[Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Ciné, télé, zik et bla bla persos (trolls, floodeurs et baskets interdits)
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Erwan G
Envoyé de la Source
Messages : 12584
Inscription : lun. oct. 25, 2004 6:51 pm
Localisation : Grenoble

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Message par Erwan G » lun. juin 17, 2019 10:01 am

Tybalt (le retour) a écrit :
dim. juin 16, 2019 1:49 pm
une dystopie écrite à une époque où ce mot n'existait pas encore,
(le roman date de 56, la première BD de 67)

1984, Georges Orwell, 1949
Le Meilleur des mondes, Aldous Huxley, 1932
Nous autres, Eugène Zamiatine, 1920
Le Talon de fer, Jack London, 1908

Je pense que ce n'était déjà plus une nouveauté, la dystopie ;)

Merci de ton retour, ça donne envie, je vais aller regarder.
Personne n'est plus arrogant envers les femmes, plus agressif ou méprisant, qu'un homme inquiet pour sa virilité.
Simone de Beauvoir

Spoiler:
Image

Avatar de l’utilisateur
Ganelon
Ascendant
Messages : 1527
Inscription : jeu. sept. 14, 2017 9:04 am
Localisation : La Maison de Toutou

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Message par Ganelon » lun. juin 17, 2019 10:33 am

Ouaip lu Le Désert des Tartares et Sur les Falaises de Marbre mais Le Rivage des Syrtes m'a toujours échappé. J'ai essayé La Forme d'une Ville et pareillement je ne semble pouvoir lire Gracq... Dans le "genre" transfiction, je conseillerais aussi Yourcenar, ses Mémoires d'Hadrien et L'Oeuvre au Noir, épiques, magnifiquement écrits.
Sinon, en ce moment sur les recommandations d'un membre du forum, je lis The Gutter Prayer de Gareth Hanrahan et c'est vraiment très bien. L'univers appelle au jeu tellement est bien ficelée cette construction urbaine steampunk.
My body is like a temple more like a catholic church full of wine, bread and guilt.
RANDO : "C'était pas mon GR"

Avatar de l’utilisateur
Sakagnôle
Ascendant
Messages : 1510
Inscription : jeu. nov. 05, 2015 11:18 am

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Message par Sakagnôle » lun. juin 17, 2019 1:59 pm

Le Désert des Tartares a changé ma vie^^; ça fait drôle de le voir mentionné.

Avatar de l’utilisateur
sherinford
Dieu de sa console
Messages : 6380
Inscription : jeu. oct. 07, 2004 8:36 am
Localisation : Un petit chateau en Belgique

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Message par sherinford » lun. juin 17, 2019 2:00 pm

Sakagnôle a écrit :
lun. juin 17, 2019 1:59 pm
Le Désert des Tartares a changé ma vie^^; ça fait drôle de le voir mentionné.

Ca fait surtout peur de lire une telle phrase à propos de ce livre, qui est tout de même terriblement déprimant... :lol:

Avatar de l’utilisateur
Nébal
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2108
Inscription : jeu. avr. 04, 2013 10:04 am
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Message par Nébal » lun. juin 17, 2019 4:03 pm

Erwan G a écrit :
lun. juin 17, 2019 10:01 am
Tybalt (le retour) a écrit :
dim. juin 16, 2019 1:49 pm
une dystopie écrite à une époque où ce mot n'existait pas encore,
(le roman date de 56, la première BD de 67)

1984, Georges Orwell, 1949
Le Meilleur des mondes, Aldous Huxley, 1932
Nous autres, Eugène Zamiatine, 1920
Le Talon de fer, Jack London, 1908

Je pense que ce n'était déjà plus une nouveauté, la dystopie ;)

Merci de ton retour, ça donne envie, je vais aller regarder.

En fait le concept de dystopie a été employé pour la première fois par John Stuart Mill en 1868.

Le mot existait donc bien avant - même chose d'ailleurs pour ce qui est de l'uchronie (Charles Renouvier, 1857).

