Moi,moi,moi, avec hypothèque mais sans Johnny

Ciné, télé, zik et bla bla persos (trolls, floodeurs et baskets interdits)
Avatar de l’utilisateur
Fabfab
Dieu de la gratte
Messages : 6490
Inscription : mer. août 29, 2007 6:03 pm
Localisation : Au pied du Vercors

Re: Moi,moi,moi, avec hypothèque mais sans Johnny

Message par Fabfab » sam. janv. 13, 2018 1:12 pm

Le Grümph a écrit :
sam. janv. 13, 2018 10:14 am
C'est un truc que j'ai du mal à piger : je veux dire, on a des adultes avec de l'expérience et en face, ce sont juste des gamins et des gamines qui font leur cinoche, mais c'est tout. Je comprends pas qu'on puisse être touché par ça. Ma fille a eu des réflexions de ses profs qui la trouvaient "hautaine" (genre "ton enseignement est tellement à la ramasse que je n'apprends rien que je connaisse déjà"*) et ça les mettait mal à l'aise. Mais je pige pas. Ils ont 50 ans, 25 ans de carrière - en quoi l'attitude d'une minette de 13/14 ans peut les atteindre ou les faire douter ??? A un moment, quand t'es un adulte face à des mômes, tu dois pouvoir poser les choses une bonne fois en terme d'attitude et d'autorité ou, au pire, tu dois pas le prendre personnellement. 
Enfin, il me semble. J'ai jamais été enseignant, mais j'ai fait quelques années d'animation en maison des jeunes et toussa. 

*C'était juste une impression qu'elle renvoyait, hein.

Mon gamin num2 est dans ce cas, exactement.
Perso, je trouve que le boulot est à faire des deux côtés : dans la comm et la vie de tous les jours il me semble que l'impression qu'on renvoit fait justement partie des choses qu'on doit pouvoir travailler, en tant que gamin comme en tant qu'adulte. Comprendre qu'une attitude désinvolte irrite (surtout quelqu'un dont le métier est d'apprendre) fait partie des choses qu'un gamin se doit de faire sous peine d'en payer le rpix tous les jours en toutes circonstances. Si le gamin ne veut pas changer (et à certains âges ils se font un malin plaisir de jouer à "j'ai raison, je suis intègre, vous êtes cons, je change pas, adaptez vous si vous n'êtes pas contents"), et bien il est normal qu'il en subisse les conséquences, comme nous tous.
Et je conçois tout à fait qu'un animateur au sens large puisse être à deux doigts de craquer devant des comportements inadaptés au boulot qu'il a à faire. Déjà quand c'est tes gosses c'est pas toujours facile, alors quand c'est pas les tiens et que tu sais que tu vas les avoir pendant 9 mois de façon régulière...
A distorted reality is now a necessity to be free

Avatar de l’utilisateur
Jérôme l'ours
Dieu des archivistes enseignants
Messages : 2495
Inscription : mar. oct. 21, 2008 5:59 pm
Localisation : Lyon

Re: Moi,moi,moi, avec hypothèque mais sans Johnny

Message par Jérôme l'ours » sam. janv. 13, 2018 1:21 pm

Fabfab a écrit :
sam. janv. 13, 2018 1:12 pm
Le Grümph a écrit :
sam. janv. 13, 2018 10:14 am
C'est un truc que j'ai du mal à piger : je veux dire, on a des adultes avec de l'expérience et en face, ce sont juste des gamins et des gamines qui font leur cinoche, mais c'est tout. Je comprends pas qu'on puisse être touché par ça. Ma fille a eu des réflexions de ses profs qui la trouvaient "hautaine" (genre "ton enseignement est tellement à la ramasse que je n'apprends rien que je connaisse déjà"*) et ça les mettait mal à l'aise. Mais je pige pas. Ils ont 50 ans, 25 ans de carrière - en quoi l'attitude d'une minette de 13/14 ans peut les atteindre ou les faire douter ??? A un moment, quand t'es un adulte face à des mômes, tu dois pouvoir poser les choses une bonne fois en terme d'attitude et d'autorité ou, au pire, tu dois pas le prendre personnellement. 
Enfin, il me semble. J'ai jamais été enseignant, mais j'ai fait quelques années d'animation en maison des jeunes et toussa. 

