Photo du Jour 4 - Contre-Jours de Rue

Ciné, télé, zik et bla bla persos (trolls, floodeurs et baskets interdits)
Avatar de l’utilisateur
KamiSeiTo
Dieu aux ailes de papillon
Messages : 2941
Inscription : lun. août 27, 2007 7:05 pm
Localisation : Bruxelles
Contact :

Re: Photo du Jour 4 - Contre-Jours de Rue

Message par KamiSeiTo » jeu. juin 21, 2018 10:48 am

Elle est super chouette !
Image

Proposer un jeu qui soit au service d’une façon de jouer spécifique et, surtout sans tomber dans le piège de ne pas en permettre d’autre, néanmoins tout inféoder à cette dernière.
Brand.

Avatar de l’utilisateur
Xaramis
Dieu du petit bayonne
Messages : 334
Inscription : mer. oct. 08, 2003 2:57 pm
Contact :

Re: Photo du Jour 4 - Contre-Jours de Rue

Message par Xaramis » lun. juil. 09, 2018 9:03 pm

Loris a écrit :
lun. avr. 16, 2018 9:36 am
Pour la Thaïlande, j'hésite encore entre mon grö Nikon F4 avec quelques objos choisis (35/50/105) et le flash ou le Leica M3 et son 50mm.
Vu que je me suis fait un petit tour de reins hier et que je n'ai que du film N&B, le M3 est en tête, mais j'ai peur d'être un peu frustré...

Ou alors je prends mon pitit Nikon FE (35/50/105) mais sans flash.
Ou encore, je remets des piles dans le F100. Mais je m'en suis jamais servi, de cuilà (il a autant de charme qu'un digital : tout en plastique, obligé de lui coller des objos AF, etc)

Salut Loris,

Difficile de répondre à ta place, ce genre de choix étant guidé par des considérations très personnelles.
Je peux toutefois te faire part de mes propres réflexions.

Pour un voyage, j'éviterais le F4 : il risquerait de te faire regretter son poids (et celui des optiques associées), quelles que soient ses qualités par ailleurs.
J'ai une certaine affection pour le F100 (qui offre environ 90% des capacités du F6, pour un tarif plus raisonnable). Il n'a effectivement par le charme du "bel objet" que peut avoir un F2AS, mais c'est un très bon outil (et il pèse moins de 800g, donc un quart de moins que ton F4, à la louche).

Pour ce qui est de retenir un seul boîtier et une seule optique : par goût personnel, je me tournerais vers un 35mm, que je (et j'insiste sur le "je") trouve un peu plus polyvalent que le 50mm pour du "reportage en voyage".
L'option "une seule optique" peut être frustrante au début (on trouve que ce n'est pas assez large, ou trop large, etc.). Mais c'est une belle expérience à tenter (si tu veux éviter de prendre le risque de la tenter directement en Thaïlande, tu peux la tenter autour de chez toi, d'abord).

Pour l'option "un boîtier et 3 optiques", je tenterais un écart plus grand entre les deux optiques de plus petites focales : par exemple, 28mm et 50mm. J'ai tendance à trouver le 35mm et le 50mm trop proches quand je les emporte ensemble. J'emporterais donc un trio "28-50-105".

Pour une option "1 boîtier et 2 optiques", je jouerais la carte du grand écart : 28 et 105.
Faites un tour chez Monsieur de C., dans le sillage de Corto ou au Club Série Noire. Ou venez chercher et partager des inspirations rôlistiques dans Inspirôle.

Avatar de l’utilisateur
Khentar
Dieu des charrettes divines
Messages : 3298
Inscription : mar. oct. 28, 2008 5:31 pm
Localisation : Paris XV

Re: Photo du Jour 4 - Contre-Jours de Rue

Message par Khentar » lun. juil. 16, 2018 1:24 am

Bonsoir à tous,

Cela fait longtemps que je n'ai pas posté ici. Après la victoire en finale, j'ai été faire un tour du côté de la Tour Eiffel. Voici ce que ça donne, sans grande prétention de travail.

https://www.flickr.com/photos/146269649 ... 1218962178

Par exemple celle ci :Image_DSC5644.jpg by Arnaud MARTIN, sur Flickr

Ou encore 

ImageTour Eiffel conquérante by Arnaud MARTIN, sur Flickr

​​​​​​​K.