Mais bon, c'est un peu pour pinailler : les genres préexistent parfois à leur dénomination, d'autres fois ils ont recours à un concept antérieur mais qu'ils redéfinissent largement - c'est plutôt ça pour ce qui est de la dystopie en littérature, dont les romans cités sont effectivement des références majeures, et le sens a pu évoluer - comme celui, forcément lié, de l'utopie, au fond.

Du coup on peut même en rajouter dans le pinaillage : utopie, dystopie, anti-utopie, contre-utopie... En fait, au sens le plus strict, les romans cités ne sont que rarement des dystopies, puisque le concept est supposé mettre en avant le dysfonctionnement qui change la nature de l'utopie initialement conçue voire réalisée. Mais bon, c'est devenu le terme d'usage, et c'est très bien comme ça.

Parmi les dystopies antérieures à 1984, il y en a une d'un peu moins connue que celles-ci mais très intéressante : Kallocaïne, de la Suédoise Karin Boye (1940).
Dernière modification par Nébal le lun. juin 17, 2019 4:14 pm, modifié 2 fois.
Welcome to Nebalia : J.R.R. TOLKIEN, La Chute de Gondolin
Random Academy Pilot : Star Wing Academy

Avatar de l’utilisateur
Sakagnôle
Ascendant
Messages : 1510
Inscription : jeu. nov. 05, 2015 11:18 am

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Message par Sakagnôle » lun. juin 17, 2019 4:12 pm

Je développe... l'attente de LA Grande bataille et le fait qu'elle arrive à la fin de la fin finalement (et qu'elle n'a plus d'intérêt) m'a fait prendre conscience qu'il fallait que je me bouge les fesses, que rien n'arrivait en glandant et en espérant que ça tombe tout cuit un jour... ça vaut pour tout.

Avatar de l’utilisateur
vermer
Prophète
Messages : 923
Inscription : dim. févr. 13, 2011 12:32 am
Localisation : Canada
Contact :

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Message par vermer » lun. juin 17, 2019 5:24 pm

morgalel a écrit :
dim. juin 16, 2019 1:51 pm
Le désert des tartares de Dino Buzzati.
J'ai essayé ça mais apres Le rivage des Syrtes, Buzzati cela fait pipi de chat...
Vieille Garde : joueur de Jdr depuis 1984 - Jeux favoris:
Hurlements, Pendragon, Every Day Is Halloween, Reve de Dragon, Empires et Dynasties, Paranoia, Mnemosyne.

Profile de lecture Babelio

Avatar de l’utilisateur
Harfang
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1811
Inscription : lun. sept. 10, 2007 2:00 am
Localisation : Tours

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Message par Harfang » lun. juin 17, 2019 7:11 pm

vermer a écrit :
lun. juin 17, 2019 5:24 pm
morgalel a écrit :
dim. juin 16, 2019 1:51 pm
Le désert des tartares de Dino Buzzati.
J'ai essayé ça mais apres Le rivage des Syrtes, Buzzati cela fait pipi de chat...
Pas lu le rivage des Syrtes, mais tout de même, dire que le désert des tartares ça fait "pipi de chat", c'est particulièrement excessif.
cependant, vous m'avez tous convaincu, ma prochaine lecture sera Le rivage des Syrtes.
 

Avatar de l’utilisateur
Tybalt (le retour)
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 3911
Inscription : mer. août 22, 2012 7:33 pm
Contact :

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Message par Tybalt (le retour) » mar. juin 18, 2019 10:42 am

Vermer formule les choses heu à sa façon, comme toujours, mais je dois dire que pour une fois je partage en partie son avis : en termes de degré de maîtrise de la langue et même en termes de profondeur (et de subtilité) de réflexion, Gracq va bien plus loin que Buzzati, lequel se contente d'une morale misanthrope qui m'a toujours paru facile. Tant qu'à faire, je préfère Buzzati dans ses nouvelles, où il livre la même réflexion en beaucoup plus court - et ça n'a pas besoin de plus de pages - et avec des effets de construction et de chute plus efficaces.

