12, 2018 9:00 am

J'avais beaucoup aimé, moi aussi, à l'époque, et je le revois toujours avec plaisir.
Cette référence à un Islam du futur était déjà bien présent dans Pitch Black, et ça contribuait à l'ambiance particulière du film; avec ce pèlerin et ses fils... Excellente idée.

L'écart de thème entre Pitch black, qui est un survival relativement classique, même si brillamment réalisé, et le deuxième, qui est épique et évoque un peu le Planet opera, genre tombé en désuétude (je ne sais pas s'il faut lancer ici le sujet John Carter  :mrgreen: ), hélas !

Donc, je comprends que ce revirement brutal entre les deux films puissent décevoir ou déstabiliser (je ne suis d'ailleurs pas certain que faire du troisième une espèce de copie du premier soit une bonne idée), mais pour ma part, j'ai adoré !
 
Capitaine Caverne a écrit :Jouer à un jdr avec d'autres règles et sans tenir compte du background... pas de doute, t'es un vrai Casusien. :mrgreen:
:pri

Avatar de l’utilisateur
Fender
Messie
Messages : 1111
Inscription : dim. oct. 02, 2005 6:04 pm

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Fender » ven. janv. 12, 2018 9:04 am

Pitch Black + Chroniques de Riddick, c'est vraiment chacun dans leur style de véritable pépite, deux grosses tartes dans ma tronche pour les deux lors de leur découverte au ciné, et particulièrement le deuxième (parce qu'après Pitch Black on s'attend à tout sauf à ça).
Personnellement j'aime beaucoup l'univers qu'ils ont développé et je ne me remettrais jamais du troisième  qui est...un préquel à Picth Black...
Je recherche -> l'écran de la Brigade Chimérique 

Avatar de l’utilisateur
le Zakhan Noir
Dieu mais tant pis
Messages : 9412
Inscription : jeu. oct. 09, 2008 11:37 am
Localisation : dans le quartier perse de Paris

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par le Zakhan Noir » ven. janv. 12, 2018 9:24 am

ben y'a eu une saga. On est déjà à 3 films non? Et Vin Diesel avait annoncé un 4, même si ça date de 2015...
No está muerto, que es eternamente laico, y con extraños eones, incluso la muerte puede morir.

Avatar de l’utilisateur
Seigneur Ombre
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2056
Inscription : mer. oct. 19, 2016 11:22 am

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Seigneur Ombre » ven. janv. 12, 2018 9:27 am

le Zakhan Noir a écrit :
ven. janv. 12, 2018 9:24 am
ben y'a eu une saga. On est déjà à 3 films non? Et Vin Diesel avait annoncé un 4, même si ça date de 2015...

Ben c'est normal... Ça met du temps à chauffer un Diesel. :mrgreen:

Pas vu le dernier film dont je ne connais même pas le nom. Il a été évoque que c'était en fait une préquel. Il était si mauvais que ça ?

Avatar de l’utilisateur
Romain d'Huissier
Dieu en cours de canonisation
Messages : 5206
Inscription : lun. août 01, 2011 9:19 pm

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Romain d'Huissier » ven. janv. 12, 2018 9:28 am

Personnellement j'aime beaucoup l'univers qu'ils ont développé et je ne me remettrais jamais du troisième  qui est...un préquel à Picth Black...
Ah non, du tout. Dans le troisième volet, il y a des flash-backs montrant comment Lord Vaako fait son coup d'Etat et se débarrasse de Riddick, alors roi des Necromongers. 
Cela dit, en effet ce film ressemble à un quasi remake de Pitch Black. N'ayant pas le budget nécessaire pour poursuivre dans la veine des Chroniques, le réalisateur a dû se rabattre sur une série B plutôt sympa en forme d'adieu à Riddick. C'est pour cela que j'estime que la saga est morte-née.

Sur cet Islam du futur, la saga le présente vraiment comme une religion de paix - du coup, je ne suis plus très étonné du mésuccès du film au vu de sa date de sortie. 
Semi-banni - en attendant plus....

Avatar de l’utilisateur
le Zakhan Noir
Dieu mais tant pis
Messages : 9412
Inscription : jeu. oct. 09, 2008 11:37 am
Localisation : dans le quartier perse de Paris

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par le Zakhan Noir » ven. janv. 12, 2018 9:28 am

c'était "Riddick" tout court, en 2013. Je sais même plus si je l'ai vu, c'est grave...
No está muerto, que es eternamente laico, y con extraños eones, incluso la muerte puede morir.

