[FERMÉ] Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Ciné, télé, zik et bla bla persos (trolls, floodeurs et baskets interdits)
Avatar de l’utilisateur
Saladdin
Dieu des braquages chronométrés
Messages : 3210
Inscription : dim. août 03, 2003 7:47 pm
Contact :

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Saladdin » mar. août 07, 2018 11:42 pm

McLovin' a écrit :
mar. août 07, 2018 10:13 pm
Il semblerait que "Detective Dee : la légende des rois celestes" ne passe pas à reims. Je suis ...courroucé.

Pareil, il ne passe pas dans ma ville... :grmbl:

l'oisiveté
Initié
Messages : 114
Inscription : mer. févr. 08, 2012 6:09 am

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par l'oisiveté » mer. août 08, 2018 10:44 am

The Guilty
Vu il y a 3 jours, je recommande.
Film psychologique qui revêt avec brio l'habit de film à suspens. Il ne dure qu'1h25 et c'est très bien, il nous tient de bout en bout. Le film est construit sur un parti pris original (si vous êtes receptif à ce genre de chose, il y a de grandes chances que le film vous plaise).
Pour ceux qui aiment les notes : 7/10

Woman at War
Film islandais qui suit une femme seule, éco-terroriste de 40 ans.
Super film qui montre sa vie et ses missions.
Du coup, il y a un côté Predator avec notre quarantenaire dans le rôle de Schwarzy et les autorités islandaises (qui font le boulot pour de grands consortiums) dans celui du predator.
Très bien filmé. Pour les photographes du forum, vous pouvez aller le voir rien que pour l'œil du le réalisateur.
Quant à la musique, elle est imbriquée dans l'histoire et a un rôle à part entière.
Un réalisateur à suivre !
Pour ceux qui aiment les notes : 8/10 !

Que ce soit pour The Guilty ou Woman at War, je suis allé voir ces films sans avoir vu les bandes annonces au préalable et sans quasiment rien savoir à leur sujet (un pitch de 3 lignes). Je vous conseille de faire de même (d'où mes critiques très lights)

Avatar de l’utilisateur
Scap
Dieu des dons
Messages : 156
Inscription : ven. juin 04, 2004 1:52 pm
Localisation : Europa City

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Scap » mer. août 08, 2018 1:49 pm

J'ai vu Jumanji : bienvenue dans la jungle 

que j'ai préféré à Tomb Raider 2018, c'était plus cohérent, moins foutage de gueule. Avec quelques trouvailles sympathiques (la fausse intro à la "breakfast club") et un humour dans l'ensemble léger.

Le public ciblé est (jeunes) ados je dirais, mais on sent qu'ils s'attachent à ce que l'expérience ne tue pas d'ennui des potentiels spectateurs plus âgés, ce que j'ai trouvé louable.

Incidemment, ce film rappelle à quel point Robin Williams est un bon acteur (vu qu'aucun ne lui arrive à la cheville dans celui-ci).

Scap
Vous qui aimez la gloire soignez votre tombeau; couchez-vous y bien; tâchez d'y faire bonne figure, car vous y resterez.

Avatar de l’utilisateur
Silenttimo
Dieu bavard du muet
Messages : 7704
Inscription : mar. févr. 13, 2007 3:39 pm
Localisation : Hauts-de-Seine sud (92)

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Silenttimo » mer. août 08, 2018 2:45 pm

l'oisiveté a écrit :
mer. août 08, 2018 10:44 am
Woman at War
Film islandais qui suit une femme seule, éco-terroriste de 40 ans.
Super film qui montre sa vie et ses missions.
Pour ceux qui aiment les notes : 8/10 !

J'ai également vu "Woman at war".

C'est un bon film, de mon point de vue, qui souffre de quelques défauts.

