[Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Ciné, télé, zik et bla bla persos (trolls, floodeurs et baskets interdits)
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Thibor
Messie
Messages : 1191
Inscription : lun. oct. 19, 2015 10:51 am

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Message par Thibor » dim. mars 17, 2019 7:00 am

En parlant de Honor Harrington et de sf militariste (un de mes petits péchés mignons avec le bon vin et le communisme), j'ai découvert un nouvel auteur dans le genre de Weber ou Campbell. Je fais un retour sur ses bouquins (enfin ceux que j'ai lu) dès que j'ai un petit moment.
Une campagne d'Ars Magica au long cours: http://nouvelle-calebais.blogspot.fr
Mon fil de vente sur le forum: viewtopic.php?f=25&t=33193

Avatar de l’utilisateur
Sammael99
Dieu des babines ruinées
Messages : 10896
Inscription : mer. sept. 15, 2004 11:43 pm
Localisation : Hong Kong, Chine

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Message par Sammael99 » dim. mars 17, 2019 4:32 pm

Pour ma part j'ai récemment terminé deux bouquins qui pourraient plaire ici. 

Le premier c'est The Gutter Prayer de Gareth Hanrahan que certains d'entre nous connaissent pour ses oeuvres rolistiques (NBA, Anneau Unique...) Un roman fantasy un peu steampunk sur les bords, sombre, foisonnant, oppressant. On est un peu dans la veine d'un Glen Cook (mais en mieux et avec une intrigue digne de ce nom) ou d'un Steven Erickson (mais en mieux écrit et moins bordélique). Une histoire de trois petits voleurs impliqués dans une affaire qui va changer la face de Guerdon (au moins pour le premier tome) et peut-être du monde (on verra par la suite...)

Le second c'est A Hero Born de Jin Yong, premier roman d'une série de douze (qui correspondent à trois tomes dans la version original Chinoise des années 60). Romans écrits à Hong Kong (parce que pendant la révolution culturelle, le wuxia c'était pas trop ça...) et publiés en feuilletons dans un quotidien. Ca se sent, et il y a d'ailleurs un gros vibe Alexandre Dumas, mais c'est vraiment chouette. Y a de l'épique, des bons sentiments, des méchants odieux, des quiproquos lourds de conséquences... et surtout du Kung Fu en veux-tu en voilà. Vraiment sympa.

Clairement, le Hanrahan est plus ambitieux et plus ardu que le second, mais les deux m'ont procuré un grand plaisir. 
Mozart n'a pas écrit que le Boléro de Ravel. Mais aussi plein d'autres trucs beaucoup moins connus (comme le canon de Pachelbel). - Le Grümph

Avatar de l’utilisateur
Elijah Shingern
Dieu de la poésie centriste
Messages : 3308
Inscription : jeu. juil. 08, 2004 10:55 am
Localisation : Paris

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Message par Elijah Shingern » dim. mars 17, 2019 6:04 pm

Erwan G a écrit :
sam. mars 16, 2019 11:10 pm
En ce moment, je lis Moby Dick et je prends un certain plaisir à la beauté de la langue traduite par Giono même s'il paraît qu'il y a une traduction plus récente et plus conforme. Ça fait longtemps que je n'avais pas lu un livre aussi beau,.

Vouloir comparer Gaborit avec Melville est assez injuste :mrgreen:

Ceci dit - et bien que j'idolâtre Melville - ce sont bien les pages quelquefois trop souvent indigentes de Gaborit qui ont nourri mes parties de JDR pendant des décennies.

Gaborit, c'est mon plaisir coupable. Archi-coupable, mais archi-puissant (ce qui explique aussi pourquoi je lui en veux autant).
Vous nous voyez parmi les nations
Nous battrons-nous toujours pour la terre charnelle
Ne déposerons-nous sur la table éternelle
Que des cœurs pleins de guerre et de séditions

Avatar de l’utilisateur
jay carpenter
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1824
Inscription : lun. sept. 06, 2010 9:48 pm
Localisation : Tours

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Message par jay carpenter » dim. mars 17, 2019 6:57 pm

C'est pas ciblé pour toi Elijah (en plus j'apprécie beaucoup la plupart de tes interventions sur le fofo^^), mais tu es le dernier message à l'employer, et c'est vraiment un truc qui ne passe plus du tout pour moi (désolé), du coup je mets le lien : http://www.slate.fr/culture/81105/arret ... r-coupable


Sinon, en ce moment je suis en plein dans ce bouquin, une très bonne source d'inspiration pour Helllywood :

https://www.payot-rivages.fr/rivages/li ... 2743634186

Image
Salve Grumio !

