[Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Ciné, télé, zik et bla bla persos (trolls, floodeurs et baskets interdits)
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Tybalt (le retour)
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 3842
Inscription : mer. août 22, 2012 7:33 pm
Contact :

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Message par Tybalt (le retour) » sam. juin 01, 2019 11:20 am

Nébal a écrit :
sam. juin 01, 2019 9:10 am
Image

Si tu vois une fille qui te ressemble, cours et bas-toi.

Une faute d'orthographe dans le 4e de couverture, c'est toujours bête :neutral:
Mes sites : Kosmos (un jdra sur la mythologie grecque qui a vraiment lu les auteurs antiques pour vous) ; blog de lectures ; site d'écriture.

Avatar de l’utilisateur
Nébal
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2090
Inscription : jeu. avr. 04, 2013 10:04 am
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Message par Nébal » sam. juin 01, 2019 5:03 pm

Image
ImageImage

Puis je me suis fait une session Edogawa Ranpo.

D'abord avec Edogawa Ranpo, les méandres du roman policier au Japon, recueil d'articles très intéressant dans l'ensemble, et qui m'a permis de prendre conscience de ce que l'image que nous avons de l'auteur en France diffère probablement de celle qu'il a au Japon ? La composante "ero guro nansensu" y serait moins marquée, là où plusieurs générations de Japonais ont grandi en lisant ses récits policiers pour la jeunesse, plus ou moins Club des Cinq ?
L'ouvrage permet aussi d'envisager la littérature policière au Japon (voire un peu au-delà) à l'époque, et la place d'Edogawa Ranpo dans tout ça, mais sans qu'il en vienne à constituer une sorte d'arbre cachant la forêt.
Ce genre de choses. Une bonne lecture.

Ca m'a donné envie de lire ses deux bouquins chez Wombat - et d'abord le roman Le Démon de l'île solitaire.
C'est un peu un foutoir, on y trouve de tout, sans vrai souci de cohérence j'ai l'impression.
Les éléments proprement policiers, très classiques et référentiels (chambre close, ce genre de choses) sont sympathiques, qui fournissent la première matière du roman, mais, sans surprise, j'en ai surtout apprécié les glauqueries malsaines, perverses et horrifiques qui leur succèdent vers le milieu du roman, et qui pour moi en font tout l'intérêt.
Vers la fin, l'affaire vire cependant à la chasse au trésor (!?), très poesque assurément... mais qui m'a surtout paru bien puérile (et les passages policiers n'étaient pas dépourvus de ce sentiment, en y revenant).
Bizarre. Plus ou moins convaincant selon les moments et les procédés.

Puis il y a eu le recueil de nouvelles Un amour inhumain, assez inégal également.
La nouvelle titre m'a paru ratée, surtout en ce qu'elle pourrait se voir attribuer une critique fréquente pour les mauvaises lovecrafteries : l'auteur nous promet sans cesse quelque chose de vraiment horrible... mais en définitive non.

"L'Apparition d'Osei" m'a davantage convaincu, même en étant cousue de fil blanc.

"Les Canaux de Mars" tranche radicalement, formellement surtout : j'ai eu l'impression d'une attention au style inaccoutumée, et d'un récit au second plan, qui m'a fait l'effet d'une sorte de poème en prose, et ça c'était inattendu - intéressant.

"Les Crimes étranges du docteur Mera" m'a bien plu, un récit policier à l'ambiance fantastique oppressante - ça m'a beaucoup fait penser à "L'Araignée" de Hanns Heinz Ewers, par contre, à tort ou à raison.

"La Grenade" est une longue novella policière plus ou moins convaincante - l'auteur s'amuse avec les attentes et les intuitions du lecteur, en se jouant de son détective, mais, dans son caractère tordu, le problème est que cela demeure globalement très prévisible à partir du moment où on saisit ou l'auteur veut nous emmener.

"L'Abri antiaérien", enfin, déçoit, les tableaux apocalyptiques de la destruction de Tôkyô et le ravissement du narrateur à ce spectacle (ce qui m'a un peu rappelé Le Pavillon d'or de Mishima, qui paraîtrait l'année suivante) virant en définitive un peu à la mauvaise blague.

