[FERMÉ] Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Ciné, télé, zik et bla bla persos (trolls, floodeurs et baskets interdits)
Anonyme 1
Evêque
Messages : 449
Inscription : mar. nov. 12, 2013 5:01 am

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Anonyme 1 » sam. avr. 14, 2018 6:09 pm

Guts of Darkness a écrit :
sam. avr. 14, 2018 12:47 am
Je viens de voir Neds (Non Educational Delinquents) de Peter Mullan. Ce film est un peu l'équivalent écossais de This is England, mais je l'ai trouvé beaucoup mieux réalisé. On voit comment un jeune gamin premier de sa classe est influencé par son environnement familial et ses mauvaises fréquentations et la réputation de son frère et passe du gamin craintif à une boule de haine qui se désintéresse complètement de sa scolarité. Très bon film. Dans les autres films du genre, les jeunes sont déjà désœuvrés, alors que là il a le talent et l'intelligence pour réussir et aller loin. Il dure 2 heures, mais j'avoue que j'aurais aimé avoir une fin plus complète, notamment savoir s'il a réussi à reprendre les études.
j'avais raté le film à sa sortie et je ne l'ai toujours pas vu. La réalisation est effectivement plus léchée que this is england mais ça ne m'avait pas géné pour ce film que j'avais adoré. Il était d'ailleurs assez politique sur les causes de la délinquance en UK. NEDS me parait moins engagé dans une recherche des causes que dans l'illustration d'une vie de baston qui caractérisait l'Angleterre des années 70. J'essaierai de le voir bientôt. merci pour ce retour et de m'avoir rappelé au bon souvenir de ce film.
 

Avatar de l’utilisateur
Guts of Darkness
Banni
Messages : 1237
Inscription : jeu. janv. 19, 2017 12:47 am

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Guts of Darkness » sam. avr. 14, 2018 8:49 pm

@Rascal Et j'aime bien le début (on le voit dans la bande annonce de mon lien ci-dessus) qui montre le petit gamin grassouillet avec sa gueule de petit con et premier de la classe. C’est pourquoi le changement qui s'opère est d'autant plus impressionnant.

Sinon, j'ai vu aussi La Run, un film dramatique québecois avec un acteur qui pourrait être le frangin de Daniel Craig. Un jeune décide de rembourser les dettes de poker de son père et a 40 jours pour payer 50.000 pièces (50k CAN$). Son ami d'enfance est dealer et il se lance bon gré mal gré dans ce commerce. Ce n'est pas un film d'action ni un thriller, mais on ne s'ennuie pas pour autant. Le mec, clean, impose le respect en raison de sa motivation, mais cela reste un milieu dans lequel tout le monde est un peu parano. Passés l'accent et les expressions du cru (je me suis habitué avec dans une galaxie près de chez vous), on s'immerge assez facilement et la bande son n'est pas dégueu. Et puis, j'aurais appris qu'il n'existe pas de panneau STOP au Québec, ce sont des panneaux ARRÊT. Tabernack! Ce film m'a rappelé la première saison de The Wire.
Quant au titre du film, il s'agit évidemment d'un synonyme d'un run de Shadowrun (une mission illégale).
Sic gorgiamus allos subjectatos nunc
-----------
Dans un futur proche de type cyberpunk, même les armes seront sponsorisées par de riches particuliers ou des corpos et les missiles porteront le nom de leurs bienfaiteurs (cf. War Inc.)

Anonyme 1
Evêque
Messages : 449
Inscription : mar. nov. 12, 2013 5:01 am

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Anonyme 1 » dim. avr. 15, 2018 11:31 am

La vache !!! l'accent est épais. Je n'ai pas tout compris. Mais j'aime bien la bande annonce. Il y a des gueules, le cadrage et la réalisation est léché. Mais ça me fais quand même penser à un film de jeunes sortis d'école de cinéma passionné par Scarface. Ce n'est pas une critique, mais parfois il faut attendre un peu plus de maturité chez ces réalisateur pour avoir une oeuvre vraiment originale. Je vais essayer de l'emprunter en librairie.