Avatar de l’utilisateur
Fender
Messie
Messages : 1111
Inscription : dim. oct. 02, 2005 6:04 pm

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Fender » ven. janv. 12, 2018 9:33 am

Romain d'Huissier a écrit :
ven. janv. 12, 2018 9:28 am
Personnellement j'aime beaucoup l'univers qu'ils ont développé et je ne me remettrais jamais du troisième  qui est...un préquel à Picth Black...
Ah non, du tout. Dans le troisième volet, il y a des flash-backs montrant comment Lord Vaako fait son coup d'Etat et se débarrasse de Riddick, alors roi des Necromongers. 
Cela dit, en effet ce film ressemble à un quasi remake de Pitch Black. N'ayant pas le budget nécessaire pour poursuivre dans la veine des Chroniques, le réalisateur a dû se rabattre sur une série B plutôt sympa en forme d'adieu à Riddick. C'est pour cela que j'estime que la saga est morte-née.

Sur cet Islam du futur, la saga le présente vraiment comme une religion de paix - du coup, je ne suis plus très étonné du mésuccès du film au vu de sa date de sortie.  
8O  merde faudrait que je le revois alors, j'ai rien bité au film on dirait  :mrgreen:
 
Je recherche -> l'écran de la Brigade Chimérique 

Avatar de l’utilisateur
Ioucounou
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1807
Inscription : mar. sept. 02, 2014 10:53 am
Localisation : Paris - Triel sur Seine A/R

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Ioucounou » ven. janv. 12, 2018 9:42 am

J'avais bien aimé Riddick aussi. Mais il est plus convenu que Pitch black. A tous point de vue. Visuellement, il est moins dépaysant, et l'histoire fait très série B. Mais j'aime ça.
Capitaine Caverne a écrit :Jouer à un jdr avec d'autres règles et sans tenir compte du background... pas de doute, t'es un vrai Casusien. :mrgreen:
:pri

Avatar de l’utilisateur
Meninho
Banni
Messages : 1388
Inscription : ven. juin 01, 2012 8:03 pm
Localisation : Andorre-la-Vieille

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Meninho » ven. janv. 12, 2018 11:00 am

Encore une petite séance de rattrapage pour moi, j'ai enfin vu Logan.
Vu les catastrophes qu'avaient été les précédents films Wolverine, je m'attendais à un bon gros navet et j'ai eu bien tort.
En dehors des scènes de combat où la violence est un peu gratuite (j'aurais aimé quelque chose de plus sec), j'ai trouvé le trio Xavier, Logan et X23 très agréable à suivre. Surtout dans l'évolution de leur relation que dans leurs péripéties qui sont plutôt convenues et sans réelles surprises vu le genre du film.

Autre bonne surprise : La dernière fois que j'ai vu Macao.
Rien à voir avec Logan, on a ici un film portugais nominé à Locarno.
Le narrateur se retrouve à retourner à macao, où il a passé son enfance, suite à un appel à l'aide d'une amie qui s'y est "exilée" et aurait vu ce qu'elle n'aurait pas dû. Le film est quasiment une suite de plan fixe de Macao avec la voix off du narrateur, sans que les protagonistes n'apparaissent en entier à l'écran, au mieux : un bras, des jambes mais jamais de visage. D'ailleurs, l'action n'est jamais montrée à l'écran, soit que l'on arrive trop tard soit que la ligne de vue est obstruée. On alterne ainsi entre les souvenirs d'enfance (réels) du narrateur (un des réalisateurs) et ses tentatives pour venir en aide à son amie (fiction) au prise avec une mystérieuse Triade. 
C'est assez étonnant comme procédé, qui m'a rappelé un peu les visual novels, mais finalement très agréable dès lors que l'on se laisse porter par l'ambiance. Je dois cependant avouer une petite faiblesse pour Macao depuis mon visionnage de The longest nite.

 

Avatar de l’utilisateur
SeigneurAo
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2471
Inscription : sam. mai 04, 2013 1:44 am
Localisation : Lyon

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par SeigneurAo » sam. janv. 13, 2018 12:00 am

Vu Les heures sombres (Darkest Hour).

