Actu : Rajoy est un petit joueur, on peut faire mieux

Ciné, télé, zik et bla bla persos (trolls, floodeurs et baskets interdits)
Verrouillé
Avatar de l’utilisateur
Erwan G
Envoyé de la Source
Messages : 10382
Inscription : lun. oct. 25, 2004 6:51 pm
Localisation : Grenoble

Actu : Rajoy est un petit joueur, on peut faire mieux

Message par Erwan G » lun. oct. 02, 2017 11:56 am

Mesdames, Messieurs,

Je vous rappelle que le sujet actu est là pour permettre d'échanger dans le respect sur l'actualité, les sujets sociaux qui peuvent nous marquer et nous toucher. Il serait bon qu'il ne serve ni à de la propagande sans fin, ni à des provocations, ni à des agressions. Nous sommes des gens de bonne compagnie (enfin, majoritairement) et nous sommes en droit de nous respecter mutuellement. A chaque dérapage, le sujet sera clos, supprimé et éventuellement réouvert. Nous nous réservons le droit de ne pas le réouvrir si ces conflits continuent sans cesse. Nous n'hésiterons pas non plus à bannir d'une partie du forum les contrevenants habituels.

Merci donc de rester calme et serein dans vos échanges. N'oubliez pas que, même si l'on n'est pas d'accord avec vous, l'autre reste un être humain.
Je suis Amour

"you can't never have too much of any barry"
Killerclown

Avatar de l’utilisateur
Mangon
Dieu de l'abysse
Messages : 2146
Inscription : lun. juin 23, 2008 5:35 pm
Localisation : De l'autre coté de la lame qui s'enfonce dans ton dos

Re: Actu : Rajoy est un petit joueur, on peut faire mieux

Message par Mangon » lun. oct. 02, 2017 12:31 pm

Au sujet de la Théorie des Insiders/Outsiders à laquelle j'ai fait référence.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9o ... -outsiders

http://www.persee.fr/doc/ecop_0249-4744 ... 113_2_5665

Il y a également un article d'Alternatives Economiques (payant je crois, mais vous avez droit à 3 articles gratuits) plus récent (2012).

 
Compare toi à l'Univers, ne le compare pas à toi
"Tu n'entendra jamais mon cri de triomphe parceque ça voudra dire que tu es mort"
"Si tu veux me voir sourire, pend toi avec tes tripes"

Avatar de l’utilisateur
Inigin
Dieu des hakamas perdus
Messages : 8181
Inscription : dim. août 02, 2009 7:27 am

Re: Actu : Rajoy est un petit joueur, on peut faire mieux

Message par Inigin » lun. oct. 02, 2017 12:44 pm

Omfg ce titre ! Ce titre !

Bon, sans avoir regardé les infos ce matin, la situation peut évoluer selon quatre directions :
- l'exécutif catalan se rend compte que les trois scénarios suivants sont horribles et ouvre des negos au lieu de proclamer l'indépendance. Reconnaissance de la nation catalane, autonomie assurée et éventuellement renforcée, victoire politique. Les blessés d'hier apprécieront.
- l'exécutif catalan proclame l'indépendance, Madrid se contente de dire "cest vide, on n'en tient pas compte" et il y a une pro to-république jusqu'au moment de payer les impôts. Ou on bascule au 3
- l'exécutif catalan proclame l'indépendance, Madrid envoie l'armée et fait passer les heurts d'hier pour un aimable tour de chauffe. Au mieux il y a des centaines d'arrestations, au pire l'Espagne s'enfonce dans la guerre civile.
- l'exécutif catalan proclame l'indépendance, Rajoy laisse faire ou démissionne (ce qui revient au même), la Catalogne sort de l'UE, de la zone euro et de Schengen, l'économie catalane s'effondre. Quand l'hiver sera la mais pas le chauffage (parce que le FAE sera stoppe dans les Pyrénées), retour au 1 mais dans des conditions de capitulation politique.

Sachant que pour la France, l'enjeu c'est que si la Catalogne ne s'effondre pas, la Corse et la Bretagne (ou une bande d'excités dans ces deux régions) vont essayer de suivre. Je vous raconte pas les négociations d'adhésion à l'UE, elles n'auront jamais lieu.