@Nébal : merci beaucoup pour ces précisions sur la dystopie ! J'aurais cru le mot plus récent que la chose, mais naturellement les dictionnaires que j'ai sous la main (et Wikipédia) soit n'incluent pas le mot, soit ne donnent pas de dates pour ses premières attestations.
Mes sites : Kosmos (un jdra sur la mythologie grecque qui a vraiment lu les auteurs antiques pour vous) ; blog de lectures ; site d'écriture.

Avatar de l’utilisateur
Erwan G
Envoyé de la Source
Messages : 12584
Inscription : lun. oct. 25, 2004 6:51 pm
Localisation : Grenoble

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Message par Erwan G » mar. juin 18, 2019 12:47 pm

Nébal a écrit :
lun. juin 17, 2019 4:03 pm

En fait le concept de dystopie a été employé pour la première fois par John Stuart Mill en 1868.

Le mot existait donc bien avant - même chose d'ailleurs pour ce qui est de l'uchronie (Charles Renouvier, 1857).

Mais bon, c'est un peu pour pinailler : les genres préexistent parfois à leur dénomination, d'autres fois ils ont recours à un concept antérieur mais qu'ils redéfinissent largement - c'est plutôt ça pour ce qui est de la dystopie en littérature, dont les romans cités sont effectivement des références majeures, et le sens a pu évoluer - comme celui, forcément lié, de l'utopie, au fond.

Du coup on peut même en rajouter dans le pinaillage : utopie, dystopie, anti-utopie, contre-utopie... En fait, au sens le plus strict, les romans cités ne sont que rarement des dystopies, puisque le concept est supposé mettre en avant le dysfonctionnement qui change la nature de l'utopie initialement conçue voire réalisée. Mais bon, c'est devenu le terme d'usage, et c'est très bien comme ça.

Parmi les dystopies antérieures à 1984, il y en a une d'un peu moins connue que celles-ci mais très intéressante : Kallocaïne, de la Suédoise Karin Boye (1940).

Merci, c'est intéressant :bierre:

J'ai remis la main sur Centurie de Giorgio Manganelli, un livre qui regroupe 100 romans d'une page. C'est toujours très intéressant à reprendre et toujours aussi magistral.
Personne n'est plus arrogant envers les femmes, plus agressif ou méprisant, qu'un homme inquiet pour sa virilité.
Simone de Beauvoir

Spoiler:
Image

Avatar de l’utilisateur
Tybalt (le retour)
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 3911
Inscription : mer. août 22, 2012 7:33 pm
Contact :

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Message par Tybalt (le retour) » mar. juin 18, 2019 6:16 pm

Erwan G a écrit :
mar. juin 18, 2019 12:47 pm
J'ai remis la main sur Centurie de Giorgio Manganelli, un livre qui regroupe 100 romans d'une page. C'est toujours très intéressant à reprendre et toujours aussi magistral.

Merci pour la découverte. Je connaissais Si par une nuit d'hiver un voyageur de Calvino où on navigue entre 10 débuts de romans différents (avec une intrigue globale autour), mais 100 romans d'une page, c'est encore un autre niveau dans l'expérimental.
Mes sites : Kosmos (un jdra sur la mythologie grecque qui a vraiment lu les auteurs antiques pour vous) ; blog de lectures ; site d'écriture.

Avatar de l’utilisateur
Sakagnôle
Ascendant
Messages : 1510
Inscription : jeu. nov. 05, 2015 11:18 am

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Message par Sakagnôle » mar. juin 18, 2019 7:00 pm

Tybalt (le retour) a écrit :
mar. juin 18, 2019 6:16 pm
mais 100 romans d'une page

Mais du coup @vermer  s'arrête au premier mot ? ou il a droit à tout une phrase avant de tourner Rageusement la page?

:D

Avatar de l’utilisateur
Léonard
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2619
Inscription : lun. oct. 09, 2006 9:25 pm
Localisation : Aix-en-Provence

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Message par Léonard » mer. juin 19, 2019 11:00 pm

On a parlé il y a quelques temps de China Mieville, et notamment de The City & the City. Je l'ai enfin lu, et j'ai beaucoup aimé.