Putain de coup de fusil...
Biopic classique et original à la fois.
Spoiler:
Raconter la vie d'un homme à travers seulement un mois d'événements, sérieusement ?
La trame mêle classicisme classieux et audace, le tout servi par un casting quatre étoiles et une photographie somptueuse, des plans millimétrés, de véritables tableaux, tant visuels que narratifs.
Joe Wright maîtrise son sujet, joue avec talent des émotions, aime véritablement son personnage, chouchoute ses acteurs, flatte ses spectateurs, c'est vraiment un coup de cœur après une année 2017 en demi-teinte sur la globalité, et franchement morose sur la fin d'un point de vue cinéma.
Intelligent, émouvant, beau, difficile de trouver des reproches à lui faire pour être honnête. Un chouette contrepoint à Dunkerque au passage, ce qui ne gâte rien, et ça donne simplement envie de me replonger dans la biographie du père Adolf, voire d'en apprendre encore et toujours davantage sur cette période incroyable de notre histoire.

Pour ceux qui n'ont toujours pas saisi, je recommande chaudement.
Faith in God means believing absolutely in something with no proof whatsoever. Faith in humanity means believing absolutely in something with a huge amount of proof to the contrary. -Joss Whedon (merci Yusei)

Avatar de l’utilisateur
Inigin
Dieu des hakamas perdus
Messages : 9030
Inscription : dim. août 02, 2009 7:27 am

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Inigin » sam. janv. 13, 2018 12:16 am

Je sors des Heures sombres. Émouvant, bien, mais je le trouve trop court dans son intrigue - trois discours, on s'arrête en plein Dunkerque (je crois ne pas trop spoiler en disant que les Anglais s'y font coincer), sans aborder la vraie épreuve dans un conflit qui n'en manque pas) qu'est le Blitz.

Le casting est vraiment super, les discours troublants (et encore ne l'ai-je vu qu'en VF), mais une impression de manque.

Un bon contrepoint également, c'est le discours d'un roi, qui donne un éclairage différent de la relation Churchill - George VI (et qui est beaucoup, mais beaucoup, plus dense).
Barde biclassé secrétaire de la Voix de Rokugan

ImageImageImageImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Tybalt (le retour)
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 3370
Inscription : mer. août 22, 2012 7:33 pm
Contact :

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Tybalt (le retour) » dim. janv. 14, 2018 12:04 am

J'ai moi aussi vu Les Heures sombres l'autre jour, et je le recommande également (mais en anglais, si vous pouvez : j'ai dû le voir en VF et je l'ai regretté, ça rend limite certaines scènes incompréhensibles - je pense en particulier à une rencontre franco-anglaise qui repose beaucoup sur le degré de maîtrise des deux langues par chacun des deux interlocuteurs, ce qui se comprend moins bien dans une VF complète. Ça, et les discours doivent avoir plus de gueule en anglais).

La période couverte par le film peut sembler un choix déroutant : j'y vois quant à moi l'originalité et la force de ce film. Des films sur Churchill, il y en a déjà beaucoup (il en est sorti un autre il n'y a pas un an, d'ailleurs, je crois), mais celui-ci trouve sa particularité dans son choix de ne couvrir qu'une période courte mais cruciale de la vie de Churchill : son premier mois au poste de Premier ministre, une période absolument déterminante pendant laquelle rien n'était joué, ni pour lui, ni pour son pays, ni pour la guerre en général. La période suivante, où tout le pays est rassemblé derrière Churchill pour affronter le Blitz et mettre la pâté militairement aux nazis, on la connaît déjà bien, mais on oublie que c'était tout sauf évident comme politique à l'époque, et à quel point les choses auraient pu tourner différemment. C'est une très belle occasion d'explorer la période, et d'écorner l'image d'unité rétrospective donnée par le Royaume-Uni à ce moment : l'unité, elle se construit peu à peu, mais elle n'allait pas de soi du tout.

L'acteur principal, Gay Oldman, est excellent, mais le reste de la distribution n'a pas à rougir non plus. Le film joue beaucoup sur l'aspect excentrique et pas crédible de Churchill à cette période de sa vie, peut-être un peu trop par moments. Il y a aussi une scène qui m'a semblé un peu démonstrative

Spoiler:
celle où Churchill prend le métro et interroge 4-5 Londoniens pris au hasard qui incarnent La Voix du Peuple, sans oublier la Petite Fille Qui Dit la Vérité Morale, ce qui fait que Churchill est adoubé par la Foule et se rend compte qu'il a Raison. Je ne sais pas si ça s'inspire d'une anecdote réelle, mais le résultat, pris en tant que scène de film, n'est pas très subtil dans son message, alors que le reste du film l'est nettement plus.