*C'était juste une impression qu'elle renvoyait, hein.

Mon gamin num2 est dans ce cas, exactement.
Perso, je trouve que le boulot est à faire des deux côtés : dans la comm et la vie de tous les jours il me semble que l'impression qu'on renvoit fait justement partie des choses qu'on doit pouvoir travailler, en tant que gamin comme en tant qu'adulte. Comprendre qu'une attitude désinvolte irrite (surtout quelqu'un dont le métier est d'apprendre) fait partie des choses qu'un gamin se doit de faire sous peine d'en payer le rpix tous les jours en toutes circonstances. Si le gamin ne veut pas changer (et à certains âges ils se font un malin plaisir de jouer à "j'ai raison, je suis intègre, vous êtes cons, je change pas, adaptez vous si vous n'êtes pas contents"), et bien il est normal qu'il en subisse les conséquences, comme nous tous.
Et je conçois tout à fait qu'un animateur au sens large puisse être à deux doigts de craquer devant des comportements inadaptés au boulot qu'il a à faire. Déjà quand c'est tes gosses c'est pas toujours facile, alors quand c'est pas les tiens et que tu sais que tu vas les avoir pendant 9 mois de façon régulière...  

D'abord on parle d'une élève de terminale, majeure ou pas loin, donc plus d'une adulte que d'une gamine. Ensuite elle a effectivement une capacité phénoménale à bavarder, à ne tenir aucun compte des rappels à l'ordre, à avoir d'excellentes notes néanmoins, contrairement à ses voisins et voisines qu'elle entraine à bavarder, et à prendre toute remontrance publique avec un exaspérant petit sourire, attendant visiblement que vous ayez fini pour reprendre le cours de ses bavardages.
Elle a mis ainsi en difficulté la jeune prof de philo, débutante, quitte à changer totalement de discours et d'attitude en tête à tête (j'y étais), à reconnaitre ses fautes et s'excuser platement. Et là elle a dégouté le prof de math, qui part de l'EN. Mais je suppose qu'il n'avait plus trop envie de faire ce métier. Et moi, le prof principal, j'essaye de gérer.
Par contre, en classe, peu de changement. Elle se sait à l'abri de ses notes, souvent les meilleurs de la classe.
C'est le savoir-vivre qui distingue l'assassin de la victime

Avatar de l’utilisateur
Kandjar
Envoyé de la Source
Messages : 5164
Inscription : sam. févr. 05, 2005 9:32 pm
Localisation : Petit mouroir tout gris entre l'Allemagne et la vie

Re: Moi,moi,moi, avec hypothèque mais sans Johnny

Message par Kandjar » sam. janv. 13, 2018 1:51 pm

Un changement de place peut-être ?
Naïf ingénieur de la Guilde du dK synergique : la (d)Krunch attitude
ImageImageImageImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Inigin
Dieu des hakamas perdus
Messages : 8183
Inscription : dim. août 02, 2009 7:27 am

Re: Moi,moi,moi, avec hypothèque mais sans Johnny

Message par Inigin » sam. janv. 13, 2018 2:01 pm

Kandjar a écrit :
sam. janv. 13, 2018 1:51 pm
Un changement de place peut-être ?
Ou de classe.
Barde biclassé secrétaire de la Voix de Rokugan

ImageImageImageImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
bakemono
Ascendant
Messages : 1536
Inscription : mar. juin 30, 2009 10:42 pm

Re: Moi,moi,moi, avec hypothèque mais sans Johnny

Message par bakemono » sam. janv. 13, 2018 2:08 pm

si elle est si douée, et qu'elle parle beaucoup, pourquoi ne lui proposerais-tu pas de ... faire le cours à ta place.
que toute la classe profite de son éloquence, et que tu te dégages du temps pour préparer le cours suivant, pardon, leur interro surprise lors du cours suivant. pour juger de son efficacité.
le silence est la seule chose dont le Néant s'honore.
mal armé

