[Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Ciné, télé, zik et bla bla persos (trolls, floodeurs et baskets interdits)
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Erwan G
Envoyé de la Source
Messages : 11681
Inscription : lun. oct. 25, 2004 6:51 pm
Localisation : Grenoble

[Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Message par Erwan G » lun. avr. 23, 2018 11:55 am

Pour parler de livres, que ce soit en les lisant ou en les utilisant comme cale meuble.
Spoiler:
Image

Avatar de l’utilisateur
vermer
Mystique
Messages : 871
Inscription : dim. févr. 13, 2011 12:32 am
Localisation : Canada
Contact :

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Vermer

Message par vermer » mar. avr. 24, 2018 6:12 pm

Pour parler de 2033 de Glukhovski , j'ai arrêté après un chapitre ou deux, ce n'est ni bien écrit ni intéressant j'ai trouvé.
Cela m'a rappelé exactement Troglo Blues de Passegué dans le métro parisien, lui, sorti il y a 20 ans :

Image

Je viens toutefois de récupérer les nouvelles de Glukhovski :

Image

... que je viens juste de commencer et pour l'instant ça se tient plutôt bien.
Vieille Garde : joueur de Jdr depuis 1984 - Jeux favoris:
Hurlements, Pendragon, Every Day Is Halloween, Reve de Dragon, Empires et Dynasties, Paranoia, Mnemosyne.

Profile de lecture Babelio

Avatar de l’utilisateur
vermer
Mystique
Messages : 871
Inscription : dim. févr. 13, 2011 12:32 am
Localisation : Canada
Contact :

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Vermer

Message par vermer » mar. avr. 24, 2018 6:37 pm

Image

On en avait parlé, je l'ai donc récupéré et lu.

Ce fut intéressant, pas bon, mais intéressant... Cela m’a rappelé ce qu’on lit actuellement en général en Sf américaine : les mêmes qualités et les mêmes défauts.

La grande qualité est qu'elle sait écrire professionnellement : c'est fluide, dans ce style moderne un peu haché et légèrement sarcastique, mais vraiment maîtrisé. C'est assez rare en Sf-fr de nos jours...

Les défauts : le manque de sense of wonder, d'imaginaire, de construction réfléchie d'univers alternatifs et aussi de sensibilité. On enfonce des portes ouvertes (l’environnement, la mythologie fantastique habituelle, etc.) avec rien de vraiment neuf ou profond. Les histoires sont cadrées serrées sur les personnages qui se regardent le nombril dans des histoires convenues pour faire oublier le manque d’amplitude des récits. On fait glisser le tout avec un peu d'humour et voilà. Bref, c'est bien fait mais ce n'est pas passionnant et vite oublié.

Ceci dit, au moins elle a la capacité d'écriture ; si un jour elle s'attèle à un grand projet ou a de l'inspiration cela peut vraiment être intéressant. En attendant, cela fait un peu alimentaire ; au moins, c'est pro et c'est déjà ça d'appréciable.
Vieille Garde : joueur de Jdr depuis 1984 - Jeux favoris:
Hurlements, Pendragon, Every Day Is Halloween, Reve de Dragon, Empires et Dynasties, Paranoia, Mnemosyne.

Profile de lecture Babelio

Avatar de l’utilisateur
vermer
Mystique
Messages : 871
Inscription : dim. févr. 13, 2011 12:32 am
Localisation : Canada
Contact :

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Vermer

Message par vermer » mar. avr. 24, 2018 8:20 pm

Image

Je finis donc par essayer cette fameuse collection "Une heure lumière". Les livres sont de très beaux objets et on a presque envie de les collectionner. En plus, cela se vend très bien d’après l’éditeur ; comme quoi, les nouvelles cela se vend même en France avec un peu de marketing...

Revenons au Sultan de nuages ; en un mot : c'est nul.
Voilà, comme ça c'est fait.
En fait, je simplifie, pour être plus précis je dirais plutôt : c'est complètement nul, mais avec toutefois une qualité et une seule.

Ce qui ne va pas : le style déjà, l'auteur n'écrit pas très bien et a particulièrement du mal avec les descriptions ; les personnages ne sont pas crédibles pour les rôles qu'ils sont censés avoir, ils sont mal faits et inintéressants ; l'histoire est mauvaise, mal construite, ne se tenant pas et semblant irréaliste de très très nombreuses fois dans le monde décrit (événements, motivations, etc.); le tout est très mal construit au niveau de la narration avec de grosses maladresses d'exposition, des scènes qui s’enchaînent mal, des retournements mal amenés et une fin lamentable. Au final, cela fait pensé à une histoire de dessin animé japonais pour ado, mal construite avec des personnages ratés et une narration bâclée.