- Les musiciens comme élément de décor : si l'idée est originale, amusante, elle est utilisée de manière trop systématique. En outre, dans certaines scènes, ils sont vraiment des éléments de décor et les personnages les ignorent, et dans quelques scènes, ils interagissent légèrement avec les personnages. J'aurais préféré tout l'un ou tout l'autre, et un peu moins de systématisme.
- La fin (sans spoiler) : j'aurais bien vu le film s'achever avant les scènes en Ukraine. Mais l'Ukraine cofinance le film, je suppose que c'était un passage obligé, mais pas nécessaire. Je me demande d'ailleurs comment l'Ukraine a accueilli le film, car on ne peut pas dire que ce pays soit montré sous son jour le plus favorable.
- Le combat mené par le personnage : j'aurais presque préféré une tonalité plus virulente et des données pour mieux présenter, expliciter et insister sur le message écolo.
-le gag systématique du touriste : je le trouve trop gratuit. Il apporte une touche d'humour, dans un film au sujet grave, et j'aurais préféré que le rôle ne se cantonne pas à cela.

Cela dit, il a de nombreuses qualités :
- la musique est vraiment très chouette, y compris les chœurs ukrainiens.
- les paysages : là, rien à dire, l'Islande, c'est beau. On voyait déjà de beaux paysages dans "l'effet aquatique" de Solveig Anspach (nettement plus drôle, avec des considérations tout aussi importantes, il me semble, mais davantage à l'échelle de l'individu).
- le personnage principal : l'actrice est remarquable dans cette composition double. Elle parvient à différencier les deux personnages qu'elle incarne, à faire passer ses peurs et ses doutes par un jeu assez fin.
- la paranoïa : la surveillance policière permise par les nouvelles technologies est plutôt bien rendue et cela fait froid dans le dos.

Bref, pas aussi catégorique que @l'oisiveté, plutôt 6 ou 6,5/10; mais comme il n'y a pas grand chose en ce moment, c'est l'occasion de voir un bon et beau film au sujet original !
"Les Balkany font plus de caméos dans les scandales financiers que Stan Lee dans les films Marvel" (Blackjack)

Fan de ciné muet et US :
- Lubitsch : "Je fais appel à l'intelligence du spectateur !"
- Avatar : "l'homme qui rit" de P. Leni (1928)

Avatar de l’utilisateur
Udo Femi
Dieu des langues de poulpes
Messages : 18934
Inscription : mer. juil. 12, 2006 4:41 pm
Localisation : Genève
Contact :

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Udo Femi » ven. août 10, 2018 3:04 pm

bon, avec 10 ans de retard, j'ai enfin vu Watchmen.
Ouais, je sais, je sais...

Bon, y'a péremption donc ça spoile salement ci-dessous.

Perso, ça a oscillé entre le "Ah ouais, pas mal !" et le "Woah bof bof..." avec une impression finale assez quelconque.
Forcément le film souffre de la structure déconstruite du récit original, et je doute vraiment que quelqu'un comprenne vraiment le film sans avoir lu la BD. J'étais au courant que le paradigme de "la menace finale" avait été changé, je redoutais le pire et finalement ça passe plutôt bien, faire de Dr Manhattan le danger commun qui unira USA et URSS était bien trouvé, une suite logique du reste et certainement que ça passe mieux visuellement que cette grosse pieuvre mutante aux pouvoirs psychiques de la BD :D


J'ai été étonné positivement de voir que la plupart des personnages étaient très bien campés par leurs acteurs respectifs: le Comédien est excellent, Rorschach exceptionnel, Dan et Laurie sont super touchants, petit bémol sur Dr Manhattan (mas comment rendre l'inhumanité via un film aussi bien que la BD et son rendu des introspections métaphysiques ?) mais par contre...