Avatar de l’utilisateur
Mugen
Dieu des bottes de cuir
Messages : 7900
Inscription : mer. mai 17, 2006 11:34 am

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Mugen » dim. avr. 15, 2018 12:43 pm

Mes films préférés ces derniers temps ont été À l'heure des souvenirs et the Rider.
Le premier, avec Jim Broadbent et Charlotte Rampling, présente un soixantenaire qui se retrouve confronté à son passé. Ce qui est intéressant, c'est combien les flashbacks sont peu à peu enrichis au fur et à mesure que le personnage principal s'avoue à lui-même tout ce qu'il avait relégué au second plan. Aussi, la façon que le film a de présenter la principale révélation du film sans jamais la dire.

The Rider pour sa présentation quasi biographique d'un champion de rodéo, contraint d'abandonner après un accident, et ses nombreux couchers de soleil, et la sensation du vent sur les plaines.
Sois satisfait des fruit, des fleurs et même des feuilles,
Si c'est dans ton jardin à toi que tu les cueilles.
Ne pas monter bien haut peut-être, mais tout seul.

Avatar de l’utilisateur
Humphrey B
Dieu des physiciens wargamers
Messages : 4712
Inscription : sam. avr. 03, 2010 7:35 pm
Localisation : Troyes
Contact :

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Humphrey B » dim. avr. 15, 2018 2:40 pm

Mugen a écrit :
dim. avr. 15, 2018 12:43 pm
et la sensation du vent sur les plaines
Quelle belle façon de parler d'un film.

De mon côté, j'ai vu Creepy, un Kiyoshi Kurosawa récent, et dont @Nébal a parlé un peu plus haut. Creepy traite d'un thème un peu rebattu, à savoir l'affrontement entre un flic et un tueur en série. Le début est plutôt bon : pendant plus d'une heure, Kurosawa met quelque chose en place, avec son talent pour le cadrage et la mise en place d'une ambiance lourde. L'utilisation de la musique n'est pas des plus fines, mais ça passe, avec un petit côté David Fincher. Le souci, c'est la deuxième partie du film, où on s'approche très fort du grotesque, voire on y tombe. J'ai eu peine à croire aux personnages, sur la fin. C'est un peu comme si "l'explication" proposée détruisait le film. Tant que Kurosawa restait dans le régime de l'étrange et du non-explicable, le film tenait la route, mais une fois entré dans le royaume de l'explicite, il se tire une balle dans le pied.
Ces réserves mises à part, le film se regarde sans déplaisir même s'il est un peu long, notamment grâce à l'excellent acteur incarnant le "méchant".
“Harry, I’m going to let you in on a little secret. Every day, once a day, give yourself a present. Don’t plan it. Don’t wait for it. Just let it happen. It could be a new shirt at the men’s store, a catnap in your office chair, or two cups of good, hot black coffee.” – Agent Dale Cooper

Avatar de l’utilisateur
Humphrey B
Dieu des physiciens wargamers
Messages : 4712
Inscription : sam. avr. 03, 2010 7:35 pm
Localisation : Troyes
Contact :

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Humphrey B » dim. avr. 15, 2018 10:39 pm

Je sors à l'instant de la projection de L'Ile aux Chiens, le nouveau Wes Anderson.

C'est un film merveilleux, au sens premier du terme. C'est presque trop, en fait : on écarquille les yeux dès le premier plan et on ne voudrait ne plus ciller du reste du film. Wes Anderson, c'est Méliès, l'homme par qui l'expression "la magie du cinéma" retrouve tout son sens. J'ai presque l'impression que tous les derniers films que j'ai pu voir en salle étaient des contrefaçons, du cinéma frelaté.

Une critique plus raisonnable suivra, quand je serai redescendu de mon nuage. :ange:
“Harry, I’m going to let you in on a little secret. Every day, once a day, give yourself a present. Don’t plan it. Don’t wait for it. Just let it happen. It could be a new shirt at the men’s store, a catnap in your office chair, or two cups of good, hot black coffee.” – Agent Dale Cooper

Avatar de l’utilisateur
Guts of Darkness
Banni
Messages : 1237
Inscription : jeu. janv. 19, 2017 12:47 am

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Guts of Darkness » lun. avr. 16, 2018 12:09 am