La seule question, c'est combien de morts pendant que Barcelone et Madrid essaieront (probablement successivement) ces quatre options.
Barde biclassé secrétaire de la Voix de Rokugan

ImageImageImageImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Uphir
Dieu des hamsters miniatures spatiaux
Messages : 17195
Inscription : sam. juin 30, 2012 2:31 pm
Localisation : RP

Re: Actu : Rajoy est un petit joueur, on peut faire mieux

Message par Uphir » lun. oct. 02, 2017 12:47 pm

Inigin a écrit :
lun. oct. 02, 2017 12:44 pm
La seule question, c'est combien de morts pendant que Barcelone et Madrid essaieront (probablement successivement) ces quatre options.
Et surtout, dans quel championnat va jouer le Barça ? En Liga ou en Ligue 1 ?
 
Gott weiß ich will kein Engel sein

Tristan
Panthéon
Messages : 5087
Inscription : mer. oct. 08, 2003 7:46 pm

Re: Actu : Rajoy est un petit joueur, on peut faire mieux

Message par Tristan » lun. oct. 02, 2017 12:54 pm

Les Etats-Unis viennent de connaître leur pire tuerie de masse à Las Vegas, où le bilan dépasse les 50 mots et les 200 blessés.

Un tireur installé au 32e étage d'un casino a ouvert le feu sur la foule en contrebas, qui assistait à un festival de musique country.

Apparemment, le tireur s'appelle Stephen Paddock, et je suis curieux de connaître ses motivations.

Tristan
Panthéon
Messages : 5087
Inscription : mer. oct. 08, 2003 7:46 pm

Re: Actu : Rajoy est un petit joueur, on peut faire mieux

Message par Tristan » lun. oct. 02, 2017 12:54 pm

Uphir a écrit :
lun. oct. 02, 2017 12:47 pm
Inigin a écrit :
lun. oct. 02, 2017 12:44 pm
La seule question, c'est combien de morts pendant que Barcelone et Madrid essaieront (probablement successivement) ces quatre options.
Et surtout, dans quel championnat va jouer le Barça ? En Liga ou en Ligue 1 ?
  
Dans le championnat de Catalogne, qu'il gagnera tous les ans.
 

Tristan
Panthéon
Messages : 5087
Inscription : mer. oct. 08, 2003 7:46 pm

Re: Actu : Rajoy est un petit joueur, on peut faire mieux

Message par Tristan » lun. oct. 02, 2017 12:57 pm

Inigin a écrit :
lun. oct. 02, 2017 12:44 pm
Omfg ce titre ! Ce titre !

Bon, sans avoir regardé les infos ce matin, la situation peut évoluer selon quatre directions :
- l'exécutif catalan se rend compte que les trois scénarios suivants sont horribles et ouvre des negos au lieu de proclamer l'indépendance. Reconnaissance de la nation catalane, autonomie assurée et éventuellement renforcée, victoire politique. Les blessés d'hier apprécieront.
- l'exécutif catalan proclame l'indépendance, Madrid se contente de dire "cest vide, on n'en tient pas compte" et il y a une pro to-république jusqu'au moment de payer les impôts. Ou on bascule au 3
- l'exécutif catalan proclame l'indépendance, Madrid envoie l'armée et fait passer les heurts d'hier pour un aimable tour de chauffe. Au mieux il y a des centaines d'arrestations, au pire l'Espagne s'enfonce dans la guerre civile.
- l'exécutif catalan proclame l'indépendance, Rajoy laisse faire ou démissionne (ce qui revient au même), la Catalogne sort de l'UE, de la zone euro et de Schengen, l'économie catalane s'effondre. Quand l'hiver sera la mais pas le chauffage (parce que le FAE sera stoppe dans les Pyrénées), retour au 1 mais dans des conditions de capitulation politique.

Sachant que pour la France, l'enjeu c'est que si la Catalogne ne s'effondre pas, la Corse et la Bretagne (ou une bande d'excités dans ces deux régions) vont essayer de suivre. Je vous raconte pas les négociations d'adhésion à l'UE, elles n'auront jamais lieu.

La seule question, c'est combien de morts pendant que Barcelone et Madrid essaieront (probablement successivement) ces quatre options.