Avatar de l’utilisateur
Erwan G
Envoyé de la Source
Messages : 12707
Inscription : lun. oct. 25, 2004 6:51 pm
Localisation : Grenoble

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Message par Erwan G » dim. mars 17, 2019 9:03 pm

Cela n'a rien à voir avec la culpabilité. Cela à à voir avec le temps libre que l'on a et ce que l'on en fait et le sentiment de se dire que l'on a perdu du temps sur quelque chose qui, au final, nous aura donné moins de plaisir qu'autre chose. Comme par exemple essayer d'avancer dans Divinity Original Sin II, regarder un match du XV de France ou lire un Honor Harrington.

@Elijah Shingern je ne compare pas les deux, comme je ne comparerais pas non plus Dick à Melville. Je ne compare Gaborit qu'à quelque chose de comparable, comme Jaworski. Je ne vois pas l'intérêt d'opposer deux styles littéraires sans rapport.

Mais mon Dieu, Moby Dick, c'est sublime.
Personne n'est plus arrogant envers les femmes, plus agressif ou méprisant, qu'un homme inquiet pour sa virilité.
Simone de Beauvoir

Spoiler:
Image

Avatar de l’utilisateur
Elijah Shingern
Dieu de la poésie centriste
Messages : 3308
Inscription : jeu. juil. 08, 2004 10:55 am
Localisation : Paris

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Message par Elijah Shingern » dim. mars 17, 2019 10:34 pm

Erwan G a écrit :
dim. mars 17, 2019 9:03 pm
Mais mon Dieu, Moby Dick, c'est sublime.

Oui, ça touche au divin :wub:
Vous nous voyez parmi les nations
Nous battrons-nous toujours pour la terre charnelle
Ne déposerons-nous sur la table éternelle
Que des cœurs pleins de guerre et de séditions

poireau
Evêque
Messages : 446
Inscription : lun. juin 02, 2008 6:29 pm
Localisation : Etalans Doubs

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Message par poireau » lun. mars 18, 2019 8:37 am

enfin c'est entre les passage ou il tire à ligne sur la physionomie des Baleine quoi...
 "si un jour vous dites "mais je joue mon perso, heu" à une remarque qui vous est faite à la table... posez-vous sincèrement la question de cesser de jouer ce perso. Ou de faire évoluer son comportement. vous êtes probablement relou, là, tout de suite." Loris 

Avatar de l’utilisateur
Ganelon
Ascendant
Messages : 1593
Inscription : jeu. sept. 14, 2017 9:04 am
Localisation : La Maison de Toutou

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Message par Ganelon » lun. mars 18, 2019 9:29 am

Sammael99 a écrit :
dim. mars 17, 2019 4:32 pm
Le premier c'est The Gutter Prayer de Gareth Hanrahan que certains d'entre nous connaissent pour ses oeuvres rolistiques (NBA, Anneau Unique...) Un roman fantasy un peu steampunk sur les bords, sombre, foisonnant, oppressant. On est un peu dans la veine d'un Glen Cook (mais en mieux et avec une intrigue digne de ce nom) ou d'un Steven Erickson (mais en mieux écrit et moins bordélique). Une histoire de trois petits voleurs impliqués dans une affaire qui va changer la face de Guerdon (au moins pour le premier tome) et peut-être du monde (on verra par la suite...)
J'espère que c'est bien car tu m'as convaincu de l'acheter. 
 
 

Avatar de l’utilisateur
sherinford
Dieu de sa console
Messages : 6573
Inscription : jeu. oct. 07, 2004 8:36 am
Localisation : Un petit chateau en Belgique

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Message par sherinford » lun. mars 18, 2019 9:57 am

sherinford a écrit :
lun. mars 11, 2019 11:46 am
Pour ma part, je débute "les chroniques des Féals", de Gaborit.

Selon le ressenti que me laissera cette lecture, je ferai peut-être jouer le jeu de rôle...

Image

Les 60 premières pages sont plutôt sympathiques: même si ça démarre lentement, on sent l'envie de donner vie à cet univers de fantasy...

Je vous donne un feedback complet dès que j'ai fini cette brique...

Chose promise, chose due...

Or donc, résumons nous.