A boire et à manger, donc - mais rien d'aussi fort que La Proie et l'Ombre ou La Chenille, hélas.

Avatar de l’utilisateur
Trickster
Dieu des transformistes italiens
Messages : 2842
Inscription : ven. juin 24, 2011 11:14 pm
Localisation : Kemper

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Message par Trickster » dim. juin 09, 2019 11:32 am

Touch, de Claire North.
 "Je suis Kepler, je pourrais être vous"
Kepler est une entité capable de passer d'hôte humain en hôte humain par un simple toucher. Que ce soit pour 1 minute ou pour 20 ans. Ces moments où vous ne vous souvenez plus ce que vous avez fait, pourquoi vous vous retrouvez dans cet hôtel, cette sensation de fatigue, ce trou noir dans votre emploi du temps sont peut être dû à Kepler, ou a ses semblables. Que vous soyez consentant ou non.
Touch commence au moment ou une hôte de Kepler est assassinée. S'en suit une course poursuite, où le chat devient souris, où une organisation ayant pour but la destruction des entités se dévoile. À moins qu'une entité psychopathe soit derrière tout ça.
J'ai dévoré Touch. Super rythmé, une palette de seconds rôles, de moments de vies, et une intrigue bien menée.
C'est le deuxième roman de Claire North que je lis (après les 15 premières vies d'Harry August) et je ne compte pas m'arrêter là !
Une autrice à suivre donc.
Image
Dispater

Avatar de l’utilisateur
Trickster
Dieu des transformistes italiens
Messages : 2842
Inscription : ven. juin 24, 2011 11:14 pm
Localisation : Kemper

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Message par Trickster » dim. juin 09, 2019 2:09 pm

La soudaine apparition de Hope Garden, de Claire North.
 Hope n’est pas une personne mémorable. Littéralement. Depuis ses 13 ans elle disparaît des mémoires. D’abord ses amis, puis sa famille, puis tout le monde. Il suffit qu’elle quitte la pièce 2 minutes pour que vous l’oubliez.
Cela fait de Hope la voleuse parfaite.
Perfection est l’application à la mode. Avec Perfection vous pouvez devenir la personne la plus parfaite qui soit et devenir célèbre. Une tentation pour Hope...
Bon ce livre est une vraie purge. Je continue parce que je veux connaître le destin de Hope mais, punaise je m’ennuie ferme.
Autant les deux premiers de Claire North que j’ai lu m’ont vraiment emballé, autant là...

Image
Dispater

Avatar de l’utilisateur
vermer
Prophète
Messages : 914
Inscription : dim. févr. 13, 2011 12:32 am
Localisation : Canada
Contact :

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Message par vermer » lun. juin 10, 2019 4:37 pm

Vous allez voir, il y a un certain rapport avec la discussion et les critiques de livres (surtout sur la fin de la video):

Vieille Garde : joueur de Jdr depuis 1984 - Jeux favoris:
Hurlements, Pendragon, Every Day Is Halloween, Reve de Dragon, Empires et Dynasties, Paranoia, Mnemosyne.

Profile de lecture Babelio

Avatar de l’utilisateur
Scap
Dieu des dons
Messages : 173
Inscription : ven. juin 04, 2004 1:52 pm
Localisation : Europa City

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Message par Scap » ven. juin 14, 2019 9:59 pm

Je viens de finir "le rivage des Syrtes", quelle claque, c'est devenu mon top 1 sans le moindre effort.

J'en ai même un peu de mal à embrayer sur autre chose. Par hasard, quelqu'un aurait quelque chose d'équivalent à me conseiller?

Scap
Vous qui aimez la gloire soignez votre tombeau; couchez-vous y bien; tâchez d'y faire bonne figure, car vous y resterez.

Voltiv
Initié
Messages : 161
Inscription : mer. févr. 22, 2017 7:09 pm

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Message par Voltiv » sam. juin 15, 2019 6:55 am

Peut-être les Jardins Statutaires de Jacques Abeille ?

Avatar de l’utilisateur
Scap
Dieu des dons
Messages : 173
Inscription : ven. juin 04, 2004 1:52 pm
Localisation : Europa City

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Message par Scap » sam. juin 15, 2019 10:21 am

Voltiv a écrit :
sam. juin 15, 2019 6:55 am
Peut-être les Jardins Statutaires de Jacques Abeille ?
J'en ai entendu parler. Je garderai un oeil dessus, merci!
 