Mais alors pourquoi tout le monde dit que c'est bien, Prix Surgeon et tout le tralala ?

Et bien, selon moi il a tout de même réussi une chose et de belle façon au début de la nouvelle : le sens of wonder !
Il met en place un bel univers avec une très belle planète, bien posée scientifiquement, sans trop pousser, juste ce qu'il faut. On est séduit et émerveillé par les possibilités du futur, comme à l'Âge d'or de la SF.
Il rallume la flamme de la grande Sf, mais, hélas, après quelques pages, il la laisse tomber dans l'eau avec une histoire mièvre et maladroite.
Dommage, on y a cru pendant quelques pages...
Allez, un petit Surgeon pour vous monsieur Landis, rien que pour l'effort.

Bref, mauvais au final, mais on y a cru un instant... ;)
Vieille Garde : joueur de Jdr depuis 1984 - Jeux favoris:
Hurlements, Pendragon, Every Day Is Halloween, Reve de Dragon, Empires et Dynasties, Paranoia, Mnemosyne.

Profile de lecture Babelio

Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 6206
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Vermer

Message par Cédric Ferrand » mer. avr. 25, 2018 1:06 pm

Ma lecture du moment :

Image

En gros, Montréal a été la plaque tournante de l'espionnage pendant la Guerre de Sécession.
Les Sudistes venaient y laver leur argent sale, les soi-disants alliés de Lincoln manigançaient pour s'en débarrasser, le Canada paniquait à l'idée de se faire envahir par les USA devenu trop militarisé, les Confédérés essayaient de négocier un deal de coton dans la plus complète illégalité, les Anglais voulaient que le conflit perdure car des états divisés ce sont des états faibles. Et à un moment, un certain John Wilkes Booth arrive en ville et rencontre en catimini des gens pour comploter l'enlèvement de Lincoln.

Bref, il y a des espions, des banquiers corrompus (surprise, on entend déjà parlé d'un certain JP Morgan), des gens qui jouent double-jeu, plein de canadiens qui disent "Oui, on est pour le Nord, mais en même temps, les esclaves, c'est pas si mal". Il y a un petit parfum de film d'espionnage noir où l'on remplace Vienne ou Berlin par Montréal.

C'est hyper intéressant du point de vue historique car au lieu de dépeindre l'affrontement d'un Sud esclavagiste et d'un Nord vertueux, c'est tout en dégradés de gris.

Et rôlistiquement, c'est une mine de scénarios potentiels pour faire du Leverage atypique. Genre "Et si on volait le million de $ que les Sudistes viennent de déposer dans le coffre de cette banque montréalaise ?"

Avatar de l’utilisateur
Tolkraft
Prêtre
Messages : 319
Inscription : mar. oct. 15, 2013 11:38 am

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Vermer

Message par Tolkraft » mer. avr. 25, 2018 1:46 pm

vermer a écrit :
mar. avr. 24, 2018 6:12 pm
Cela m'a rappelé exactement Troglo Blues de Passegué dans le métro parisien, lui, sorti il y a 20 ans :

Image


Et c'est bien ? Je connaissais pas du tout...
Image Image

Avatar de l’utilisateur
vermer
Mystique
Messages : 871
Inscription : dim. févr. 13, 2011 12:32 am
Localisation : Canada
Contact :

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Vermer

Message par vermer » mer. avr. 25, 2018 7:23 pm

Tolkraft a écrit :
mer. avr. 25, 2018 1:46 pm
vermer a écrit :
mar. avr. 24, 2018 6:12 pm
Cela m'a rappelé exactement Troglo Blues de Passegué dans le métro parisien, lui, sorti il y a 20 ans :

Image


Et c'est bien ? Je connaissais pas du tout...
C'est du Fleuve Noir : lisible, fonctionnel, je me souviens de l'ambiance c'est tout, pas trop de l'histoire...
Au premières pages de 2033 ces livres me sont revenus en mémoire tant c'est la même chose dans le concept. Je ne pense pas que Troglo Blues soit vraiment bon, mais c'est du niveau de 2033 il me semble et c'est très court comparativement.
Vieille Garde : joueur de Jdr depuis 1984 - Jeux favoris:
Hurlements, Pendragon, Every Day Is Halloween, Reve de Dragon, Empires et Dynasties, Paranoia, Mnemosyne.