Avatar de l’utilisateur
Fingolfin
Dieu lyrique des fouteux chantants
Messages : 4661
Inscription : sam. févr. 07, 2004 7:06 pm
Localisation : Massy

Re: Moi,moi,moi, avec hypothèque mais sans Johnny

Message par Fingolfin » sam. janv. 13, 2018 2:13 pm

Inigin a écrit :
sam. janv. 13, 2018 2:01 pm
Kandjar a écrit :
sam. janv. 13, 2018 1:51 pm
Un changement de place peut-être ?
Ou de classe.  

De lycée je dirais (plus simple à faire, les collègues des autres classes n'accepteront certainement pas de la prendre !) :mrgreen:

F.
HUGE PIT FILLED WITH 200 SPIKES

« je carbure à la Jupi » - Highlandjul

« Je bois de la vodka Lidl » - Kyorou

Avatar de l’utilisateur
Deimoss
Dieu des spaces marines
Messages : 4839
Inscription : mar. sept. 18, 2007 9:27 am

Re: Moi,moi,moi, avec hypothèque mais sans Johnny

Message par Deimoss » sam. janv. 13, 2018 3:21 pm

Changer un élève de classe ou de bahut?  Bah t'as intérêt à avoir un staff bien derrière toi parce que bon, quand tu vois comment ça peut être coton pour une simple exclusion temporaire suite à des insultes directes selon qui est aux manettes...
Je me rappelle au lycée on avait un prof qui avait une technique simple. Tu parles sans être autorisé et tu te fais flag? Ejecté du cours. Tu récidive? Colle. On en avait un qui a passé la majorité de l'année en étude quand il y avait anglais. Son explication à nous autres? il était pour apprendre à ceux qui voulaient, pas perdre son temps avec ceux qui ne voulaient pas. C'était mon année de terminale, le gars s'est vautré au bac et n'a même pas eu les repêches "la faute aux profs" évidemment. Nous ça nous a fait des vacances toute l'année de pas avoir ce petit con à polluer le cour.

@bakemono notre prof de physique en première a rétorqué ça à une bonne élève qui ne pouvait pas s'empêcher de l'ouvrir en cours. J'avais atterri dans une classe qui venait de seconde "élite" (les secondes "science" genre mesures physiques, maths...) avec un sacré lot de petits cons et de pimbêches dont les résultats étaient inversement proportionnels à leur attitude. Réponse de l'intéressée? "C'est vous qui êtes payé pour ça, ce n'est pas à moi de faire votre travail!" Le tout avec un grand sourire victorieux toute satisfaite d'avoir encore une fois mouché un prof. Bilan, il a perdu son sang froid, il lui a gueulé dessus et foutue à la porte et elle, elle rayonnait d'avoir gagné, partant en mode princesse drapée dans sa vertu et auréolée de sa victoire, les autres ricanant de voir le prof s'être fait rouler dans la farine. J'aimais beaucoup ce prof et franchement j'avais qu'une envie, attraper cette conne et lui éclater les dents sur son bureau. Au final elle a passé l'année sans AUCUN problème avec les CPE, a eu son bac avec mention et a continué sa vie de pimbêche. Mon seul souhait étant qu'elle se ramasse plus tard, mais peu de chance vu son milieu, y a des criminels impunis.
 
La mort, c'est quand t'as plus de pièces de rechange.