Tout indique qu'on s'oriente vers le 3.
"Madrid fera "tout ce que permet la loi" pour empêcher une déclaration d'indépendance"En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/europe/live/2017/ ... EcLYQcl.99

On verra ce qu'il en est mercredi, date théorique de la déclaration d'indépendance si le "oui" l'emportait, mais je ne suis pas optimiste.

Le président catalan a réclamé une médiation, Rajoy a dit qu'il était prêt à discuter de tout sauf de l'indépendance, mais ça donne quand même l'impression qu'ils jouent tous les deux pour leur public, rubrique "vous voyez, j'ai tout fait pour discuter jusqu'à la dernière minute".

Avatar de l’utilisateur
Nichal
Dieu des supporters de Damien Traille
Messages : 4368
Inscription : sam. mars 01, 2008 1:45 pm
Localisation : Toujours un peu à l' Ouest

Re: Actu : Rajoy est un petit joueur, on peut faire mieux

Message par Nichal » lun. oct. 02, 2017 12:58 pm

Tristan a écrit :
lun. oct. 02, 2017 12:54 pm
Les Etats-Unis viennent de connaître leur pire tuerie de masse à Las Vegas, où le bilan dépasse les 50 mots et les 200 blessés.

Un tireur installé au 32e étage d'un casino a ouvert le feu sur la foule en contrebas, qui assistait à un festival de musique country.

Apparemment, le tireur s'appelle Stephen Paddock, et je suis curieux de connaître ses motivations.

Il aime peut être pas la country ?
"Sinon oui, je trouve que ce tenbatsu a un côté tatari qui fait envie" _ Kamiseito, cryptique.

"Alors ce serait l'exécution la plus chère de l'histoire du monde : 59 missiles, le mec avait une sacrée CA" _Dokkalfar, taquin.

Tristan
Panthéon
Messages : 5087
Inscription : mer. oct. 08, 2003 7:46 pm

Re: Actu : Rajoy est un petit joueur, on peut faire mieux

Message par Tristan » lun. oct. 02, 2017 1:02 pm

Nichal a écrit :
lun. oct. 02, 2017 12:58 pm
Tristan a écrit :
lun. oct. 02, 2017 12:54 pm
Les Etats-Unis viennent de connaître leur pire tuerie de masse à Las Vegas, où le bilan dépasse les 50 mots et les 200 blessés.

Un tireur installé au 32e étage d'un casino a ouvert le feu sur la foule en contrebas, qui assistait à un festival de musique country.

Apparemment, le tireur s'appelle Stephen Paddock, et je suis curieux de connaître ses motivations.

Il aime peut être pas la country ? 

Pour l'instant, tout ce que j'ai vu passer, c'est "Stephen Paddock, 64 ans, résident à Las Vegas".
 

Avatar de l’utilisateur
Nichal
Dieu des supporters de Damien Traille
Messages : 4368
Inscription : sam. mars 01, 2008 1:45 pm
Localisation : Toujours un peu à l' Ouest

Re: Actu : Rajoy est un petit joueur, on peut faire mieux

Message par Nichal » lun. oct. 02, 2017 1:07 pm

Trêve de plaisanterie, je comprends pas comment on peut apporter une arme à feu dans un Casino quand on est un civil.
"Sinon oui, je trouve que ce tenbatsu a un côté tatari qui fait envie" _ Kamiseito, cryptique.

"Alors ce serait l'exécution la plus chère de l'histoire du monde : 59 missiles, le mec avait une sacrée CA" _Dokkalfar, taquin.

Avatar de l’utilisateur
Uphir
Dieu des hamsters miniatures spatiaux
Messages : 17195
Inscription : sam. juin 30, 2012 2:31 pm
Localisation : RP

Re: Actu : Rajoy est un petit joueur, on peut faire mieux

Message par Uphir » lun. oct. 02, 2017 1:09 pm

Ah tiens, puisque l'on parle de sport et de politique, je n'ai pas pu en causer du fait de la fermeture temporaire du sujet mais...

La NBA (ligue de basket) a tranché pour ce qui est du respect de l'hymne; tout genou à terre pendant l'hymne national sera sanctionné ! Il n'y aura pas de passe droit. Ce qui est intéressant, c'est que la NBA précise bien "genou à terre" ce qui implique que d'autres formes de protestation (le poing levé par exemple ?) serait autorisée. J'en doute fort mais nous verrons bien, la saison commençant fin octobre.