Profile de lecture Babelio

Avatar de l’utilisateur
vermer
Mystique
Messages : 871
Inscription : dim. févr. 13, 2011 12:32 am
Localisation : Canada
Contact :

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Vermer

Message par vermer » jeu. avr. 26, 2018 5:54 am

Image

J'abandonne ce livre à la page 80 (je voulais arrêter page 50, mais il me restait 15 minutes de bus... :roll: )
Ce fut toutefois une bonne surprise, Estelle Faye écrit pas mal du tout, c'est plutôt agréable. Par contre, comme pour Jeanne Debats, l'histoire et le monde sont peu intéressants et assez bâclés. J'ai eu l'impression de lire un récit un peu patchwork pas vraiment retravaillé/relu au rythme mal maîtrisé. Au final, j'ai eu l'impression de lire un FN plutôt bien écrit...
Cela sera intéressant de voir si elle se met à écrire quelque chose de sérieux et de plus travaillé un jour...
Vieille Garde : joueur de Jdr depuis 1984 - Jeux favoris:
Hurlements, Pendragon, Every Day Is Halloween, Reve de Dragon, Empires et Dynasties, Paranoia, Mnemosyne.

Profile de lecture Babelio

Avatar de l’utilisateur
Orfeo²
Dieu des sosies musicaux
Messages : 2136
Inscription : lun. mai 22, 2006 3:15 pm
Localisation : Rennes

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Vermer

Message par Orfeo² » jeu. avr. 26, 2018 8:24 am

Essaye Porcelaine ; il me semble que c'est son premier roman mais c'est celui qui pour le moment m'a le plus convaincu.

Pour Eclat de Givre je serais moins dur que toi parce que je trouve l'univers intéressant, mais clairement l'histoire est mal foutue.

Avatar de l’utilisateur
Nébal
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1910
Inscription : jeu. avr. 04, 2013 10:04 am
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Vermer

Message par Nébal » jeu. avr. 26, 2018 10:33 am

Image

Lu Nouvelles de l'Anti-Monde, de George Langelaan - un recueil de nouvelles SF et fantastiques comprenant notamment sa plus célèbre : "La Mouche", qui a inspiré vous savez quoi.

Ça a pris un coup de vieux - mais on sent, je crois que c'est le mot, que c'était très inventif à l'époque.

Il y a d'autres écueils, et notamment que les textes les plus amples dilatent un peu artificiellement l'intrigue - c'est flagrant notamment pour "Temps mort", qui demeure une bonne nouvelle, voire plus que ça.

Sur des formats plus concis, j'ai aussi relevé "La Dame d'Outre-Nulle part", très inventif, ou "L'Autre Main", plus convenu mais impeccable.

Il y a d'autres textes appréciables, "sérieux" ou en forme de blagues. Rien de mauvais.

Et quelque chose d'un Matheson ?

Je ne suis pas d'un enthousiasme débordant, mais c'est un bon recueil, et intéressant.

Avatar de l’utilisateur
Nébal
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1910
Inscription : jeu. avr. 04, 2013 10:04 am
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Vermer

Message par Nébal » jeu. avr. 26, 2018 12:28 pm

Image

Sinon, Beren et Luthien. J'avais lu ça il y a quelques temps de cela, mais comme je viens de mettre en ligne une chronique beaucoup plus détaillée, et comme Tolkien, au cas où, hop : http://nebalestuncon.over-blog.com/2018 ... lkien.html

Avatar de l’utilisateur
Nébal
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1910
Inscription : jeu. avr. 04, 2013 10:04 am
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Vermer

Message par Nébal » lun. avr. 30, 2018 12:01 am

Image

Lu Les Oiseaux de nuit, recueil de brèves nouvelles de Maurice Level, louchant sur le Grand-Guignol ou sur le mélodrame terrible avec un égal bonheur. Effectivement, ça valait le coup de rééditer tout ça - ces récits sur le mode de l'anecdote "n'ont l'air de rien", mais sont très habilement conçus, quel que soit leur registre. Bizarrement (ou pas ?), je crois que ce sont les récits les plus mélodramatiques qui m'ont le plus parlé, mais, du côté de l'outrance, il y a bien de très belles pièces.

Avatar de l’utilisateur
Soner Du
Dieu demi-sel
Messages : 7418
Inscription : sam. juil. 23, 2005 3:55 pm
Localisation : dans ton cul
Contact :

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Vermer

Message par Soner Du » lun. avr. 30, 2018 10:46 am

Moi moi moi, fini de lire La Légende Arthurienne chez Bob Laffont, collection Bouquins.