Avatar de l’utilisateur
Le Grümph
Dieu du foisonnement créatif
Messages : 8229
Inscription : mar. avr. 05, 2005 1:44 am
Localisation : Nord-Mayenne
Contact :

Re: Moi,moi,moi, avec hypothèque mais sans Johnny

Message par Le Grümph » sam. janv. 13, 2018 3:35 pm

Je crois bien que moi, ça serait modif des notes écrites.
Je suis là pour valider des acquis. Parmi les acquis, il y a l'attitude. Mauvaise attitude ? pas de souci. Je te mets 5 à l'écrit systématiquement. Ou 3. Tu veux pas changer ? Pas grave, tu auras le livret scolaire qui va avec... Quand les gamins veulent aller au CaC, ils oublient que les profs ont des armes aussi. Que ça passe aussi par le placement des élèves en cours, par le renvoi systématique, par les notes. Tu peux pourrir un élève aussi sûrement qu'il peut te pourrir. Et tu peux pourrir toute une classe sans plus de soucis en les jouant les uns contre les autres.
LG
Petit Marteau - Mon site - Mes images - Mon Lulu
Chibi : des jeux pour faire des trucs dedans
JOUER ET LAISSER JOUER
system matters, players matter more
Jeu de rôle. n.m. On jette des dés et on dit des conneries.

Avatar de l’utilisateur
Ganelon
Prêtre
Messages : 329
Inscription : jeu. sept. 14, 2017 9:04 am
Localisation : Sur la brèche

Re: Moi,moi,moi, avec hypothèque mais sans Johnny

Message par Ganelon » sam. janv. 13, 2018 3:42 pm

Le Grümph a écrit :
sam. janv. 13, 2018 3:35 pm
Je crois bien que moi, ça serait modif des notes écrites.
Je suis là pour valider des acquis. Parmi les acquis, il y a l'attitude. Mauvaise attitude ? pas de souci. Je te mets 5 à l'écrit systématiquement. Ou 3. Tu veux pas changer ? Pas grave, tu auras le livret scolaire qui va avec... Quand les gamins veulent aller au CaC, ils oublient que les profs ont des armes aussi. Que ça passe aussi par le placement des élèves en cours, par le renvoi systématique, par les notes. Tu peux pourrir un élève aussi sûrement qu'il peut te pourrir. Et tu peux pourrir toute une classe sans plus de soucis en les jouant les uns contre les autres.
LG
Et ça sort quand sur Chibi ?  :mrgreen:
 
Cassos Belli - "Nouz annegzerons l'Autruche et enfahirons la Vologne" (Badolf Bitler).

Avatar de l’utilisateur
Deimoss
Dieu des spaces marines
Messages : 4839
Inscription : mar. sept. 18, 2007 9:27 am

Re: Moi,moi,moi, avec hypothèque mais sans Johnny

Message par Deimoss » sam. janv. 13, 2018 3:55 pm

Je ne sais pas si c'est vraiment encore possible ça. Les armes, les profs en ont plus des masses si tant est qu'ils en ont encore à part l'exclusion du cours et les colles (que certains élèves ignorent totalement avec la bénédiction des parents). Descendre les notes "arbitrairement" je crois bien que tu n'as plus le droit. Tu peux enlever quelques points pour orthographe/présentation genre 2 points, mais une interro de physique qui vaut 15, tu ne peux pas la réduire à 5 bicoze mauvais comportement. Là tu te fais remonter les bretelles et harponner par "les parents qui ont forcément raison" . Parce que faut pas les oublier aussi eux, souvent premiers responsables.
Pour le coup du monter les élèves les uns contre les autres, j'ai connu un prof qui lançait des interro surprises quand ça parlait trop, bilan, les petits cons qui en avaient rien à foutre s'amusaient à ça. Ils s'en foutaient des notes, les seuls qui étaient lésés c'étaient ceux qui étaient réglos mais pas forcément très bons, ça a fini par péter à la gueule du prof. 
deux profs que j'ai eu avaient une autre méthode bien vache, quand ça parlait, ils prenaient un carnet au pif et c'était observation/colle. Bilan, y a eu quelques bourre pifs échangés en interclasse et moins de bavardages, mais paye ton ambiance dans le cour. L'un d'eux a eu ses quatre pneus crevés.
La mort, c'est quand t'as plus de pièces de rechange.