... quel plantage sur Ozymandias.
Mamamamama !
On a du mal à la vision de ce pauvre Matthew Goude (et son charisme de glacière vide) chargé d'incarner cette sorte de demi-Dieu grec, brillant, flamboyant, supérieurement intelligent... et torturé finalement par les choix qu'il a fait.
De plus, le passage sur ses origines ayant été complètement sucré, on a au final un personnage qui apparaît peu, qui fait plante verte quand on le voit, et qui finalement est à la base de tout ce qui arrive dans l'histoire.
Et bah. Quel dommage.
Je me dis que même Brad Pitt aurait fait mieux. C'est dire.
:roll:
Mon blog: http://www.udo-prod.com avec La Superclique gratuite et les Aventures Spears & Sandals d'Agôn !
Venez à l'UdoCon 2017

Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 6014
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Cédric Ferrand » ven. août 10, 2018 3:07 pm

Et donc comme Netflix n'arrête pas de me spammer avec des propositions de titres indiens suite à mon visionnement de Sacred Games, j'ai donné sa chance à Baahubali: The Beginning

Image

C'est l'histoire d'un orphelin recueilli par des gens bons et simples. Il vit au pied d'une énooorme cascade et se sent irrémédiablement attiré par son ascension. Ça lui prendra des années, mais il finira par vaincre cet obstacle pour tomber sur un royaume sous la domination d'une famille méchante comme de l'Orangina Rouge. Et là, pif, paf, pouf, baston.

Baahubali est considéré comme Le Seigneur des Anneaux indien. C'est un budget de 18 millions de $, 4 ans de tournage, bref c'est la superproduction par excellence, le tout calibré pour plaire à la maison mais également pour conquérir le reste du monde. Tout est dans le démesure. Quand le gentil et le méchant essayent de montrer à l'autre qui c'est le plus fort, c'est en affrontant une armée de 100 000 barbares sauvages comme des orcs. Quand on construit une statue en or, elle fait 30 mètres de haut.

Et c'est du récit héroïque, donc c'est peinturé au rouleau. Le héros voit la fille et lui sort "Tu es une femme, je suis une homme : aimons-nous." Ça ne minaude pas. D'ailleurs, le héros a une technique de drague imparable : il profite du sommeil de la belle pour la tatouée.

S'il y a des chansons et des danses lascives à la Bollywood ? Oh oui. Mais pas tant que ça : deux chansons d'amour, qui sont très réussies, d'ailleurs.

On entend souvent des conseils de maîtrise qui disent "Vos combats de JdR ne doivent pas être uniquement axés sur l'élimination de l'adversaire, il doit toujours y avoir un but stratégique au combat, une bonne raison de se battre." Baahubali offre un parfait exemple de ça : la belle est une soldate d'élite, le héros veut la séduire, alors ils se battent avec des épées mais à chaque attaque, le héros défait une pièce d'armure de la belle et la libère progressivement de son attirail militaire pour la rendre plus sexy. Il utilise même une attaque spéciale pour libérer sa chevelure puis pour appliquer du maquillage.

Curieusement, toutes les scènes qui montrent de la violence sur des animaux sont accompagnées des lettres CGI dans le coin gauche en bas de l'écran, pour rassurer le spectateur : on peut montrer la décapitation d'un barbare sans souci, mais il n'est pas question de donner l'impression qu'on ait pu faire souffrir un animal.

La bataille finale contre les 100 000 sauvages est un modèle du genre pour les MJ qui ne savent pas comment rendre un combat avec un PJ guerrier niveau 20. Ça swingue, ça abuse, c'est trop énorme. Ils n'ont pas peu du ridicule, et ça fonctionne très bien dans l'atmosphère qu'ils développent dans le film.

La 3D est magnifique 90% du temps, et par moment, il y a des effets vraiment ratés qui font retomber le film dans la série B.

Je vous conseille Baahubali. Il faut certes regarder le film en laissant de côté son âme cynique de geek qui a tout vu, mais c'est un bon petit film de 2h30. Enfin, une bonne première moitié de film, car il y a bien évidemment le prochain film Baahubali: the Conclusion qui fait aussi ses 2h30 de surenchère visuelle. C'est le prochain sur ma liste. Je sais très bien que tout va bien se terminer pour le héros, mais j'en envie de voir la chorégraphie de la prochaine chanson d'amour. Et surtout, je me demande bien comment ils vont faire pour délirer encore plus sur les combats. Je regarde ça en pédalant sur mon vélo stationnaire, et ça me fout une patate d'enfer qui fait en sorte que je ne vois pas passer l'heure d'effort.