Image

En fait, je m'y étais lancé un peu sur un coup de tête... L'an dernier j'étais dans une phase de grand nettoyage de ma bibliothèque que j'ai réduite de 80% (donc un peu moins sévèrement que ma JdRothèque que j'ai réduit d'environ 95%) et j'ai récupéré in extremis cet ouvrage de ma pile "trop lourd, je ne lirai jamais ça". Une lecture de l'intro et un peu de feuilletage m'ont encouragé à me lancer dans ce voyage dans l'imaginaire médiéval, que j'ai entrepris par périodes sur quelques mois.

C'était pour moi une découverte, de mémoire je n'ai jamais lu de Chrétien de Troyes, et les quelques trucs arthuriens que j'avais lu dans ma jeunesse (sans doute des bouts de Malory ou de Boulenger) ne m'avaient pas bouleversé. Ah si, à l'école j'avais étudié le Tristan et Iseut de Bédier qui m'avait bien plus. Mais bon, rien de médiéval.

Ce bouquin rassemble une quinzaine de romans médiévaux français de la "Matière de Bretagne" traduits en français moderne, souvent coupés dans les longueurs un peu chiantes, ou pour certains juste résumés en quelques extraits (c'est le cas par exemple du "Meliador" de Jean Froissart), mais les romans les plus courts sont en version intégrale (Le Chevalier au Papegau, Gliglois...). Le tout est accompagné de riches préfaces, d'une grosse intro fort intéressante, et de documents utiles en fin d'ouvrages (cartes, chronologies, lexiques, arbres généalogiques...).

Les romans ne sont pas dans l'ordre chronologique mais plutôt classés par tonalité ; on commence par les pavés "classiques" sérieux et ambitieux (Le Conte du Graal, Perlesvaus, des bouts de la trilogie de Boron), on poursuit avec des oeuvres plus légères, parfois farcesques (Le Livre de Caradoc, Le Chevalier à l'épée, Hunbaut, La Demoiselle à la mule, L'Âtre périlleux, Gliglois, Méraugis de Portlesguez) et on finit sur des oeuvres tardives (les romans occitano-catalans "Le Roman de Jaufré" et "Blandin de Cornouaille", Les Merveilles de Rigomer, Meliador, Le Chevalier au papegau).