 

Avatar de l’utilisateur
Sammael99
Dieu des babines ruinées
Messages : 10252
Inscription : mer. sept. 15, 2004 11:43 pm
Localisation : Hong Kong, Chine

Re: Photo du Jour 4 - Contre-Jours de Rue

Message par Sammael99 » lun. juil. 16, 2018 8:07 am

J'aime beaucoup la seconde!
Mozart n'a pas écrit que le Boléro de Ravel. Mais aussi plein d'autres trucs beaucoup moins connus (comme le canon de Pachelbel). - Le Grümph

Avatar de l’utilisateur
Loris
Dieu des cataphiles argentiques
Messages : 15225
Inscription : mer. juil. 30, 2003 3:04 pm
Localisation : Singapore sling
Contact :

Re: Photo du Jour 4 - Contre-Jours de Rue

Message par Loris » lun. juil. 16, 2018 11:07 am

LA seconde est classe !
"Over the centuries, mankind has tried many ways of combating the forces of evil... prayer, fasting, good works and so on. Up until 'DooM', no one seemed to have thought about the double-barrel shotgun. Eat leaden death, demon!"
~Terry Pratchett

Avatar de l’utilisateur
Khentar
Dieu des charrettes divines
Messages : 3298
Inscription : mar. oct. 28, 2008 5:31 pm
Localisation : Paris XV

Re: Photo du Jour 4 - Contre-Jours de Rue

Message par Khentar » lun. juil. 16, 2018 12:27 pm

C'est sûr qu'elle fait plus solennelle :)

Avatar de l’utilisateur
Léonard
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2442
Inscription : lun. oct. 09, 2006 9:25 pm
Localisation : Aix-en-Provence

Re: Photo du Jour 4 - Contre-Jours de Rue

Message par Léonard » lun. juil. 16, 2018 1:46 pm

Oui, mais c'est l'air rayonnant de la fille au centre qui la rend touchante.

Et sur la première, j'aime bien la figure quasiment figée du barbu au milieu d'une photo en mouvement.

Avatar de l’utilisateur
Sammael99
Dieu des babines ruinées
Messages : 10252
Inscription : mer. sept. 15, 2004 11:43 pm
Localisation : Hong Kong, Chine

Re: Photo du Jour 4 - Contre-Jours de Rue

Message par Sammael99 » jeu. juil. 19, 2018 9:37 pm

Image

Cette semaine je publie une série de photos de Rome en N&B, et comme elles sont volontairement dark, je me suis dit que ça pourrait parler à d'autres forumistes. Si cette série vous plait, il y en a d'autres sur https://www.facebook.com/bfshanghaiwide/. J'ai aussi publié une série similaire sur Valencia, et une sur le Père Lachaise si ça vous intéresse.
Mozart n'a pas écrit que le Boléro de Ravel. Mais aussi plein d'autres trucs beaucoup moins connus (comme le canon de Pachelbel). - Le Grümph

Avatar de l’utilisateur
KamiSeiTo
Dieu aux ailes de papillon
Messages : 2941
Inscription : lun. août 27, 2007 7:05 pm
Localisation : Bruxelles
Contact :

Re: Photo du Jour 4 - Contre-Jours de Rue

Message par KamiSeiTo » ven. juil. 20, 2018 9:27 am

Je l'ai déjà exprimé sur FB mais j'aime vraiment beaucoup cette porte (enfin, ta photo de cette porte en tout cas). n_n
Image

Proposer un jeu qui soit au service d’une façon de jouer spécifique et, surtout sans tomber dans le piège de ne pas en permettre d’autre, néanmoins tout inféoder à cette dernière.
Brand.

Avatar de l’utilisateur
Dithral
Ascendant
Messages : 1650
Inscription : mer. mars 23, 2016 2:51 am

Re: Photo du Jour 4 - Contre-Jours de Rue

Message par Dithral » ven. juil. 20, 2018 6:28 pm

Moi aussi, la photo comme la porte, d'ailleurs :)

Avatar de l’utilisateur
Sammael99
Dieu des babines ruinées
Messages : 10252
Inscription : mer. sept. 15, 2004 11:43 pm
Localisation : Hong Kong, Chine

Re: Photo du Jour 4 - Contre-Jours de Rue

Message par Sammael99 » sam. juil. 21, 2018 9:06 pm

On sent le lieu urban fantasy quand même, non ?
Mozart n'a pas écrit que le Boléro de Ravel. Mais aussi plein d'autres trucs beaucoup moins connus (comme le canon de Pachelbel). - Le Grümph