Vous qui aimez la gloire soignez votre tombeau; couchez-vous y bien; tâchez d'y faire bonne figure, car vous y resterez.

Avatar de l’utilisateur
vermer
Prophète
Messages : 914
Inscription : dim. févr. 13, 2011 12:32 am
Localisation : Canada
Contact :

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Message par vermer » sam. juin 15, 2019 8:04 pm

Voltiv a écrit :
sam. juin 15, 2019 6:55 am
Peut-être les Jardins Statutaires de Jacques Abeille ?
Je vais regarder aussi, merci...
Vieille Garde : joueur de Jdr depuis 1984 - Jeux favoris:
Hurlements, Pendragon, Every Day Is Halloween, Reve de Dragon, Empires et Dynasties, Paranoia, Mnemosyne.

Profile de lecture Babelio

Voltiv
Initié
Messages : 161
Inscription : mer. févr. 22, 2017 7:09 pm

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Message par Voltiv » sam. juin 15, 2019 9:04 pm

Oups mille excuses c'est Jardins Statuaire, et pas statutaire... :oops:
Il vient d'être réédité en poche. C'est un très beau voyage, à mon sens.

Avatar de l’utilisateur
Tybalt (le retour)
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 3842
Inscription : mer. août 22, 2012 7:33 pm
Contact :

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Message par Tybalt (le retour) » dim. juin 16, 2019 10:24 am

Scap a écrit :
ven. juin 14, 2019 9:59 pm
Je viens de finir "le rivage des Syrtes", quelle claque, c'est devenu mon top 1 sans le moindre effort.

J'en ai même un peu de mal à embrayer sur autre chose. Par hasard, quelqu'un aurait quelque chose d'équivalent à me conseiller?

D'autres livres de Gracq, tout bêtement ? Si c'est le mélange d'aventure, de mystère et de belle prose classique un brin romantique qui t'a plu, tu devrais apprécier son premier roman, Au château d'Argol.
Si c'est l'analyse psychologique qui t'a séduit, La Presqu'île est un recueil de nouvelles dont la nouvelle-titre détaille avec beaucoup de finesse les sentiments d'un homme amoureux qui passe la journée à attendre l'arrivée de la femme qu'il aime. (Par contre, c'est sûr que ça n'est pas un récit d'action, mais ce n'est pas le principe.) Le recueil contient aussi La Route, texte inachevé dans l'esprit du Rivage des Syrtes, et une légende préraphaélite, Le Roi Cophetua.
Encore une fois, ça dépend quels sont les aspects du roman qui t'ont particulièrement plu.
Mes sites : Kosmos (un jdra sur la mythologie grecque qui a vraiment lu les auteurs antiques pour vous) ; blog de lectures ; site d'écriture.

Avatar de l’utilisateur
Scap
Dieu des dons
Messages : 173
Inscription : ven. juin 04, 2004 1:52 pm
Localisation : Europa City

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Message par Scap » dim. juin 16, 2019 12:06 pm

Tybalt (le retour) a écrit :
dim. juin 16, 2019 10:24 am
Scap a écrit :
ven. juin 14, 2019 9:59 pm
Je viens de finir "le rivage des Syrtes", quelle claque, c'est devenu mon top 1 sans le moindre effort.

J'en ai même un peu de mal à embrayer sur autre chose. Par hasard, quelqu'un aurait quelque chose d'équivalent à me conseiller?