La qualité et l'intérêt sont très variables...
  • J'ai été esbaudi par Le Conte du Graal (ou "Perceval Le Gallois", le dernier roman inachevé de Chrétien de Troyes) qui commence un peu dans la comédie légère avec ce héros un peu neuneu à qui tout réussit, mais par la suite un retour de karma fait basculer le récit dans la tragédie noire ; la structure de ce roman est admirablement ficelée, tout se répond d'un bout à l'autre ; ça m'a vraiment donné envie de lire les autres oeuvres du monsieur.
  • Perlesvaus (ou le Haut Livre du Graal) est un énorme pavé (ici fréquemment coupé) très répétitif, qui tente d'inscrire la légende arthurienne dans l'histoire biblique ; on y trouve des visions étranges, des allégories foisonnantes, et des scènes étonnamment "gore" (tripes qui volent, cervelle qui gicle, etc.) Le top du trash étant la punition que Perceval inflige au chef des brigands qui faisaient chier sa famille : noyé dans le sang de ses lieutenants.
  • La trilogie de Robert de Boron est la première tentative de tracer une histoire complète du Graal depuis la mort du Christ jusqu'à celle du Roi Arthur. Ici, on ne trouve pas le premier pan de la trilogie (Joseph, sur les aventures de Joseph d'Arimathie) mais des extraits de "Merlin" et l'essentiel de "Perceval". Le style est sec, efficace, prosaïque (en comparaison de la poésie fumeuse de Perlesvaus). La jeunesse de Merlin est un récit étonnant d'un Antéchrist qui se convertit au bien, l'autre extrait de "Merlin" raconte comment il favorise le couronnement d'Arthur. "Perceval" retrace l'histoire des chevaliers de la Table Ronde, incluant des variantes assez curieuses par rapport à ceux d'autres auteurs, et d'étonnantes conquêtes sur un mode de politique-fiction délirante (Arthur victorieux sur le Roi de France, puis face à une alliance internationale des Empire Germaniques et Byzantins, alliés au Sultan d'Espagne).
  • Des petits romans qui suivent, je retiens :
    • Le Livre de Caradoc, malgré un gros coup de mou au milieu (une scène de tournoi ultra-chiante où même l'auteur s'emmêle entre les participants), est une farce hilarante au tout début (la naissance du héros, fruit des amours entre sa mère et l'enchanteur Eliavres) et à la fin (la zizanie semée à la cour par un objet magique détecteur de cocus), et le reste du récit est très sympa
    • Méraugis de Portlesguez est épatant d'un bout à l'autre. Outre des personnages très intéressant, un duo d'anciens amis devenus rivaux amoureux et un "grand méchant" très réussi (un tueur psychopathe se cachant derrière un idéal chevaleresque dévoyé), les rebondissements sont nombreux et parfois étonnants pour l'époque (le héros se travestissant en femme...), et la psychologie est extrêmement fouillée avec notamment des monologues impressionnants préfigurant presque James Joyce. Ca m'a vraiment donné envie de découvrir le reste de l'oeuvre de l'auteur, Raoul de Houdenc (notamment Le Songe d'Enfer, une sorte de précurseur de La Divine Comédie)
    • Le Roman de Jaufré (roman écrit en occitan par un auteur catalan et qui a eu un gros retentissement en Espagne) est intéressant pour quelques scènes et notamment la première aventure dont La Colline a des Yeux est un décalque (un village de lépreux pervers qui enlève des jeunes femmes et des enfants, la baston contre un monstrueux colosse qui se termine en corps-à-corps sanglant...)
    • Le Chevalier au Papegau (oeuvre du 15e siècle, seul roman français consacré à la jeunesse d'Arthur) est très plaisant, avec un rythme enlevé, un petit moment lovecraftien (le Chevalier-Poisson), de la féerie réaliste, une histoire d'amour très chaude, le tout rythmé par les commentaires d'un perroquet moqueur. La seule fausse note est un petit moment extrêmement misogyne (Arthur, pour se venger d'avoir été maltraité par une jeune femme, la tabasse par surprise), mais bon, à l'époque ça devait être amusant...
Bref, je suis très content de m'être lancé dans cette lecture très instructive, et vraiment plaisante par moments. Ca m'a un peu débarrassé des clichés que je pouvais avoir sur la littérature médiévale dont je ne connaissais finalement pas grand-chose, on a effectivement des moments chiants et décousus dans l'ensemble (Blandin de Cornouaille est le représentant de ce que l'on peut faire de pire), mais ce panel fait vraiment ressortir la variété de traitements qu'on peut tirer d'une "matière" standardisée. Ce n'est pas un fan de comics Marvel qui dira le contraire !
ImageImageImageImageImageImage

Système 4C :

Avatar de l’utilisateur
Rhoward
Prêtre
Messages : 341
Inscription : lun. janv. 16, 2006 10:09 am

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Vermer

Message par Rhoward » lun. avr. 30, 2018 12:09 pm

Dites, je suis en train de lire un Gabriel Hunt, sorte d'Indiana Jones/Doc Savage des temps modernes, c'est de l'escapism, ça vole pas bien haut, mais y a un petit côté jouissif, plaisant et détente dans cette lecture - et puis les couvertures des premières éditions sont classes : https://www.goodreads.com/book/show/638 ... le-of-fear

Et là, le nom de Clive Cussler m'est revenu. Est-ce que vous en avez à me conseiller ? C'est bien/pas bien ?

D'autres auteurs récents qui font dans le même genre ? Merci !

Avatar de l’utilisateur
Le Grümph
Dieu du foisonnement créatif
Messages : 8891
Inscription : mar. avr. 05, 2005 1:44 am
Localisation : Nord-Mayenne
Contact :

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Vermer

Message par Le Grümph » lun. avr. 30, 2018 12:55 pm

Clive Cussler, c'est l'un de mes pêchés mignons. C'est du pur pulp, avec cliffhanger à la fin de chaque chapitre et résolution "hop-là !" au début du suivant. J'en ai lu plein plein et ils se "valent" à peu près tous : c'est pas de la grande littérature, mais ça comble l'amateur d'aventures décomplexées à travers le monde, avec des complots et des méchants et de la sueur et toussa.
Bref, moi j'aime vraiment bien. Et j'ai toujours Thimoty Zann et Matthew McConnaughey en tête pour ses deux héros principaux ^^
Petit Marteau - Mon site - Mes images - Le catalogue Chibi
Chibi : des jeux pour faire des trucs dedans
JOUER ET LAISSER JOUER
system matters, players matter more
Jeu de rôle. n.m. On jette des dés et on dit des conneries.

Répondre