Avatar de l’utilisateur
KamiSeiTo
Dieu aux ailes de papillon
Messages : 2941
Inscription : lun. août 27, 2007 7:05 pm
Localisation : Bruxelles
Contact :

Re: Photo du Jour 4 - Contre-Jours de Rue

Message par KamiSeiTo » dim. juil. 22, 2018 8:33 pm

À fond !!
Image

Proposer un jeu qui soit au service d’une façon de jouer spécifique et, surtout sans tomber dans le piège de ne pas en permettre d’autre, néanmoins tout inféoder à cette dernière.
Brand.

Avatar de l’utilisateur
Khentar
Dieu des charrettes divines
Messages : 3298
Inscription : mar. oct. 28, 2008 5:31 pm
Localisation : Paris XV

Re: Photo du Jour 4 - Contre-Jours de Rue

Message par Khentar » dim. juil. 22, 2018 10:54 pm

Tout à l'heure je suis allé me promener pour faire des photos d'un modèle et j'ai pris cette photo en extra

Image_DSC5688.jpg by Arnaud MARTIN, sur Flickr

Un petit moment de magie :)

K.

Avatar de l’utilisateur
Sammael99
Dieu des babines ruinées
Messages : 10252
Inscription : mer. sept. 15, 2004 11:43 pm
Localisation : Hong Kong, Chine

Re: Photo du Jour 4 - Contre-Jours de Rue

Message par Sammael99 » dim. août 05, 2018 10:08 am

Très sympa @Khentar. Petit moment de magie indeed !
Mozart n'a pas écrit que le Boléro de Ravel. Mais aussi plein d'autres trucs beaucoup moins connus (comme le canon de Pachelbel). - Le Grümph

Voltiv
Initié
Messages : 147
Inscription : mer. févr. 22, 2017 7:09 pm

Re: Photo du Jour 4 - Contre-Jours de Rue

Message par Voltiv » jeu. août 09, 2018 12:25 pm

A la demande de @Sammael99 , je vous fais un petit retour sur mes deux jours aux Rencontres d'Arles.
En avant-propos pour que vous puissiez cerner mes gouts pour savoir comment prendre les commentaires que je vais faire, je vous explique un peu ma relation à la photo et aux Rencontres. J'ai pratiqué pas mal la photo à haute dose il y a quelques années durant ma classe prépa et j'ai fait une petite pause pendant mes études de paysagiste. J'ai beaucoup fait d'argentique et grâce à un prof génial et collectionneur j'ai eu l'occasion de tester beaucoup d'appareil généralement inaccessibles (Mamiya, Hasselblad, chambres, etc.). Et j'ai fait beaucoup de portrait. J'ai donc un attachement particulier à la technique photographique, aux bidouillages argentiques et à la présence humaine dans les photos. Et je suis aussi paysagiste concepteur, du coup les paysages, les lieux m'intéressent aussi beaucoup.
J'ai été pendant plusieurs années à chaque édition des Rencontres, avant de faire une pause il y a de ça 4 ou 5 ans (concomitante avec ma pause dans la pratique photographique). Cette année c'était donc ma première édition sous la nouvelle direction des Rencontres, avec pas mal de changement pour moi. Ce qui me conduit à pousser un petit coup de gueule : ceux qui sont déjà allés en Arles, connaissent certainement le lieu mythique de ces expos, les Ateliers. Ce sont d'anciens ateliers de la SNCF, avec des hangars en poutrelles métalliques gigantesques où s'organisaient des ensembles d'expo thématiques en nombre tel qu'il fallait généralement y passer la journée. Or désormais ces ateliers sont devenus la propriété de la fondation Luma qui les a réaménagés totalement. Mais surtout, elle les a rendu payant en supplément du pass pour les expos, faisant passer celui-ci de 42€ à 57€ (soit 15€ de différence). Autant vous dire que j'ai pas fait une grosse partie des expos de ce lieu et pour la première fois depuis que je vais en Arles je n'ai pas mis un pied dans la grande halle... 