Avatar de l’utilisateur
Kandjar
Envoyé de la Source
Messages : 5164
Inscription : sam. févr. 05, 2005 9:32 pm
Localisation : Petit mouroir tout gris entre l'Allemagne et la vie

Re: Moi,moi,moi, avec hypothèque mais sans Johnny

Message par Kandjar » sam. janv. 13, 2018 4:13 pm

La vache, vous êtes des brutaux.

Jérôme l'ours a écrit :
sam. janv. 13, 2018 1:21 pm
D'abord on parle d'une élève de terminale, majeure ou pas loin, donc plus d'une adulte que d'une gamine. Ensuite elle a effectivement une capacité phénoménale à bavarder, à ne tenir aucun compte des rappels à l'ordre, à avoir d'excellentes notes néanmoins, contrairement à ses voisins et voisines qu'elle entraine à bavarder, et à prendre toute remontrance publique avec un exaspérant petit sourire, attendant visiblement que vous ayez fini pour reprendre le cours de ses bavardages.
Elle a mis ainsi en difficulté la jeune prof de philo, débutante, quitte à changer totalement de discours et d'attitude en tête à tête (j'y étais), à reconnaitre ses fautes et s'excuser platement. Et là elle a dégouté le prof de math, qui part de l'EN. Mais je suppose qu'il n'avait plus trop envie de faire ce métier. Et moi, le prof principal, j'essaye de gérer.
Par contre, en classe, peu de changement. Elle se sait à l'abri de ses notes, souvent les meilleurs de la classe.
Bon visiblement on n'est pas dans le cas de la fille limite déscolarisée qui n'en a rien à secouer de ce que l'institution peut bien lui dire ou faire.

Pour le problème du bavardage incessant, un simple changement de place doit pouvoir améliorer les choses, pas besoin de partir dans les extrémités. Le petit sourire exaspérant, on n'y peut pas grand chose (juste prendre de la hauteur et l'ignorer), mais si elle recommence à parler, faut la relancer sans attendre : "Vous n'avez pas compris ce que je vous ai dit à l'instant ? Je peux vous l'expliquer avec des mots plus simples peut-être ?"
Et s'il faut une troisième fois, c'est sortie de cours (assortie d'une heure de colle avec du travail de rattrapage)
Si le tête à tête fonctionne, il faut réitérer, elle se lassera avant vous.
Si les autres profs s'en inquiètent, on peut prendre les élèves délégués à témoin : "ai-je averti machine à plusieurs reprises avant de la sanctionner ?"
Si les parents interviennent, on peut essayer de les mettre devant leurs responsabilités : "Votre fille est bonne élève, mais ses bavardages empêchent les autres élèves de travailler correctement : je veux bien la rappeler à l'ordre une fois, deux fois, mais après je dois changer de méthode, vous imaginez la classe si les trente élèves agissaient de la même façon ?
Maintenant, chaque ado est différent, et je m'y prends peut-être de la mauvaise façon avec elle. Vous qui connaissez bien votre fille, vous auriez peut-être une méthode plus efficace pour lui faire comprendre que ses bavardages font perdre beaucoup de temps à ses professeurs et ses camarades..."

Tu ne nous en dis sûrement qu'une partie, mais là à première vue, une élève avec de bons résultats qui bavarde et ignore les remontrances sans non plus faire de scandale, ça fait quand même un peu First World Problem. Le prof qui quitte l'EN pour ça n'attendait visiblement qu'un déclencheur... (après, pour une prof débutante, je conçois que ce soit chaud à gérer, la gestion de conflit ça demande quand même pas mal d'expérience, mais c'est aussi à ça que servent les collègues)

EDIT : enfin, je veux dire que tu sembles être en lycée, il y a toute une équipe éducative, d'autres profs, un proviseur, sans doute un adjoint, un ou des CPE, des pions... c'est pas comme un prof de primaire qui doit vraiment régler chaque problème, même bénin, tout seul.