Avatar de l’utilisateur
Saladdin
Dieu des braquages chronométrés
Messages : 3210
Inscription : dim. août 03, 2003 7:47 pm
Contact :

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Saladdin » ven. août 10, 2018 3:11 pm

On ne l'a pas sur Netflix France.... :(

Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 6014
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Cédric Ferrand » ven. août 10, 2018 3:25 pm

Saladdin a écrit :
ven. août 10, 2018 3:11 pm
On ne l'a pas sur Netflix France.... :(


Un article explique pourquoi ça coince en France


L'idée de remonter le film à l'européenne me semble complètement déplacée.
Idem, les critiques sur les défauts techniques (qui existent, il faut le reconnaître) sont malvenues.
Le côté "C'est pas mal votre truc, mais on va vous montrer comment faire" accentue sans doute les mésententes entre l'Inde et le France sur ce projet.

Si vous avez un VPN, il est dispo en hindi sous-titré en français sur Netflix Canada.

Avatar de l’utilisateur
Udo Femi
Dieu des langues de poulpes
Messages : 18934
Inscription : mer. juil. 12, 2006 4:41 pm
Localisation : Genève
Contact :

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Udo Femi » ven. août 10, 2018 3:39 pm

Cédric Ferrand a écrit :
ven. août 10, 2018 3:25 pm
Saladdin a écrit :
ven. août 10, 2018 3:11 pm
On ne l'a pas sur Netflix France.... :(


Un article explique pourquoi ça coince en France


L'idée de remonter le film à l'européenne me semble complètement déplacée.
Idem, les critiques sur les défauts techniques (qui existent, il faut le reconnaître) sont malvenues.
Le côté "C'est pas mal votre truc, mais on va vous montrer comment faire" accentue sans doute les mésententes entre l'Inde et le France sur ce projet.

Si vous avez un VPN, il est dispo en hindi sous-titré en français sur Netflix Canada.
On va dire que c'est une habitude française. Expliquer aux autres que "oui, mais non en fait..." :lol:
Mon blog: http://www.udo-prod.com avec La Superclique gratuite et les Aventures Spears & Sandals d'Agôn !
Venez à l'UdoCon 2017

Avatar de l’utilisateur
Squeeze
Banni
Messages : 1400
Inscription : jeu. nov. 25, 2004 3:26 pm
Localisation : Paris

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Squeeze » ven. août 10, 2018 4:23 pm

Cédric Ferrand a écrit :
ven. août 10, 2018 3:25 pm

Un article explique pourquoi ça coince en France


L'idée de remonter le film à l'européenne me semble complètement déplacée.
Idem, les critiques sur les défauts techniques (qui existent, il faut le reconnaître) sont malvenues.
Le côté "C'est pas mal votre truc, mais on va vous montrer comment faire" accentue sans doute les mésententes entre l'Inde et le France sur ce projet.

Si vous avez un VPN, il est dispo en hindi sous-titré en français sur Netflix Canada.

Sur Netflix France on a Makkhi / Eeda, et c'est complètement craqué. Je recommande de le voir en couple, vu que le film débute comme une comédie romantique boolywoodienne avec chansons et niaiseries avant de partir vers... autre chose :)

Image

Allez y sans lire le pitch, surprise assurée ^^
"Sore wa himitsu desu !"