Voilà, passé ce moment aigri, mon retour sur les expos :
De manière générale, on est tombé d'accord avec mes comparses, cette édition était plutôt moyenne : rien qui nous ait réellement déplu, mais rien qui nous ait particulièrement enchanté. Beaucoup de vidéo dans cette édition également, et une partie dédiée à la réalité virtuelle (et on a pu voir des films fort sympathiques).
L'expo "tête d'affiche" est de William Wegman, un photographe inspiré par ses braques de Weimar (des chiens, pour les non pratiquants). Ce qui s'annonçait comme un expo un peu potache de chien déguisés en humain s'est finalement révélée comme un travail de composition pointu, et les portraits déguisés s'avèrent très expressifs. J'ai particulièrement apprécié les vues presque abstraites de partie de corps des animaux. Par ailleurs, Wegman travaille en grand format de polaroïd, les couleurs sont splendides, le rendu est chaleureux. Une bonne expo en somme sur un travail surprenant et drôle.
Dans le même lieu on avait Baptiste Rabichon, la vrai déception de cette édition. Un travail ultra plastique, expliqué par un texte imbitable (il y est désigné comme "l'homme fait fleur"...) et où finalement le propos est peu appréhendable et le rendu assez pauvre.
Et enfin toujours dans le même lieux l'expo Le village Potemkine de Gregor Sailer. C'est une série de photo sur des fausses villes destinées à l'entrainement militaire, à la sécurité routière, à camoufler des immeubles insalubres lors d'une visite de Poutine ou des villes chinoises qui reproduisent à l'identique les villes européennes. Des photos très frontales de façades vides, de bâches tendus et finalement des villes composés de clichés accolés sans vie aucune. Plutôt intéressant et des photos hyper esthétiques de choses vides. J'ai bien aimé.
Dans l'église Sainte-Anne, un super lieu, une expo fort cynique : Le dernier testament de Jonas Bendiksen. Le photographe s'est rendu aux quatre coins du monde pour rencontrer les réincarnations (autoproclamées) de Jésus, du Japon à l'Afrique du Sud en passant par la Sibérie. Un sujet fort drôle, avec des personnages truculent (notamment l'un qui pourrait tout à fait devenir le sujet du prochain Ken Loach : un Jésus britannique qui se travestie pour exprimer la part féminine du culte. Génial!) et des photos plutôt douce, sans jugement. Finalement seuls les textes qui accompagnent l'expo retranscrivent l'ironie du photographe, les portraits étant plutôt de beaux portraits.
Une expo étrange sur Réné Burri, utilisant le prétexte de sa fascination pour la forme pyramidale pour présenter un ensemble de photo et de dessin disparates et finalement pas très intéressant.
Un nouveau lieu pour moi, la fondation Manuel Rivera-Ortiz, très intéressant. Très grand et avec de nombreuses petites expos tournant autour du thème de l'exil et des migrants. La première m'a particulièrement marqué (mais je n'ai pas retenu son nom...) sur l'arrivé de migrant dans un petit village avec un travail de composition de photographie monumentale avec création de décors et de mise en scène. Touchant avec un rendu très léché.
L'expo de Laura Henno, Rédemption, sur Slab City, un campement emblématique de marginaux, est une belle expo pas mal documentaire avec des portraits assez touchant. Je retiens notamment la photo d'une femme lisant la bible en caressant un serpent lové autour de son cou.
Dans l'église des frères prêcheurs, l'un de mes sites d'expo préférés, plusieurs série de de Paul Graham. L'une a pour sujet les contrastes de classes dans la société américaine via un enchainement de photo monumentale dont près d'une sur deux est surexposé (comme nimbé d'une brume blanche épaisse). Plastiquement intéressant mais au final un peu facile... Une série de photo de rue m'a paru bien plus sympathique. Des enchainement de deux ou trois photos racontant des bouts d'histoire de rue dans New York, captées sur le vif. Assez sympa. Enfin une série plus hétéroclite sur des photos de ville et de gens dans la ville. Sympathique, avec des situations assez belle.
Ensuite une expo de Taysir Batniji, sur l'exil de sa famille depuis Gaza jusqu'en Amérique, avec des souvenirs, des vidéos. C'était la fin de la première journée et je dois avouer que j'ai complètement décroché de cette expo, je ne saurai pas vraiment en donner un avis.