Côté NFL, toujours les mêmes gestes hier soir; des joueurs à genou, d'autres se tenant par les épaules... chacun y va de son symbole (les Seahawks par exemple ont annoncé l'ouverture d'un fond pour financer des associations luttant pour l'égalité des droits aux USA). Le geste, pour moi, de ce week end reste la célébration de Cam Newton, le quaterback des Panthers, après son TD: un poing levé qui n'est pas sans rappeler celui de Tommie Smith et John Carlos aux JO, en 1968.

Spoiler:
Image

Il a d'ailleurs indiqué que son geste était clairement un hommage au "black power".

Toujours sur le thème, le discours du Général américain Jay Silveria à des élèves officiers après la découverte de tags racistes dans les locaux de la base:
http://www.huffingtonpost.fr/2017/09/29 ... _23227886/

Et c'est dans ce contexte que sort le dernier film de Kathryn Bigelow sur les émeutes raciales survenues à Détroit en 1967. J'avoue qu'étant en général assez fan de son cinéma et vu le thème, je vais sûrement me laisser tenter.
Gott weiß ich will kein Engel sein

Avatar de l’utilisateur
Humphrey B
Dieu des physiciens wargamers
Messages : 4332
Inscription : sam. avr. 03, 2010 7:35 pm
Localisation : Troyes
Contact :

Re: Actu : Rajoy est un petit joueur, on peut faire mieux

Message par Humphrey B » lun. oct. 02, 2017 1:15 pm

Mangon a écrit :
lun. oct. 02, 2017 12:31 pm
Au sujet de la Théorie des Insiders/Outsiders à laquelle j'ai fait référence.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9o ... -outsiders

http://www.persee.fr/doc/ecop_0249-4744 ... 113_2_5665

Il y a également un article d'Alternatives Economiques (payant je crois, mais vous avez droit à 3 articles gratuits) plus récent (2012).

 

Merci ! :bierre:
 
“Harry, I’m going to let you in on a little secret. Every day, once a day, give yourself a present. Don’t plan it. Don’t wait for it. Just let it happen. It could be a new shirt at the men’s store, a catnap in your office chair, or two cups of good, hot black coffee.” – Agent Dale Cooper

Avatar de l’utilisateur
Paiji
Dieu du liberal réalisme
Messages : 6871
Inscription : mer. janv. 19, 2005 5:20 pm
Localisation : Nantes

Re: Actu : Rajoy est un petit joueur, on peut faire mieux

Message par Paiji » lun. oct. 02, 2017 1:23 pm

Mangon a écrit :
lun. oct. 02, 2017 12:31 pm
Au sujet de la Théorie des Insiders/Outsiders à laquelle j'ai fait référence.


Il y a également un article d'Alternatives Economiques (payant je crois, mais vous avez droit à 3 articles gratuits) plus récent (2012).
Le voilà : 
Spoiler:
Les inégalités dans la crise : insiders contre outsiders ?