Mais l'ensemble reste vraiment très bon.

... dans un genre absolument différent : vu hier Kedi, des chats et des hommes, un joli genre de docu-fiction sur les chats d'Istanbul (mais sans voix off et sans chats qui parlent : ouf). C'est court (1h15), c'est beau à regarder, avec de jolies chansons et une musique un peu planante, il y a un côté écran de veille ou collection de fonds d'écran qui font du bien, il y a plein de plans fait pour arracher des "oooh" et des "iiih" aux amoureux/ses des chats... mais il y a aussi tout un tas de tranches de vie, de belles vues sur les quartiers populaires et le port de la ville, un certain nombre de plans filmés à hauteur de chats et très immersifs, des réflexions religieuses voire mystiques sur les chats, une façon pas si bête d'aborder la précarité de la vie des hommes à partir de celle de la vie des chats (et réciproquement), et des inquiétudes sur le devenir des uns et des autres au fil des projets immobiliers désincarnés qui changent des pans entiers de la ville.
Le tout, mine de rien, forme une belle inspiration pour des jeux avec chats : Cats ! The Masquerade, bien entendu, mais aussi pourquoi pas L'Appel de Cthulhu (avec ou même sans le supplément Cathulhu : il y a de quoi inspirer des PNJ et des scénarios intéressants, qu'on joue des chats ou non, et il n'y a pas à pousser beaucoup pour ajouter du cthulhesque dans les parcours de vie et les (més)aventures racontées là).
Pour un docu-fiction assez différent au sujet des chats, portant cette fois sur leurs rapports avec les artistes (et les philosophes), je recommande chaudement La Voie du chat, qui comprend en plus de belles séquences de dessin animé assez poétiques.
Mes sites : Kosmos (un jdra sur la mythologie grecque qui a vraiment lu les auteurs antiques pour vous) et mon blog de lectures.

Avatar de l’utilisateur
SeigneurAo
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2471
Inscription : sam. mai 04, 2013 1:44 am
Localisation : Lyon

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par SeigneurAo » dim. janv. 14, 2018 1:41 am

Concernant Les heures sombres... 
Spoiler:
La scène du métro m'a bien entendu posé question également.
Recherche faite dès la sortie du ciné, il s'avère que oui, l'anecdote en elle-même est fictive, MAIS c'est quelque chose qui aurait tout à fait pu se produire.
En effet, Churchill était effectivement adepte de disparaître pendant quelques heures sans que ses conseillers ne sachent où il se trouvait, pour aller se mêler au peuple et prendre son avis.
Donc la façon dont c'est dépeint dans le film a évidemment vocation à créer une émulation chez le spectateur, être très marquante et centrale, mais elle reste une bonne illustration de sa façon de penser. 
Et, dans un métrage qui peut difficilement se permettre de retranscrire à 100% l'état d'esprit du personnage par manque d'informations de première main ou de temps (à moins de faire un film de 4h), je trouve que c'est une manière élégante de symboliser et d'expliquer la bascule qui s'est faite chez Churchill à ce moment.
Faith in God means believing absolutely in something with no proof whatsoever. Faith in humanity means believing absolutely in something with a huge amount of proof to the contrary. -Joss Whedon (merci Yusei)

Avatar de l’utilisateur
Elijah Shingern
Dieu de la poésie centriste
Messages : 3039
Inscription : jeu. juil. 08, 2004 10:55 am
Localisation : Paris

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Elijah Shingern » dim. janv. 14, 2018 10:13 am

Vu Bright.

Il se passe quelque chose et on ne s'ennuie pas, malgré un scénario avec quelques (grosses) failles, et des dialogues qui oscillent entre le plutôt marrant et les méta-propos de PJ.

J'ai bien aimé, même si j'ai quelquefois levé les yeux au ciel.

C'était mieux qu'une bonne grosse flopée de films Marvel, DC et SW.
Vous nous voyez parmi les nations
Nous battrons-nous toujours pour la terre charnelle
Ne déposerons-nous sur la table éternelle
Que des cœurs pleins de guerre et de séditions

Verrouillé