re-EDIT : ces méthodes, ce n'est que du testé (pas en tant que prof mais...), pas des idées balancées comme ça
Naïf ingénieur de la Guilde du dK synergique : la (d)Krunch attitude
ImageImageImageImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Le Grümph
Dieu du foisonnement créatif
Messages : 8229
Inscription : mar. avr. 05, 2005 1:44 am
Localisation : Nord-Mayenne
Contact :

Re: Moi,moi,moi, avec hypothèque mais sans Johnny

Message par Le Grümph » sam. janv. 13, 2018 4:22 pm

Les élèves CSP ++ qui prennent les profs de haut, c'est la plaie. "Comment, il faut un Capes pour ranger des livres dans des étagères ?" - réflexion d'un élève à ma femme du temps où elle était prof-doc. Il faut savoir leur rabattre le caquet, ce qui n'est jamais simple, surtout avec des parents bien à bloc derrière. Tout ce qu'on peut espérer, c'est qu'ils dégagent fissa vers le privé :D 
Petit Marteau - Mon site - Mes images - Mon Lulu
Chibi : des jeux pour faire des trucs dedans
JOUER ET LAISSER JOUER
system matters, players matter more
Jeu de rôle. n.m. On jette des dés et on dit des conneries.

Avatar de l’utilisateur
Fabfab
Dieu de la gratte
Messages : 6490
Inscription : mer. août 29, 2007 6:03 pm
Localisation : Au pied du Vercors

Re: Moi,moi,moi, avec hypothèque mais sans Johnny

Message par Fabfab » sam. janv. 13, 2018 4:46 pm

Ce terme d'élève CSP+++ me hérisse le poil. Il a autant de valeur que celui de "élève ouvrier bouseux" : un cliché.
Ça m'étonne venant de toi, LG.
A distorted reality is now a necessity to be free

Avatar de l’utilisateur
Le Grümph
Dieu du foisonnement créatif
Messages : 8229
Inscription : mar. avr. 05, 2005 1:44 am
Localisation : Nord-Mayenne
Contact :

Re: Moi,moi,moi, avec hypothèque mais sans Johnny

Message par Le Grümph » sam. janv. 13, 2018 5:11 pm

Il y a fort longtemps, un casusien qui bossait dans un service d'univ nous racontait ici-même qu'il devinait instantanément à son attitude le milieu social d'un étudiant qui rentrait dans sa salle pour demander quelque chose. Avec ou sans s'il vous plait, avec ou sans intérêt pour la disponibilité de la personne chez qui il entrait, dans la manière de demander/exiger le service, etc.
Mon expérience perso n'est pas toujours bien loin de ça.
Alors, ça peut hérisser, hein, mais disons que la morgue de celui qui se sait supérieur de naissance, hein, ça existe et c'est pas mal répandu. C'est pas forcément conscient, ni malveillant, ni quoi que ce soit, et il y a toujours des exceptions ou des gens qui apprennent à se comporter correctement. Tout dépend toujours des parents. 
Ensuite, p-e que ça change avec les générations, aussi. J'en sais rien.
Et puis peut-être que j'ai des préventions envers toute une catégorie de la population.
Mais en fait non. Je déteste tout le monde équitablement en fait.
Petit Marteau - Mon site - Mes images - Mon Lulu
Chibi : des jeux pour faire des trucs dedans
JOUER ET LAISSER JOUER
system matters, players matter more
Jeu de rôle. n.m. On jette des dés et on dit des conneries.

Avatar de l’utilisateur
Go@t
Dieu du rabin zombi cracheur de flamme
Messages : 5926
Inscription : mar. déc. 07, 2004 11:46 am
Localisation : Somewhere between Haven Creek and Scum City
Contact :

Re: Moi,moi,moi, avec hypothèque mais sans Johnny

Message par Go@t » sam. janv. 13, 2018 5:22 pm

Allons au bout de la logique. Une balle dans la tête et on n'en parle plus.
"Jouer avec Go@t, c'est à chaque fois mythique." (Zeben)
ZombieFanBoy Team, Maskagaz Zav Team et membre du studio Gobz'Ink, où les auteurs de JDR ont le poil soyeux :
Image

Répondre