Dans le privé comme dans le public, il existe de fortes disparités entre les salariés en contrat à durée indéterminée et ceux en emploi précaire. Une dualité qui s'est aggravée avec la crise.
Le marché du travail français est souvent dénoncé pour son caractère dualiste. Alors que ce sont les inégalités de salaires qui caractérisent les pays anglo-saxons, ce sont les différences de statut d’emploi qui marquent les positions sur le marché du travail en France et, plus largement, dans les pays d’Europe continentale et surtout du Sud.
Les salariés français sont en grande majorité (85 %) en contrat à durée indéterminée (CDI). Ils bénéficient de ce fait de règles de protection de l’emploi parmi les plus élevées au sein des pays de l’OCDE, ou occupent un emploi à vie en tant que fonctionnaires. Ils forment, en quelque sorte, le "premier cercle", celui des *insiders, selon la terminologie anglo-saxonne ("ceux de l’intérieur", en traduction littérale). A opposer au deuxième cercle, celui des travailleurs aux emplois à contrat à durée déterminée (CDD), en intérim ou en recherche d’emploi. Les jeunes sont particulièrement surreprésentés au sein de ces outsiders ("ceux de l’extérieur") : en 2009, 50 % des 15-24 ans en poste occupaient un emploi temporaire (y compris l’apprentissage), contre moins de 15 % des actifs occupés tous âges confondus ; et leur taux de chômage est plus du double de celui de l’ensemble de la population active.
La crise comme révélateur
Ce caractère dualiste semble s’être particulièrement révélé pendant la crise entamée en 2008. Ainsi, d’avril 2008 à juin 2009, l’emploi intérimaire a concentré à lui seul la moitié des pertes d’emplois de l’ensemble de l’économie. De ce point de vue, il a joué son rôle de variable d’ajustement. Il est frappant de constater que le nombre de travailleurs intérimaires avait plus que doublé entre 1995 et 2007, pour représenter à la veille de la crise environ 7,5 % de l’emploi total du secteur manufacturier, et près de 9 % de celui de la construction - les deux secteurs par la suite les plus touchés par la crise.
Les insiders ont été bien davantage protégés, notamment dans les grandes entreprises. L’industrie automobile en offre une illustration extrême : alors que des milliers de postes d’intérimaires ont été supprimés sans pratiquement aucune mesure d’accompagnement, les salariés permanents ont pu bénéficier de dispositifs de réduction du temps de travail relativement généreux, notamment grâce aux dispositifs de chômage partiel largement subventionnés par l’Etat, en particulier l’activité réduite de longue durée (ARLD), qui ont permis d’assurer 90 % de leur salaire net.
De façon plus générale, la grande majorité des salariés qui ont pu garder leur emploi pendant la crise ont vu leur salaire maintenu. Ils ont même connu une hausse de pouvoir d’achat non négligeable du fait du fort ralentissement de l’inflation. Dans une enquête de la Banque de France menée à l’été 2009 auprès d’un échantillon représentatif d’entreprises, seulement 1 % d’entre elles déclaraient avoir baissé le salaire de base de leurs employés, et 30 % les autres composantes de la rémunération. En même temps, de nombreux salariés ont continué à bénéficier d’heures supplémentaires malgré la crise, celles-ci étant exonérés de cotisations sociales et d’imposition.

Dans la fonction publique
Les ajustements dans le secteur public, qui ont débuté dès 2007, offrent aussi l’exemple de processus particulièrement inégalitaires. Même si le point d’indice - qui sert de référence à l’ensemble de la grille salariale - a progressé moins vite que l’inflation (et a même été bloqué à partir de 2010), les fonctionnaires qui sont restés en place ont vu en moyenne leur pouvoir d’achat progresser de façon non négligeable depuis 2008 (par exemple de plus de 2,5 % pour la seule année 2009 dans la fonction publique d’Etat).
Cela s’explique par le fait qu’ils ont continué à bénéficier des augmentations liées à l’ancienneté et aux promotions ("effet carrière"), mais aussi, dans la fonction publique d’Etat, par le fait que la moitié des économies de masse salariale découlant du non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite leur a été redistribué sous forme d’augmentations salariales catégorielles.
En même temps, la règle du non-remplacement a entraîné un recours accru au travail temporaire dans certains secteurs, avec parfois un écart de rémunérations croissant entre fonctionnaires et non-titulaires. Ainsi, par exemple, dans l’enseignement secondaire, le nombre de professeurs contractuels a augmenté de près de 38 % entre 2007 et 2010 (sans compter le recours accru aux vacations horaires, pour lequel on ne dispose pas de statistiques globales), et parallèlement, la rémunération des professeurs titulaires progressaient en moyenne de façon significative, grâce à la revalorisation du salaire des nouveaux entrants (salaire d’entrée et jusqu’à sept ans d’ancienneté), mais aussi du fait de l’augmentation du nombre d’heures supplémentaires.

Au total, la formule "insiders contre outsiders" résume-t-elle bien les ajustements au cours de la crise ? Oui et non. La représentation du marché du travail qui la sous-tend suppose un groupe majoritaire - les insiders - capable de s’organiser pour défendre son intérêt au détriment d’une minorité non organisée (les outsiders), à travers le relais de l’action syndicale et des pouvoirs publics. La réalité est plus complexe. Si les syndicats représentent assez peu les jeunes et les travailleurs précaires, certaines de leurs actions sont allées dans le sens d’une meilleure prise en compte de leurs intérêts : assouplissement des conditions requises pour bénéficier de l’assurance chômage en 2008, mobilisation pour lutter contre le développement du travail précaire dans la fonction publique, etc. En revanche, les mesures de politiques publiques, de façon directe ou indirecte, ont peu contribué à la réduction du dualisme au cours de la crise, et ont parfois même concouru à l’accroître.