Rascal a écrit :
dim. avr. 15, 2018 11:31 am
La vache !!! l'accent est épais. Je n'ai pas tout compris.
On s'y habitue avec le temps. Il faut se dire que le québécois est un patois du 18ème siècle qui a évolué de manière isolée. C'est aussi ce qui fait son charme, d'autant plus qu'ils emploient des expressions propres non empruntées à la métropole.
Mais ça me fais quand même penser à un film de jeunes sortis d'école de cinéma passionné par Scarface
Non, je n'ai pas trouvé. Ce n'est pas un film à l'américaine. Il y a peu d'effets spéciaux, mais ils sont bien réalisés (une scène d'un mec tenu par derrière pendant qu'il se fait poignarder à plusieurs reprises par un accro avec un simple couteau de cuisine est très réaliste). L'angle du film est celui d'un observateur extérieur au milieu qui fait une bonne synthèse du milieu de la drogue: riche ou pauvre, tout le monde se sert au même râtelier, il n'y a quasiment plus de classes sociales chez les consommateurs, tous suivent quasiment la même déchéance.
On voit aussi très bien l'organisation: livraison des bars, des rues, d'autres boutiques ou à domicile.
Sic gorgiamus allos subjectatos nunc
-----------
Dans un futur proche de type cyberpunk, même les armes seront sponsorisées par de riches particuliers ou des corpos et les missiles porteront le nom de leurs bienfaiteurs (cf. War Inc.)

Anonyme 1
Evêque
Messages : 449
Inscription : mar. nov. 12, 2013 5:01 am

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Anonyme 1 » lun. avr. 16, 2018 12:29 am

Guts of Darkness a écrit :
lun. avr. 16, 2018 12:09 am
 
Mais ça me fais quand même penser à un film de jeunes sortis d'école de cinéma passionné par Scarface
Non, je n'ai pas trouvé. Ce n'est pas un film à l'américaine. Il y a peu d'effets spéciaux, mais ils sont bien réalisés (une scène d'un mec tenu par derrière pendant qu'il se fait poignarder à plusieurs reprises par un accro avec un simple couteau de cuisine est très réaliste). L'angle du film est celui d'un observateur extérieur au milieu qui fait une bonne synthèse du milieu de la drogue: riche ou pauvre, tout le monde se sert au même râtelier, il n'y a quasiment plus de classes sociales chez les consommateurs, tous suivent quasiment la même déchéance. 
Effectivement, la bande annonce donne souvent une impression différentes du film qu'elle présente. Il est très très rare que le réalisateur ait son mot à dire. Les producteurs voulant donner envie d'aller voir le film n'hésitent jamais devant les grosses ficelles pour vendre un film.
 

Avatar de l’utilisateur
Mugen
Dieu des bottes de cuir
Messages : 7900
Inscription : mer. mai 17, 2006 11:34 am

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Mugen » lun. avr. 16, 2018 8:05 am

Humphrey B a écrit :
dim. avr. 15, 2018 2:40 pm
Mugen a écrit :
dim. avr. 15, 2018 12:43 pm
et la sensation du vent sur les plaines
Quelle belle façon de parler d'un film.

Merci :)
Même si ça reste un élément assez mineur du film, j'y ai été très sensible.
Sois satisfait des fruit, des fleurs et même des feuilles,
Si c'est dans ton jardin à toi que tu les cueilles.
Ne pas monter bien haut peut-être, mais tout seul.

Avatar de l’utilisateur
Tholgren
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 3778
Inscription : mar. janv. 09, 2007 9:15 am
Localisation : Lieusaint 77

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Tholgren » lun. avr. 16, 2018 10:40 am

Hier hop, deux westerns !

Bone Tomahawk, film à petit budget mais excellent sur le fond et sur la forme. Voir Kurt Russel en shérif de l'ouest sauvage c'est quelque chose, d'excellents acteurs par ailleurs et une scène d'horreur assez hallucinante. A voir si vous aimez le mélange western / horreur. Mais qui n'aime pas ça, hein ?