Avatar de l’utilisateur
Yusei
Dieu en cavale
Messages : 6327
Inscription : jeu. janv. 30, 2014 9:47 am
Localisation : Paris / Cachan
Contact :

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Yusei » ven. août 10, 2018 4:39 pm

Cédric Ferrand a écrit :
ven. août 10, 2018 3:07 pm
pour rassurer le spectateur : on peut montrer la décapitation d'un barbare sans souci, mais il n'est pas question de donner l'impression qu'on ait pu faire souffrir un animal.
J'ose espérer qu'il n'y a pas besoin de rassurer le spectateur sur le fait qu'on n'a pas réellement décapité des acteurs pour faire le film ;)

Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 6014
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Cédric Ferrand » ven. août 10, 2018 7:12 pm

Yusei a écrit :
ven. août 10, 2018 4:39 pm
J'ose espérer qu'il n'y a pas besoin de rassurer le spectateur sur le fait qu'on n'a pas réellement décapité des acteurs pour faire le film ;)

Non mais le truc, c'est que le taureau concerné par cette scène est démesuré, clairement fait en numérique et même pas maltraité (le méchant le l'assomme après avoir montré ce que son 18/100 en Force lui permettrait de lutter). Mais le film essayait de fédérer toute l'Inde, donc j'imagine qu'ils ne peuvent pas bousculer un bovin sans dire "C'est pas pour vrai, c'est pour de rire".

Avatar de l’utilisateur
Ganelon
Transcendé
Messages : 802
Inscription : jeu. sept. 14, 2017 9:04 am
Localisation : Sur la brèche

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Ganelon » ven. août 10, 2018 8:33 pm

Vu le très inepte Under The Silver Lake, bien pâle face à Neon Demon ou Inherent Vice dans un sous-genre à inventer, le Californian Gothic (ou Pynchon Movie ?). Quelle déception après It Follows du même Mitchell. Après, ça doit ressembler à ça un scénario de OtE...La bonne chose c'est que j'ai vu la B-A réussie de The Predator, qui m'a l'air d'un riboute musclé et sympa de la franchise.
Et au programme de la même journée, Printemps Tardif d'Ozu, bien mieux tenu, et même motif décliné que Fin d'Automne : il faut la marier mais elle ne veut pas quitter maman (ou papa cette fois). Setsuko Hara est toute jeune et belle et joue à la perfection les motifs de la jeune indécise, mutine et mélancolique dans le même instant.

Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 6014
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Cédric Ferrand » sam. août 11, 2018 9:30 pm

Baahubali 2: the Conclusion a été à la hauteur de mes attentes : de la meule, du drama, de la chanson, des regards appuyés, le retour du fils de la vengeance... :wub:

Image

Regarder Raid Dingue de Dany Boon juste après est un dur rappel à la réalité cinématographique.

Avatar de l’utilisateur
Lordelric
Dieu de dans 7 ans
Messages : 1925
Inscription : lun. nov. 12, 2007 9:15 pm
Localisation : Imrryr, avant la chute...

Re: Films 23 : on change de bobine, la projection continue !

Message par Lordelric » sam. août 11, 2018 10:27 pm

Je reviens de voir "Detective Dee : la légende des Rois célestes" et du coup j'ai la certitude d'avoir vu au moins un bon film cette année. Difficile de dire grand chose sans divulgâcher, juste que l'histoire débute directement après la fin du deuxième film et que l'on retrouve les principaux protagonistes de ce dernier. Sinon : 
 - Si vous aimez Ninja Scroll de Kawajiri, Tsui Hark aussi
 - Si vous aimez les Sherlock Holmes de Guy Ritchie, Tsui Hark aussi

Bon, un petit bémol à signaler quand même : l'histoire est loin d'atteindre la complexité et la profondeur de celle du deuxième film, que j'avais déjà trouvée plus simpliste que le premier. Donc pas de grosse attente à avoir de ce côté. Idem aussi pour l'aspect spectaculaire, on ne retrouve pas les gros morceaux de bravoure des précédents films même si l'action reste bien présente
co-fondateur autoproclamé de l'ABA (désolé)

Le jdr : faire et se faire plaisir. What else ?

Verrouillé