Avatar de l’utilisateur
Fingolfin
Dieu lyrique des fouteux chantants
Messages : 4647
Inscription : sam. févr. 07, 2004 7:06 pm
Localisation : Massy

Re: Actu : Rajoy est un petit joueur, on peut faire mieux

Message par Fingolfin » lun. oct. 02, 2017 1:36 pm

Nichal a écrit :
lun. oct. 02, 2017 1:07 pm
Trêve de plaisanterie, je comprends pas comment on peut apporter une arme à feu dans un Casino quand on est un civil.

Je suppose que c'est l'hôtel du casino, non ? Les contrôles ne se font qu'à l'entrée du casino même.

F.
HUGE PIT FILLED WITH 200 SPIKES

« je carbure à la Jupi » - Highlandjul

« Je bois de la vodka Lidl » - Kyorou

Avatar de l’utilisateur
Humphrey B
Dieu des physiciens wargamers
Messages : 4332
Inscription : sam. avr. 03, 2010 7:35 pm
Localisation : Troyes
Contact :

Re: Actu : Rajoy est un petit joueur, on peut faire mieux

Message par Humphrey B » lun. oct. 02, 2017 1:39 pm

Paiji a écrit :
lun. oct. 02, 2017 1:23 pm
Mangon a écrit :
lun. oct. 02, 2017 12:31 pm
Au sujet de la Théorie des Insiders/Outsiders à laquelle j'ai fait référence.


Il y a également un article d'Alternatives Economiques (payant je crois, mais vous avez droit à 3 articles gratuits) plus récent (2012).
Le voilà : 
Spoiler:
Les inégalités dans la crise : insiders contre outsiders ?

Dans le privé comme dans le public, il existe de fortes disparités entre les salariés en contrat à durée indéterminée et ceux en emploi précaire. Une dualité qui s'est aggravée avec la crise.
Le marché du travail français est souvent dénoncé pour son caractère dualiste. Alors que ce sont les inégalités de salaires qui caractérisent les pays anglo-saxons, ce sont les différences de statut d’emploi qui marquent les positions sur le marché du travail en France et, plus largement, dans les pays d’Europe continentale et surtout du Sud.
Les salariés français sont en grande majorité (85 %) en contrat à durée indéterminée (CDI). Ils bénéficient de ce fait de règles de protection de l’emploi parmi les plus élevées au sein des pays de l’OCDE, ou occupent un emploi à vie en tant que fonctionnaires. Ils forment, en quelque sorte, le "premier cercle", celui des *insiders, selon la terminologie anglo-saxonne ("ceux de l’intérieur", en traduction littérale). A opposer au deuxième cercle, celui des travailleurs aux emplois à contrat à durée déterminée (CDD), en intérim ou en recherche d’emploi. Les jeunes sont particulièrement surreprésentés au sein de ces outsiders ("ceux de l’extérieur") : en 2009, 50 % des 15-24 ans en poste occupaient un emploi temporaire (y compris l’apprentissage), contre moins de 15 % des actifs occupés tous âges confondus ; et leur taux de chômage est plus du double de celui de l’ensemble de la population active.
La crise comme révélateur
Ce caractère dualiste semble s’être particulièrement révélé pendant la crise entamée en 2008. Ainsi, d’avril 2008 à juin 2009, l’emploi intérimaire a concentré à lui seul la moitié des pertes d’emplois de l’ensemble de l’économie. De ce point de vue, il a joué son rôle de variable d’ajustement. Il est frappant de constater que le nombre de travailleurs intérimaires avait plus que doublé entre 1995 et 2007, pour représenter à la veille de la crise environ 7,5 % de l’emploi total du secteur manufacturier, et près de 9 % de celui de la construction - les deux secteurs par la suite les plus touchés par la crise.
Les insiders ont été bien davantage protégés, notamment dans les grandes entreprises. L’industrie automobile en offre une illustration extrême : alors que des milliers de postes d’intérimaires ont été supprimés sans pratiquement aucune mesure d’accompagnement, les salariés permanents ont pu bénéficier de dispositifs de réduction du temps de travail relativement généreux, notamment grâce aux dispositifs de chômage partiel largement subventionnés par l’Etat, en particulier l’activité réduite de longue durée (ARLD), qui ont permis d’assurer 90 % de leur salaire net.
De façon plus générale, la grande majorité des salariés qui ont pu garder leur emploi pendant la crise ont vu leur salaire maintenu. Ils ont même connu une hausse de pouvoir d’achat non négligeable du fait du fort ralentissement de l’inflation. Dans une enquête de la Banque de France menée à l’été 2009 auprès d’un échantillon représentatif d’entreprises, seulement 1 % d’entre elles déclaraient avoir baissé le salaire de base de leurs employés, et 30 % les autres composantes de la rémunération. En même temps, de nombreux salariés ont continué à bénéficier d’heures supplémentaires malgré la crise, celles-ci étant exonérés de cotisations sociales et d’imposition.