Au niveau de la gare SNCF, dans le lieu qui s'appelle Ground Control (première fois que j'y allais) un ensemble d'expo de galerie concourant pour le Nouveau Prix Découverte. L'occasion de voir plein de petites séries fort sympathique. je retiens notamment celle sur le déplacement des églises lors de la reconstruction de Budapest par Ceausescu (pas pour les photos mais plutôt pour le sujet) et une série sur les soldats non professionnel en Ukraine (des portraits tout en douceur vraiment touchant). Il y avait aussi une expo sur le projet Auroville (une ville utopiste et spirituelle en Inde) composée essentiellement de vidéo. Pas inintéressant mais j'ai l'impression de voir trop de chose sur ce sujet ces derniers temps.
Dans les combles du Monoprix, deux expos. L'une sur la Tchétchénie et particulièrement Grosny, glaçante, qui m'a remué les tripes et finalement ces sentiments fort m'ont un peu empêché d'apprécier les photos, pourtant pas mal. L'autre expo était sur un moment de l'histoire cubaine : le passage du cercueil de Fidel Castro à travers le pays. Touchant. Surtout qu'à l'autre bout des Rencontres, une expo traite du voyage en train du cercueil de Robert F. Kennedy. Toutes les deux sont fortes, tant dans le sujet que dans les portraits réalisés de la ferveur et de le tristesse populaire. Celle sur Kennedy était complété de travail contemporain à partir d'archives des gens qui étaient au bord des voies et d'une reconstitution du voyage en vidéo. J'ai trouvé moins d'intérêt dans ces parties là. Plastiquement et conceptuellement intéressant mais les photos n'ont pas de réelles qualités.
Et puis le nouveau grand lieux des rencontres : Croisière, que je découvre. Un grand lieu génial, avec un bon nombre d'expo, disparate d'intérêt mais pas de qualité. Je ne vais revenir que sur celles que j'ai apprécié (j'ai déjà écrit un bon roman...) D'abord toute une partie sur 1968 vue du côté des flics, avec des photos de archives des extraits de rapport et de lettre du préfet. Plutôt intéressant ce point de vue finalement. Une expo sur le prix Pictet qui fête ses 10 ans et exposait plusieurs de ses primés. L'occasion de voir des images superbes en grand format (mais dont j'ai complètement zappé le nom...). Penchez-vous dessus ça vaut le coup, il n'y a eu que sept lauréas. Une double expo de Jane Evelyn Atwood et Joan Colom sur deux quartiers interlope de Paris et Barcelone. Très sympa et le dialogue entre les deux fonctionne bien. J'ai cependant préféré le noir et blanc d'Atwood sur Pigalle, plus sombre et sale et en même temps plus doux. Et enfin une série de photo issu d'un atelier de Christophe Loiseau en milieu carcéral. Plutôt sympa avec des rendus intéressant et de bonnes idées.
J'ai vu également une expo superbe de Todd Hido, des portraits féminin intense avec un travail de lumière remarquable. Ca m'a donné envie de refaire des portraits tant on reste scotché sur les regards et les contrastes.
A l'Eglise Sainte Blaise étaient projetées trois vidéos issus de la troisième scène de l'opéra national de Paris. Je n'en retiens qu'une visible en ligne, de Clément Cogitore : Les Indes Galantes. Je vous laisse vous faire votre avis dessus, mais moi j'adore.
Enfin les quelques expos que j'ai pu faire dans le domaine de la fondation Luma. D'abord The Train sur ce voyage du cercueil de RFK puis une expo de Ann Ray sur Alexander McQueen. Cette expo ne m'a pas vraiment parlé, elle semble faite pour ceux qui connaissent déjà l'univers du créateur de mode. Certaines photos sont cependant superbe, avec des portrait de mannequin incroyable au milieu de la foule de maquilleur et d'habilleur. Ensuite les trois expos du magasin électriques (j'ai refusé de faire la grande halle) avec la collection de portrait d'Antoine de Galbert. Des tas de portrait parfois drôle parfois glaçant (toujours difficile de voir du Joel Peter Witkin en vrai (pour ceux qui ne le connaissent pas et pour leur éviter une recherche qui peut être difficile : ce photographe travaille avec des corps morts, entier ou en bout. Les photos sont assez dures mais assez souvent belles). Une série que j'ai à peine eu le temps de faire avant la fermeture sur des portraits de migrant se racontant par les vêtements qu'on leur a donné à leur arrivé. Et une expo étrange de Prune Nourry très plastique et assez photographique au final.

Je crois que j'ai un peu tout brassé et je me rend compte que c'est assez long. J'espère que ça vous intéressera :)

 

Répondre