Hostiles, là on est dans le film d'ampleur axé sur la réflexion et le réalisme. C'est beau, c'est triste, la violence est aussi soudaine qu'impressionnante, la mort frappe indistinctement, sans prévenir. J'ai trouvé Christian Bale plutôt très bon (pour une fois). Le rôle lui allait comme un gant il faut dire. Belle photo, belle réalisation. Belle réflexion sur la guerre et le massacre des Amérindiens. Les deux scènes les plus touchantes du film se succèdent : deux ennemis qui se serrent la main, l'arrivée dans le Montana. Superbe.
"The world is indeed comic, but the joke is on mankind." H.P. Lovecraft

Avatar de l’utilisateur
nerghull
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 3156
Inscription : dim. mai 03, 2015 3:02 am

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par nerghull » lun. avr. 16, 2018 1:02 pm

L'Ile aux Chiens est un petit trésor et il faut que vous fonciez le voir. C'est rythmé, on est un touriste en terre fantasque, l'humour est aussi doux que juste. Et cette musique, ce sound design, bon sang...
En plus y aller au cinéma vous permettra de vous moquer grassement des annonceurs qui ont fait le raccourci animation = chiards, et ont donc programmé des pubs pour les 8-12 ans. Pour un seul môme dans la salle, en ce qui me concerne.

Red Sparrow est également assez sympa, malgré une partie centrale qui frôle le planplan hollywoodien. Une bonne réussite tout de même.
Spooky scary creepypasta

Ici j'ai pris du temps pour faire des trucs :
Une bafouille sur les plateaux de jeu & Un truc plus synthétique sur la déstabilisation / Des CR de partie d'Eclipse Phase
Un système alternatif pour Warhammer 40k (Black Crusade et Dark Heresy, surtout)

Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 6311
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Cédric Ferrand » lun. avr. 16, 2018 3:29 pm

The Nice Guys, avec Ryan Gosling et Russell Crowe

J'ai l'impression de voir mes joueurs incarner des détectives tellement l'ambiance est proche d'une table de JdR qui déconne aimablement.
J'ai un joueur qui adore jouer les cogneurs au grand coeur, un autre qui adore se la péter, et ma femme jouerait assurément la gamine plus intelligente que son père qui fait progresser le scénario alors que les deux autres font les cons...

Bref, j'ai adoré.

Avatar de l’utilisateur
Guts of Darkness
Banni
Messages : 1237
Inscription : jeu. janv. 19, 2017 12:47 am

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Guts of Darkness » lun. avr. 16, 2018 3:34 pm

Tholgren a écrit :
lun. avr. 16, 2018 10:40 am
Hier hop, deux westerns !

Bone Tomahawk, film à petit budget mais excellent sur le fond et sur la forme. Voir Kurt Russel en shérif de l'ouest sauvage c'est quelque chose, d'excellents acteurs par ailleurs et une scène d'horreur assez hallucinante. A voir si vous aimez le mélange western / horreur. Mais qui n'aime pas ça, hein ?
Très bon films. j'ai beaucoup aimé cet aspect à la limite du réel. A ce niveau, il m'a donné les même sensations que les Disparues un autre western avec Kate Blanchette et Tommy Lee Jones qui n'est certes pas d'horreur, mais qui a ce côté mystique avec la magie du Brujo (shaman indien).
Sic gorgiamus allos subjectatos nunc
-----------
Dans un futur proche de type cyberpunk, même les armes seront sponsorisées par de riches particuliers ou des corpos et les missiles porteront le nom de leurs bienfaiteurs (cf. War Inc.)

Avatar de l’utilisateur
Tholgren
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 3778
Inscription : mar. janv. 09, 2007 9:15 am
Localisation : Lieusaint 77

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Tholgren » lun. avr. 16, 2018 4:03 pm

Je m'aperçois que de plus en plus j'aime les westerns "modernistes" voire "horrifiques", je vais essayer de le voir celui-là (Disparues, donc) ! :bierre:
"The world is indeed comic, but the joke is on mankind." H.P. Lovecraft

Avatar de l’utilisateur
Sama64
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2639
Inscription : mer. janv. 21, 2015 10:58 am
Localisation : Issy les Moulineaux

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Sama64 » lun. avr. 16, 2018 5:47 pm

Vu Deepwater hier, bon film catastrophe US, dans un lieu inédit ou presque. Quelques images impressionnantes, et le fait que ça soit tiré d'un fait réel rajoute à leur impact.
Ça m'a donné envie d'en savoir plus sur la construction et l'exploitation de puits offshore (qui devraient devenir obsolètes d'ici 30 ans si tout va bien) .

J'avais joué à un scenar INS à propos de ce drame écologique (et on n'avait rien compris ni empêché quoi que ce soit !) ça m'a rappelé des souvenirs
Traductions & relectures pour le DDD

"You cannot shake hands with a clenched fist."
Indira Gandhi

Verrouillé