Le premier volume de cette trilogie nous introduisait un univers plutôt original et sympathique, malheureusement desservi par un récit à la structure hyper-classique, le héros que personne n'attend, la prophétie, le MAL, tout ça...

Le deuxième volume cassait un peu cette logique en nous faisant découvrir le point de vue de l'ENNEMI, et en alternant les chapitres consacrés aux héros et à celui-ci. Et c'était plutôt cool... jusqu'aux dernières pages qui nous offrent une fin en forme de cliffhanger...

Du coup, j'enchaîne sur le troisième tome, et là, bardaf, c'est l'embardée. Une véritable catastrophe. Je ne sais même pas par où commencer. Bon, sur le fond, on n'est plus trop dans le classique: on est plutôt quelque part entre le très étrange et le grand n'importe quoi.

Spoiler:
En très gros, tout se passe un peu comme si dans le Seigneur des Anneaux, Frodon prenait la place de Sauron et se mariait à Gollum pour régner sur le Mordor, parce que "celui-ci fait partie de l'équilibre"...

Alors bon, d'un certain point de vue, on ne va pas se plaindre, ça a le mérite de l'originalité.

Le problème, c'est la forme : on a l'impression d'un travail bâclé: l'auteur nous ballade d'événement en événement, de champ de bataille en champ de bataille, avec de nouveaux personnages qui sortent d'on ne sait trop où, tout ça beaucoup trop rapidement, sans prendre le temps de poser le récit, et ça donne la désagréable impression qu'il a voulu faire tenir en 200 pages ce qui en aurait mérité probablement deux fois plus.

Du coup, il me reste un goût de cendres dans la bouche, à la fin de cet ultime volume des Féals...

Ce qui est ennuyant, c'est que du coup, je ne sais pas trop quoi vous recommander.

Pour la trilogie Agone, c'est facile : vous vous en tenez au premier volume, qui est sympa, et vous évitez surtout la suite.

Mais ici, l'intérêt du premier volume est négligeable, le deuxième - à mon estime le plus intéressant - ne peut certainement pas lu sans le premier, et vous laissera un goût d'inachevé si vous n'enchaînez pas avec le troisième, très décevant...

Alors, on va faire comme ça : si vous aimez les histoires qui se développent rapidement, et que vous avez détesté le Seigneur des Anneaux parce que celui-ci est "trop lent", peut-être que les Chroniques des Féals sont faites pour vous. Peut-être. Aucune garantie.

Avatar de l’utilisateur
sherinford
Dieu de sa console
Messages : 6573
Inscription : jeu. oct. 07, 2004 8:36 am
Localisation : Un petit chateau en Belgique

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Message par sherinford » lun. mars 18, 2019 10:12 am

Thibor a écrit :
dim. mars 17, 2019 7:00 am
En parlant de Honor Harrington et de sf militariste (un de mes petits péchés mignons avec le bon vin et le communisme), j'ai découvert un nouvel auteur dans le genre de Weber ou Campbell. Je fais un retour sur ses bouquins (enfin ceux que j'ai lu) dès que j'ai un petit moment.

Honor Harrington, et l'autre série fantasy de David Weber représentent un grand mystère pour moi : je prends beaucoup de plaisir à les lire. Ce sont de vrai, "page turner" comme disent les américains.

Mais objectivement, ce n'est pas si bon que ça.

Je crois que c'est surtout le côté "univers qui se développe de volume en volume" qui a un côté sympathique.

Et puis il y a des chats télépathes... C'est sûrement ça... Tout le monde aime les chats télépathes... :lol:

Avatar de l’utilisateur
Le Grümph
Dieu du foisonnement créatif
Messages : 9478
Inscription : mar. avr. 05, 2005 1:44 am
Localisation : Nord-Mayenne
Contact :

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Message par Le Grümph » lun. mars 18, 2019 11:37 am

Honor Harrington c'est surtout la progression géniale du point de vue sur l'univers, depuis le premier tome où on reste cantonné à un tout petit vaisseau dans un tout petit coin d'univers, jusqu'aux derniers qui voient se pointer une guerre intergalactique sur de multiples fronts, un complot millénaire et une orchestration chorale à multiples voix. Et le souffle de l'aventure sur tout ça en plus d'un puzzle qui se reconstitue petit à petit et donne sens à des milliers de pages de guerres et de conflits (si on peut donner du sens à la guerre).
Je sais pas quelle valeur littéraire ça peut avoir, mais en terme de pur plaisir, c'est très très haut sur l'échelle de l'orgasmotron.
Petit Marteau - Mon site - Mes images - Le catalogue Chibi
Chibi : des jeux pour faire des trucs dedans
JOUER ET LAISSER JOUER
system matters, players matter more
Jeu de rôle. n.m. On jette des dés et on dit des conneries.