Dans la fonction publique
Les ajustements dans le secteur public, qui ont débuté dès 2007, offrent aussi l’exemple de processus particulièrement inégalitaires. Même si le point d’indice - qui sert de référence à l’ensemble de la grille salariale - a progressé moins vite que l’inflation (et a même été bloqué à partir de 2010), les fonctionnaires qui sont restés en place ont vu en moyenne leur pouvoir d’achat progresser de façon non négligeable depuis 2008 (par exemple de plus de 2,5 % pour la seule année 2009 dans la fonction publique d’Etat).
Cela s’explique par le fait qu’ils ont continué à bénéficier des augmentations liées à l’ancienneté et aux promotions ("effet carrière"), mais aussi, dans la fonction publique d’Etat, par le fait que la moitié des économies de masse salariale découlant du non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite leur a été redistribué sous forme d’augmentations salariales catégorielles.
En même temps, la règle du non-remplacement a entraîné un recours accru au travail temporaire dans certains secteurs, avec parfois un écart de rémunérations croissant entre fonctionnaires et non-titulaires. Ainsi, par exemple, dans l’enseignement secondaire, le nombre de professeurs contractuels a augmenté de près de 38 % entre 2007 et 2010 (sans compter le recours accru aux vacations horaires, pour lequel on ne dispose pas de statistiques globales), et parallèlement, la rémunération des professeurs titulaires progressaient en moyenne de façon significative, grâce à la revalorisation du salaire des nouveaux entrants (salaire d’entrée et jusqu’à sept ans d’ancienneté), mais aussi du fait de l’augmentation du nombre d’heures supplémentaires.

Au total, la formule "insiders contre outsiders" résume-t-elle bien les ajustements au cours de la crise ? Oui et non. La représentation du marché du travail qui la sous-tend suppose un groupe majoritaire - les insiders - capable de s’organiser pour défendre son intérêt au détriment d’une minorité non organisée (les outsiders), à travers le relais de l’action syndicale et des pouvoirs publics. La réalité est plus complexe. Si les syndicats représentent assez peu les jeunes et les travailleurs précaires, certaines de leurs actions sont allées dans le sens d’une meilleure prise en compte de leurs intérêts : assouplissement des conditions requises pour bénéficier de l’assurance chômage en 2008, mobilisation pour lutter contre le développement du travail précaire dans la fonction publique, etc. En revanche, les mesures de politiques publiques, de façon directe ou indirecte, ont peu contribué à la réduction du dualisme au cours de la crise, et ont parfois même concouru à l’accroître.
 


Merci Paiji.

Cet article est éclairant, et je comprends que le modèle insider/outsiders est en réalité une description - en soit objective mais que l'on peut détourner suivant son orientation idéologique. La présentation que j'en avais eue ayant été faite par un éditorialiste libéral (Brice Couturier à l'époque où il officiait aux matins de France Culture), je me rends compte à quel point cette présentation était biaisée...
 
“Harry, I’m going to let you in on a little secret. Every day, once a day, give yourself a present. Don’t plan it. Don’t wait for it. Just let it happen. It could be a new shirt at the men’s store, a catnap in your office chair, or two cups of good, hot black coffee.” – Agent Dale Cooper

Verrouillé