Pour ceux qui ne connaissent pas, c'est un polar qui se passe dans la ville-état imaginaire de Beszel, qui a la particularité de partager son territoire avec une autre ville, Ul Qoma. Si une partie des rues appartient pleinement à une ville ou à l'autre, certaines sont tramées : les habitants des deux cités s'y croisent mais ont le devoir d'éviter toute interaction avec la population étrangère. Il leur faut carrément éviser (éviter de voir) tous ceux qui ne sont pas de leur ville. En cas d'infraction, une toute puissance police secrète, la Rupture, embarque le contrevenant.

Concept de départ absurde, mais qui se tient parfaitement, grâce à la très grande cohérence de l'univers. L'auteur a pensé à tous les détails qui découlent de cette situation : les couleurs des vêtements, celles des phares de voitures, ou même les démarches, différentes d'une ville à l'autre.
On pense forcément à ces villes partagées entre ethnies différentes, un peu partout dans le monde, mais aussi à tous ceux qu'on évise chaque jour, parce qu'ils ne sont pas de notre monde.

L'intrigue policière en elle-même n'est pas hyper prenante, mais la richesse et la cohérence de l'univers m'ont bluffé. Difficile de croire que l'auteur est le même que celui de Kraken, qui m'était tombé des mains pour son côté fourre-tout absolument pas maîtrisé.

Avatar de l’utilisateur
Erwan G
Envoyé de la Source
Messages : 12584
Inscription : lun. oct. 25, 2004 6:51 pm
Localisation : Grenoble

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Message par Erwan G » jeu. juin 20, 2019 11:52 am

J'essaie de continuer de lire Don Quichotte. Parce qu'il parait que c'est un livre important, incontournable et magnifique.

Alors, c'est joliment écrit/traduit. Il y a des passages intéressants, mais Dieu que c'est une torture. On sait que le héros est fou, on sait qu'il va aller de déconvenue en déconvenue, tout en les refusant, on sait que Sancho est celui qui a les pieds sur terre et qui suit la noblesse folle dans des aventures dont il sait au fond de lui qu'il n'en tirera rien, mais il continue d'espérer. Et ça continue encore et encore. J'en suis presque au cinquième du livre et j'ai l'impression de m'infliger une torture.

Et je m'interroge : c'est moi ? C'est le livre ? Sommes nous faits pour ne pas nous rencontrer ?

J'avoue que je suis perdu mais que je continue à avancer dans l'espoir que, à un moment, la lumière éclaire ce livre pour moi...
Personne n'est plus arrogant envers les femmes, plus agressif ou méprisant, qu'un homme inquiet pour sa virilité.
Simone de Beauvoir

Spoiler:
Image

Avatar de l’utilisateur
jay carpenter
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1771
Inscription : lun. sept. 06, 2010 9:48 pm
Localisation : Tours

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Message par jay carpenter » jeu. juin 20, 2019 12:01 pm

Erwan G a écrit :
jeu. juin 20, 2019 11:52 am
J'essaie de continuer de lire Don Quichotte. Parce qu'il parait que c'est un livre important, incontournable et magnifique.

Alors, c'est joliment écrit/traduit. Il y a des passages intéressants, mais Dieu que c'est une torture. On sait que le héros est fou, on sait qu'il va aller de déconvenue en déconvenue, tout en les refusant, on sait que Sancho est celui qui a les pieds sur terre et qui suit la noblesse folle dans des aventures dont il sait au fond de lui qu'il n'en tirera rien, mais il continue d'espérer. Et ça continue encore et encore. J'en suis presque au cinquième du livre et j'ai l'impression de m'infliger une torture.

Et je m'interroge : c'est moi ? C'est le livre ? Sommes nous faits pour ne pas nous rencontrer ?

J'avoue que je suis perdu mais que je continue à avancer dans l'espoir que, à un moment, la lumière éclaire ce livre pour moi...
Essaye en BD, c'est excellent^^ :

Image
 
Salve Grumio !

Répondre