Avatar de l’utilisateur
Erwan G
Envoyé de la Source
Messages : 12707
Inscription : lun. oct. 25, 2004 6:51 pm
Localisation : Grenoble

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Message par Erwan G » lun. mars 18, 2019 11:49 am

Le Grümph a écrit :
lun. mars 18, 2019 11:37 am
Honor Harrington c'est surtout la progression géniale du point de vue sur l'univers, depuis le premier tome où on reste cantonné à un tout petit vaisseau dans un tout petit coin d'univers, jusqu'aux derniers qui voient se pointer une guerre intergalactique sur de multiples fronts, un complot millénaire et une orchestration chorale à multiples voix. Et le souffle de l'aventure sur tout ça en plus d'un puzzle qui se reconstitue petit à petit et donne sens à des milliers de pages de guerres et de conflits (si on peut donner du sens à la guerre).
Je sais pas quelle valeur littéraire ça peut avoir, mais en terme de pur plaisir, c'est très très haut sur l'échelle de l'orgasmotron.

Ce n'est pas sur l'échelle littéraire, l'échelle littéraire, c'est celle de ton plaisir. Encore une fois, comparer l'incomparable n'a aucun intérêt et personne n'irait faire de parallèle entre Asterix et Proust. Dick, Liu et Chang sont bourrés de défauts mais, putain, qu'est ce que c'est bon à lire.

C'est juste que, pour Honor Harrington, les scénarios sont quand même très basiques, pour ne pas dire pire, que les personnages sont monocolores (Honor, la Reine, les Brexiteurs, les adversaires, les terriens...), unidimensionnels et souvent super mega balèzes mais moins qu'Honor et le tout est quand même emballé dans un papier coloré acidulé. Ensuite, effectivement, l'écriture est correcte et facile à lire (on dirait de la BD) et l'univers est un bel univers de jeu qui fait envie. Mais quand j'ai fini un tome, j'ai quand même l'impression que d'autres livres auraient pu capter autant mon attention et me satisfaire plus, comme la Mort immortelle.

Après, si un nouveau tome d'Honor Harrington sort, je fonce dessus, mais je crois qu'il n'y a rien eu de ce coté là depuis des siècles.
Personne n'est plus arrogant envers les femmes, plus agressif ou méprisant, qu'un homme inquiet pour sa virilité.
Simone de Beauvoir

Spoiler:
Image

Avatar de l’utilisateur
sherinford
Dieu de sa console
Messages : 6573
Inscription : jeu. oct. 07, 2004 8:36 am
Localisation : Un petit chateau en Belgique

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Message par sherinford » lun. mars 18, 2019 11:56 am

Erwan G a écrit :
lun. mars 18, 2019 11:49 am
Après, si un nouveau tome d'Honor Harrington sort, je fonce dessus, mais je crois qu'il n'y a rien eu de ce coté là depuis des siècles.

A part les spin-offs ?

Le 14ième tome est sorti en octobre 2018 en anglais...

J'imagine que la traduction est en cours...

Avatar de l’utilisateur
Erwan G
Envoyé de la Source
Messages : 12707
Inscription : lun. oct. 25, 2004 6:51 pm
Localisation : Grenoble

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Message par Erwan G » lun. mars 18, 2019 12:06 pm

J'ai résisté aux spin off, souvent écrits par des tiers. J'en suis resté à l'Orage gronde.
Personne n'est plus arrogant envers les femmes, plus agressif ou méprisant, qu'un homme inquiet pour sa virilité.
Simone de Beauvoir

Spoiler:
Image

Avatar de l’utilisateur
vivien
Prêtre
Messages : 364
Inscription : mer. avr. 19, 2006 1:24 pm
Localisation : Paris

Re: [Livres] De PJ Morgan à la littérature, en passant par Lovercraft

Message par vivien » lun. mars 18, 2019 4:47 pm

Le grumph: c'est exactement ce que j'aurais dit pour " the expanse ". Mais honor machin truc, c'est une des rares fois où je n'ai pas fini un bouquin.
ok on a rien a se dire, mais on a tout le temps de trouver!

Répondre