D'autres livres de Gracq, tout bêtement ? Si c'est le mélange d'aventure, de mystère et de belle prose classique un brin romantique qui t'a plu, tu devrais apprécier son premier roman, Au château d'Argol.
Si c'est l'analyse psychologique qui t'a séduit, La Presqu'île est un recueil de nouvelles dont la nouvelle-titre détaille avec beaucoup de finesse les sentiments d'un homme amoureux qui passe la journée à attendre l'arrivée de la femme qu'il aime. (Par contre, c'est sûr que ça n'est pas un récit d'action, mais ce n'est pas le principe.) Le recueil contient aussi La Route, texte inachevé dans l'esprit du Rivage des Syrtes, et une légende préraphaélite, Le Roi Cophetua.
Encore une fois, ça dépend quels sont les aspects du roman qui t'ont particulièrement plu.
Merci Tybalt,

je suis un homme simple, donc c'est plutôt le 1er style qui m'a séduit  ;) (enfin, essentiellement). Ayant pris le temps de fouiller, j'ai constaté que l'éditeur avait sorti un texte nommé (checks his notes) "les terres du couchant" - dont "la route" serait un extrait, même si le recueil de nouvelles dont fait partie "la route" a été publié avant. Apparemment c'est là aussi le même type de décor que le rivage des Syrtes : royaume imaginaire etc.

Ca et "au château d'Argol" me permettront peut-être de récupérer les ultimes traces de cette convergence qui m'a frappé dans "le rivage..".

Je veux dire : quelles descriptions dans le rivage! Le mec nous pond un setting de jeu de rôle de la main gauche, en s'attardant juste assez pour qu'on ait une idée assez précise du pays tout en laissant assez de flou pour y laisser travailler notre imagination.
Je sais que ce n'est pas l'essentiel du propos du livre, mais le fait qu'il fasse un truc nickel sur cet aspect secondaire en dit long sur le reste de l'ouvrage.

Scap
Vous qui aimez la gloire soignez votre tombeau; couchez-vous y bien; tâchez d'y faire bonne figure, car vous y resterez.

Avatar de l’utilisateur
Tybalt (le retour)
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 3842
Inscription : mer. août 22, 2012 7:33 pm
Contact :

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Message par Tybalt (le retour) » dim. juin 16, 2019 1:49 pm

Le Rivage des Syrtes est un de ces romans qui font guili-guili à la frontière (souvent artificielle) entre les genres de la littérature dite générale et des littératures dites de l'imaginaire : ce que Francis Berthelot appelle les transfictions dans son guide de lecture Bibliothèque de l'Entremonde - où tu pourrais aller jeter un oeil.

Ah, je repense aussi à l'un des romans qui a pu inspirer le Rivage : Sur les Falaises de marbre d'Ernst Jünger (que Berthelot cite dans son guide). Pas lu, mais c'est un classique.
EDIT : Ninjaté par morgalel :) Le Désert des Tartares aborde en partie les mêmes thèmes, mais en moins bien écrit et en moins profond, à mon avis.
EDIT 2 : Sur un thème en partie proche encore, on peut aussi ajouter Un balcon en forêt de Gracq, qui se passe pendant la "drôle de guerre". Un brin vieilli par certains aspects (Gracq n'est pas très calé en matière de personnages féminins), mais avec de très belles pages aussi.

Parmi les livres habituellement classés en littérature générale mais qui ont l'air d'avoir été pondus pour du jeu de rôle, il y a aussi L'Île aux oiseaux de fer, d'André Dhôtel (lien vers Wikipédia), une dystopie écrite à une époque où ce mot n'existait pas encore, et dont le cadre fait penser à une planète d'un album de Valérian et Laureline avec 10 ans d'avance (le roman date de 56, la première BD de 67) et avec le beau style et les très légères réminiscences de romantisme en plus.
Dernière modification par Tybalt (le retour) le dim. juin 16, 2019 1:56 pm, modifié 6 fois.
Mes sites : Kosmos (un jdra sur la mythologie grecque qui a vraiment lu les auteurs antiques pour vous) ; blog de lectures ; site d'écriture.

morgalel
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1843
Inscription : ven. janv. 20, 2006 9:50 am

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Message par morgalel » dim. juin 16, 2019 1:51 pm

Scap a écrit :
ven. juin 14, 2019 9:59 pm
Je viens de finir "le rivage des Syrtes", quelle claque, c'est devenu mon top 1 sans le moindre effort.

J'en ai même un peu de mal à embrayer sur autre chose. Par hasard, quelqu'un aurait quelque chose d'équivalent à me conseiller?

Scap

Sur les falaises de marbre d’Ernst Jünger.
Le désert des tartares de Dino Buzzati.
+1 pour Les jardins statuaires (et ses suites).

Répondre